Hollande demande à l'Allemagne d'annuler l'introduction d'un contrat à terme sur la dette française

 |   |  362  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
François Hollande souhaite que les autorités allemandes "annulent" l'introduction d'un contrat à terme sur la dette de la France, en passe d'être lancé par une société allemande et qui représente à ses yeux une "une spéculation encouragée au détriment des pays (...) concernés".

Dans un entretien avec le site d'information Mediapart, le candidat PS à la présidentielle a estimé que ce contrat n'était "pas une agression contre la France mais une spéculation encouragée au détriment des pays qui peuvent être concernés". "Ma position, ça serait de demander aux autorités allemandes de faire annuler cette introduction", a-t-il déclaré.
Eurex, spécialiste des produits dérivés et filiale du groupe boursier allemand Deutsche Börse, doit lancer lundi un contrat à terme sur les obligations d'Etat françaises de long terme. Il s'agit d'un instrument permettant à un investisseur d'acheter un titre à un prix fixé à l'avance pour un règlement effectif à une date ultérieure.
Mais plusieurs partis politiques, dont le Front de gauche, Europe Ecologie-Les Verts et le Front national, y voient un outil pour favoriser la spéculation contre la dette française à la veille de la présidentielle et accusent les autorités financières et politiques de laisser faire.

"Est-ce que nous devons laisser faire librement la spéculation?"

M. Hollande a relevé, en référence à des propos de Jean-Pierre Jouyet qui est un de ses proches, que "le président de l'Autorité des marchés ici en France (l'AMF, ndlr) a dénoncé cette introduction". M. Jouyet a estimé que cette introduction n'était "pas un bon signal" dans le contexte actuel.
Alors qu'une journaliste lui objectait que les autorités allemandes n'avaient pas le pouvoir d'annuler cette introduction, le candidat socialiste a répondu: "C'est tout l'enjeu de ce que nous devons faire à l'échelle de l'Europe. Est-ce que nous devons laisser faire librement la spéculation?", a-t-il demandé.

"Aucun pouvoir"

D'après lui, il y a "un certain nombre de produits financiers qui devraient être purement et simplement interdits, ceux qui ne sont pas liés à la couverture d'un risque réel. Quand le produit lui-même est détaché de la valeur d'un bien, il n'a pas à être mis comme enjeu de la spéculation".
Vendredi, le ministère français des Finances a déclaré n'avoir "aucun pouvoir" pour autoriser ou interdire ces contrats à terme sur la dette de la France.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2012 à 21:08 :
Ils en ont beaucoup des comme ça en Corrèze ???

Si on lui dit que la spéculation est encore plus soutenue les jours de pleine lune il est capable de promettre qu'il va interdire la pleine lune...

Les peupliers ne montent pas au ciel.
a écrit le 15/04/2012 à 15:08 :
"un certain nombre de produits financiers qui devraient être purement et simplement interdits"mais faut il rappeler au candidat socialiste, que la politique de l'endettement a été mise en place dès 1981, par eux et d'un marché financier élargi avec la création dès 1984 de 3 instruments les OAT BTF BTAN correspondants a des obligations d'état et destinés aux investisseurs étrangers. Ainsi que le démantèlement du contrôle des changes à partir de 1985.Le retour de bâton est que tôt ou tard les créanciers auront un droit de véto sur les politiques publiques et une puissance de feu foudroyante.
Cette dette est détenue par des banques, des assureurs,et des étrangers.
Il est urgent de réduire notre dette, faire des économies et des réformes structurelles.
Réponse de le 15/04/2012 à 16:56 :
la politique de l'endettement a été mise en place dès 1974 ... et depuis 1974 il n'y pas eu un budget a l'équilibre à gauche ... comme à droite !
Réponse de le 15/04/2012 à 21:28 :
La loi VGE de 1973, qui réforme la banque de France a été votée pour éviter que les gouvernement ne soient tentés de financer leur endettement par l'inflation avec la mise en place de garde fous,
l'explosion de la dette coïncide avec les dérégulations massives dans les années 1980 qui ont permis a l'état d'emprunter massivement aux marchés financiers internationaux, et depuis, il n'y pas eu de volonté politique pour entreprendre les réformes nécessaires pour réduire la dette qui est abyssale.
a écrit le 15/04/2012 à 11:53 :
Pour éviter la spéculation le seul remède c'est de ne plus avoir de déficit. Pas un budget voté ne serait-ce qu'à l'équilibre depuis 35 ans... C'est ça la vérité du moment !!
Réponse de le 15/04/2012 à 12:16 :
Et etablir des regles pour encadrer la finance.C un peu juste comme arguement. Et pour la speculation alimentaire qui entraine des famines,vous envisagez quoi,qu'il faut produire plus,plus d'agriculteurs ou manger moins. Mon neveu de 8ans pourrait avoir le meme argument....Vous oubliez que la dereglementation a cause enormement de degat et que la dette par ex,celle du japon(plus de 200%) du pib ne pose aucun probleme.Pourquoi?! Parcequ'elle est detenu par ses citoyens et qu'il ne viendrait jamais a l'idee des citoyens d'un pays d'attaquer leurs dettes....
Réponse de le 15/04/2012 à 12:27 :
pour éviter la spéculation, il suffit de supprimer ce mot du dictionnaire.
Réponse de le 15/04/2012 à 15:08 :
@rb : Le montant emprunter par la france chaque année est supérieure au montant total de français !
Donc vostre remarques est théoriquement juste, mais en pratique irréalisable !
Donc, il doit nécéssairement y avoir la présence d'un créancier étranger !
D'autre part, meme si l'etat lançait un emprunt citoyens devant les français, je ne suis pas convaincu que ceux ci répendraient à l'appel !!
En effet, le français moyen n'est pas fou !! Et comme tout créancier, il veut revoir son argent avec les interets!! (le contraire d'une faillite)
Réponse de le 15/04/2012 à 15:50 :
être a l'équlibre budgétaire ne suffit pas pour être dispenser d'emprunter, c'est là que réside l'arnaque.
Réponse de le 15/04/2012 à 16:21 :
Quelle erreur de vouloir l' équilibre !
Il faut être endetté mais de façon raisonnable. Quand un ménage s'endette pour construire sa maison, il doit seulement veiller à son niveau d' endettement mais s'ils veut attendre d' avoir le cash pour acheter, ça peut durer !
Les Etats c'est pareil: Il faut emprunter et s' endetter pour investir. Raisonnablement
Réponse de le 15/04/2012 à 17:22 :
letarmo je suis d'accord avec toi pour investir il faut accepter de s'endetter raisonnablement .... Mais la socialisation des dettes de la crise des Subpimes (et de ses conséquences comme chômage technique généralisé, participation aux plans de sauvetage Irlandais et autres , etc...) vont nous empêcher pendant de nombreuses années d'investir ... il faudra attendre que nous repassions sous les 60% d'endettement ce qui va être long , très long .... Mais seul Hollande pourra résister a la tentation de droite de se "rembourser" en vendant les services publiques au privé et en laissant aux français la double note , celle du remboursement de la dette (inévitable) et celle de nouvelles cotisations supplémentaires privées !!!
a écrit le 15/04/2012 à 11:17 :
ha!ha!enfin un qui sait comment parler a angela!pas comme d'autres qui baissent leur pantalon(suivez mon regard)
Réponse de le 15/04/2012 à 17:32 :
Le toutou a sa mémère .. kel ?? ....
a écrit le 15/04/2012 à 11:11 :
Les marchés financiers comme vous dites non rien à foutre de la droite ou de la gauche ... Je ne vois pas comment vous pouvez croire qu'unPresident ou un autre y changera quelque chose ! Ils sont là et il faut faire avec .... Dans tous les pays où la Gauche est au pouvoir elle a indiqué que ce serait pour les empêcher d'agir ... Et puis bien contente d'y trouver son compte et son bouc émissaire elle fait bien agréablement avec ... Cela lui permet meme parfois de rester au pouvoir ...
Réponse de le 15/04/2012 à 11:42 :
Les marchés comme vous dites sont aux mains de mafieux et de racketteurs, les marchés débridés il faut les remette en cage comme des tigres dont le dompteur aurait laisser faire, c'est tout con c'est ça le problème, les marchés ne sont pas les maîtres, il faut les remettre à leur place. Ce qui passe par l'interdiction du financement des partis politiques par les banques, par les fonds d'investissement et tout ce qui touche de près ou de loin à la Finance ou mieux encore au monde des affaires. Idem en ce qui concerne le pantouflage, il faut l'interdire, interdiction pour les hommes et femmes politiques, de pratiquer des métiers de lobbyiste ou d'avocat ou de dirigeant de grande entreprise ou de vendeur international d'armement ou de grand équipement pendant un délai minimum de 3 ans après avoir occupé des fonctions ministérielles ou de présidence.
Réponse de le 15/04/2012 à 15:39 :
...l'interdiction devrait également s'appliquer bien entendu aux banques, banques d'affaires et fonds d'investissement ou tout ce qui y ressemble de près ou de loin (courtiers...).
Réponse de le 15/04/2012 à 16:21 :
Il leur restera donc le jardinage,la pêche, l'enseignement, la PME de quartier défavorisé, le militantisme dans des partis politiques ou des ONG, les métiers manuels (sauf de lui de tueur professionnel)....
a écrit le 15/04/2012 à 10:26 :
Il faut imposer une taxe de 1% applicable sur le nominal ou le notionnel (donc pas 0.1% ou 0.01% comme envisagé) sur tous les contrats de dérivés de crédits et tous les produits optionnels avec obligation de centralisation des transactions dans des chambres de compensations européennes (et de préférence à Paris, donc ni à Londres ni à Francfort), sinon les contrats n'auront plus aucune valeur sur le sol européen ou ailleurs, et si les anglais ne sont pas d'accord, dehors, on rapatrie toutes les transactions sur l'euro et le reste en Europe continentale, que les anglais aillent voir ailleurs.
Réponse de le 15/04/2012 à 11:31 :
Ridicule ! On ne peut pas rapatrier les transactions sur l'euro. L'euro est possédé partout à travers le monde par des millions d'individus indépendants, qui en font bien ce qu'ils veulent entre eux, quelles que soient les décisions liberticides des excités du protectionnisme. Les transactions se font à Londres parce que les conditions techniques et financières s'y prêtent. Demain, elles pourraient se faire tout aussi bien à Singapour, que tous les protectionnistes du monde n'y pourraient strictement rien.
Réponse de le 15/04/2012 à 11:53 :
80% des transactions sur l'euro ont été abandonnés à Londres.C'est ça le scandale.
a écrit le 15/04/2012 à 10:06 :
Et moi je propose d'annuler la dette française ;-)))
a écrit le 15/04/2012 à 9:39 :
les marchés financiers sont prets pour accueillir le futur president, soit il prend des mesures de reductions de la dette publique, et les creanciers feront les echéances de la France soit il persiste à maintenir son programme depensier et à ce moment il devra appliquer une politique d'austerité. Les candidats sont dans le reve
Réponse de le 15/04/2012 à 9:53 :
Le marché ? alors tu acceptes que ta vie soit regit par " le marché " ?? et bien moi non . Nous sommes en democratie , le peuple est souverain . La dictature du marché elle va finir comment d'après toi ? tu connais l'histoire ?
Réponse de le 15/04/2012 à 9:56 :
Tout à fait d'accord!
Mon pari? C'est que les marchés vont devoir augmenter les taux d'intérêt et dégrader les perspectives des finances françaises dés mai et quelque soit le président (le sortant est un interventionniste dépensier qui n'a pas réduit le train de vie de l'Etat, les autres candidats sont des dépensiers) afin d'OBLIGER la France à adopter une stricte discipline budgétaire!
Réponse de le 15/04/2012 à 10:33 :
Bravos, Arkoo, comme vous avez raison! Notre vie n'a pas a etre dictee par les marches ni par les banques aussi je propose d'obliger les banques a preter aux citoyens qui rembourseraient a leurs gres quand et si ils en ont les moyens. A bas la dictature du capitalisme. A partir du 7 Mai. on rase gratis
Réponse de le 15/04/2012 à 11:37 :
Le marché, c'est la démocratie, la vraie.
Réponse de le 15/04/2012 à 12:28 :
Non , le marché c'est la règne de l'argent . Cela implique que tout ce qui n'est pas rentable n'est pas bon . A ce rythme là , la santé , l education , les services publique , l environnement , le bonheur du plus grand nombre , ne seront jamais rentables . La rentabilité , c'est le profit de quelques une au detriment de la majorité . Ca s appelle l'oligarchie . C'est donc un recul democratique .
Réponse de le 15/04/2012 à 21:49 :
Faux, c'est Democratie qui a raison. Seuls les citoyens des pays riches beneficient d'une bonne couverture medicale, d'une bonne education et de tout le reste. Tout a un cout. Comme nos economies occidentales declinent, nos actuels avantages declineront aussi, par contre le niveau de vie des Brics progressera. L'occident n'a pas un droit divin au bien-vivre, Les Egyptiens, les Grecs ou les romains ont domine, mainternant c'est nous et puis ce sera d' autres.
Réponse de le 15/04/2012 à 22:45 :
Et vint la Chine (qui n'est pas une démocratie mais est insérée dans le marché avec succès) .... qui peut exploiter a volonté ses citoyens sans qu'ils n'aient les moyens de se soigner ou d'éduquer leurs enfants correctement (sauf une petite partie) en grâce à la dictature et tout en utilisant la mondialisation pour que les élites chinoises puissent toujours plus s'enrichir .... Si l'on doit adapter notre compétitivité à la sienne ... La démocratie ne sera plus qu'un souvenir ...
Réponse de le 16/04/2012 à 9:43 :
La democratie n'a -t-elle pas fait son temps ? Il faut quamd meme noter qu'elle a ete incapable de fonctioner face aux fortes crises Grecques et Italiennes et que dans ces 2 pays, elle a ete mise entre parenthese. J' espere qu'elle perdurera mais, democratie ou pas, l' occident devra baisser son niveau de vie. Notre domination touche a sa fin.
a écrit le 15/04/2012 à 9:31 :

le desenchantement est il si proche ,??
Réponse de le 15/04/2012 à 12:50 :
Non: Hollande a dit qu'il allait réenchanter le rêve français. C'est le lyrisme de la gauche.
Le 10 mai 1981, Jack Lang disait que la France passait de l'ombre à la lumière, le 6 mai prochain, il faut s'attendre aux même genre de bouffonneries.
A l'époque il y avait même une chanson qui était sortie pour la circonstance:

France socialiste
Puisque tu existes
Tout devient possible ici et maintenant

.... on connaît la suite
a écrit le 15/04/2012 à 8:57 :
Le meilleur moyen de lutter contre la spéculation, c'est de ne pas prêter le flan à celle-ci.
La recette : ne pas endetter le pays au-delà de ses capacités. Messieurs de droite ou de gauche arrêtez de chercher des boucs-émissaires pour vos fautes passées et présentes. Vous avez mal géré le pays pendant plus de trente ans, c'est pour cette raison que nous sommes aujourd'hui au bord du gouffre.
Réponse de le 15/04/2012 à 9:28 :
Si tous les matins je tape Pierre de 20? (=l'équivalent de ce que fait
Bercy pour 1 mld) pour rembourser Paul, dois-je m'étonner s'ils me demandent tous deux à voir mes comptes et à se demander comment je vais faire pour les rembourser ?
Voilà ce qu'il faut expliquer aux électeurs, c'est ça la vérité.
Réponse de le 15/04/2012 à 9:55 :
Nous sommes arrivés à un point ou le seul objectif de la gauche est de prendre le pouvoir per tous les moyens ... Au plus haut niveau puisqu'ils détiennent déjà tout au niveau local (+quand même déjà le Sénat) .... la politique sera symboliquement différente dans les premiers mois ... puis ils reviendraient à la même politique par la force des choses ... En fait l'objectif est surtout d'éviter de perdre des postes pour les copains avec l'annulation de la fusion prévue ou envisagée au niveau local (suppression des départements ou des cantons) et de passer des réformes pour les autres ( plus de pouvoir encore de la CGT dans les entreprises... pour ceux qui ne travaillent pas en entreprises vous n'imaginez pas à quel point leur action est bloquante ...) et ensuite de favoriser le vote de certains futurs électeurs au niveau local voire au delà pour pérenniser le tenue définitive au pouvoir ... Ce n'est pas illégitime .... C'est simplement pas dit dans la chanson ...
a écrit le 15/04/2012 à 8:40 :
Annuler les contrats à terme, c'est annuler les filets pour les acrobates du cirque.. Pas sur que beaucoup veuillent encore monter au trapèze pour les exercices de voltige..
Réponse de le 15/04/2012 à 8:56 :
Bili, votre remarque est trop subtile. Je ne suis pas sûr qu'Hollande la comprenne...
Réponse de le 15/04/2012 à 9:44 :
Si ce monsieur est élu il pourrait être constaté qu'il n'est pas utile de comprendre les problèmes de la France et de proposer des solutions ... Il suffira de lire les prompteurs écrits par les conseillers dans chacun des domaines ... Et de conclure qu'il faudra faire une commission pour arriver à une solution .... Si vous vous rappelez les guignols de canal + ( qui ont toujours fait les campagnes de Gauche, même s'ils n'ont pas toujours su tout maîtriser ... Ex Chirac qui est apparu sympathique malgré eux) nous aurons un flanc comme Président .... bien entendu l'image est un peu forte comme toute caricature ... mais elle vient de Gauche ...
a écrit le 15/04/2012 à 8:19 :
M. Hollande, si vous n'aimez pas les spéculateurs, ne travaillez pas avec eux. Point. Que des mesures très drastiques soient prise pour rembourser la dette et tuer le déficit. Cf. le programme de dépenses publiques.

M. Sarkozy, renégocier ces conditions d'accès, c'est bien. Se concentrer sur l'essentiel comme étant l'indépendance budgétaire c'est mieux.

Cette introduction de contrat à terme n'est qu'une mesure visant à encourager l'investissement en dette publique. Rien d'exceptionnel, cela va encore aider l'Etat à emprunter plus...
a écrit le 15/04/2012 à 7:44 :
Cassez le thermomètre comme cela le malade mourra mais le politicien sera content il dira qu'il ne savait pas. Quelle image nous donnons au monde. En outre si je me souviens bien c'est bien sous Francois Miterrand que le MATIF avait été crée. Nous sommes bien là au Bal des hypocrites
Réponse de le 16/04/2012 à 20:46 :
Tu sais où on le met le thermomètre d'habitude ....
a écrit le 15/04/2012 à 3:27 :
Malheureusement le ridicule ne tue pas... Mais qui va encore prêter à la France si les contrats de couverture de ce type n'existent pas ?
a écrit le 15/04/2012 à 2:29 :
j'espere que sarkosy pour lequel j'ai voté avec ferveur en 2007 sera battu en 2012.c'est quelqu'un qui est instable et qui fait le contraire de ce qu'il dit auparavant.maintenant si c'est hollande qu'il se debrouille avec la finance.s'il est juste comme il dit,qu'il ne depense pas plus que la france peut se permettre,il ne devrait pas y'avoir de problemes.
il faut absolument qu'il impose selon les revenus avec un bareme progressif et non spolier les gens qui ont du patrimoine mais peu de revenus.
revenons au taux d'isf d'avant la reforme de sarkosy mais avec un plafonnement à 85 pour cent des revenus.
Réponse de le 15/04/2012 à 9:35 :
C'est fou le nombre de personnes de gauche , et qui ont toujours été à gauche, qui prétendent aujourd'hui avoir voté en 2007 pour M. Sarkozy, et qui aujourd'hui indiquent qu'il n'existe pas de plus grande déception sur la planète que la leur ... et qui concluent enfin sur un vote incontournable pour M. Hollande... À quoi bon tenter de manipuler le lecteur ... personne (ou peu de personnes) vous croit...
a écrit le 15/04/2012 à 0:19 :
@ camarade truc, quelque soit l'homme qui va gouverner la France pendant 5 ans, c'est l'ouverture du coffre à Pandore, il est déjà ouvert mais là on va le multiplier par 100 000, et je vous en prie la France sous Mélanchon on à pas fini d'en bavez.
Réponse de le 15/04/2012 à 8:42 :
mon bulletin de vote n'ai pas encore mis dans l'urne!!!!!
Réponse de le 15/04/2012 à 10:28 :
Mélenchon ne peut ni ne veut gouverner : soyez tranquille de ce côté-là. D'où son programme défouloir. Déjà, quand ils veulent accéder au pouvoir, ils ne se sentent pas vraiment engagés par les promesses et programmes de campagne, alors quand ils ne le veulent pas, vous vous imaginez bien que le délire tourne à pleins tubes. De toutes façons, notre destin politique ne tiendra pas tant au prochain président, que ce soit Hollande, Sarkozy ou Bayrou qui sont tous trois fédéralistes, mais à la façon dont sera déconstruit l'Euro. Or sur ce point, il est bien difficile de savoir ce qu'il va se passer : il y a trop de joueurs dans la partie. Ce que je sais, c'est que l'Euro est déjà mort, et que les conséquences de cette mort peuvent aller de très positives à très néfastes selon la manière dont elle sera préparée par nos dirigeants. Vue leur incompétence en manière monétaire, à tous ces apprentis-sorciers, il y a de quoi être inquiet.
Réponse de le 15/04/2012 à 11:12 :
Oui l'euro est mort, du moins entrain de mourir, alors si vous voulez protéger le patrimoine de votre famille la seule solution sage est éprouvée c'est d'investir dans l'or.
a écrit le 14/04/2012 à 23:51 :
Le contrat à terme sur la dette "Matif Notionnel" a été crée en 1986 avec le PS au pouvoir, c'est un instrument de couverture du risque des obligations. Eurex émet aussi ce type de produits adossés aux obligations d'état allemandes et italiennes. La France en 2013 deviendra le premier emprunteur au monde, sa dette est colossale et pour se financer et attirer les prêteurs, elle n'a pas le choix et doit fournir des garanties.
a écrit le 14/04/2012 à 22:11 :
C'est un aveu. S'il est élu, le camarade Hollande va faire exploser notre déficit et par conséquent nos taux d'emprunt. Ce marché ne peut fonctionner correctement que si notre déficit explose. Elu, Sarko aura à coeur d'appliquer le budget qu'il a fait voter (4.4% de déficit).
a écrit le 14/04/2012 à 22:08 :
Certes, c'est un coup politique mais en même temps, il faudrait savoir ce que veulent les dirigeants allemands. Merkel nous a rebattu les oreilles sur le thème "non à la spéculation, uniquement des opérations de couverture, à bas les CDS à nu... Et j'en passe" Alors il faudrait savoir ce que veut Merkel ! De mon point de vue, c'est mieux que les CDS, échangés de gré à gré, très opaques... Mais les risques de spéculations et de destabilisation liés à ce type de contrats existent ! Les allemands aussi font le grand écart !!!!!
Quand à l'argument "on ne peut rien faire, circulez !" Pardon mais j'avais cru comprendre que l'Allemagne était responsable de ce qui se produisait sur son sol. S'ils estiment qu'il y a un vide juridique ou que la loi est mauvaise, les politiques peuvent en changer, ils sont élus pour ça ! Ce n'est pas Eurex qui gouverne !!!!!
Réponse de le 15/04/2012 à 14:38 :
Et à quand des lois contre les déficits des politiques, du conservato collectivisme responsable de cela . A quand les lois anti libérales qui minent l'économie ? A quand des lois contre les monopoles d'état et l'ultra syndicalisme ? A quand une loi pour virer les 3 millions de fonctionnaires en trop, les assistés abusifs et étrangers ? a quand la préférence nationale, comme tous les autres pays du monde l'appliquent pour eux memes ? A quand l'interdiction de toute doctrine bolchévique qui ruinent les mentalités et le pays ? A cela que répondez vous ?
a écrit le 14/04/2012 à 22:00 :
Au moins Hollande aboie ... contrairement au Toutou à sa mé-Merkel !!!!
Réponse de le 15/04/2012 à 1:34 :
Les chiens qui aboient ne mordent pas !
Réponse de le 15/04/2012 à 8:43 :
OUI OUI REVOLUTION VOUS L'AUREZ EN FRANCE ET A GRAND PAS.
a écrit le 14/04/2012 à 21:19 :
Il sait bien que l'Allemagne n'y peut foutre rien. Mais au moins aura-t-il paru s'opposer à cette chose. C'est là tout son objectif, modeste. Il ne s'adresse bien sûr pas à l'Allemagne, mais aux électeurs de Mélenchon.
Réponse de le 14/04/2012 à 21:46 :
pas que ....
a écrit le 14/04/2012 à 20:54 :
"Au milieu des années 1980, le ministre des finances de l?époque, Pierre Bérégovoy, avait lancé des contrats à terme sur la dette française, négociés sur le Matif (marché à terme des instruments financiers). Ces contrats ont disparu en 1999, au moment où Paris et Londres, partisans de la négociation à la criée, ont perdu le marché de la dette européenne face à Francfort, favorable aux ventes électroniques. A l?époque, il s?était trouvé des hauts fonctionnaires au ministère des finances et au Trésor pour regretter cette disparition : les obligations françaises allaient être pénalisées par rapport aux titres allemands, les Bunds, qui servent de référence à l?ensemble de la zone euro, déploraient-ils.

Pourquoi Eurex éprouve-t-il le besoin de relancer de tels instruments treize ans après ? « Parce que les clients le demandent. C?est une société privée qui ne cherche qu?à faire du profit. Ils anticipent des tensions sur la dette française, et sont sans doute prêts à les nourrir. Il y a toujours beaucoup d?argent à se faire dans les périodes troublées », raconte un arbitragiste. Des hedge funds confiaient récemment au Financial Times que les dettes européennes étaient leur meilleure source de profits : elles leur avaient rapporté en 2011 entre 11 et 13 % par an quand les autres investissements peinaient à faire du 4-5 %.

Au printemps 2009, quelques mois après la réélection de Silvio Berlusconi comme premier ministre en Italie, la même société allemande avait lancé le même type de produits sur la dette italienne, avant de les compléter par des dérivés sur le court terme un an plus tard. En septembre 2011, en pleine tourmente dans la zone euro, alors que tous les regards se tournaient sur les obligations italiennes, affichant alors des taux de près de 7 %, Eurex tirait le premier bilan de ses nouveaux produits. Pour s?en féliciter. « Les marchés financiers, touchés par la crise de confiance, ont besoin d?instruments appropriés, leur offrant des possibilités de couvertures plus sophistiquées pour les obligations des pays européens qui ne sont plus triple A. Nos dérivés sont conçus pour apporter aux traders et gestionnaires de fonds des couvertures viables dans un environnement où les écarts de taux entre les dettes de la zone euro s?élargissent », insistait-il.

Si de tels instruments ne sont pas à l?origine de la spéculation sur les dettes de la zone euro, ils en facilitent la propagation, à moindre frais. Et rien ne peut endiguer leur capacité de nuisance. Personne ne peut les interdire.

Avec la ferveur des nouveaux convertis, les gouvernements européens, épris de libéralisme, se sont complètement abandonnés aux mains des marchés financiers.

A l?exception de l?Allemagne qui a bataillé pour rapatrier le marché de sa dette chez elle afin d?en garder le contrôle, tous les autres l?ont laissé entre des mains extérieures.

Aujourd?hui, Eurex peut inventer à sa guise des produits sur les dettes française, italienne, espagnole, aucun gouvernement ne peut s?y opposer. Même si cela contrecarre ouvertement les tentatives de stabilisation de la BCE pour la zone euro.

Réponse de le 14/04/2012 à 21:47 :
" les dettes européennes étaient leur meilleure source de profits : elles leur avaient rapporté en 2011 entre 11 et 13 % par an quand les autres investissements peinaient à faire du 4-5 %"
a écrit le 14/04/2012 à 20:50 :
Hollande tente de se hisser au niveau de son ancienne compagne. Hollande, c'est la cruche en version masculine.
Réponse de le 14/04/2012 à 21:49 :
Qui c'est la cruche ?? celui qui bien que n'étant pas élu essaye de défendre ses concitoyens ... ou le toutou a sa mémère Merkel ?
Réponse de le 14/04/2012 à 22:06 :
Et Sarko a autant de voix que son actuelle compagne ...
a écrit le 14/04/2012 à 20:46 :
Ministre de 2006 à 2008 de l?économie et des finances de l?Italie, Tommaso Padoa Schioppa, président du Think Thank « Notre Europe ». Très grand responsable européiste. Les enseignements de l?aventure européenne : revue commentaire n°87 ,1999.

« La constitution européenne est une révolution même si les révolutionnaires ne sont pas des conspirateurs, blêmes et maigres mais des employés, des fonctionnaires, des banquiers et des professeurs.
L?Europe ne procède pas d?un mouvement démocratique, elle s?est faite suivant une méthode que l?on pourrait définir du terme « despotisme éclairé ».

a écrit le 14/04/2012 à 20:41 :
Sous son aire bonhomme ... il a des couilles ....
Réponse de le 14/04/2012 à 21:52 :
.... molles d'après Martine Aubry
Réponse de le 14/04/2012 à 22:12 :
Elle n'a pas du les retâter depuis longtemps ....
Réponse de le 15/04/2012 à 2:24 :
Il est facile d'aboyer pour se faire elir et tout aussi simple de se coucher une fois élu.
a écrit le 14/04/2012 à 20:41 :
Avec Mélanchon haut dans les sondages, les allemands ont de solides raisons de mettre en doute la solvabilité à moyen et long-terme de la France en permettant le lancement de contrats à terme sur la dette francaise. La France est un pays usé moralement, politiquement, culturellement, économiquement et financièrement. Tous les indicateurs économiques et sociaux sont au rouge et son crédit ("Credere", croire!) est totalement épuisé. Avec Mélanchon collé à ses basques, Hollande ne va être que la cerise sur le soufflé: son poids plume suffira à l'affaisser comme une crêpe. Je pense que Sarkozy a réalisé qu'il était plus avantageux pour lui de laisser la place au duo Hollande-Mélanchon qui va détruire le pays en quelques mois. Il tentera alors de renaître de ses cendres pour ramasser les débris et essayer de reconstruire la France. Malheureusement, Sarkozy n'a rien d'un homme providentiel et le coq gaulois continuera sans doute à brailler les deux pattes solidement plantées dans la mouise.
Réponse de le 14/04/2012 à 21:50 :
MélEnchon !
Réponse de le 14/04/2012 à 22:04 :
Suivant la tournure des événements à venir, il n'est pas exclu que l' Allemagne quitte la zone euro.
Réponse de le 15/04/2012 à 0:23 :
Les Allemands ne quitteront pas la zone euro, ils ont beaucoup trop à perdre.
Réponse de le 15/04/2012 à 1:31 :
@JB38 !
Les allemands sont pragmatiques pas dogmatique !
Ainsi si tout calcul fait, il est plua avantageux pour de partir que de rester : ALORS ILS SORTIRONT LES MARKS.
a écrit le 14/04/2012 à 20:16 :
Mais avec quelle légitimité? Hollande n'est rien qu'un candidat sans aucun droit de parler au nom de la France. Il devrait relire d'urgence LaFontaine ( le français pas le sarrois). Une attitude aussi démentielle ne laisse présager rien de bon si par malheur pour la France il devait un jour être notre "grand timonier".Il faut se méfier des médiocres car la moindre parcelle de pouvoir conférée en fait des despotes aveugles et impitoyables.
Réponse de le 14/04/2012 à 20:32 :
La démocratie c'est une chose, les statistiques en sont une autre, il est pratiquement acquis que Hollande va remporter cette élection, en ayant surfé avec talent sur la vague anti-sarko il le sait, et il est déjà dans cette perspective.
Réponse de le 14/04/2012 à 20:43 :
Il faudrait quoi ???? proposer de détaxer ces produits ??
Réponse de le 14/04/2012 à 20:49 :
Plus les jours passent et plus le comportement de Hollande devient lamentable il se voit deja president (d'apres les sondages), il se passera de mon vote il n'en a pas besoin puisqu'il est deja en poste !! En gros c'est un nouveau sarkozy avec plus de pouvoirs (oui toutes les institutions sont deja passées a gauche) en gros le boulot ces derniers temps au qg du ps a ete de se repartir les ministeres !! Bref triste campagne, aucun programme pour eux les jeux etaient deja fait alors pourquoi s'occuper des français !!
Réponse de le 14/04/2012 à 21:04 :
Il est probable que MELECHON obtienne plus de voix que HOLLANDE au premier tour.
Réponse de le 14/04/2012 à 22:03 :
et si Lepen avait plus de voix que Sarko ... un duel Lepen Melenchon .... des perspectives de crises cardiaques chez les con-conservateurs
Réponse de le 15/04/2012 à 1:27 :
@Ahbon !!
Perspectives amusantes ! passionnantes ! mais au combien irrélles !
Réponse de le 15/04/2012 à 10:21 :
Content de te l'entendre dire ....
a écrit le 14/04/2012 à 20:10 :
Je suis pour que les banques françaises lancent un contrat sur la défaite de Merkel aux prochaines élections.
a écrit le 14/04/2012 à 20:01 :
De la pure gesticulation qui ne s'adresse pas à l' Allemagne, mais aux électeurs français, plus particulièrement ceux de Mélanchon.
a écrit le 14/04/2012 à 19:59 :
Bientôt il va envoyer les troupes sur la Ligne Maginot. Les "vaincus" de 1945 tiennent le haut du pavé.
Réponse de le 14/04/2012 à 20:43 :
Oui a l'époque peu de gens avaient le courage de se frotter a Hitler ....
a écrit le 14/04/2012 à 19:57 :
Merkel et/ou Schaeuble pourront lui répondre qu'Eurex est une entreprise de droit prive, et que l'Allemagne ne se plaint pas du Bund futures!
Réponse de le 14/04/2012 à 20:44 :
Le droit privé doit respecter certaines règles ... et les règles peuvent changer ... à l'avenir ....
Réponse de le 15/04/2012 à 2:02 :
La règle qu'il peut y avoir un contrat sur la dette allemande, un sur la dette italienne, mais certainement pas sur la dette française ? Encore une fois on veut briser le thermomètre en espérant éviter le problème..
a écrit le 14/04/2012 à 19:04 :
François est fidèle à lui-même: comique troupier ou Don Quichotte. Il va exiger de l4allemagne la renégociation de traité, il veut interdire les véhicules contre la France, mais c'est qui lui???
Réponse de le 14/04/2012 à 20:05 :
C'est probablement le prochain Président de la France et cela l'autorise à défendre nos intérêts. C'est bête, c'est simple, mais cela devrait suffire, non?
Réponse de le 14/04/2012 à 20:46 :
+1000 à bg ... car c'est l'essentiel !
Réponse de le 14/04/2012 à 21:00 :
En attendant il n'est rien, élu qu'il est par des statistiques. Il pourra la ramener lorsque les français auront voté et je ne crois pas que ce soit le cas ou alors ma montre retarde...
Réponse de le 14/04/2012 à 21:16 :
Ba si les sondages suffisent pourquoi aller voter ?? Pourquoi meme laisser le deoit de vote ?? Faisons un sondage tous les 5 ans ca sera plus simple, de tte facon le droit de vote n'est devenu qu'une illusion que vous choisissez quelque chose !!
Réponse de le 14/04/2012 à 22:04 :
Ce qui est révoltant c'est que Sarko ne dit rien , ... lui
Réponse de le 15/04/2012 à 1:25 :
@Tonio Delavega,
N.S ne dit rien en effet cela lui permet d'évité de se ridiculier !
F.H passe pour un idiot ! En effet, il n'a aucun pouvoir de de faire annuler les produits Eurex!!! Il a le droit de demander, mais les autres ont le droits de refuser !
D'autre part, sa demande est un aveu de faiblesse et d'impuissance !
En etre réduit à mandier l'annulatrion d'un contrat a terme !!!
La france est donc réduit à cela : mandier du temps et de la banté de la part des européens !?!?
J'AI HONTE
Réponse de le 15/04/2012 à 10:21 :
1- Qui ne demande rien .. n'a rien ... 2- comme il n'aura rien , il est probable que si il y a des négociations gouvernementales au sujet de règles fiscales ou aides diverses , ... le monde de la finance n'ai en retour rien n'on plus
Réponse de le 15/04/2012 à 22:49 :
Tiens , Sarko vient de dire qu'il veut reformer la BCE .... tout seul ..... Ceci dit il l'avait déjà un peu dit ... probablement pas assez fort pour que Mamie Merkel entende ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :