Défaillances et créations d'entreprises continuent de reculer en France

 |   |  333  mots
Copyright Reuters
Les défaillances et les créations d'entreprises diminuent toutes les deux au troisième trimestre 2011, selon le cabinet Altares. Mais le rythme de baisse ralentit . Sur les neuf premiers mois de 2011, les défaillances diminuent deux fois moins vite qu'en 2010. Les créations d'entreprises ont chuté de 10,6% en septembre sur un an, selon l'Insee.

Selon le cabinet Altares, les tribunaux ont prononcé 11.468 jugements de redressement ou liquidation judiciaire directe sur le troisième trimestre, portant à 43.210 le nombre total de défaillances prononcées depuis le début de l'année. Un nombre en repli de 1,6% depuis le début de l'année.

"Sur le troisième trimestre de 2009, on avait pu observer plus d'un millier de défaillances sur les entreprises de plus de dix salariés. En 2010, la période d'été avait déjà montré une amélioration pour ces entreprises qui portent une grande partie de l'emploi et de la croissance : avec 905 défaillances enregistrées sur le troisième trimestre de l'année dernière, la baisse atteignait quasiment 10%.

Le troisième trimestre de 2011 confirme une tendance baissière pour l'ensemble des entreprises de plus de dix salariés : leur nombre diminue de 4,8%, avec 862 défaillances. Au plus fort de la crise, Altares avait recensé environ 60.000 en 2008 ainsi qu'en 2009.

La situation évolue favorablement dans l'industrie, la construction, le transport 

La tendance est la même en ce qui concerne les procédures de sauvegarde. Après une baisse continue en 2010, le nombre de sauvegardes retrouve les niveaux enregistrés en 2009. Elles s'élèvent à 321 au troisième trimestre et à 1.026 sur les neuf premiers mois.

A noter, la baisse des défaillances est plus forte pour les entreprises de trois à vingt salariés et celles créées au cours des trois dernières années. "L'industrie, la construction, le transport continuent de s'améliorer trimestre après trimestre, plus rapidement que le commerce, les services aux entreprises ou aux particuliers, qui restent plus fragiles", note Altares.

Les créations d'entreprises sont moins dynamiques

Du côté des créations d'entreprises, la situation n'est guère plus réjouissante. Selon l'Insee, la hausse de 5,4% des créations d'entreprises et d'auto-entreprises observée en septembre ne compense pas leur recul de 10,6% sur un an. Entre septembre 2010 et septembre 2011, 473.472 nouvelles entreprises et auto-entreprises ont vu le jour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :