Syrie : Paris a-t-il payé 18 millions de dollars de rançon pour les otages ?

 |   |  384  mots
Selon des experts de l'Otan cités par Focus, les services de renseignement français auraient été informés du lieu de détention des quatre journalistes dès le début de la prise d'otage. (Photo : Reuters)
Selon des experts de l'Otan cités par Focus, les services de renseignement français auraient été informés du lieu de détention des quatre journalistes dès le début de la prise d'otage. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Selon l'hebdomadaire allemand Focus, des fonds de ce montant auraient été acheminés vers Ankara par le ministre de la Défense et ensuite versés aux ravisseurs via les services secrets turcs. Mais le gouvernement dément. François Hollande avait réaffirmé le 20 avril que "la France ne paie pas de rançon".

La France aurait versé 18 millions de dollars pour la libération des quatre journalistes français enlevés en juin 2013 en Syrie et relâchés la semaine dernière. C'est du moins ce qu'affirme samedi un l'hebdomadaire allemand Focus, contredisant ainsi le gouvernement français.

Passage via la Turquie

Les fonds, convoyés vers Ankara par le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, auraient été versés aux ravisseurs par l'intermédiaire des services secrets turcs, écrit Focus, citant des sources proches de l'Otan à Bruxelles.

Selon des experts de l'Otan, les services de renseignement français auraient été informés du lieu de détention des quatre journalistes dès le début de la prise d'otage. La France aurait toutefois renoncé à une intervention armée pour les libérer en raison des combats qui secouent la Syrie, poursuit le magazine.

Jamais de rançon selon Hollande

Le 20 avril, le président de la République François Hollande avait réaffirmé que la France "ne paie pas de rançon" dans les affaires d'otages.

"C'est un principe très important pour que les preneurs d'otages ne puissent être tentés d'en ravir d'autres. Tout est fait par des négociations, des discussions", avait-il assuré.

Samedi, le gouvernement français a d'ailleurs démenti "catégoriquement" l'information de Focus :

Le gouvernement "réitère laposition de la France sur la question des libérations d'otages telle que Laurent Fabius l'a rappelé samedi dernier", a indiqué un porte-parole du ministère de la Défense.

Le ministre des Affaires étrangères avait alors tenu des propos très proches de ceux du président.

Retrouvés à la frontière turco-syrienne

Didier François, grand reporter à la radio française Europe 1, et le photographe Edouard Elias avaient été enlevés au nord d'Alep le 6 juin 2013. Nicolas Hénin, reporter de l'hebdomadaire français Le Point, et Pierre Torrès, photographe indépendant, avaient été enlevés le 22 juin à Raqqa.

Les quatre hommes ont été retrouvés par une patrouille de l'armée turque dans la nuit du 18 au 19 avril dans la zone vide de la frontière séparant la Turquie et la Syrie, près de la petite ville turque d'Akçakale.

(Article mis en ligne à 13h19, mis à jour à 18h10.)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2014 à 13:08 :
Question: Aurait-on payé, et payé autant, s'il s'agissait de monsieur tout le monde et non de journalistes?
a écrit le 28/04/2014 à 10:05 :
Pour le coup, je suis d’accord avec nos politiques !
Ils n’ont versé aucun centime aux ravisseurs… mais des millions aux intermédiaires qui ont versés des millions aux ravisseurs (moins leur pourcentage).
Techniquement, ils ne nous mentent pas. En pratique par contre…
a écrit le 28/04/2014 à 7:57 :
Operation de com à 18 m$ pour Hollande qui prend exemple sur Sarko....tous les memes et consequences le francais est une marchandise de valeur dans le monde....un enlevement, pas de risques, la France fait carpette à chaques fois et paye....on appelle cela la grandeur de la France...pourquoi avoir une armée? ils peuvent se faire tuer, conducteurs de camions idem sur la route ....et on se nomme journalistes grands reporters mais on couche dans les palaces avec des mocassins et aucun risque....du n importe quoi
a écrit le 27/04/2014 à 21:15 :
Un militaire qui se fait tuer ça donne des fleurs, 3 coups de fusil et des larmes, normal c'est son job, un grand reporter qui va risquer SA peau pour nous envoyer des images (que l'on doit croire ou non) c'est aussi son job et il est partie CONSCIENT des risques, alors on pleure s'il est tué mais c'est comme ça, on appel ça GRAND REPORTER pas bureaucrate !!!. En quoi une caméra qui va forcément avoir un parti prix serait un passe droit, une garantie ? Donc évidement qu'on a payé, 18 Millions de budget COM c'est tout.
Réponse de le 28/04/2014 à 7:58 :
+1...
Réponse de le 28/04/2014 à 7:58 :
+1...
a écrit le 27/04/2014 à 17:29 :
Que peut on faire avec 18 millions d'euro ?
Dans l'industrie, avec 18 millions d'euro, l'on peut créer une nouvelle entreprise et créer plus de 300 emplois nouveaux, bien payés, tous sortis du chômage.
a écrit le 27/04/2014 à 17:29 :
La presse allemande saurait-elle davantage que celle de la France sur la stratégie française adoptée contre le régime syrien?
Réponse de le 27/04/2014 à 19:21 :
la presse allemande fait peut etre un meilleur travail que la presse française axée 90% à gauche
a écrit le 27/04/2014 à 14:41 :
De quoi se mêle notre gouvernement ; les familles n'ont pas demandé à ce qu'on les libère.
Réponse de le 27/04/2014 à 19:04 :
Mais si ces otages étaient en mains de ravisseurs "amis de la France" comme on apprend, alors quel le sens d'avoir payé une telle somme pour leur libération ? cette histoire est louche.
a écrit le 27/04/2014 à 14:36 :
Délivrance miracle, comme par hasard! Un bon coup de com à coup de millions d'€, indispensable pour le Président "normal" et son gouvernement d'experts auto proclamés.
a écrit le 27/04/2014 à 14:34 :
Comment se fait il que ce ne soit pas la famille ou l'entreprise qui soit sollicitée ? Ils n'ont qu'à se faire sponsoriser ou faire appelle aux dons Sarkozy l'a bien fait. J'espère que les contribuables seront remboursés.
a écrit le 27/04/2014 à 14:28 :
Qu'est ce qui prouve que l'argent va là où cela est supposer aller ??? Ne pourrait on pas penser que l'argent (dont vraisemblablement on ne connait pas le montant exact) va alimenter les caisses des parties sans qu'il puisse être un détournement de fonds ?
a écrit le 27/04/2014 à 12:48 :
Oui, Paris a effectivement payé la somme de 18 millions de dollars américains aux ravisseurs, mais et puis alors, ça signifie moins d'argent qui sera investi dans le logement, la santé, l'éducation nationale.... au fond ça change pas grande chose à l'actuelle situation en France.
a écrit le 27/04/2014 à 12:00 :
de toute façon ils ont le tort de faire autant de publicite aux ravisseurs avec
CES ACCUEILS EN GRANDES POMPE
a écrit le 27/04/2014 à 11:42 :
IL faut oublier les crimes ( pardon les " dégats collatéraux " ) que les japonais ont commis en Chine.
a écrit le 27/04/2014 à 11:05 :
"C'est du moins ce qu'affirme samedi un l'hebdomadaire allemand Focus" "citant des sources proches de l'Otan à Bruxelles". Qui à Bruxelles au sein de l'OTAN a besoin de mettre la France en porte à faux ? Ce genre de fuites transmises à un journal ne sont pas anodines. Il est fort possible que ces sources savent pouvoir compter sur la discrétion de ce quotidien allemand. Il doit s'agir soit de services secrets turques soit plus vraisemblablement des services allemands eux mêmes car les anglais ou les américains seraient passés par un journal anglophone. Mais alors pourquoi cette fuite ?
Réponse de le 27/04/2014 à 11:48 :
vous lisez trop de romans SAS ou vous avez trop abusé de "24H chrono !" à la TV
a écrit le 27/04/2014 à 10:50 :
Depuis hier midi, j'ai pas mal 'suivi' cette "info"...
Voilà mes impressions:
Tout repose sur ces "experts de l'OTAN" contactés par Focus...
Ce matin sur France-inter on nous a (heureusement) un peu informé sur Focus...
Ma conclusion, quand la meute est emmenée par un berger-allemand, elle court encore très bien...
a écrit le 27/04/2014 à 10:31 :
les yeux dans les yeux, nous n'avons pas payé de rançon !!!
Réponse de le 27/04/2014 à 14:31 :
Excellent ! +1000
a écrit le 27/04/2014 à 9:13 :
Émission C dans l'air le thème du jour le marché des otage (dans le monde) 1 milliard de dollars.Corriger moi si c'est erroné,il me semble que ça tourner autour de 30.000 otages.
Réponse de le 27/04/2014 à 9:33 :
si c'est exact : une paille !! ils vont en faire des choses les kidnappeurs avec ce fric!
a écrit le 27/04/2014 à 7:53 :
Ces deux politiques sont des menteurs professionnels, l'un l'a prouvé dans le scandale du sang contaminé. On a payé et au passage certains se sont sucrés, ils sont pas très loin. Enfin, j'espère que les journalistes pourront écrire un livre et se faire un peu de blé et après on dit que les chômeurs et malades coûtent très chers, laissez moi rire. C'est pour ces raison, entre autres, que certains journalistes sont à la botte des gouvernements.
Réponse de le 27/04/2014 à 10:40 :
Le terme "certains" est réducteur, je dirais "la plupart" !!!
a écrit le 27/04/2014 à 4:39 :
J'ai été et suis encore résident à l'étranger, dans des pays à risques. J'ai toujours averti que je n'accepterais pas que ma famille ou mon pays paie la moindre rançon pour moi. C'est d'ailleurs ce que dit la Loi. Il est vrai que je ne suis pas journaliste. Vous rappelez-vous le premier ministre français qui niait aussi que la France paye des rançons, mais justifiait sa caisse noire pour cet usage ?
Réponse de le 27/04/2014 à 7:54 :
Il est hors de question que je paie pour toi, rien à cirer
Réponse de le 27/04/2014 à 8:48 :
charmant le ton de la réponse..
a écrit le 27/04/2014 à 4:31 :
Pour être Ministre en France, il n'est pas indispensable d'être énarque. Il suffit d'être un grand menteur. L'élection présidentielle à pour but d'élire le plus grand des menteurs. On peut rêver d'un autre système politique. Il existe et il a été en vigueur en France pendant 1000 ans. Le chef État n'était pas plus incapable.
a écrit le 26/04/2014 à 23:38 :
Payer, ? Mais la France l'a toujours fait! Toujours en se cachant.
a écrit le 26/04/2014 à 20:15 :
payer de rançons pour des otages français c'est pas nouveau mais comme d'hab ça restera toujours dans le flou....
a écrit le 26/04/2014 à 17:43 :
Tiens tiens, la vérité du prix, la question est de savoir pourquoi notre pays paie , que pence de cela nos contribuable.... Car pour ma pare le travail d'information de nos journaliste à l'étranger ne mérite pas tous cette argent....
Réponse de le 26/04/2014 à 18:19 :
les contribuables sont des CON-tribuables à qui on ne demande jamais rien , si ce n'est de payer pour tout !..
Réponse de le 26/04/2014 à 19:02 :
La France devrait vous payer un dictionnaire et un Bescherelle ...
Réponse de le 26/04/2014 à 19:14 :
Je suis un con car en tant que contribuable en milliers d'euros j'accepte sans aucune réticence pour sauver une vie grâce à mes impôts. Mes déplacements pour mon job à l'étranger donc pour que des ouvriers, techniciens et cadres en France aient un maximum de travail mon également appris dans des pays dits à risques que personne n'est à l'abri de terroristes, de fanatiques et autres dingues. Alors que l'on paie ou pas ne devrait même pas faire débat mais rester confidentiel et cesser de faire de la très très mauvaise pub pour les abrutis qui dans le monde capture des ressortissants étrangers peu importe la nationalité de ceux-ci.
Réponse de le 26/04/2014 à 19:31 :
Si c'est pour nous servir la propagande du département d'état US, les journalistes peuvent très bien rester en France. Ça ne changera rien et ça nous coûtera moins cher !
Réponse de le 27/04/2014 à 7:45 :
Je serais étonné que comme vous dites pour votre job qui donne du travail aux ouvriers français, on aimerait voir, vous vous rendez dans le désert ou dans des coins à risque. Vous avez un risque de glisser dans les escaliers de votre hôtel. Arrêtez de nous faire rire.
a écrit le 26/04/2014 à 17:27 :
Ben voyons c'est pas grave puisque le fric revient dans nos banlieues...Pauvre France.
a écrit le 26/04/2014 à 17:15 :
certains, la tête sur le billot, n'en démordent pas....Hollande, non plus...
a écrit le 26/04/2014 à 16:59 :
"à l'étranger on sait reconnaître la valeur d'un français ..." et ".. qu'on arrête de nous bassiner avec le coût d'un chômeur... "
a écrit le 26/04/2014 à 16:58 :
On attend avec impatience les dons des journalistes vers les caisses de l'état.
Réponse de le 26/04/2014 à 18:17 :
mais n'y a t-il pas des assurances à la charge des employeurs de ces otages?
Réponse de le 26/04/2014 à 19:04 :
Les sociétés ont surtout des "caisses" pour payer les libérations et reçoivent des compensations pour ce qu'elles payent
Réponse de le 26/04/2014 à 23:03 :
@ECIRTAP

Les dons sont plutôt dans l'autre sens: abattement fiscal de 20 % sur le revenu des journalistes depuis l'arrivée de Hollande...
a écrit le 26/04/2014 à 16:53 :
meuh non la France ne paye jamais oh non jamais des rançon ax
ux ravisseurs directement Meuh non je vous le jure en connaissance de cause Meuh non je donne ma langue à couper Meuh oui ;-)
a écrit le 26/04/2014 à 16:27 :
Sur le marché des otages,le Français a la cote en plus s'il est journaliste alors Jackpott:la petite entreprise de prise d'otages ne connait pas la crise.Au moins à l'étranger on sait reconnaître la valeur d'un français:4 millions d'euros.
Réponse de le 26/04/2014 à 16:50 :
Valeur marchande : 0€
Et si c'est Ségolène, les ravisseurs payeront pour qu'on la récupère.
Réponse de le 26/04/2014 à 17:12 :
vous etes vache elle peut parfaitement encore servie Foi d'un connaisseur des choses de la gent féminin ;-))
Réponse de le 26/04/2014 à 17:16 :
pas mal!!
Réponse de le 27/04/2014 à 7:47 :
Aucun risque les ravisseurs nous refilent de l'argent pour que la reprenne, personne n'en veut.
a écrit le 26/04/2014 à 16:18 :
Une information très intéressante pour de futurs preneurs d'otages français en Afrique au Moyen-Orient ou en Amérique centrale, finalement l'otage français conserve une valeur certaine. Un grand merci à l'hebdomadaire allemand Focus surtout si l'information est bidon. Quoi qu'il arrive on peut espérer que les services secrets français seront expliquer aux patrons du journal allemand ce que coute la mise en danger de citoyens français.
Réponse de le 26/04/2014 à 17:07 :
Ah bon parce que vous croyez que si l'information est vraie elle ne circule pas par d'autre circuit plus souterrains dans la grande communauté du terrorisme et qu'ils ont besoin des journaux !!!!!
Réponse de le 26/04/2014 à 21:02 :
Si cela est vrai, il est sur que ce groupe mafioso-terroriste va se vanter d’avoir reçu 18 millions de dollars histoire de renflouer d’autres groupes mafioso-terroristes amis ou concurrents dans le besoin. Voir de recevoir la nuit la visite d’un drone occidental.
a écrit le 26/04/2014 à 16:04 :
comme l'a bien dit récemment un homme politique de gauche, on ne peut faire croire qu'après 8 mois de détention les ravisseurs, se ravisent de libérer spontanément leurs otages sans contre-partie quelle soit financière ou autre. Heureusement que je ne paie plus d'impôts ni de taxes.
Réponse de le 26/04/2014 à 16:53 :
Comme tous les Français qui remboursent la dette de l'Etat, j'ose espérer que les otages remboursent la leur.
Réponse de le 26/04/2014 à 19:22 :
@revenchard, je ne suis pas de gauche ni de droite mais je paie des impôts et oui cela pour une partie de maffieux de la politique mais je pense plus à ceux qui en ont besoin et plus particulièrement les malades mais également pour la connaissance de nos enfants, alors si vous ne payez rien j'espère que vous aurez l'honnêteté de refuser toute aide médicale,scolaire et autres de la France sinon vous êtes sans honneur.
a écrit le 26/04/2014 à 15:56 :
""la France ne paie pas de rançon". On a tellement entendu ça qu'on pourrait même croire que c'est vrai. l'histoire c'est qu'après quelques mois on apprendra le montant de la rançon, mais bon le sujet ne sera plus d'actualité...
Réponse de le 26/04/2014 à 19:05 :
Il y a bien un socialiste qui nous a regardé dans les yeux nous promettant n'avoir aucun avoir ailleurs ...
a écrit le 26/04/2014 à 15:45 :
Faut croire que des sous y'en a du moment que c'est pour des journalistes mais quand il s'agit de défendre des ouvriers d'essayer de sauver leur entreprise alors là des sous y'en a pas. Il n' y a pas que Aquilino Morelle qui se fait cirer les chaussures sur notre dos.
a écrit le 26/04/2014 à 15:27 :
voila ou vont nos TAXES !!!
a écrit le 26/04/2014 à 15:22 :
Constate que pour vivre plus long temps il vaut mieux être journaliste qu un peut lambda otage au Mali..
a écrit le 26/04/2014 à 15:01 :
Une fois de plus on m'aurait menti à mon insu !
a écrit le 26/04/2014 à 14:58 :
Pour libérer des gens qui prennent des risques en connaissance de cause il y en a de l'argent ...
Réponse de le 26/04/2014 à 17:45 :
Ce sont des créateurs de richesse qui recrutent... probablement plus de terroristes étrangers que de français.
a écrit le 26/04/2014 à 14:27 :
Bien sûr que non, jamais la moindre rançon n'a été versée par la France pour la libération des otages, on a simplement menacé les ravisseurs que ceux-ci seraient privés de dessert si ils ne relâchaient pas nos compatriotes... n'est-ce pas mieux ainsi puisque devant une telle menace, ils ont tout de suite redonné la liberté aux personnes qu'ils détenaient !
Au fait, une simple question : pardon pour l'expression, mais est-ce qu'on nous prends pour des naïfs, des demeurés, en somme des couillons !

Par contre quelqu'un disait que ce serait une des explications pour le blocage du montant des retraites... les mauvaises langues quand même !
a écrit le 26/04/2014 à 14:25 :
Ça ne m'étonnerait pas... Ce gouvernement est tellement corrompu... C'est peut être Cahusac qui transportait la mallette de billets.... Ha ha ha ha !!!!
Réponse de le 27/04/2014 à 18:51 :
Vous avez raison les politiques se sont servis au passage.
a écrit le 26/04/2014 à 14:24 :
Que cette information soit exacte ou fausse, elle aurait du rester confidentielle pour ne pas attiser les tentations des preneurs d'otage potentiels.
Si elle s'avérait exacte, le montant avancé n'a rien d'exorbitant.

On avait évoqué 72 millions (USD) pour les infirmières bulgares otages de Khadafi, sans compter le trip parisien ou Sarko lui avait servi de paillasson et le cadeau fiscal royal accordé aux khatari pour les remercier d'avoir fait l'intermédiaire. Ce qui au total nous coute encore plusieurs milliards chaque année.
a écrit le 26/04/2014 à 14:24 :
Et qu'on arrête de nous bassiner avec le coût d'un chômeur...
a écrit le 26/04/2014 à 14:23 :
Bah qu'est ce que c'est que 18 millions de dollars pour Hollande si cela peut lui permettre de se mettre bien avec la presse. ? Nous les "con-tribuables", de toutes les façons, on paye, et on ne nous demande pas notre avis.
Réponse de le 26/04/2014 à 14:34 :
On demande au peuple de croire.... ainsi notre bon roi Henry IV est mort pieusement sur un lit de roses entouré de jeunes filles qu'il éduquait tout aussi pieusement ! mais oui il suffit d'y croire ... et il en pleure le soir dans les chaumières le bon peuple... oui, il y en a d'autres qui croient moins ... quelqu'un aurait dit "heureux ceux qui croient" mais il aurait aussi ajouté "heureux ceux qui voient" ! sourire bien sûr...
Réponse de le 27/04/2014 à 8:52 :
Que voulez vous, la FOI, il n'y a que ça !
a écrit le 26/04/2014 à 14:19 :
Depuis qu'on a compris que l'état français armait et combattait en même temps les islamistes fanatiques, toute déclaration et tout geste de ce traître sont à enregistrer pour être versé au futur dossier d'instruction.
Réponse de le 26/04/2014 à 14:23 :
Tu parles de celui qui a armé les islamistes en Lybie et en Egypte?
a écrit le 26/04/2014 à 14:18 :
parce qu'ils vont nous faire croire qu'on délivre des otages pour leurs beaux yeux? ils nous prennent pour des quiches, ma parole! il y a OBLIGATOIREMENT compensation, ce qui veut dire : FRIC !
a écrit le 26/04/2014 à 14:11 :
Qui aurait douté de la fermeté de notre présimou ?
Réponse de le 26/04/2014 à 14:21 :
Toi tu dois être ferme quand tu négocies 5% de remise sur ton magnétoscope! A si on recruté des gens comme toi plutôt que des énarques la France serait un pays fantastique!
Réponse de le 26/04/2014 à 17:15 :
le magnétoscope ? ça existe encore ça ?
a écrit le 26/04/2014 à 14:09 :
Il a toujours forcément un coût direct ou indirect

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :