SONDAGE EXCLUSIF Retraites, impôts : les inquiétudes des Français

Découvrez le baromètre de l'économie BVA-La Tribune-BFM-Avanquest avec le sentiment des Français sur la réforme des retraites et l'opposition qu'elle suscite ou sur le risque de hausse des impôts.

2 mn

Rentrée morose. Selon le baromètre de l'économie BVA-La Tribune-BFM-Avanquest, les Français restent globalement peu confiants dans les perspectives économiques de leur pays. 66 % des personnes interrogées expriment leur défiance en l'avenir. Nos compatriotes affichent toutefois un meilleur moral qu'au printemps et en début d'été, période pendant laquelle le pourcentage de pessismistes relevé par le baromètre a dépassé les 70% (avec un maximum de 76% en juillet). Le nombre des pessismistes a donc reculé de dix points en deux mois.

Parallèlement, les Français sont plus nombreux à exprimer leur confiance en l'avenir : 25%, contre 17% en juillet. Soit 8 points en deux mois. "Les bonnes nouvelles engrangées en cette rentrée sur le front du chômage ne sont sans doute pas étrangères à cette évolution", commente Gaël Sliman, directeur de BVA Opinion. A son plus haut niveau depuis dix ans, le chômage a enregistré sa première inflexion au premier semestre, a annoncé début septembre l'Insee. Et, selon l'Unedic, le chômage va connaître "un plateau et commencer à baisser sur la deuxième moitié de 2011".

Le seul vrai sujet

L'amélioration du moral des Français "est une petite bonne nouvelle pour Nicolas Sarkozy qui affronte par ailleurs la pire rentrée politique depuis son élection", tempère cependant Gaël Sliman. De fait, malgré les tentatives de diversion du gouvernement sur les questions de sécurité, la réforme des retraites est le seul vrai sujet important de cette rentrée pour les Français. Une réforme à laquelle ils sont majoritairement opposés, rappelons-le. 45% des personnes interrogées par BVA citent ainsi la réforme des retraites comme "l'événement politique le plus important de ces dernières semaines, alors que 16% citent l'expulsion des Roms, 15% la baisse du chômage, 14% les mesures en matière de sécurité et... 5% "les derniers rebondissements de l'affaire Woerth".

Pis ?, et c'est sans doute le plus grand enseignement de cette enquête ?, les Français mettent en doute la crédibilité du gouvernement sur un autre sujet, ô combien sensible : les impôts. 70% des personnes interrogées estiment en effet que le gouvernement ne se "contentera" pas de supprimer certaines niches fiscales et de limiter le nombre de fonctionnaires, mais qu'il "augmentera de toutes façons les impôts". Et ce malgré les dénégations de l'exécutif : mardi dernier encore, Nicolas Sarkozy a exclu une "hausse généralisée des impôts". Cette crainte est partagée par toutes les catégories sociales, par 65% des sympathisants de droite et 74% des sympathisants de gauche.

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.