Atos recherché, le groupe ne sera pas démantelé selon Thierry Breton

Le titre a gagné plus de 4% ce mardi, après des déclarations du nouveau président du directoire, Thierry Breton, qui écarte tout démantèlement de la société de services informatiques, dans un entretien au quotidien Les Echos.

1 mn

L'action Atos Origin a été parmi les titres les plus recherchés ce mardi à la Bourse de Paris. Le titre a grimpé de 4,11% à 17,59 euros. Les investisseurs sont rassurés par les propos tenus par Thierry Breton, dans les Echos paru ce jour. 

Nommé mi-novembre à la tête du groupe, le nouvel homme fort de la SSII déclare au journal économique être venu "pour développer l'entreprise, certainement pas pour la couper en morceaux". Il souligne que sa "priorité" était avant tout "l'amélioration opérationnelle" avec pour objectif de "revenir au niveau des meilleurs de l'industrie en termes de marge opérationnelle", d'ici 2011.

L'ancien ministre de l'Economie - sous le gouvernement Villepin - s'est toutefois montré prudent pour cette fin d'année: "certains contrats programmés pourront voir leur signature décalée en 2009 compte tenu de la conjoncture", affirmet-il, ajoutant que cela pourrait "avoir une incidence" sur les objectifs du groupe. Atos Origin vise en 2008 une croissance organique du chiffre d'affaires "au-dessus de 5%" et une marge opérationnelle à 5,5%, en excluant les activités en cours de cession.


 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.