15,1 millions de téléspectateurs pour l'intervention de Nicolas Sarkozy jeudi soir

 |   |  261  mots
Nicolas Sarkozy a réuni jeudi soir 15,1 millions de téléspectateurs devant le petit écran, contre 11,7 millions lors de sa précédente intervention en avril. Le pic d'audience a été observé à la fin du feuilleton quotidien de France 3, "Plus belle la vie", à 20h35. Mais beaucoup de téléspectateurs ont aussi préféré le "thriller" français d'Arte et le Clint Eastwood de France 3 (4,56 millions de personnes pour ces deux programmes).

L'intervention télévisée du président Nicolas Sarkozy sur la crise a réuni jeudi soir 15,1 millions de téléspectateurs sur TF1, France 2 et M6, selon des chiffres de Médiamétrie communiqués ce vendredi.

Les chaînes d'information en continu BFM-TV, i-Télé ET LCI, ainsi quTV5-Monde et RTL ont également retransmis l'entretien en direct mais leur taux d'audience n'est pas encore connu.

La précédente intervention télévisée du président, le 24 avril 2008, avait réuni 11,7 millions de téléspectateurs sur TF1 et France 2.  Le 29 novembre 2007, Nicolas Sarkozy avait été écouté par 18,8 millions de personnes, selon Médiamétrie, alors qu'il s'était exprimé pendant 50 minutes lors des journaux télévisés de TF1 et France 2.

Selon des chiffres communiqués par les chaînes, TF1 a réuni 7,6 millions de personnes, pour une part d'audience de 28,8% ; France 2 a réuni  5,78 millions de personnes avec 21,8% de part d'audience et M6, 1,72 million avec 6,5% de part d'audience.

Le pic d'audience de l'intervention du président a été observé à la fin du feuilleton quotidien de France 3, "Plus belle la vie", à 20H35, a noté Médiamétrie. "On a alors constaté un transfert d'audience", note la société.

Arte a réalisé le même soir une bonne performance avec un thriller français de Francis Girod, "Un ami parfait", regardé par 1,26 million de personnes, soit une part d'audience de 5%. France 3 a réuni 3,3 millions de téléspectateurs, soit une part d'audience de 13,4%, avec le film "La relève" de Clint Eastwood.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que faisait Laurence Ferrari dans cette émission. Se croyait elle dans un salon avec pour unique but de plaire au président sans surtout ne pas poser de questions genanetes. une honte !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pourquoi faudrait il que les journalistes soient agressifs
et venimeux ?? il y en assez de ces fogiel dechavanne tiliniac, plenel, et consorts ..qui n'ont aucun savoir vivre ,aucune bonne foi , et n'ont pas d'autre objectif
que de ridiculiser leurs soi-disant "invités"
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J?ai suivi avec attention l?émission. Je n?en attendais pas grand-chose au départ. Quelle ne fut pas ma surprise d?entendre sarkozy déclarer qu?il n?aurait aucune marge de man?uvre envers les hedge fund et autres sociétés d?investissement. C?était la meilleure surprise de la soirée. Entendre enfin un chef d?Etat nommer publiquement les ennemis du vrai travail et du capitalisme productif. On se prend à rêver d?une interdiction pure et simple des LBO, d?une taxation sans pitié de cette « industrie ». Espérons que les déclarations de Sarkozy ne seront pas que des mots en face de fléaux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Apres avoir mis à sa botte l'audiovisuel public & privé, bientôt dans vos villes & villages des panneaux 4x3 à la gloire de notre souverain. Le Monarque absolu, Nicolas Sarkozy 1er.
Il devrait aller voir les nouveaux-heureux chomeurs de chez Arcelor-Mittal, ils ont fait le plein de boulons, rien que pour lui.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Très bon président, c'est vrai que Laurence Ferrari à fait la potiche du genre parité en sachant qu'elle n'a pas encore l'expérience. Par contre la remarque de MOMOMO pour les questions gênantes ? on se demande ce que ça vient faire là, je n'ai pas entendu des questions pro sarkozy ni anti il s'agit du Président et des objectifs, moi j'ai eu des réponses et surtout sur le prêt aux banques qui d'un seul coup n'est plus un cadeau aux riches mais un investissement de l'état. Impect sur les réformes, exact sur la grève ou on a pu circuler ... c'est bon il faut continuer comme ça et la grogne des fonctionnaires la plupart des gens n'en on rien à faire !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nous déplorons « que le président de la République, Nicolas Sarkozy, en 90 minutes d'émission n'ait pas trouvé quelques secondes pour dire un seul mot de la situation en Guadeloupe, paralysée depuis 17 jours par un mouvement social de grande ampleur contre la vie chère".


IL YA CERTAINEMENT HONTE OU les D.O.M ne l'interresse très peu

monsieur beau discours
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mais que faisait Lagache parmi les journalistes,tout le monde sait qu'il n'est pas pertinent,ce n'est pas un journaliste politique.Prochaine fois envoyé Yves Lecoq cela sera plus sérieux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Au lieu de marcher sur les traces de De Gaulle, il vaudrait parfois mieux suivre l'exemple Obama !
Quid de cet argent prêté aux banques sans contrôle ? Elles ne prêtent pas plus pour autant, au contraire ...
Je ne suis pas une pointure en histoire mais le général avait fini par mai 68 non ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J arrive pas a comprendre certain qui disent que sarko a ete bon, je comprends pas ou j ai des problemes de son a ma TV ou bien ils pensent pas ce qu ils disent, en 90min sarko a ete hors sujet plusieurs fois, le titre de l emission fut bien " face a la crise " alors pourquoi lui demander de répondre sur dati,kouchner,sur sa reelection etc etc.. pis en 90 min il nous a juste expliqué qu il avait qq " pistes " pour nous sortir de la, 6 mois que la crise est la, et il n a que qq pistes..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
COMME D AB ENTENDRE UN NAIN DE JARDIN PARLE ET AVEC CA ONT AVANCE VIVEMENT UN PRESIDENT NOIR EN FRANCE QUI LUI AU MOINS S OCCUPE DE SON PAYS
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand acceptera-t-on une France qui n'a pas à être dirigée par des sondages , mais par des élections ?
Quand acceptera-ton que la France soit dirigée par des hommes élus par le suffrage universel et non pas par des "marginaux" ( par rapport à la population française) que sont les représentants patronaux ou salariés?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@TURIAL

Qui demande d'être agressif ou venimeu?
Seulement poser les bonnes questions et ne pas en éluder d'autres seraient faire preuve de compétence et d'impartialité, hors TF1 EN MANQUE CRUELLEMENT.

De plus, vous citez Faugiel qui est avec Mr Sarkozy aussi mieleu qu'un Jean pierre Foucault
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Du jamais vu! 7 chaines de télé pour le Sarkoimpereur! Sarko est un avocat qui a travaillé ses dossiers sur les sujets d?actualité. Le PDG de la France est un obsédé par sa « stratégie.comm » et par sa performance de patron de tout le monde, c?est lui l?empereur ! Les journalistes c?est lui qui a choisi et il savait qu?ils ne sont pas des journalistes avec connaissances d?économie financière et qu?il ne dominent pas des connaissances sur le budget d?Etat. Dans ce domaine il pouvait bien balancer des faux chiffres, d?annoncer la suppression de la taxes, des impôts car il ne serait pas contester, ni sur l?impact de ses mesures ni sur le pouvoir d?achat ni sur l?endettement d?Etat, ni sur la perte de moyens pour les collectivités territorial etc.
En plus comme c?est lui qui dirigé les questions dans le sens qu?il voulait. Les journalistes était là comme des moutons en face d?eux ses patrons de Média et le grande PDG de la France. Le seul analyste politique, pépé des journalistes en France n?a posé aucune question d?ordre politique dérangent, il était inconnaissable !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
15 millions en cumulant 5 chaine gratuites, ce n'est pas terrible. Personnellement j'avoue ne pas avoir regardé, il y a avait un bon film sur Arte...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est à une véritable reculade du flamboyant Sarkozy à laquelle ont assisté jeudi soir 15 millions de téléspectateurs (dommage qu'il n'y en eût pas plus!). L'omniprésident avait perdu de sa superbe, de son arrogance et a même avoué s'être planté, quant à ses propos déplacés sur les grèves qu'il avait dit, "désormais, passer inaperçues". Un grand coup de manifs (ou même plusieurs coups) du type de celles du 29 janvier et le manipulateur - bonimenteur de l'Elysée va s'effondrer. Et pas que dans les sondages.
Jeudi soir Sarkozy a montré ses peurs et ses insuffisances. Son image s'est étiolée en dépit des efforts des journalistes "béni-oui-oui" qui lui servaient la soupe. La démarche? socialiste d'Obama aux USA a déstabilisé l?omniprésident, ami consacré de Bush. Lui qui nous avait dit suivre l'exemple... Américain et vouloir "changer le monde".
Et puis, énorme bourde, Sarkozy s'est créé, tout seul, de gros inconvénients diplomatiques avec le Royaume Uni en tenant des propos déplacés (encore) sur la politique économique de Gordon Brown (baisse de la TVA, en particulier) ce dernier lui promettant,par presse interposée, un solide retour du bâton.
Une certitude encore: depuis jeudi soir, Sarkozy (qui, dit-on, craint un embrasement) est apparu clairement inapte à affronter le Mai 09 qui se prépare et c'est bien là qu'il y a un danger. Et dire que si les plus de 60 ans (j'en suis) n'avaient pas voté, il ne serait pas à l?Elysée. Les forces actives (ou étudiantes) sont maintenant dans la rue. Voila le résultat. Le constat est lourd: Sarko le capitaliste, le libéral de tout crin a tout faux, sur toute la ligne . L?ami de Bush (épris de vacances américaines) s?est trompé de rupture et ?d?amitié. Demandez donc à Dominique de Villepin qui a rappelé samedi matin que la présidentielle de 2007 s?était faite sur la « rupture »:
«"Il s'agissait de rompre avec un certain modèle social français pour mettre en place un modèle - anglo-saxon - qui semblait avoir réussi", et "qui se trouve avoir complètement échoué dans la crise. La rupture, elle est à inventer dans la crise", a dit l'ancien Premier ministre. Sous-entendu, avec quelque un d?autre.
La France n'est pas encore sortie du chaos dans lequel elle vient tout juste de plonger.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas d'accord avec Marignan, les elections sont un passage obligé, pourquoi exclure de s'interresser à ce qu'il se passe pendant tout le mandat. Les syndicats de tout bord sont représentatifs de leurs adhérents, il appartient à tout un chacun d'adhérer à celui qui lui correspond le mieux. Mieux vaut le dialogue et la négociation que les gens dans la rue! La question est de savoir pourquoi les gens n'adhèrent pas? Pourquoi ne s'interressent ils pas à ce qu'il se passe dans leur entreprise, en politique ou autre domaine?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas d'accord avec Marignan, les elections sont un passage obligé, pourquoi exclure de s'interresser à ce qu'il se passe pendant tout le mandat. Les syndicats de tout bord sont représentatifs de leurs adhérents, il appartient à tout un chacun d'adhérer à celui qui lui correspond le mieux. Mieux vaut le dialogue et la négociation que les gens dans la rue! La question est de savoir pourquoi les gens n'adhèrent pas? Pourquoi ne s'interressent ils pas à ce qu'il se passe dans leur entreprise, en politique ou autre domaine?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Plutôt que des suppressions d'impôt sur le revenu, la suppression de la taxe audiovisuelle aurait largement était préférable!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il fait exploser l'audimat et il prend même les chiffres et courbes avec lui lors de ses déplacements en province? Pour sûr, vont êtres bleuffés les bouseux !!!
Pour sa prochaine reincarnation je lui conseille ; chien de cirque...Rex serait un nom adéquat. Couché Rex, Rex fait le beau,Rex assis... putain Rex arrête de faire le beau....(Houla !! faut que j'aille au lit là parce que comence à délirer grave & chaque fois que je le vois j'attrape des boutons).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

C?est un Président qui est très actif, je souhaite qu?il réussisse et qu?il continue ses réformes
Nous sommes derrière lui ,nous le soutenons. Beaucoup ont votés pour Nicolas Sarkozy et nous demandons qu?il continue ce qu?il a entrepris.
Et bien je vois que les gauchistes sont bien bas, dans un parlé très précaire, et je leur conseille vivement de reprendre des cours de français et je pense qu'ils devraient s'informer, et lire un peu plus de lecture plus enrichissantes que le Canard...Regardez et écoutez TV Public Sénat vous comprendrez! et tout du moins essayez de comprendre!

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Le 5 Février dernier, Nicolas SARKOZY a proposé une répartition des bénéfices des sociétés:

- un TIERS pour les actionnaires
- un TIERS pour les salariés
- unTIERS pour l' investissement

Pas terrible: c' est nettement moins bien que CESAR dans le " MARIUS " de Marcel PAGNOL:

- un TIERS de curaçao, un tout petit tiers
- un TIERS de citron, un peu plus gros
- un bon TIERS de picon
- un grand TIERS d' eau.

Et en plus, le Président envisage de supprimer le premier TIERS provisionnel !
Pas étonnant qu' il n' ait convaincu que la moitié des Français !
Peut- on continuer à confier le char de l' Etat à quelqu' un qui, visiblement, n' est pas assuré au tiers ?

Bob la Houlette

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :