Bercy met en ligne un simulateur pour le crédit d'impôt compétitivité

 |   |  301  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Lancé par le ministère de l'Economie et des Finances, ce simulateur permet aux entreprises ayant droit à ce dispositif de crédit d'impôt sur les sociétés d'avoir une indication sur l'allégement de cotisations sociales dont elles pourront bénéficier dés 2013.

Si le Crédit d?impôt pour la compétitivité et l?emploi (CICE) est aussi simple d?utilisation que le simulateur que Bercy vient de mettre en ligne, le ministère de l?Economie et des Finances aura réussi son pari.

Simplissime

Depuis quelques jours, ce simulateur permet de déterminer dès à présent le montant du CICE. Concrètement, il suffit à l?entreprise de remplir deux cases. Dans la première, il précise l?année au cours de laquelle ont été versées les rémunérations qui serviront à calculer le crédit d?impôt. Dans la seconde, il indique le montant de ces rémunérations. Ainsi, une entreprise qui déclare 100.000 de rémunérations versées en 2013 bénéficiera d?un taux de CICE de 4%. Sa masse salariale sera donc allégée de 4.000 euros.

Le CICE, un couteau-suisse pour les entreprises

Petit rappel, le CICE sera en quelque sorte le couteau-suisse des entreprises ayant des besoins de financement pour redresser leur compétitivité. Concrètement, il permettra de soutenir leurs efforts en matière d?investissement, de recherche, d?innovation, de formation, de recrutement, de prospection de nouveaux marchés mais aussi de reconstituer leur fonds de roulement.

Une montée en charge du dispositif

Il équivaut à une baisse de cotisations sociales. Il s?agit d?une réduction de l?impôt à acquitter en 2014 au titre de l?exercice 2013, ou via un versement du Trésor public quand l?entreprise ne paie pas d?impôt. Il s?applique depuis le 1er janvier 2013. Il atteindra 20 milliards d?euros par an à compter de l'exercice 2014, représentant une baisse des coûts pour les entreprises d?environ 4 % en 2013, puis 6 % à partir de 2014 de la masse salariale brute en-dessous de 2,5 SMIC.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2013 à 13:48 :
lol et re-lol....mesures illisibles pour les entrepreneurs.....donc on mets des fonctionnaires à nous pondre un simulateur !!!! mdr² ...arrêtez les mecs on va se faire pipi dessus !!!!!

Quel efficacité le "modèle" Français. J'aurais rêvé être un naïf de gauche pour me rouler dans les fleurs de l'optimisme.
a écrit le 08/01/2013 à 18:09 :
mr cahuzac va se servir dans les caisses , si ,si ,si , vous verrez , dans deux trois ans , il va se faire pecho par le fisc
a écrit le 08/01/2013 à 14:21 :
Il faut croire qu'en plus d'etre totallement incompetants, ils partent du principe que les entrepreneurs le sont aussi... c'est du foutage de gueule! Tous ça pour faire un calcul de pourcentage... Comme si n'importe quel chef d'entreprise ne savait pas le faire lui-meme...
a écrit le 08/01/2013 à 13:58 :
Whaou le fisc a fait un programme qui calcule un pourcentage: on entre un chiffre et il est capable de calculer par exemple 4% de ce chiffre pour 2013, c'est trop fort! J'espere qu'ils vont demander un crédit impot recherche et développement à eux mêmes et accorder une prime bien méritée au service qui a accouché de cette merveille technologique. Je bêlerai de joie quand l'inspecteur reviendra me tondre car je sais maintenant que mes impôts sont utilisés avec intelligence et parcimonie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :