Guadeloupe : prime proposée pour apaiser la situation

Le président socialiste du Conseil régional de Guadeloupe, Victorin Lurel, et le président apparenté socialiste du Conseil général, Jacques Gillot, ont demandé un "assouplissement" de la grève générale. Ils proposent une prime de 100 euros mensuels pour les petits salaires.

2 mn

Alors que la situation de crise et de protestation "contre la vie chère" perdure en Guadeloupe et gagne d'autres départements et territoires d'outre mer (DOM-TOM) telle la Martinique voire la Réunion, les appels au calme se sont multipliés ce week-end alors que le ministre de tutelle Yves Jégo et le gouvernement peinent à trouver une solution.

Ce sont les socialistes et apparentés qui tentent d'apaiser la situation. Ainsi, le président socialiste du Conseil régional de Guadeloupe, Victorin Lurel et le président (apparenté socialiste) du Conseil général Jacques Gillot ont demandé samedi un "assouplissement" de la grève générale lancé par le collectif LKP (Liyannaj kont pwofitasyon, Ensemble contre la surexploitation qui réunit 49 organisations, partis et syndicats) qui paralyse la Gudaeloupe depuis le 20 janvier, afin notamment que les enfants "puissent aller à l'école".

Ils proposent un geste financier : une "prime salariale" mensuelle de 100 euros (50 pour chaque collectivité) pendant trois mois pour tous les salariés touchant moins de 1,4 fois le SMIC. 40.000 personnes au maximum seraient concernées par une telle mesure. On attend maintenant la réaction du LKP dont la manifestation organisée dans le bourg de La Moule, à une trentaine de kilomètres au nord de Pointe-à-Pitre, a réuni 5000 à 100.000 personnes selon les sources (police d'un côté, organisateurs de l'autre

La préfecture de son côté a réquisitionné le principal supermarché de l'île afin permettre l'approvisionnement de la population. Elle a fait de même pour  42 des 115 stations-service de la Guadeloupe. Les forces de l'ordre ont été chargées de faire respecter cette décision.

Enfin, la députée apparentée socialiste de Guyane Christiane Taubira a accordé un entretien au "Journal du Dimanche" dans lequel elle demande l'intervention du Président de la République. Selon elle, "la métropole découvre que l'outre-mer n'est pas une danseuse chère à entretenir mais un territoire oublié de la République ou plutôt un territoire spolié, miné par les pratiques frauduleuses, les positions de monopole et la concentration du pouvoir économique. La défiscalisation, les exonérations diverses et tous les investissements consentis par l'Etat font le bénéfice de quelques-uns et non le bien de tous. On frôle l'apartheid social. Quand on fait des commentaires sur les Antilles 'assistées' qui vivraient aux crochets de Paris, à travers l'aide sociale ou le RMI, on stigmatise des populations, mais en réalité, ce sont quelques grands groupes, quelques patrons, quelques familles qui bénéficient depuis toujours des prébendes et des protections de la République".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bravo pour votre unité, chose qui n'existe pas en métropole......Ici on peut nous mettre l'essence a 1,60 Euro...personne ne bouge 30 % sur les fruit et légumes depuis 5 ans (alors que les paysan ne gagne pas plus non plus) , 30 % sur le pain ...je...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ça fait des années que les politiques laissent faire de droite comme de gauche. il faut dans un premier temps neutralisé les mafias locales qui gèrent l'économie dans les dom -tom, et foutre le nez sérieusement dans leurs gestion fiscal. le mal vie...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Taubira défend son business c'est normal, elle en vit bien depuis des années. je ne suis pas certain que la population de métropole ait vraiment envie de continuer à nourrir les antilles. la répartition des richesses est leur problème qu'ils le règle...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
elle oublie toute la classe moyenne d autochtones qui n admettent pas ces façons de voyous d alimenter une crise certes existante (comme partout en ce moment)en menaçant les gens qui désirent travailler!!!!!!!c est un manque de respect et de civisme ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Si je comprend bien l'ile ne vit pas au crochet de la métropole ! On arrête quand le pipot , ce serait tellement plus honnête de dire la vérité ? Le contrôle par des grandes familles n'est pas spécifique à leurs petites iles ! le RMI, APL et autres ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La france ne donnera jamais l'independance aux outre-mers. Tout simplement, les outre-mers sont les seuls à choisir sa voie. Si la france donne l'indépendance aux DOM, elle ne sera plus une republique. Pourquoi? La départementilsation a été voté à l'...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La Guadeloupe etant une rpublique bananiere, avec un président qui s'en fou, un ministre de l'outre mer menteur et un préfet incompétent nous sommes ds la merde.LIBERTE EGALITE FRATERNITE mon CUL oui !!! nous n'avons pas la liberté de faire des cour...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
De mon séjour en Guadeloupe, je garderai (entre-autre) le souvenir d'un blanc-créole en colère: " vous, les noirs, vous êtes racistes. Mais si on repart, vous allez faire koi? remonter dans voc cocotiers?..." Au delà de la connotation RACISTE de ce ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le capitalisme ne peut pas répondre aux exigences populaires ni en Guadeloupe, ni ailleurs, les moyens de production doivent devenir propriété sociale autogérée ! La révolution se prépare dès maintenant avec un mouvement populaire majoritaire qui cha...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Entièrement d'accord avec Troll!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
le troll a raison! les antilles et autres dom tom ne sont que des boulets financiers à trainer!! j'y ai vecu alors je sais de quoi je parle!!!! assistanat and co !! aux frais du con - tribuable metropolitain!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
en résumé tout le monde est asphysié par l'euro les salaires n'ont pas suivi avec le coût de la vie. les politiques sont très fort pour endormir les citoyens jusqu'à leur faire payer des impôts sur de l'argent dont ils ne voient pas la couleur (la cg...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Laissé gwada la i yé..........................On en a marre de se faire exploiter ................. et vous parlez PARIS , mais c la même !!! RMI , APL zo ka briley fo ;;;;;;; La nouvelle révolution française , sa part des ANTILLES , préparez vous ,...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
faisont voter les habitants des iles sur leur volonté d'indépendance ou non cela fait qu'ils nationalisent les sociétés qui les exploitent

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
départementalisation et indépendance ? qu'est-ce qu'on s'en f.. de la départementalisation .. nous voulons seulement que le France ne soit plus l'esclave de ses vieilles colonies d'assistés , alors département ou pas .. dehors

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
" La situation perdure ......voire la Réunion " La Réunion n'est pas en grève que je sache. J'appelle les lecteurs à prendre avec une pincée de sel toutes les informations qu'on leur fourgue sur le net.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
pourriez vous nous indiquer,les mutations des prefets suite aux manifestations dans les dom tom et si mr clavier était pret à leur fournir l'asile politique

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je suis stupéfait par la teneur de vos réactions ! Les Antilles sont sinistrées économiquement, c'est un fait. La faute à qui, je m'en fous. Les békés disposent de la puissance économique et donc politique (même s'il n'agissent pas en pleine lumière....

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Expliquez moi... La Guadeloupe et la Martinique ont le soleil pourquoi ne peuvent ils pas comme l'ont fait les Dominicains "retenir" leurs touristes? Peut être y a t'il un mauvais accueil???

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
L'économie de la Guadeloupe, c'est une économie où la production et la vente de biens ou de services appartiennent à une infime minorité, où le jeu de la concurrence est faussé par des situations monopolistiques ou une connivence coupable entre les ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Riches contre Pauvres, soit le rapport (Discrimination sur les prix - abus de confiance - corruption) - par opposition à (vol - contrefaçon - marché noir -traffic en tous genres). Il faut rétablir l'égalité soit par une augmentation des salaires po...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Mme Taubira s'érige contre les pratiques frauduleuses... Qu'a t'elle ou que fait elle si ce n'est que dénoncer???? Elle a pourtant le verbe haut!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Tout à fait d'accord avec Incroyable, y en marre de ces commentaires de personnes qui ne connaissent rien aux Antilles ou se basent sur des clichés réducteurs pour dire n'importe quoi, il me semble que cette grève est révélatrice d'un malaise profond...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les Antilles ne sont pas la France. C'est un reliquat de l'empire colonial qu'il faut liquider. Pourquoi cela n'a-t-il pas été fait plus tôt?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Mme Taubira s'érige contre les pratiques frauduleuses de certains mais qu'a t'elle fait jusqu'à présent? Pourtant c'est une grande gueule!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il y a un vrai problème dans nos iles. Pourquoi nos jeunes sont obligés de venir trouver du travail en métropole ? Pourquoi les fonctionnaires sont mieux payés que les salariés dans les iles alors que cela s'équilibre entre salariés de la métropole. ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ok foutez les Béké dehors et prenez leurs biens et dans 6 mois vous aurez reussi a foutre completement a plat l economie de l ile Pourquoi y a t il si peu de Guadeloupeens d origine afriquaine dans le commerce ou dans le tourisme Il y a surtout des I...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Que font les élus guadeloupéens et martiniquais? J'aimerais savoir....

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il est clair que l'argent de la métropole paye le rmi et autres mais je pense que la métropole n'est pas perdante. A combien se montent les benefs d'air france et autres, du tourisme, des hotels? Par contre je ne suis pas d'accord de faire pa...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Haiti n'est pas loin,voyez ce qu'elle est devenue.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quitte à me répéter, celui qui détient le pouvoir économique détient le pouvoir politique. Que font nos élus ? Ce que leur demande le pouvoir économique.... En vrac : Un hypermarché dans la mangrove, pas de concurrence dans la grande distribution, p...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
En fait, appelons les choses par leur nom, certains patrons "blancs" en sont restés au colonialisme, avec tout ce que cela a de pervers, voir de raciste. Il est grand temps que la république y fasse le ménage. Et pourtant je suis blanc... mais profon...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
J'ai peur que tout cela dégénère et que la Guadeloupe de demain ressemble à l'Afrique d'aujourd'hui (pour ne pas parler d'Haiti). Que les créoles réflechissent bien. Que feront-ils au prochain cyclone quand l'île sera à nouveau détruite? Souhaitent-i...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Elie Domota, chef couillu du mouvement en Guadeloupe, donne des leçons de bravitude au syndicalisme ! Ca c?est pas de la grèvounette à la François Chérèque, de la protest-abdication à la Bernard Thibault ! Elie Domota est en train de déployer une gr...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Vous voulez mettres les antilles dehors, mais en dehors de quoi ? De la France. Ah bon, donc elles en font partie. Tant qu'elle en font partie, qu'on y applique les lois. Ce n'est pas parceque c'est loin et détaché physiquement que ce n'est pas la fr...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je suis affligé par la qualité des commentaires postés. Être pour ou contre le mouvement dans les DOM est l'expression d'une opinion démocratique. Cependant, la qualité de la rédaction, le niveau de langage utilisé, les innombrables clichés, raccourc...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Soyons francs. j'ai peur pour les Antilles. attention ceci n'est pas raciste mais disons, sociologique ou ethnologique. je suis metis. Certains antillais ont de quoi faire peur, : ils maltraitent les animaux: chiens et chats mourant de faim, de soif...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ICI EN GUADELOUPE LES LOCAUX PENSENT QUE LES FONCTIONNAIRES SONT POUR QUELQUE CHOSE DANS TOUT çA !!!!!! QUE LES 40% de frais d eloignement devraient disparaitre!!!!! et bien s ils le veulent comme ça pa ni problem..Mais ils n ont jamais depuis les an...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il se trouve que la Martinique traverse sa plus grande crise sociale du début du XXIè siècle. Deux éléments dont la cohésion ne s?impose pas à première vue : d?une part, les manifestations contre la vie chère (avec en corollaire un sentiment d?inju...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
j'ai longtemps hésité avant de participer a ce forum car en lisant les commentaires je me disais que ces gens qui parlent de la guadeloupe sans y mettrent les pieds et qui parlent d'indépendance ou meme d'ile assistée n'ont rien dans la tête car peut...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je vois que la haine est des 2 cotes vivre ensemble est une utopie donnons l independance a la guadeloupe

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.