Xavier Darcos reporte la réforme du lycée

Le ministre de l'Education nationale a décidé "de laisser plus de temps pour la mise en œuvre de la réforme de la classe de seconde", selon un communiqué publié ce lundi 15 décembre. La réforme, qui devait entrer en vigueur à la rentrée 2009, est donc repoussée.

2 mn

La réforme de la seconde, dont l'entrée en vigueur était annoncée pour la rentrée 2009, est repoussée, a affirmé ce lundi 15 septembre le ministre de l'Education, Xavier Darcos, sans préciser de calendrier pour la suite. Dans un communiqué, le ministère de l'Education annonce une reprise de la concertation avec les représentants des enseignants, des lycéens et des parents d'élèves, qui concernera toutes les classes du lycée et abordera "sans tabou tous les sujets".

En déplacement au Proche-Orient, Xavier Darcos a invoqué les "casseurs" et "la brutalité" qui ont émaillé les manifestions lycéennes de ces dix derniers jours et qui font craindre en haut lieu un embrasement semblable à la situation grecque pour justifier le report de la réforme et la reprise du dialogue.

"Je ne veux pas que la réforme des lycées soit otage de ces tensions sociales, de ces inquiétudes, de ces angoisses qui sont liées à d'autres raisons que des questions lycéennes", a déclaré le ministre sur Europe 1.

"Aujourd'hui, le climat ne se prête plus à parler sereinement. Ce n'est pas très grave que l'on repousse cela d'un an", a-t-il dit, appelant chacun à retrouver son "sang froid".

Xavier Darcos a par ailleurs rappelé dans son communiqué que la réforme dont il a présenté les contours le 21 octobre est bâtie sur un "large consensus des lycéens, des enseignants et des familles" qui a fait l?objet de "deux protocoles d?accord, signés en juin, avec les organisations représentatives des personnels de direction et des enseignants, d?une part, et les organisations lycéennes" d'autre part. Il a condamné "les opposants à tout progrès du système éducatif qui n'hésitent pas à propager les rumeurs les plus infondées notamment sur la nature et les finalités de cette réforme".

Les enseignants ont fait grève à plusieurs reprises ces derniers mois contre plusieurs projets du ministre, notamment contre la suppression de 13.500 postes dans l'Education à la rentrée 2009. La semaine dernière, plusieurs milliers de lycéens, de parents et d'enseignants ont mené des actions de protestation "sans grève" contre le projet de réforme des lycées et de la maternelle-primaire.

Jeudi dernier, sur l?antenne de RMC, le ministre s'était voulu rassurant. Les parents "verront en particulier que ceux qui s'inquiètent [...] d'une diminution de l'offre éducative se trompent", avait-il déclaré. La moyenne des heures d'enseignement sera il est vrai diminuée puisqu?elle passera de 35 heures hebdomadaires de cours en moyenne à 30. Il y aura un tronc commun de 21 heures d'enseignements généraux et deux modules semestriels de six heures "à la carte".

Par ailleurs, "le bac ne changera pas", avait assuré Xavier Darcos. Toutefois, selon Le Point.fr ce lundi, la nouvelle mouture de la réforme ne devrait pas seulement concerner la seconde mais l'ensemble du lycée.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est terrible pour Monsieur Darcos, mais sa provocation dans l'entêtement vient de lui coûter très cher, le Gvt et surtout le Président viennent de le lâcher . A mon humble avis, une démission s'impose .

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Darcos ou un autre une réforme est nécessaire ! Comment ce fait il que dans ce pays aucune réforme, sous quelques gouvernements que ce soit, ne peut passer sans faire hurler le corps enseignant ? Celui-ci est hostile à toute réforme afin de protége...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Darcos T'es Foutu La jeunesse est dans la rue

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Encore une reforme a la poubelle. Mr Le President nous avait promis de grande reforme mais des que cela bouge plus personne. Quel travail pour rien. Vera t on un jour un president tenir ses promesses.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Peut-être était-il sage de reporter cette réforme, mais je n'en suis pas sûr... Ce dont je suis certain, en revanche, c'est que les syndicats de l'Education Nationale feront obstacle à toute réforme, quelle que soit la volonté des citoyens qui ont po...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je trouve que cette réforme est décidée sur un coup de tête!parce qu'en supprimant des postes, les classes vont être surchargées, et ceux qui ont des difficultés seront mis à part, sauf pour les riches qui pourront payer des cours particuliers!cette ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est tout de même incroyable, dès que l'on veut entreprendre des réformes , on se heurte systématiquement à une fronde anti tout , on essaie même pas de réfléchir à la portée de l'évènement, pourvu que qu'on s'y oppose par principe, par ignorance et...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
détrompez , c'est bientôt les vacances scolaires pour les profs et lycéens, et ils se garderont bien d'aller brailler dans la rue! Ils remettront çà après les vacances de quoi reprendre des congés supplémentaires. Comment peut on prendre au sérieux c...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les eleves, les profs font greve pour que dal, si on devait les payer aux heures de grève, ça couterait une fortune. Je trouve ça bien qu'il reporte, pour pouvoir essayer de faire comprendre a des fénéants ce qu'il gagnerotn avec cette réforme. Parce...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
devant de tel actes il faut sa démission je ne vois que cela

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bonjour, Erreur dans document de Mr Darcos 15 décembre et non 15 septembre. Salutations.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Sa ce fait pas, car moi je voudrais faire un bac E.S et dans votre nouvelle réforme on peut pas.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
comme a chaque fois le gouvernement attend que les choses s'enveniment pour faire machine arriere et proposer d'echanger sur le sujet. notre avenir comme celui de nos enfants m'inquiete !!! pauvre france

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
comme toujours dès que l'on désire rénover le système scolaire,les les gauchistes de tous bord professeurs en tête m

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Comme toujours dès que l'on désire réformer le système scolaire, les gauchistes de tous bord professeurs en tête s'opposent par principe.Ce n'est pas aux syndicats de diriger l'Education Nationnale, depuis 1968 ces messieurs ont fait un tort considér...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je remerci éperdument Xavier Darcos pour avoir repoussé ses petits plans catastrophes jusqu'en 2010 . Pourquoi changer les réformes du lycée? cela a toujours trés bien marché mais bon si c'est encore un probléme d'argent je trouves ca nul de faire p...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
L'enseignement est toujours contre l'evolution, nous resterons donc des cancres gauchissant jusqu'a la prochaine grève, c'est une habitude au moins 3 a 4 grèves par an, je ne pense pas que les profs font cela pour nos enfants mais pour leur bien-etre...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Moi je dis, ce que l'éducation nationale envisage, n'a rien d'utile et au contraire cela va faire complètement régresser le taux de réussite français dans les école parce que en se renseignant correctement le succès anglais ou allemand dans les écol...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Excuzez moi mais j'aurais 2, 3 points à régler avec vous . Vous dites que les lycéens font cela juste pour suivre le mouvement...Laissez moi rire... Juste parce que nous sommes au lycée et que nous somes pas tous Majeur vous nous comprenez pas ... Br...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
vous avez absolument rien compris !!! si il veut réduire le nombre d'heure de cours il faut l'encourager!!!je suis d'acord avec kevin mais faut pas pousser

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je suis lycèen de salon de provence au lycèe Adams de Craponne et juste je veux dire que déjà j'ai 30 éleves dans ma classe cette année et c'est inffernal quand on est en classe entier alors déjà qu'il veut supprimer des postes d'enségnients et en PL...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le gouvernement doit résoudre un problème de robinets : comment enseigner à autant d'élèves avec 13200 enseignants en moins ? il s'agit de maths, soit on augmente le nombre d'élèves par classe, soit on diminue le nombre d'heures par élève et la réfor...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.