Fillon : le budget 2010 sera "volontariste et vert"

Le chef du gouvernement prévoit un déficit public à 140 milliards, soit 8,2 % du PIB, loin des 7% prévu. Parmi plusieurs mesures annoncées figurent la taxation des retraites chapeaux et des plus-values mobilières et l'augmentation du forfait hospitalier.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le déficit public de la France atteindra 140 milliards d'euros en 2009, soit 8,2% du produit intérieur brut, annonce le Premier ministre François Fillon dans une interview accordée au Journal du Dimanche, ce ... dimanche 27 septembre. C'est loin de l'objectif de 7-7,5% que le gouvernement s'était fixé. "Mais en 2010, nous ferons voter une loi pluriannuelle qui planifiera une baisse de la dépense publique sur plusieurs années", ajoute François Fillon.

En 2010, ce déficit devra être réduit à "environ 115 milliards en 2010 (...) mais avec une reprise insuffisante de la croissance, les déficits sociaux vont continuer à augmenter", annonce le Premier ministre, qui qualifie le projet de budget 2010, présenté mercredi en conseil des ministres, de "budget de la reprise". Ce budget 2010 contiendra encore des mesures de soutien de l'économie, précise le chef du gouvernement.

- Sont prolongé : le doublement du prêt à taux zéro destiné à soutenir l'immobilier, l'exonération de charges sociales pour les très petites entreprises qui embauchent, le remboursement anticipé du crédit impôt-recherche et la prime à la casse automobile, même si son montant sera ramené dès le 1er janvier de 1000 à 700 euros, avant de passer à 500 euros le 1er juillet.
- La suppression de la taxe professionnelle entraînera six milliards d'euros d'exonérations pour les entreprises, "et même 12 milliards en 2010 grâce à l'effet de trésorerie."
- Pour plus d'"équité", François Fillon annonce que les retraites-chapeaux, le plus souvent destinées à fidéliser les hauts dirigeants dans près de 800 grandes entreprises, seront plus "fortement taxées" sans préciser cependant dans quelle proportion. "Aucun revenu du travail, du capital ou de remplacement ne doit échapper à l'impôt, ni aux contributions sociales", souligne-t-il.
- "Dans le même souci d'équité, les plus-values mobilières seront soumises à cotisations sociales dès le premier euro", ajoute le chef du gouvernement.
- Le Premier ministre dit "comprendre l'esprit" de la fiscalisation des accidentés du travail proposée par la majorité, mais il reste prudent quant à son devenir. "Le gouvernement examinera avec le Parlement toutes les options", affirme-t-il.
- Pour contenir le déficit de la sécurité sociale, le Premier ministre annonce plusieurs mesures attendues comme la hausse du forfait hospitalier, qui passera de 16 à 18 euros en 2010, et le déremboursement de certains médicaments. En échange, il prend l'engagement de ne pas augmenter les cotisations en 2010.
- Le volet écolo du budget sera tenu par une série d'avantages fiscaux pour l'achat de logements répondant aux critères de respect de l'environnement, comme une déduction de 25% des intérêts d'emprunt. Et par la taxe carbone que François Fillon a rebaptisé la taxe anti-carbone. "Je préfère l'appeler ainsi, pour rappeler son objectif", affirme-t-il, persuadé qu'à terme "cette mesure sera acceptée comme un outil efficace au service de l'environnement".

La croissance devrait être négative de - 2,25% pour 2009, mieux que les - 3% précédemment prévu. En 2010, la prévision de croissance, "prudente" selon le Premier ministre, devrait être de + 0,75%. Cependant, le chômage continuera d'augmenter au premier semestre 2010, même si son rythme ralentit. "L'économie française recommencera à créer des emplois quand elle s'approchera des 2% de croissance. J'espère que nous serons sur cette trajectoire courant 2010", affirme François Fillon.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
si plus-values sont taxes !,qu'en est-il des moins -values

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Traduction : budget 2010 dépensier et dans le rouge. Les successeurs payeront.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je suppose que les indemnites de nos elus vont etre taxees sur le meme node que les salaires et que le cumul des mandats sera abandonne mais que le cumul des indemnites va etre renforce!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ce gouvernement est vraiment a la recherche d argent et tout les moyens sont bons.Quand on voit le train de vie mené par Sarkozy,on reste perplexe.D apres un document internet,il aurait a sa disposition 6 avions,2 helicopteres,150 cuisiniers a l Elys...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
toujour les memes qui trinque nous prenne por des (con)

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La suppression de la taxe professionnelle entraînera six milliards d'euros d'exonérations pour les entreprises, "et même 12 milliards en 2010 grâce à l'effet de trésorerie." et donc il va bien falloir les retrouver non ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
notre elite monarchique doit aovir un train de vie decent voyons .......alors les gueux du Tiers Etat payez votre dime .....Sire vs etes le plus beau

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
qui va payer ces indemnités ceux qui on peut de ressources,ou des retraités qui vivent du peut qu'ils on réussis a économiser un peut d'argent,et ceux qui sont obliger de vendre leur maison,et qui devront payer la plus value. mais ceux qui vive dan...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"budget de la reprise"??? Voyons cela.. Avec toujours des cadeaux aux entreprises (subventions,exonérations diverses ,suppression de la Taxe Professionnelle, etc..) ,mais en contrepartie plus de chomeurs, d'impots et Taxes (Taxe Carbone.pour la citer...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le déficit public de la France atteindra 140 milliards d'euros en 2009... Pas étonnant vu le train de vie des ministres et du petit chef de l'État! Je serrai le Président du pouvoir d'achat des Français disait-il avant de prendre le pouvoir! Hà...c'e...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il est vraiment temps que les pompiers (en l'occurence, ici, l'Etat), arrêtent et rentrent à la caserne. L'excuse "de la crise" a assez duré. Ne tombons pas dans une reprise économique soutenue par la dette. N'enfantons pas de nouvelles crises par l'...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
on nous prend pour ces cons !!! et EUX font-ils des économies !!! un garde, chauffeurs (pluriel) et deux voitures pour rachida dati pour se rendre au Parlement est ce normal ???? ça NOUS coute cher !!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Faire que les riches deviennent plus riches et que les pauvres deviennent plus pauvres, c'est la politique des gouvernements depuis de très nombreuses années.Quand l'opinion public arrêtera de regarder les médias manipulés, se posera les bonnes quest...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
quand vous aurez payé la taxe carbone,n'oubliez pas de faire verifier votre vehicule ou votre chaudiere au fioul pour voir s'ils crachent moins de co2

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le gouvernement élimine une partie de l'actionnariat des particuliers français, et surtout le plus fidèle donc le plus utile aux entreprises, en le taxant sur des plus-values. Prétendues plus-values, car tout ou partie de cette plus value ne sert ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il sera avant tout en déficit comme jamais il n'a été... Une dette quatre fois plus importante qu'en fin du gouvernement Jospin.... deux fois plus importante qu'en fin de présidence Chirac! et Sarko qui faisait de ce thème, la éduction de la dette, u...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le budget 2010, j'en suis déja VERT d'horreur

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il faut réduire le déficit (tous d'accord). Comment : augmenter les impôts (pas moi, pas moi...les autres), réduire le déficits (les fonctionnaires : pas nous, pas nous. Alors qu'ils représentent l'essentiel des dépenses et sont bien plus nombreux qu...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
continuez comme celà messieurs les ministres deputes et autres titres gonflants on va finir par tous rester chez nous sans ne plus rien faire et votre économie en souffrira toujours plus nous de la façon dont vous nous asphyxiez nous n'avons plus rie...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
En lisant l'article et les commentaires on ne peut qu'être surpris par la diveergence de vue des gouvernants et des gouvernés. Au delà de la situation financière de la France de plus en plus critique, cette situation va devenir explosive. Nos gouvern...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
avec la reforme de la taxe professionnelle , attention aux impots locaux et fonciers , ils vont etre a des sommets dans moins de 2 ans , les cadeaux des uns fait le malheur des autres

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
MIRACULEUX ! On en a rien à faire de leur digressions oiseuses invraisemblables. La dette de la France est abysalle (74% du pib).... si tout va bien mes chers amis, on la remboursera en... 120 années ! Merci pour nos arrières petits enfants. Vive le ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Vraiment M. Fillion vous n'êtes pas à la hauteur de ce que notre pays attend, de la gestion et pour commencer la première ligne de tout bon gestionnaire faire des économies. Oui 2010 une année d'élection les régionales et hop on ouvre le portefeuill...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.