Macron "a trop de pouvoir", "s'occupe de tout", selon Mailly

 |  | 308 mots
Lecture 2 min.
Jean-Claude Mailly, numéro 1 de FO, regrette le poids du ministre de l'Economie : Il a trop de pouvoir. Ou il s'en donne trop.... REUTERS
Jean-Claude Mailly, numéro 1 de FO, regrette le poids du ministre de l'Economie : "Il a trop de pouvoir. Ou il s'en donne trop...". REUTERS (Crédits : reuters.com)
Dans le viseur de Jean-Claude Mailly, numéro 1 de FO, les "annonces à caractère libéral" du ministre de l'Economie et les débats autour "des seuils sociaux, du travail de nuit".

Le numéro 1 de FO, Jean-Claude Mailly, regrette que le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, ait "trop de pouvoir" et "s'occupe de tout" au sein du gouvernement, dans un entretien publié dimanche par l'hebdomadaire Le Journal du Dimanche.

Après l'aveu d'"échec" vendredi du ministre du Travail, François Rebsamen, en matière de lutte contre le chômage,  le secrétaire général de Force ouvrière estime que "le gouvernement doit en tirer les conséquences pour mener une politique de croissance". "Mais", ajoute-t-il, "c'est à l'économie, Monsieur Macron, qui s'occupe de tout: le travail du dimanche, les professions réglementées..."

Le responsable syndical regrette le poids du ministre de l'Economie : "Il a trop de pouvoir. Ou il s'en donne trop...".

Dans le viseur de Jean-Claude Mailly, les "annonces à caractère libéral" et les débats autour "des seuils sociaux, du travail de nuit". Pour FO, rappelle son n°1, "la solution n'est jamais de supprimer des droits, tout ne se discute pas. Pour retrouver des marges de croissance, il faut un soutien par la consommation et par l'investissement public".

Concernant le contrat de travail unique, évoqué pour remplacer toutes les formes de contrat existantes (dont CDI, CDD), le leader syndicaliste rappelle qu'il s'agit d'une "proposition (qui) n'est pas nouvelle" émanant de "quelques économistes libéraux" et qu'elle n'est pas à l'ordre du jour des discussions des partenaires sociaux.

Cette piste, proposée notamment par le nouveau prix Nobel d'économie français Jean Tirole, avait été jugée "intéressante" par le Premier ministre Manuel Valls.

"Ce CDI flexible aurait, dans un premier temps, tous les inconvénients de la précarité du CDD. Voilà pourquoi c'est une mauvaise idée", conclut-il.

Force ouvrière organisera le 16 décembre un rassemblement national à Paris pour affirmer ses positions et lancer "un avertissement" au gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2014 à 17:42 :
on recule jusqu,a ou les cavernes??ils sont entrain de scier la branche sur laquelle ils sont assis!!
a écrit le 27/10/2014 à 16:49 :
NORMAL !
" Moi Préssident" avait bien prévenu ne PAS VOUOIR S'OCCUPER DE TOUT !
D'ailleurs il ne fait rien depuis près de 30 mois...
Il faut bien que quelqu'un s'y colle !
Non ?
a écrit le 27/10/2014 à 14:23 :
Au contraire, il n'a as assez de pouvoirs. Ses "mesurettes" sont mieux que rien, mais qui peut croire que ça va inverser la tendance. Sans doute juste bon pour donner quelques gages à Bruxelles.
a écrit le 27/10/2014 à 11:37 :
quelle importance donner à un personnage qui ne represente que les interets particuliers du syndicat lui meme et de ses qelques privilegies ?ce que l'on peut reprocher à mr MACRON C'est de se cacher derriere le dialogue sociale par manque de courage pour prendre des decisions dans l'interet general .n dialogue de soud n peut duer qu'un temps
a écrit le 27/10/2014 à 9:57 :
Permanent de FO depuis l'age de 22 ans. L'entreprise = planete mars. Connu pour son passe Troskiste. Voila le syndicalisme 100% made in France
a écrit le 27/10/2014 à 9:21 :
Que ne critique-t-il pas le pouvoir de nuisance des syndicats...!!?!
a écrit le 27/10/2014 à 8:16 :
Trop de pouvoir? C'est vrai, notamment en ce qui concernent les pseudo plans des pseudo investissements publics d'un avenir plus qu'incertain. Qui peut dire où sont passés les milliards des pseudo plans d'avenir. Même leurs responsables ont préféré démissionner..les médias, à défaut du Peuple, seraient bien avisés de demander des comptes.
a écrit le 27/10/2014 à 1:35 :
Enlevant certains pouvoirs aux syndicats: Gestion de la secu, Gestion catastrophique du CE d'EDF, gestion des prud'homme, gestion de la formation professionelle, droit de faire de la politique (demde des 35h, appeller a voter F.Hollande), financement occulte.
Réponse de le 27/10/2014 à 13:14 :
En ajoutant surtout de leur enlever la possibilité d'écrire des lois via les Accords Nationaux Interprofessionnels systématiquement repris tels quels par les parlementaires !
a écrit le 27/10/2014 à 0:39 :
il parle et les sindycats ils ont pas trop de pouvoir et il ne cree rien ce monsieur
combien de societe et a combien de personne il donne du travail zero
a écrit le 26/10/2014 à 22:09 :
il dénonce aussi la retraite chapeau scandaleuse du gazier , il marque un point
a écrit le 26/10/2014 à 21:17 :
Etant de droite moderee je n'hesiterai pas a voter Valls / Macron si ces messieurs daignent faire ce qu'ils annoncent... Les syndicats Francais sont une honte et le principal frein aux reformes necessaires pour se remettre au niveau de nos partenaires et concurrents. Le monde est ce qu'il est et on n'est pas seul: soit on s'adapte, soit on continue de s'enfoncer.
Réponse de le 27/10/2014 à 0:10 :
100% d'accord
Réponse de le 27/10/2014 à 1:37 :
Moi aussi,J'avais voter Sarko, mais je suis pret a voter a gauche s'ils vont dans l'interets de la France.
Réponse de le 27/10/2014 à 5:47 :
D'accord avec vous
a écrit le 26/10/2014 à 20:25 :
Et monsieur Mailly bloque tout ...
a écrit le 26/10/2014 à 20:16 :
Comme Mailly ne s'occupe pas de grand chose et compte pour rien, cela fait une moyenne. Qu'il se rendorme dans son fromage, et laisse les gens sérieux travailler.
a écrit le 26/10/2014 à 19:24 :
Effectivement il n y a qu a taper fortune de jc mailly sur internet pour se demander ce qu il fait la. Il n a qu a aider les autres en les recevant chez lui par exemple.
a écrit le 26/10/2014 à 18:56 :
Ce Mailly n'a jamais travaillé de sa vie. Qu'on lui supprime toutes ses subventions et il disparaîtra du paysage !!
a écrit le 26/10/2014 à 18:44 :
Mailly n'en a qu'un, de pouvoir : le pouvoir de nuisance ... et c'est là le malheur de ce pays !
a écrit le 26/10/2014 à 18:35 :
Mr Mailly est un nanti, un super-protégé. Il ne veut pas voir que le monde a changé et que les relances par le soutien de la consommation en endettant toujours plus le pays, c'est fini. F I fi, N I ni.
a écrit le 26/10/2014 à 18:24 :
encore un, qui se voit en bonne place", bientôt....
a écrit le 26/10/2014 à 17:39 :
les syndicats sont les rescapés de cette démocratie populaire dont ils rêvaient en 1945 . Ils se sont fait un fromage de la fonction publique . Ces organismes corrompus sont à jeter avec les vopos frondeurs du PS qui ne savent pas que le mur de Berlin est tombé il y a 25 ans !.
a écrit le 26/10/2014 à 17:35 :

Si Macron s'approche trop des chasses gardées de FO , ça va bouillir, car il risque de soulever des lièvres bien cachés.
a écrit le 26/10/2014 à 17:14 :
J'aimerais bien que Mr Mailly affiche sa feuille d'impôts et nous explique en quoi il mérite un tel salaire. Je pense que les "sans-dents" apprécieraient.
a écrit le 26/10/2014 à 17:12 :
Mister Mailly !
C'est le Monsieur qui disait : " ...la dette c'est pas grave, c'est de l'argent qu'on se doit à nous même !..."
On aurait dû nommer prix Nobel d'économie ce brillant Monsieur syndical !
a écrit le 26/10/2014 à 17:08 :
Mister Mailly !
C'est le Monsieur qui disait: "..la dette, c'est pas grave, c'est de l'argent qu'on se doit à nous même !..."
On aurait dû nommer au moins prix Nobel d'économie ce brillant Monsieur !
a écrit le 26/10/2014 à 16:51 :
MAILLY a trop de pouvoir aussi
a écrit le 26/10/2014 à 16:41 :
Ce ne sont pas plutôt ses marionnettistes qui ont le pouvoir?
a écrit le 26/10/2014 à 16:08 :
un peu comme les journalistes qui parlent de sujets qu'ils ne connaissent pas ou peu....
a écrit le 26/10/2014 à 15:33 :
laissez Macron supprimer le cdi et la protection sociale !!!! Il faut réformer !
Réponse de le 28/10/2014 à 15:28 :
Pourquoi ne parts tu pas travailler au etat unis? cela nous ferait du bien de rester entre gens de bonne volonté
a écrit le 26/10/2014 à 14:28 :
Jusqu'à présent, c'est Mr Mailly qui a trop de pouvoir. Alors qu'il n'a aucun mandat électif. Et le pouvoir de bloquer les réformes au nom des intérêts corporatistes, çà suffit !
Réponse de le 27/10/2014 à 14:38 :
Parce que Macron est élu lui?....
a écrit le 26/10/2014 à 13:36 :
les syndicats n'ont qu'un pouvoir celui de nuisance et vous mr Mailly en etes un des representants par excellence. La liberte reviendra un jour mais vous ne serez plus la.
a écrit le 26/10/2014 à 11:27 :
Tout le monde sait que FO est noyauté par les trotskystes... Quand on écoute Mailly, on comprend que ça n'arrange pas les relations avec le PS, même si ce PS compte de nombreux anciens trotskystes en son sein : Cambadélis, Jospin et tant d'autres "camarades" reconvertis dans la social-démocratie !
Réponse de le 26/10/2014 à 20:30 :
Reconvertis dans la sociale démocratie , certes , mas toujours habités par des pulsions de gardien de camp . Au fait, quelle est la retraite de monsieur Jospin ? Les trotskystes français ? Trotsky n'en n'aurait pas voulus , même pour nettoyer ses pissotières...
a écrit le 26/10/2014 à 11:26 :
Macaron n a pas été elu et reçoit directement ses ordres du medef. Le contrat unique ne permettra aucune embauche supplémentaire. Il appauvrira simplement un peu plus les salariés qui consomeront encore moins et l economie plongera encore un peu plus. Les seuls gagnant seront les actionnaires des grands groupés qui toucheront encore plus de dividendes. ...
Réponse de le 26/10/2014 à 11:57 :
Quel commentaire stupide !
Quand l économie plonge, les résultats des entreprises baissent aussi et donc les dividendes
Réfléchissez
Réponse de le 26/10/2014 à 18:31 :
heureusement que les grands groupes existent !! sinon en france y aurait plus rien
Réponse de le 26/10/2014 à 19:40 :
Si l'économie plonge les grands groupes feront


Monsieur "Dans le Mur" si l'économie plonge les grands groupes auront leurs chiffres d'affaires en baisses et donc les dividendes vont diminuer. Pour le Nobel d'économie c'est pas encore gagné !
Réponse de le 27/10/2014 à 0:17 :
@danslemur:

1. Le but du contrat unique n'est pas de créer des embauches mais de simplifier la complexité administrative actuelle, couteuse et peu efficace.
2. Si demain nous passons en contrat unique, tous les contrats seraient convertis sur les bases actuelles, personne ne sera "appauvrie
3. Un actionnaire n'est gagnant que si la société dans laquelle il investit fait un certain bénéfice. Il gagne alors un peu d'argent (quelques % de la somme misée). Je rappelle quand même que si la société chute, l'actionnaire chute avec (pas de garantie).

Ayez la gentillesse de comprendre les fondamentaux des sujets que vous abordez avant de vous lancer publiquement dans de grandes tirades à la "café du commerce" svp...
a écrit le 26/10/2014 à 11:12 :
Et nous, on en a marre que les syndicats (qui représentent une infime partie des salariés français) fassent la loi dans notre pays : 1 partout la balle au centre....
a écrit le 26/10/2014 à 10:51 :
Il a quand même raison le syndicat. C'est pour cela que macron fera perdre les élections du ps la prochaine fois. macron veut faire des réformes qui aggravent encore la vie des français car le problème actuel c'est que l'argent et le cerveau quittent la france. Et lui il veut sanctionner les chômeurs pas où il faut intervenir. Il n'a pas d'expérience sociale.
a écrit le 26/10/2014 à 10:35 :
C est lui qui n a pas de pouvoir, il représente peu de Français

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :