Fillon met fin au bouclier fiscal et rabote l'ISF

 |   |  571  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
La réforme prochaine de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) devrait en exonérer la moitié environ des contribuables qui le paient, a annoncé ce jeudi le Premier ministre. Dans l'après-midi, François Baroin a précisé les deux scénarios sur lesquels travaille le gouvernement. L'ISF pourrait être remplacé par un nouvel impôt, l'imôt sur le revenu de fortune (IRF), plus dynamique qui taxerait les flux de patrimoine et non plus les stock.

François Fillon vient de le confirmer ce jeudi. Le gouvernement prévoit de présenter au plus tard fin avril un projet de loi qui devrait se traduire par la suppression du bouclier fiscal et par une réforme, voire une suppression totale de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Son objectif est de faire adopter sa réforme par le parlement avant l'été.

Cette réforme "devrait permettre de sortir de l'imposition sur la fortune les 300.000 foyers qui y sont entrés depuis dix ans essentiellement à cause de la flambée des prix de l'immobilier", a précisé François Fillon en ouvrant un colloque sur la fiscalité et le patrimoine au ministère de l'Economie et des Finances.

"Il n'est pas question de toucher au livret A, à l'assurance vie du petit épargnant, ni à aucun des placements des ménages qui ne sont pas à l'ISF aujourd'hui", a-t-il ajouté.

L'ISF touche actuellement un peu moins de 600.000 contribuables pour un produit d'environ 4 milliards d'euros. "Nous ne financerons pas cette réforme par la dette", a précisé le chef du gouvernement. "L'équilibre budgétaire sera rigoureusement respecté."

Deux scénarios à l'étude

Le gouvernement souhaite mener cette réforme assez promptement. Le projet de loi devrait être présenté avant la fin avril, afin que le parlement puisse l'examiner avant l'été. Deux scénarios sont à l'étude. Ils ont été présentés lors d'un colloque organisé ce jeudi au ministère de l'Economie et des Finances.

Le premier, qualifié de "radical" par François Baroin, consisterait à supprimer l'ISF pour lui substituer un nouveau venu, l'IRF (impôt sur les revenus de la fortune) en taxant uniquement les "flux" du patrimoine plutôt que le "stock".

"L'imposition nouvelle ne concernerait cependant que les plus hauts patrimoines", a précisé le ministre du Budget, c'est-à-dire ceux supérieurs à 1,3 million d'euros. La première tranche du barème de l'ISF, qui taxe les patrimoines à partir de 790.000 euros, serait donc supprimée."Le nouveau régime consiste à taxer au taux unique de 19% non plus la richesse elle-même, comme actuellement avec l'ISF, mais l'enrichissement ", a expliqué François Baroin.

Seuls les foyers s'étant enrichis au cours d'une année donnée seraient donc imposables. "Celui qui s'appauvrit car la valeur de son patrimoine a diminué ne supporterait pas d'imposition" a expliqué le ministre du Budget. Deux éléments du patrimoine seraient exonérés de cet IRF: la résidence principale et les participations dans des PME non cotées en Bourse.

S'il n'est pas supprimé, l'ISFcomportera moins de tranches

 

Le second scénario porterait sur une simple refonte de l'ISF. Le barème de cet impôt serait ramené à deux taux d'imposition du patrimoine, à 0,25% pour les patrimoines allant de 1,3 à 3 millions d'euros et 0,5% pour les patrimoines plus imposants, après en avoir supprimé la première tranche. En outre, les contribuables imposables à 0,25% pourraient déclarer leur patrimoine dans leur déclaration de revenus "classique", s'évitant une déclaration spécifique détaillée de l'ensemble de leur patrimoine, jugée "intrusive" à Bercy.

Les quelques semaines de débats qui précèderont la présentation du texte seront animées notamment par le rapport de la Cour des comptes sur la comparaison des systèmes fiscaux et sociaux français et allemand, à l'heure où la zone euro tente de trouver les moyens d'une meilleure convergence économique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2011 à 10:10 :
Retour à l'ancien régime! 1789 est aux oubliettes. Figez les positions, dis moi où tu nais, je te dirai ce que tu seras. Cela devient intolérable. Taxer plus les flux pour diminuer la taxation sur les stocks relève d'une société qui ne croit plus en son avenir. L'ascenseur social, en panne depuis de nombreuses années, va être définitivement grippé. Les droits de successions ont déjà fortement diminué, ce qui a favorisé une certaine reproduction sociale. Désormais on va jeter la clé du cercueil dans lequel on a enfermé l'espoir d'une vie meilleure grâce à son travail.
Créateurs, développeurs, forces vives, partez en weekend le vendredi après-midi, de toute façon à quoi bon, il n'y a plus d'espoir.
a écrit le 04/03/2011 à 8:41 :
Certes la plupart des pays scandinaves et l'Allemagne n'ont pas d'isf mais ce meme journal à presicé que l Allemagne appliquais une taxation plus lourdes des lors que les revenus d'un ménage est superieur à 50KE par mois.... De memes ces pays appliquent une taxations sur les plus values immobilieres....

Enfin à titre d exemple le Danemark applique une TVA a 25% et son taux reduit est superieur à 10%, et ils se servent de "cette manne" pour financer le social: creche, Ass Mat, Santé et meme ca va en faire bondir mais ca permet de donner remunération aux mère au foyer....

Alors la questions a tous c'est êtes vous pret à accepter le même genre de fiscalité ou allez vous aussi vous inscrire en faux contre????
a écrit le 04/03/2011 à 5:10 :
Il est évident que les 14 mois à venir n'ont rien à voir avec l'économie le devenir de la France et des français mais tout simplement avec les élections. La France a des politiques plus occupés pardon SEULEMENT occupés par leur siège très confortable de salariés de la REPUBLIQUE bien loin du chômage de la pauvreté de la décroissance. Notre classe politique se situe au niveau des pays sous développés qui fonctionne en fonction du vent mais bien loin de la tempête que subissent à cause d'eux d'ailleurs l'ensemble des citoyens, bien sur gauche et droite dans le m^me panier de crabes.
Réponse de le 04/03/2011 à 7:40 :
Taxons, taxons ! Il en restera toujours quelque chose dans la mémoire es français!
Réponse de le 04/03/2011 à 17:53 :
Et ils appellent cela un projet de société ???
a écrit le 03/03/2011 à 22:36 :
Fillon privilégie la politique politicienne à court terme et se désintéresse de l'avenir de la France à long terme. Où sont donc les vrais leaders ?
a écrit le 03/03/2011 à 22:23 :
Votre article indique que les services de BERCY juge intrusive la déclaration d'ISF. Pour ma part si j'étais à l'ISF je demanderai la remise de cet impot du fait qu'en reconnaissant le caractère intrusif de la déclaration d'ISF il y a une forme de début d'ESFP (Examen de la situation Fiscale Personnelle), ça mange pas de pain et celà marquerait les esprits et surtout ceux de BERCY qui se permettent de "commenter" leur propres instructions pour expliquer telle ou telle réforme. En demandant le détail des comptes bancaires du patrimoine financier (simplement le solde du compte mais pas les mouvements qui confirmeraient l'esfp, sauf par le biais d'une demande de renseignement), le fisc fait un début d'examen de la situation fiscale personnelle.....Elle est pas belle la vie !
a écrit le 03/03/2011 à 22:19 :
Ce tour de passe passe au profit des grandes fortunes va signer l'échec définitif de cette majorité aux échéances de 2012. L'Ump aura réussi à repousser les classes moyennes qui devant autant d'injustices sont maintenant solidaires des classes modestes. Trop d'injustices c'est trop ! Que font les députés sociaux de l'UMP ? ils ne sont que de véritables godillots qui seront envoyés à leurs chères études, ils l'auront bien mérité.
Réponse de le 03/03/2011 à 23:19 :
l allemagne qui est le seul grand pays européen a avoir un avenir taxe 3 fois moins le patrimoine que la france pour des raisons de compétitivité:voila la vérité :la france coule !
Réponse de le 04/03/2011 à 9:00 :
L'allemagne ne vit que d'acquis et la colère gronde pour les classes moyennes (relisez votre copie) dont les salaires sont plus bas qu'en France. De plus le travailleur français est "statistiquement" cher car calculé sur une base de 35 heures (on travaille tous réellement plus de 35 heures bien entendu)(pourquoi le travailleur français est-il un des plus productifs au Monde?)Pour l'Allemagne taux de natalité en berne, viellissement de la population...vous parlez d'un pays d'avenir!
a écrit le 03/03/2011 à 18:41 :
attention coquille dans le titre "l'imôt sur le revenu de fortune (IRF)"
a écrit le 03/03/2011 à 17:59 :
Le premier scénario me semble le meilleur taxer les revenus et non la détention du patrimoine. De cette façon nous ne nous distinguerons pas des autres pays européens puisque plus aucun n'a d'ISF., d'autant que c'est le souhait du Président Sarkosy.
Réponse de le 03/03/2011 à 22:38 :
Les pays qui n'ont pas d'ISF n'ont pas les niches fiscales dont les français les plus nantis usent abondamment. La suppression de l'Isf envisagée ne sera qu'un tour de passe passe au bénéfice des grandes fortunes dont la charge sera supportée par les classes moyennes et modestes. L'injustice fiscale française est déja un véritable scandale et N Sarkozy n'a strictement rien fait pour lutter efficacement contre l'évasion fiscale et les paradis fiscaux.
a écrit le 03/03/2011 à 17:56 :
Ouf! l'ISF n'est évidemment pas supprimé! M. Fillon va pouvoir continuer à partir en week-end en avion privé aux frais du con-tribuable! Vous vous rendez compte s'il avait été obligé de prendre le TGV ? Avec d'autres français ? quelle horreur!
a écrit le 03/03/2011 à 17:51 :
Si l'impot sur la fortune est maintenu le seuil doit monter fortement et le considérer apr personne et non par couple plus enfants mineurs, et ne pas oublier les antiquités et les oeuvres d'art exclues jusqu'à présent. On voit bien que le plus simple est de le supprimer.
Réponse de le 03/03/2011 à 22:33 :
Considérer l'ISF par personne paraît conforme aux droits de la personne; et taxer les oeuvres d'art dirigera davantage les ? vers l'investissement productif, plutôt que vers la spéculation.
a écrit le 03/03/2011 à 17:46 :
J'ai entendu qu'en tout état de cause c'est N. Sarkosy qui tranchera sur la décision de réformer ou de supprimer l'ISF, comme il avait annoncé sa suppression les français vont découvrir s'il a une parole ou s'il ne commande plus et n'a pas de parole. Il est évident que s'il renie sa parole cela va lui couter cher aux élections de 2012.
a écrit le 03/03/2011 à 17:14 :
Ce qu'il faut surtout c'est séparer l'imposition du travail et des retraites et les revenus
du capital . après la suppression de l'ISF il faut instituer plusieurs tranches de PFL en
fonction des revenus du capital et imposer à la base les revenus fonciers (avec des
taux différents en fonction de ces revenus) ce qui simplifierait la déclaration 2004
très compliquée et difficilement controlable.
a écrit le 03/03/2011 à 17:05 :
C'est trop dure d'être riche. ISF, CSG-RDS,TVA, IR, BIC,Taxe d'hab, taxe fonciére, Help RSA, caf.
a écrit le 03/03/2011 à 17:02 :
Le nouvel observateur:
"C?est vrai, la Suisse est un très beau pays, a déclaré au journal "Le Matin" Jean Reno, 62 ans, un des acteurs les mieux payés de France.

Selon le quotidien, plusieurs propriétaires d?immeubles genevois ont même été contactés récemment en vue d?accueillir l?acteur qui se trouve actuellement en Thaïlande pour un tournage.

La Suisse est considérée comme un paradis pour les riches étrangers qui peuvent bénéficier d?un forfait fiscal, un système d?imposition qui permet de calculer l?impôt sur ce qui est dépensé et non pas sur ce qui est gagné.

Le nombre de riches contribuables étrangers bénéficiant d?un forfait fiscal a connu une hausse de plus de 8% en 2010 à Genève, selon les autorités locale. Et certains estiment que la progression risque de s'amplifier cette année, spécialement du côté des ressortissants français, inquiétés par la perspective de la suppression du bouclier fiscal.

Le bouclier fiscal français plafonnait le total des impôts directs à 50% des revenus d?un contribuable et est aujourd?hui perçu comme un symbole de l?injustice fiscale. Il profite à quelque 19.000 contribuables et devrait coûter à l?Etat environ 665 millions d?euros en 2011.

Jeudi, le Premier ministre François Fillon a confirmé officiellement la fin du bouclier fiscal tout en précisant que 300.000 foyers échapperaient à l?impôt sur la fortune (ISF) avec la réforme de la fiscalité du patrimoine projetée par le gouvernement.
L'expatriation fiscale a encore de beaux jours devant elle!
Merci M. Fillon, Sarkosy et Baroin....


Réponse de le 04/03/2011 à 8:47 :
d'ou l'idée dune 'exit tax qui permettra de taxer le patrimoine à la sortie de France apres ils feront tout ce qu'ils veulent en Suisse...
a écrit le 03/03/2011 à 16:54 :
Et dire que le président avait promis (à 2 reprises, il y a peu de temps!)de supprimer l'ISF! Mais le président est devenu incapable de gouverner, les ministres disent et font n'importe quoi! Pauvre France! Encore un an à tenir, et je peux vous assurer que j'irais voter!
Réponse de le 03/03/2011 à 20:04 :
Il est évident que si l'ISF n'est pas supprimé, les consequences auront lieu en 2012 !
La sanction sera sans appel !
a écrit le 03/03/2011 à 16:47 :
Supprimer définitivement l'ISF. Appliquer une SUR-taxe sur les PV qui sont faites sur les matiéres premiéres (blé, pétrole,.....).
Si ça ne suffit pas passer la csg-rds à 15% ou 20% à la place de 12,1%.
Réponse de le 04/03/2011 à 10:11 :
Ouais donc tu taxe encore un peu plus le travail alors qu il est deja sur-taxé.... tu dois faire partie de ceux qui touchent des stock options et autres emolument qui echappent à l impots non????
a écrit le 03/03/2011 à 16:46 :
Pour continuer cela n?exonère en rien les différents gouvernements qui se sont succédé à la tête de l?Etat et qui n?ont, il semble, aucune compétence en gestion du budget et n agissent qu?en terme de coût électoral : on favorise tel ou tel lobby pour être re-élu et basta?

Politique de courte vu qui ne mène à rien?. Une maxime ne dit elle pas gouverner c?est prévoir?. Les uns comme les autres ne prévoient uniquement que le moyen d?être à nouveau en poste dans 5 ans?.

Alors la solution, eh bien je dirais séparation stricte du monde des affaires et de la politique et on confie la gestion du budget non plus aux ministère et parlement mais à la court des comptes qui semble-t-il a une idée sur la gestion des finances publiques?.
a écrit le 03/03/2011 à 16:37 :
J?aime beaucoup les réflexions de certains expatriés fiscaux, j aimerais bien savoir si comme certains : Jean-Philippe Smet, Charles Aznavour, Michèle Laroque?. Ils tirent la majeure partie de leur revenu d?activité professionnel Française? Ils profitent effectivement du système de santé et social Français, des avantages pour leurs enfants?.Et bien d?autres?.Et ils se permettent de donner des leçon alors que comme d?autres ils abusent du système sans contribuer à son financement.

Avant de critiquer et de râler on fait le ménage devant sa porte, et si on est pas d?accord on s?expatrie mais pas que fiscalement, et donc on viens pas se faire soigner en France parce que le système est moins cher et plus performant qu?ailleurs CF USA, Grande Bretagne?.Et non plus envoyer vos enfant dans nos fac et autres polytechnique et Grande Ecole?.

A ceux la je répond oui au prélèvement à la source !!!!

Les profiteurs ne sont pas toujours là ou l?on croit

Maintenant pour ce qui est des assujettis a l?ISF du fait de l?explosion de la valeur immobilière comme sur l?île de Ré par exemple, alors oui le seuil est à revoir d?une part et d?autre part cela renvoie à une reforme plus en profondeur de la fiscalité du patrimoine (Taxation des plus values immobilières?), sur la politique de niche et de subvention gouvernementale qui ne fait que créer une bulle?..

Pareillement sur la fiscalité des revenus qu?ils soient du travail et du capital : pour le premier inclure les stock-options, les retraites chapeau et tout autre revenu que l?on soustrait à l?impôt par des mécaniques complexes et pour les seconds appliquer le même principe de progressivité que sur l?impôt sur le revenu en tenant par exemple compte de la durée de détention pour différencier les fonds rapaces qui exigent une rentabilité exorbitante à court terme de ceux qui investissent à plus long terme et contribuent à réellement financer l?économie réelle?.

Mais bon les uns comme les autres souhaitent que l?Etat assume tout et ne pas qu?on touche à leur près carré?.

Je rappellerai que dans le principe de démocratie tel qu?énoncé dans les textes fondateurs que sont la déclaration des Droits et la Constitution il y une égalité de Tous les citoyens devant la loi, donc devant la fiscalité?. Vivre en démocratie cela n?implique pas seulement avoir des Droits mais aussi des Devoirs

Relisez donc l?art 1 :

« Tous les Hommes naissent libres et égaux en Droit, les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l?utilité commune »

Et tous ceux qui se soustraient à ça par quelque moyen que cela bah.....
a écrit le 03/03/2011 à 16:30 :
En 1 déjà ne pas inclure la résidence principale dans le calcul de l'ISF.
En 2 un pourcentage commun de 0,55% et pas de tranche.
En 3 ISF à partir de 2M?.
C'est simple.
Réponse de le 03/03/2011 à 17:30 :
A partir de quand est on riche voilà votre question !
Et c'est LA bonne question !
J'estime que l'on est riche quand on est rentier PAS RETRAITE !
C'est un montant de 10 MILLIONS MINIMUN (seuil du début d'isf) !
a écrit le 03/03/2011 à 16:25 :
Et même si l'isf est supprimé, ce qui me semble peu probable, vu le poids de la fiscalité en France sur tout le reste, lorsqu'on est riche il serait vraiment bête de ne pas profiter de l'accueil amical de nos chers voisins :) On résonne en terme d'idéologie et non de manière pragmatique (comme les riches), le jour où l'Etat aura compris que le vrai gain se trouve dans la compétitivité fiscale, on aura fait une grande avancé !
a écrit le 03/03/2011 à 16:21 :
ça me rappelle la révocation par louis XIV de l'édit de Nantes et la fuite des protestants en Allemagne ,Suisse et Pays bas,l'économie française ne s'en est jamais vraiment remise en revanche les pays limitrophes se portent bien.
Il en est de même pour l'Espagne avec l'expulsion des juifs et convertos du temps d' Isabelle la catholique
Le maintien de l'ISF va à nouveau faire s'expatrier les grandes fortunes et surtout les entrepreneurs qui restent et donc tuer la poule aux oeufs d'or mais ensuite il sera trop tard
a écrit le 03/03/2011 à 15:41 :
L'ISF rapporte ?
C'est quoi cette blague ? Avec les milliers d'entrepreneurs qu'il a fait fuir, cet impôt idiot coute TRES CHER à la France !
Bien entendu la moitié de français qui ne paie AUCUN impôt, et une grosse partie de l'autre qui paie quasiment rien aimerait bien que quelques milliers de personnes paient pour elles... Ils paient déjà 50% d'impôts sur TOUS leurs revenus avec feu le bouclier fiscal, que croyez vous que vous faire ceux à qui on promet 70 ou 80% d'impôts ? Ce que ferait n'importe qui à qui on confisque leur revenu: aller voir ailleurs. Et comme dans ces gens il y a beaucoup d'entrepreneurs, c'est des milliers d'emplois (et des milliards d'impôts induits) qui vont quitter la France. Ah, démagogie, que tu coûtes cher au pays... Ignorance économique et fénéantise auront raison de ce pays !!
a écrit le 03/03/2011 à 15:35 :
a quand les économies ? Les capitaux sont déja largement taxés. ex sur 2010. intérets moyens 4% inflation 2% net 2% impot csg 12% impot forfaitéres 30% donc sur le net impots de plus de84%.aux info de ce midi j marc sylvestre connait un notaire qui n'a jamais eu autant de demande pour les évasions fiscales ce qui semble justifié
a écrit le 03/03/2011 à 14:17 :
Ouvrons les yeux : le gouvernement supprime le bouclier fiscal et maintient l'ISF. Elue en 2007 sur de mauvaises idées fiscales, la Droite sera battue l'an prochain à cause de mauvaises mesures fiscales.
Réponse de le 03/03/2011 à 16:21 :
Ce gouvernement n'a aucun courrage politique !
Je confirme, l'addition sera présentée en 2012 !
Pauvre UMP ! il ne va pas en rester grand chose !
Réponse de le 03/03/2011 à 17:39 :
Et la France continue de s'enfoncer! La Grèce n'est plus très loin!La "grande réforme" a une fois de plus accouché d'une souris, et cela ne résoudra rien.
Philippe le Bel disait déjà: "un pays qui fait fuir ses riches est un pays qui s'appauvrit".
Réponse de le 03/03/2011 à 20:05 :
philippe le bel n aurait il pas confisque l argent de certains riches ou vire du pays ceux à qui il devait de l'argent ?
Réponse de le 03/03/2011 à 20:13 :
philippe le bel wikipedia
Pour assainir les finances du royaume le plus endetté d'Europe[réf. nécessaire] et acheter le Quercy aux Anglais contre une rente de 3 000 livres, il s'attaque à ceux qui ont de l'argent, y compris aux religieux de l'Église catholique, aux Lombards, aux Juifs (« Don de joyeux avènement » en 1285[3]) et aux Templiers.

Il tenta de pallier ses difficultés financières en essayant d'établir des impôts réguliers, en taxant lourdement les Juifs et les Lombards, parfois en confisquant leurs biens et en pratiquant les dévaluations monétaires. Il conserva les richesses monétaires de l'ordre des Templiers après l'avoir dissout. Il centralisa le pouvoir royal, atteignant un niveau sans limites. La dure crise économique que subit le royaume de France sous son règne provoqua de vastes mouvements de révoltes de la part du peuple mais aussi des nobles et de l'aristocratie. Pour contrer ces graves difficultés économiques, il recourut à des altérations de la valeur du cours de la monnaie, mais ces mesures frappèrent lourdement le petit peuple.
a écrit le 03/03/2011 à 13:22 :
Si le gouvernement se contente seulement de relever le seuil de l'ISF,c'est comme s'il ne faisait rien, sauf une mise à jour car pendant des années ce seuil n'a pas bougé.
a écrit le 03/03/2011 à 13:12 :
La logique pourtant est simple ; suppression du bouclier fiscal = suppression de l'ISF. Sinon les vrais riches qui restent encore en France vont s'expatrier, et adieu les capitaux qui pourraient améliorer l'économie française.Pourquoi ne pas augmenter l'impot sur les plus values boursières au delà d'un certain seuil ce qui éviterait la spéculation et ferait rentrer de l'argent.
Réponse de le 03/03/2011 à 17:16 :
@ jovi: s'expatrier ne s'improvise pas. D'autre part, il faudrait que cela soit pour aller dans un pays où ils ne paient pas d'impôts, et à ma connaissance, cela n'existe pas :-)
Réponse de le 03/03/2011 à 18:06 :
Il est normal de payer un impot sur le revenu du patrimoine, pas sur la détention d'un patrimoine, et cela dans n'importe quel pays. La preuve que les autres pays européens l'ont bien compris puisqu'ils ont supprimé l'impot sur le patrimoine. De nombreux français n'ont pas déjà hésité à s'expatrier.
a écrit le 03/03/2011 à 13:02 :
Ca sent le "demain on rase gratis !"....
L'UMP commence à redraguer son électorat pulvérisé ses derniers temps (les vieux et les riches).
En clair, on ne touche à rien (pas aux impôts, pas à l'épargne, pas aux successions, pas aux plus-values...) ET on supprime des recettes pour l'Etat sans faire appel à la dette. Pays merveilleux!
Réponse de le 03/03/2011 à 17:20 :
@ Ptilou: pour les riches, c'est normal car ils ont un intérêt à ce que la droite soit élu. Quant aux "vieux". il faudra faire la démonstration. Mais je suis en effet toujouirs effaré par ceux qui votent àd roite alors qu'ils seraient à al rue après quelques semaines de chômage :-) sans douite ont-ils le syndrome du lèche-bottes que le maître protègera contre vents et marées :-)
a écrit le 03/03/2011 à 12:57 :
Ca fiche en l'air l'image internationale de la France, ça vide les poches de pauves, mais ça n'oublie pas les amis. Cette clique doit dégager.
Réponse de le 03/03/2011 à 16:12 :
les pauvres ne sont en rien concernés par l'ISF
le problème ce n'est pas les pauvres mais tous ceux qui vivent au crochet de l'état à base de subventions diverses RMI,Alloc...soins et mutuelle gratuite...et qui en échange ne donnent rien même pas une goutte de sueur.Ça s'appelle des parasites et la France en crève
Réponse de le 04/03/2011 à 8:53 :
@ Romatou: Je vois que les dicours populistes et falacieux ont de beaux jours devant eux .Ces "parasites" comme vous dites ont au moins le mérite de rester en France et de consommer avec leurs "revenus sociaux" en France (donc générer de la TVA en France qui finance notre système social). Les vrais parasites sont ceux qui profitent de notre système social, de nos infrastructures, de notre marché de consommateurs et expatrient leurs capitaux pour échapprer à l'impôt, consomment en Suisse, Benelux...etc
a écrit le 03/03/2011 à 12:39 :
Tous ces bricolages ne sont-ils pas la manifestation d'un gouvernement brouillon ? composé de Ministres qui ne savent pas ou ils vont, qui n'ont de convictions que celles qui leur sont soufflées dans les oreilles par leurs petits compains / copines, venant des mêmes vrais fausses grandes écoles obsolètes et devenues contreproductives .... bâ bââ...bâ bââ.. blablaaaa.. blablaaaa
Réponse de le 03/03/2011 à 13:49 :
Totalement raison avec vous !!! Ce gouvernement n'a aucune ligne directrice, aucun projet pour les prochaines années qui tiennent la route. Le problème, de taille, c'est qu'il y a AUCUN parti politique viable en France. Ce pays part vraiment en sucette....
Réponse de le 03/03/2011 à 15:32 :
Vous oubliez autre chose, les francais ne veulent pas de changement... Aujourd'hui on regarde tous l'allemagne mais les allemands on fait de vrai sacrifice vers l'an 2000, Et aujourd'hui lorsque l'on voit le bordel fait par les francais rien que sur la reforme des retraites comment vous voulez faire avancer les choses dans ce pays?
Réponse de le 03/03/2011 à 17:30 :
Alors que proposez vous ,que feriez vous a leur place la critique est toujours facile. Vous oubliez que la crise a modifier tout ce qui était prévu ou mis en place. Pour les entrepreneurs il en est de même confrontés a cette crise ,ila fallut se remettre en question ,revoir ce qui était en place.Cette mesure est juste est pragmatique sauf pour les donneurs de leçons qui n'ont que la critique pour exister
a écrit le 03/03/2011 à 12:07 :
On nous explique que c'est "flambé du prix de l'immobilier" qui à généré plus de contribuables à l'ISF, il suffisait simplement de réhausser le seuil chaque année. Quant à la suppression du bouclier, c'est eux(SarkoTeam) qui l'avaient mis en place. c'est donc un coup de com pour espérer être réélu en 2012 et ils ont déjà en vu de le réinstaurer après. MAIS LES FRANCAIS NE SONT PAS DUPE.
Réponse de le 03/03/2011 à 13:19 :
a part vous plaindre que savez vous faire d autre ! vous les gauchos et vos idées obsolètes !
Réponse de le 03/03/2011 à 13:44 :
Désolé mais Caliméro a totalement raison. Je me suis expatrié 'fiscalement' au Luxembourg pour échapper à tous ces impôts tous plus improductifs que les autres. La politique fiscale française est médiocre à souhait, et cela fait le bonheur des pays limitrophes Luxembourg, Belgique et Suisse. Quand les hommes politiques français changeront la façon de 'gérer' ce pays, peut-être je reviendrais mais cela n'arrivera malheureusement jamais. A bon entendeur ;-)
Réponse de le 03/03/2011 à 15:22 :
Les Modérateurs m'ont sencurés la réponse à Away, alors qu'il n'y avait aucun mot insultant ou grossier. Pas grave je reformule. A Away : J'ai beau me relire, je ne vois pas à quel moment je me plaint ? si ce n'est le pseudo avec sa coquille d'oeuf. D'autre part, PERDU ! je ne suis pas "Gaucho". P.S. Merci à Fredlux c'est réconfortant de savoir que je ne suis pas le seul au monde dans mes idées.
Réponse de le 03/03/2011 à 17:26 :
@ FredLux : vous êtes "expatrié fiscal" au Luxembourg. Ok à ce jour! Mais si la Gauche passe en 2012, elle doit changer les lois et vous souffrirez. Si la source de vos revenus est en France, la loi vous donnera 2 choix : 1°) vous revenez en France et vous payez tous les impôts quelle que soit votre souffrance. 2°) vous ne revenez pas en France, alors l?Etat vous privera de la source de vos revenus (entreprise, commerce, rentes de rentier etc..) et la gérera à votre place et à son profit. En contrepartie, vous pourrez rester au Luxembourg et y chercher du travail. Dans la vie, on ne peut pas avoir le beurre, l?argent du beurre et le ? de la crémière. Réfléchissez vite, 2012 c?est bientôt !
Réponse de le 03/03/2011 à 17:59 :
Lénine n'a rien fait d'autre! On voit où cela a conduit le pays!
Réponse de le 03/03/2011 à 19:03 :
@ bouchy : bof!
Réponse de le 03/03/2011 à 19:37 :
@ bouchy: et où Sarko nous conduit-il ??? Pour info: la Russie connaît un taux de croissance annuelle de près de 10 %, alors que la France régresse. Attention donc aux comparaisons hâtives :-)
a écrit le 03/03/2011 à 12:05 :
OK maintenant je peux revenir en France....j'en avais marre de subventionner un régime social non maitrisé, entendez par là "sans contrôle des profiteurs"... qui empêchent les personne réellement dans le besoin d'être aidé. Le social nous revient cher alors on ne peut pas se permettre de GASPILLER autant !! Merci quand même pour le cadeau.
Réponse de le 03/03/2011 à 12:55 :
La France d'en bas vous dit de rien. Votre petit ISF ne pèse rien de toute facon la principale source de revenus de l'Etat étant la TVA. Ce sont donc les consommateurs francais (les classes moyennes qui consomment en France) qui subventionnent donc LEUR système social. Votre raisonnement de mégalo ne fonctionne pas. Ceux qui profitent de leurs rentes à l'étranger ne sont que des egoistes ingrats, qui ont fait fortune dans un pays grâce à son peuple de con sommateurs et qui leur crache dessus ensuite (Cf M Johnny roi des ingrats)
Réponse de le 03/03/2011 à 13:41 :
@RETOUR,
je crois que c'est prématuré !
Le départ a encore de beaux jour devant lui.
L'ISF reste et n'est pas supprimé !
Réponse de le 03/03/2011 à 16:11 :
>RENVOI : un riche qui revient en France c'est d'autant de tva et d'impôts divers qui reviennent, c'est toujours une bonne nouvelle
Réponse de le 04/03/2011 à 8:44 :
@ TVA: Regardez les chiffres et les statistiques les riches ne sont pas les plus grands consommateurs...
a écrit le 03/03/2011 à 11:53 :
Le projet de Sarkozy concernant la refonte de la fiscalité est mal parti (encore une réforme à l'image de ce gouvernement)
a écrit le 03/03/2011 à 11:48 :
Et si on pensait un peu, une fois n'est pas coutume, à baisser ces fichues dépenses auxquelles, socialisme rampant et clientèlisme électoral oblige, on ne touche jamais. La France se drogue aux subventions et services publiques financés sur l'impôt confiscatoire et l'emprunt. Cela finira dans le mur, comme la Grèce. Quant aux vrais riches ils s'en ficheront, ils seront partis depuis longtemps, et nous regarderont hilares, crever sur notre tas de fumier, et pour finir, ils nous racheteront au tiers de notre valeur. Insupportable crétinisme aveugle.
a écrit le 03/03/2011 à 11:43 :
Ils vont juste relever le seuil de façon à faire sortir "momentanément" le nombre voulut d'assujeti mais le problème n'est toujours pas réglé. Il faut le supprimer cet ISF qui cause plus de tord qu'autre chose. Pensez à la TVA non perçue, la fuite de milliards de capitaux, le cout lié à la fraude, et que dire de celui qui a été taxé sur une valeur du patrimoine virtuel (valeur de l'immo et valeur du capital) qui fluctue à la hausse comme à la baisse : une année il paye l'isf alors que l'année suivante il perd 40% en bourse !
a écrit le 03/03/2011 à 11:41 :
La création de l'Impôt Sur la Fortune avait-il pour objet de boucher un trou du budget? Non! Que nos élus vident leurs poches pour boucher le "manque à gagner" qui n'est qu'un abus d'utilisation de la Richesse Commune (Abus de Biens Sociaux dans le jargon juridique)
a écrit le 03/03/2011 à 11:16 :
mesurette
je conseile la belgique un pays moderne sans gouvernement
Réponse de le 03/03/2011 à 17:08 :
Ou il n'y a pas d' ISF mais l'impôt sur le revenu est plus élevé qu'en FRANCE
a écrit le 03/03/2011 à 11:03 :
Et oui c'est encore les classes moyennes qui vont trinquer!!! Soyez riches ou pauvres!!
Affligeant
Réponse de le 03/03/2011 à 13:44 :
JE CHOISI RICHE
a écrit le 03/03/2011 à 10:40 :
Le pari que fait le premier ministre est à double tranchant. D'une part, la suppression du bouclier va accélérer les fuites de riches contribuables de France, alors que son maintien n'a pas eu comme conséquence de les garder en France et d'autre part il prend une mesure en demi teinte concernant l'isf, ce qui ne donne pas un bon signal. Il est certain que les marchés attaqueront la maison france tôt ou tard, car les déficits sont trop importants, le déficit budgétaire, commercial cumulent plus de 200 milliards de déficits sans oublier la dette qui mange plus de 50 milliards d'intérêts par année, et cela ne fait que commencer. La faillite guette.
Réponse de le 03/03/2011 à 12:41 :
SVP, relisez, ou faites relire..., avant de "poster" n'importe quoi !
Merci
a écrit le 03/03/2011 à 10:37 :
Encore une fois comme d'hab , ce sont les riches et les banques qui sortent gagnants
Réponse de le 03/03/2011 à 11:41 :
Qu'est ce que les banques viennent encore faire dans la discussion... on parle d'ISF là!

Tant qu'à faire, coupons la têtes aux riches et aux banques, comme ça on aura plus de problèmes avec eux!
Réponse de le 03/03/2011 à 15:43 :
Ceux que vous appelez les "riches" paient 50% d'impôts sur TOUS leurs revenus avec le bouclier fiscal.
Vous payez combien ?
Réponse de le 03/03/2011 à 16:28 :
chiffre de ma paye:plafond 34308euro et mon net imposable 17713.21 donc sur mon travaille je paye 50% d impots et je dois encore rajouté mes impots sur revenu alors les petites leçons du pauvre riche sur isf me fais vraiment rire!
Réponse de le 03/03/2011 à 16:30 :
célibataire:903 euro d impot sur le revenu!!!!
a écrit le 03/03/2011 à 10:10 :
Aux impôts rien de nouveau !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :