FO lance le débat sur les questions sociales avec sa revue "Forum"

 |   |  495  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le syndicat de Jean-Claude Mailly a lancé lundi "Forum", une revue de réflexion sur les questions sociales. Composé de contributions extérieures au syndicat, le numéro un a pour thème « Où va le service public ? ». Un ouvrage qui devrait susciter le débat.

Réunir dans un seul et même ouvrage Emmanuel Todd, Alain Rey, Vincent de Gaulejac, Yasmina Khadra, Charlotte Valandray, Jean Teulé et... Raymond Domenech, c'est le pari original et réussi de Force ouvrière qui a lancé ce lundi sa revue « Forum ».

« Notre ambition est de revivifier le débat sur des questions qui nous apparaissent comme essentielles », a indiqué Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO en présentant ce lundi à la presse le numéro un de cette revue trimestrielle de réflexion sur les problématiques sociales ayant pour thème : « Où va le service public ? »

Brassage des idées et de savoirs

Pas question dans la revue de faire intervenir des responsables de fédérations dans cet ouvrage d'une petite centaine de pages. Le souhait de Jean-Claude Mailly était d' « ouvrir à l'extérieur », de « donner la parole des contributeurs issus des sciences humaines au sens large » pour permettre « un brassage des savoir et des idées ».

Si Emmanuel Todd, démographe et historien, a accepté dans un entretien de plancher sur le thème « la dette publique est un mécanisme d'exploitation financière des biens », c'est parce qu'il a « pour la première fois l'occasion de parler de deux choses : de la dette publique et de la vieille thématique qui consiste à dire que les fonctionnaires coûtent de l'argent ». Selon lui, « il y a un combat à mener sur ce thème » car le service public « produit du bien-être et a un impact sur le niveau de vie des gens ».

L'importance des mots

De son côté, le linguiste, Alain Rey qui a signé un article intitulé « de l'usager au client ; la dérive » a rappelé « l'importance des mots ». Tandis que Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique social et environnemental (CESE) s'est intéressé à la « déshumanisation du service public » et que Pierre Bauby, enseignant à l'Institut d'étude politiques de Paris, s'est lui interrogé sur « le service public à la Française est-il eurocompatible ? »

Paroles d'usagers : vive le service public !

Quant aux contributions plus « décalées », réunies sous le label « Vive le service public ! », elles sont directement issues d'expériences personnelles. Comme celle de l'actrice Charlotte Valandray, qui a passé beaucoup de temps à l'hôpital au moment de sa greffe du c?ur . Pour elle « tant qu'on n'a pas vécu un mois allongé dans un lit (...) on ne réalise pas l'importance de préserver de bonnes conditions de travail pour les personnels soignants et de vie pour les patients ». Quant au sélectionneur Raymond Domenech, il rend un hommage au "fisc", estimant que "derrière ce mot tablou, presque injurieux en France (...) il pouvait y avoir des hommes et des femmes dignes de respect".

Tiré à 2.000 exemplaires, l'ouvrage sera également téléchargeable gratuitement sur le site : www.revueforum.fr. Le prochain numéro de la revue traitera, lui,  de la « dualité du travail : outil d'émancipation et facteur d'aliénation ».
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :