Accor s'enfonce dans le rouge au premier semestre

Le groupe annonce une perte de 150 millions d'euros dûe à la conjoncture défavorable dans le secteur de l'hôtellerie. Il annonce par ailleurs envisager une scission de ses deux grands métiers services et hôtellerie.

Les comptes d'Accor plongent dans le rouge. Le groupe d'hôtellerie et de services annonce une perte nette de 150 millions d'euros au premier semestre à comparer aux 310 millions d'euros de bénéfices enregistrés l'an dernier. Le chiffre d'affaires recule de 9,3% à 3,4 milliards d'euros. Par conséquent, le résultat d'exploitation accuse une baisse de 43% à 242 millions d'euros.

Ces mauvais chiffres s'expliquent par un recul de 11,4% de l'activité hôtellerie dans un contexte de "dégradation forte de l'économie", selon le communiqué. La diminution du chiffre d?affaires de l?hôtellerie haut et milieu de gamme est de 11,9%. Le chiffre d?affaires de l?hôtellerie économique diminue de 7,6%, avec un recul très marqué aux Etats-Unis. En revanche, le chiffre d'affaires des services prépayés enregistre à perimètre et change constant une hausse de 5,7%.

Les perspectives du groupe ne sont pas positives. Accor ne s'attend pas à une amélioration dans l'hôtellerie d'ici la fin de l'année mais espère un résultat avant impôts et éléments non récurrents situé entre 400 et 450 millions d?euros.

Par ailleurs, en même temps que la publication de ses résultats, Accor a confirmé envisager une scission de ses deux grandes activités de services prépayés et d'hôtellerie : "le Conseil d?Administration a approuvé la proposition de Gilles Pélisson, Président-directeur général, de lancer l?étude de la pertinence d?une séparation des deux métiers en deux entités autonomes, ayant leur stratégie propre et les moyens de leur développement".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.