"Règle d'or", l'Elysée s'interroge

 |   |  610  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un report après l'élection présidentielle de l'adoption de la "règle d'or" comporterait de nombreux avantages pour l'Elysée et l'UMP.. L'Espagne, elle n'a pas attendu puisqu'elle vient de l'approuver.

"Congrès or not Congrès" ? Alors que le Premier ministre François Fillon débute aujourd?hui ? en recevant notamment le sénateur Jean Arthuis ? une série de consultation de "personnalités" sur le sujet de la "règle d?or", il semble qu?à l?Elysée on ne soit plus aussi pressé de réunir le parlement en congrès à Versailles.

De fait, plusieurs raisons militent en faveur de ce repli tactique. Un simple comptage électoral d?abord : pour être adoptée et inscrite dans la Constitution, la règle d?or obligeant à parvenir à un équilibre des finances publiques, devrait être votée par une majorité des trois cinquièmes des députés et sénateurs. Ce qui signifie que cette majorité ne sera pas acquise sans le ralliement d?un certain nombre de voix de députés et sénateurs socialistes. Impossible à obtenir dans le contexte politique de pré-campagne présidentielle. Or, on voit mal Nicolas Sarkozy prendre le risque d?un échec à huit mois d?une échéance majeure.

Un danger anticipé par le président de l?Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), dès le mois d?août et que partage également son homologue du Sénat, Gérard Larcher (UMP). Ce dernier est d?autant plus réticent au Congrès, qu?il sait que l?élection sénatoriale du 25 septembre ? où la moitié des sièges de la Haute assemblée seront renouvelés ? est loin d?être gagnée. Or, si le "non" devait l?emporter sur la règle d?or à Versailles, cela pourrait mettre dans l?embarras plusieurs sénateurs de la majorité. Mieux vaut donc attendre le résultat du vote du 25 septembre? Et même celui des élections législatives de juin 2012, où l?Elysée compte sur la potentielle dynamique qu?entraînerait une réélection de Nicolas Sarkozy pour élargir le nombre de députés de la majorité.

Toujours sur le terrain politique, ensuite, le report du congrès à l?après présidentielle peut également s?avérer une bonne tactique pour le locataire de l?Elysée face à ses potentiels rivaux socialistes. De fait, "la règle d?or" est un piège tendus aux candidats à la primaire socialiste forcés d?en rajouter sur le terrain de la rigueur budgétaire pour répondre à l?accusation de refuser la règle d?or. Ségolène Royal puis François Hollande ont même reconnu qu?ils feraient finalement adopter une telle règle si l?un ou l?autre devenait président de la république. Alors que pour sa part, Martine Aubry ne voit pas l?utilité de le faire, tout en affirmant son objectif de revenir à l?objectif européen de 3% de déficit en 2013. Dans ce contexte, l?Elysée et l?UMP ont sans doute intérêt à faire durer le débat.

Enfin, l?Elysée craint aussi l?impact que pourrait avoir sur les marchés, un "non" lors du congrès. Obnubilé par le fameux maintien du "triple A" par les agences de notation pour permettre au pays d?emprunter au plus bas taux possible, le gouvernement ne veut pas prendre le risque d?envoyer le moindre signal négatif.

Pour Nicolas Sarkozy, il est donc sans doute urgent d?attendre.

Tout l'inverse de l'Espagne qui s'est empressée de faire voter la règle d'or. Déjà adopté par les députés, le texte a été approuvé au Sénat ce mercredi à l'unanimité moins trois voix. Elle sera inscrite dans la "loi fondamentale" d'ici deux semaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2011 à 11:04 :
Que l'on commence d'abord par respecter les critères de convergence institués par le Traité de Maastricht (déficit de l'Etat et de la Sécurité Sociale limité à 3 pour cent, dette publique ne devant pas dépasser 60 pour cent du PIB). Quant à la modification de la Constitution, il existe le référendum.
a écrit le 07/09/2011 à 19:56 :
C'est un sujet de débat, c'est normal, quoi qu'on en dise je vote pour... simplement pour que la France conserve son triple A. La gauche parle, une fois encore, de revenir à la retraite à 60 ans, voilà un autre sujet qui met notre triple A en péril !!! Et si nous le perdons, nous entrerons dans une phase critique...
a écrit le 07/09/2011 à 19:46 :
C'est quoi cette règle d'or ? un amuse couillons ? les règlements européens prévoient déjà de ne pas dépasser les 3%, mais seule l'Allemagne a respecté la règle. Alors on nous amuse avec un jouet qui de toute façon sera cassé aussitôt mis en place !!!
a écrit le 07/09/2011 à 18:17 :
La règle d'or , c?est une idée qui est profondément anti-démocratique. Les règles, et au premier lieu les règles budgétaires, renvoient nécessairement à des structures sociales. Vouloir les disjoindre du contrôle que la représentation de la société "le Parlement" peut exercer sur elles revient à vider de son sens de la démocratie.
a écrit le 07/09/2011 à 16:54 :
sarkosy n'a toujours pas compris qu'à force de tergiverser il va à l'echec .Sa seule sortie c'est de forcer les decisions fussent elles impopulaires car dans ce cas il repondra à la premiere des attentes :donner confiance même si on n'est pas aimé (de ttes façons sur ce dernier point c'est dejà cuit ) Donc ,régle d'or ,oui par referendum mais avant ,baisse significative des depenses ,diminution ou suppression des niches fiscales etc...
a écrit le 07/09/2011 à 15:21 :
+1 pour mon empire ....
a écrit le 07/09/2011 à 15:20 :
Une règle d'or est d'essence fasciste. Elle est d'ailleurs plus souvent acceptée par les pays ayant connu ce type de gouvernement. Le terrorisme intellectuel qui viserait à dénier aux députés leur libre choix n'est pas à promouvoir. Notre nation comme d'autres est déjà dans un triste sort démocratique, probablement la cause de bien des dérives, n'en ajoutons pas.
Réponse de le 07/09/2011 à 16:22 :
Les "dérives" de notre société sont plutôt le fait du laxisme post "soixantuitar" , puis celui des années Mitterrand et affidés dont certains aujourd'hui sortent du bois pour notre futur grand malheur!
Réponse de le 07/09/2011 à 16:57 :
Si imposer un equilibre entre depenses de fonctionnement et recettes du même ordre c'est du facisme c'est que les mots ne veulent plus rien dire .En outre nos deputés ,senateurs sont par construction dans le clientélisme local et face à des enjeux nationaux ils ont pour la plupart les mains liées !
Réponse de le 07/09/2011 à 19:49 :
@ Pierre: c'est vrai que 68, 56, 36, 1789 et autres évènements sont laxistes, mais si tu vis aujour'dhui avec tius tes avamtages' c'est bien grâce à ceux qui se sont battus au lieu de gémir sans rien faire comme le font la plupart des jeunes :-)
a écrit le 07/09/2011 à 14:55 :
La "rèle d'or de Sarkozy c'est comme si Madame Claude pouvait enseigner le cathéchisme à un congré de séminariste ou Bernard Madoff vouloir donner des leçons de comptabilité publique. Avec 450 Milliards de déficit en 4 ans c'est le plus fort "Marc de Café" jamais vu. Bravo l'artiste pour les leçons de morale;!!!
Réponse de le 07/09/2011 à 15:31 :
C'est bien pour ça qu'Aubry n'en veut pas! faire les comptes avant de distribuer ça donne la nausée aux donneurs de leçons de la Gauche! non, eux ils distribuent pour avoir les bulletins de vote et après ils augmentent les impôts du pauvre bougre qui bosse pour entretenir toute une clique sociale à rien foutre!
Réponse de le 07/09/2011 à 17:00 :
Qui parle de leçon de morale ?il s'agit d'un imperatif de gestion à mettre en oeuvre .La gauche utilise cette argumentation pour ne pas contraindre ses desirs futurs (et genetiques) de depenses .
a écrit le 07/09/2011 à 14:52 :
La "règle d'or" vulue par Sarkozy c'est léquivalent de voir Madame Claude enseigner le cathéchisme dans un congrès de séminaristes ou bien de voir Bernard Mdoff donner des leçons de comptbilité aux Français.
a écrit le 07/09/2011 à 14:47 :
Si on faisait venir les dirigeants du QATAR pour gérer nos finances ,ça irait certainement mieux. au point ou nous en sommes.
Réponse de le 07/09/2011 à 15:41 :
Surtout que le Quatar a du pétrole et du gaz,il n'a pas besoin d'idée..
a écrit le 07/09/2011 à 14:30 :
A quoi bon des règles qui sont transgressées à la première occasion avec mille justifications . Tout notre système de protection sociale est en train d'exploser , la fonction publique et territoriale se goinffre bien plus que les riches trop peu nombreux et la question posée est : quand la fin de la récréation ? Après les élection avec la gauche aux manettes . Accrochez vos ceintures !
Réponse de le 07/09/2011 à 14:53 :
n'oubliez pas que Sarko a doublé le déficit du pays depuis 2007 faisant trop de cados à ses électeurs plutôt riches , l'état n'a pas eu assez de rentrées fiscales créant ou augmentant le "déficit" du pays -fallait poser des règles dés 2007 ! c'est pas sérieux en effet....
a écrit le 07/09/2011 à 14:22 :
Bah, cette règle peut avoir un intérêt, mais on aimerait surtout que les budgets de la Nation soient un peu plus sérieux.. et c'est tous les jours que l'on découvre de nouvelles gabegies: aide aux maraichers ce jour..la droite n'est malheureusement pas crédible dans la gestion des biens de la France; nous voterons donc socialiste.. vivement 2012..
Réponse de le 07/09/2011 à 14:52 :
Mon cher, si la Droite n'est pas "crédible dans la gestion des biens de la France", que dire des socialistes?? Si vous attendez M.Aubry pour accorder votre confiance, c'est votre porte-monnaie qui va le sentir passer!!...à moins que vous ne soyez un de ceux pour qui "roule" le PS? cette classe sociale à qui on distribue l'argent inexistant dans ce pays avant même de savoir comment on va le gagner !!
Réponse de le 07/09/2011 à 19:21 :
Sigmund roule lui pour ceux qui donne de l'argent aux nantis et finance les regoudronnages inutiles des terres pleins ou jamais aucune voiture ne roule, la constructions de ronds points luxueux véritables jardins "de versailles" réalisés par Bouygues ...
a écrit le 07/09/2011 à 14:06 :
la diminution du déficit public en Allemagne est dans la constitution et ça fait moins de bruit qu'en France. N'importe comment il faudra voter cette règle( droite comme gauche )
a écrit le 07/09/2011 à 14:04 :
Débarrassons nous un fois pour toute des démagogues, des irresponsables et des hypocrites. Les socialistes français, comme d'autres d'ailleurs en France, sont totalement à l'Ouest, ils n'ont rien à proposer de réel, car évidemment comment peut on proposer quelque chose quand on a l'habitude de sortir le chéquier ou la carte de paiement à débit différé permanent pour tout.
a écrit le 07/09/2011 à 13:35 :
Cela s'appelle "déplacer le tas de sable". C'est l'interdiction ce type de comportement qui devrait faire l'objet d'une règle d'or. L'intérêt des politiciens passe manifestement avant avant celui de la France (ce que je d'ailleurs comprends très bien : vu les salaires et indemnités qu'ils cumulent, ils s'accrochent au gâteau).
a écrit le 07/09/2011 à 13:32 :
La règle d'or telle qu'elle est imaginée sera une arme redoutable dans les mains de la droite si la gauche arrive au pouvoir. Pour info le conseil constitutionnel est majoritairement formé de personnalités de droite (Haenel, Giscard, Debré, Chirac...) . Alors dans des periodes préelectorales quelle serait l'impact pour le PS de voir son budget rejeté pour cause de mauvaise gestion ou parqu'il est irréaliste ?
En effet c'est ce conseil qui devra valider ou non le budget. Vous comprenez certainement mieux pourquoi le PS est réticent...
Réponse de le 07/09/2011 à 13:46 :
Ce qui est inquiétant c'est que le Conseil Constitutionnel soit ainsi composé, Chirac dnas l'état ou il est !!! Giscard responsable de l'état de l'industrie et de l'analphabétisme des bacheliers, Haenel et Debré ... illuminés et peut être même alités ????
Réponse de le 07/09/2011 à 15:09 :
Je suis complètement d'accord avec vous. Au lieu du conseil constitutionnel, il faudrait un systeme de controle automatique. Je m'explique: si le déficit dépasse 3%, il y a obligation de présenter un budget l'année suivante qui comble complètement l'excès de déficit. Si ceci se reproduit deux fois dans la législature, alors l'assemblée est automatiquement dissoute. Celà voudrait dire que pour garder leurs fesses au chaud nos députés réfléchiront à deux fois avant de voter comme des moutons un budget que leur présente un gouvernement. C'est tout simplement la méthode du baton et de la carotte appliquée a nos élus !
Réponse de le 07/09/2011 à 15:36 :
Bien pensé.
Réponse de le 08/09/2011 à 4:48 :
J aime bien laurent je vote pour lui!!
a écrit le 07/09/2011 à 13:03 :
L'Elysée prépare une révision du budget français équilibré pour 2011. C'est HISTORIQUE : pour atteindre ses objectifs, et convaincre de sa bonne volonté et de son extrême bonne foi, Le Président de la République va convenir, avec Mr Larcher Président de l'assemblée Nationale et avec Monsieur Bernard ACCOYER, qu'ils vont abandonner leurs émoluments et mettre au chomage technique leur charge leurs assistants et assistantes parlementaires.
Réponse de le 07/09/2011 à 13:22 :
Pour convaincre et obtenir un accord sur une règle de Platine ou de Diamants, le problème c'est Fillon n'est pas l'homme organisé et intelligent que l'on nous a présenté ... Fillon est surtout désordonné, approximatif, brouillon et de surcroit, Fillon ne sait pas s'entourer de pros ... il semble avoir préféré les chèvres et les benets, pavards et bavardes ... carriéristes aux dents qui raclent les parquets de niches à clébars.... voilà il fautajouter que nos Parlementaires ne sont pas très soucieux de leurs concitoyens mais sont plutot des soucieux de leurs promotions et bien êtres, des banquets, des compliments de leurs proches ébahis et admiratifs de leur auto satisfactions ...
a écrit le 07/09/2011 à 12:48 :
en voulant piéger le PS avec SA règle d'or ... sont soit disant piège se retourne contre son auteur .. effet boomerang ...
a écrit le 07/09/2011 à 12:43 :
Finalement il n'est plus à une tromperie près ! Non seulement je ne voterai plus jamais pour lui mais plus jamais pour personne ! Trop c'est trop !
Réponse de le 07/09/2011 à 13:25 :
Alors ca ce serait une erreur très grave. Votez pour qui vous voulez mais votez quand meme. Quitte a voter pour les petits candidats ou les petits partis. Imaginez un peu que l'Assemblée ne soit plus dominée par 2 partis mais par 5 ou 6, ce serait terminer d'etre élu pour 5 ans et de pouvoir faire n'importe quoi car on a une majorité écrasante qui obéit au doigt et à l'oeil !
a écrit le 07/09/2011 à 12:36 :
Et si notre cher Président appliquait simplement les textes actuellement en viguer ?
Par exemple, conformément au traité de Maastricht, sur lequel nos chers gouvernement successifs se sont assis depuis des années ?
Avons-nous vraiment besoin de changer la constitution pour préciser que le gouvernement est prié de ne pas faire de conneries ?
Ces avocats propulsés politiques pensent que leur boulot s?arrête a faire des lois, mais ils n'ont pas le plus petit échantillon de la manière de les mettre en pratique. Donc si on commençait par mettre en ?uvre celles qui sont déjà signées ? hhmm ???
a écrit le 07/09/2011 à 12:14 :
Il est évident que le PS ne souhaite pas scier la branche sur laquelle il pourra être assis en 2012. Comme le PS pense gagner, la règle d'or sera alors un frein énorme pour sa politique, c'est pour cela qu'il ne fera rien avant les élections.
a écrit le 07/09/2011 à 11:58 :
ce prèsident sarkozy nous a tellement habitué à des retournements de vestes a quand le pantalon !!! comme le chantait si bien dutronc !
a écrit le 07/09/2011 à 11:54 :
Il peut dire ce qu'il voudra en sachant que je ne voterai plus jamais pour lui.
a écrit le 07/09/2011 à 11:02 :
Bien vue par Sarkozy, le PS en porte à faux à cause de ses propres contradictions, je le redis, même si personne ne le lis, "puisque je suis souvent censuré gauchistes médiatiques oblige", pour 2012, Sarkozy n'a pas à gagner, puisque les socialistes se perdent !.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :