Le Yo-yo de François Hollande sur Hadopi

 |   |  574  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Notre partenaire suisse le Temps juge sévèrement l'ambigüité du candidat socialiste. Et l'indécision de Sarkozy sur la question. Marine Le Pen en profite pour prendre une posture pro-geeks...

Cela avait tout l?air d?un «je vous ai compris» à la Nicolas Sarkozy adressé à la communauté geeks. Au Bourget (Seine-Saint-Denis), dimanche 22 janvier, pour lancer la dernière ligne droite de sa campagne à l?élection présidentielle française, François Hollande s?est fendu d?un discours-fleuve sur l?après-Hadopi, la Haute Autorité pour la diffusion des ?uvres et la protection des droits sur Internet mise en ?uvre sous la mandature de Nicolas Sarkozy.

Sur cette question, le socialiste, souvent critiqué pour son manque de précision quant à son programme politique, a brillé par son ambiguïté. Esquissant tantôt un sourire aux acteurs de l?économie numérique (Google), tantôt un «je t?aime» au monde culturel, François Hollande a dit tout et son contraire. Une valse-hésitation pour ne pas froisser d?une part les producteurs et auteurs, de l?autre les internautes. Qu?a voulu dire Hollande? Personne ne sait. Enfin pas de manière certaine.

François Hollande a sous-entendu son désir d?abroger la loi Hadopi purement et simplement, qu?il accuse de ne pas avoir «rapporté un sou aux artistes» et d?avoir «opposé la création et le public». Abrogation? Euh non, Hollande a dit remplacement. Le socialiste revient quelques jours plus tard sur ses déclarations sentant bien qu?il s?attire les foudres des majors.

Va pour le remplacement. Mais par quoi? «Une loi sur l?exception culturelle» pardi, soit l?idée d?une licence globale qui ne dit pas son nom. Quel contenu, quels objectifs, quelle méthode? François Hollande ne se mouille pas ou peu. Il abat une nouvelle fois la carte du consensus au risque de décevoir. Une indécision qui fait bouillir Nicolas Sarkozy, artisan d?Hadopi.

Le président sortant s?est dit «sidéré» par les déclarations de François Hollande. «L?absence de courage, c?est vous, les créateurs, qui allez la payer», a-t-il lancé. Nicolas Sarkozy a de son côté appelé à plus de réglementation. «La culture n?a pas à souffrir de la déréglementation du monde nouveau. Veut-on absolument, par absence totale de courage politique, appliquer le même modèle (que la finance) à la culture? Je m?y refuse».

Nicolas Sarkozy fait la girouette. A l?heure de dresser la politique numérique du président sortant, on peine à oublier un début de mandature marquée par une approche paniquarde du Web, qui a conduit à la mise en ?uvre d?Hadopi. Puis on se surprend à voir le président tout sourire chez Google, le 6 décembre 2011, lors de l?inauguration des locaux parisiens de la firme américaine. Bref, on n?y comprend plus rien.

Le match dure depuis cinq ans. Et c?est Marine qui risque bien de remporter la partie. Là où l?UMP et le PS tergiversent, la frontiste développe un programme numérique clair. Elle adopte une posture de défenseur du Net. En résumé: Hadopi, Loppsi 2, Traité Acta, et toutes autres tentatives du gouvernement pour restreindre la liberté des internautes, elle n?en veut pas. Et plaide pour la mise en place d?une licence globale. Rien de neuf. Mais à défaut de se perdre dans des contradictions, Marine semble garder le même cap. Hollande et Sarkozy sont prévenus.

Un article que l'on peut retrouver sur le site du Temps en cliquant ici

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2012 à 17:12 :
Après le rêve la dure réalité. Les uns font des efforts pour remplir les caisses et d'autres reviennent pour les vider. C'est le cercle vicieux.
a écrit le 28/01/2012 à 15:19 :
Après Oui-Oui, Yo-Yo. Le PS, c'est l'île aux enfants, le bonheur en moins.
Réponse de le 28/01/2012 à 17:16 :
je pense que cette fois-ci pr la premiere je n'irai pas voter , trop ecoeurée et certaine que je ne serai pas la seule
Réponse de le 30/01/2012 à 8:22 :
Ne pas aller voter c'est la pire des solutions. L'offre politique est très large en France de l'extreme gauche a l'extreme droite en passant par des souverainistes de droite et de gauche. Profitez donc de la chance de vous exprimer qui vous est offerte meme si le candidat qui vous convient le mieux n'a aucune chance de gagner. Augmenter le score d'un candidat fait exister les idées qu'il défend.
Comparez avec les autres démocraties ou seul deux ou trois partis existent vraiment (USA, RU, Allemagne, Espagne...).
a écrit le 28/01/2012 à 13:54 :
Hadopi a pris le problème a l'envers depuis le début, c'est clair :

http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/
(d'ailleurs écrit à Olivennes qq autres à l'époque, mais bon)

Et effectivement la licence globale, ou le tout plus ou moins basé sur taxes (toujours pas compris la proposition du PS), est une non solution typique :
http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/

Ce qu'il faut c'est quelque chose comme ça :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/

Et même rôle "m account managers" que pour cela :
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/
Aussi

Car ne pas oublier que pour ce qui est de la problématique "données personnelles clés" et "identité sur le net" (bataille rangée actuelle utilisation comptes facebook , twitter, g+ pour se loguer sur quasi tous les sites), aucune loi uniquement "défensive" ne fonctionnera dans le contexte actuel, vraiment besoin de la définition d'un nouveau rôle et organisations associées.
Techniquement tout est quasi déjà là, c'est vraiment le rôle et son cadre légal qu'il manque.
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

Et ne pas croire que techniquement il manque beaucoup de choses, de fait quasi tout est là, ce qu'il manque vraiment par contre, c'est bien la définition du nouveau rôle, organisations associées et cadre légal
a écrit le 28/01/2012 à 13:47 :
il y a pas d ambiguté a avoir il faut envoyer au bagne c est voleur de musique
a écrit le 28/01/2012 à 13:34 :
Un président tranche, un candidat rassemble.
a écrit le 28/01/2012 à 13:29 :
On voit bien la l'indécision de nos candidats, toujours prêts pour la pêche aux voix, mais
Sans aucune perspective.
a écrit le 28/01/2012 à 12:54 :
Tiens oaih de toute facon comme rien ne change depuis 30 ans je vais p'tet bien voter FN moi !
Réponse de le 28/01/2012 à 15:20 :
Ce n'est pas tout à fait vrai, depuis trente ans, c'est de pire en pire. Et oui, il faut évidemment voter pour que cela change en nettement mieux. Mais cette perspective effraie les tyrans.
Réponse de le 28/01/2012 à 21:57 :
Moi j'ai pas peur et je suis bien decidé à voter FN. C'est notre seul issue!
Réponse de le 29/01/2012 à 10:38 :
Je suis d'accord avec toi Greg!
a écrit le 28/01/2012 à 12:45 :
François et la laïcité, la aussi, ambigu le personnage, il avance à pas feutrés, musulmans obligent, c'est un électorat à ménager et tant pis pour la laïcité qui va en prendre un sacré coup avec la gauche. Ne parle-t-elle, en catimini d'une " Laïcité compréhensive ", ( au sujet du halal dans les cantines scolaires ) une HONTE, la laïcité est une et indivisible, il n'y a pas de compromission possible pour un vrai républicain, un démocrate, un laïque, mais le bas calcul politique est prêt à sacrifier ce qui fait la grandeur de la France... Français ayez l??il, on vous trahit.
Réponse de le 28/01/2012 à 21:55 :
Votons LEPEN pour que nos enfants continu à manger du porc dans nos cantines
Réponse de le 30/01/2012 à 12:20 :
D'accord, comme je le dis par ailleurs , le 'Halal' à l'école c'est Munich !!! ET Hollande fait du Dalladier !
Quand on aura baissé le froc sur ce point, plus rien n?arrêtera les islamistes dans leur escalade de demandes visant la Charia, ultime et indiscutable objectif !
Réponse de le 31/01/2012 à 15:46 :
mdr!!!
a écrit le 28/01/2012 à 12:27 :
Marine marque encore un point
Réponse de le 28/01/2012 à 12:54 :
vous avez raison avec Hollande c'est du cafouillage ATTENTION
Réponse de le 28/01/2012 à 13:09 :
Marquer des points, c'est facile, tout le monde peut le faire, après les belles paroles, il faut prendre des décisions, et après avoir pris des décisions, il faut les faire appliquer, c'est tout de suite plus compliqué.
Réponse de le 28/01/2012 à 16:01 :
veredique a raison marine a marquer six points !
Réponse de le 28/01/2012 à 21:52 :
Allez Marine on est tous avec toi!
a écrit le 28/01/2012 à 12:18 :
C'est le yoyo dans beaucoup de domaine et si il est élu il fera comme Sarkosy : Expliqué nous comment on fait de la croissance en pleine récession ? Tous les candidats n'ont aucune réponse à cette question qui s'impose . Et sans croissance que faites vous beaux énarques emplumés ?
Réponse de le 28/01/2012 à 12:55 :
Une seule solution pour faire remonter le moral des troupes (aka citoyens francais des basses-spheres) : le loisir gratuit pour tous.
Réponse de le 28/01/2012 à 12:59 :
TOUT A FAIT D'ACCORD MAGICIEN AVEC HOLLANDE C'EST LA SOUPE POPULAIRE.
Réponse de le 28/01/2012 à 15:57 :
une seule solution voter marine chers francais car hollande et sarkozy vous bouffe votre fric et vous endorme comme desz bebe !
Réponse de le 28/01/2012 à 17:27 :
NON ce n'est pas le président qu'il ns faut - mais qui a droite ?
Réponse de le 28/01/2012 à 21:51 :
Je suis d'accord pour voter Marine... Il faut pas avoir peur du FN....il faut avoir peur de la droite et de la gauche!
a écrit le 28/01/2012 à 12:04 :

gauche__droite ^^revolu
Réponse de le 28/01/2012 à 12:56 :
VRAI.
cinquieme republique - revolue
Réponse de le 28/01/2012 à 17:25 :
Nous n'avons pas eu le bon Président a DROITE !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 29/01/2012 à 8:51 :
attention aux erreurs de choix,la situation économique (européenne) est pire que vous ne le croyez,ne faites pas confiance aux beaux parleurs,sinon ce sera une chute vertigineuse dans la précarité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :