Le PS met à l'amende les heures supplémentaires

 |   |  435  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Gilles Carrez, président (UMP) de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, estime « déloyale » la fiscalisation des heures supplémentaires effectuées depuis le 1er janvier 2012 que vise un amendement socialiste. Selon lui, le pouvoir d'achat des Français sera amputé d'un milliard d'euros cette année.

C?est la dernières survivance de la loi Travail emploi et pouvoir d?achat (TEPA) votée le 21 août 2007. Et elle fait couler beaucoup d?encre. Alors que le gouvernement a déjà inscrit la suppression des exonérations des cotisations sociales des heures supplémentaires - sauf dans les entreprises de moins de vingt salariés - dans le projet de loi de finances rectificatif (PLFR) 2012, un amendement déposé par le Parti socialiste propose d?aller plus loin. Il vise à soumettre les heures supplémentaires effectuées à compter du 1er janvier 2012 à l?impôt sur le revenu.

La fin du « travailler plus pour gagner plus »

« Cette décision est absolument déloyale envers les Français qui ont effectué des heures supplémentaires en début d?année et dont ils pensaient légitimement qu?elles continueraient à être défiscalisées. La moindre des choses eût été de prendre pour date d?application le 1er septembre, comme c?est le cas pour le volet social du dispositif. La brutale rétroactivité de cette mesure n?est certes pas interdite d?un strict point de vue juridique, mais elle est déloyale du point de vue de la déontologie fiscale », explique Gilles Carrez, le député UMP, président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale. Selon ses calculs, cette mesure pourrait « priver les Français d?un milliard d?euros de pouvoir d?achat cette année ». Cette défiscalisation des heures supplémentaires devait permettre aux Français de « travailler plus pour gagner plus », un slogan martelé par le candidat Sarkozy pendant la campagne présidentielle de 2007.

La CGPME réclame l'application du principe de non-rétroactivité de textes

Les entreprises sont également vent debout contre cet amendement. Dans un communiqué, la CGPME explique que « les salariés ayant fait des heures supplémentaires non assujetties à l?impôt en 2012 seraient finalement contraints de verser leur quote-part au fisc ». « La CGPME s?insurge contre ce projet. Elle en appelle aux parlementaires pour qu?un des premiers textes adoptés lors du nouveau quinquennat ne soit pas la première entorse au principe de non rétroactivité sans lequel il ne peut y avoir aucune confiance entre le Parlement et les Français », précise le communiqué. La Confédération sera-t-elle entendue ? Ce n?est pas certain. « Il y a un règlement de compte contre la loi TEPA », estime Gilles Carrez qui qualifie « d?idéologique » le texte du collectif budgétaire qui sera présenté la semaine prochaine devant les députés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2012 à 19:34 :
je suis d'accord avec hollande , je travaille je suis obligée de faire des heures supplémentaires .j'aimerais bien partager , il manque du personnel pour assumer ces heures supplémentaires, on est crevé on en peut plus
Réponse de le 16/07/2012 à 12:11 :
cela va être comme les 35 heures, il n'y aura pas plus d'embauche...
Réponse de le 21/07/2012 à 11:53 :
Je suis obligé de faire des heures sup si je veux m'en sortir!!!
Qui peut vivre avec 1200 ? ??
Ce texte va favorisé une seule chose la délocalisation.
j'en ai marre de se pays de vieux, qui m?empêche de bosser et de gagner ma vie convenablement.
Vous ÊTES des FEIGNENT. Si nos heures sont supplémentaire sont retaxés que l'on reviennent à 39 H.
On est le seul pays du monde qui empèche les gens de bosser.
avec les crédits, les forfaits à 1? par jours ...
Ce gouvernement est encore plus terrible que l'ancien car il fait tout pour que l'on vive des aides sociales. Que l'on est le nez a peine hors de l'eau. Pour ne pas que l'on se révolte.

a écrit le 15/07/2012 à 7:21 :
a tous ceux qui pensent réellement que ce ne sont que les soit disant assistés de la société qui s'en prennent a cette mesure j'aimerais juste répondre qu'ils s?inquiètent peut être un peut d'une majorité a qui ont a enlevé le droit depuis bien longtemps de vivre déçament dans notre beau paye ! au profit de nos chères actionnaires
mais bien entendue difficile d?entendre cela lorsque on est pas touché
pour ma part je gagne 9300 euros net mensuel
et les heure sup j'en fait lorsque il y a demande
mais je les récupère en temps libre
et mon entreprise vient d'embaucher pour y remédier a cela alors que dire de plus ?
Réponse de le 15/07/2012 à 10:06 :
c'est sur qu'avec 9300 euros mensuel tu ne connais pas le calcul 'combien il me reste pour finir le mois ' a partir du 15 !!!!! moi je touche 980 euros !!!essai de vivre avec ca et aprés on verra !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 15/07/2012 à 10:53 :
a rebelle78:
je n'ai pas fais la conversion vois tu mais avant de gagner cela je devais nourrir une famille ( mon épouse moi et nos deux enfants) avec 6000 francs (c'est pas si vieux juste avant le passage a l'euros tu vois)
eh bien j'ai accepte de m?éloigner un moment d'apprendre deux langes (le germen et l'anglais)
d'en baver pendant six ans a taffer les week-ends la nuit et a des horaires pas possibles faire abstractions des jours fériés dimanches et autres fêtes et enfin accepter
de reprendre les cours (en germen et English) tout cela a 36 ans
accepter aussi ensuite les missions a l?étranger (sans la famille ) USA, Asie, Afrique ...
et voilà !
j'ai vue d'autres gens , d'autres cultures, et d'autres modèles socio économiques
et suis bien heureux en France a présent avec ma famille et notre régime politique bien plus juste que le précédent sans faire de politique ( je ne suis ni de gauche ni de droite et je met un point d'honneur a ce que cela soit respecte et non exploité par qui que ce soit n'en déplaise a certains )
et pour te rassurer enfin le calcul ne m'est pas étranger !
j'ai surement calculer bien avant toi vois tu
ouvrez juste les yeux et sachez voir les choses telles qu'elles sont et non pas telles qu'elles paraissent
"l?être et le paraître" (une question du XVIIe siècle)




Réponse de le 15/07/2012 à 16:33 :
Tu débarques dan, je fais 39h/semaine, je travaille samedis, dimanches, jours fériés et jusqu'à 22h le soir en horaires variables, j'ai également 2 enfants et une femme, et je touche... 1800? net (y compris les heures supp) sans tickets restaus, 13ème mois, primes, etc... J'ai accepté aussi des boulots de merde, des tâches ingrates, j'ai vu d'autres pays et d'autres cultures, je parle également deux langues.... Pour des gens comme moi, bien plus que pour toi, cette loi va être douloureuse.
a écrit le 14/07/2012 à 22:14 :
vous avez voulu Hollande ,vous l'avez maintenant ! ne venez plus vous plaindre ! Pourtant vous auriez dù être averti avec toutes les promesses des primaires ; dénoncées sitot qu'il a été choisi comme candidat ! lla solution à la crise c'est pas 32 h , mais c'est 40 h pour tout le monde , payées 35 ! et là on aura une chance de s'en sortir ; avec bien sûr supppression de toutes les RTT
a écrit le 14/07/2012 à 18:43 :
J'ai 10 salariés en France, mon marché export se développe fortement. J'ai donc accru ma production et recruté 8 personnes en Autriche, la ou le climat des affaires est stable et permet d'elaborer une strategie de developpement de maniere sereine. En France les lois changent tous les 3 mois pour un oui ou un non, pour un effet de communication, si en plus maintenant tout est retroactif alors la c'est le ponpon. En France j'engraisse mon expert comptable a chaque nouvelle idiotie de ces politiciens de droite comme de gauche, donc il vient tous les 3 mois. Donc voila, 8 emplois qui auraient pu etre crees en France et qui l'ont ete ailleurs. Et je continuerai ainsi a maintenir un minimum d'activite en France mais surtout pas a la developper. Bonne chance a vous autres, l'automne va etre tres dur.
a écrit le 14/07/2012 à 17:31 :
Quelle belle c......e comme les 35 heures, les patrons n'embaucheront pas plus mais plus de travail pour ceux qui seront en activité. Donc plus de stress, plus de gens en arrêt de maladie donc plus de trou dans la sécu...
Réponse de le 14/07/2012 à 18:18 :
Lilou vous faites fausse route sur ce sujet. Si la reduction du temps de travail genere du stress comment expliquer vous que nous soyons passse d'une semaine de 60 à 40 h en pratiquement un siècle, sans oublier les deux jours de repos, les conges payés..
Si vous aviez regarde la page de la tribune vous auriez vu un article sur l'usine Chomarat en ardeche qui passe aux 32h. ils auraient pu licencier au lieu de baisser le temps de travaiL. Et les personnes qui bossent à temps partiel ......c'est du stress en plus ?
Desole lilou quand on est paye 39h on bosse 39h si on est capable de faire le meme boulot en 35h ca veut dire que pendant 4h on en rame pas une. Et ca c'est pas gentil pour votre patron.
Réponse de le 15/07/2012 à 20:54 :
Je ne suis pas vraiment d'accord avec Boss car cela dépend du travail.. Il y a des boulots pénibles et quand il y a non remplacement lors d'un départ, ceux qui restent en bave car le travail, quant à lui, il faut qu'il soit fait..
a écrit le 14/07/2012 à 14:35 :
C'est plutôt malhonnête l'effet rétroactif de cette mesure pour les personnes qui en bénéficiaient et qui ne s!attendaient certainement pas a ça ! Maintenant faire croire que cela va créer de l'embauche est un leurre de plus : les entreprises qui en auront besoin prendront des temps partiels ou feront appe à des intérimaires, mais certainement pas des pleins temps en CDI. En revanche l'état raboté un peu pour renflouer les caisses en faisant croire que cela relancera l'activité...les chiffres parleront d'eux-mêmes dans quelques mois, à moins que ce ne soit la rue qui se remplissent de grévistes et autres manifestants.
Réponse de le 14/07/2012 à 16:00 :
Les bénéficiaires de ces fameuses hs défiscalisées sont une minorité. Alors la rue se réveillera peut-être, mais cela ne sera certainement pas pour cette raison unique... Cela dit je crois comme vous, que cela ne créera pas des embauches (sinon à la marge), et que l'effet rétro-actif représente une escroquerie, à l'instar du prix du gaz...
a écrit le 14/07/2012 à 12:07 :
A quand la rétroactivité du vote de mai 2012 pour les coc.ufiés de PSA notamment ?
a écrit le 14/07/2012 à 12:03 :
La défiscalisation des heures sup est une injustice sociale. Il n'y a rien à dire contre ça, c'est une réalité qui ne souffre aucune remise en cause. Maintenant, on peut se mettre à la place des gens qui en bénéficient aujourd'hui et qui risquent de perdre ce privilège (car c'en est un!) demain. Mais je trouverais décent de leur part qu'ils reconnaissent qu'ils ne perdront pas leurs heures sup (seulement la défiscalisation) et qu'ils sont déjà avantagés d'avoir un boulot, et de deux, dans une boite qui leur donne des heures sup...
Réponse de le 14/07/2012 à 12:22 :
Malheureusement, ils ne l'admettront jamais. C'est humain, il faut les comprendre. Chacun estime que les avantages sont chez les autres, et ne voit pas les avantages dont ils bénéficient. Toute défiscalisation est payée avec de l'argent public, issu par exemple de la TVA, de la CSG ou de la TIPP, des taxes payés par tous les français (par 100% des français), et va bénéficier uniquement à quelques uns, qui deviennent (de fait) des "privilégiés" (même si ce ne sont en rien des nantis).
Réponse de le 14/07/2012 à 13:19 :
Vous avez raison Mecatroid, pour bon nombre d'entre eux, il ne faut pas s'attendre à ce qu'ils l'admettent... En même temps, c'est à ce genre de phénomène trivial, que l'on constate que le clivage gauche/droite ne représente plus grand-chose....
Réponse de le 14/07/2012 à 13:37 :
bon avoir un boulot c'est pas un avantage non plus c'est juste une necessité à laquelle certains peuvent acceder. Le fait de travailler pour payer sa bouffe n'est pas en soit un avantage mais un besoin. Aprés le fait de faire des hs ne revele que du besoin de l'entreprise à couvrir ses objectifs tout en minimisant les frais encourus. les heures supplémentaires payées aux ouvriers coutent moins cher à l'entreprise que l'emploi de salarié supplémentaire voila tout. la fiscalisation des heures supplémentaires pour les ouvriers, c'est leur retirer du pouvoir d'achat. la fiscalisation des heures supplémentaires pour les employeurs seraient plus forte ils y réfléchiraient à deux fois ....
Réponse de le 14/07/2012 à 13:56 :
En gros, comme quasiment toutes les autres mesures, le résultat sera quand même d'augmenter le coût du travail et de baisser le pouvoir d'achat des salariés. Mais ça sera "juste" :P
Réponse de le 14/07/2012 à 15:53 :
@bassman. D'accord avec le constat qu'un boulot n'est pas un "avantage", mais une nécessité. Mais je me vois mal dire à tous les chomeurs, les SDF, les marginaux malgré eux, qu'ils ont bien de la chance... @claude34 Le coût du travail est un miroir aux alouettes, qu'on veut nous faire gober pour mieux nous enfumer. En 40 ans, les revenus globaux du travail ont diminué de près de 20% en faveur des actionnaires, et au détriment des travailleurs... Autant dire que l'on n'aurait plus de déficit social (secu, etc...) si on pouvait récupérer les cotisations que cela représente, sans compter bien entendu le fameux pouvoir d'achat des salariés !
Réponse de le 14/07/2012 à 18:36 :
Et la hausse de l'allocation de rentré scolaire c'est pas un privilège peut etre ? C'est une injustice sociale qui favorise les familles ayant des enfants par rapport a celle n'ayant pas ou plus d'enfants et par rapprt aux celibataires. Ah mais les allocs et aides, y a bon, vive la natalite debridee des suedois et islandais en France !
a écrit le 14/07/2012 à 12:01 :
Dans l'entreprise qui m'emploie, nous avons tous des "heures supplémentaires forfaitaires" dans notre rémunération. Il ne s'agit pas d'heures supp' réelles, mais de rémunération nette à moindre coût pour l'employeur.
C'est très courant pour les employeurs du SYNTEC... et c'est juste un gros effet d'aubaine (sans aucun impact sur l'emploi, ni sur mon porte-monnaie).
a écrit le 14/07/2012 à 11:10 :
Mais que peut-on attendre d'une assemblée nationale et d'un sénat dont la majorité des membres (et en particulier ceux de gauche) est issue de la fonction publique, à 100 lieues du travail générateur de valeur ajoutée et de ses contraintes ?
a écrit le 14/07/2012 à 11:09 :
Merci les socialistes !!! Fille d'ouvrier sans un rond et de surcroît socialiste, j'ai tout fait pour sortir de cette rengaine des aides de l'état et j'en passe, aujourd'hui secrétaire dans une TPE du BTP et de droite ! 5h à 7h supplémentaires par semaine qui m'aide à payer ma maison nouvellement acheté, avec ce décret pourri et dégueulasse je vais finir par faire appel aux assistantes sociale pour me nourrir et tomber dans la classe pauvre car je n'aurai plus rien pour payer ma maison !!!! Mais MERCI Mr FLAMBY !!! La voila la réalité !!! Faire plier les classes moyennes qui se battent pour sortir la tête de l'eau, les mettre à pied égal avec les citoyens gauchos qui profitent de la société car ils ne savent faire que ça plutôt que d'aller chercher du boulot !!!! et de se lever le matin !! Pffffff
Réponse de le 14/07/2012 à 12:00 :
Après il ne faut pas s'étonner que les entreprises françaises marchent mal ! Ils emploient des secrétaires qui ne savent même pas écrire correctement en français. Il y a un vrai problème de compétence. Ils payent mal une employée qui fait mal sont boulot, alors qu'en payant à peine un peu plus cher, ils auraient pu trouver une secrétaire qui sait écrire correctement sans faire une faute à chaque phrase. Si toutes les entreprises font ça (des peintres qui ne savent pas peindre, des informaticiens qui ne savent pas programmer, etc...) on ne va pas s'en sortir !
Réponse de le 14/07/2012 à 12:28 :
Ne serait -il pas mieux de revendiquer et obtenir des hausses de salaires que de profiter d'heures supplémentaires défiscalisées. Si il y a des HS dans les entreprises c'est qu'il y a du travail il serait judicieux d'embaucher vu les millions de chômeurs ;cela doit être possible afin qu'il redeviennent consommateurs pour relancer les carnets de commande des entreprises et faire tourner la société . enfin ce que je dis.
Réponse de le 14/07/2012 à 18:39 :
Et ceux qui profitent de la CAF, de la CPAM, des allocs de rentrée scolaire, ceux qui ont des familles nombreuses ... Bizarre, la faut rien dire, faut laisser faire. Par contre ceux qui travaillent et bien taxons les encore plus, faut leur faire cracher leurs salaires pour payer les allocs des faineants reproducteurs
Réponse de le 17/07/2012 à 8:28 :
Eh bien oui ! Ils m'ont embauché parce que je fais bien mieux que d'écrire sans faute et c'est là votre seul revendication ! Vous avez bien une mentalité de socialiste, vous soulignez les petites erreurs car vous n'avez rien d'autre comme argument !!! Et, pour la question des heures supplémentaires, je ne vois pas pourquoi l'entreprise embaucherai une 2ème secrétaire pour 4 heures par semaine (Ces fameuses 4 heures que je fais) ... Ce serai démesuré et un risque pour l'avenir de la société ... Et j'ai déjà un très bon taux horaire donc je suis bloquée !! Merci Slak excellemment dit ;)
a écrit le 14/07/2012 à 11:06 :
Mais que peut on attendre d'une assemblée nationale où la majorité des députés est issue de la fonction publique, la caste des avantages acquis sur le dos des entreprises ?
a écrit le 14/07/2012 à 9:46 :
Une ânerie de plus a porter au crédit des socialistes cet anti Sarkozysme nous aménera vers l'abîme.Les socialistes sont contre les travailleurs qui s'emploient à gagner plus .Le volume d'heures sup réalisés dans les Pme ne fera pas d'embauches supplémentaires. Les heures sup c'est d'abord pouvoir répondre rapidement à un surcroît de travail ou a ratrapper du retard pris en prod , seul un ou des employés de l'entreprise peuvent y répondre ,prendre un intérim c'est + de 2 jours de travail à perte.J'ai connu cela dans mon entreprisela défiscalisation des heures sup c'est la récompense de ceux qui s'investissent ,faire de la rétroactivité ,c'est décrété que ces gens sont des voleurs
Réponse de le 14/07/2012 à 10:32 :
Vous faites des heures sup. pour quelles raisons ? Apparement pour gagner plus (c'est en tout cas ce qu'on lit dans votre commentaire), comme c'est facile...il suffit de ralentir le rendement de la journee, et hop votre patron n'a plus qu'une solution les heures sup. Moi aussi j'ai connu ca dans ma boite. Prendre un interim c'est 2 jours à perdre, ben alors tout les patrons qui font appel à l'interim sont des cons alors....
Ou alors vous vous croyez irremplacable, doue de capacite au dessus de la moyenne. Qu'attendez vous pour changer de statut creer votre entreprise, devenir independant....vous aurez tout loisir à gerer votre temps de travail.
a écrit le 14/07/2012 à 9:03 :
La fin de la defiscalisation des heures sup. est une très bonne chose. Les heures sup pratiquees dans de petites entreprises se concoivent. Pour les autres les marges de maneuvre existent. Ils suffit d'embaucher. C'est pas très complique de faire appel à l'interim ou au cdd. Pendant que certains font des heures sup le chomage explose. Meme les boites interim ont du mal à trouver des missions pour leurs salariés.
De plus cette mesure etait particulièrement injuste entre ceux qui font des heures sup ou des heures recupereres, entre les cadres au forfait et les employes....
Pour ceux qui se plaignent rien ne vous empeche de creer votre entreprise ou de passer à un statut d'auto employeur, commercant....vous pourrez faire toutes les heures que vous voudrez.
Dans certaines boites on pratique les heures sup plein pot (notamment dans des entreprises à faible qualification) et on n'embauche evidemment plus Les salariés sont contents c'a leur permet de payer les traites du pavillon minable objet de leur reve. En meme temps leurs gosse sont au chomage.
Chercez l'erreur.
Reste l'argument "le travail ne se partage pas" , le chomage si apparement. quand on a reussi à passer un pays a 10% de chomage, 6 millions de personnes en dessous du seuil de pauvrte, et une precarite qui explose on peut eviter ce genre d'ineptie.et faire preuve d'humilite.
Réponse de le 14/07/2012 à 10:53 :
Cette croyance socialiste de dire que le travail est fongible, que la qualification de l'un à son poste peut-être substitué immédiatement par un autre, montre un total mépris pour la personne des travailleurs. Prendre un nouveau salarié est un véritable investissement pour une entreprise. Il suffit de considérer l'engagement sur la durée que cela représente, en application du droit du travail et des conventions collectives.
Alors que les heures sup sont une véritable variable d'ajustement, qui permet, à organisation constante et niveau de compétence constant, de satisfaire une augmentation de la demande dont on ne peut savoir à l'avance si elle est pérenne. La défiscaliser, c'est inciter les entreprises à prendre le risque de croître en profitant des opportunités venant du terrain.
Mais une aide automatique pour ceux qui entreprennent est contraire à la pensée socialiste qui requiert un processus d'agrément des aides complexe, coûteux, contrôlé d'en haut.
Réponse de le 14/07/2012 à 11:52 :
un salarié à temps plein c'est environ 1800 heures/an. si les heures supplémentaires existent seulement la nuit et le week end pour les sociétés , trouveras t'on qqn pret à travailler à des heures pas possibles ??? et les heures sup rapportent avant tout aux salariés pas aux employeurs ( 0.5 euro/ heure sup de decote pour les entreprises ).
a écrit le 14/07/2012 à 8:40 :
Le changement c'est maintenant !
a écrit le 14/07/2012 à 7:58 :
C'est très intelligent de déclarer que les bulletins de salaire depuis le début de l'année sont faux !!!
Bonjour le casse tête pour les DRH !!
Par contre les éditeurs de logiciels de paye se frottent les mains.
Réponse de le 14/07/2012 à 10:58 :
Oh ... Les pauvres DRH français qui vont devoir se mettre en travail. Vont-il supporter ce choc ? J'ai vraiment de la peine pour eux. C'est dommage, du coup il vont embaucher moins de gens ? Ah mais non, c'est vrai, ils n'embauchent déjà pas (ils n'ont pas de besoin). Bon, du coup ils vont arrêter de faire ce qu'il font le mieux : licencier à tour de bras ...
a écrit le 13/07/2012 à 23:55 :
Une fois les beaux discours de la campagne terminés, la réalité du socialisme vient brutalement réveiller les Français : dédain pour les classes moyennes, fiscalité punitive, mépris du travail et de l'effort, mensonges assumés... Maintenant que les socialistes contrôlent tous les pouvoirs légaux (exécutif, législatif et judiciaire), que les contre-pouvoirs sont à leur botte (presse, associations, syndicats et autres corps intermédiaires), la France va pouvoir faire un grand bond en avant : le gouffre est juste devant nous.
Réponse de le 14/07/2012 à 7:30 :
Vous avez totalement raison mais c'est le vrai visage caché de la France. Un peuple envieux habitué à traire la bonne vache du voisin, de plus, manipulé un maximum par les politiques qui font croire....des médias qui sont gauche bobo, des syndicats nuls qui entretiennent les vaches à lait, etc.etc... Au dessus de tout cela une éducation nationale nulle qui nous sort des citoyens avec bac plus quelque chose qui n'ont même pas le niveau du brevet élémentaire de mes arrières grands parents.
Réponse de le 14/07/2012 à 8:15 :
+10000
Réponse de le 14/07/2012 à 11:01 :
Pourtant il faut bien que quelqu'un répare les 10 années d'incompétences de la droite qui a entrainé le pays dans la ruine et la catastrophe. Effectivement, c'est aux socialistes d'assumer les bêtises de l'UMP, mais les français l'on bien compris et ont voté en conséquence. Comme quoi, on assiste enfin au retour de la logique et du bon sens.
Réponse de le 14/07/2012 à 11:18 :
Monsieur Mecatroid, n'en déplaise que vous n'aviez pas la possibilité de profiter de tout ces avantages. Ce qui vous pousse à dire que les gens doivent payer !!! Je pense que vous profitez de tout les systèmes sociales de ce pays et que vous n'en avez pas assez !!! Et ça vous met plutôt en rage de constater que ceux qui travail pouvaient gagner plus ... Vous êtes un smicard à 35 Heures sans possibilité de monter dans l?ascenseur sociale avec 3 enfants à charge ?
Réponse de le 14/07/2012 à 11:55 :
@Jeune Classe Moyenne. Et non, c'est tout le contraire. J'ai bénéficié de l'excellent système éducatif français (à qui je dois tout), qui m'a permis d'obtenir un diplôme d'ingénieur et de trouver facilement du travail, intéressant et bien payé, puis ensuite de créer mon entreprise qui se porte très bien malgré la crise. Le système éducatif de mon pays m'a surtout permis d'apprendre à lire et à écrire correctement le français, ce qui n'est visiblement pas le cas de tout le monde :) Alors arrêtez donc de vous plaindre (si vous aviez écouté à l'école plutôt que de dormir, vous ne seriez pas aussi aigri), apprenez à écrire et mettez vous donc au travail plutôt que de glander.
Réponse de le 15/07/2012 à 7:50 :
@Mecatroid : tu es l'exemple du patron qui juge ses salaries sur le niveau d'ecriture plutot que sur leurs competences techniques et leur motivation. CQFD
a écrit le 13/07/2012 à 23:31 :
LM : Ah bon, première nouvelle il y à pas de syndicat chez les fonctionnaires, vous dites ça en plaisantant ou vous êtes sérieux.
a écrit le 13/07/2012 à 21:35 :
Cette mesure du PS est injuste, discriminatoire et déloyable. L'Etat ne respecte plus les citoyens ni les bonnes règles. Les salariés ont été trompés et ne resteront pas passifs.
a écrit le 13/07/2012 à 20:17 :
On entend pas les syndicats. Ah oui, j' oubliai, les fonctionnaires ne sont pas touchés.
Réponse de le 13/07/2012 à 20:58 :
Pourquoi les syndicats existent que chez les fonctionnaires ?
Réponse de le 13/07/2012 à 23:41 :
Il s avére qu les sindicats n existent pas que dans la fonction publique.pour continuer,moi même étant fonctionnaire,je fais des heures sup,que l on m impose.je ne choisi pas de les faire,mais on met en projet de me prélever de l argent dessu tt de même....en ce qui concerne l augmentation des fonctionnaire,cela ne concerne pas toute les administrations,et je peux vous assurer que le manque d effectif se fais ressentir dans l administration ou je suis.resultat: on va me contraindre à faire plus d heure supplémentaire,que l on m imposera...merci encore monsieur le président normal...
Réponse de le 14/07/2012 à 8:48 :
Certains fonctionnaires aimeraient faire des heures sup mais toutes les administrations n'en proposent pas. Mais le sujet finalement doit être ailleurs a mon sens. D'une part sur l'organisation du travail, est-il normal par exemple que l'éducation nationale verse plus de 1.5 milliards d'euros d'heures sup ! n'y a-t-il pas là un manque d'effectif ou un manque d'organisation ?. Une entreprise privée ferait probablement appel aux heures sup puis aux interims/cdd/ et cdi pour compléter son dispositif ....et d'autres part sur la notion de l'équité devant l'impot et les contributions sociales, à salaire égal imposition et cotisation égale, cette notion simple permettant d'éviter les distorsions de concurrences pour les entreprises qui jouent sur l'optimisation sociale et fiscale grâce aux exonérations et abattements et pour les particuliers qui bénéficient également d'exonération et abattement. En période de déficit et de fort chômage il est temps de remettre les pendules à l'heure, de toutes façon nous passerons à la caisse quelque soit la catégorie sociale dans laquelle nous nous trouvons...
a écrit le 13/07/2012 à 20:14 :
Ce pseudo spécialiste du budget énonce une énormité en parlant de rétroactivité en matière d'impôt sur le revenu. Il ne veut surtout pas admettre les erreurs qu'il a faites en ventant les bienfaits de la loi TEPA.
a écrit le 13/07/2012 à 19:37 :
Ce genre de loi rétroactive devrait être interdite par la Constitution. C'est vraiment dégueulasse pour les salariés qui ont fait ces heures.
a écrit le 13/07/2012 à 18:51 :
Attention de ne pas prendre les Francais pour des pigeons, c'est la 3 ème annonces de retroaction sur le porte monnaie des contribuables , nous n'irons pas au tribunal européen ce serait inutile, le gouvernement aura déja sans doute changé d'ici là.... (Grèce, Espagne , italie , ...France...
Réponse de le 13/07/2012 à 19:17 :
c'est clair,les flambyistes ont testé la retroactivité avec gdf,personne n'a bronché(meme si c'est illégal)maintenant ils essayent partout
a écrit le 13/07/2012 à 18:50 :
Vive le chômage et les allocs vacances plus RSA plus minimum machin plus toujours plus; Ils ont pas fini d'être attirés en France nos amis "travailleurs étrangers".
EN PLUS ILS VONT POUVOIR VOTER POUR QUES MUNICIPALITÉS AUGMENTENT LA "SOLIDARITÉ.
a écrit le 13/07/2012 à 18:50 :
et bien il n'y a qu'un seule chose a faire, aller faire le pied de grue devant les représentations parlementaires de vos départements. Lorsque les députés en aurons marre d'entendre les gens se plaindre de cette mesure discriminatoire et bien ils voterons contre...mais cela m'étonnerai beaucoup.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :