Le "New Deal" d'Emmanuel Macron en 5 points

 |   |  387  mots
Selon Emmanuel Macron, ce New Deal permettrait à la France d'obtenir 10 milliards d'investissements supplémentaires chaque année.
Selon Emmanuel Macron, ce New Deal permettrait à la France d'obtenir 10 milliards d'investissements supplémentaires chaque année. (Crédits : reuters.com)
Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, propose un "New Deal" et s'engage à accélérer les réformes en France, avec en contrepartie un programme d'investissements de 300 milliards d'euros de la part de l'Union européenne.

"L'Europe a besoin d'un New Deal". C'est en tout cas ce qu'a déclaré le ministre de l'Economie dans un entretien accordé au Journal du Dimanche publié après les critiques du président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, estimant que la France ne devrait pas bénéficier d'un nouveau délai pour atteindre la limite européenne de 3% de déficit.

"La France s'engage à poursuivre et même à intensifier ses réformes ; l'Union annonce un grand plan de relance par l'investissement de 300 milliards d'euros", a ainsi détaillé Emmanuel Macron au JDD daté de ce 12 octobre, considérant que ce New Deal permettrait à la France d'obtenir 10 milliards d'investissements supplémentaires chaque année:

  • "Tout le monde y gagnera, alors qu'aujourd'hui tout le monde est perdant - le ralentissement de l'économie allemande en est une nouvelle preuve", a souligné le ministre, qui considère que la France "doit faire le travail". "Nous avons six mois pour créer une nouvelle donne en France et en Europe", a-t-il ajouté.

  • Selon lui, "la solution est avant tout chez nous. Pas en accusant Bruxelles, Berlin, ou l'étranger. La solution est dans notre capacité à bouger, moderniser le pays, le débloquer, libérer l'économie, donner la possibilité à ceux qui veulent travailler, créer, produire, de le faire beaucoup plus simplement", a-t-il affirmé.

  • Emmanuel Macron annonce, par ailleurs, une loi pour l'activité qu'il présentera en Conseil des ministres "avant la fin de l'année" et qui sera "votée au plus vite en 2015", et dont il détaillera le contenu dans les "prochaines semaines".

  • Parmi les secteurs qu'il souhaite "libérer" , Emmanuel Macron a mentionné le permis de conduire, la simplification des procédures dans le secteur du logement "ou encore la modernisation des conditions de travail, sur la base des négociations en cours et dans le respect du libre-arbitre de chacun". Il a également assuré que les concessions autoroutières "seront aussi concernées".

  • Concernant les professions réglementées, il rappelle que l'excès de normes a "créé des situations de protections artificielles et bride le développement de l'activité". Elles "ont touché le CICE, nous allons donc leur demander de se moderniser et de participer à l'effort collectif, dans la concertation. Même chose pour la grande distribution ou les concessionnaires d'autoroutes", a-t-il prévenu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2014 à 22:07 :
Hollande me fait penser au maréchal, indécis et manipulé par des succubes.
a écrit le 13/10/2014 à 16:14 :
C'est de la Macron économie, et le tissu des entreprises françaises à besoin de micro économie.
a écrit le 13/10/2014 à 15:18 :
macron, la caution libérale d'hollande...après si ça remue hollande démentira timidement derriere...macron, le droitier, le libéral est là pour faire ce job et rassurer bruxelles sur les réformes en france...
a écrit le 13/10/2014 à 14:36 :
qu'il commence par faire du menage àBERCY ATHUIS COMME mOSCOVICI N'ONT JAMAIS PUS SAVOIR COMBIEN ILY AVAIT D'AGENTSen cette forteressse ;
a écrit le 13/10/2014 à 14:13 :
c'est l'avenir de notre pays et de nos enfants qui sera bradé dans les pseudo-négociations sur le traité-transatlantique....le silence radio gauche/droite sur la question en est la plus parfaite preuve.....le reste n'est que de l'enfumage !
a écrit le 13/10/2014 à 13:28 :
"ou encore la modernisation des conditions de travail, sur la base des négociations en cours et dans le respect du libre-arbitre de chacun"

Ca veut dire quoi exactement ? Encore de la novlangue qui sent à plein nez la suppression du SMIC et du CDI !!!
a écrit le 13/10/2014 à 12:53 :
DONC COMME DAB beaucoup de baratin pour accoucher d'une souris ;et toujours de grandes idees non financées
a écrit le 13/10/2014 à 11:41 :
M.Macron est un Vent qui soufflera le temps de qq mois;
rien ne se fera sans l'assentiment duPS et surtout du front de Gauche
alors ce brave retournera à sa banque d'affaires qu'il n'aurait jamais du quitter.
ses reformes ou simulacre,ne donne pas de création,d'emplois,d'envie de travailler,de salaires et loyers décents,mais des taxes toujours et encore des taxes
a écrit le 13/10/2014 à 11:22 :
Moi je propose a Mr Macron de revoir aussi les salaires des prétendants à la république bananières qu'Est devenue la France !!!
a écrit le 13/10/2014 à 11:22 :
ilne sert a rien de financer l activite s il n y plus de pouvoir d achat des peuples ,? LA PURGE DES INPOT ET TAXES ORGANISSE LA DEPRESION ET LA RESESION? LES ENTRPRISSES RECONNAISSENT QU ELLES ONT LA CAPACITE DE PRODUIRE PLUS? DONC LE BLOCAGE VIENT BIEN DU MANQUE DE POUVOIR D ACHAT DES PEUPLES???
Réponse de le 13/10/2014 à 16:12 :
pouvez vous installer sous word correcteur orthographe et grammaire, ensuite vous faites un copier coller, ça nous aidera à vous lire.....
a écrit le 13/10/2014 à 11:02 :
Dans New Deal il y a new qui me semble-t-il veut dire nouveau. qu'y-a-t-il de nouveau dans les mesures préconisées par Macron qui ne fait qu'appliquer les vielles recettes libérales
Réponse de le 13/10/2014 à 14:02 :
les vieilles recettes liberales ??? il eu fallut qu'il y en eût !!! rendre la liberté libèrera les énergies !!!!
a écrit le 13/10/2014 à 10:54 :
Quand on sait que le New Deal n'a été qu'un échec politique et une gabegie économique, qui ne s'est "résolu" pour les USA que par leur entrée en guerre et l'autodestruction des concurrents européens, ce type d'annonce n'est pas fait pour rassurer.
a écrit le 13/10/2014 à 9:19 :
Évidemment en parfait "Young leader" il ne peut faire référence qu'au plan qu'à mis en place Roosevelt après la grande dépression, mais qui n'a pas marché et les États Unis n'ont s'en sortir qu'en rentrant en guerre. Monsieur Macron nous promet il la guerre ? On est en France Monsieur Macron et si les États Unis vous fascinent tant, allez y !
a écrit le 13/10/2014 à 7:17 :
Concernant les professions réglementées et notamment les pharmaciens, Macron a avoué ne pas connaitre l'état des lieux parce qu'il n' a pas confiance dans les rapports qui lui sont remis en interne ! En bref, une partie des fonctionnaires travaillant dans son ministère sont achetés par des lobbys qui tirent les ficelles. Il a donc demandé à des experts comptables extérieurs (et indépendants) de lui dire "la vérité". Ce n'est pas étonnant, et ça renvoie l'image d'un Macron compétent et réaliste ! Enfin une bonne nouvelle pour la France.
a écrit le 12/10/2014 à 22:32 :
J'aime comme Macron parle!

Direct, efficace, il change des politicards habituels, copains des journalistes habituels.
Réponse de le 13/10/2014 à 10:17 :
Moi j'aime ce qu'il fait !
Pour l'instant, il parle !!
Réponse de le 13/10/2014 à 10:55 :
Il ne va pas tarder à sauter.........
a écrit le 12/10/2014 à 20:49 :
Toujours des commentaires de journalistes sur des propos démentis dans la demi journée
Que de vent et de baratin
Ils sont de plus en plus incompétent et penible ces politiciens
Réponse de le 13/10/2014 à 8:57 :
que du vent. En plus il veut nous faire croire qu'il va dynamiser le pays par une réforme des permis de conduire ? Ce n'est qu'un exemple, mais il nous prend vraiment pour des ...
A lire les commentaires qui le soutiennent, ça marche.
En fait lui et vals préparent sans doute déjà la sortie future du gouvernement!
a écrit le 12/10/2014 à 20:29 :
20 milliards d'économies à faire commençons avec la fin des privilégiés injustifiés des fonctionnaires et salariés entreprises publiques y compris des parlementaires de tout bord qui coûtent 8 milliards au contribuable du privé
a écrit le 12/10/2014 à 20:24 :
Radiation, découragement menant à la fin d'inscription. .. Voilà la méthode de Macron pour faire baisser le chômage par incapable à créer de la croissance... Après Valls un nul de plus.
a écrit le 12/10/2014 à 20:09 :
Ça recule déjà dans les rangs socialo à la suite des propos de Macron. Si ce gouvernement avançait autant qu'il recule nous aurions fait énormément de chemin... Les grandes réformes nous seront imposées par le MUR qui s'avance à vive allure...
a écrit le 12/10/2014 à 18:50 :
Tiens, on aurait un nouveau Président qui ferait en même temps fonction de Premier ministre. Mais où sont donc passés François et Manuel ? Et puis, il n'y a pas eu d'élections non plus...
a écrit le 12/10/2014 à 17:56 :
8 milliards d'économies en mettant fin aux privilèges injustifiés des 5,5 millions de fonctionnaires publics, territoriaux. Salariés entreprises publiques y compris sénateurs, députés...
Réponse de le 12/10/2014 à 20:36 :
Tout à fait d'accord avec 20 milliards d'économie à trouver et à faire cela ferait une bonne ŕéduction....
Réponse de le 13/10/2014 à 6:05 :
Sauf que vu le marché de l'emploi, tous ces gens vivront du RSA. Je ne vois pas d'autres solutions que d'augmenter vos charges dans la mesure ou ils ne paieront plus d'impôts.
a écrit le 12/10/2014 à 17:53 :
C’est quand même assez ubuesque (mais pas nouveau) que ça soit la gauche qui va devoir faire ce sale travail. Notre pays est « sommé » depuis des semaines, des mois, des années de faire péter son système social pour se conformer aux directives européennes, en particulier les « GOPE » (Grandes Orientations de Politique Economique) publiées le 2 juin dernier par la Commission Européenne pour les 2 années à venir. En voici un extrait (admirez au passage la « novlangue ») : (1) « Réduction des dépenses publiques » (= les 50G€, dont 4G€ par la réduction des indemnités chômage) (2) « il convient que le salaire minimum continue d’évoluer d’une manière propice à la compétitivité et à la création d’emploi » (= faire sauter le SMIC), (3) « Accroître la souplesse des conditions de travail en cas de difficultés économiques provisoires » (= faite sauter le CDI). Toutes les choses importantes faites par les gouvernements (qu’ils soient de gauche ou de droite ne change rien) nous sont donc imposées par l’UE via ces « GOPE » : voir ici pourquoi : https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
Réponse de le 12/10/2014 à 18:50 :
Le sale travail ne sera pas fait. On en parle et on gagne du temps...
a écrit le 12/10/2014 à 17:28 :
Macron finira comme cahuzac et DSK
a écrit le 12/10/2014 à 16:50 :
Enfin un type qui semble tenir la route.
Mais aura-t-il les moyens de ses ambitions contre tous ces gauchos d'un autre age...
a écrit le 12/10/2014 à 16:40 :
Il faut réformer même si c'est impopulaire ! tout le monde veut des réformes mais personne ne veut être touché !
a écrit le 12/10/2014 à 15:51 :
Au fait : le New Deal fut un tel échec que c'est Roosevelt lui même qui l'a abandonné...
a écrit le 12/10/2014 à 15:45 :
10 milliards d'investissement ? Deux ans d'ISF !

Donc la solution est évidente, plutôt que de mendier auprès de l'Union un "plan" bidon qui va surtout profiter aux pays de l'Est...
a écrit le 12/10/2014 à 15:38 :
Nous le voyons bien, avec Emmanuel Macron, le gouvernement Valls 2 a été composé d'arrogance, d'incompétences, de méprisants à l'égard des sans dents, des faibles, des chômeurs produits depuis 20 ans par les gouvernement Raffarin Devillepin Fillon et l'inénarrable Valls
bref de briques et de broques minables selon l'excellente expression Ayrault
Réponse de le 12/10/2014 à 15:45 :
Que va t-il donc nous arriver encore avec leurs idées débiles ? Allez, tout le monde à la soupe populaire à l'allure où ça va
a écrit le 12/10/2014 à 15:34 :
Pour une affaire personnelle, j'ai dû rencontrer une dizaine de notaires, tous aussi nuls les uns que les autres. Pas un ne m'a donné la même solution. Tout ce qui les intéresse, c'est faire de l'argent, même si cela doit léser les intérêts des usagers. Lamentable ! En plus, ils prennent leur temps, compter au minimum un mois pour une réponse. Le corporatisme joue à plein, une vraie mafia. Je trouve leurs revendications scandaleuses : ils s'en sont mis plein les fouilles pendant des années et mériteraient un bon recadrage.
Réponse de le 12/10/2014 à 15:46 :
"Pas un ne m'a donné la même solution."

? Votre cas doit sortir de l'ordinaire, non ?

"j'ai dû rencontrer une dizaine de notaires"

C'est cela, donc.
Réponse de le 12/10/2014 à 15:52 :
Rappelons que le droit français est un des meilleurs du monde grâce aussi a des notaires qui font bien leur travail et qui savent rédiger des contrats. Quand je vois le droit anglo saxon qui ne repose que sur des paroles approximatives et souvent des contrats mal ficelés alors on se dit que le droit français défendu par nos professions libérales notaires et avocats est vraiment très performant. Par contre, on a vu qu'aux USA pratiquement toutes les contrats de saisies de maison en faillite réalisé par les banques lors de la crise des subprimes sont faux ou truquées et vont devoir être rejugée avec un surcout exorbitant de plusieurs milliards. Alors entre le droit anglo saxon et le droit français, le choix est vite fait.
Réponse de le 13/10/2014 à 1:13 :
En lisant ces propos d'une stupide banalité de ceux qui ne comprennent rien à rien, on peut en conclure que le nul n'est pas celui qu'il croit...
Réponse de le 13/10/2014 à 8:20 :
De quoi avez-vous peur notaires ? Vous qui travaillez pour le soi-disant intérêt général. Je crorrige ce que j'ai dit, le 11eme que j'ai vu m'a paru honnete., les autres cupides et desinvoltes.
a écrit le 12/10/2014 à 15:06 :
Ces annonces ne mangent pas de pain:aucune réforme structurelle ne sera datée et cela permet de couper l'herbe sous le pied de Sarko et d'amadouer Bruxelles.Pas bien original
a écrit le 12/10/2014 à 14:57 :
Faut il rappeler que dans notre pays la France, les citoyens demandent a avoir un accès faciles aux professions libérales comme les avocats, les médecins, les notaires. Faut il rappeler que en France contrairement aux pays anglo-saxons, les plus pauvres des citoyens peuvent se payer un conseil de médecin, de pharmacien et d'avocat a des tarifs compétitifs. Faut il rappeler que dans nombres de pays ultra libéraux anglo saxons les pauvres et même ceux de la classe moyenne ne peuvent plus se payer un avocat ou un médecin et passent donc pratiquement automatiquement par la case prison ou maladie sans pouvoir mettre les chances de leurs côté équitablement. Est cela la vision du progrès selon nos ministres...
Réponse de le 12/10/2014 à 15:25 :
Le terme anglo-saxon a une connotation raciste. Il désigne les blancs de langue anglaise, à éviter, surtout aux USA, en Australie, en Afrique du Sud...
Réponse de le 12/10/2014 à 15:47 :
"Faut il rappeler que dans nombres de pays ultra libéraux anglo saxons les pauvres et même ceux de la classe moyenne ne peuvent plus se payer un avocat ou un médecin"


Toujours marrant de lire la propagande communiste, ça nous rappel le XXéme siècle : on rajeuni.
Réponse de le 12/10/2014 à 16:03 :
Tu habites où l'Américains... à Argentons sur Creuse.
Réponse de le 12/10/2014 à 21:46 :
Tout à fait d'accord avec la remarque de John. Le terme anglo-saxon comme Etat-Unien est un terme utilisé par le beauf de gauche type France-Culture. Devinette : quelle est la différence entre le beauf de gauche et le beauf de droite ?
a écrit le 12/10/2014 à 14:45 :
New Deal ? Ça décoiffe ! Quel homme ! 10 milliards d'investissement planche à billets supplémentaire par an ( si Merkel est d'accord ). On va faire des rond-points ? Pathétique et dérisoire. Faut baisser la dépense publique d'au moins 15% pour passer sous 50% du pib, baisser drastiquement les impôts et réduire le nombre de fonctionnaires de 1 million. C'est simple mais il faut des convictions et du courage, le sens de l'état et du service.
a écrit le 12/10/2014 à 14:25 :
des paroles mais ... pas d'actes
a écrit le 12/10/2014 à 14:00 :
Ah oui, mais Camba a dit immédiatement que non, pas question. Donc tout va bien, ouf, j'ai craint de voir un bout de réforme à l'horizon !
a écrit le 12/10/2014 à 13:54 :
Tant qu´on ne liquidera pas 30% de fonctionnaires et qu´on n´allignera pas leurs pensions sur celui du secteur prive, on ne resoudra rien. Les chipotages des politiciens ne servent a rien, ils ont peur des syndicats pour tailler dans le mamouth. Ils faudrait un referendum sur la question et cela resoudrait le probleme definitivement. Mais les politiciens n´en veulent pas, car comment recompenseraient-ils les adherants actifs de leurs partis? Aujourd´hui on leur donne une place de fonctionnaire pepere a vie, payee par les contribuables. C´est la belle vie pour tous, sauf pour les cochons payeurs.
a écrit le 12/10/2014 à 13:52 :
Avez vous remarqué?? Il n'y a AUCUNE réforme concernant les politiques, étonnant, non??
a écrit le 12/10/2014 à 13:44 :
Ça devient compliquer pour les ministres de soutenir et défendre les intérêts des banksters alors qu'ils ont déjà vidé toutes les caisses de l'État car on le sait bien, les coffres des banksters sont remplis de monnaies sonnantes et trébuchantes. Alors si il y a de l'ordre a remettre ce serait bien de faire machines arrières sur les 15 dernières années cad d'ordonner a ces financiers qu'ils redeviennent des banquiers aux services des citoyens et de l'économie réelles. Par ailleurs vouloir démonter le systèmes des professions libérales françaises pour les offrir sur l'autel de la mondialisation anglo-saxonne est dommage car ces professions de hautes efficiences méritent un peu plus de considération vu leur haut niveau d'étude et de grande qualité.
Réponse de le 12/10/2014 à 15:49 :
"car on le sait bien, les coffres des banksters sont remplis de monnaies sonnantes et trébuchantes."

Heu, doit y avoir la moitier des banques en faillite, mais à part cela..



"ordonner a ces financiers qu'ils redeviennent des banquiers aux services des citoyens et de l'économie réelles. "

Voui, voui, comme avec les Subprimes, excellente idée, ça à super bien marché..
Réponse de le 12/10/2014 à 16:17 :
@nicolas, Vous prenez l'exemple des subprimes qui est en fait est un des nombreux exemples de l'échec de la titrisation financière anglo saxonne qui a enrichi une poignée en escroquant les citoyens et l'Etat. La titrisation est le contraire de l'économie réelle.
a écrit le 12/10/2014 à 13:44 :
Le programme réaliste de Macron vient d être desavoue par le patron du PS, et comme d habitude le président reste dans le flou, belle gouvernance de notre pays
a écrit le 12/10/2014 à 13:36 :
et pour l'edf la sncf et les fonctionnaire professions réglementées il fait rien
a écrit le 12/10/2014 à 13:29 :
ca fait deux ans et demi qu'ils disent qu'ils envisagent de faire des reformes, puis quand ils ne font rien qu'ils vont ... accelerer! alors leurs partenaires europeens vont leur dire qu'on pourra faire plein de choses une fois que les reformes seront faites ( vu que sinon, tout le monde sait que la france ne fera rien)... ca c'est la vraie regle du jeu, que ca leur plaise ou non
a écrit le 12/10/2014 à 13:27 :
les idées d M. MACRON me plaisent....

A lui de s'imposer ou de démissionner si nos énarques ne veulent rien faire comme d'habitude !

Ah si ils augmentent les taxes, prélévements , contributions....
a écrit le 12/10/2014 à 13:13 :
C est du vent il fera rien il a déjà reculé pour les pharmacies et les huissiers
Il fait de la com
On va poursuivre les réformes !!? Rires
Elles sont ou ??
Il restera quoi de valls 1 et valls 2 ???
Flambi on se rappellera du mariage pour tous
Sinon des taxes et des impôts
Et ça fera 10 % au présidentielle
Réponse de le 12/10/2014 à 13:42 :
Sans compter qu'on va se taper Sarko en 2017 qui n'a rien fait pendant 5 ans.... On est mal barré!
Réponse de le 12/10/2014 à 14:18 :
Je mets un gros billet que Sarko sera pas le prochain trop de casserole trop de détestation dans le pays et surtout il a fait du hollande pendant 5 ans
a écrit le 12/10/2014 à 13:05 :
Ils viennent d'annoncer à la radio que Macro s'est fait taper sur les doigts pour cette annonce. C'est dingue, il vise déjà la place du calife et on commence à voir ses chaussettes tellement il a les chevilles qui enflent.
a écrit le 12/10/2014 à 13:02 :
moi je mise sur Pschitt ,impair,passe et dissolution dans 6 mois pour rester Président 5 ans de plus
Réponse de le 12/10/2014 à 19:37 :
la dissolution aura lieu debut 2016, la droite va etre elue et va porter le poids des emmerdes pour 2017... sauf si elle refuse le travail et laisse le fn aller au charbon ( mais c'est pas sur qu'ils aillent dans le piege)... et sinon? ah ben ca sera bloque !
a écrit le 12/10/2014 à 12:47 :
Emmanuel Macron est sympathique mais il se prend pour le président de la république. S'il connaît l'économie, il va falloir qu'il apprenne la politique...
Réponse de le 12/10/2014 à 14:48 :
Macron connait bien le Président mais ne connait pas l'économie basée sur l'activité et sur le role de l'énergie. Attendons son projet de loi sur l'activité. Bonne chance.
a écrit le 12/10/2014 à 12:47 :
Espérons jusque que pépère Hollande le laissera aller jusqu'au bout.... Nos présidents ne braillaient pas par leur courage. Chirac, Sarkozy, Hollande, à la première manif ou grève ils capitulaient rase campagne....
a écrit le 12/10/2014 à 12:46 :
Sans être rabat-joie, si le New Deal consiste à "libérer" le permis de conduire!!!!!
Je suis impressionné!
a écrit le 12/10/2014 à 12:45 :
Bravo SI le Ps et ses énarques qui étouffent l France lui laissent les mains libres !
Et, dans ce cas, plus question d'oppositions politiciennes stériles: UMP-PS doivent penser (enfin !) à l'avenir de l France
a écrit le 12/10/2014 à 12:32 :
Peut être que LUI va faire ce qu'il dit ???
a écrit le 12/10/2014 à 12:22 :
Enfin !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :