La "baleine de Londres" aurait fait perdre jusqu'à 9 milliards de dollars à JPMorgan

 |   |  442  mots
DR
La "baleine de Londres" pourrait avoir causé jusqu'à 9 milliards de dollars de pertes à la banque américaine J.P.Morgan, jusqu'alors considérée comme l'un des établissements les mieux gérés.

La première banque américaine JPMorgan Chase pourrait finalement enregistrer des pertes allant jusqu'à 9 milliards de dollars sur des transactions ayant mal tourné sur les produits dérivés, selon une projection interne du groupe obtenue par le quotidien New York Times. JPMorgan avait révélé en mai avoir perdu 2 milliards de dollars sur des transactions complexes effectuées depuis son bureau de Londres et avait alors admis que ce trou pourrait encore se creuser à l'avenir.

Les pertes de la banque se sont envolées au fur et à mesure que celle-ci débouclait les positions prises par son trader français Bruno Iksil, surnommé par les marchés "la baleine de Londres" en raison de l'importance de ses paris. D'autres sources évoquées par le quotidien estiment que la perte finale pourrait ne pas dépasser 6 à 7 milliards, dans la mesure où les positions les plus volatiles ont déjà été soldées. Par comparaison, JPMorgan Chase a dégagé un bénéfice net de 5,38 milliards sur le seul premier trimestre.

Un "événement isolé" dans une banque au bilan "en béton", selon Jamie Dimon

Le PDG du groupe Jamie Dimon a présenté ses excuses à plusieurs reprises pour ces pertes, présentées comme "un événement isolé" dû à une "stratégie mal conçue et mal exécutée", mais il s'est refusé jusqu'à présent à chiffrer précisément leur ampleur. Il a assuré jusqu'ici que, malgré ses pertes de trading, sa banque resterait "solidement bénéficiaire" au deuxième trimestre.

Ce dernier ne manque d'ailleurs pas une occasion de rappeler que sa banque affiche un bilan "en béton", avec 190 milliards de dollars de capitaux propres. Ses dépôts de 1.100 milliards de dollars couvrent aussi largement le montant de ses prêts de 700 milliards de dollars. La déconfiture de JPMorgan, qui était considérée jusqu'à cet incident comme l'une des banques américaines les mieux gérées, a relancé le débat aux Etats-Unis sur la nécessité d'une plus stricte régulation bancaire.

Le chiffre de J.P.Morgan dévoilé le 13 juillet

La chaîne de télévision CNBC avait ainsi affirmé la semaine dernière que JPMorgan Chase avait débouclé 65% à 70% de ses positions à risque. Mais la situation de la banque a été rendue plus difficile par l'entrée dans la danse de fonds spéculatifs qui parient contre elle. Selon le journal, qui s'appuie sur les déclarations de responsables anonyme, JPMorgan devrait chiffrer le montant total de ses pertes le 13 juillet, à l'occasion de la publication de ses résultats pour le deuxième trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2012 à 19:09 :
il aura quan dmeme son bonus? sinon, comment il va faire?
a écrit le 29/06/2012 à 17:22 :
Quand j'entends tous ces traders qui disent "si vous diminuez nos bonus on part à l'étranger" eh bien je leur dis : partez partez ! On est bien content que la Baleine de Londres a perdu ses 9 milliards à l'étranger plutôt qu'en France !!! Et combien de bonus a t'il touché pour un tel exploit ? J'imagine qu'il a reçu des millions les années précédentes, pour le récompenser de ses "gains" qui sont devenus des pertes historiques ?
a écrit le 29/06/2012 à 16:46 :
Encore un trader Français. Mais cette fois-ci, il n'y a pas eu de fraude ou dissimulation ou de liberté face à des ratios prudentiels. La stratégie développée n'a pas été bonne. Une stratégie peut ne pas être payante, c'est un aléas probable dans une spéculation. L'erreur est de ne pas savoir couper les pertes à temps, et c'est cette erreur qui a été commise. Cela dit, à voir les performances de la banque, cet évènement ne reste qu'un accident. Et même fortement désagréable, cet accident fait peut-être parti des risques pleinement acceptés par la banque.
a écrit le 29/06/2012 à 13:21 :
5, 38 milliards de bénefs en un trimestre? Curieux de savoir sur le dos de qui...
Y'a t'il encore des gens pour trouver ce système décent?
a écrit le 29/06/2012 à 10:47 :
Bah la difference entre un bon trader et un mauvais trader, ben...le mauvais trader il mise et il perd alors que le bon trader, bon il perd aussi ...mais c'est un bon trader tu vois ?
a écrit le 28/06/2012 à 17:02 :
En principe, les pertes devraient être plus élevées car ils ont commencé par revendre non pas le plus risqué, mais le plus écoulable. Rien ne prouve qu'ils auront tout revendu au 13 juillet.
a écrit le 28/06/2012 à 16:31 :
on appelle çà aussi du " cash à l'eau"
Réponse de le 28/06/2012 à 16:58 :
Très bon. Et devant le flot de pertes à venir, ils ont décidé de laisser les crues se tasser.
a écrit le 28/06/2012 à 15:05 :
Le QE3 qui se profile se voit forcer la main par des dérives bancaires qui n'en finissent pas. Les deux précédants épisodes n'ont pas suffit à calmer le jeu. Obama garderait-il comme bombe électorale cette possibilité virile qui reviendrait à fusionner les grandes banques américaines par lot de 2 à cette condition ? "Les dérives ont commencé avant moi, je fais le boulot" La BNP cesserait d'être la plus grande banque du monde....
a écrit le 28/06/2012 à 14:20 :
No Risk, No Fun
a écrit le 28/06/2012 à 14:08 :
Y a quand même de bonnes nouvelles!
a écrit le 28/06/2012 à 13:50 :
1 100 milliards en dépôt , je propose à François Hollande d'acheter des cagoules et d'effectuer le casse du siècle ...on diviserait notre dette au moins par deux ...allez françois un peu de courage vu qu'angela ne veut pas lâcher un kopek !!!
Réponse de le 28/06/2012 à 17:34 :
le casse du siècle c'est les milliards de liquidité injecté par la banque centrale européenne en reprenant dans son bilan les dettes pourries des états laxistes.
Les 1100 milliards de depot n'ont déjà plus la meme valeur....
a écrit le 28/06/2012 à 13:40 :
C'est le justicier des prolos. Respect.
a écrit le 28/06/2012 à 13:31 :
Tiens, ils n'ont pas réagi comme la SG en pendant le "méchant" trader !
Réponse de le 28/06/2012 à 13:52 :
Sauf que lui n'a pas dissimulé ses positions en rentrant des opérations fictives...
a écrit le 28/06/2012 à 12:50 :
TOUT EST DANS LE TITRE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :