Réforme des impôts : les valeurs mobilières à leur tour sur la sellette

 |   |  530  mots
Copyright Reuters
Plusieurs députés et sénateurs proposent en effet d'alourdir à nouveau les prélèvements sur les plus values et de revenir sur le dispositif d'exonération progressive mis en place en 2006.

C'est le nouveau ballon d'essai lancé dans le cadre de la réforme de la fiscalité, du patrimoine notamment, voulue par le Chef de l'Etat Nicolas Sarkozy et en discussion au sein du gouvernement et du Parlement : une taxation accrue sur les valeurs mobilières.

Déjà, depuis le 1er janvier, le taux d'imposition et les prélèvements sociaux ont été relevés et le seuil de cession (en dessous duquel les plus values sont exonérées) a été supprimé.

Plusieurs députés et sénateurs proposent donc de revenir sur deux aspects de la fiscalité des valeurs mobilières, actions en tête.

1) Sur le niveau de taxation des plus values mobilières, qui est déjà passé au 1er janvier de 30,1% à 31,3% (réparti comme suit : 1% de taux d'imposition supplémentaire, 0,2% de prélèvements sociaux supplémentaire). Michel Piron (UMP) a ainsi proposé que l'imposition des plus values soient majorées de 8 points, soit un taux maximum 39,3% une fois inclus les prélèvements sociaux.

2) Sur 'exonération progressive des plus values. Depuis le 1er janvier 2006, en effet, les plus values réalisées sur les actions sont exonérées d'impôt sur le revenu (mais pas de prélèvements sociaux) à condition d'avoir détenu les titres au moins 6 ans. Les premiers investisseurs devraient donc, en l'état actuel des choses, commencer à profiter de ce mécanisme en 2012. L'exonération atteint 1/3 par an à partir de la 6ème année de détention, soit une exonération totale des plus values au bout de 9 ans. Cette mesure ne concerne pas les obligations ni les Sicav et FCP. Gilles Carrez, rapporteur UMP du budget, a noté que cela revenait "à une exonération totale en 2014. Supprimons ce dispositf qui détruit l'assiette de l'impôt". Pour rappel, cette mesure avait été votée afin d'inciter les épargnants à investir durablement en Bourse au lieu de spéculer à court terme.

Reste à savoir quelle suite sera donnée à cette nouvelle idée qui rejoint la liste des réflexions en cours comme la taxation des plus-values lors de la cession de la résidence principale à laquelle le Premier ministre François Fillon s'oppose mais qui reste en débat ou le renforcement de l'imposition sur la résidence secondaire, notamment en cas de vente.

Ce débat s'inscrit dans la réflexion sur la taxation des hauts revenus, dès lors qu'ils commencent à permettre de se constituer un patrimoine. Reste à savoir à partir de quelle hauteur. En Allemagne, ce plancher a été fixé à 250.000 euros de revenus annuels. Le député UMP de la Drôme Hervé Mariton a calculé que cela représente pour un couple un revenu mensuel cumulé de 50.000 euros. Sur la base de sa circonscription, il a calculé qu'en France, il faudrait plutôt fixer ce seuil de déclenchement à 41.000 euros mensuels pour un couple sans enfant, sachant qu'il est un ardent défenseur de la politique familiale et donc d'une moindre imposition proportionnelle au nombre d'enfants à charge.

Tout le problème pour la majorité, c'est que ce type de mesure risque surtout d'affecter son électorat, et ce à moins de 18 mois de l'élection présidentielle de 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2011 à 11:56 :
Le bougisme fiscal, notre mal national, quand il ne tourne pas à l'escroquerie en supprimant un avantage avant même qu'il ne trouve application. On nous a déjà fait le coup en supprimant brusquement l'exonération de la première mutation à titre gratuit des constructions récentes et tant pis pour les héritiers si leur père ou leur mère n'avait pas eu la bonne idée de mourir avant!
a écrit le 25/03/2011 à 6:44 :
rien de nouveau. nos politiques d'opérette n'ont qu'une idée en tête : impôts toujours plus; dépenses : toujours plus.
a écrit le 03/03/2011 à 8:40 :
La mesure prévoyant une exonération de l?impôt sur la plus value sur la cession des titres détenus depuis plus de 5 ans, et applicable à partir de 2012, n?a jamais été prise au sérieux par ceux s?intéressant un peu à la question.
On sait depuis longtemps comment les fonctionnaires de Bercy, qui font la politique de notre pays, maltraitent la fiscalité hexagonale.

Il était facile en 2006 d?annoncer une exonération d?impôt applicable en 2012.
Cette mesure (appelons là "belle promesse") doit (devait) intéresser la détention des titres au delà de 5 ans, par tranche au 1/3 à partir de 2006 et applicable à partir de 2012.
Comme elle vise les titres de toutes les sociétés européennes à l?IS, c?était trop sans doute.

Tout cadeau fiscal s?accompagne d?une contre partie : contrainte supplémentaire, augmentation d?un taux, d?une assiette, etc.. En 2011, on ne se souvient plus de la contrainte votée en 2006 accompagnant la "belle promesse". Cette contrainte est pourtant bien applicable aujourd?hui. Par contre la "belle promesse" , elle, ne verra jamais le jour.
En votant en 2006 une mesure pouvant être applicable en 2012, et qui ne le sera pas, on arrive un stade jamais vu de mauvaise foi.
a écrit le 09/02/2011 à 11:43 :
le But déclaré par les fiscalistes et les pouvoirs publiques francais est désormais très clair, assumé, et déclaré : PAS DE CONSTITUTION DE PATRIMOINE PRIVE EN FRANCE et par ou pour les Français, pas d'enrichissement avec ou sans cause, pas de Référence à François GUIZOT Homme politique désormais honni par son propre camp... Vous savez ce quil vous reste à faire...
a écrit le 08/02/2011 à 16:14 :
Je pense que le mieux lorsqu'on a la chance d'avoir une capacité d'épargne sera de tout dépenser et au lieu d'assumer en cas de pépins dans la vie ce sera de demander des aides, comme le font certains.A force d'augmentation et d'instauration de nouvelles taxes, la plupart d'entre nous découragés reéagiront de cette façon.
a écrit le 08/02/2011 à 14:56 :
Voilà bien des députés qui ont trouvé le meilleur moyen de saboter leur propre électorat, la confiance de l'épargnant, l'envie de se défoncer au travail.

Pourquoi épargner si, en plus de l'érosion monétaire, le fisc nous attend au coin du bois ?
Pourquoi bosser si c'est pour tout dépenser immédiatement ?

Nul besoin d'être économiste pour affirmer que de telles dispositions :
- priveront nos entreprises de capitaux frais en prévenance de l'épargne populaire
- augmenteront la grogne sur les retraites, privées des revenus de cette épargne
- feront perdre tout crédit aux prochaines dispositions fiscales destinées à encourager et orienter l'épargne
- sont contestables sur le plan juridique, car revenant à une multiple imposition sur les mêmes revenus (le patrimoine étant généralement issu de revenus salariaux qui ont déjà été imposés)
La perspective de se faire plumer une nouvelle fois dés que nous mettrons quelques économies de côté, n'est en rien un encouragement au travail

Toutes les idées pour renflouer les caisses ne sont pas bonnes à prendre, notamment les plus stupides.
Réponse de le 08/02/2011 à 16:45 :
A jack83 - Nous avons vécu à crédit depuis plus de 30 ans. Il faut bien un jour payer la note!
a écrit le 08/02/2011 à 13:14 :
Nous payons des taxes sociales csg rds sur notre rémunération du travail, si nous épargnons un peu de cette rémunération à nouveau nous payons la csg rds.Ces taxes ne cessent d'augmenter sans pour cela obtenir de meilleurs résultats. Vraiment décourageant.
a écrit le 08/02/2011 à 12:50 :
L? immobilier s?est valorisé de 110 % sur 1999-2009, soit 11% l?an! Avant cette période, l?immobilier se valorisait à raison de 2 ou 3% % chaque année. Je suggère une imposition de 80% sur la PARTIE de plus-value supérieure à 3% l?an ( pour toutes les résidences principales, locatives ou non) SANS dégressivité en fonction du nombre d?années de détention. Ainsi les vendeurs exigeants abaisseront leur prix ? afin de vendre plus vite.
Réponse de le 08/02/2011 à 14:32 :
Il faut confisquer leurs biens immobiliers aux kapitalistes immondes et les offrir à nos dirigeants méritoires, afin de les encourager dans la voie du socialisme libérateur de nos bas instincts
Réponse de le 27/03/2011 à 13:52 :
Tu arrives trop tard Marxvaincrat, on est déjà en pleine économie communiste ;-)
En effet l'Etat possède déjà indirectement plus de 50% de la richesse nationale, avec de telles mesures il ne tardera pas à posséder le reste!
a écrit le 08/02/2011 à 12:28 :
Il n'est pas logique de demander à l'Epargne de financer notre "système social": que les revenus y contribuent (ils ne devraient pas financer les avantages sociaux que nos élus se sont accordés), soit, mais c'est l'Epargne à qui nous devons notre actuel niveau de vie: elle se rémunère par les plus-values qui ont toujours assumé les risques.
a écrit le 08/02/2011 à 10:35 :
c'est bien ce que je disais hier.... on est gouvernés? par une bande de cons
Réponse de le 08/02/2011 à 11:42 :
A gigi671b - Comme dit l'autre : ils sont à notre image!
a écrit le 08/02/2011 à 8:59 :
Il faudrait peut-être arrêter de modifier en permanence les lois (y compris fiscales). Plus personne n'arrive à suivre...
Réponse de le 08/02/2011 à 14:09 :
Il faut bien occuper nos (très) nombreux élus.
a écrit le 08/02/2011 à 8:50 :
Le problème est finalement assez simple: comment tondre le mouton sans qu'il s'en aperçoive le con.
Réponse de le 08/02/2011 à 14:37 :
Il y a peut-être une autre recette: élever des moutons à poils longs (i.e. faisons une nation de citoyens opulents plutôt que miséreux).
a écrit le 08/02/2011 à 7:21 :
Allouette, gentille allouette, allouette je plumerai !
Assez !! Stop à l'impot !
Réponse de le 08/02/2011 à 11:46 :
A Musique - Que les citoyens cessent de demander toujours plus à l'Etat et aux collectivités locales et l'impôt devrait cesser d'augmenter (j'ai pas dit diminuer)!
a écrit le 08/02/2011 à 6:11 :
Des impôts, toujours des impôts encore des impôts.
Arrêtez Messieurs de la majorité. Nous vous avons élus pour réduire les charges et non pas pour augmenter les impôts.
Continuez comme cela, et bientôt nous n?aurons plus rien à perdre, et vous devez savoir que quelqu?un qui n?a rien à perdre est très dangereux.
Réponse de le 08/02/2011 à 7:08 :
Je paraphe ce post !
Lu & approuvé
Réponse de le 08/02/2011 à 7:58 :
la révolution gronde
Réponse de le 08/02/2011 à 14:21 :
votons pour Marine ! puisque le vote " blanc " ne compte pas ! _ _ sociaistes et UDF et UMPs , bonnet blanc blanc bonnet !
a écrit le 07/02/2011 à 22:52 :
On veut supprimer un impôt sur les riches (l'ISF) et le remplacer par des impôts payés par tous les français : les petits épargnants, et les propriétaires de leur résidence principale. On voit bien la logique du gouvernement, toujours la même : alléger les impôts des riches, leurs amis (premier cerle, etc), et faire payer à la place la classe moyenne. Alors qu'il serait si simple de taxer les hauts revenus en créant une tranche supplémentaire. Que l'UMP n'oublie pas que la classe moyenne représente beaucoup plus de voix que les riches... et qu'en 2012 nous saurons nous souvenir de toutes ces réformes.
Réponse de le 07/02/2011 à 23:44 :
Moralité : je souhaite à Sarkophage un score à 1 chiffre en 2012 ! Petit idiot !
a écrit le 07/02/2011 à 22:12 :
41%, c'est trop, sauf pour les plus values à court terme. Pour les vrais actionnaires fidèles, c'est une punition.
35% dégressifs seraient bien.
Les actionnaires de longues durées financent les entreprises et donc l'économie.
Sinon, garder l'argent chez soi.
Réponse de le 08/02/2011 à 8:17 :
Les gens vont finir par cacher leur fric sous leur matelas afin d'échapper au fisc....Comme au bon vieux temps....
Réponse de le 03/03/2011 à 11:01 :
bien sur l'argent place en actions aident les entreprises comme AIR LIQUIDE , VINCI ,que ns soyons taxes serait injuste - je ne sais si cela joue pr des actions ds le PEA ?
Réponse de le 03/03/2011 à 12:47 :
RUBIS ? Une bonne Valeur à acheter !
Réponse de le 27/03/2011 à 17:57 :
faudrait que les pauvres ( revenu < 2000 euros/mois) s'interdisent (en grand nombre) de faire des enfants .... alors l'argent des riches ne vaudra plus rien !
a écrit le 07/02/2011 à 21:30 :
Fidéliser en ficelant les investisseurs pendant neuf ans.... C'est paralysant. Taxer lourdement vers 5O%, les plus values, c'est dissuasif. Il faudra alors remonter un peu le loyer de l'argent à la Caisse d'épargne pour bien caler, à long terme, le désengagement des investisseurs fançais dynamique. Nous obtiendrons ainsi une philosophie passive et un immense désintéressement des citoyens épargnants.
a écrit le 07/02/2011 à 21:05 :
il est vrai que taxer les PV sur les revenus mobiliers qui sont par essence meme une participation active a l economie (et non pas de l epargne dormante) et ne pas toucher aux PV sur la residence principale c est non seulement contre-productif mais egalement tres peu courageux...
Réponse de le 08/02/2011 à 8:53 :
Il y a de tout dans les revenus mobiliers. Il existe aussi le PEA qui n'est pas taxé si l'on veut investir dans l'économie française.
Réponse de le 09/02/2011 à 14:24 :
PS : si le PEA est taxé, 12,3 % de prélèvements anti-sociaux, et fini le crédit d'impôt ou la participation de l'Etat aux dividendes majorés !
Réponse de le 03/03/2011 à 16:03 :
le PEA est, depuis cette année, soumis aux prélèvements sociaux. Et de nouvelles "réformes" sont possibles quand les caisses sont vides.
a écrit le 07/02/2011 à 20:58 :
La Bourse n'est pas un casino. C'est un marché : celui du capital d'occasion. Pour qu'un marché soit efficient, il doit être "liquide" : il faut qu'il y ait suffisamment de transactions pour que les ventes équilibrent les achats. Si l'on veut rapprocher les Français de la Bourse, en faire un peuple de propriétaires et faciliter le financement des entreprises, il faut que les Français qui entrent sur ce marché n'en soient pas prisonniers et puissent en sortir. Le principe même des mécanos fiscaux (durée de détention, enveloppe fiscale privilégiée...) est un contre-sens économique, très coûteux budgétairement (en fonctionnaires, en formulaires et contrôles et en disparition de l'assiette taxable). C'est encore loin l'Allemagne...
a écrit le 07/02/2011 à 20:49 :
Et le cadeau de 3,2 milliards fait aux restaurateurs sous prétexte de baisser la TVA,
pourquoi n'en parle-t-on plus? Quand va-t-on supprimer ce cadeau?
Un petit rappel à la mémoire de ces grands penseurs serait bien nécessaire
Réponse de le 07/02/2011 à 22:54 :
Vous avez raison. Et n'oublions pas les 7 milliards de cadeaux aux promoteurs (déguisées sous le nom trompeur de "aides à l'accession à la propriété")
Réponse de le 08/02/2011 à 8:54 :
Vous avez tous les deux raisons. On devrait revenir sur toutes les niches fiscales ou sociales des 10 dernières années. On ferait un gain financier énorme sans toucher les français qui en ont peu bénéficié.
Réponse de le 08/02/2011 à 14:43 :
N'oublions pas le plus beau cadau: celui fait aux banques -je ne parle pas du prêt de "sauvetage"- avec une BCE qui leur propose du refinancement à 1 % afin qu'elles vous fasse du revolving aux environs de 16%. Ne nous trompons pas d'adversaires!
Réponse de le 08/02/2011 à 15:15 :
Le plus beau cadeau,, c' est l' école gratuite, la police gratuite, les routes gratuites, l' armée gratuite, etc pour la moitié des français, qui déclarent moins que les autres...Est-il normal qu' un français sur deux ne paie RIEN comme impôt sur le revenu ? C' est cela la vraie injustice fiscale...
Réponse de le 08/02/2011 à 16:32 :
Heureusement les radars automatiques remettent un peu d'équité!
Réponse de le 09/02/2011 à 16:27 :
à evariste : ceux qui ne paient pas d'impôts sur le revenu paient des taxes sur l'essence, tva, csg rds, cotisations sociales quand ils travaillent - taxe télé - mutuelle
à moins qu'ils ne soient rmistes : dans ce cas avec tous les avantages ils ont tout autant qu'un smicard ! c'est cela qui est écoeurant.....
a écrit le 07/02/2011 à 20:48 :
faudra vraiment attendre une extra-ordinaire embellie de la bourse pour que cette dernière mesure rapporte à l'état ! 53,3 % DES LE PREMIER EURO C EST VRAIMENT CONFISCATOIRE CAR PLUS AUCUN ABATTEMENT-
FINANCER LES ENTREPRISES CE N EST PLUS UN OBJECTIF -
LA BOURSE SAUVE QUI PEUT .....????
Réponse de le 07/02/2011 à 21:35 :
Mettez les canots à la mer, il faut abandonner le navire !
a écrit le 07/02/2011 à 20:40 :
Si çà passe, j'arrête la bourse.
Pourquoi travailler pour l'état ?
Réponse de le 07/02/2011 à 23:47 :
Moi aussi, la suppression du seuil de cessions même pas progressive est déjà un gros handicap pour les petits portefeuilles, alors comme Méluche je dirai aussi à cette clique de cons : "Qu'ils s'en aillent tous !"
Réponse de le 08/02/2011 à 8:55 :
Pour les petits porteurs non spéculateurs, avec toute cette taxation, aller en bourse ne vaut plus le coup, ça va devenir bien moins intéressant qu'une assurance vie pépère et défiscalisée.
Il reste quand même le PEA mais pour combien de temps ?
Réponse de le 08/02/2011 à 14:47 :
Et vous croyez que le but c'est quoi? Depuis internet on peut prouver facilement qu'on -les particuliers qui s'y intéressent- est bien meilleurs que les banquiers et autres gestionnaires. Ils veulent récupérer le pactole et se retrouver tranquillement entre eux, avec le soutien des politiques qu'on est sensé avoir élus.
Réponse de le 09/02/2011 à 13:04 :
Arrêtez de vous plaindre. Si vous faites des bénéfices en bourse vous êtes taxés et c'est normal. La seule vraie question est la durée de détention avec l'inflation. Le reste c'est du pipo !
Réponse de le 03/03/2011 à 11:08 :
fremen les benefices il y en a toujours eu et je dirai meme meilleurs sous un gouvernement de gauche alors !!!!!
a écrit le 07/02/2011 à 20:21 :
Une chose certaine, ce gouvernement est aux abois pour trouver du fric, et il va en trouver. quand à faire des économies sur le budget, éviter les gaspillage et les gabegies, ça lui passe au dessus de la tête, et c'est pas sa préoccupation.
a écrit le 07/02/2011 à 20:16 :
Quand on a le droit de vote, on l'exerce. Et il y a bientôt des cantonales qui pourront faire passer les messages de chacun. Mais oserez-vous ?
Réponse de le 08/02/2011 à 0:00 :
Tu parles Charles que je vais oser ! Boutons l'infâme hors de l'Elysée !
a écrit le 07/02/2011 à 20:04 :
C'est débile, car cela ne fera qu'accroitre le différentiel d'imposition entre la France et l'Allemagne. J'avais cru comprendre qu'il fallait que la fiscalité française du patrimoine devait converger avec le niveau applicable en allemagne. On n'en prend pas le chemin! C'est à désespérer de notre classe politique qui décidémment n'est pas du tout à la hauteur des enjeux qui sont mondiaux!
a écrit le 07/02/2011 à 19:59 :
de toute façon le français moyen sera toujour le dindon de la farce!
a écrit le 07/02/2011 à 19:58 :
oui à la suppression des exonérations des plus values. Mesures (présentées par COPE) très couteuses à l'état et qui bénéficient essentiellement à ceux qui détiennent des participations importantes dans leur société la plus part du temps et qui n'influence pas la durée de détention de la majorité des boursicoteurs (pour cela il vaudrait mieux instaurer une taxe sur les allés/retours sur un même titre dans le 30 jours (dites taxe tobin). Oui à la suppression du prélèvement forfaitaire libératoire et imposition des RCM au taux progressif de l'impôt. oui à la baisse de l'impôt sur les sociétés sur les bénéfices réinvestis dans les biens immobilisés et dans le désendettement de la société, un taux minoré (10 %) pour les bénéfices distribués auprès des salariés dans la limite d'un mois de salaire et un taux majoré à 40 % sur les bénéfices distribués.
Réponse de le 07/02/2011 à 21:40 :
C'est du bon sens !
a écrit le 07/02/2011 à 19:54 :
En allemagne le seuil est de 250 000 annuel, comment le député machin arrive à calculer que cela représente 50 000 mensuel ??
Réponse de le 07/02/2011 à 20:53 :
250 K pour une celibataire et 500 K pour une couple
Réponse de le 07/02/2011 à 20:55 :
250K pour un celibataire mais 500 K pour un couple. Cependant cela ne fait pas 50 K par mois
a écrit le 07/02/2011 à 18:25 :
Ce que j'aime c'est que ceux qui sont déjà riches vont pouvoir le rester ( le rabotage des droits de succession fait par ce gouvernement le permet, sans oublier le combo fin du bouclier et fin de l'isf comme cadeau supplémentaire ) alors que les autres ne pourront quasiment plus s'enrichir puisque les plus-values de toutes sortes vont être fortement taxées !
Avoir fait campagne sur la valeur travail et favoriser à ce point les rentiers et les héritiers, faut le faire !

http://nouvellesdesours.blogspot.com/
Réponse de le 07/02/2011 à 20:54 :
vous vous êtes "fait piégés" par la "démagogie " du candidat Sarko !
n'aviez-vous pas compris qu'il s'est fait élire pour favoriser les Riches ?
le travail n'est pas "sa valeur" puisqu'il a favorisé les rentiers et la spéculation au détriment du travail qui ne rapporte presque plus rien .....
maintenant continuez à vous endetter pour les "enrichir" ...............
Réponse de le 07/02/2011 à 22:56 :
Sarko c'est le candidat "Fouquet's" : il protège le Fouquet's (les restaurateurs) et ses clients (les très riches) en faisant payer la facture par les autres (les pauvres et la classe moyenne).
Réponse de le 07/02/2011 à 23:51 :
Oui, quelques minutes après l'élection de ce grand homme on avait déjà compris que ce règne serait une catastrophe .....
a écrit le 07/02/2011 à 18:17 :
Imposer les plus values de toutes origines donc accroitre les recettes (avant même d'envisager de réduire les dépenses publiques) pointe du doigt vers une faiblesse : tout pour l'Etat cigale et les miettes pour les fourmis qui travaillent ou épargnent.
Réponse de le 07/02/2011 à 19:40 :
Le budget 2011 a pour fondement une réduction des dépenses : réduction du nombre de fonctionnaires, réorganisation des services, diminution des dépenses de fonctionnement, etc... Malheureusement, ça rue dans les brancards : voyez les enseignants, les CRS, les services civils des armées, etc.....
Réponse de le 07/02/2011 à 20:02 :
l'exonération des plus values est une abérration fiscale car la plus value n'est pas une source de revenu mais un revenu exceptionnel pour celui qui la réalise. Cette exonération prive l'état d'une source de revenus mais l'état doit effectivement revoir ses dépenses mais SARKOZY est incapable de définir les fonctions régaliennes de l'Etat malgré 4 ans de présidences sans compter sa participation dans les divers ministères antérieurement.
a écrit le 07/02/2011 à 17:58 :
@lol : fort bien dit ! une précision à droite comme à gauche : c'est la "taxomania"
Réponse de le 07/02/2011 à 20:56 :
c'est une utopie de croire que la droite vous favorisera ! c'était une "étape pour conquérir le pouvoir , après faut passer à la caisse ! pour vous aussi !
a écrit le 07/02/2011 à 17:46 :
Plus que 18 mois pour supporter ces incapables qui ne pensent qu'à dépenser et à augmenter les impôts. Sans jamais supprimer les dépenses inutiles. Un grand ménage de printemps à faire aux prochaines élections. Allez du balai pour tous ces élus dépensiers issus du service public, des collectivités locales et de tous les "machins théodule" qui y sont rattachés!
Réponse de le 07/02/2011 à 23:54 :
Allons !
176 Millions d'Euros pour un gros Navion AIRBUS c'était une dépense indispensable voyons !
Et le RSA j'aimerais savoir combien arrivent à retrouver du travail avec ce "bidule" justement ......
a écrit le 07/02/2011 à 17:41 :
Après avoir abordé le projet de taxation des plus-values sur la résidence principale dans l'une de ses dernières chroniques, la webradio indépendante AWI s'intéressera prochainement aux Français qui ont choisi de s'établir hors de l'Hexagone pour profiter au mieux de leur pactole même si les pays du Maghreb ne sont plus ce qu'ils étaient.
a écrit le 07/02/2011 à 16:38 :
Le premier des verbes étudié par nos dirigeants dès leur premier jour de CP : le verbe taxer : Je taxe, tu taxes....lol
Réponse de le 07/02/2011 à 19:31 :
Je me permets de corriger la conjugaison: aux termes du Bescherelle UMP/PS, je taxe, tu paies...lol
Réponse de le 07/02/2011 à 19:50 :
Très bonne méthode pour remplacer le Bled et ou Becherel !
Au moins ils savent conjuger les verbes du 1er groupe !
Maintenant il faut passer au 2ième & 3ième groupe!
a écrit le 07/02/2011 à 16:35 :
Si tout simplement, on mettait tout à plat, les aides sociales, du regroupement familial , les aides au mosquée et autres, bref, les aides à tout, diminution des salaires de nos dirigeants en priorité, taxer à tous vents n'a jamais rien amener de bon.
Un exemple l'immobilier l'état est en train ou cherche à taxer résultat plus ou pas beaucoup de monde pourra acheter pour se loger dans l'avenir!!!!!
tout à fait d'accord avec Ruinart mireille constat exact et oh combien déplorable!!!!!
a écrit le 07/02/2011 à 16:19 :
Et le bouclier fiscal!!!! autrement dit un coup d'épée dans l'eau
a écrit le 07/02/2011 à 16:14 :
Comme c'est curieux : aucun politique n'envisage la moindre économie sur le train de vie de l'Etat ! Il ne reste qu'une solution : imiter les pays d'Afrique du Nord, la révolution dans la rue;
Réponse de le 07/02/2011 à 16:34 :
A ENERM - C'est ce que budget 2011 essaie de faire : réduction du nombre de fonctionnaires, restructuration des services, suppression de niches fiscales pour augmenter les rentrées, etc....
Réponse de le 07/02/2011 à 19:55 :
@jlvdm, laissez moi rire !
Ou est la réduction des effectifs du service publique ?? C'est le non remplacement, rien à voir avec les efforts à l'anglaise ou 600.000 fonctionnaires seront licenciés dans les 3 ans à venir !!
Ou est la réduction des déficits ?? C'est des économies à la marge, je rabote ici et je rabote par là ! Donc j'augmente les impots sans le dire !!!! Rien à voir avec les éfforts fait par les allemends avec le chancelier Schroeder !!!!
Nous sommes des petits joueurs, nos politiques pensent encore qu'ils pourront équilibrer le budget en ne faisant rien ! En laissant les choses se gerer toutes seules !!!!!
a écrit le 07/02/2011 à 15:51 :
qu'il taxe les hauts revenus au lieu de toucher les classes moyennes et les retrairés qui on une petite retraite, c'est députés ne savent pas de quoi inventer.
Réponse de le 07/02/2011 à 23:57 :
Impossible : les hauts revenus financent leurs campagnes électorales avec de gros billets de banque ......
a écrit le 07/02/2011 à 14:31 :
Les fruits de l'immobilier sont déjà lourdement taxés, 4 fois (IRPP, taxe foncière, CSG RDS), et les impôts sur les successions ajoutent encore une couche à chaque génération qui se transmet une maison de famille. L'investissement dans la pierre a toujours été la valeur refuge en cas de crise économique, alors pourquoi s'acharner ? Idem pour les placements en bon père de famille dans les actions et autres placements économiques. Ils sont adossés à bon nombre de nos crédits, à bon nombre de nos investissements pour la retraite ou nos assurances sur la vie etc. Taxer encore et toujours et encore plus changer la donne à tour de bras, ce n'est pas très rassurant, on doute largement de la compétence de gestionnaires de nos élus !
Il vaudrait mieux faire repartir la machine économique, en mettant à plat le 1000 feuilles administratif, réduire drastiquement le train de vie de l'état, qu'ils donnent l'exemple, qu'ils touchent leur retraite à l'âge de la retraite et non dès qu'ils ont quitté leur poste par exemple, cesser de vendre les biens immobiliers de l'état à courte vue, penser avant d'agir et sur le long terme, pas à une échéance de vote ! Qu'ils investissent dans une informatique valable pour tout ce qui est services de l'état qui soit compatible entre services afin d'éviter les doubles, triples, X séries de données et permettent les recoupement d'abus entre organismes.
Qu'ils cessent de DIRE qu'ils encouragent l'entrepreneuriat mais au final rabotent par ci, rabotent par là, jusqu'à décourager les entrepreneurs de prendre autant de risques pour peut-être devoir mettre la clef sous la porte avec aucun filet de sécurité. Car leur nouveau régime d'EIRL ne protège qu'en pensée. Les plus values sur un immeuble par exemple entré en patrimoine personnel pour le séparer du risque du patrimoine professionnel, sera taxé à la sortie de ce régime, donc plein pot sur la prise de valeur, tout ça pour soit disant protéger les entreprises ! Les risques cautionnés par OSEO sont à payer eux aussi chers pour ce que ça protège.
Tout cela complique la fiscalité des entreprises et leur fait prendre d'autres risques qu'ils sont loin de mesurer à l'heure actuelle.
Une hausse de la TVA ? S'ils veulent revenir aux échanges par troc, qu'ils le disent. Trop c'est trop, nous sommes bien loin d'une politique libérale de droite et encore moins loin de l'efficacité d'un gouvernement qui n'écoute que ses têtes pensantes.
Réponse de le 07/02/2011 à 15:54 :
La hausse de la TVA sociale serait une bonne chose pour nos entreprises. Malheureusement, ça ne sera pas fait.
Réponse de le 07/02/2011 à 16:01 :
Constat effrayant mais absolument exact.
Réponse de le 07/02/2011 à 23:02 :
L'immobilier n'est pas assez taxé. Il y a beaucoup de "grands propriétaires" à Paris, qui possèdent plusieurs immeubles depuis plusieurs générations. C'est bien la preuve que c'est rentable : ce sont des rentes, de l'argent qui tombe tout seul sans aucun effort, pour les héritiers. Ce n'est pas de cela que la société française a besoin, mais de gens qui crèent, innovent, inventent, entreprennent. Permettre ainsi à ces rentiers de vivre sans effort est une erreur grossière; ils sont inutiles et gagnent l'argent qui devrait être gagné par ceux qui font avancer la société. Il faudrait taxer fortement les successions et les rentes immobilières, et non pas le travail et le capital productif (les actions).
Réponse de le 08/02/2011 à 12:24 :
l'exonération des DONATIONs tous les 6 ans , a permis aux héritiers d'échapper aux Droits de Succession!
a écrit le 07/02/2011 à 13:54 :
beaucoup de commentaires négatifs et frustrés de militatn FN qui ont permis l'éléction de NS. fallait ypenser avant!
le vote FN en 2012 sera inutile car les élécteurs fidèles de droite ou de gauche élimineront le candidat FN si il arrive en final.
le FN n'est qu'un ramasi de mécontent de minorités de tous bords.
royalistes, fachos, extrémistes chrétiens!, communistes déçus, et j'en passe et des meilleures. les communes où ils ont agis se sont rapidement rendu compte de leur incompétence de gestion. uniquement des raleurs
Réponse de le 08/02/2011 à 12:28 :
faites comme moi : je suis né -en 1951- dans une famille nombreuse du Poitou rural, donc pauvre! _ _ aussi j'ai bien veillé à ne pas faire d'enfant _ _ en application du principe " pas d'héritage, pas de futurs héritiers " !
a écrit le 07/02/2011 à 13:30 :
56 millard d'euro de dépenses public, 46 milliard d'euro de recette fiscale (impôt), il serait peut être plus simple à nos politiques de réduire d'abord leurs dépenses, avant de parler de hausses d'impôts, qui soit dit en passant ne comblera pas entièrement les 10 millard de manque à gagner...
Réponse de le 07/02/2011 à 14:51 :
Si seulement vos chiffres étaient les bons, on vivrait dans un monde meilleur !
Le déficit budgétaire pour 2011 (Etat, SS et Collectivités locales) est estimé à environ 92 milliards d'euros (dont 60 pour le budget de l'Etat), en prenant un taux de croissance qui sera difficile à atteindre.
Ce déficit représente environ 6 % du PIB (et non l'écart entre les dépenses et les recettes !).
Tout particulier se trouvant dans une telle situation serait depuis des années en faillite ...
Réponse de le 07/02/2011 à 15:56 :
On ne pourra pas réduire les dépenses beaucoup plus parce que le problème est structurel. Plus il y a de retraités, moins il y a d'actifs, plus il y aura de déficits. C'est le système qui date de l'après guerre qui est là revoir. Sans réforme structurelle, on aura toujours un trou, on pourra le boucher, il reviendra encore et toujours.
Il faut que les recettes soient en rapport avec le nombre de retraités et d'actifs, sinon on ne change rien. La TVA sociale serait une bonne chose pour résoudre le problème.
Réponse de le 07/02/2011 à 21:46 :
La TVA sociale ou toute autre taxe qu'on pourrait ne pas nommer "impôt" et qui raemplacerait la dime, la gabelle, la corvée, etc...et qui rapporterait davantage: la pompe à phynance du père Ubu!
a écrit le 07/02/2011 à 13:27 :
A force de taxer les porteurs d'actions ou de parts de Fonds communs de placement,les investisseurs deviennent frileux et cherchent d'autres placements et l'argent nécessaire à l'investissement des entreprises manque.

Je partage l'avis de BOIC5530 plus bas mais il faut du vrai courage politique!!
Réponse de le 07/02/2011 à 14:29 :
Eh oui !
Un des effets pervers d'augmenter les prélèvements fiscaux, notamment pour les possesseurs de "petits portefeuilles", est d'inciter les investisseurs (petits et gros) à placer leur argent ailleurs et en particulier, dans l'immobilier.
Le regain de ceux-ci pour l'immobilier provoque une hausse importante, rendant plus difficile l'accès à la propriété, pour les revenus moyens (pour les faibles revenus, c'est devenu "mission impossible".
Ne parlons pas de ceux qui se détournent du marché "Actions" pour jouer aux apprentis sorciers sur le marché des matières premières !
Réponse de le 07/02/2011 à 23:04 :
ENcore une fois ceci se fait au détriment dela classe moyenne. Les vrais riches ne sont pas touchés par ces taxes, ils détiennent des actions par le biais de sociétés écran dans des paradis fiscaux, donc sans taxes. Seules les classes moyennes vont payer, comme toujours.
a écrit le 07/02/2011 à 13:00 :
je me demande par qui sont guidés tous ces politiques qui en augmentant les impôts et taxes sur les valeurs mobilières détournent les français des sociétés françaises et laissent la place aux étrangers qui rachètent de pus en plus nos soicétés avec le résultat dans quelques années sur notre économie et notre emploi.
Réponse de le 07/02/2011 à 13:32 :
Les politiciens sont issu de l'ENA ! Ecole nationnale des administration !
C'est simple ! Pas question de toucher ou de reformer les statuts et encore moins les emplois des copains de promotion !!!!
Donc pour etre élu :
1- Augmenter le nombre de fonctionnaires qui dépendent des élus !
2- Promettre et donner a ces fonctionnaires des status et salaires et autres avantages pour qu'ils votent pour vous !!!
C'est simple la politque
a écrit le 07/02/2011 à 12:59 :
Notre gouvernement fait preuve, dans tous les domaines, d'une créativité sans limite et sans égal dans l'Histoire.
Pas une journée sans que l'un de ses membres ou l'un de ses afficionados n'ait une idée géniale pour améliorer la sécurité des français, créer des emplois, limiter les dépenses et remplir les caisses, ...
Les uns appellent cela "Reformer", d'autres "Régresser", d'autres encore s'étonnent de ce désordre permanent, de ces idées lancées sans réflexion préalable, de ces prétendues avancées suivies de reculs aussi brusques, de la cacophonie des politiques, en un mot du comportement irresponsable de ceux qui nous représentent et sont censés agir pour le bien-être collectif.
S'agiter en tous sens, en tous lieux et en tous temps n'est pas GOUVERNER !
Réponse de le 08/02/2011 à 0:07 :
Allons !
C'est de l'antisarkozysme primaire, secondaire et tertiare !
Notre tout petit Napoléon avait promis de ne s'entourer que de personnes compétentes, n'est-ce pas ce qu'il a fait avec Rachida, Amara, Kouchner (de boeuf, excusez moi pour celle là), Estrosi le Motodidacte, Besson (le Son) etc ?
a écrit le 07/02/2011 à 12:52 :
Au moment où il faudrait encourager l'épargne, on la décourage par toujours plus de taxations.
Plutot que de toujours prélever faites donc des économies.
Evidemment si nous en sommes là la faute est à toutes ces mesures qui ont été prises durant ces trente dernières années:
Retraite de 65 à 60 ans
durée du travail de 39 heures à 35 heures mesure qui a couté et coute encore une fortune
instauration de l'ISF qui a fait évader les capitaux alors qu'ils auraient du rester en France pour l'investissement et l'emploi

etc;;;;
Réponse de le 07/02/2011 à 13:25 :
Et oui il faut réparer maintenant toutes les bétises qui ont été faites.
Réponse de le 07/02/2011 à 13:56 :
@ninon;merci de ne pas RECOPIER l'argumentaire UMP. Dont tous les éléments ont été démentis par les faits... Allez plutôt regarder les bonus (français) 1,6 MdEUR; le fonctionnement/retraites de diverses assemblées nationales,... et d'autres...
Réponse de le 07/02/2011 à 19:11 :
Il ne s'agit pas de recopier l'argumentaire UMP mais d'avoir un peu de bon sens. Et l'on voit bien que toutes ces mesures faites sans réflexion ne peuvent plus exister dans l'état. D'accord pour limiter les bonus, et revoir les conditions de retraites des parlementaires et autres.
a écrit le 07/02/2011 à 12:34 :
allez un ballon d'essai en plus notre sarko guignol ne sait plus a quel saint se vouer pour faire du fric comme si les français avaient du fric qui deborde de toutes les poches si on le taxait a 10000 euros chaque fois qu'il fait un tour d'avion dans son sarko on france!! il nous a coute assez cher celui là vivement 2012 qu'eil debarrasse le plancher!!!!!
Réponse de le 08/02/2011 à 0:10 :
A propos, rappelez moi SVP le nom du petit morveux qui s'est auto-augmenté de 8 000 Euros à 20 000 Euros mensuels à son arrivée à l'Elysée ?
a écrit le 07/02/2011 à 12:33 :
et si on commençait par abaisser le train de vie des Pouvoirs Publics ? _ _ _ proposer la suppression du Sénat (par référendum populaire) _ _ mais aussi : a) le Conseil Economique et Social _ _ b) fusionner les 36 000 communes! c) au sein des regions , fusionner préfectures, Département et Région ! d) fusionner police, gendarmerie et douanes
Réponse de le 07/02/2011 à 18:05 :
y a de l'idée mais aussi beaucoup de mélanges...
" supprimer le sénat et le CES" : ok, très bien. De Gaulle avait failli réussir mais de basses considérations de petites politiques l'ont fait échoué. Quant au CES, c'est la retraite dorée pour les courtisans...

"Fusionner les 36.000comunes" : pas en un seule j'espère ? ^^ Bonne idée aussi : si on pouvait éviter d'avoir la moitié des communes d'Europe...

"fusionner préfectures, département et région" : les préfectures, c'est difficile : les préfectures représentent l'Etat, les deux autres sont des collectivités indépendantes. On peut fusionner département et région par contre en additionnant les compétences. Le département n'a plus beaucoup d'intérêt : la règle du chef lieu à une journée de cheval ça commence à dater... Pour fusionner les 3, il faudrait non seulement revenir sur la décentralisation mais réintégrer les compétences des deux collectivités dans les représentations locales des ministères déconcentrés...

"fusionner police, gendarmerie et douanes" : les douanes ont un rôle fiscal pas de répression de la délinquance : leur but est de taxer tout ce qui n'est pas couvert par l'impôt en général. La fusion de la gendarmerie et de la police n'a pas d'intérêt : ici le seul bénéfice d'une fusion serait de faire des économies sur la gestion du personnel ce qui serait au final ridicule.

http://nouvellesdesours.blogspot.com/
Réponse de le 08/02/2011 à 12:42 :
si si on peut fusionner Préfectures et les instances indépendantes ( Région départements) ! _ _ il n'y a pas d'obstacle vraiment empêchant !_ _ Suffit d'ACCEPTER que la Région ait AUSSI un role de "courroie de transmission" des directives de l' Etat ! donc 2 casquettes
Réponse de le 08/02/2011 à 12:49 :
les 36 000 communes ? _ _ il y a 3 types de communes: a) celles qui sont un pole économique (les villes de plus de 30 ou 50 000 à habitants) _ _ b) celles qui sont les cités dortoirs ( des premières ) _ _ Souvent , ces 2 communes sont regroupées -fonctionnelement- en Communautés de communes! Ce qui est de facto une reconnaissance que ce groupe de commune n'est qu'une seule commune ! _ _ c) les autres comunes ( les communes rurales )_ _ _DONC a) on fusionne les a et les b) sur un m^me bassisn d'emplois ! _ _ b) concreanrt les commuens rurales, on fusionne celles relevant d'un même canton (le canton disparait) _ _ et le nombre d'élus (à payer avec nos impôts ) fond lui aussi !
a écrit le 07/02/2011 à 11:51 :
Du fric il y en a France ,taxer les valeurs immobilieres est une bonne idée dans le cas des rentiers qui vivent de l immobilier ou des retraités qui ont plusieurs maisons ,alors messsieurs du gouvernment visaient juste cette fois ci !!!! sinon bonne retraite en 2012 !!!!!!!!
Réponse de le 07/02/2011 à 12:57 :
vous semblez bien mal renseigné les revenus immobiliers sont lourdement taxés (IRPP, taxe foncière, CSG RDS) sans compter l'entretien et les grosses réparations, et le risque d'impayés.
Réponse de le 07/02/2011 à 13:17 :
Vous espérez peut être toucher une retraite, tant mieux pour vous mais beaucoup de personnes non salariees ne peuvent y pretendre et investissent pour se la constituer. De plus si les maisons sont louées elles entrent dans le circuit économiques pour des personnes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas acquérir.Cela ne sert à rien d'être jaloux.
Réponse de le 08/02/2011 à 0:13 :
Pour ce qui est des risques d'impayés il existe à présent des assurances, pour environ 1-2 % du loyer, mais fonctionnent-elles bien ?
a écrit le 07/02/2011 à 11:47 :
Qu'elle est l'idée?
Les Français sont peu nombreux à investir dans le capital de leurs entreprises, c'est un constat, c'est dommageable.
Les montants de retraites baissent et le besoin de se constituer un capital devient brulant.
--- 'prendre l'argent ou il en reste encore !'
a écrit le 07/02/2011 à 11:25 :
ou est le probleme tous les speculateusr qui achetent pour revendrent afin d'encaisser des benefices doivent etres imposé cela et plus que normal ce qui n'y est pas se serait le particulier qui achete une maison parce qu'il travail dans une boite et qu'au bout de deux ans ferme et qu'il est obligé de revendre pour allez a l'autre bout de la france ou meme a l'etranger.
quand a ceux qui boursicotent qu'ils se fassent tondrent d'une façon ou d'une autre cela ils le savent la bourse n'a JAMAIS été une sinecure (emprunt russe, panama , 29 etc...) alors laissez les loups se bouffer entre eux et prenez un livret A !!!
Réponse de le 07/02/2011 à 11:43 :
Laissez moi rire ! Un livret n'est pas rémunéré au niveau de l'inflation !
Donc avoir des euros sur le livret A est inutile car ils perdent de leur valeur !
Réponse de le 07/02/2011 à 12:09 :
Bien dit @£$ ! d'ailleurs en plus du Livret A @Dautreville, faudrait penser au..... "petit Robert"! pas d'argent en sus, mais quelques économies ..... de fautes! :-)
Réponse de le 07/02/2011 à 12:50 :
Le problème ? C'est qu'on va laisser la bourse aux gros porteurs alors que pour assainir le capitalisme, il faudrait au contraire revenir à un capitalisme du petit porteur.
Réponse de le 07/02/2011 à 13:40 :
@Laurent,
Je crois votre idée érronnée !
Il ne s'agit pas de la taille du porteur !
Il s'agit de l'effet de levier utilisé !
Exemple le CFD (contrat for difference) vendu au particulier français (apprentis trader) ! Levier de 50, signfie que pour 1? investi, vous pouvez gagner 50 fois votre mise ! Et si vous perdez vous perdez 50 fois la mise ! Alors que ce passe t il si
si mon compte est créditeur de 100 que j'utilise 10 avec un levier 50, et que je perds ! 50*10*(la perte=1?)=500 ! Donc j'ai pas assez sur mon compte pour couvrir ma perte ! C'est l'affaire K d'une banque française connue !
Donc non à l'effet de levier !
Réponse de le 07/02/2011 à 14:01 :
tout à fait d'accord dd ! en y rajoutant l'unterdiction de ventes/achat "à découvert". Je ne sais si les USA les ont rétablis, mais ils n'avaient pas hésité à les interdire rapidement lors de la crise financière: ils doivent donc y jouer un rôle...
Réponse de le 07/02/2011 à 16:00 :
@dd : oui mais les petits porteurs vont moins spéculer avec leur argent que des gros fonds ou des spéculateurs. Et si l'on veut que les salariés soient plus impliqués, il faudrait les intéresser par des actions.
Interdire les produits à fort levier, oui, il aurait fallu le faire. On ne devrait autoriser que l'achat/vente d'actions pur, tout le reste c'est de la spéculation.
Réponse de le 08/02/2011 à 0:16 :
Le Livret A est plafonné à environ 15 000 Euros, quel investissement !
a écrit le 07/02/2011 à 11:02 :
tous les commentaires que j'ai lus convergent vers la même idée que nous sommes gouvernés par des incompétents. A quel moment s'en rendront-ils compte ? là est la question cruciale pour cette pauvre France qui ne cesse de tourner en rond depuis Mitterrand.Les hommes d'état des 25 dernières années ne seront pas les fleurons des livres d'histoire de nos petits enfants.cela dit, nous sommes en partie responsable, nous avons parait-il les hommes politiques que l'on mérite, c'est assez vrai, sortons de la poudre aux yeux des beaux parleurs, sortons des gesticulations à l'Américaine pour choisir l'homme de qualité capable de diriger un pays aussi difficile à gérer que la France.
Réponse de le 07/02/2011 à 11:25 :
Bon, il semble que tout le monde a bien compris l'histoire!!
Toutes ces nouvelles annonces "d'impôts en tout genre" s'est ce que nous prépare la droite, celle que nous avons élu pour nous "protéger" un peu du socialisme outrancié.... Demain (enfin en 2012), avec la "vraie" gauche, ça ne peut qu'être PIRE! Que reste t'il ? S'expatrier ou tenter un vote nationaliste! Chaque jour qui passe, chaque nouvelle annonce de ce type me rapproche de Marine!
Réponse de le 07/02/2011 à 11:40 :
@Kakiss, Votre affirmation finale est on ne peut plus juste !
Il ne reste que 2 choix ! Le départ ou le vote nationaliste !
Attendu que le vote nationaliste ne me convient pas ! Il ne me reste que le départ !
".....C'est ti pas malheureux d'en arriver là!...."
Réponse de le 07/02/2011 à 11:59 :
DE l'incompétence c'est sur...des gens qui sont des politicards de métier ont perdu pied par rapport au monde. En outre issus à 80% des populations de fonctionnaires et hauts fonctionnaires, professions libérales et enseignants, ils ne représentent que 15% de la population et absolument pas la france qui travaille, de l'entreprise, qui gagne moyennement sa vie et qui subit à plein les conséquences des crises, des licenciements. En outre ils font partie de cette élite "Des Princes de Machiavel" qui accaparent pouvoir et argent sciemment. Comme l'écrit Monsieur Vandeaghe démissionnaire pour cette raison du MEDEF " des aristocrates nous imposent à marche forcée des réformes qu'ils nous disent dans notre intérêt alors que c'est uniquement dans leur seul intérêt. REgardez à qui profite tout ce qui se fait! Ils tirent sur la corde au max...mais le problème c'est qu'ayant perdu tout lien avec le peuple ils ne sentent pas le vent tourner comme dans le monde arabe.
a écrit le 07/02/2011 à 11:00 :
ça me rappelle le film la folie des grandeurs avec De Funès qui va collecter les impôts en pièces d'or :
"cette année la récolte a été mauvaise, alors vous allez payer le double ...."
Mais là c'est plus du cinéma, et c'est pas drôle !
Réponse de le 07/02/2011 à 11:45 :
N'oubliez pas la suité de ce film ! Louis de Funes oblie les contribuable à ciréer : "vive don saluste ! Vive notre bienfaiteur ! " et de songer : "J'aurai dû leur en prendre le triple !"
a écrit le 07/02/2011 à 10:41 :
Qu'on le veuille ou non, nous sommes dans un système capitaliste.
Il faut des capitaux pour créer des entreprises ou les faire fructifier. Si les Français, déjà peu nombreux à risquer leur argent pour acheter des actions, sont découragés de le faire, nos sociétés deviendront encore un peu plus la propriété d'étrangers.On travaillera alors pour eux et, selon la formule consacrée, ce sont eux qui "s'en mettront plein les poches". On peut se demander si, dans notre pays, la droite ne devient pas, elle aussi, socialiste.
Réponse de le 07/02/2011 à 11:49 :
La droite n'a jamais été capitaliste !
Elle a toujour été une droite sociale donc de centre gauche !
Mais pas capitaliste !
Réponse de le 07/02/2011 à 12:17 :
Vous datez de 30 ou 40 ans!!! Le capitalisme de nos jour est "apatride" et 'financier". Son seul oblectif est le profit avec qui que ce soit! Leur territoire c'est le monde. Les français, les travailleurs, les acquis sociaux, les srvices publics ils s'en foutent!!! Aller parler à Renault de services publics en France alors que 80% de sa production est à 'étranger!!! Depuis Reagan et Thatcher le monde a changé! Des circuits financiers et sans foi, ni lois ont été crées avec transit par les banques
Réponse de le 07/02/2011 à 12:52 :
@parachute : parce qu'il n'y a pas assez de petits porteurs en France. Si chaque salarié avait des actions, il pourrait influencer sur son entreprise.
Réponse de le 08/02/2011 à 0:20 :
C'est ça : des actions avec plus value taxée à plus de 53 % ?
a écrit le 07/02/2011 à 10:24 :
Avec de telles mesures il n'y a plus aucune différence entre gauche et droite!!! La razzia sur tous les placements! de quoi jeter la classe moyenne dans les bras de Marine et d'inciter les retraités à s'expatier au Maroc ou ailleurs!
Réponse de le 07/02/2011 à 11:50 :
Le départ est la seule solution !
Il ne reste plus qu'a en fixer les modalités et définir une date !
Réponse de le 07/02/2011 à 11:52 :
"... Je suis venu te dire que je m'en vais! Et sanglots longs n'y pourront rien changer! Comme dit si bien verlaine au vent mauvais!
Je suis venu te dire que je m'en vais! Te souviens tu des jours heureux ou tu pleurais ??...."
a écrit le 07/02/2011 à 10:22 :
le seul impot le plus juste étant la tva!!!!meme l'immigré et le sans papiers le payent, meme les non imposables!!!!!les rmmistes, les rsa, les terroristes aussi!!!!!!nous allons revenir à l'ancienne "la bassine a billet"ou sous le matelas, difficile de faire travailler une nation dans ce contexte!!!!!droite de gauche, et gauche de droite de merde!!!!!!on vas bien rigoler en 2012, vos statistiques vous pourrez vous les mettre ou je pense!!!!!!!
Réponse de le 07/02/2011 à 10:44 :
Opium : d'accord avec toi. Tu as dix mille fois raison.
Réponse de le 07/02/2011 à 11:47 :
Je confirme que l'election présidentielle de 2012 risque d'etre passionnante !
Des surprises sont à attendre !!!
Réponse de le 07/02/2011 à 11:51 :
Je ne me serais peut-être pas exprimée, en ces termes, mais j'approuve le fond

Bien opium et roby, la TVA tous la paie, et il est normal que TOUS participe.
Sans exception.
Réponse de le 07/02/2011 à 13:07 :
tout à fait d'accord
la TVA, tout le monde la paye proportionnelleent à ses moyens. La moité des français ne paye pas d'impôts ce qui est anormal et ce sont eux qui réclament et coûtent le plus à la société et au contribuable
Réponse de le 07/02/2011 à 13:38 :
Tout à fait d'accord, aussi, surtout qu'il paraîtrait qu'une hausse de 1 point de la TVA rapporterait 9 millard d'euro dans les caisses de l'état, mais comme il y a des élection en 2012, ce n'est pas correctement social de parler de la hausse de la TVA, mieux vaut taxer la classe moyenne, qui paie pour les tréstrésriches et les tréspauvre...Pauvre France...
Réponse de le 07/02/2011 à 14:08 :
Quelque part, la TVA coûte plus aux riches qu'aux pauvres: acheter une Cayenne à 100kEUR rapporte plus que la vente d'une Sandero ! Sauf que 99,x% de la population n'envisage pas d'acquérir une Cayenne. Par contre le riche trouve normal de payer la même TVA sur la baguette de pain...
a écrit le 07/02/2011 à 10:18 :
à force de pénaliser le particulier qui investit dans les actions, l'immobilier, l'entretien du patrimoine ou l'amélioration de l'habitat, l'emploi à domicile...on pourra toujours courir pour espérer faire repartir l'économie et créer des emplois.
Réponse de le 08/02/2011 à 14:25 :
pour créer des emplois, faudrait d'abord acheter français ( pas chinois , allemand , ou aller en voyage en Tunisie ou Turquie)
Réponse de le 27/03/2011 à 14:08 :
Bonjour Boic5530,

Comment vous faites pour acheter un ordinateur Français? Et à des degrés divers: une voiture bas de gamme totalement fabriquée en France? Voire un yaourt ou une tranche de jambon de marque et fabriqué en France?
a écrit le 07/02/2011 à 10:08 :
On est vraiment administrés par des cons, foutez-moi tout cela à la poubelle lors de prochaines élections !!!!
Réponse de le 07/02/2011 à 10:55 :
Bravo,c'est ce qu'il faut faire et vite
a écrit le 07/02/2011 à 10:05 :
Magnifique..le seuil d'imposition sur les cessions est déjà ramené à zéro
C'est la fuite en avant...l'imposition par exemple sur un PEA était de 0.5% il y a environ 15 ans...en 2011 12.3%....Nous allons droit dans le mur,une incompétence totale de nos politiques.L'imposition sur les plus values était en 1990 aux environs de 19%,aujourd'hui elle est de 31.1%.
a écrit le 07/02/2011 à 10:01 :
Tous les jours ils lancent un ballon et à la fin vont dire : regardez on est gentil, on a appliqué que 125 impôts sur les 2335432212123 dont on vous a parlé!

Cela donne l'impression au contribuable moyen d'un hallali ou la meute de chiens s'abat sur la pauvre biche !

mettez toutes leurs super idées bout à bout et vous serez imposés à 124 %

Par contre sur le chapitre "gagnez plus" ou "dépensez moins", c'est le silence radio...
a écrit le 07/02/2011 à 9:44 :
Qui sont ces idiots qui ne savent même plus qu'ils viennent déjà de supprimer ce seuil de cessions taxant une fois de plus les petits actionnaires . Après ils iront pleurer avec le Président qu'il n'y a pas assez d'investissement dans les entreprises. Où sont les propositions pour réduire les dépenses publiques d'état, régionales et locales ? Et la simplification du millefeuille administratif ?
Réponse de le 07/02/2011 à 10:41 :
Je ne peux qu'être d'accord avec vous. En supprimant le seuil, ils vont détourner de la bourse beaucoup de petits porteurs et ils viendront pleurer que nos entreprises françaises n'ont pas d'investisseurs français ! On est gouvernés par des incapables !
Réponse de le 07/02/2011 à 10:42 :
Il est plus facile de taxer la classe moyenne que de privatiser les ports français ;)
Réponse de le 07/02/2011 à 11:55 :
Attention, il ne faut pas toucher au port ! Sinon au momment de la faillite de l'état on ne pourra plus copier sur les Grecs!!
A savoir, vendre nos port au chinois pour une aumone !!
Réponse de le 08/02/2011 à 0:28 :
Tout à fait d'accord pour la suppression scandaleuse du seuil d'environ 25 000 Euros qui ne touche que les petits actionnaires.
Les gros ont leur portefeuille au Luxembourg qu'ils ne déclarent probablement pas d'ailleurs alors ils s'en balancent .....
a écrit le 07/02/2011 à 9:38 :
Ce n'est plus de la réforme ,c'est de la traque.Ne pourriez -vous penser à prendre l'impôt là ou cela est possible sans perdre votre électorat ? J'ai nommé pour ma part la grande distribution à Marge exorbitante.Quand on pense qu'un kilo de pomme payé au producteur Vingt centimes d'euro se vend à 2,20e ,nous pouvons facilement imaginer nous les consommateurs qu'il y a aussi de la marge pour renflouer les caisses de l'état.
Réponse de le 07/02/2011 à 11:57 :
Il n'y a jamais eu de vrai réforme sous NS 1er !!
On a fait la chasse à l'argent des classes moyennes comme on a fait la chasse au fumeur, ou aux hyper riches (parti de puis longtemps) !!
a écrit le 07/02/2011 à 9:31 :
Apres cela on demandera aux épargnants de réorienter une partie de l'épargne sur les actions, sur les PME PMI... ou est la cohérence ?
Réponse de le 07/02/2011 à 16:06 :
Notre Président ne possédait pas, en 2007, une seule action française!
Lui au moins, il est prudent....
a écrit le 07/02/2011 à 9:29 :
Analyser des éléments par petites touches n'est pas compatible avec une réforme fiscale digne de ce nom. Je dois dire qu'envisager une réforme fiscale à moins d'un an d'échéances électorales primordiales est courageaux, mais sans doute suicidaire. La formule serait excellente avec une réforme complète et un Président faisant passer cette réforme avant sa réélection, quitte à ne pas se représenter. Il en retirerait surement les fruits en 2017 avec des Français moins manipulés.
a écrit le 07/02/2011 à 9:27 :
Et c'est reparti ! Décidément, le Président qui n'augmente pas les impôts aura de plus en plus de pain sur la planche pour se faire réélire! Avant, il ne s'attaquait qu'à la gauche et sa gabegie, maintenant il saborde son électorat!
Français, il faut comprendre ce qui se passe: Alors n'hésitez plus: quittez le pays!
Réponse de le 07/02/2011 à 10:45 :
Pour quitter le pays il faut en avoir les moyens ! En 2012, on votera plutôt pour Marine même si elle est sur certains points très loin de nos idéaux. Mais s'il faut voter FN pour que les politiques retrouvent la raison et cessent de taper sur la classe moyenne et refuser certaines idées de bon sens comme la TVA sociale, alors allons-y !
Réponse de le 07/02/2011 à 12:01 :
Partir n'est pas une question de moyens !!
C'est avant tout une question de choix ! de prise de décision !
On choisi une destination !
On décide d'y aller !
Ce n'ai pas toujours évident de passer du discour aux actes. Ce type de projets se prépare et doit évoluer dans l'esprit de celui qui le prépare!!
Jusqu'au jour ou, il n'y a plus de doute dans son esprit et passer aux actes devient une évidance aisée car préparée de longue date !
Réponse de le 07/02/2011 à 12:40 :
Idée captivante que celle du départ !
Quand 1.000.000 voir 2.500.000 de personnes parmis les plus riches, et les plus capables (édecins,ingénieurs etc...) auront mis la clé sous la porte définitivement, nous verront le gouvernement "pleurer toutes les larmes de son corps" !!
Alors peut être, nos politicards reviendront sur terre et feront ce qui doit être fait !
Partons pour le bien de la France et le notre ! Tout le monde est satisfait ! Non ????
Réponse de le 07/02/2011 à 12:57 :
@expatrié : c'est une question de moyens. Quand on est de la classe moyenne et que l'on ne peut déjà pas se payer de belles vacances, alors partir loin...Il faut de sacrées finances pour s'installer ailleurs, pouvoir trouver un autre boulot, parler d'autres langues, ne pas avoir d'enfants etc.
Il vaut mieux voter et sanctionner.
Réponse de le 07/02/2011 à 12:59 :
C'est une question de moyens. Partir coûte très cher. On ne peut pas partir s'installer comme ça ailleurs quand on est dans la classe moyenne. On paie beaucoup mais pas suffisamment assez pour que ça vaille le coup de partir.
Et puis, ailleurs ce n'est pas plus joyeux.
Il vaut mieux rester dans son pays, voter autrement pour faire avancer les choses.
Réponse de le 07/02/2011 à 17:26 :
Arrêtez de faire du lobbiing pro FN. Avec les idées qu' elle propose on fonce direct direct sur le mur et à la guerre civile
a écrit le 07/02/2011 à 9:08 :
Pourquoi revenir sur le seuil de 25 830 ? qui a été supprimé par la loi de finances?
cette disposition n'est plus d'actualité
Réponse de le 07/02/2011 à 9:42 :
A jph - Tous les moyens sont bons pour essayer de faire parler de soi!
a écrit le 07/02/2011 à 8:46 :
Un peu plus de controle sur la distribution des aides sociales à la précarité!!!!
Réponse de le 07/02/2011 à 9:07 :
Nous attendons de nos gouvernants qu'il réduisent les dépenses, pas qu'ils augmentent les impôts et taxes qui sont déjas parmis les plus élevés d'Europe.
Réponse de le 07/02/2011 à 12:07 :
STOP AUX IMPOTS !!
TROP D'IMPOTS TU L'IMPOT !!
REDUISSEZ LES DEPENSES !
a écrit le 07/02/2011 à 8:31 :
en finir avec le quotient familial ,qui est une niche fiscale gigantesque , serait surement plus efficace .le simple fait d'être 2, divise vos impôts par deux par rapport à une personne seule, alors qu'elles gagnent le double . ce qui veut dire qu'un couple sans enfant qui travaille à deux s'enrichit 4 fois plus vite que la personne seule. bravo!!!!
Réponse de le 07/02/2011 à 8:41 :
vous avez des enfants ?
Réponse de le 07/02/2011 à 8:46 :
Non. Le quotient familial est juste et c'est la seule chose qui marche dans notre pays.
La personne seul qui paie beaucoup d'impôts est une personne riche. Si vous avez un petit revenu et que vous êtes seul, vous ne payez pas d'IRP. De plus, les enfants, ça coûte très cher.
Réponse de le 07/02/2011 à 8:47 :
Les couples dont un seul travaille, ils ne gagnent pas double, et eux s'appauvriront 2 fois plus vite.
Réponse de le 07/02/2011 à 9:07 :
Je dirais plutôt: vous avez des revenus? En fait, je veux dire, en dehors des aides sociales!
Réponse de le 07/02/2011 à 9:24 :
Les compétences fiscales de lino me paraissent discutables. Je pense de plus qu'il n'est pas fort en math !
Réponse de le 07/02/2011 à 12:08 :
La politique familiale Française est en effet une des choses qui fonctionne plutôt bien, et plébiscité par tous nos partenaires économiques. Voire la natalité record de notre pays, qui devrait faire de nous le premier marché Européen dans quelques années.
Réponse de le 07/02/2011 à 13:37 :
@lino,
vous ne semblez avoir jamais rempli de déclaration d'impôts,
le quotient familial, sert à determiner le taux d'imposition , il ne divise aucunement vos impôts par le nombre de parts!
exemple, si vous et votre conjoint(e) gagnez le même salaire, vous paierez en couple 2 fois la même somme que si vous aviez à payer tout seul!
si les salaires sont très différents, il y a alors moyennage.
Réponse de le 07/02/2011 à 18:19 :
Le quotient familial divise le revenu déclaré par le nombre de parts pour aboutir au revenu imposable.
Ce qui entraîne que chaque quote part spécifique obtenu pour chaque enfant est d'autant plus importante que les revenus sont élevés.
Il serait plus juste de remplacer ce système par une part forfaitaire pour éviter qu'un enfant de couple aisé rapporte plus, ai plus de valeur, qu'un enfant de couple moins aisé...
Réponse de le 08/02/2011 à 13:46 :
@ absolument fabuleux:
c'est le cas puisque la réduction est plafonnée!
a écrit le 07/02/2011 à 8:28 :
Je pense que le mieux et le plus pratique pour l'Etat serait de collecter les impôts à la source avec un virement total et complet des salaires et des intérêts des valeurs mobilères sur le compte du Trésor Public.
Réponse de le 07/02/2011 à 9:08 :
Absolument d'accord. Au prochaines élections, votez Ubu!
a écrit le 07/02/2011 à 8:24 :
Au cas où nos journaleux ne seraient pas au courant: il n'y a plus de seuil de cession pour les valeurs mobilières, qui sont imposées au premier euro...Reveillez-vous!
Réponse de le 07/02/2011 à 8:36 :
aiglenoir ,

Oui , mais ici notre démocratique représentation spoliatrice issue de l'élection propose de taxer les diverses plus values mobilières sur la base de l'impôt sur le revenu , cad à un peu p)lus de 40 % !!!
Réponse de le 07/02/2011 à 9:05 :
Et pourquoi pas? si, corrélativement, les moins-values deviennent imputables sur les revenus globaux du foyer fiscal. On peu rêver.Egalité! quel vain mot dans notre république bananière qui n'a que si peu à envier au racket de Ben Ali.
Réponse de le 07/02/2011 à 10:48 :
@volna : si c'est pour supprimer le prélèvement libératoire, je suis pour. Il n'est pas normal que l'on ait une niche fiscale si l'on est au dessus de 19% et pas en dessous. C'est totalement injuste.
a écrit le 07/02/2011 à 8:13 :
tous ces députés qui ne savent pas gérer feraient mieux de chercher comment faire des économies que chercher toute taxation possible.je voudrai les noms de ces députés.
a écrit le 07/02/2011 à 8:07 :
Ne pas oubliez les valeurs forestières ,totalement exclues. Ne pas oubliez de supprimer la fonction publique pour s'en tenir aux obligations régaliennes ,dégraisser moi ce mamouth avant de faire quoique ce soit
a écrit le 07/02/2011 à 8:03 :
Bonjour,

L'objet des reformes fiscales projetée serait à priori

- de réformer L'ISF
- d'annuler le bouclier fiscal
- financer la dépendance
- d'augmenter la collecte des impôts pour réduite les déficits!

Une telle proposition non globale, sans rendements ( positifs ou négatifs ) n'est guère sérieuse!

Cordialement,

giantpanda
a écrit le 07/02/2011 à 7:47 :
Mais qui a voté il y a deux ans l'exonération des plus values sur las actions détenues
depuis plus de 6 ans ( éxonération totale en 2014)
Les mêmes qui veulent augmenter la taxation
Réponse de le 07/02/2011 à 8:29 :
Cà, par contre, on ne peut guère le leur reprocher. Pour une fois qu'une mesure peut, à la fois, être juste (amortissement de la plus value, avec le temps qui passe, comme pour tout autre bien) efficace et sensée (un spéculateur pur jus ne tiendra jamais 5 ans!) pour encourager le financement long terme pour les entreprises.
a écrit le 07/02/2011 à 7:40 :
les deputes ferainet mieux de se concentrer sur la reduction des depenses publiques avec le desengagement de l'etat sur les missions non regaliennes
a écrit le 07/02/2011 à 7:02 :
Il n'y a pas une erreur dans l'article ? Depuis le 1er janvier 2011, les plus values mobilières sont déjà taxées dès le premier euro.
Réponse de le 07/02/2011 à 8:03 :
C'est bien ce qu'il me semble aussi. Décidément la recherche du scoop à tout prix fait faire des bêtises.
Réponse de le 07/02/2011 à 8:44 :
Comment voulez-vous être au top de l'info, quand on constate que les gens qui nous informent sont même pas au courant qu'il n'y à plus de seuil d'imposition sur plus values.
et pour ce qui des dépense; que nos cher élus commencent par eux même ce ne sera pas du luxe y compris l'armada qui accompagne notre nico nationnal.

Réponse de le 07/02/2011 à 12:40 :
chère président cela fait bientot 4 ans que vous présider notre pays avec que des incohérance ce qui prouve votre incompétence, auparavant les socialiste ont apauvrie notre pays en favorisant les délocalisations ,alors place au suivant ,marine ne peut faire pire.
Réponse de le 07/02/2011 à 14:15 :
@Laurent: ce qui a disparu, c'est le seui de franchisel. A partir du 1er euro, elles sont soumises à taxation. Laquelle est/sera calculée comme indiqué.
Réponse de le 07/02/2011 à 15:12 :
bonjour ,cette situation ,ne peut perdurer tout est dit ,un président peu ou pas à la hauteur des urgences criantes du pays des angoissent légitimes de part et d'autres ,c'est triste ,pour notre pays ,je ne vois pas l'avenir d'unn bonheur éclatant ,mais plutôt placé sous le signe d'une grande inquiétude ,cela va mal partout ,et la france va malheureusement s'enfoncer ,de façon inéluctable ,puissions nous faire montre d'intélligence en mettant sarkozy dehors en 2012 ,car l'urgence s'impose dans tous les domaines!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :