Michel Sapin : "On n'utilise pas suffisamment le chômage partiel"

 |   |  183  mots
Copyright Reuters
Invité au micro de France Info ce matin, le ministre du Travail Michel Sapin a encouragé l'usage du chômage partiel pour limiter les risques de licenciements.

Ralentir le rythme pour mieux tenir sur la durée. C'est le conseil donné ce lundi matin aux entreprises par le ministre du Travail, au micro de Raphaëlle Duchemin sur France Info. Selon lui, "on n'utilise pas suffisamment le chômage partiel, les périodes de formation" pour garantir un maintient des emplois, malgré la situation économique du pays. Il a insisté sur la "capacité d'adaptation collective de l'entreprise" après avoir rappellé le rôle qui, selon lui, doit être celui du gouvernement : "L'Etat accompagne, fait pression, mais ce sont les représentants des salariés qui négocient" a-t-il déclaré. "Je suis très attaché à cette démocratie sociale" a ajouté Michel Sapin.

Réunion tripartite sur PSA le 25 octobre

Le chômage partiel, une solution possible face au cas PSA. Une réunion de travail sur le dossier du constructeur automobile se tiendra le 25 octobre prochain. Cette négociation syndicats-direction-Etat sur le plan de restructuration du constructeur, et notamment sur l'avenir du site d'Aulnay-sous-Bois, a été annoncée samedi dernier par Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2012 à 18:28 :
voila un vrai plan de relance de la gauche au pouvoir PARTAGER LA MISERE
a écrit le 08/10/2012 à 22:13 :
Et si on mettait M.Sapin en chômage partiel pour évité un licenciement de M.Hollande, en voilà une idée lumineuse qui serait à exploiter ainsi que tout les ministres de M.Hollande, on verra comment ça leur fait de se retrouver en chômage partiel, et pourquoi pas ?
a écrit le 08/10/2012 à 16:20 :
lumineux:les 3 pour cent d'augmentation de charges des auto entrepreneurs serviront a payer le chomage partiel auquel ont droit les salariés des grosses entreprises déja très gatés
a écrit le 08/10/2012 à 15:55 :
ca sent le sapin pour l'emploi,
a écrit le 08/10/2012 à 15:54 :
il faudra mettre au chomage partiel (sans rémunirisation)tous les étatiques y compris les politi
ciens.La productivitè réelle de tout ce monde est 40 % des privés.Ou mieux de le forcer à tra
vailler 45 heures/semaine.Ainsi nous pourriont rentrer dans les conteste des pays travailleurs.
Ici aux DOM-TOM on arrive au bureau vers 8.30h pour s'en sortir à 15.00h.(pause exclue)
L'éducation nationale donne l'exemple comme on se casse le dos.Ici on est en vacance en
raison que tout le monde est fatigué de se réposer...... En plus les fonctionneurs métros tou
chent 35 % de primes pour déplacement.Résidu coloniale encore en viguer.
Alors Sapin ne doit pas croire d'avoir inventé l'eau chaude.
a écrit le 08/10/2012 à 15:15 :
Une vieille recette a existé , elle s'appelait le trild : temps réduit indemnisé de longue durée ,18 mois maxi , l'entreprise touchait 3 euros de l'heure par heure chomée . Je ne sais pas si c'était pénalisant pour les employeurs , mais certains sont allés au delà des 18 mois et ont étés poursuivis , je crois !
a écrit le 08/10/2012 à 15:04 :
le parfait haut fonctionnaire de la technotructure arrogante qui plombe la France depuis 30 ans!!Lui aussi on va le mettre au chômage partiel à 800 ? par mois sans sa retraite de haut fonctionnaire!!
a écrit le 08/10/2012 à 14:14 :
le meilleur moyen de ne pas etre confronte a ce pb c'est de n'embaucher personne en france; et ca tombe bien c'est ce que veut ce gvt...
a écrit le 08/10/2012 à 14:05 :
chomage partiel
pour avoir eu une 3 entrprises de 30 pers je voudrais que nos politicars de M et le mots et faible et bien que c rigolo soient mis au chomage partiel dans leurs ministaire et il verront comment sont malheureux c gens qui vivent comme cela
a si les ministres de tout bord pouvaient vivre 1 ans comme cela pour voir c que c MOI j'étais pas heureux de voir mon personnel pour certain dans cette situation et vu mon entreprise et c résultat impossible de faire mieux alors de temps a autre je leurs payées le resto pour leurs changer les idées de bon a pas grand chose les ministres chef d'état depuis
degaulle sa c t un HOMME MA DES FILLETTES COMME CEUX d'aujourdh'ui de bons à rien en sommes
a vous dégouter de voter a faire vomir c M
a écrit le 08/10/2012 à 13:54 :
chomage est un mot injuste a bannir définitivement part un responsable politique dit de socialiste CAR une categorie special de travalleurs n est pas a ce risque

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :