Al Qaïda en grande partie financée par les enlèvements de ressortissants français ?

 |   |  516  mots
Le 30 octobre dernier, François Hollande accueillait les quatre otages libérés, retenus au Niger.  La France participerait indirectement au financement d'Al-Qaeda, via le versement des rançons.(AFP)
Le 30 octobre dernier, François Hollande accueillait les quatre otages libérés, retenus au Niger. La France participerait indirectement au financement d'Al-Qaeda, via le versement des rançons.(AFP) (Crédits : reuters.com)
Les pays européens, et la France au premier rang, joueraient un rôle indirect dans le financement des groupes terroristes via le versement de rançons en vue de libérer leurs otages, pointe une étude du New York Times, parue le 29 juillet.

58 millions de dollars. Ce serait le total des rançons versées par la France pour la libération de ressortissants français enlevés au Maghreb et au Moyen-Orient selon une enquête du New York Times, parue le 29 juillet. Celle-ci s'appuie sur des documents internes à l'organisation terroriste qu'un reporter de l'agence AP a pu se procurer au Mali.

Des paiements français pour des otages étrangers

Dans le détail, quelque 40,4 millions de dollars auraient ainsi été versés entre 2010 et 2013 pour la libération des quatre otages par "une entreprise contrôlée par l'Etat" français et 17,7 millions de dollars en échange de trois otages en 2011, dont un togolais et un malgache.

Pour des raisons stratégiques, le Quai d'Orsay nie régulièrement le versement des rançons.  Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères le réaffirmait encore dans une interview le 27 avril concernant des otages en Syrie:

"l'État français ne [verse] aucun argent"

>> Comment le Quai d'Orsay protège ses expatriés en temps de crise

Aide au développement?

Si des versements ont bien été réalisés, l'argent aurait été transmis par le biais de réseaux intermédiaires et masqué par exemple sous forme de financements d'aide au développement, rapporte le New York Times. En outre des entreprises publiques seraient également dans la boucle.

Quoi qu'il en soit, de tous les pays étudiés, c'est la France qui serait la première pourvoyeuse de fonds. Loin derrière d'autres pays européens se seraient révélés moins généreux: 12 millions de dollars pour la Suisse et 3,2 millions pour l'Autriche.

Le "business" des enlèvements

Les enlèvements sont désormais devenus une tactique à part entière pour le financement propre d'Al-Qaïda. Les rançons obtenues ont fini par constituer un véritable revenu pour les entités terroristes.

10 millions d'euros par otage?

Et le "business" des kidnappings semble prospérer. Le montant des rançons par personne enlevée aurait tourné autour de 200.000 dollars en 2003 pour atteindre jusqu'à 10 millions en 2013, toujours d'après le New York Times.

Un spécialiste du financement d'Aqmi (Al Qaïda au Maghreb islamique) affirmait à la Tribune en janvier 2013 que la libération d'un otage était chiffrée à environ 2 millions d'euros en moyenne.

>> Pour tarir le financement d'Aqmi, "il ne faut plus payer de rançon"

Au total, quelque 125 millions de dollars auraient ainsi été engrangé par le groupe terroriste depuis 2008. Juste pour l'année 2013, 66 millions de dollars auraient été versés, souligne le New York Times.

Un tiers d'otages français

Les négociateurs, précise le New York Times, estiment que les branches d'Al-Qaïda ciblent les otages au regard de leur nationalité, ayant désormais déterminé quels étaient les payeurs.

Ces cinq dernières années, parmi les cinquante-trois otages retenus par Al-Qaïda, un tiers sont Français. Par contraste, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont affiché un refus net de verser toute rançon et le nombre de leurs otages en ressort diminué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/08/2014 à 21:38 :
et si on faisait comme le Mossad?, aprés l' attentat des Jo de Munich. Pas de bruit, et élimination individuelle des terroristes. Mais avons nous encore des seervices secrets, digne de ce nom. Grandeur et décadence.
a écrit le 01/08/2014 à 8:27 :
Non, il ne faut pas dire cela, Mr le président de la république a dit que nous ne payons pas de rançon.... Il nous aurait menti le bougre ?
a écrit le 31/07/2014 à 7:36 :
je ne vois pas où veulent en venir les journalistes du NYT avec leur logique idiote. Encore un peu et ils accuseront les autorités françaises d'être complices d'Al Qaeda ?

La politique américaine qui consisterait (conditionnel, car il 'y a pas plus faux cul qu'eux en matière de politique étrangère) à refuser de payer une rançon mais ensuite à dépenser 10 fois plus pour lancer un missile sur une cour d'école ne me semble pas plus efficace. Actuellement, une quarantaine de pays sur la planète (sur 197 reconnus par l'ONU) sont totalement déconseillés aux citoyens US par leur gourvernement... C'est dire s'ils sont aimés et s'ils sont en sécurité lorsqu’ils voyagent.
a écrit le 30/07/2014 à 21:21 :
C'est un transfert de charges... portés par les américains à l'origine pour lutter contre les russes, maintenant c'est l'Europe qui finance... Ce sera pareil pour la prochaine guerre en Ukraine : les USA commencent et nous on paiera après...
a écrit le 30/07/2014 à 19:30 :
Il est évident qu'à chaque fois que l'Etat Français paient une rançon, il finance les prochains enlèvements.
a écrit le 30/07/2014 à 19:23 :
Pour un état qui se dit irréprochable ! Tout comme ce qui se passe à gaza en ce moment...la France ne bouge même pas le petit doigt contre israël qui se permet de tuer des enfants...ah oui j ai oublié surement que le gouvernement français est commandé par eux...donc pas de bruit contre israël ! Pour moi la france est aussi responsable de ce qui se passe là bas.
Réponse de le 30/07/2014 à 22:53 :
sûr que le gouvernement ne dit rien à propos des massacres des civils et notamment des enfants à Gaza ! l'onu a dénoncé le bombardement d'une école !! et ce marché aujourd'hui mais que cachait il ???????????? QUI EST CHOQUE COMME MOI
Réponse de le 31/07/2014 à 4:20 :
Apparemment, il n'y a que vous.
a écrit le 30/07/2014 à 18:50 :
mdr ! tout le monde sait que 99% du financement des groupes islamistes viennent du Qatar et de l'Arabie Saoudite ....
Réponse de le 30/07/2014 à 19:25 :
...et du gouvernement français...Il faut le dire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :