Moins d'un épargnant français sur trois prêt à investir dans la dette de l'Etat

Selon un sondage Harris Interactive JOLPress, les Français défendent la souveraineté nationale dans la recherche de solutions à la crise mais ils accepteraient un plus grand contrôle européen sur les budgets. Et vous, seriez-vous prêt à placer une partie de vos économies dans des obligations du Trésor ?
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Photo Reuters)

C'est un sondage qui va être regardé de près par l'Elysée, Matignon, Bercy et... la direction du Trésor, qui devra emprunter l'an prochain à nouveau pour près de 180 milliards d'euros. Réalisé par Harris Interactive pour Jolpress et Image&Stratégies, cette enquête sur "Les Français et la crise de la dette en Europe" apportent de premiers enseignements très surprenants sur la façon dont ils réagissent à la tempête financière qui s'est abattue depuis cet été.

Le plus frappant, à l'heure où les agences de notation menacent de dégrader notre Triple A, est la réponse sur la renationalisation de la dette. Moins d'un tiers des sondés indique qu'il serait certainement (6%) ou probablement prêt (24%) à racheter de la dette française à des taux équivalents à ceux du marché. On aurait pu croire, dans l'ambiance de crise nationale, où le président et le Premier ministre font constamment référence à 1945 et à une "guerre" menée contre les marchés, les Français plus mobilisés. Force est de constater que deux sur trois se disent réticents ou même opposés à investir dans les obligations du Trésor. Certes, il y a là certainement un lien avec la confiance accordée aux gouvernants et avec la baisse du pouvoir d'achat. Les sympathisants de la droite, et ceux dont les revenus sont les plus élevés, sont sans surprise, plus disposés, à hauteur de 45%, à acheter de la dette française en direct. Mais une large majorité des jeunes, des catégories modestes et des sympathisants de la gauche s'y refusent dans une proportion de 60 à 70%. Exit donc l'espoir d'un grand emprunt populaire qu'avait caressé, un temps, Nicolas Sarkozy l'année dernière.

Le chef de l'Etat, qui va prononcer ce jeudi à Toulon un grand discours sur la crise sera sans doute tout aussi intéressé de découvrir la perception qu'ont les Français de la gestion de la crise de la zone euro et des solutions envisagées. Alors que l'Allemagne fait pression pour un transfert du pouvoir budgétaire à un niveau fédéral, une majorité écrasante (64%) se dit attachée à la souveraineté nationale et souhaite que "chacun des Etats de la zone euro puisse prendre des initiatives individuelles face à la crise sans nécessairement avoir l'accord de tous les partenaires européens". Pour autant, près de la moitié des personnes interrogées (45%) reconnaît la nécessité de "plus de contrôle des budgets par la Commission européenne". L'idée de renforcer l'efficacité du pacte de stabilité, qui sera sur la table du prochain sommet européen des 8 et 9 décembre, ne choque pas.

En revanche, les Français se montrent très sévères sur la gestion de la crise par les institutions européennes. Seulement 16% jugent qu'elles ont été efficaces pour affronter les menaces sur la zone euro. Ils sont aussi très mitigés sur les effets d'un rachat par la Banque centrale européenne d'une partie importante de la dette des pays en crise : 59% reconnaissent que cela pourrait atténuer la spéculation mais 56% estiment que cela dissuaderait lesdits Etats de faire de réels efforts pour réduire leurs déficits et 53% que cela pourrait favoriser l'inflation.... La sagesse populaire des Français ne pourra que ravir Angela Merkel dans ses futurs débats avec Nicolas Sarkozy...

Et vous, seriez-vous prêt à placer une partie de vos économies dans des obligations du Trésor ? Donnez votre avis dans l'espace "Commentaires" ci-dessous.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 76
à écrit le 15/12/2011 à 12:39
Signaler
Et pourtant, ils investissent sur les fonds ?uros de leur AV ... qui contiennent aussi de la dette française, entre autres... mais peut-être sans le savoir, et il y encore beaucoup à faire en termes d'éducation économique -en termes clairs et simples...

à écrit le 14/12/2011 à 16:27
Signaler
les rapports de la Cour des Comptes!! Le rapport perruchon!!! La commission sur les CE!!! Que faire devant tant de gabegie

à écrit le 03/12/2011 à 17:41
Signaler
certainement pas ,aucune confiance en ces requins . l'euro va s'écrouler et disparaître des lingots ou de la pierre seule solution

à écrit le 29/11/2011 à 14:50
Signaler
Que pensez d'un tel appel de notre gouvernements qui dilapide puis tend la sébile. bizarre surtout que notre président déteste les assistés. Çà dépendrait de la tête de l'assisté alors. Un emprunt improductif non il y a déjà trop de ces emprunts d'ét...

à écrit le 29/11/2011 à 13:45
Signaler
Je pense que tout ceux qui sont en mesure de faire devrait le faire, même si nous devions aller à la perte de ce prêt. Ce sera le prix de notre indépendance vis-à-vis des marchés.

à écrit le 29/11/2011 à 13:33
Signaler
la question posée n'est pas precisée ,donc on ne peut interpreter cette annonce ! 1)s'adresse t'on exclusivement à ceux qui ont une epargne disponible (pas dejà investie),suffisante (= au delà de l'epargne de precaution par essence liquide ) 1) a t'...

à écrit le 29/11/2011 à 13:23
Signaler
Si ce pays n'est pas viable, qu'il crève... et tous les parasites politiques qui vivent sur son dos avec.

à écrit le 29/11/2011 à 10:59
Signaler
Le quotidien des francais est completement deconnecte de la crise. Pendant combien de temps les mots crise, recession, rigueur, ont-ils ete tabou ? Les politiques, pris dans des delais electoraux courts, ne peuvent prendre de mesures impopulaires ou ...

à écrit le 29/11/2011 à 10:47
Signaler
faut il avoir de l'argent à placer

à écrit le 29/11/2011 à 10:45
Signaler
Personnellement, à 3,6 % par an sur cinq ans, j'y transfère une partie de mon épargne, au moins je saurais en quoi elle est placée, et je serai sûr qu'il n'y aura pas de prêts aux Italiens et Espagnols. Si je perds, je pourrais me dire que cela aura ...

à écrit le 29/11/2011 à 10:31
Signaler
Pourquoi pas mais avant cela il faudrait rétablir la confiance dans nos politiques.En effet quelque soit leur camps nos gouvernants ont tous depuis plusieurs decennies dépensé plus qu'ils ne devaient.et ils entendent nous donner des leçons.Mais quel ...

à écrit le 29/11/2011 à 10:28
Signaler
Avant de nous proposer d'investir sur les dettes de la France,il serait bon d'y inclure une clause penale pour nos dirigeants qui ferait un mauvais usage de notre argent,et que les banques ne nous penalisent pas avec des commissions!

à écrit le 29/11/2011 à 9:58
Signaler
Pour que le peuple aie envie de participer à ce type d'effort, il faudrait que ce soit structurant (investissement à long terme comme par exemple l'éducation, la recherche, une stratégie energétique de rupture etc...) et non pas pour payer les intérê...

à écrit le 29/11/2011 à 9:34
Signaler
Ce sont les états qui se sont endettés et qui ont dilapidés l'argent du contribuable. Pas question de leur donner de l'argent.

à écrit le 29/11/2011 à 9:33
Signaler
certainement pas, on connait comment ont terminés les bon du trésor Russe au début des années1900 et bien 0, c'est aussi la valeur de nos politiques et aussi de de ceux de Bruxelles, on ne veut plus de l'euro, de l'otan bras armée des banquiers, et m...

à écrit le 29/11/2011 à 9:18
Signaler
pour qu'il le refile aux banques... qui pratiquent l'usure sur le dos des peuples et qui nous conduisent tout droit à la famine et la guerre ! jamais

à écrit le 29/11/2011 à 8:45
Signaler
privatisons d'abord les services industriels et commerciaux, affectons le produit des ventes au remboursement de la dette nationale, simplifions l 'Etat dans ces services superflus ainsi que ces dépenses somptuaires, rabotons enfin quelques niches fi...

à écrit le 29/11/2011 à 8:39
Signaler
Sursaut national d'orgueil, parait-il, en Italie pour acheter de la dette nationale alors que moins d'un épargnant français sur trois est prêt à le faire en France. Quand le déshonneur d'une faillite nationale pèse si peu et la soumission à la notat...

à écrit le 29/11/2011 à 8:32
Signaler
comment preter son argent a des gouvernants qui dépensent sans compter depuis des décennies,bien incapable de gerer tout simplement des recettes et des dépenses,tellement facile avec l'argent des contribuables...preter oui mais seulement en cas de ba...

à écrit le 29/11/2011 à 7:53
Signaler
Le jour ou le budget sera équilibré,je me poserai la question.

à écrit le 29/11/2011 à 7:28
Signaler
Je voudrai comprendre pourquoi "racheter des emprunts sur le second marché" ? Ceux qui ont prêté (créanciers) comme le débiteur (l'état français) se sont engagés sur une période et un taux de rémunération variable selon la date et le type d'OAT achet...

à écrit le 29/11/2011 à 7:19
Signaler
Salut la France. En tant que Belge, j'avais lu des commentaires assez similaires sur le site de notre journal 'Le Soir' quand notre Etat, que tous disaient moribond, a lancé un emprunt somme toute classique ( il revient de trimestre en trimestre, mai...

à écrit le 29/11/2011 à 6:56
Signaler
Il me semble qu'il serait plus approprié que la BCE prete aux états au même taux qu'elle prete aux banques de 0 à 1% plutôt que les états soient dans l'obligation d'emprunter aux banques privées de l'argent à 4% et plus, argent provenant de la BCE, ...

le 29/11/2011 à 8:56
Signaler
C'est une trés bonne idée , la BCE ou la banque de France prête au états à zéro ou un un pour cent car il s'agit d'un droit régalien par contre elle se rémunére en prêtant aux banques privées : il n'y aurait plus de spéculation donc assénissement de ...

le 29/11/2011 à 10:37
Signaler
vous avez tout à fait raison. cette idée avait déjà été émise par l'ex trader Fiorentino dont on peut penser qu'il savait de quoi il parle, étant lui même "de la maison".

à écrit le 29/11/2011 à 6:46
Signaler
Il faut avant toute chose que l'état fasse son travail avec tous les avantages accordés aux uns et aux autres niches fiscales, heures supplémentaires etc .....

à écrit le 29/11/2011 à 6:41
Signaler
Le chiffre d'un français sur trois me semble faible, de la dette d'Etat français on en a déjà plein nos assurances vie en euros. On a coutume de dire qu'il s'agit du placement préféré des français avec le livret A, sans doute que plus d'un tiers de l...

à écrit le 29/11/2011 à 6:34
Signaler
c'est une histoire a coluche, investire dans une dette!!!!!il y a blanc et plus blanc que blanc!!!!!!!! ici c'est plutot un blanc SALE!!!!!!!

à écrit le 29/11/2011 à 6:02
Signaler
Prêter à l'Etat, c'est comme mettre ses économies dans le caniveau. Avec l'Etat et les collectivités territoriales, de droite comme de gauche, c'est toujours plus de moyens, d'argent et de taxes, jamais d'économies et d'efficience. Les problèmes de d...

à écrit le 29/11/2011 à 5:40
Signaler
Oui; c'est la solution; plutôt que de se demander si les marchés sont ceci ou cela, il faut les mettre en concurrence. A un taux de 3-3,5% et un petit avantage fiscal pour ceux qui payent l'isf (déduire le montant des emprunts de l'isf déclaré penda...

le 29/11/2011 à 6:20
Signaler
Pourquoi donner la possibilit?e d?ire les interets d'emprunt de l'assiette de calcul de l ISF? Vous voulez le beurre et l' argent du beurre?: gagner doublement par le taux de r?n?tion d'emprunt et la d?ctibilit?iscale! Voil?e quoi aggraver la dette d...

à écrit le 29/11/2011 à 5:26
Signaler
Il faudrait que je sois fou pour investir dans la dette française.UMP ou PS, même combat vers l'assassinat de la Nation. Le fédéralisme européen a été mis en place par la République de Weimar en 1919 pour les mêmes raisons : dette astronomique, créat...

le 29/11/2011 à 8:23
Signaler
Il est quand m? incroyable de comparer notre situation ?elle de l'allemagne d'entre deux guerre! Aujourd'hui seul un f?ralisme plus fort nous permettra de nous en sortir. Les allemands ne sont pas si loin du compte. Et le fais de se f?raliser ne veut...

à écrit le 29/11/2011 à 5:07
Signaler
pour moi c'est oui, ... mais après le défaut de paiement des dettes actuelles et un changement de gouvernement. je ne prête qu'aux gens en qui j'ai confiance

à écrit le 29/11/2011 à 0:00
Signaler
Non je ne veux pas acheter de la dette. Pourquoi ? Parce que je n'ai pas confiance en VOUS, les français geignards qui attendent tout du gouvernement, sans comprendre que ce que dépense le gouvernement c'est pour tenter de vous rendre le sourire.

à écrit le 28/11/2011 à 23:42
Signaler
S'agissant d'un emprunt cet argent ne sera pas disponible à tout moment. Puis, la situation des banques n'est pas terrible non plus. En cas de difficultés, c'est encore l'état, c'est à dire le contribuable, et ... les souscripteurs de cet emprunt qui...

à écrit le 28/11/2011 à 22:19
Signaler
Le trésor, c'est pour payer des contraventions de parking de résidence ou de trottoir; Non ?

à écrit le 28/11/2011 à 22:04
Signaler
Etant donne que nous sommes TOUS plus ou moins fautifs de cet endettement de l'Etat, j'irais presque a pousser le bouchon un peu plus loin en proposant: - suppression totale du livret A - creation d un vehicule pour investir dans la dette francai...

le 29/11/2011 à 5:33
Signaler
Je ne suis en rien responsable du coût de l'immigration imposée, de la CMU aux clandestins, des 75.000 euros du four à pizzas de Air Sarko One ou de la subvention de l'U.E. de 471.000 euros pour la création d'un centre de fitness pour chien pour les ...

à écrit le 28/11/2011 à 22:00
Signaler
A mon avis il faut que l' etat français émetteune souscription obligatoire. (Dans les années 80 lors du premier septennat de Miterrand il y avait eu une telle souscrption obligatoire pour sortir des difficultés survenues en 1983) En sus de cette so...

le 29/11/2011 à 5:36
Signaler
Vous avez la mémoire courte. Les deux premières mesures que vous indiquez avaient propulsé le dollar à 10 francs et les taux d'intérêts à 20 %, plongeant les ménages dans la misère et obligeant des renégociations de crédits avec les banques. Heureuse...

à écrit le 28/11/2011 à 21:58
Signaler
l "56% estiment que cela dissuaderait lesdits Etats de faire de réels efforts pour réduire leurs déficits " c'est ça le vrai problème le jour où il y aura de la part de nos dirigeants une véritable envie de réduire les déficits alors oui ce s...

à écrit le 28/11/2011 à 21:57
Signaler
Pourquoi il ne faut pas prêter à l'Etat aujourd'hui - c'est le pire moment pour acheter de la dette publique : le niveau de risque de défaut s'accroit de jour en jour - prêter aujourd'hui à l'Etat lui permet simplement de continuer à payer les invest...

le 29/11/2011 à 5:37
Signaler
Excellent commentaire.

à écrit le 28/11/2011 à 21:53
Signaler
Acheter des obligations du Trésor suppose d'abord de la Confiance dans le débiteur et secondairement un rendement satisfaisant . Ces deux critères sont massacrés par les manipulations et boniments qui ont envahi la vie des citoyens dans des proportio...

à écrit le 28/11/2011 à 21:51
Signaler
Si cet emprunt sert à rembourser la dette et à éviter le renchérissement de taux après une dégradation de la France , OUI à 100% . Du moment que la rémunération égale ou est légèrement supérieure celle du livret A, c'est beaucoup plus raisonnable que...

le 29/11/2011 à 5:38
Signaler
Bon, et bien, allez-y Isabelle. Mais ne m'attendez pas pour faire mon chèque, j'aurais du retard hein ...

le 02/12/2011 à 15:04
Signaler
comment voulez-vous "rembourser de la dette" ... en en émettant davantage ???????????

à écrit le 28/11/2011 à 21:38
Signaler
Même pas en rêve ! lol Même pas en banque !

à écrit le 28/11/2011 à 21:33
Signaler
L'Etat met quoi en caution en face de ces emprunts ? La Tour Eiffel ou l'Arc de Triomphe ?

le 29/11/2011 à 5:38
Signaler
Les E-bonds en caution ! Que du bonheur ! Plus vous perdez ... plus vous perdez !

à écrit le 28/11/2011 à 21:32
Signaler
Je ne suis pas d'accord pour investir dans la dette de l'état, je n'ai pas confiance au gouvernement, et de toute façon je ne suis pas responsable de la dette, pourquoi ce ne sont pas les banques et les financiers qui investissent sur la dette, car n...

à écrit le 28/11/2011 à 21:32
Signaler
NON

le 03/12/2011 à 16:37
Signaler
OUI

à écrit le 28/11/2011 à 21:31
Signaler
Acheter de la dette de l'Etat si le taux est supérieur au livret A peut être intéressant et surtout montrer aux agences extérieures que les français savent résoudre leur problèmes en interne.

à écrit le 28/11/2011 à 21:17
Signaler
Oui, je suis tout à fait prêt à investir si un collecte est organisée. Je vois une collecte de type Livret A sans plafond ou une collecte de type emprunt obligataire garanti par l'état. Cela aurait, pour ma part, l'intérêt de rendre la France indépen...

le 29/11/2011 à 5:42
Signaler
Et votre argent irait tout droit dans le remboursement des intérêts mais certainement pas du capital. Pour mémoire, la dette actuelle de la France est de 1713 milliards d'euros. Il faudrait liquider tous les plans d'assurance-vie des français pour s'...

le 03/12/2011 à 16:39
Signaler
Rien que le livret A, c'est 198 milliards.

à écrit le 28/11/2011 à 21:13
Signaler
Combien de français savent de quoi sont constitués les fonds en euro de leurs contrats d'assurance ? Très peu et cela ne les empêche pas d'y placer leurs économies. Ce sondage montre une fois de plus l'ignorance économique de nos concitoyens.

à écrit le 28/11/2011 à 20:52
Signaler
A ces FRANCAIS incorrigibles, acheter de la dette quand le système est en faillite, on avait tout vu mais là il fallait oser...

à écrit le 28/11/2011 à 20:51
Signaler
5OO MILLIARDS DE PERTES POUR LA FRANCE DEPUIS SARKO, QUI N EST PAS LE SAUVEUR DE L EURO;

à écrit le 28/11/2011 à 20:46
Signaler
LE DEFICIT DE LA FRANCE DEPUIS SARKO A AUGMENTE DE 5OO MILLIARDS;ce n'est pas lui qui sauvera l 'euro.

à écrit le 28/11/2011 à 20:43
Signaler
Les épargnants rétiscents à investir sont, je pense, des gens qui n'ont pas grand chose à investir, alors ça ne change rien du tout au fait que le tiers des français les plus riches prêteront tant que l'Etat le proposera. Les autres resteront au livr...

à écrit le 28/11/2011 à 20:42
Signaler
'faut être Belge pour tomber dans ce panneau... En effet, l'état belge a déjà réussi à prélever plus d'1 milliard grâce à cet impôt déguisé.

à écrit le 28/11/2011 à 20:31
Signaler
"Seriez-vous prêt à placer une partie de vos économies dans des obligations du Trésor ?" Pourquoi cet emprunt ne serait-il pas indexé sur le cours de l'or ? Sinon, quel intérêt ?

à écrit le 28/11/2011 à 20:22
Signaler
Nous ne sommes plus en 1870 lorsque les prussiens voulaient "mettre la France à genoux pour un siècle" en nous faisant payer une rançon de guerre monstrueuse ... Elle a été réglée par les français en quelques semaines ... sans toucher au Trésor de l'...

le 28/11/2011 à 21:32
Signaler
L'affaire du Crédit lyonnais a coûté l'équivalent de la "rançon de guerre monstrueuse" payée en 1870. L'affaire Tapie nous a coûté plus cher que la guerre de Libye.

le 29/11/2011 à 5:43
Signaler
Bonne mémoire tous les deux, c'est bien.

à écrit le 28/11/2011 à 20:18
Signaler
Je suis prêt à investir dans des obligations de l'état Français pour peu que le taux soit situé entre celui d'un livret A et celui des taux du marché. Le blocage de l'épargne doit en effet générer un meilleur taux qu'un livret A totalement liquide. ...

le 28/11/2011 à 21:54
Signaler
Tu n'a rien compris, tu ne vois pas que ta rémunération est bouffée par l'inflation et que tu perd de l'argent avec un Livret A????

à écrit le 28/11/2011 à 20:17
Signaler
NON

à écrit le 28/11/2011 à 20:09
Signaler
on va surement pas aller donner notre fric a sarko aprés toutes les taxes et les augmentations qu'il nous a imposées!! Il a qu'a demander à ses amis les riches

le 28/11/2011 à 21:30
Signaler
Remarque totalement idiote !

à écrit le 28/11/2011 à 20:03
Signaler
Acheter de la dette de son pays c'est toujours bon à prendre ! Car qui dit dette, dit impôts futurs pour payer les intérêts. Donc comme tous les français vont payer ces impôts ; ceux qui peuvent préalablement acheter de la dette auront cette charge d...

le 28/11/2011 à 21:56
Signaler
fait dodo, dodo mon p'tit frère, fais dodo, t'aura pas du gâteau... le reveil va etre difficile Stormy et avec un nom pareil, ça va faire mal, the storm is close to you...

le 28/11/2011 à 22:27
Signaler
exact ! celà explique la justesse de ce sondage qui donne la proportion des français qui paient l'impôt

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.