Chômage : pas d'amélioration pour tout de suite selon Sapin

 |   |  241  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
François Hollande avait promis d'inverser la courbe du chômage d'ici un an. Alors que les mauvais chiffres et les plans sociaux s'enchaînent, Michel Sapin, le ministre du Travail, s'attend à ce que ce la dure.

Les chiffres du chômage ne cessent d'empirer depuis des mois. Et pour Michel Sapin, le ministre du Travail, ils devraient être "mauvais encore plusieurs mois". Ce en raison des nombreux plans sociaux en cours ou à venir. "Nous sommes à un niveau extrêmement alarmant, et c'est à ça qu'il faut s'attaquer", a-t-il dit sur France 3.

Une situation héritée pour Sapin

"Entre le jour où un PSE (plan de sauvegarde de l'emploi, NDLR) est annoncé et le jour où les chômeurs sont inscrits à Pôle emploi, il se passe des mois et des mois, c'est quelque chose de très lent avec des effets négatifs pendant longtemps", a déclaré le ministre. Selon Michel Sapin, "il ne s'agit pas de changer de président, de Premier ministre pour que les choses s'inversent". Il a réitéré ses accusations selon lesquelles plusieurs plans sociaux ont été retardés à l'après présidentielle.

"Inverser la courbe du chômage d'ici un an"

Fin août, le seuil symbolique des trois millions de demandeurs d'emploi sans activité a été franchi en métropole. Les prochains chiffres doivent être dévoilés mercredi. Mais "on a déjà passé trois fois le cap des trois millions", a tenté de minimiser le ministre. En tout cas, il y a encore fort à faire pour que François Hollande, qui avait promis "d'inverser la courbe du chômage d'ici un an" puis tenir son engagement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2012 à 22:16 :
Il s'attaque au chômage en augmentant les impôts des entreprises et des particulier et il croient que la consommation va augmenter, et les entreprises embauché. On a pas finit de voir de nouveau plan sociale avec de tel mesure.
a écrit le 24/10/2012 à 11:53 :
Avec un capitaine de pedalo à la barre çà n' a rien d'étonnant que çà finisse comme le naufrage du Concordia , ensuite comme le commandant Schettino ils diront que ce n'est pas leur faute !
a écrit le 23/10/2012 à 14:40 :
Le marché immobilier, enfin ceux qui en profite, ont bien analysé que la chair à béton n'est plus du coté des acheteurs mais des vendeurs...
La double-peine (cher à l'achat, pas cher à la revente) arrive..et quand on sait que la majorité de +50 ans est au chomage et ne touchera que le RSA jusqu'à 67 ans....comment vont ils faire pour rembourser leur credit immo une fois qu'ils ne percevront plus d'indemnité de chomage mais que 470 euro par mois...?!? on sait tous que les secondo se sont ré-endettés au plus haut de l'immo sur de longues durées- GAME OVER, le piège imo s'est refermé sur eux....rdv lors de la vente aux enchères les winners !!! fallait pas croire aux Ponzi !
a écrit le 22/10/2012 à 20:06 :
Avec hollande l'inflation du chômage c'est maintenant, les augmentations de taxe de prélèvement de toute sorte c'est tout de suite.même la banque de France licencie c'est peu dire.
a écrit le 22/10/2012 à 19:15 :
'Et pourtant, l'année 2012 n'avait pas si mal commencé. « Sur les 18 400 emplois créés par toute l'économie française dans les six premiers mois, 14 500 l'ont été dans notre secteur. Des emplois à plus de 80% en CDI et à temps plein ! » rappelle Didier Chenet en ajoutant : « Nous ne voulons pas de subventions. Ce que nous voulons, c'est une réglementation stable et équitable pour tous »' ... citation lu à propos du congrès du Synhorcat, syndicat professionnel de la restauration . Edifiant , non ? On tape sur ceux qui embauche, et après, on est surpris de la déprime engendrée par les décisions absurdes !!!
a écrit le 22/10/2012 à 18:58 :
Sûr qu' au niveau du chômage, ça sent le sapin !
(L' humour est ce qu'il nous restera quand nous n' aurons plus rien !
Réponse de le 24/10/2012 à 23:23 :
oh, ben, vous devez encore avoir quelquechose parce qu'il n'y a rien de drôle dans votre commentaire nullissime.
a écrit le 22/10/2012 à 14:39 :
Donc s'il ne peut rien faire pour eviter l'hemmoragie ,il fait un constat d'echec et va demissionner ! Dans le prive ce genre de discours serait immediatement sanctionne.
a écrit le 22/10/2012 à 13:52 :
Zut! Il devait y avoir moins de chômeur, plus de bonheur, le régime des retraites devait être sauvé, la pollution disparaître et la sécurité retrouvée avec un sourire behat, une cigarette qui fait rigoler au bord des lèvres!!! Nous aurait induit en erreur?????
a écrit le 22/10/2012 à 13:13 :
C'est à ce demander si ces têtes bien-pensant de ce gouvernement sont bien munies d'un cerveau...
Il est certain qu'avec cette politique, les chiffres du nombre de demandeurs d'emploi ne va pas baisser, au contraire !
Les français ont vraiment fait un bien mauvais choix et ils s'en mordront les doigts longtemps, je pense !
a écrit le 22/10/2012 à 11:29 :
Souvenez-vous lors du débat télévisé à l'occasion de la présidentielle entre le candidat socialiste et le président sortant ou ce dernier accusait son adversaire de mentir. Souvenons-nous plus récemment de la promesse de ce dernier "d'inverser d'ici un an" la courbe du chômage. Constatons que les précisions de Michel Sapin sur le décalage existant entre le fait générateur du chômage et sa prise en compte dans les statistiques démontrent que la tendance négative de l'emploi remonte à avant les présidentielles, la situation étatnt à l'époque déjà largement connue de toutes les parties. Nicolas Sarkozy avait raison d'accuser l'actuel président de mentir.
a écrit le 22/10/2012 à 11:15 :
ils n'etaient pas censes voter une loi avant la fin de l'annnee pour interdire le chomage et le cancer? est ce que leur ' heritage', ils vont nous le recuire pdt 5 ans?
a écrit le 22/10/2012 à 11:14 :
Tous des menteurs, mais on le savait, des politiques aux services des banquiers, et choisi par les banquiers, tous issus d'écoles privés financées par les banquiers et leurs amis. Le peuple le dindon de la farce, élisez-moi et après je fais ce que je veux, la démocratie fasciste à l'américaine.
a écrit le 22/10/2012 à 11:01 :
Les Français sont des rêveurs. Ils ont élu les socialistes parce que dans "socialisme" il y a le mot "social".

Le problème c'est que le social ça se finance avec l'argent des autres et que cet argent n'est pas inépuisable.

Ils découvrent que les socialistes ne peuvent pas protéger les emplois et que c'est même le contraire qui se passe.

Ils découvrent aussi que les entreprises sont plus des vaches à lait que des odieux exploiteurs de la classe ouvrière.

Tout cela est en train de tourner au cauchemar.
a écrit le 22/10/2012 à 9:24 :
Le président n'avait-il pas pris pour slogan de campagne : "le changement c'est maintenant".....la signification exacte est celle-ci : depuis mon arrivée les plans sociaux ne cessent de progresser....il avait omis de nous expliquer la signification du changement......heureusement le ministre du redressement productif et sa barboteuse à rayures veille au grain et vous allez voir ce que vous allez voir....
a écrit le 22/10/2012 à 8:33 :
Que feront-ils lorsqu'il y aura 5 millions de chômeurs ?
Réponse de le 22/10/2012 à 11:15 :
ils diront que c'est pas leur faute, que c'est la faute a sarkozy
Réponse de le 24/10/2012 à 12:03 :
churchill bonjour, et quand Sarkozy reviendras en 2017 ou un autre cela sera la faute à Hollande c'est bizarre cette façon de penser, enfin il parait que c'est typiquement Français.
a écrit le 22/10/2012 à 7:41 :
D'après ( Flamby alias Hollande ) la crise se trouve derrière nous,alors,comment expliquer que le chômage puisse encore augmenter ? enfumage ? nous ne sommes pas encore dans la véritable crise,hélas.
a écrit le 22/10/2012 à 5:33 :
Il est crtains que des plans ont été retardés mais la gauche aurait agi de la m^me façon nous sommes en politique ou le chômeur ou futur est un variable en poltique. Le pb n'est pas pour un politicien le chômeur mais son poids électoral. mais ce que l'on peut reprocher à la gauche c'est de ne pas mettre en place les actions nécessaires pour commencer à inverser la courbe. Voilà bientôt cinq mois que la gauche est au pouvoir beaucoup, de commission, beaucoup de consulttaions etc etc mais aucune action car ce mot est un mot qui à gauche veut dire impôts et taxes ce qui a pour effet immédiat le chômage car pas de consommation. L'argent pour la croissance est confisqué par l'Etat pour faire face à son manque de courage de se réformer AUTANT à DROITE qu'à gauche, car malgré les tirades de l'UMP l'ancien, gouvernement et Président n'ont pas fait mieux en dehors de cette maladie politique du discours, le rapport de l'IGF montre que la baisse des fonctionnaires sous M. Sarkozy n'était qu'un leure.J'oublais un point important M. Sapin ami de promo du président deux hommes parmi la ribambelle politiquer de ceux qui n'ont jamis eu a gère un bilan d'entreprise il estr vrai qu'en politique on peut dire n'importe par manque de compétence le seul pb, des familles souffrent à cause de l'inconscience de politiciens de petite envergure. Notre clown national Président de l'UDI en est la caricature la plus parfaite.
Réponse de le 22/10/2012 à 11:13 :
Ce sont des hommes politiques et non pas des hommes d' Etat .Leur souci est le pouvoir et non le pays.
Réponse de le 22/10/2012 à 13:27 :
@Samarinda : les plans sociaux n'ont pas été retardés pour des raisons politiciennes : seulement toute entreprise qui aurait annoncé la vérité sur leurs projets AVANT les elections se serait fait détruire par les candidats !!! ..; alors les projets ont attendus, ils se sont empilés, ...et se retrouvent tous maintenant sur le bureau de Montebourg : Mais la situation était largement connue, et Mr Cahuzac était bien placé pour connaitre la situation (il était président de la commission des finances de l'AN, me semble-t-il !) ...
Par ailleurs, Vous affirmez que la baisse des fonctionnaires n'était qu'un leurre : je vous invite à lire l'article sur ce même site intitulé "L'Etat économise sur sa masse salariale" qui précise que "Entre 2007 et 2011, les rémunérations de base des fonctionnaires sont passées de 58,9 milliards à 53,7 milliards d'euros " ce qui représente quand même 10% d'économie .. insuffisant, certes, mais au moins, ça allait dans le bon sens ...!
Réponse de le 22/10/2012 à 13:27 :
@Samarinda : les plans sociaux n'ont pas été retardés pour des raisons politiciennes : seulement toute entreprise qui aurait annoncé la vérité sur leurs projets AVANT les elections se serait fait détruire par les candidats !!! ..; alors les projets ont attendus, ils se sont empilés, ...et se retrouvent tous maintenant sur le bureau de Montebourg : Mais la situation était largement connue, et Mr Cahuzac était bien placé pour connaitre la situation (il était président de la commission des finances de l'AN, me semble-t-il !) ...
Par ailleurs, Vous affirmez que la baisse des fonctionnaires n'était qu'un leurre : je vous invite à lire l'article sur ce même site intitulé "L'Etat économise sur sa masse salariale" qui précise que "Entre 2007 et 2011, les rémunérations de base des fonctionnaires sont passées de 58,9 milliards à 53,7 milliards d'euros " ce qui représente quand même 10% d'économie .. insuffisant, certes, mais au moins, ça allait dans le bon sens ...!
Réponse de le 22/10/2012 à 22:30 :
@lyon , bonsoir, je vous donne en information une partie du rapport de l'IGF commandé par M. Fillon et vous noterez j'en suis sur la belle mascarade politicienne autant de droite que de gauche car le mensonge est le mot clé de la politique. Autant à droite qu'à gauche on désahbille Paul pour habiller Jacques.
RAPPORT DE L?INPECTION GENERALE DES FINANCES

Dans ce rapport commandé par le gouvernement Fillon à l'été 2011, l'Inspection générale des Finances (IGF) fustige un phénomène qui "s'est développé sans stratégie d'ensemble" et se révèle "inflationniste en termes de moyens humains et financiers".
Leurs moyens financiers, c'est-à-dire les crédits budgétaires et les ressources fiscales qui leur sont affectées (10 milliards environ), sont équivalents à 50 milliards d'euros, en augmentation de "15% entre 2007 et 2012". Cela représente "une croissance quatre fois plus rapide que celle des moyens de l'Etat", insiste l'IGF.
Quant aux effectifs, l'augmentation est à l'avenant: +6% dans ces agences sur la même période, contre -6% dans l'ensemble de la fonction publique.
Pour reprendre votre commentaire la rémunération de base est un élément de la charge salariale ne pas oublier que le gouvernement précédent avait octroyé aux fonctionanires des primes pour faire "avaler" le non renouvellement des départs à al retraite. la Cour des comptes dans la vision globale de lma masse salariale donnait un "petit" 100 millions d'économie réelle. Ne tombez pas dans ce piège de croire que les bleus font mieux que les roses et vis et versa, seul un gouvernement type Mario Monti qui n'a pas de compte à rendre a un parti de savonnettes est dans la possibilité de changer la direction économique d'un pays.
a écrit le 22/10/2012 à 0:30 :
POUR LES NUL!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
http://lexpansion.lexpress.fr/election-presidentielle-2012/infographie-le-bilan-economique-de-nicolas-sarkozy_290719.html
a écrit le 21/10/2012 à 23:50 :
"Chômage :pas d'amélioration pour tout de suite selon Sapin"
mais d'après Hollande le chômage diminuera à partir de 2017, euh...
Réponse de le 22/10/2012 à 13:13 :
Tiens, juste avant les élections, quel hasard...et en attendant???
a écrit le 21/10/2012 à 23:22 :
Stratégie de communication typiquement de gauche . Alors que la droite clamait que le chômage irait s améliorant , et elle savait qu il n en serait rien , la gauche , elle fait l inverse , pour faire semblant de faire croire qu elle maîtrise quelque chose .

Le point commun droite. / gauche est toujours le même : l incapacité d admettre que les faux emplois publics tuent les vrais emplois privés .

Tant que ceci ne sera ni admis , ni réforme , les mascarades des droites et des gauches s alterneront dans une impuissance commune
a écrit le 21/10/2012 à 22:07 :
alors!!!!!!!!!!!!!! la tribune où est mon 1er commentaire ??????
Réponse de le 21/10/2012 à 22:14 :
vous avez le second alors ne vous plaignez pas .
Réponse de le 21/10/2012 à 22:40 :
ben non, ça ne doit pas être le second, puisqu'il demande déjà ci-dessous où est son commentaire, c'est donc au moins le troisième.
a écrit le 21/10/2012 à 21:45 :
alors la tribune ou est mon commentaire ???? on censure ou quoi !!!!!!!!!!!!
a écrit le 21/10/2012 à 21:25 :
ça sent le Sapin pour ce gouvernement!!
a écrit le 21/10/2012 à 21:16 :
quand hollande à été élu certain se sont écrié "enfin libre vive la liberté hollande est élu" et oui effectivement plus de travail, plus d'argent, plus de création d'entreprise, plus de contrainte quoi VIVE LA LIBERTE mdr
a écrit le 21/10/2012 à 19:53 :
Le changement c'est pour demain et demain on rase gratis, demandez le programme du PS aujourd'hui c'est guignol et demain c'est pareil
a écrit le 21/10/2012 à 19:47 :
www.dailymotion.com/xu93nr_parodie-hollande
Réponse de le 21/10/2012 à 22:03 :
mets ton lien à jour. Tsss...
a écrit le 21/10/2012 à 19:21 :
une caricature de Michel Sapin !
http://rocambolesque.fr/politique/dur-dur-detre-ministre-du-travail/
a écrit le 21/10/2012 à 18:22 :
La baisse du chômage c'est ni pour demain, ni après-demain. En tant que chef d'entreprise je gèle toute embauche jusqu'à ce que ce gouvernement renonce à sa politique de prédateur et se décide à diminuer les dépenses de l'Etat. D'ici la qu'il ne compte pas sur les entreprises. Il peut se gratter.
Réponse de le 21/10/2012 à 18:51 :
"Ni pour demain, ni pour apres-demain".... en gros c'est grâce a vous que la France existe????
Réponse de le 21/10/2012 à 19:01 :
Oui c'est grâce à moi que la France existe.
Réponse de le 21/10/2012 à 19:50 :
j'approuve C Bernier.. et je confirme : pour ma TPE, y a déjà une création d'emploi bloquée .. pour 8 emplois existants !
De plus, j'envisageais une création d'entreprise (en laissant l'actuelle à mon frère) pour me reconvertir dans l'hôtellerie restauration, mais alors là, vu les incertitudes que ce gouvernement fait peser sur l'économie en général et sur ce secteur en particulier, ben ça va rester en stand-by quelques années (et les 85 emplois avec !!)
Ce n'est ni moi ni C Bernier qui faisont exister la France, mais ce sont des entrepreneurs comme nous qui faisons vivre son économie !!! et d'après ce que j'entends dans les CCI, je crois que le ras-le-bol des entrepreneurs est GENERAL !!! ... Alors, "Ben-mince-alors", va falloir vous y mettre et en créer quelques uns, des emplois !!!
Réponse de le 21/10/2012 à 19:57 :
Les entrepreneurs sont les créateurs de richesses. les nostalgiques des régimes communistes avec des convictions idéologiques et utopiques sont ringards. On veut nous imposer la pensée unique, un système contrôlé pas l'administration qui pose une chape de plomb, décourage les initiatives et ruine la France. Nous devons composer avec le reste du monde, les énarques devront changer de logiciel, ils ont un siècle de retard, il faut baisser les charges des entreprises, faire des réformes structurelles pour réduire notre dette, et le déficit ,décourager les investisseurs qui planquent leur argent dans les oeuvres d'art, l'immobilier et autres, qui rendent l'économie atone et nous plongent dans la récession et le chômage de masse.
Réponse de le 21/10/2012 à 20:16 :
Déjà l'ENA devrait être supprimée. Tous ceux qui en sont sortis et qui ont gouverné la France nous ont appauvri et ont endetté la France. Alors payer pour ce désastre, ça suffit.
Réponse de le 21/10/2012 à 21:04 :
Oui cela suffit, petite leçons pour les nuls, lorsque les riches s'appauvrissent, les pauvres meurent. On ne peut créer de l'emploi uniquement dans la fonction publique, une entreprise crée de la valeur ajoutée, qui permet d''encaisser de la TVA donc des recettes pour l'état.Elle crée du travail, verse des salaires, paie des impôts et des charges sociales. Mais trop c'est trop, l'entreprise est asphyxiée, par les contraintes administratives et les charges qui plombent la compétitivité.Cela fait 30 ans que l'on détruit l'industrie, la production, il reste les emplois précaires dans les services à la personne, dans le commerce, ils ne sont pas la solution pour résoudre le problème du chômage de la précarité, et relancer la machine économique.
Réponse de le 21/10/2012 à 21:08 :
Ils pourront aussi se gratter avec le DUFLOT social , je n investirai plus en un centime en france . Au moins ce gouvernement a un mérite : ils nous oblige à devenir plus européen .
Réponse de le 21/10/2012 à 21:41 :
Elleestaunord ?
Réponse de le 22/10/2012 à 0:03 :
Je trouve que Sapin est super sexy avec son crâne luisant.
Réponse de le 22/10/2012 à 9:24 :
LOOOL
C'est un knacky ball
a écrit le 21/10/2012 à 18:19 :
Mince, on nous aurait menti?
a écrit le 21/10/2012 à 18:03 :
Monsieur Sapin ouvre le parapluie de l'irresponsabilité, à croire qu'avant lui, des bandits des grands chemins, avec des pouvoirs surnaturels ont géré notre pays. Non seulement, ce monsieur se réveille après quatre ans de crise, il ignore - pourtant le P.S. tient toutes les strates de la politique locale - la mondialisation, les causes réelles de notre perte du tissu d'entreprises. Il est trop facile de tirer un boulet rouge sur les prédécesseurs. Ce n'est qu'une preuve de plus de l'incompétence de ces ministres qui ne cessent de s'agiter, se pavaner, critiquer plutôt que d'agir et nous proposer des pistes viables.
a écrit le 21/10/2012 à 17:54 :
Encore un désaccord au sein du gouvernement, enfin, si on peut parler de gouvernement, moi je parlerais plutôt de foire d'empoigne.
a écrit le 21/10/2012 à 17:08 :
La montée du chômage : c'est maintenant !
Réponse de le 21/10/2012 à 17:21 :
Le changement... je suis certain qu'il n'a jamais lu un ouvrage sur le changement.
a écrit le 21/10/2012 à 17:07 :
Hollande, Ayrault, Gallois, Sapin, que des vieux....
On est dans une situation difficile. Et ça va empirer. Les vieux gouvernent partout regardez !
Réponse de le 21/10/2012 à 17:19 :
Après le réchauffement climatique, voici... Le vieillissement politique...
Réponse de le 21/10/2012 à 17:54 :
Parce-que les "jeunes", vous proposez quoi ??? Avoir sans cesse la critique à la bouche n'est pas efficace. Nous sommes à un moment de l'Histoire où il faudrait repenser tous les aspects de notre civilisation. Chacun doit dans son environnement, être lucide, être inventif et courageux !
Réponse de le 21/10/2012 à 17:54 :
Parce-que les "jeunes", vous proposez quoi ??? Avoir sans cesse la critique à la bouche n'est pas efficace. Nous sommes à un moment de l'Histoire où il faudrait repenser tous les aspects de notre civilisation. Chacun doit dans son environnement, être lucide, être inventif et courageux !
Réponse de le 21/10/2012 à 18:06 :
Surtout une bande de copains, élus locaux depuis des années, anciens de l'ENA qui ont tant nié la crise, proposé tant de dépenses au moment où les banques sombraient.
M. Gallois était le directeur de cabinet d'un certain Chevènement ministre de la Défense. Ils ont eu 10 ans pour observer, réfléchir, proposer. Qu'a-t-on eu : un succédané des 100 propositions, toutes plus ineptes les unes que les autres, un programme du passé que François Hollande s'est empressé d'oublier.
Réponse de le 22/10/2012 à 1:34 :
@julyane: tout à fait d'accord. De la pleurniche, mais pas beaucoup d'action :-)
a écrit le 21/10/2012 à 16:55 :
Mon cher Michel, Quand allez vous arrêter de dire "c'est la faute de l'ancien Gouvernement".... CA NE VA PAS DURER 5 ANS, CETTE EXCUSE !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 21/10/2012 à 17:05 :
Sapin c'est un " bandit de grand chemin " il oublie que Hollande a promis la croissance ........................ Sapin specialité : truquer les chiffres en faisant des emplois aidés.............. emploi bidon .................. sans realité economique il faut que le monde de l'entreprise prenne le pouvoir car on va au desastre .....................
Réponse de le 21/10/2012 à 17:11 :
Suivons son raisonnement : c'est dû à une situation héritée. J'ai accepté la mission en connaissance de cause et aujourd'hui je dis c'est la faute des précédents...C'est vrai que si c'est uniquement dû à une situation héritée, eh bien il avouerait ainsi ne servir à rien...son poste ne servirait donc à rien, puisqu'il ne peut inverser les courbes. Son raisonnement ne tient pas debout, puisqu'il dit lui-même qu'il occupe un poste qui ne sert à rien. Il ne défend même pas son propre poste en se cachant derrière l'héritage de la droite. Il montre son incapacité à travailler comme tout socialiste. Il montre que la France méritait des bosseurs pas des comiques.
Réponse de le 21/10/2012 à 17:25 :
C'est vrai qu'en général, les héritiers sont des gauchistes.
a écrit le 21/10/2012 à 16:53 :
Sapin a trouvé son slogan et excuse pour les 5 prochaines années, maintenant il est tranquille et peut entamer son hibernation quinquennale ...
Réponse de le 21/10/2012 à 18:08 :
Son slogan est : ne râlez pas le chômage c'est pour longtemps !
Facile non d'ouvrir le parapluie, il croit peut être que les Français vont être sages comme des agneaux en disant cela?
a écrit le 21/10/2012 à 16:34 :
On peut spéculer sans grand risque que le chômage va augmenter dramatiquement au cours des prochains mois si le gouvernement ne change pas.
Réponse de le 21/10/2012 à 21:46 :
investir pour ce faire prendre 65 % il faut etre lucide non
a écrit le 21/10/2012 à 16:01 :
le gouvernement précédent a laissé de sacrées ardoises !!!
Réponse de le 21/10/2012 à 16:19 :
c'est cela..; et c'est lui qui a augmenté les impots aussi ! et il a même surement inventé le chômage !! Mr Cahuzac président de la commission des finances de la législature précédente, avait surement décrit la situation telle qu'elle était, non ? Alors si aujourd'hui ce gouvernement n'est pas à la hauteur de la situation, il fallait pas prendre la place ..!! Parce que Sarko nous a longtemps fait le coup du "c'est la faute aux 35h", alors, maintenant, faut pas essayer de nous faire le coup du"c'est la crise de sarko" !!!
Réponse de le 21/10/2012 à 16:33 :
Ce n'est pas le gouvernement précédent, cela va bientôt faire 40 ans que l'état vit au dessus de ses moyens et qu'on a pas eu de budget équilibré.
Le gouvernement actuel à toujours nié la crise lorsqu'il était dans l'opposition. Ils la prennent en pleine face maintenant et semble désemparé. On fera le point pour le premier anniversaire de ce quinquennat du ''changement''. En attendant tous les voyants virent au rouge écarlates: chômage, avenir des retraites, pessimisme des quelques entrepreneurs qui souhaitent maintenir leur activité en France, insécurité... Mais bon le plus important pour ce gouvernement est le mariage homosexuel et le débat sur le cannabis. On n'est pas dans la mouise...
Réponse de le 21/10/2012 à 16:44 :
"c'est cela..; et c'est lui qui a augmenté les impots aussi !" Non il s'est contenté de faire des credits. Et des reformes non financées ou bâclées. Le satisfecit des gens comme Cahuzac, Sarkozy est les autres a été de faire des crédits et de soulager leur boulimie jacobine ou girondine selon ... Entre, ce sont les francais qui prendront : les travailleurs, les entreprises et les français du bas ... Arrêtez de vous exciter, la politique de sarko a consisté à donner l?aumône à son fond électoral constitué de retraités et du 1% et de pouvoir ainsi ses petites combines en douce .. Simplement, l'admettre, ca demande de la réflexion et vous avez l'air mal pourvu de ce côté là. Quant à ce gouvernement, il enfonce les français avec sa décentralisation, son attentisme et une démagogie melenchonnesque qui nous tuera si il continue mais il semblerait que les précipités des taxes à 75% et de l' ISF, y compris les anarchos-punks de gauche, commencent à comprendre ...
Réponse de le 21/10/2012 à 22:06 :
le gouvernement Fillon a fait des choses contrairement à ce que vous affirmez. Supprimer 150 000 emplois dans la fonction publique est un véritable exploit qui permet d'économiser 12 Md d'? par an (cf derniers rapports CDC). Pas assez, certes, mais dans la bonne direction. C'est rien ça? Essayez de faire pareil qu'on rigole un peu. On fera d'ailleurs le compte du nombre de fonctionnaires en 2017.

La réforme des retraites c'est rien? Elle est incomplète, oui. Mais avec des syndicats et une opposition systématiquement contre, on ne pouvait pas faire La réforme nécessitant pour une fois l'union nationale. Mais l'idée qu'il faille travailler plus longtemps est reconnue par presque tout le monde. Et les fonctionnaires vont enfin cotiser aussi longtemps que dans le privé, avec en plus, les mêmes taux! Il reste encore à calculer sur la même base et à supprimer les régimes spéciaux. On y viendra.

En termes de réforme structurelles c'est mieux que Chirac en 12 ans. Beaucoup mieux. On verra en 2017 ce qui aura été fait.

a écrit le 21/10/2012 à 15:58 :
Vraiment n'importe quoi la Fance c'est de pire en pire ! Nos enfants n'auront meme plus de boulot dans l'avenir ! C'ert vraiment pitoyable !!!
a écrit le 21/10/2012 à 15:58 :
ok surprise !! Ce gouvernement dénigre à qui mieux mieux les entrepreneurs, et s'étonne ensuite des conséquences de leur conn..ie ! Mais quand on fait fuir les riches, ils n'investissent plus dans ce pays ! quand on s'attaque aux employeurs, ils n'embauchent pas ! Quand on taxe à donf les investisseurs immobiliers, il ne faudra pas non plus s'étonner du problème du logement qui va se multiplier !!
Il n'y a qu'une solution : allégez le millefeuille étatique de ce pays, pour allégez les contraintes qui pèsent sur l'emploi et l'investissement, mais pour ça ..il faudrait du courage politique !!
a écrit le 21/10/2012 à 15:42 :
Que faire de ces politiciens égoïste moi maintenant je pense à moi et ma famille pour survivre
a écrit le 21/10/2012 à 15:33 :
Ah les fameuses promesses habituelles des socialistes dans lesquelles le bon petit peuple un peu "con-con" croit à chaque élection ! Hollande leur expliquera après un an que ce n' est pas de sa faute, comme d' habitude ce type raconte des salades et la moitié des français y croit ( fonctionnaires, bobos, professions libérales...)
a écrit le 21/10/2012 à 15:27 :
de pire en pire ce pays es ca va pas s arranger , dur dur dur l avenir .
a écrit le 21/10/2012 à 15:11 :
Hollande prédisait une inversion de la courbe du chômage avant un an, Sapin prédit le contraire. Preuve qu'on peut avoir fait la même promo de l'ENA et ne pas avoir la même analyse d'une situation ... ou alors l'un des deux a séché les cours d'économie.
a écrit le 21/10/2012 à 15:11 :
les citoyens ne vivent pas et d'autres d'entre eux ne devraient pas se contenter de vivre de promesses : je finis par croire qu'à force de les avaler à ceux qui croyaient ils en vomissent ! Je suis surprise de ces français devenus flegmatiques ! Ici nous pouvons écrire notre éc?urement malheureusement c'est tous dans la rue et en même temps pour crier le système de royauté appelé démocratie ! démocratie déguisée en nous laissant les maux à crier puis ils s'envolent ! Quelle bonne blague tous assis devant des buffet à volonté que nous payons de leur largesse à nous les soutirer ! Quand allons-nous bouger chers amis français ? Pas encore "pigés"...je ne voudrais pas en arriver à dire pauvre France ! Tout le respect que je vous dois monsieur le ministre c'est bien du sapin et non du chêne que l'on veut nous donner ! ça détend de rire de notre misérable pays qui prend raines et bien profondes , jusqu'à la sève nous allons nous faire manger , sans rien dire ! A quand nous quittons ici pour la rue ?
a écrit le 21/10/2012 à 14:55 :
Pour l'emploi, ca sent en effet le sapin...
a écrit le 21/10/2012 à 14:37 :
Au pay des promesses,on meurt de faim.
Réponse de le 21/10/2012 à 20:11 :
Moi je propose de rendre les gens employable. quelqu'un qui reste plus de 1 an au chomage devient inemployable par une société. C'est la réalité.

Je propose que chaque chomeur notamment de longue durée travaille à mi temps dans l'administration ou collectivité locale pendant sa duree de chomage.
Il pourrait alors reprendre le rythme et surtout redevenir employable par une société

Les postes sont multiples:
- surveillant à l'ecole il parait que ca manque d'adulte
- justice: on manque de greffier il pourrait les aider dans les taches quotidienne notamment classer les dossier informatiser les dossier ......
- administration ou à la poste pour améliorer l'accueil ....

Il y a plein de chose à faire !!! c'est du gagnant gagnant
l'etat ne paye pas plus puisque la personne est deja indemniser par pole emploi
le chomeur lui acquierre une experience supplementaire, garde le rythme donne confiance et permet de rester employable
Réponse de le 21/10/2012 à 21:29 :
la majorités des employés des administrations comme des collectivités locales sont INEMPLOYABLE ..dans le prive
Réponse de le 22/10/2012 à 13:17 :
Détrompez vous!, ce sont les meilleurs clients des magasins de bricolage!.
Réponse de le 22/10/2012 à 13:27 :
@citoyen
Normal, ils ont du temps de libre...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :