Des actionnaires portent plainte contre Goldman Sachs et son directeur général

 |   |  279  mots

Goldman Sachs Group et son directeur général Lloyd Blankfein sont visés par une plainte déposée lundi aux Etats-Unis, qui leur reproche d'avoir dissimulé des informations capitales sur les opérations financières concernées par la plainte au civil des autorités boursières.

La plainte déposée auprès d'une cour de Manhattan, accuse la banque d'affaires d'avoir fait des déclarations fausses et trompeuses sur le CDO (collateralized debt obligations) Abacus, lié à des crédits immobiliers "subprime".

La Securities and Exchange Commission (SEC) a engagé une action contre Goldman Sachs il y a 10 jours en l'accusant d'avoir créé et commercialisé Abacus tout en sachant qu'il ferait perdre de l'argent à ses détenteurs.

La plainte en nom collectif reproche aussi à Goldman d'avoir dissimulé le fait qu'elle avait été avertie dès juillet dernier par la SEC du risque de plaintes au civil concernant Abacus.

Selon la plainte, ces agissements ont eu pour conséquence de permettre à l'action Goldman Sachs de monter à des niveaux indus.

Le titre a chuté de 12,8% le 16 avril, effaçant en une journée plus de 12 milliards de dollars de capitalisation boursière après l'annonce de la plainte de la SEC.

La plainte, déposée par le cabinet Robbins Geller Rudman & Dowd, vise à obtenir le statut de "class action" (plainte en nom collectif) au nom de plusieurs milliers d'actionnaires.

Goldman Sachs n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

Lloyd Blankfein et Fabrice Tourre, un vice-président (de nationalité française) de la banque qui passe pour le principal concepteur d'Abacus, doivent témoigner mardi devant une commission du Sénat américain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :