Les Français gèrent mieux leur budget que les politiques

 |   |  636  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Analysant les résultats de deux études officielles récentes, l'ex-trader Marc Fiorentino constate que les ménages français maîtrisent parfaitement la gestion de leurs revenus, de leur dépenses, de leur patrimoine et de leur endettement. Et il invite François Baroin, le ministre du Budget prendre "quelques cours sur le terrain".

Deux rapports parus, par coïncidence, cette semaine apportent un éclairage passionnant sur la France. Une étude sur le patrimoine des Français réalisée par la direction du Trésor et un rapport sur l'endettement des ménages français de l'Observatoire du crédit. Ce qui frappe, en étudiant ces deux rapports, c'est à quel point les ménages français maîtrisent parfaitement la gestion d'un budget. On se prend à rêver que François Baroin prenne quelques cours sur le terrain, qu'il sorte de la bulle de la cour de Versailles pour se promener parmi les Français qui sont confrontés au quotidien.

Qu'ont fait les Français face à la crise ? Seuls, contre les conseils des politiques mêmes, sans écouter par exemple les appels à la consommation présentée comme un devoir patriotique. Ils ont réduit leurs dépenses, augmenté leur épargne et diminué leur endettement. Aussi simple que cela. Pas la peine d'avoir fait (ou raté deux fois) HEC pour comprendre cela. Messieurs les Français, chapeau !

10.000 milliards d'euros. Chiffre faramineux. C'est le total du patrimoine des ménages dans notre pays. Avec une prédilection pour le placement retraite absolu : l'achat de la résidence principale. L'immobilier représente 61 % du patrimoine. Les placements financiers 39 % avec une attirance particulière pour les placements à risque limité et à incitation fiscale : livret A, contrats d'assurance-vie et PEA. Et, grâce à une action drastique sur leur endettement, la barre des ménages qui ont du crédit est passée en dessous de 50 %, un taux historiquement bas. Les Français se sont attaqués en particulier aux crédits qui leur coûtaient le plus, les crédits à la consommation.

Les Français pratiquent déjà le modèle allemand

On parle beaucoup de modèle allemand, mais, finalement, les Français ont adopté le modèle allemand alors que les politiques réfléchissent encore à une convergence illusoire et essaient d'inventer un modèle français. Le modèle français existe. Et c'est la base qui nous montre la voie. Pas le monde politique. Le modèle du bon sens et du sens pratique. Du coup, on comprend mieux aussi pourquoi la France résiste finalement assez bien à la crise mondiale et à la crise européenne en particulier. La puissance de la France, c'est l'épargne des ménages et son « sous »-endettement général (ce qui n'empêche pas, évidemment, qu'on ait des centaines de milliers de ménages dans la précarité et victimes de surendettement).

 

La France est un pays mal géré avec des Français qui gèrent bien leur argent. La France est un pays égalitariste de Français capitalistes, même si le capital n'est parfois que de 1.000 ou 2.000 euros. La France est du coup un pays dont le PIB n'est peut-être plus le bon indicateur de croissance. Car un pays qui fonctionne de plus en plus sur son épargne et de moins en moins sur son travail ne rentre pas dans les critères classiques de calculs de performance. L'aspiration de beaucoup de Français, comme le montrent les sondages successifs, est de devenir rentier.

Par nécessité. Parce que le travail se fait de plus en plus rare compte tenu de la capitulation industrielle des gouvernements successifs devant la Chine, l'Allemagne et autres nations industrielles. Parce que l'État ne pourra plus faire face à ses obligations et les Français, qui l'ont compris bien avant Moody's ou Standard and Poor's, savent qu'ils ne peuvent compter que sur la rente de leur propre capital. J'ai beaucoup d'admiration, je l'avoue, pour le modèle allemand, mais j'ai une admiration encore plus grande pour les Français, qui ont pris leur destin financier en mains. Il y a un miracle français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2011 à 9:15 :
Réaction saine face aux politiques qui dépensent, qui dépensent au point de nous endetter bien malgré nous ; désarmant...
a écrit le 28/02/2011 à 16:05 :
Par ce que les particuliers c'est leurs argents mais les politiques ....
a écrit le 09/02/2011 à 23:11 :
Encore faudrait-il donner quelques chiffres avant d'asséner une quelconque pseudo-vérité ! Dette publique française : 70% du PIB. Dette privée française : 120% du PIB.
Quels bons gestionnaires ces français, amis des chiffres et tout...
a écrit le 09/02/2011 à 15:43 :

la difference avec l'état c'est que le particulier doit faire vivre sa famille dans le cadre d'un budget tres précis ,contrairement à l'état qui gere sans compter avec le deniers publics sans aucun garde fou et cela dure depuis ++ ANNEES voila le véritable probleme et jamais ces fonctionnaires n'ont été SANCTIONNE
a écrit le 09/02/2011 à 11:26 :
Si la majorité des Français gèrent mieux que l?état, c?est parce qu?ils non pas le choix ; c?est leur argent et non celui des autres.

Les particuliers ne peuvent pas comme l?état, taxer les Français en cas de besoins, ils empruntent aux banques et, doivent rembourser, ce qui est normal, dans les délais ; sinon saisie des biens. Les Français veulent laisser un capital quant ils le peuvent à leur descendance

De plus, il ne faut pas compter sur l?état étant donné le peut de rigueur dans la gestion des fonds public.
Nous avons en France, un système qui distribue l?argent du contribuable aux assistés permanents, qui sont les associations, syndicats, les partis politiques, les personnes, etc, qui sont devenus majoritaire en France.
a écrit le 09/02/2011 à 11:01 :
Nous sommes bien obligés de gérer l'argent que nous gagnons car il faut nous loger, nous nourrir et, si nous voulons partir en vacances, économiser ce qu'il reste (s'il en reste) contrairement à nos ministres, qui eux ne paient rien de tout cela malgré leurs salaires mirobolants!
a écrit le 07/02/2011 à 22:34 :
Les français gagnent leur argent et respectent celui laissé par leurs parents.
Ils savent que personne ne paiera leurs déficits.
Cela dit, il s'agît de moyennes. Les extrêmes sont gommés.
a écrit le 07/02/2011 à 17:55 :
ça dépand qui ? a-t-on oublié les surrendettés fichés à la Banque de France ?
beaucoup gèrent leurs fins de mois difficiles en mangeant des pâtes et conserves à petits prix à défaut "d'argent liquide utilisable à l'achat de denrées plus chères tels viande, poisson, fruits et légumes .... les plus aisés les ignorent : chacun pour soi dans notre société....
Réponse de le 09/02/2011 à 11:45 :
Il y a les surendettés qui malheureusement ont eu un coup dur, divorce, chômage, imprévu, etc. Il faut les aider à passer ces moments pénibles pour eux
Il y a aussi les surendettés volontaires qui, ne font aucun effort, je veux dire ceux qui on un téléphone portable, une voiture, fument et consomme de l?alcool, au lieu d?acheter la nourriture, etc, qui sont foutent royalement, ils savent que les collectivités vont les aider.
a écrit le 07/02/2011 à 13:16 :
On gère d'autant mieux l'argent que quand il nous appartient. Notre argent est géré par des politiques qui vivent sur la bête. A quand le vrai non cumul des mandats et fonctions, un seul mandat par élu, renouvelable une seule fois(si réélection) et ensuite, nos chers politiques retournent à la vie civile. Cela permettrait d'éviter de parler de "classe politique" qui a montré sa totale incompétence depuis des décennies. Cela éviterait le copinage qui ne fait qu'aggraver notre situation budgétaire, genre baisse de tva aux amis de mes amis "restaurateurs", niches fiscales en tout genre.....
a écrit le 07/02/2011 à 13:07 :
Il faut resserrer les boulons des finances publiques ! Je propose d?effectuer 4 référendums populaires (le même dimanche) : _ _a) 1er référendum : Suppression du Sénat _ _ b) 2ème référendum : Au sein d?un même région, fusion du Conseil régional, des Conseils généraux et des Préfectures! _ _ c) 3ème référendum : Les communes sont supprimées, et remplacées par de nouvelles communes dont le territoire est le « bassin d?emplois » ! Donc, les grosses Villes qui jouent un rôle de pole économique et création d?emplois (forte attractivité) et les « communes dortoir » avoisinantes, sont fusionnées ! Pour les autres villes (celles de la France rurale), elles sont fusionnées au niveau de l?actuel canton ! _ _ d ) impossibilité de faire plus de 2 mandats électifs dans une même fonction ( ainsi on ne peut faire plus de 2 mandats de Parlementaire (député+ sénateur) ou plus de 2 mandats de Maire , de Président de la république, de Président de région, de Conseiller régional, etc)
a écrit le 07/02/2011 à 12:05 :
Bravo le peuple français !
les Français, eux, quand ils font un don, (et ils sont généreux), ils savent qu'ils pourront le payer , ils ne comptent pas sur les autres pour payer à leur place.
Le panier de la ménagère est bien tenu !
šPeut-être l'éducation de base , que ce peuple a reçu ??
a écrit le 07/02/2011 à 10:43 :
Il est clair que ce patrimoine attire les convoitises de nos gouvernants, et qu'ils sont précisément en train de s'y attaquer.

Il n'est pas impossible, sinon de plus en plus probable que je fasse un jour sécession, à ma manière.
a écrit le 07/02/2011 à 8:34 :
C'est pour cela qu'ils tiennent à nous ponctionner encore plus ;ils sont envieux !
a écrit le 06/02/2011 à 22:05 :
Cela, on le savait déjà, ou plytôt on s'endoutait! Et heureusement, sinon nous serions tous en faillite..
Et l'état le sait aussi puisque cela lui permet de nous ponctionner avec des impôts et taxes confiscatoires et tenter ainsi de financer sa gabegie, sa mauvaise gestion et ses dépenses somptuaires...
a écrit le 06/02/2011 à 19:55 :
Dommage que le prochain et prévisible effondrement d e l'euro n'incite plus guère à épargner mais plutôt à emprunter !
Réponse de le 13/02/2011 à 14:37 :
on va attendre que la chose se précise avant d'emprunter juste avant la hausse des taux.
a écrit le 06/02/2011 à 19:19 :
Les politiques ont intérêt à dépenser l'argent qui n'est pas le leur... Réfléchissez-bien à cette phrase et demandez-vous à qui profite le crime. Signé : un gestionnaire professionnel.
a écrit le 06/02/2011 à 19:15 :
Les politiques savent très bien gérer leur patrimoine. Mais quand ils gèrent celui de la France, ce n'est pas le leur, alors... On fait toutes les folies du monde.
a écrit le 06/02/2011 à 18:18 :
Un petit coup de pouce au moral, voilà qui est bon. Mais n'oublions pas que l'Etat pratiquera l'impôt confiscatoire pour assurer la bonne fin de l'Europe fédérale qui nous tue.
a écrit le 06/02/2011 à 18:04 :
en Egypte c'est le contraire : la population vit avec moins de 3 dollars par mois. Mais M Moubarak a une fortune personnelle estimée à 40 milliards, selon le Figaro. Il est donc bien plus performant que le reste de sa population !! C'est bien la preuve qu'il a géré son argent de façon à la fois intelligente et totalement honnête, non ?
a écrit le 06/02/2011 à 17:58 :
Le même modèle qu'au XIX, je serai curieux de savoir combien d'or est stocké ici et là dans les patrimoines ....
Réponse de le 15/02/2011 à 9:27 :
Je suis pas d'accord
a écrit le 06/02/2011 à 17:51 :
Et c'est d'autant plus difficile qu'il y a dans notre pays bientôt plus de politiques que d'actifs produisant et construisant pour la France. Je me souviens tout gamin de cette représentation d'un cerf soutenant sur ces épaules la noblesse, le clergé et je ne sais plus quels autres parasites, aujourd'hui l'image à changé le cerf ne soutient plus qu'une seule classe celle des politiques et cela empire avec l'Europe.
Réponse de le 06/02/2011 à 22:39 :
Le cerf est un animal. Je suppose que vous voulez parlez du serf ? Non ?
Réponse de le 07/02/2011 à 1:14 :
@ orthographia: c'était bien un cerf pour que les personnages en question puissent s'accrocher :-)
Réponse de le 07/02/2011 à 4:35 :
Bien sur je parlais du serf (condition de servage) et non de cerf, le premier étant pendu s'il tuait le second car propriété de son maitre.
a écrit le 06/02/2011 à 16:32 :
Bonjour,

Considérant le nombre de Français en vrai surendettement ( au dela des procédures ouvertes ), on peut douter de la bonne gestion des particuliers!
Dans la mesure où une formation simple à l'école ne sera pas faite cela va continuer à "progresser", à moins que l'on se décide à instaurer une base de données , avec consultation obligatoire pour nouveaux crédits, et sanctions pour les entreprises qui dépassent les limites!

Cordialement,

giantpanda
Réponse de le 06/02/2011 à 17:11 :
@ giantpanda: un tel rapport ne peut que généraliser et il existe sans doute des fous du crédit. Quant aux politiques, ils ne gèrent rien, parce qu'il leur suffit d'augmenter nos impôts pour améliorer leur train de vie :-)
Réponse de le 07/02/2011 à 13:49 :
Giant panda doit trouver qu'on est pas assez fichés. La base de données ne remplace pas le bon sens
a écrit le 06/02/2011 à 14:38 :
Pourquoi bravo "Messieurs" les Français ? Les Françaises seraient elles condidérées par M. Fiorentino comme des paniers perçés ou comme quantité négligeable ?
Ce qui apparaît dans cette analyse c'est que dans un monde virtualisé et une économie démonnaitisée, où on veut leur faire croire que ne pas avoir de carte Visa premier ou Cofinoga est vraiment ringard, les Français assument leur bon sens paysan.
Réponse de le 06/02/2011 à 16:12 :
Il me semble que dans le préambule il soit bien question des ménages français... donc pas de procès d'intention a deux balles svp...
a écrit le 06/02/2011 à 12:58 :
les politiques gèrent mieux leur argent que les traders !! En effet, de nombreuses banques auraient fait faillite si elles n'avaient pas été sauvées in extremis par les états et les banques centrales : 12 000 milliards de dollars ont été injectés dans les banques pour les sauver. Pourquoi ces chiffres, pourtant publics et officiels, ne sont jamais rappelés par des journaux comme la Tribune ? Y a t'il une volonté des journalistes de ne pas fâcher les banquiers ?
a écrit le 06/02/2011 à 11:38 :
Le bon sens gaulois historique survit... affiné par le brassage culturel depuis des siècles ! Sarko l'a bien compris, lui fustigeait , avant d'être élu, ce peuple qui refusait de s'endetter, et que pour l'envoyer dans le mur, il a choisi l'option d'accélérer l'endettement de l'Etat, alors qu'il fut élu pour le contraire... Ceci sans même emprunter au peuple qui lui aurait demandé encore plus de comptes, évidemment. Il est urgent que l'Etat se voit interdire d'emprunter a des parasites financiers (et corriger l'erreur constitutionnelle de Pompidou en ce domaine...)
Réponse de le 13/02/2011 à 14:52 :
C'est pire que vous le dites. La seule solution consiste à fouttre dehors le 1% qui dirige, car leur ADN est pourri. Il faut le remplacer par les 5% immédiatement inférieurs avec, entre temps, l'instauration de garde-fou qui empêchent ces futurs 5% de devenir comme leurs prédécesseurs, au fil du temps , 4% , 3% , 2% , 1% . Ca a déjà été fait maintes fois. Il faut voter sagement. mais cela ne suffira pas. l'action doit être massive et déterminée.
a écrit le 06/02/2011 à 11:19 :
Ce qui énerve, agace, irrite, décourage les Francais, c'est de voir comment le panier percé ETAT dépense MAL ... gaspille même cet argent durement gagné, et que l'on aurait préféré le dépenser intelligemment ou l'économiser sois même. Si l'Etat était une "association caritative", elle n'aurait plus de donateurs depuis longtemps.
a écrit le 06/02/2011 à 10:17 :
Avec l'argent des autres , tout est permis, même la gabegie!.
Réponse de le 06/02/2011 à 11:17 :
bien dit
Réponse de le 07/02/2011 à 13:54 :
Dépenser l'argent des autres pour soi-même c'est le plus agréable. Pourquoi pensez-vous que les politiques "aux affaires" (ça veut tout dire) acceptent les affres des élections, les serrages de mains dominicales, les mélanges camembert-saucisson-cidre aux salons de l'agriculture et les caricatures du Canard : parce que la soupe est bonne !
a écrit le 06/02/2011 à 10:07 :
"...Les Français gèrent mieux leur budget que les politiques...."
C'est pas compliqué ! C'est pas difficile ! Encore faut il le vouloir ! Par gout ou par nécessité !
Les politiques ne peuvent pas mettre en ordre le budget de l'état ! En effet, la dépense sociale et le moteur de leur propagande électorale !
a écrit le 06/02/2011 à 10:02 :
On croirait lire un article sur Agoravox. En effet, les "gens d'en bas" ne sont pas aussi stupides que ceux d'en haut. Heureusement !
Seulement, si dans cet article on fait l'éloge de la prudence des Français, dans un autre, on lira que les Français sont pessimistes pour les inciter à consommer bêtement (comme les Allemands).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :