Heureux au travail ? Pas vraiment , selon deux salariés sur trois en France

La cinquième édition du baromètre Ipsos/Edenred, que La Tribune révèle en exclusivité et qui seront commentés ce mardi lors de la 21ème édition du Congrès HR, fait état d'une érosion du bien-être au travail des salariés français.

3 mn

Copyright Julien Vasquez
Copyright Julien Vasquez

Selon les résultats du baromètre Ipsos/Edenred "Bien-être et motivation des salariés français en 2011"(*), la satisfaction professionnelle et la motivation des salariés français atteignent des scores historiquement bas.

En cause, "un déficit toujours aussi massif en terme de rétribution (la question du pouvoir d'achat et niveau de salaire restent très sensibles), mais aussi la question de l'utilisation des compétences des conditions de l'accomplissement au travail", indique l'étude. Qui précise également que "les blocages structurels du marché du travail sur le long terme empêchent la plupart des salariés de se projeter dans un avenir professionnel".

Antoine Solom, directeur général adjoint d'Ipsos Loyalty (photo), commente les résultats de la cinquième édition de ce baromètre.

En 2011, moins d'un salarié sur trois se dit "souvent" heureux au travail. C'est très peu ?
En effet. Le fait que cet indicateur soit en baisse pour la première fois depuis 2007, c'est un signal d'alerte. Une des caractéristiques du salarié français, c'est son investissement affectif au travail : sa fierté, son plaisir ou son accomplissement au travail. Pendant la crise, nous avons été surpris de voir que la dimension bien-être au travail était peu affectée. C'était porteur d'espoir. Or aujourd'hui, on voit que ce n'est plus le cas. Le bien-être au travail s'érode.

Les salariés français expriment de fortes attentes en termes de pouvoir d'achat. Faut-il les augmenter ?
L'étude montre que les salariés se sont radicalisés sur la quetsion du pouvoir d'achat. Pour autant, ce n'est parce qu'on augmente les gens qu'ils sont plus motivés. Mais si on ne réagit pas sur le pouvoir d'achat, on diminue leur motivation... Les salariés insatisfaits estiment qu'il leur faudrait 815 euros en plus par mois. Un demi-smic, c'est inatteignable ! Mais cela donne une idée de l'ampleur du malaise et de besoin de pouvoir d'achat des salariés. Ceux-ci veulent du pouvoir d'achat consommable tout de suite. On le voit avec les tickets restaurants qui servent aussi à réaliser des achats dans les supermarchés.

Les salariés attendent-ils autre chose ?
Ils expriment des attentes en termes d'employabilité, plus que de formation. Ils veulent être accompagnés dans leurs perspectives d'évolution. Et que l'on tiennent compte de leurs compétences.

La réforme des retraites a-t-elle un impact sur le bien-être et la motivation des salariés ?
Avec la réforme, les salariés ont perçu que les choses ne seraient plus comme avant. Mais personne ne sait non comment ce sera. Cela augmente leur malaise car ils savent qu'ils vont devoir travailler plus longtemps, mais ne connaissent pas leurs perspectives d'évolution.

Les salariés expriment-ils le même mal-être selon qu'ils travaillent dans une petite ou une grande entreprise ?
Pas vraiment. Dans les PME, le relationnel au travail est préservé car il y a un mangement de proximité et que la lecture de "l'environnement business" est plus facile, même si des incertitudes quant à l'avenir existent. Les salariés sont plutôt moins démobilisés que dans les grandes entreprises. Ils ont aussi une propension à aller davantage voir ailleurs. Ce qui n'est pas le cas dans les entreprises de plus de 1.000 salariés, où la mobilité est très faible.

(*) Sondage réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 4.000 salariés français

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 14/12/2012 à 9:01
Signaler
Chers Français, ouvrez les yeux, ceux qui vous pressent comme des citrons aujourd'hui, ce sont ceux qui ont réussi pendant les trente glorieuses. Facile pour eux, tout était à reconstruire, ils arrivaient sur le marché de l'emploi vierge car les homm...

le 14/12/2012 à 9:31
Signaler
Rectificatif: Il faut lire, nous sommes plus stressés qu'eux, donc nous vivrons moins longtemps.

à écrit le 22/06/2011 à 12:07
Signaler
SARKOZI voulait revaloriser le travail,le travail est detruit. cause le social,l'assistanat en masse ; aider oui mais au cas par cas.trop profite du systeme et les jeunes n'ont plus cette ambition de creer leur avenir et de vivre de leurs efforts.

à écrit le 10/06/2011 à 11:38
Signaler
Normal de ne pas être spécialement heureux au boulot. Dans la mentalité Francaise, nous allons travailler pour gagner du fric, malheureusement sans conviction, ni motivation. Nous sommes éduqués dès les écoles: si tu sors avec un BTS tu devra gagner ...

à écrit le 07/04/2011 à 8:48
Signaler
@ Espoir et autres Sureprenant d entendre que "l'on veut plus travailler" j ai 32 ans et un bac+5 en finance, mon frere de 29ans a un bac+5 en logisitique, on travaille tous les 2 et pas 35H mon CDI est sur 39h30, celui de mon frere 41h20 sans compte...

le 10/06/2011 à 9:06
Signaler
je suis rentré en 1995 dans une tres grosse boite française j ai ete fier de l integrer (et d une certaine facon je suis toujours fier d en faire partie) il y avait beaucoup de boulot pas forcement tres bien payé mais j y trouvais un epanouissement à...

à écrit le 06/04/2011 à 14:52
Signaler
La france détruit ses salariés au lieu des les booster. L? erreur est de donner du pouvoir d?achat qu?à une seule catégorie d?individus donc un déclassement général du reste de la population ; donc un efondrement financier de tout ce qui est autour. ...

à écrit le 06/04/2011 à 13:43
Signaler
Ce qui est alarmant c'est qu'en sacrifiant les salariés, plus personne n'a envie de travailler et que ça ne donne plus d'élan à la France. Par ailleurs, pourquoi travailler ? on se tue au travail et le travail n'est plus récompensé, n'est plus une v...

à écrit le 06/04/2011 à 11:56
Signaler
C'est pas compliqué, lorsque je vois les salaires proposés en France c'est quelquefois à la limite du ridicule, même pour les postes élevés. A poste équivalent 3000 euros/mois net (-500euros IR soit 2500 euros/net par mois) en France...le même poste ...

à écrit le 06/04/2011 à 10:32
Signaler
Les pays Brésil, Russie, Inde, Chine prennent de plus en plus de place dans l'économie mondiale et la compétition devient féroce. D'où le stress au travail. Il faut sans cesse s'adapter, se remettre à niveau, changer d'orientation.

à écrit le 06/04/2011 à 9:15
Signaler
Désolé, mais ce n'est pas la fonction première d'une entreprise que de rendre heureux ses collaborateurs !! Redescendez sur terre, c'est la jungle ici (hors fonctionnaires) !! Vous pouvez remercier les mondialistes français qui savaient ce qui allait...

le 22/08/2011 à 12:42
Signaler
Lol, j'adore le "hors fontionnaires", c'est tellement vrai

à écrit le 05/04/2011 à 20:26
Signaler
Les entreprises où les salariés sont motivés sont celles où ils sont actionnaires. L'état d'esprit est différent car chacun bénéficiera à terme de la valeur ajoutée à l'activité. Canal Plus (à l'origine), Carmignac Gestion, Debory ERES (épargne salar...

à écrit le 05/04/2011 à 18:37
Signaler
il est évident que les salariés sont tirés par le bas , que l'ambiance est des plus pourries et chaque jour les choses s'aggravent . 18 ans au travail dans une pme j'ai vue le management patriarche et bosseur ayant des valeurs ,depuis quelques année...

à écrit le 05/04/2011 à 18:29
Signaler
J'ai rêvé ou on nous a sorti un sondage le mois dernier disant complètement le contraire?

à écrit le 05/04/2011 à 16:57
Signaler
carrefour : chronometre du temps passé au toilette

à écrit le 05/04/2011 à 16:34
Signaler
Notre siècle, dans la foulée du précédent, se caractérise par une évolution radicale des impératifs auxquels sont soumis les individus en société, ceux de l?économie de marché, dont l?intériorisation est « un événement aux conséquences anthropologi...

à écrit le 05/04/2011 à 15:39
Signaler
Pour que des salariés soient motivés que faut il? 1. Un management de qualité et irréprochable 2. Un poste qui ait de l'intérêt, une certaine autonomie et dans lequel on peut apporter sa créativité et valoriser sa personnalité 3. Des perspectives d'é...

le 05/04/2011 à 19:57
Signaler
fin des cabinets de recrutement qui ne servent à rien si ce n'est à figer davantage le marché ===> je partage votre idée!!

à écrit le 05/04/2011 à 11:59
Signaler
normal, rares sont les gens qui pratiquent le travail qu'ils aimeraient exercer, pour des raisons de couple ou de santé, de distance ou de mobilité, il y a malheureusement 1000 raisons qui nous obligent à travailler dans 1 métier qui ne nous plait qu...

à écrit le 05/04/2011 à 11:53
Signaler
On n'a que le temps de de plaindre au travail, lorque l'on s'ennuie. Alors occupez vos salariés... Et la retraite n'est pas une préoccupation quotidienne, il faut laisser le temps au temps. Aujourd'hui, il faut travaillé, demain il le faudra aussi e...

à écrit le 05/04/2011 à 9:28
Signaler
Allez donc voir dans les autres pays ! Nous en France, nous nous plaignons sans arrêt alors que l'on ne sait pas reconnaitre notre bien être. En Russie, ils coupent l'eau chaude tous les soirs à 18 heures ! J'ai mon amie qui habite là bas ! Alors...

le 05/04/2011 à 11:38
Signaler
Oui mais la grosse différence, c'est qu'en Russie il n'ont sans doute pas les moyens d'avoir de l'eau chaude tout le temps. En France, on pourrait facilement rendre les salariés plus heureux au travail : en arrêtant de mettre de plus en plus de press...

le 05/04/2011 à 11:50
Signaler
Arrêter de tirer les choses vers le bas!!! La France s'est battue pour être un pays en devenir et impensable aujourd'hui de voir des commentaires comme ceux d'"espoir" prêt à brader notre niveau de vie non pas pour devenir meilleurs mais pour descend...

le 05/04/2011 à 12:16
Signaler
c'est vous qui manquez d'ambiltion ! la première chose à apprendre c'est de travailler ! d'arrêter de gémir sur son sort ! Moi j'ai un petit salaire et je ne me plains pas; Alors lorsque je vois des conducteurs de TGV qui gagnent 4800 euros net par ...

le 05/04/2011 à 12:59
Signaler
Je travaille depuis 22 ans !! aucune leçon à recevoir de vous CONTRE "ESPOIR". Apprenez à respecter vos semblables et non à en être jaloux. Si vous avez un petit salaire cela n'a rien à voir avec les conducteurs de TGV qui gagnent plus que vous. Vo...

le 05/04/2011 à 13:25
Signaler
Il n'y a pas longtemps que vous travaillez ! Moi je travaille depuis 38 ans, j'ai commencé mon travail depuis 1973 ! et nous faisions 53 heures par semaine; personne ne se plaignait ! Vous êtes un RIGOLO !

le 05/04/2011 à 14:05
Signaler
Vous êtes un novice, moi je travaille depuis 1973 et donc cela fait 38 ans ! En 1973 nous faisions 53 heures par semaine et personne ne se plaignait, alors ce n'est pas un petit rigolo comme vous qui soit disant va me faire une leçon !

le 05/04/2011 à 18:13
Signaler
Espoir il ne sert à rien de s'enerver et de traiter les autres de rigolo Votre discours qui consiste à dénigrer vos compatriotes en les traitants de fainéants ne tient pas la route. Si vous avez envie de bosser 60h pour un salaire de misère, libre ...

le 05/04/2011 à 19:44
Signaler
Bine repondu boss -

le 05/04/2011 à 19:45
Signaler
Bien repondu boss oui oui-

le 05/04/2011 à 20:13
Signaler
boss et ESPOIR ???? ont raison. Perso ça fait 37 ans que je boss et que je fais des heures et des heures....et ce n'est pas pour autant que je me positionne en donneur de leçon. @ESPOIR: si vous n'avez pas changer de poste ...c'est que vous ne le sou...

le 06/04/2011 à 5:37
Signaler
Cadre : J'ai changé plusieurs fois de travail ! Et ce n'est pas pour autant que je me plains, il faut savoir que ce sont les politiques qui ont appliqué les 35 heures qui ont ruiné le pays et avec l'aide des Francais qui ne veulent plus travailler ! ...

le 06/04/2011 à 10:48
Signaler
@ESPOIR: ps a fait les 35h00 mais avant cela la droite avait fait FNE..plan pour payer ceux qui souhaitaient partir en retraite vers 52 , 55 ans sans pratiquement rien perdre!! On pourrait dire que depuis plus de 30 ans...ni gauche ni droite ne sait ...

le 06/04/2011 à 11:48
Signaler
@ESPOIR: vous nous dites: travaillez, taisez-vous et tout ira bien. Apparemment c'est ce que vous semblez avoir fait 'ESPOIR"; mais force est de constater que votre méthode a échouée vu le nombre de demandeurs d'emploi en France en Europe et ailleurs...

le 06/04/2011 à 14:39
Signaler
C'est bien ce que je pensais ! Plus personne ne veux travailler ! Moi, je le répète, je ne me plains pas !

le 06/04/2011 à 22:31
Signaler
Je suis un peu surpris par les propos énoncés par notre ami, nous devrions être satisfait de notre bien être sous prétexte que dans de nombreux autres pays, les autres n'ont pas notre confort. Notre histoire est sensiblement différente, et le fait de...

à écrit le 05/04/2011 à 9:17
Signaler
Voilà ce qui plombe l'ambiance!!!! NE PLUS ACHETER CHEZ LM!!!!! Malgré de nombreux points positifs, celle-ci ne correspond pas exactement au profil que nous recherchons pour ce poste. Notre décision ne remet nullement en cause la qualité de votre...

à écrit le 05/04/2011 à 8:05
Signaler
D'ailleurs le livre d'un petit éditeur "Recettes pour plomber l'ambiance au travail" qui vient de paraître illustre bien avec force d'exemples comment la motivation peut être ébréchée... Les managers devraient y trouver de bonnes pistes et de quoi év...

à écrit le 05/04/2011 à 7:24
Signaler
on est d'accord

le 05/04/2011 à 15:07
Signaler
Quand je vois tous ces commentaires cela me fait mal, je travaille aussi depuis 1973, et je puis vous dire que l'ambiance est vraiment dégrader, j'ai eues l'occasion de travailler dans diverses endroits mais je peux vous dire que nous allons de plus ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.