Quatrième baisse d'affilée du chômage en France

 |   |  225  mots
La Tribune Infographie / SSAULNIER
La Tribune Infographie / SSAULNIER (Crédits : La Tribune Infographie / SSAULNIER)
En avril, et pour le quatrième mois consécutif, le nombre de demandeurs en catégorie A a reculé en avril (-0,4%) pour s'élever à 2.669.100. Si la situation des jeunes s'améliore, celle des seniors se dégrade.

Selon le ministère du travail, de l'Emploi et de la Santé, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A a reculé de 0,4% en avril pour s'établir à 2.669.100. Au total, 10. 900 personnes ne sont plus considérées comme chomeurs de catégorie A. Toutefois, cette quatrième baisse d'affilée depuis janvier ne permet pas d'inverser la tendance à l'augmentation du nombre de chômeurs sur un an  (+0,2 %).

Bonne nouvelle, la situation des jeune sur le marché de l'emploi s'améliore. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégories A, B, C de moins de 25 ans décroît de 0,5 % en avril et de 4 % sur un an. En revanche, celle des seniors de plus de 50 ans se dégrade (+0,9 % en avril, et +14,1 % sur un an).

Pour mémoire, parmi les demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, on distingue ceux qui sont sans emploi (catégorie A), ceux qui exercent une activité réduite courte, d'au plus 78 heures au cours du mois (catégorie B), ou une activité réduite longue, de plus de 78 heures au cours du mois (catégorie C). Ces personnes sont tenues de faire des actes positifs de recherche d'emploi, ce qui n'est pas le cas de celles appartenant à la catégorie D, sans emploi et non immédiatement disponibles et à la catégorie E, pourvues d'un emploi.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :