Un effort historique de rigueur, pour des résultats incertains

 |   |  617  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Si l'effort de rigueur est d'une ampleur inégalée, chiffré à 36,8 milliards d'euros, il n'est pas certain qu'il aboutisse à ramener le déficit public à 3% du PIB. Car l'impact de l'austérité sur l'activité économique est sous-estimé par Bercy.

Une loi de finances est rarement respectée à la lettre. Notamment parce que la réalité économique ne colle jamais ou presque aux prévisions sur lesquelles sont basées les budgets. Pour 2013, l'incertitude est encore plus grande qu'à l'habitude. Car non seulement la croissance risque d'être plus faible que ne le prévoit le gouvernement -on serait plus proche de zéro que du chiffre de 0,8% retenu par l'exécutif, à entendre la plupart des prévisionnistes-, mais les mesures annoncées aujourd'hui auront un impact négatif sur l'activité économique.

Une logique comptable
Le gouvernement raisonne comme s'il suffisait d'additionner coupes dans les dépenses et surtout hausses d'impôts pour ramener le déficit de 4,5% du PIB en 2012 à 3% en 2013, sans que les milliards ainsi prélevés n'affectent la marche de l'économie. Très peu d'économistes croient à ce raisonnement purement comptable, pas ceux de Standard & Poor's, en tous cas, qui soulignaient dans une note récente l'ampleur des effets multiplicateurs de la politique économique, aujourd'hui en Europe. Secrétaire nationale à l'économie du PS, l'économiste Karine Berger est minoritaire, quand elle estime que les mesures fiscales choisies auront peu d'effets. Car, souligne la députée, elles visent surtout les grandes entreprises, qui ont de toutes façons les moyens d'investir et les ménages les plus aisés, qui épargnent une grande partie de leurs revenus: ceux-ci ne réduiraient pas leur consommation parce que leurs impôts augmentent considérablement.
Pour la plupart des économistes, les prélèvements supplémentaires réduiront bel et bien l'argent disponible dans l'économie. Et donc la demande interne. Sans parler des coupes dans les dépenses. Le fait de geler les traitements des fonctionnaires ne contribue évidemment pas à leur consommation.

Un effort historique du rigueur, pour quelle baisse du déficit in fine?
Il y a donc bien un «effort historique » de rigueur budgétaire, à hauteur de 36,8 milliards d'euros (30 milliards annoncés pour 2013, auxquels s'ajoute la montée en puissance des mesures votées l'été dernier, soit au total plus de deux tiers de hausses d'impôts) soit 1,8% du PIB. Mais rien ne dit qu'il se traduira par une diminution tout aussi historique du déficit public. La récession que pourraient provoquer les mesures Hollande sera synonyme de pertes de recettes fiscales, et donc de creusement du déficit que le chef de l'Etat voulait réduire. Une négociation européenne aurait alors sans doute lieu, afin d'éviter que le gouvernement soit encore contraint d'ajouter des hausses d'impôts destinées à atteindre un hypothétique objectif de 3% de déficit public. Un objectif qui serait décalé d'un an, par exemple. Le hic, c'est que les mesures d'austérité seront alors entrées en vigueur, impactant négativement l'économie, sans qu'il soit aisé de les annuler.
Compte tenu de cette situation plus qu'incertaine, la programmation des finances publiques à échéance de 2017, qui fait l'objet d'un projet de loi autonome, prend un tour quasi surréaliste. A entendre le gouvernement, la croissance atteindrait 2% à partir de 2014, et ne descendrait pas en dessous de ce chiffre jusqu'en 2017... Crédible? Sur la base de cette croissance retrouvée, le déficit public ne serait pas annulé en 2017, contrairement à ce qui avait été prévu: il serait encore de 0,3%. Il serait à zéro seulement en termes structurels, corrigé de la conjoncture. Un résultat documenté par toute une série de calculs très précis, que la conjoncture de 2013 pourra à l'évidence mettre à bas. Aucune programmation des finances publiques n'a été respectée, à ce jour. Parier que celle-ci ne le sera encore moins n'est pas prendre un gros risque.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2012 à 13:43 :
L'Etat gère son budget comme il le gérait il y a 50ans, il faudrait peut-être innover un peu! Savoir que ces mesures ne marchent plus sur la société d'aujourd'hui, et qu?espérer gagner plus de recettes en spoliant le contribuable ne résoudra en rien la crise. Il faudrait pt'être agiter un peu plus ses neurones et mettre au point de vrais mesures qui puissent s'adapter à la société actuelle !
a écrit le 02/10/2012 à 14:24 :
Un effort historique de rigueur pour nous mais pas pour eux!!!! nous n'avons pas les mêmes valeurs.
a écrit le 01/10/2012 à 21:00 :
Les résultats de l'effort sont toujours incertains ; contrairement à ceux du laissez-aller. Il ne devrait pas y avoir de polémique à ce sujet ; sauf dans les travers d'une politique politicienne.Reste des points de repère maintes fois vérifiés. Après l'effort le réconfort.
a écrit le 01/10/2012 à 18:12 :
Et pourquoi pas imaginée une autre façon de gérer ce pays avec un vrai effort historique/ baisse de 50 % de député, baise de 50 % des sénateurs, Salaire et frais pour les deux fonctions 8000 ?. Mandat deux fois uniquement. Pas de cumul de mandat. Retraite comme le privée à 63 ans et calcul sur les 25 meilleures années. Fonctionnaires administratifs, même avantage et même condition salaire avec l?obligation de travailler pour l?état et donc tous les ministères.
Nos fameux politiques font être normals, période de chômage, recherche d?emploi en fonction de leurs profils et non systématique avocat par exemple.
Région et département, commune on fait naturellement de ménages et pour certain on les maïs au boulot. Bref un effort vraiment historique et normal.
a écrit le 01/10/2012 à 14:59 :
tout à fait d'accord avec @rigueur. demander à un politique ou fonctionnaire de gérer (même milieu qui tourne en rond) c'est demander à un africain de donner des cours de ski ! ils ne savent pas ce que c'est, ils n'ont jamais géré, ils ne font que dépenser sans compter, aucune mesure d'efficacité ni de performance, aucune remise en cause, ont créé un service ensuite il recrute, créé toujours plus de textes pour justifier sa place, le cercle infernal....les politiques et fonctionnaires sont totalement inaptes à la gestion par culture et par compétences, il faut mettre la société civile aux manettes sinon on ne s'en sortira pas !
a écrit le 01/10/2012 à 14:29 :
Les fonctionnaires sont très mal placés pour savoir faire des économies. Les salariés du privé au chômage savent mieux qu'eux comment adapter leurs budgets à leurs revenus réduits. Pour les fonctionnaires la rigueur consiste à ne pas augmenter les dépenses. Tout cela prête à sourire. A propos des hausses d'impôts directs ou indirects, il existe des fumeurs qui arrêtent de fumer pour des raisons médicales et financières. Cette économie permet de financer l'augmentation des impôts. C'est pour cela que l'objectif de réduction ne peut pas être atteint. Les contribuables compensent.
a écrit le 01/10/2012 à 14:21 :
baisse des dépenses : faux, le budget global augmente de 6 milliards l'an prochain, le gouvernement ne montre qu'un périmètre partiel, mais avec l'augmentation des salaires (indices), des charges...il y a bin augmentation. Par ailleurs l'état augmente les "recettes" en saignant les contribuables, mais les économies de pédenses publiques ne sont pas du tout au niveaiu de ce qui est possible, tout en apportant encore plus de service puisque la dépense française est parmi les plus inefficaces d'europe, donc situation globale en déclin, d'où des charges de chomage.. encore plus lourdes, gestion nulle et dramatique
a écrit le 30/09/2012 à 20:51 :
Il l à baisse ou pas son salaire finalement , président pédalo ? Je crois avoir lu que non finalement... L essence ne devait plus augmenter ... Et le traite il devait pas etre renegocie ? Que du flan ce gouvernement ... Plus que 4 ans de misère
a écrit le 30/09/2012 à 12:48 :
Il me semblait avoir lu initialement "Effort de rigueur historique pour le gouvernement"... J'ai dû rêver, parce qu'en termes de réduction des dépenses, elles sont bien maigres, alors que tout semble fait pour limiter le pouvoir d'achat des plus faibles (heures sup, auto-entreprise etc...).
a écrit le 30/09/2012 à 9:06 :
Offre d'emploi : Recherche "Président" compétent ayant des notions de gestion de l'économie;;;
Réponse de le 30/09/2012 à 10:50 :
Au niveau de l'incompétence de nos présidents, Sarko a battu tous les records ; difficile de faire pire !
Réponse de le 30/09/2012 à 11:13 :
Et pourtant nous avons un beau spécimen en place;
Réponse de le 30/09/2012 à 12:08 :
A chaque nouveau président on se dit qu'il ne peut faire pire que le précédent.
Avec Sarko on a touché le fond. J'espère qu'avec celui-ci on ne va pas creuser sous terre.
a écrit le 30/09/2012 à 8:55 :
bon c'est quand la manifestions nationale contre ce plan de merde. Ah, y 'en a pas. Ah bon, tout le monde est contre, mais en même temps tout le monde est pour. Ab bon, ..;
a écrit le 30/09/2012 à 0:02 :
J'ai fait un pari lors de l'election presidentielle de Hollande, il s'agit d'un pari, pas d'une opinion et je voudrai savoir si vous pariez avec ou contre moi.
Voilà l'intitulé du pari:
Je parie que cet evènement se réalisera: Hollande sera le premier president à baisser le salaire des fonctionnaires.

Pourquoi je parie cela: Je pense qu'il ne veut pas licencier de fonctionnaires parce que c'est contre ses convictions, qu'il ne veut pas créer de chomeurs supplémentaires et parce que c'est son electorat principal. Ne licenciant personne, pour combler le deficit budgetaire, il est obligé d'augmenter les impots d'où baisse du pouvoir d'achat et des investissements privés, et baisse concommitante de l'investissement public car en dehors des salaires c'est la seule chose sur laquelle l'état peut économiser. Le résultat sera une degradation deu PIB et une augmentation du déficit budgétaire et entrainera une exigence d'economie par les créanciers et là, on fera comme en grèce, taper sur ce qui reste et il n'y a rien de plus facile pour l'état.
Je ne suis pas sur que mon raisonnement vous a convaincu, mais cela n'empeche pas de parier pour ou contre cette prevision.
Réponse de le 30/09/2012 à 5:50 :
j'annule mon commentaire, car trop simpliste et puis aucun intérêt. J'vais me coucher. Je savais bien que j'aurais pas dû arrêter mes médoc. Mais bon, grosse fatigue.
Réponse de le 30/09/2012 à 7:03 :
Décision plein de bon sens. LOL
a écrit le 29/09/2012 à 22:59 :
oui, en fait le gouvernement fait sa base de calcul à partir d'un multiplicateur agrégé
de 0,5. Il fait 1,85% de restriction une relance de 0,18%, donc en fait 1,65% d'impulsion budgetaire négative. Si tout se passe bien on aurait une croissance de 0,8% -0,5*1,65=0%
Et un déficit réduit de 1,65-0,8*0,55(elasticité budgetaire)=1,21%, soit déficit vers 3,3%.
Mais en réalité il sous estime le multiplicateur qui va etre vers 0,7%,
d'ou recession de 0,8-1,65*0,7=-0,35%, et l'elasticite budgetaire sera sans doute plus importante, d'ou déficit réduit de 1,65-1,15*0,65 (multiplicateur)=0,90%, plus dégradation des comptes sociaux d'ou déficit supérieur à 3,5%.. Mon pronostic..
a écrit le 29/09/2012 à 22:14 :
la vrai rigueur serait de ne pas dépenser plus que son budget
Réponse de le 29/09/2012 à 23:06 :
ben voyons, c'est super simple à décreter: on ferme hopitaux, on paye plus les retraites..
Faut pas se compliquer la vie en fait..
Réponse de le 30/09/2012 à 0:23 :
@ber075 ou il y a plus simple encore : après s'être attaqué aux 9 millions de salariés qui voulaient faire des heures sups, on peut s'attaquer aux 1.1 million d'auto-entrepreneurs qui gagnent pour les 2/3 moins que le smic !!! et après ça, à qui le tour, question justice sociale ??le changement, c'est pour quand ??!
Réponse de le 30/09/2012 à 8:57 :
@lyon69 : Vous dormez jamais lyon ? Toujours présent quelque soit l'heure ou vous faites des poses entre deux commentaires ?
Réponse de le 30/09/2012 à 12:13 :
Du pognon y'en a plein !
Comme on met tout ça dans un gros pot commun dans lequel on pioche on en perd plein en route. Il n'y a qu'à voir les commentaires de nos députés par exemple quand on leur demande de baisser leurs émoluments : "cela ne sert à rien, cela ne représente rien, etc, démagogie, etc". Evidemment vu le montant du budget de l'Etat cela ne représente rien. Mais un sou est un sou. Il faut économiser sous par sous.
Exemple : supprimons les millions de Commissions inutiles où sont recasés les perdants politiques. On arrivera à plusieurs centaines de millions récupérés par an.
Réponse de le 30/09/2012 à 12:54 :
D'accord avec vous Paco.
a écrit le 29/09/2012 à 22:12 :
FH ne propose que des augmentations d'impot quand il faudrait essayer de réduire les dépenses. Sarko lui a au mois essayé de réduire le nombre de fonctionnaire et à debuter des reformes importantes pour redresser le pays. Dommage qu'une crise financiere sans précédent l'a obligée à emprunter massivement pour sauver le pays. Ceux qui oublie se dernier point sont ignorant ou de mauvaise foi
Réponse de le 30/09/2012 à 12:57 :
Sarko et Nicolas ? Manque pimprenelle.
a écrit le 29/09/2012 à 19:07 :
Je pense qu'il est totalement FAUX de parler d'un résultat incertain !!! Il est au contraire CERTAIN que les entreprises, vu l'alourdissement des charges, vu l'inaction de ce gouvernement contre la perte de compétitivité des entreprises françaises (au contraire, on rajoute des boulets !), il est au contraire CERTAIN que les entreprises ne vont PAS embaucher, elles vont faire MOINS de profits, et donc payer MOINS d'impôts, et donc le budget sera MOINS équilibré et les chômeurs seront PLUS nombreux !!!
a écrit le 29/09/2012 à 17:49 :
En somme, il vous a menti durant sa campagne présidentielle. La rigueur c'est maintenant et pour cinq ans.
Réponse de le 29/09/2012 à 21:25 :
la droite n'a pas voulu appliquer une vraie rigueur : Bilan : + 600Md? de dettes suppl. sous
Sarko et + 300Md? suppl. sous raffarin/Villepin..... Facile ...on endette on verra plus tard....sur les futures générations....mais un jour il faut payer : c'est maintenant....pas de chance pour Hollande....!!
Réponse de le 29/09/2012 à 21:47 :
Oui, mais ceci un électeur de droite ne saurait le comprendre. Ne dit-on pas que la droite française est la plus bête ?
Réponse de le 30/09/2012 à 10:52 :
Ah, il me semblait que c'était la gauche;
a écrit le 29/09/2012 à 17:16 :
L?heure du réalisme pour François hollande est dans le courrier international : http://www.courrierinternational.com/article/2012/09/28/l-heure-du-realisme-pour-francois-hollande
a écrit le 29/09/2012 à 15:09 :
C'est zapaterro (français) qui est au pouvoir. Il applique la même politique et nous amène dans le mur. l'idéologie est une tare et on va le vivre
Réponse de le 30/09/2012 à 12:15 :
C'est Aznar qui a mené l'Espagne dans le mur avec sa loi sur le "ladrillo". Zapatero s'est contenté de laisser faire.
a écrit le 29/09/2012 à 14:25 :
Cela fait maintenant quarante ans que nous vivons à crédit. C'est une gabegie qui n'a que trop durer et l'huissier devrait bientôt frapper à la porte...
a écrit le 29/09/2012 à 13:57 :
Une majorité a crue Hollande mais qu'en est il maintenant? Cependant je lui trouve une qualité c'est d'être très cordial et gentil avec ceux qu'il rencontre (sourire, la bise, serre la main) mais ce n'est pas ça qui fera sortir notre pays de la crise..
Réponse de le 29/09/2012 à 16:57 :
@qualité: faux: environ 25% des inscrits ont voté Hollande au 1er tour, le 2e tour ne compte pas pusique dans notre système, on ne vote pas pour l'un, mais contre l'autre au 2 tour. Et c'est là que notre système est en total dysfonctionnement. Il faut le changer pour avoir une vraie représentation de la population, mais je suis certain que les politiques ne veulent pas changer ce qui leur convient parfaitement. La solution passera donc par une révolution majeure.
a écrit le 29/09/2012 à 11:58 :
Exactement le contraire de ce qu'il faut faire. On joue contre notre camp et c'est déplorable. Plus de doute, ce n'est pas le PS mais bien le PASOK...
a écrit le 29/09/2012 à 11:56 :
L'effort historique est pour les français, pas pour les politiciens! Ou avez vous vu qu'ils devraient se serrer un peu la ceinture ?
a écrit le 29/09/2012 à 11:40 :
Tout le monde le sait!
Il faut nettoyer le mille feuille!
Tant que les politiciens feront de la politique politicienne nous n'y arriverons pas!
À quand une femme ou un homme sans arrières pensées électoralistes?
a écrit le 29/09/2012 à 11:16 :
à celà s'ajoute les 25 Mds de Fillon qu'on a tendance à oublier ! ce n'est plus de la rigueur c'est l'austérité.. " REENCHANTER LE REVE FRANCAIS " qu' avait dit le monsieur
a écrit le 29/09/2012 à 11:14 :
Tant que les réformes structurelles indispensables n'auront pas été mise en ?uvre la machine restera en panne !
a écrit le 29/09/2012 à 11:06 :
rigueur sans économie ???????ex les 1244 agences d'etat auquels on ne touche pas . naturellement il s'agit de 450000 fonctionnaires !!!!!!!! pour les municipales ils faut bien garder des voix . je pense que la france va se couper en deux les fonctionnaires avec les syndicats qui en vivent et les AUTRES
Réponse de le 30/09/2012 à 5:22 :
En fait vous en voulez à qui ? Aux fonctionnaires (le personnel) ou à ceux qui les ont embauchés (les décideurs élus); Car il faut être clair. Les fonctionnaires sont là en réponse à un concours ouvert à tous ceux qui répondent aux conditions du concours proprement dit. Alors arrêtez de stigmatiser les fonctionnaires, mais prenez vous en à ceux qui les embauchent. Vous ferez ainsi preuve de discernement, chose qui manque à beaucoup à la lecture des commentaires.
Réponse de le 30/09/2012 à 15:57 :
@Justice : Je pense que le nombre de fonctionnaires devrait être réduit MASSIVEMENT, et que nous devrions réduire la voilure drastiquement dans certains domaines, en particulier l'armée, l'éducation et les aides sociales.
Ce n'est pas 30MM, mais 100MM d'économies que nous devons faire!!
Cela étant dit, ce ne sont pas les fonctionnaires (trop nombreux) qui sont en cause, c'est le système et les gouvernements successifs qui n'ont cessé d'en rajouter!
Les fonctionnaires n'y sont pour rien, et ils font souvent bien leur boulot.
a écrit le 29/09/2012 à 10:34 :
Ce gouvernement socialiste est comme les précédents, sa seule recette c' est d' augmenter les taxes et les impôts. Si les français veulent exprimer efficacement leur ras-le-bol de ces politiques tous fonctionnaires, je leur propose de passer aux actions suivantes : grève totale pendant 2 mois d' achats de tabac,lotos, PMU, casino,alcool, bières, enfin tous les produits sur lesquels l' état se goinfre. Ensuite exiger de Hollande qu' il réduise le train de vie de l' état et qu' il réforme vraiment celui-ci en coupant dans tous les services publics inutiles et l' assistanat généralisé. Nous n' avons pas besoin en France de ce boulet que représente le tout-état
a écrit le 29/09/2012 à 10:14 :
C'est sûr que ceci change de la droite, qui a gaspillé l'argent des contribuables français pendant 10 ans pour le donner au plus riche. Quant à Sarkozy, il devrait être jugé pour avoir ainsi emballé le niveau de la dette, qui au demeurant, démontre bien à quel point il était incapable de gouverner le pays.
Réponse de le 29/09/2012 à 10:37 :
Avec les bolcheviques ou ex cocos c'es toujours le même discours, "à mort les riches et les cadeaux fiscaux que Sarkozy leur a consdentis" Sauf que votre grand ami COLUCHE disait: moins y'a de riches plus y'a de pauvres" et vous allez pas tarder à vous en apercevoir.
Enfin JOSPIN et sa clique au pouvoir entre 97 et 2002 avec une croissance supérieure à 2% ont inventé une machine à perdre l'économie Française appelée les 35 heures, les emplois jeunes et aucune réforme de structure comme celle des retraites principalement de la fonction publique et les régimes spéciaux que SARKOZY contre grèves et marées à mené à bien et heureusement car il ne faudrait pas compter sur ses potes revenus aux affaires pour les réaliser aujourd'hui, en plus avec une croissance en berne.
Réponse de le 29/09/2012 à 10:45 :
la vrai rigueur c'est de diminuer les dépenses et pas d'augmenter toujours plus les impots qui meme sous sarko étaient parmi les plus élevés. C'est vrai que le gouvernement a eu besoin de soutenir massivement l'economie française par de la dette dans un contexte tres particulier, mais si il ne l'avait fait, les dépots de bilan et licenciements auraient mis la france dans l'etat de la grece. Sarko a au moins eu le mérite d'essayer de réduire le nombre des fonctionnaires qui represente la charge principal de l'etat.
Réponse de le 29/09/2012 à 11:08 :
C'est assez marrant de voir les stalino-libéraux se déchainer ainsi. Après tout, ne dit-on pas que la vérité blesse ?
Réponse de le 29/09/2012 à 11:28 :
ce qui est amusant c'est votre terme de stalino-libéraux. Par contre je ne vois pas ou une discussion argumentée qui n'est pas dans vos iddées, représente une blessure. Personnellement tout va bien. cordialement
Réponse de le 29/09/2012 à 19:02 :
@madral : imaginons (certes, dans cet exemple, il en faut beaucoup) que vous ayiez raison, et que Sarko ait beaucoup gaspillé. Mais depuis presque 6 mois, il me semble qu'il a été remplacé par quelqu'un qui avait des connaissances bien placées (le président de la commission des finances de l'assemblée nationale de l'époque, par exemple) pour l'informer de la situation : il lui était donc facile de se préparer à rétablir la situation et corriger tout ça, ce qu'il nous a d'ailleurs annoncé (le changement c'est maintenant ... donc pas dans 6 mois!). Or, le budget 2013 (décidé EXCLUSIVEMENT par le gouvernement actuel) qui est basé sur les dépenses actuelles, est-il équilibré ???? Ou bien ce gouvernement GASPILLE lui aussi l'argent des français, mais cette fois au profit des fonctionnaires, des syndicats, et des oisifs de tout poil ??!!
a écrit le 29/09/2012 à 9:48 :
Il y a un monsieur qui explique très clairement pourquoi une telle politique à un résultat inverse à ce qui est recherché.
Comme par hasard il est prix Nobel d''économie.
La question est "Pourquoi les Hommes politiques continuent -ils dans ce sens ?"
Moi j'ai bien une réponse....
Réponse de le 29/09/2012 à 11:08 :
C est à dire ?
a écrit le 29/09/2012 à 9:42 :
Ils sont pitoyables ces socialistes sur plusieurs points:
- 90% des contribuables pas concernés : FAUX et tellement faux qure tous les consultants économiques des chaînes TV le disent haut et fort (Lenglet, Lechiffre, Doze etc...)
- Nous sommes entrés en récession ,donc ce gouvernement sait parfaitement que les 0,8% ne sont pas tenables avec en plus une taxation qui va pénaliser aussi bien les ménages (consommation) que les entreprises (croissance);
- Qure dit HOLLANDE ? à la fin du quinquenat il n'y aura pas un centime de plus de déficit public, on, croit rêver, donc on ne rembourse pas un euro non plus !
- Enfin pensent-ils raisonnablement tous ces Enarques, science po et fonctionnaires des finances que les Français vont se laisser plumer sans prendre aucune mesure visant à amiondrir leurs prélèvements fiscaux ou sociaux ?
Rendez-vous fin 2013
Réponse de le 30/09/2012 à 0:28 :
90% de contribuables non concernés ?? la bonne blague ... 1.1 millions d'auto-entrepreneurs + 9.8 millions de salariés surtaxés pour leurs heures sups ... combien y a -t-il de contribuables en france ?????
a écrit le 29/09/2012 à 9:37 :
Les Français devront leur propre plan de rigueur en prévision d'années difficiles. Quelques trucs ? : Renégocier vos contrats d'assurances. Une remise en concurrence peut vous permettre de grappiller quelques centaines d'euros. Privilégier les marques de magasin. Retarder l'achat d'un nouveau véhicule et covoiturer le plus possible. N'achetez plus votre pain chez le boulanger (qui font de moins en moins de qualité) au bénéfice des grandes surfaces. Acheter les viandes en lots et congeler. De même les légumes congelés en grande surface reviennent moins cher au kg que des légumes frais. Réduisez votre facture d'électricité en veillant à éteindre la pièce que vous quittez. 19 degré dans une pièce + un pull est suffisant en hiver (1° degré de moins = 7 pc d'économisé sur votre facture. Il existe plein de site Internet, tel que radin.com qui vous donne des astuces utiles. Appliquez vous la même rigueur que l'Etat vous impose. Cela n'aidera pas l'économie à repartir, mais cela vous aidera à tenir en prévision...de jours difficiles
Bien à vous
Réponse de le 29/09/2012 à 10:12 :
Prévoyez également de retirer vos billes des banques. Si FH croit que les Français vont se laisser plumer en raison de leur mauvaise gestion, il se met le doigt dans l??il.
Réponse de le 29/09/2012 à 18:59 :
Gardez votre terrain à bâtir sinon vous serez taxé dessus à 50 % (csg+ plus value+ taxe communale + frais d'agence) C'est celà "le choc de l'offre"du foncier du gouvernement Ayrault. IL est préférable de continuer à faire dessus son jardin (fruits, légumes ) d'y élever quelques poules et lapins. Comme celà, vous mangerez bio et n'engraisserez personne avec les taxes
Réponse de le 30/09/2012 à 12:19 :
Troc de l'Isle, Trocante, Emmaus, brocantes...
a écrit le 29/09/2012 à 9:29 :
Et 11 députés nouveaux pour s'occuper des expatriés, députés qui ne servent à RIEN puisque les expatriés sont soumis aux lois du pays où ils se trouvent. Ce gens là coûtent un maximum à la collectivité et personne n'en parle.
Réponse de le 30/09/2012 à 12:21 :
Absolument ! Voilà où part tout le pognon !!! Dans ce genre de décisions.
a écrit le 29/09/2012 à 8:49 :
En regard des hausses d'impôts sur les entreprises et les particuliers de plus de 20 Milliards, le gouvernement nous annonce participer à l'effort demandé en baissant les dépenses de l'état de 10 Ms...Hic, si vous regardez le PLF 2013, les dépenses de l'état sont prévues pour 371 Mds contre 369Mds pour 2012......à force de nous prendre pour des pigeons et de nous raconter des balivernes, les français vont rapidement descendre dans la rue......
a écrit le 29/09/2012 à 8:34 :
quand verra t-on la fin du gouffre sans fond des dépenses de l'état ? il faut que cesse cette gabégie de nos impots qui passent pour entretenir des fonctionnaires d'état dans des commissions ou autres postes promis a des copains; il faut impérativement que l'état et les collectivités réduisent les élus et les dépenses. va t-on etre ov=bligé de refaire une révolution pour abolir leur privilèges ?
a écrit le 28/09/2012 à 23:44 :
Pas grand chose à dire: perso, je vais consommer moins. Quand le moral n'y est pas... à quoi bon. Quand l'Etat commencera à donner des gages de bonne gestion en réduisant ses dépenses deux fois plus que l'effort demandé aux particuliers qui font la richesse, on verra
Réponse de le 29/09/2012 à 2:50 :
Voila l'equivalence ricardienne : le deficit de l'Etat crée des réductions de consommations des ménages qui épargnent alors d'avantage .... en prévision de hausses d'impots inéluctable. Ou comment un deficit excessif tue la croissance.
a écrit le 28/09/2012 à 23:42 :
effort de compétitivité, c'est ce que promettait le gouvernement Ayrault : résultat, le taux de prélèvements obligatoires bondira de 44,9 % à 46,3 % de PIB ! BRAVO ! BEL EFFORT !!
a écrit le 28/09/2012 à 23:12 :
L'effort va concerner en priorité les entreprises (9,6 milliards d'euros) : c'est ce que le gouvernement appelle "aider les entreprises a être plus compétitives" ?????
a écrit le 28/09/2012 à 22:12 :
Et...........Vous suggérez quoi vous?
Intéressant de critiquer, encore plus de proposer.
Alors allez-y.
Réponse de le 28/09/2012 à 23:14 :
Ben chez moi, quand mes dépenses excèdent mes recettes, je n'augmente pas mes recettes : je réduis mes dépenses en fonction de mes moyens : et vous ?? Le gouvernement, lui, il fait exactement l'opposé !
Réponse de le 29/09/2012 à 2:49 :
La logique comptable ne s'applique pas à un Etat comme elle s'applique à une entreprise, une famille ou un individu. Les solutions sont multiples : récupération du pouvoir de création monétaire, récupération du Franc adapté à la compétitivité de notre économie, limitation du libre-échange (capitaux, biens et services) pour conserver notre modèle social et ne pas se retrouver en concurrence déloyale face aux Etats ultra-libéraux...

Pour arriver à cela, il faut sortir de l'U.E... qui nous a volé la démocratie (le pouvoir politique et donc celui d'émettre nos propres règles).

Il y a encore beaucoup de travail pour virer dans l'esprit des gens l'idée qu'un Etat se gère comme une entité économique classique...
Réponse de le 29/09/2012 à 9:09 :
La , c'est la solution du Zimbaboué ! Encore, allez voir.
Réponse de le 29/09/2012 à 9:13 :
"preserver notre modèle social" : 5 millions de chômeurs, 10 millions de pauvres, c'est cela votre ambition ?
Réponse de le 29/09/2012 à 10:56 :
Ce que dit xavier est juste. Ca marche sauf que... vu qu'on ne produit plus rien, le résultat serait la disparition de tout un tas de produits, mais bon un smartphone n'est pas indispensable...
Réponse de le 30/09/2012 à 16:05 :
@Xavier : En quoi la monnaie qui est dans ma poche doit elle être contrôlée ou créée par l'état.
Il s'agit simplement d'un moyen d'échange ou d'épargne, et l'état n'a pas à la manipuler en la créant à son gré...
Dois-je vous rappeler que de 1806 à 1914, l'état n'a jamais touché à la monnaie, et que nous avons eu de la croissance.
Quant à la logique comptable, l'état aurait mieux fait de la respecter, on ne serait pas dans cette situation.
Lyon69 a donc parfaitement raison.
a écrit le 28/09/2012 à 20:47 :
Gérer c'est prévoir. J'ai bien fait d'acheter une maison au Maroc.
Réponse de le 28/09/2012 à 21:27 :
Je sais pas si c'est vraiment une bonne affaire surtout dans ce pays ! Bonne chance en tout cas...
Réponse de le 28/09/2012 à 23:02 :
@Riad: je crois pas que pour un Occidental, le plan Maroc soit un bon choix, mais cela n'engage que moi bien entendu :-) L'avenir dira si j'avais raison.
Réponse de le 29/09/2012 à 9:31 :
Reste à savoir si un chrétien peut se sentir parfaitement en sécurité dans un pays musulman ? Pas moi en tout cas.
Réponse de le 29/09/2012 à 9:41 :
Amandine, cela dépend du quartier que vous habitez présentement.
Réponse de le 29/09/2012 à 11:11 :
@boubou c'est une "fausse" sécurité vôtre quartier même classé "haut standing" ! Vous avez toujours intérêt a avoir vôtre petite valise de prête lorsque ça commence à chauffer...à moins d'aimer vivre dangereusement !!!
a écrit le 28/09/2012 à 20:18 :
Ce qui est curieux, c'est que nos gouvernants ne sont - à priori - pas idiots au point de croire à ces constructions hypothétiques et quelque peu déconnectées de la réalité. Donc ils se doutent qu'il y aura des pressions récessionistes accentuées par l'environnement européen et international excécrable, et que la France prendra la mème direction qu'une Italie, avant de courir derrière les performances espagnoles, ou portugaises..
La question est: pourquoi?
Quel deal a t'il été passé en douce avec nos maitres de la haute finance et leurs séides de l'UE ?
Réponse de le 28/09/2012 à 21:04 :
Cessez immédiatement vos à-priori, Léon !!!
Réponse de le 28/09/2012 à 22:49 :
Continuer à niveler vers le bas les salaires ?
a écrit le 28/09/2012 à 20:17 :
Je m'en fou. Je ne suis plus concerné, je viens d'être licencier.
Réponse de le 28/09/2012 à 20:58 :
traine pas pour retrouver du boulot : très bientôt, ce seront les allocs (chomage,logement, etc) qui vont trinquer... puisqu'il n'y aura plus personne pour cotiser ...
a écrit le 28/09/2012 à 20:12 :
Pour faire entendre cela à tous ceux qui sont bien imprégnés de l'ideologie socialiste impossible !!!!
Même dans le mur ils resteront sur leurs positions !!
a écrit le 28/09/2012 à 20:09 :
Puisque tout le monde lui disait qu'il ne fallait surtout pas augmenter les impôts! Mais, moi président fait le contraire! Pour exister sans doute !! Mais au détriment des français et du pays! Ego, ego, quand tu nous tiens!
Réponse de le 01/10/2012 à 9:58 :
Ou avez vous vu que la baisse des impôts créait de la croissance. On a fait ça depuis 20 ans et la dette a explosé. Les efforts budgétaires (impôts+diminution des dépenses) sont encore loin du compte. Hollande sera t il capable de s'attaquer aux dépenses dans un second temps ? Peut être mais dites adieu à la croissance quoiqu'on fasse. L'ancien modèle économique est mort et un nouveau doit émerger où le véritable progrès de vie l'emportera sur le productivisme !
a écrit le 28/09/2012 à 19:55 :
rigueur pour qui ??????certainement pas pour tous qui aura le courage de faire maigrir le mamouth de suprimer toute cette bande d inutiles qui devorent le millefeuille
Réponse de le 28/09/2012 à 20:18 :
Ouaiiiiss !!! Tous chômeurs, solidarité vaincra...
Réponse de le 28/09/2012 à 20:50 :
Oh Jean louis, t'en veeeeuuuux !!! C'est d'la bonne brother,,,
Réponse de le 29/09/2012 à 10:05 :
ils sont tous sourds et aveugles sauf pour leurs interets ...........
a écrit le 28/09/2012 à 19:52 :
on ne parle que de consommation mais il serait temps de changer nos modes et habitudes de consommation. on ne peut indéfiniment augmenter la dette publique et la dette privée.
Réponse de le 28/09/2012 à 21:04 :
De quelle consommation parlez-vous ? C'est précisément la consommation qui fait tourner la machine économique dans notre beau pays, vous voulez la remplacer par quoi ?
a écrit le 28/09/2012 à 19:51 :
De toute façon il n'y avait plus vraiment le choix combien de temps ça aurait tenu avec des dépenses à n'en plus finir? Déjà ça semble pas suffisant pour inverser la spirale de la dette. Tout juste on peux regretter que l'Etat ne fait pas un plus gros effort par rapport à celui demandé au particuliers et au entreprises.
Réponse de le 28/09/2012 à 21:04 :
@aka :"l'Etat ne fait pas un plus gros effort par rapport à celui demandé au particuliers et au entreprises" .. non en effet ! il exige immédiatement 10 milliards d'impots en plus pour les particuliers, 10 milliards de plus pour les entreprises (soit 20 milliards au total) et lui se contente de promettre (promesse qu'il ne tiendra pas plus que les autres: rendez-vous dans un an ! ) qu'il baissera ses dépenses de la moitié !!! ... et en plus on nous expliquera que bon, la conjoncture, la croissance, l'absence d'activité des auto-entrepreneurs qu'ont aura fait disparaitre, tout ça : bref on aurait bien voulu, mais on a pas pu ...!!! c'est sur : ça doit aussi être l'héritage sarkozy ...
a écrit le 28/09/2012 à 19:48 :
Quelqu'un pourrait-il me dire à combien se monte l'effort consenti par les hommes (et femmes) politiques, députés, sénateurs, conseillers, édiles en tous genres ?

J'ai peur de connaître la réponse...
Réponse de le 28/09/2012 à 23:18 :
et si on alignait le salaire de tout les élus, au maximum, à 2 fois le salaire médian des français : on aurait ainsi un président "normal" et des élus représentatifs ou presque du niveau de revenu des français ...!! et puis on assujettirait leurs salaires au régime général, puisque, comme son nom l'indique, ce régime doit être général !! non ? et pourquoi pas ??
a écrit le 28/09/2012 à 19:47 :
Notre Maddoff à la Française vient de signer la feuille de route en saignant le Français moyen.
Réponse de le 28/09/2012 à 20:14 :
Quand on vit a crédit pendant 50 ans il ne faut pas s'attendre a autre chose que de devoir rembourser dans la douleur. Cette ponction ne suffira pas en plus. Ceci dit dommage que l'état ne se décide pas à réduire sa voilure quitte à abandonner certaines prérogatives ou fonctions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :