Zone euro : embellie du secteur des services

 |   |  477  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon l'indice PMI publié par la société Markit ce mercredi, la croissance des services en zone euro a été en mars la plus soutenue depuis novembre 2007. En Allemagne et en Italie, les services sont portés par le dynamisme des commandes, tandis qu'en France, la croissance du secteur ralentit pour le quatrième mois consécutif.

La croissance des services de la zone euro a été en mars la plus soutenue depuis novembre 2007, selon l'indice de confiance des directeurs d'achat (dit "indice PMI"), publié ce mercredi par la société Markit.

L'indice PMI ressort ainsi à 54,1 points en mars, contre 51,8 en février. Une première estimation publiée il y a deux semaines établissait l'indice à un niveau moindre, à 53,7 points. C'est le septième mois consécutif que cet indice est au-dessus de la barre des 50, qui marque le passage entre croissance de l'activité et contraction de l'activité.

"Le secteur des services a été à la traîne du secteur manufacturier pour ce qui concerne la reprise mais il montre enfin des signes de vie encourageants [...] avec un retour de la croissance en Espagne impliquant que les quatre membres les plus importants [de la zone euro, Ndlr] sont tous en croissance dorénavant", constate Chris Williamson, économiste de Markit.

L'indice PMI industrie publié la semaine passé avait en effet atteint un pic de 40 mois à 56,6 points, témoignant d'une croissance plus forte que prévu pour le secteur manufacturier de la zone euro. Quant aux perspectives en Espagne, elles s'améliorent, de fait, l'indice PMI services affichant en mars sa première croissance depuis décembre 2007. L'indice ressort ainsi à 51,3 points, au-delà de la barre des 50, contre 47,1 en février. Cette bonne nouvelle, encore fragile, associée au retour de la croissance dans le secteur manufacturier en mars également, alimente l'espoir d'une croissance économique en Espagne au premier trimestre, après une contraction du PIB de 3,6% en 2009.

Italie et Allemagne : le rebond

En Allemagne, le secteur des services affiche pour sa part un plus haut depuis deux ans, grâce à une forte augmentation des nouvelles commandes. L'indicateur PMI passe de 51,9 en février à 54,9 en mars, traduisant le huitième mois consécutif de croissance pour le secteur. Grâce aux bonnes performances de la production manufacturière allemande, l'indice composite (secteurs de l'industrie et des services réunis) s'élève en mars à 58,7 points, contre 55,7 en février, son plus haut niveau depuis août 2007.

Même scénario en Italie, où les services affichent en mars leur croissance la plus importante depuis octobre 2007, avec un indice PMI à 55,3 points, contre 50,8 en février. Le sous-indice reflétant les contrats en cours est montée à 53,5, contre 50,6 en février, soit son plus haut niveau depuis mai 2006. En revanche, les sociétés de services italiennes ont supprimé des emplois pour le 18e mois d'affilée en mars, souligne Markit, à un rythme cependant plus mesuré, "le plus faible depuis octobre 2008".

Ces bons résultats tranchent avec ceux de la France, où l'indice PMI pour les services est au plus bas depuis six mois. La croissance du secteur ralentit pour le quatrième mois consécutif en mars, un signe inquiétant pour la consommation et la croissance, selon Markit.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :