Budget : "les Pigeons" donnent des ailes aux artisans

 |   |  258  mots
Copyright Reuters
Après les "pigeons", c'est au tour des artisans de l'UPA de faire pression, via une pétition, sur le gouvernement afin de le faire reculer sur l'augmentation des cotisations sociales des indépendants.

Pourquoi se gêner... Depuis la reculade de Bercy sur la taxation des plus values, à la suite du mouvement des "Pigeons", divers mouvements de pression se sont activés pour contrer les projets fiscaux du gouvernement avant le début de l'examen de loi de finances mardi16 octobre à l'Assemblée nationale. Il y a eu la CGPME puis les Medef territoriaux qui ont écrit aux députés pour dire tout le mal qu'il pensaient des nouveaux impôts pesant sur les entreprises.

Les artisans de l'UPA contre l'augmenation des cotisations maladie des indépendants

C'est maintenant au tour des artisans de l'Union professionnelle des artisans (UPA), troisième organisation patronale représentative, de faire circuler une pétition sur les intentions du gouvernement. Objet de leur courroux: le double projet de supprimer l'abattement forfaitaire de 10% sur les revenus des gérants majoritaires de SARL et de déplafonner les cotisations maladie des travailleurs indépendants. Selon l'UPA, ces mesures montrent que "les travailleurs indépendants sont particulièrement pris pour cibles avec 1,1 milliard d'euros de prélèvements supplémentaires prévus dans le cadre du projet de loi de finances et du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013".

L'UPA "en appelle au gouvernement et aux parlementaires afin qu'ils renoncent à ces mesures fiscales et sociales, à la fois confuses, injustes et dangereuses pour les entreprises de l'artisanat et du commerce de proximité". Pas sûr cependant que cette pétition rencontre le même succès médiatique que le mouvement des "Pigeons".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2012 à 18:33 :
Si il veulent aligner nos cotisations sur celle du privé, nous devons avoir les mêmes droits :
- Retraites alignées sur celle du privé
- arrêt de travail, maladie et maternité équivalente
- Droit aux indemnités chômage en cas de faillite
- RTT, 35h et congés de 5 semaines, chèques vacances, CE etc.....
Bien sur au frais de l'état car en plus ils veulent nationaliser nos entreprises avec les dividendes et les + valus
J'en ai ras la casquette de ce pays et de ce gouvernement qui est entrain de détruire notre économie, donc nos emplois et nous prends pour des vaches à lait.
Le vase déborde et je penses sincèrement que nous devons organiser un journée morte sans TPE, PME, etc... dans ce pays pour montrer notre utilité.
a écrit le 11/10/2012 à 10:48 :
L'Administration française n'aime pas les entrepreneurs ; elle est méprisante lorsque la droite est au pouvoir et les casse ; elle est suspicieuse lorsque la gauche est au pouvoir et les détruit .
En France, ne sont reconnus que les conglomérats industriels et syndicaux avec lesquels l'Administration s'arrange. (Relire Ferdinand Buisson pour qui l'homme seul est à écarter ...)
De combien de vies gâchées, de suicides d'entrepreneurs sont responsables les hommes ordinaires des administrations obéissant aux ordres des gouvernements successifs . Que se passera-t-il , lorsqu'il y aura 5 millions de chômeurs ?
a écrit le 09/10/2012 à 15:38 :
A ceux qui suivent mon combat contre le RSI, par arret de la cour d appel de Cayenne du 24/09/2012 n° 10/00504, je me suis fait effacer 4 années de cotisations ...
Je pense pouvoir "affranchir" les victimes du RSI dans quelques mois, au minimun ceux des Antilles Guyane et peut etre tous les Francais. Mais il sera peut etre trop tard pour certains qui ne contestent pas leurs contraintes et n'ont pas fait leur rescrit social.......
quitterlersi@orange.fr
Réponse de le 09/10/2012 à 18:31 :
les professions liberales , artisans ;commercants , les pigeons , les entrprises ont été assomés par les charges depuis 30 ans ; aujourd'hui c'est le ras le bol ..........................attention danger car si tout ce monde va dans la rue ca fera mal .................. les fonctionnaires ont rien perdu avec la crise et ce sont eux qui reclament il y a quelque chose de mal sain ..............................
Réponse de le 09/10/2012 à 20:31 :
On peut changer la tete avec les elections ce mois ci , mais comme chaque agent fait la loi dans son coin le RSI est une calamité pour tous les non salariés....ne parlons pas du cout de cette institution. Au lieu d'etre un service c'est un boulet qui fait perdre du temps notamment aux TPE , et oui tout le monde ne peut pas se payer un salarié pour gerer les contraintes de l' administration!
Réponse de le 11/10/2012 à 15:24 :
Le grand libéral et , ancien humaniste , Xavier Bertrand a refusé que les indépendants adhérent à des assurances privées , l'ère Hollande est strctement la même que celle de l'ère Sarkosi - Hollande est un Sarkosy sous prozac -
a écrit le 09/10/2012 à 14:51 :
A 7 salariés, marchait bien, en perte de vitesse, me disait qu'il etait "taré". je precise qu'il se met des dettes (et des soucis) jusqu'au cou. J'ai eu 15 salariés, je sais aussi et beaucoup mieux que Melenchon ou des économistes "experts" qui voient le chef d'entreprise sous les yeux de Parisot ou l'autrepreneur comme un sous-traitant d'entreprise surexploitatrice, accessoirement, une loi pour interdire la sous-traitance aux ex salariés en cas ... de toute maniere, comme les precipité de la taxe, je prevoies la porte de sortie, suffisament dfonner à la gabelle, me faire insulter ou devenir l?esclave de déconnectés de la vie comme les actuels ou les precedents, non merci !
a écrit le 09/10/2012 à 14:35 :
ils n'ont pas compris qu'une petition ca sert a rien, ft plutot avoir des methodes ' facon cgt', y a que ca qui marche dans ce pays!!!
Réponse de le 11/10/2012 à 11:13 :
Comme le disait le camarade Lénine (Un connaisseur ) " Le ministère de la parlote..."
a écrit le 09/10/2012 à 13:11 :
Ils ont raison ! C'est quand même plus malin que de lutter contre l'auto-entreprenariat dont la concurrence n'est que marginale, même si l'on peu imaginer des ajustements ça et là. Les artisans et travailleurs indépendants sont trop taxés et c'est une vérité depuis des années. Si l'entreprenariat était un peu plus libre dans ce pays, nous n'aurions pas un tel niveau de chômage et nous aurions peut-être des jeunes qui ambitionnent de faire autre chose que fonctionnaire !
Réponse de le 09/10/2012 à 13:49 :
Concurrence marginale pas sur, ça dépend des secteurs parce que des petites sociétés qui demandent à leur ouailles de se mettre en auto-entreprise avec des contrats de sous-traitance ça existe et ce n'est pas si marginal que cela, attention..
Réponse de le 10/10/2012 à 0:01 :
oui mais c'est illégal : c'est au service de l'état de faire son boulot, et pas aux honnêtes gens de payer les pots cassés à cause de quelques brebis galeuses que le gouvernement ne sait pas maitriser !!!
a écrit le 09/10/2012 à 12:53 :
Toute cette bêtise fiscale va se terminer par une censure du Conseil Constitutionnel qui n'a jamais accepté qu'il y ait des catégories de contribuables différents face à une règle fiscale.
a écrit le 09/10/2012 à 12:39 :
La feuille de paie du salarié est la plus grosse escroquerie du siècle: il devrait y figurer 2 chiffres seulement, le coût pour l'rntreprise et le net vire sur le compte du salarié, soit -55%, avant impôt sur le revenu et avant TVA sur les achats! Seuls les artisans et PME le savent et on leur fait une petite remise afin de les faire passer pour des nantis. Et on veut nous faire croire que c'est pour la santé et les retraites alors que le mammouth préleve encore plus sur le social que sur les impôts. C'est pas seulement un suicide économique, c'est tellement immoral!
Réponse de le 09/10/2012 à 20:25 :
dit il un mardi de chez lui a midi
a écrit le 09/10/2012 à 12:39 :
Ok les charges augmentent, les bénéfices diminuent, l'IS diminue,les artisans peuvent ils s'exprimer sur le fait qu'ils sont créditeurs de TVA ? là personne ne proteste ? je suis artisan , le noir les artisans en font beaucoup alors qu'ils participent sur leur cotisation perso ne me choque pas, de toute façon ns sommes des francais et ns sommes raleurs
Réponse de le 09/10/2012 à 13:02 :
+1 voilà qui est franc mais les hypocrites vont se déchainer contre l'inquisition fiscale et sociale. En général plus on est gros plus on fraude et plus on gueule!
Réponse de le 09/10/2012 à 13:17 :
De toute façon, plus les taxes seront élevées, plus le black va augmenter. Cela n'est pas une solution. La priorité, c'est de baisser la dépense publique excessive qui est le problème n°1 de la France depuis 40 ans ! La politique d'augmentation des impôts actuelle n'est qu'une reculade pour ne pas avoir à réformer le secteur public français dont le coût est élevé et le travail médiocre. Quand on a une dépense publique qui atteint les 56% du PIB, plus que la Suède, il est temps de se poser les vraies questions.
Réponse de le 09/10/2012 à 17:13 :
La fraude fiscale, c'et un my!the bien etretennu par LES EMPLOYES INNOMBRABLES DE BERCY , si elle existait, c'est qu'il faudrait tous les licencier. essayez, de frauder le fisc et vous serez condamnés plus qu'un meurtrier à la miserte a vie! déjà qu'on risque la saisie de ses biens et le chomage sans indemnités.
Yvane vous n'etes pas artisan cela se lit tout de suite.Crediteur de tva c'est pas un avantage, c'est un risque supplementaire non indmnisé.
Quand il n'y aura plus d'independants s et de sociétés privées, on vous paiera avec la planche à billet et vous prendrez votre tour à la soupe populaire.
Réponse de le 11/10/2012 à 8:39 :
14 MOIS de salaire et seulement à peine 10 % de charges entre le brut et le net des fonctionnaires !!!!!!!!
Tout ce racket organisé crapuleseument par l'Etat et ses Institutions sert à payer les 13 et 14 mois de salaire de certains assimilés fonctionnaires comme chez Pôle Emploi, la Sécu et même l' URSAFF et bien d'autres....
ILS peuvent avoir le poil fin et donner des leçons aux chômeurs, aux assurés sociaux et aux dirigeants de PE et de TPE.
Saviez vous qu' entre le salaire brut et le salaire net d'un cadre c'est environ 30 % de charges, pour un salarié non cadre environ 23 % et pour tous les fonctionnaires seulement et à peine 10 % !

Et on vous dit que les caisses sont vides ? Elles n'ont jamais été aussi pleines pour continuer de maintenir ces disparités salariales.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :