Pacte Ayrault : un vrai choc de compétitivité... avant des réformes structurelles ?

 |  | 736 mots
Lecture 4 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les économistes qui défendaient auprès de François Hollande l'idée d'un "choc d'offre" estiment avoir été entendus. Mais la question de la compétitivité n'est pas réglée pour autant. Des réformes structurelles, tant en ce qui concerne le marché du travail que celui des biens, seront nécessaires

Choc d'offre, ou pas? Pour François Fillon, le gouvernement ne prend pas les mesures qu'appellerait la situation économique. «En ne reprenant qu'une partie du rapport Gallois et en renvoyant à 2014 la partie essentielle, c'est-à-dire la baisse des charges sociales à travers un système très complexe de crédit d'impôt, il renonce au choc de compétitivité». Du coup, «il n'y aura pas de redressement de l'économie française en 2013», estime l'ex-premier ministre.

Les économistes pro "choc d'offre" approuvent
Ce n'est pas l'avis d'économistes qui, comme Philippe Aghion, ont conseillé François Hollande pendant sa campagne électorale, et défendaient cette politique de l'offre depuis des mois auprès du candidat socialiste.
Contrairement à ce que laissait entendre la petite musique distillée par le gouvernement depuis la mi octobre, récusant toute idée de «choc» -avec la brutalité qui l'accompagnerait-, «c'est un choc d'offre, c'est que nous avons préconisé» tranche Gilbert Cette, professeur à l'université d'Aix Marseille, qui a travaillé sur ces questions avec ses collègues Philippe Aghion et Elie Cohen. Après avoir douté fortement de la volonté du gouvernement de s'attaquer vraiment à la question de la compétitivité, il accueille favorablement l'annonce d'une baisse des charges des entreprises, même indirecte, à hauteur de 20 milliards d'euros.

"Au moins aussi favorable que ma proposition", juge Louis Gallois
Certes, l'allègement du coût du travail à hauteur de 20 milliards d'euros (1 point de PIB) ne sera totalement obtenu qu'en 2016, sous forme de crédit d'impôt. Mais la perspective est claire, pour les employeurs, dont les coûts salariaux baisseront bel et bien. Louis Gallois préconisait un allègement des cotisations patronales à hauteur de 20 milliards d'euros (les 10 milliards de baisse des cotisations à la charge des salariés ne diminuant rien le coût du travail). C'est ce chiffre que retient le gouvernement, même si le schéma est retenu est plus complexe. «C'est au moins aussi favorable sinon plus» pour les entreprises que l'allègement préconisé dans le rapport Gallois, estime son auteur. Pas question, en outre, de conditionnalité à la mode Montebourg, qui aurait voulu que ces aides soient réservées aux entreprises qui investissent. Pour le coup, c'eut été une vraie usine à gaz.

Eviter le coup de bambou sur le pouvoir d'achat
Le système retenu par le gouvernement a un double mérite. Il permet, c'est évident, de retarder le coût de l'allègement de charges pour les finances publiques, et donc d'épargner aux ménages un nouveau choc fiscal immédiat, qui s'ajouterait au budget 2013. Les adversaires du choc d'offre, à l'instar de la députée Karine Berger, criaient casse cou face à la perspective d'une hausse de la CSG. Le gouvernement leur donne raison. Tout en évitant le piège de l'inaction, dans lequel il aurait pu tomber, à trop écouter les défenseurs du pouvoir d'achat.
Deuxième mérite du dispositif: il n'obère pas le débat le financement de la protection sociale. On ne touche pas à celui-ci, les cotisations restent pleines et entières. C'est qu'avait demandé Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, en gardienne des comptes sociaux. La réflexion sur le financement de la protection sociale, qui débute actuellement, ne sera donc pas brouillée par des changements intempestifs et non discutés par les syndicats et le patronat. S'en remettre simplement à l'issue incertaine de ce débat aurait signifié à l'évidence une perte de temps importante, alors que la situation économique appelle des mesures d'urgence. Avec le schéma retenu, le gouvernement évite à la fois l'écueil d'une retouche à la va vite du financement de la sécu et celui de la longue attente d'une réforme aboutie de la protection sociale.

Pas de redressement durable de la compétivité sans réformes structurelles

La question de la compétitivité française de l'industrie française est-elle résolue pour autant? Les partisans d'une politique de l'offre estiment nécessaire d'aller plus loin. Beaucoup plus loin,  en intégrant des réformes structurelles. «Il faut réformer en profondeur le marché du travail et le marché des biens», estime Gilbert Cette. «Il faut mettre fin aux rentes de situation, ouvrir les barrières à l'entrée encore existantes dans nombreux domaines». Jacques Attali a pu déclarer que Louis Gallois reprenait son rapport. Sur ce point clé de la concurrence, ce n'est pas vraiment le cas.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2012 à 23:25 :
Vous parlez d'un raz le bol, dans mes proches il existe deux exemples: un fonctionnaire qui n'a jamais rien fait et qui a deux maisons, un salarié du privé qui après science po vit avec une dizaine d'années de chômage et sa famille en hlm...
a écrit le 07/11/2012 à 23:03 :
Soyons sérieux, la France pue la merde dans le monde entier! Voyez comme les politiques se dédouannent d'une situation désastreuse.
a écrit le 07/11/2012 à 18:44 :
Bonsoir,
J'ai regardé et écouté le débat devant la com.de l'éco-fi de l'AN de M.Gallois et je pense qu'il ne faut pas tout mélanger que l'on soit d'accord ou non avec telle ou telle mesure,mais j'en retiens ceci :dixit M. Gallois:en matière du temps de travail même si j'ai une autre opinion sur la durée heb.,sur la durée annuelle nous sommes dans la moyenne.....le problème chez nous c'est le taux d'emploi global qui est trop bas.....concernant le modèle Allemand je ne parle pas des services qui est inadmissible dans la mesure ou deux millions de salariés gagnent 4,5 euros de l'H.ou moins.....23% de la population a un travail à temps partiel contre 13% chez nous....j'aurais préféré taxé la CSG car plus modulable selon les revenus.....etc,etc....

NB:nos gains de productivité sont supérieurs dans la moyenne.....
a écrit le 07/11/2012 à 16:26 :
on doit le croire??
Paroles, paroles, paroles
a écrit le 07/11/2012 à 15:44 :
augmenter les impôts et donc étouffer le pouvoir d'achat et les entreprises sans avoir commencé par réduire les dépenses qui permettent justement d'augmenter le pouvoir d'achat et donner de l'oxygène aux entreprises, c'est de l'anti-gestion, de la destruction de l'emploi. Toute entreprise qui gérerait ainsi coule en moins de 6 mois. Et les gains de dépenses sont potentiellement colossaux, on est assis sur un mine de gains, la plus forte dépense d'europe avec les plus mauvais résultats. un énorme gâchis qui nous enfonce encore plus alors que le potentiel d'assainissement et de relance est énorme. S'il y avait un conseil d'administration citoyen dans ce semblant de démocratie, ils seraient virés de suite sans indemnités pour totale incompétence en, gestion, absence de courage et et faute lourde !!!!
Réponse de le 07/11/2012 à 17:27 :
Une dépense non conforme à l'intérêt social de l'entreprise (et pourquoi pas de la nation on peut toujours rêver!) peut être sanctionnée indépendamment de l'abus de biens sociaux. C'est l'acte anormal de gestion. Jérome KERVIEL à pris 3 ans de prison ferme pour avoir fait perdre 5 milliards à la SG et sans enrichissement personnel. Quand allons déférer devant les tribunaux ces politiques qui dilapident les ressources de la nation en toute impunité (15/20 milliards) par an pour les 35 heures, administration territoriale non reformée, etc... A ça ira ça ira les Politiques à la lanterne !
a écrit le 07/11/2012 à 15:43 :
6 millions de chômeurs et combien de précaires et combien de salariés esclaves des seigneurs de l'administration payés à ne rien faire et surtout la grève, avec une bonne dizaine de semaines de vacances et autres retraites à 53 ans, voila qu'on appelle ça démocratie, on croit rêver! Et maintenant combien de jeunes jetés à la rue, la moitié? Voila le bon travail des boomers et des seigneurs de l'Etat politiciens menteurs et fonctionnaires insermentés! Toujours plus de pauvres et de chômeurs et de précaires! 75% des jeunes récusent ce système oppressif, ils ont bien raison!
a écrit le 07/11/2012 à 14:43 :
Il y a des milliards à économiser dans les milliers de milliards que coûte le mille feuille hexagonal.....qu'attend il ? les élections de 2014 sans doute qui verront peut être une victoire de la droite, dans laquelle il pourra taper, alors qu'il lui est difficile de le faire dans les communautés majoritairement socialistes....?
a écrit le 07/11/2012 à 13:34 :
Moi, je sais ..

les réformes structurelles, c' est au plus tard ( ou au plus tôt ) pour 2017.. c' est l' année magique pour tout..

d 'ici là , sainte Croissance aura exaucé les prières de la gauche plurielle, si ils savent à quel sein se vouer !!!
Réponse de le 07/11/2012 à 23:20 :
C'est amusant, je pense pareil: la croissance cabalistique du régime, enfin pour ceux qui parlent croissance.
a écrit le 07/11/2012 à 11:00 :
Hollande sera le Thatcher français
a écrit le 07/11/2012 à 10:23 :
alalala........... chers socialistes, 2014 vous allez le payer cher d'avoir pris 51/100 des francais pour des imbéciles, vous etes des menteurs, des manipulateurs, des incompétants, des tricheurs, membre de la rose mafia, vraiment
ya que vous!!!!!!!!
a écrit le 07/11/2012 à 9:26 :
On trouvait le"travailler plus pour gagner plus" de Sarkozy un peu ridicule mais maintenant on a un plan mou ou on pourra avoir quelques avantages a une condition expresse, ne jamais gagner d'argent(quelle horreur)et garder des niveaux de salaires faibles : imaginer que cela pourrait motiver les salariés et les investisseurs relève de la foi socialiste.
Réponse de le 07/11/2012 à 13:36 :
cela fait des lustres, qu' ils consolident , ainsi , leur fond de commerce : les jamais contents !!!!
a écrit le 07/11/2012 à 8:39 :
La conférence de Bidelberg est à l' oeuvre...
a écrit le 07/11/2012 à 8:11 :
Gallois est de droite. S'il dit que le plan du gouvernement est bon, c'est que ce doit être vrai. Il ne fait pas de politique primaire. Don bravo Hollande pour ce courage. C'est douloureux mais nécessaire. Quant à la droite qui n'a rien fait pendant 10 ans, il va falloir se remettre en cause....
Réponse de le 07/11/2012 à 9:37 :
Gallois est de gauche en fait...
Réponse de le 07/11/2012 à 9:44 :
Gallois, a toujours été un patron très droit et honnete et de gauche, vous semblez y voir une contradiction? Là où la droite reconnait ses mérites.
Réponse de le 07/11/2012 à 9:47 :
@ Bravo : Gallois de droite ???? première nouvelle !!! Quand à la droite, elel a fait du socialisme pendant 10 ans, comme tosu les gouvernements depuis 40 ans, et la France va s'effondrer... Le socialisme, cela ne marche pas ...
a écrit le 07/11/2012 à 7:50 :
Marc nous fatigue en oubliant que si l'UMP n'a pas pu faire les réformes souhaitables, c'est bien grâce à la gauche qui tirait les ficelles dans l'ombre : pouvoirs locaux (régions, etc.), syndicats, presse?tandis que l'EN formate les gamins à toujours plus de médiocrité. Et maintenant, on donne les clefs du bateau à une équipe de pédalo?bonjour la suite ! Vous allez regretter l'UMP et Sarkozy !!!
Réponse de le 07/11/2012 à 8:40 :
Qu'est ce qu'on va regretter, les 600 milliards de dettes supplémentaires, le déficit budgétaire, celui de la balance commerciale (le record!!!!), les centaines de milliers de chômeurs en plus? Quant aux syndicats, à la presse, aux régions, etc... ce que vous voulez dire, c'est qu'il fallait du courage et qu'ils ne l'ont pas eu!
a écrit le 07/11/2012 à 7:39 :
la gueguerre verbale ps/ump est repartie...ce qui m'apparaissait comme l'essence du plan gallois est donc déjà piétiné ...à moins que ce soit l'essence d'une nation "solidaire"
a écrit le 07/11/2012 à 7:09 :
Et oui, 10 années d'UMP au pouvoir, ce sont : des millions de chômeurs supplémentaires, près de 1000 milliards de dettes en plus, toujours plus de déficit commercial. Et après, les gugus critiquent l'action positive du gouvernement. II serait certainement plus utile que l'opposition se taise plutôt que raconter inepties sur inepties !
Réponse de le 07/11/2012 à 10:05 :
En euros valeur 2011 corrigés de l'inflation, Mitterrand a créé 611 milliards de dette en 14 ans et la droite 927 milliards, soit pour Mitterrand en moyenne 44 milliards par an et 55 pour la Droite.
Mais si on corrige seulement du cout des 35 heures environ 15 milliards par an non financés par la gauche (55 - 15 = 40 milliards) sans parler de la perte compétitivité, on constate que gauche et droite le résultat est le même. Nos politiques de droite et gauche sont les seuls responsables de cette situation économique par leur lâcheté et leur corporatisme!
a écrit le 07/11/2012 à 6:22 :
la france s'enfonce dans la recession et arrive doucement mais surement comme la grece,mais une bonne nouvelle obama president qu'il fasse un grand protectionnisme pour voir disparaitre cette europe capitaliste
a écrit le 07/11/2012 à 1:43 :
Pourquoi la crise est-elle insoluble pour les Nations et pourquoi nous gagnerons encore ? La crise est insoluble parce qu'elle va, dans le meilleur des cas, déboucher d'abord sur une concurrence acharnée et mortifère entre les pays pour attirer l'épargne mondiale, qui je le rappelle, est contrôlée par nous les ultra riches au travers du système financier dérégulé, opaque et complexe que nous avons mis en place au fil des ans. La crise est aussi insoluble pour les nations, parce qu'elle va les disloquer de l'intérieur. Le peu d'épargne disponible pour refinancer ou financer un peu de croissance, pourrait par exemple s'investir davantage en Lombardie qu'en Sicile, en Flandres qu'en Wallonie etc. Mais nous avons aussi fait en sorte qu'au sein des nations, les besoins de refinancement de l'état vienne concurrencer les besoins de refinancement des entreprises ou ceux des caisses de sécurité sociale. Bref, nous avons soumis les pays, les états et les acteurs économiques à nos arbitrages. On évoque souvent les "marchés" qui supplantent le politique : n'oubliez pas que c'est un qualificatif pour nous désigner nous, qui contrôlons le système ET PAS pour désigner l'épargne disponible et encore moins les épargnants ! En 2013, nous pouvons décider de sauver les USA ou pas, en fonction de l'aide que nous apporterons, ou pas, face au "fiscal cliff" qui menace nos amis américains ! Nous pouvons décider de sauver ou pas telle grande entreprise. Nous pouvons décider ou pas de sauver... Les caisses de retraite de la France ! Nous verrons, en fonction de nos intérêts et du profit à en tirer...Je vous rassure, tout se négocie mais il faut de juteuses contreparties !
Réponse de le 07/11/2012 à 9:34 :
la crise est insoluble parce qu'on a donné des avantages sociaux certes louables mais payés à crédit et que ceux ci coutent automatiquement de plus en plus cher alors que le le PIB stagne et que l'argent disponible après taxes et impots diminue. Le systeme va dans le mur, on agit seulement sur la vitesse de la chute.
Ou on paye cela comptant et c'est la faillite immediate ou on augmente la dette et c'est la faillite lent.Il faudrait indexer les dépenses sur les rentrées d'argent ou diminuer les depenses, c'est une question de vocabulaire.
a écrit le 07/11/2012 à 1:39 :
Il n' aura pas de rétablissement de l'économie de la France et des pays d'Europe du Sud tant que nous serons dans l'Euro.
La construction de l'Europe a été dénaturée par des Instances, non élues par les peuples européens, telle que la Commission Européenne (prenant des décisions à l'encontre des économies des pays européens au nom de l'ultra-libéralisme, laissons faire le marché !) et enfin l'adoption d'une Monnaie Unique l'Euro (à la quelle s'ajoute la crise américaine des subprimes).

Tout cela révèle l'impasse dans laquelle se trouve la zone Euro, qui ne nous protège pas, car elle organise une concurrence déloyale à l'intérieur et à l'exterieur de l'Europe : le plus grand bénéficiaire étant l'Allemagne, au détriment des pays du Sud (60 % de ses exportations en Europe).
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/la-tragedie-de-euro
a écrit le 07/11/2012 à 1:03 :
Le Roi est nu et le Dogme est mort . Nous, les ultra riches, avons substitué au politique l'argent. Le capitalisme financier a fait notre fortune immense. 1 milliard de chinois possèdent moins que 1.000 d'entre nous réunis. Le rapport est historique. La lutte des classes est terminée et nous l'avons doublement gagnée. Par le surendettement generalisé que nous avons créé en dérégulant le système financier. Plus les acteurs économiques et les États s'endettent, plus nous gagnons. Nous sommes le système nerveux de l'économie : si la dette cesse de circuler, le système tombe. Les USA pour prendre cet exemple sont une nation endettée à hauteur de 370 % de son PIB si on cumule dettes privées et dette publique. Si la charge de la dette US croit, la nation américaine court à la ruine. Si l'austérité tue le peu de croissance, les USA s'effondrent. Le soin palliatif de la dette va continuer et devinez qui y gagne... On m'objecte systématiquement la puissance de l'innovation et de la technologie US comme solution de sortie de crise (et solution au dilemne : austerité = mort , charge croissante de la dette = mort). Je réponds que la Nation la plus innovante, le Japon, croupit depuis plus de 20 ans en déflation et en surendettement. Le Japon innovant ne tient qu'à la merci de son commerce extérieur, qui d'ailleurs faiblit, n'en déplaise aux tenants de la théorie selon laquelle Fukushima allait générer un choc positif sur le Peuple japonais. Pourquoi alors l'innovation et la technologie ne suffisent-ils pas à sortir le Japon de sa langueur et ne suffiront pas à sauver la nation américaine ? Parce que sur ce second champs de bataille, nous les ultra riches, avons aussi gagné. Nous avons capté et nous captons grâce à la globalisation et à l'opacité du système financier international, la majeure partie des gains de productivité générés par l'innovation et le progrès technique ! Nous sommes décidément l'Über Class ...
Réponse de le 07/11/2012 à 2:24 :
Pour votre information mon chère Arnault, le Japon croule sous la corruption généraliser, Fukushima le démontre bien le gouvernement a débloquer des milliards qui sont aller partout au Japon sauve que dans les zone irradié de Fukushima
Réponse de le 07/11/2012 à 7:31 :
John,ayez pitié d'arnault,brillant chercheur qui a confondu son verre de bière et un échantillon d'urine de lance armstrong
a écrit le 07/11/2012 à 0:35 :
Pauvre Ayrault, obligé de travailler à l'âge de la retraite.
a écrit le 07/11/2012 à 0:20 :
Enfin, apres 5 ans de communication, de l action !
a écrit le 06/11/2012 à 22:38 :
Quand je pense à nos gogos qui critiquaient (souvent à juste titre) Sarkozy pour ses effets d'annonce... Maintenant ce n'est plus que ça. On dit les mots que les copains font tourner en boucle et au final on fait autre chose que personne ne rapporte. Qui ira dire comment les PME auront été une fois de plus flouées dans cette histoire?
Le vrai choc de compétitivité est moral et mental. Rien dans ce qui est proposé n'est simple ou lisible. Les textes sont votés, puis les deuxième, troisième et quatrième lame des officiants de Bercy viennent les rendre inopérants ou incertains. Rien dans ce qui est proposé ne redonne confiance en l'état ou les collectivités. Rien dans ces gesticulations et ce brouillard ne permettent ni la confiance ni la projection dans le futur. On ne sait pas ce que veut la classe dirigeante (puisque de toute façon elle fait au final ce qu'elle veut quel que soit le mandat qui lui soit donné), on ne connait pas ses intentions. Joue-t-elle avec nous ou contre nous en fin de compte? On peut se le demander.
Réponse de le 07/11/2012 à 9:47 :
Et sinon à part critiquer vous faites quoi ?
a écrit le 06/11/2012 à 22:34 :
Il est tout de même assez marrant de voir que la gauche s'occupe d'économie, quand la droite s'amusait à démolir l'économie du pays pendant 10 ans, tout en ruinant les caisses de l'Etat en augmentant son endettement de 1000 milliards d'Euros durant la même période. Je crois vraiment que la droite française, en plus d'être la plus bête du monde, et bien mal placée pour critiquer l'action d'un gouvernement courageux qui ébranle les conservatismes réactionnaires qui restent dans le pays.
Réponse de le 06/11/2012 à 22:53 :
Un peu péremptoire Marc, entre 2007 et 2008 il s'est passé des choses et sans être un fan de NS je pense qu'il valait mieux qu'il soit aux manettes que FH. La dette a augmenté largement pour éviter un effondrement total de notre économie dans la tourmente subprimes/Grèce. C'est bien de replacer les évènements en perspective, se reporter par exemple aux années de gestion socialistes durant lesquelles ce fut le grand décollage.
Redonner de l'oxygène aux entreprises est une bonne chose, mais c'est nous qui payons, et la question de la dette sociale reste entière. Enfin la TVA va augmenter malgré tout ce qui a été dit sur celle prévue par la droite, et la CSG suivra (dette sociale à résoudre). Nous ne sommes pas au bout.
Je laisse le temps a la gauche de nous montrer les résultats pour juger.
Réponse de le 07/11/2012 à 6:51 :
Sarkozy n'a rien fait du tout, si ce n'est précipiter la France dans le surendettement et créer toujours davantage de misère pour aider ses potes milliardaires qui l'avaient acheté. Une honte ce mec !
a écrit le 06/11/2012 à 22:28 :
Il est appréciable qu'ils n'aient pas pour le moment dénaturé l'essence du rapport qui prône une réduction du coût de l'Etat en plus des allègements de charge. Reste à voir s'ils arrivent à manger aussi leur chapeau concernant le marché du travail et qu'ils l'assouplissent. En tout cas je n'aurai jamais cru qu'il y avait ça dans le Flamby, le produit est peut être insipide mais il pourrait être bon pour la santé. Cependant le crédit d?impôt est acceptable uniquement s'il est couplé par des études au cas (et rapide!) pour accélérer le crédit d'impot si la tréso d'une boîte est faible sinon il n'aura pour effet que de consolider les structures les plus fortes au détriment des plus faibles. Si ces changements nécessaires apportent rapidement une amélioration visible, ils auront aussi pour effet de faire comprendre que pénaliser les entreprises pendant autant de temps était d'une rare stupidité. Maintenant il faut aussi que les actes suivent, et vite, et qu'on n'attende pas des processus administratifs infernaux avant que tout soit vraiment opérationnel, toujours en espérant qu'ils vont vraiment être capable de souplesse en regard des structures qui ont déjà des difficultés de trésorerie.
Réponse de le 06/11/2012 à 22:48 :
J'adore voir les défenseurs de l'UMP raconter des inepties en permanence, pour défendre un bilan cataclysmique laissé par le Sarko nul. Déplorable, tout simplement !
Réponse de le 07/11/2012 à 0:14 :
Que viens faire l'UMP ici ??? Est-ce j'en parle? Je m'en fous de l'UMP et de NS. D'ailleurs je ne sais même pas quelles sont les réactions de l'UMP ou de NS et c'est le cadet de mes soucis, ils ne sont pas aux manettes.
a écrit le 06/11/2012 à 22:17 :
Alors les petits, c'est dur de supporter les socialistes au pouvoir . Je comprends moi j'ai vécu ça pendant 5 ans avec Sarko . Je préferre vous prévenir : ça va être de plus en plus dur pour vous . Allez les petits, il vaudrait mieux partir à l'étranger ou prendre des calmants car je vous sent un peu stressé .
Réponse de le 06/11/2012 à 22:56 :
Libéral convaincu je ne les apprécie guère et jamais je ne voterai socialiste. Néanmoins je m'attendais à pire ce matin et il fait bien leur reconnaître avoir mis de côté la politique et les effets de manche pour faire de l'économie. Pas si mal .... Vous en revanche serez peut être moins enthousiaste quand arriveront les réformes de fond ! Car c'est bien la voie qui semble avoir été choisie

a écrit le 06/11/2012 à 22:09 :
Un changement en profondeur du marche du travail....Ca a deja ete fait avec l'interim,les cdd,l'utilisation de stagiaires pour des vrais jobs etcetc
Par contre on ne change pas le modele de l'economie casino,celle qui nous as mit dedans et qui cree de bulles speculatives....
Quand on n'aura plus d'argent pour s'acheter un slip,peut etre qu'ils se reveilleront et s'attaqueront aux vrais problemes.Les salaries n'etant que les victimes collaterales d'un systeme financier completement fou et denu d'humanite
a écrit le 06/11/2012 à 21:29 :
Peut être qu'il a quitté l'éducation nationale parce qu'il était un mauvais prof ....................
a écrit le 06/11/2012 à 20:44 :
Mais c'est quoi une réforme structurelle ??? demande Ayrault .
Sont ils nuls a ce point? et ils ne font rien .
Il ne sait pas supprimer les dépassements d'honoraires et le lendemain nous propose un nouveau modèle de société.
Cet hiver et avec des socialistes, on va battre les records de MORTS de froid dans les rues.
Un discours et un virage a 180° le lendemain. C'est la vie de tous les jours.
Le cumul des mandats c'est fini ? Même le plus simple et le plus "populiste" ne passe plus car c'est pas bon pour la confrérie.
Ou est le socialisme ? En 81 ils avaient eu un certain courage!
On va devoir vivre avec la génération Descoings : les idées, les valeurs , les convictions sont au service de la com. pour gagner le pouvoir et mon argent.
Ils causent bien (comme avant) mais c'est pour eux, c'est pas pour le "bien commun": ça c'est vieillot.
Et les ecolos c'est pareil: c'est plus facile pour s'y faire une place; pour y percer il n'y a même pas a lire le Capital pour se faire un vernis de culture politique.
Mais pour qui vais je voter la prochaine fois??
C'est fou mais le Béarnais me parait solide .......
a écrit le 06/11/2012 à 20:43 :
Le changement c'est maintenant.
Maintenant c'est en 2014.
Réponse de le 07/11/2012 à 0:29 :
@looser vous le sentez pas le changement, on commande un rapport, le lendemain on l applique !
a écrit le 06/11/2012 à 20:36 :
Je suis chef d'entreprise cette mesurette n'aura aucun impact ... Ils viennent de nous mettre plus 10 milliards d impots et nous les auront donc enleve d'ici 2 ans.. So what? On revient a la situation de 2011 avec des contraintes administratives en plus....
Réponse de le 06/11/2012 à 21:25 :
quel impot a augmenté pour votre entreprise ? les 10 milliards concernent surtout les grandes entreprises
Réponse de le 06/11/2012 à 23:00 :
L'augmentation de la taxe fonciere pour les entreprises de service et industrie pour financer le trou des recettes fiscales des colectivites territoriales. Pour certaines entreprises la reforme de cette taxe fonciere en 2013 conduira simplement au doublement de cette taxe. Lisez le rapport Gallois cher Danub avant de faire des remarques nulles et non avenues
a écrit le 06/11/2012 à 20:21 :
Si certains n'était pas encore convaincu de l'amateurisme de ce gouvernement, cet épisode sur la TVA va certainement définitivement les convaincre. Bref la gauche ne sait faire que de l'anti-sarko et une fois au pouvoir c'est la débandade, le néant absolu. Ah si, finalement elle fait du sarko....
Réponse de le 06/11/2012 à 21:28 :
Sarkozy c'etait effectivement la tva, mais il n'y a pas que la tva dans ce plan et c'est toute la difference
a écrit le 06/11/2012 à 20:16 :
La démocratie va s'éteindre progressivement en Occident. Elle n'aura été qu'une parenthèse d'à peine deux siècles, ceux de la révolution industrielle. Non pas que nous, les ultra riches, complotions pour y mettre fin mais parce que la démocratie occidentale ne se conçoit que dans le cadre de Nations où l'élévation régulière du niveau éducatif, social, économique de la majorité de la population, garantit la paix civile. La dissolution des Nations, leur apoptose même, s'accélère depuis près de 60 ans. Le libre échangisme que nous avons érigé en croyance mais aussi les individualismes, communautarismes, séparatismes et autres irrédentismes finiront par tuer les nations. Nous, les ultra riches ne "détestons" pas le concept de Nation. Nous appuyons d'ailleurs les nationalismes lorsqu'ils servent nos intérêts, en particulier avant, pendant et après les guerres. C'est en cela que nous ne portons aucun "complot". Mais en temps de paix relative, la Nation constitue un obstacle à la progression rapide de nos fortunes. Et la Nation n'a au fond d'intérêt que pour les pauvres. Comme disait Jaurès "à celui qui n'a rien, la Patrie est son seul bien". Nous, les ultra riches concentrons aussi, depuis la globalisation financière et encore plus depuis 2007, une part toujours croissante des revenus et des patrimoines. Cette concentration va faire tomber les systèmes éducatifs et sociaux en Occident, par asphyxie et privation de moyens. On nous reproche alors souvent notre "cupidité". Or qui sur cette Terre oserait prétendre être insensible au désir de possession ? L'Homme est mue par Eros, l'instinct sexuel et Thanatos la pulsion de mort ! Même chez le plus pauvre : quand ce n'est pas sa misérable masure, c'est la compagne de son prochain qu'il convoite...Nous, les ultra riches ne faisons que porter de manière paroxystique, une caractéristique profonde de l'espèce humaine ! On critique souvent notre soit disant logique "néo libérale". L'idéologie néo libérale n'existe pas, c'est une invention des chapelles gauchistes agonisantes qui se cherchent un ennemi objectif. Et il n'y a rien de "logique" dans nos comportements, simplement des pulsions éminemment humaines ! Au fond, les populations comprennent que les idéologies ont toutes faillies, d'où leur désarroi, en particulier chez leurs derniers zélotes, qu'on les appelle "classes moyennes" en régime capitaliste ou "membres du parti" en ex Allemagne de l'Est. Les Religions dénuées de mysticisme se transforment quant à elles, en simples réceptacles des frustrations humaines. Malgré les tentatives de repolitisation ou de reprise de contrôle par la Religion aux USA ou dans le croissant géographique islamique, force est de constater que partout en ce bas monde, seul le Dieu Argent dirige, et nous les ultra riches en sommes ses fidèles apôtres...
Réponse de le 06/11/2012 à 20:27 :
ola moi je ne comprends pas tout.......... mais bon cela doit etre mon niveau d'étude b.e.p niv 5 lol
Réponse de le 06/11/2012 à 20:47 :
Arnault, il semble que vous ayez compris tout le système en place... Peut-être serait-il utile que vous continuiez en indiquant quelques pistes afin que les non-milliardaires puissent s'organiser face à ce qui va nous arriver... Car nous en sommes quasiment tous là.
Réponse de le 06/11/2012 à 20:48 :
Avec Bac -8, je ne me souvient plus du début et je ne comprend pas la fin.
a écrit le 06/11/2012 à 20:11 :
la société générale le crédit agricolen pour ne cité qu eux, sont ravis de savoir que sans la moindre condition ont va leur baisser leurs charges.
a écrit le 06/11/2012 à 20:07 :
Dire que j'avais voté à gauche avec l'espoir d'une reprise en main de la dérive... En réalité, je n'ai même pas voté pour la gauche-caviar, mais pour la gauche-medef. Quelle déchéance. Et, en même temps, allez-y, messieurs : la concentration de richesse s'accélère tellement dans le monde que VOUS savez que ça va péter. Et cela arrange bien vos vrais maîtres.
a écrit le 06/11/2012 à 19:52 :
Prendre les gens pour des cons .... réduire les impôts sur les bénéfices ... encore faut en faire !!!!!!!!!! (une mesure pour les boites du cac 40) par contre hausse de la TVA ... etc ....!
Réponse de le 06/11/2012 à 21:10 :
Un crédit d'impôt est récupérable pour toutes les entreprises, y compris celles qui n'en font pas.
a écrit le 06/11/2012 à 19:47 :
supprimons les alloc. et nous résoudrons d'un coup d'un seul plusieurs problèmes, et non des moindres !
suivez mon regard vers le Sud et l'Est .
Ciao .
Réponse de le 06/11/2012 à 20:20 :
Les fameux "suedois" du sud que l'on voit a la CAF tous les mois et quelques heures plus tard a la Poste en train de faire des virements Western Union avec l'argent tout frais versé par le contribuable francais =)
a écrit le 06/11/2012 à 19:22 :
au remarque la dcri a acces au ip
Réponse de le 06/11/2012 à 20:14 :
Merci pour cette info ; mais nous nous en doutons, la France a changé de régime politique.
a écrit le 06/11/2012 à 19:20 :
Enfin, quand même, la hausse de la TVA c'est à mourir de rire (ou de congestion) pour les électeurs qui ont voté pour la gauche sur la promesse de ne pas y toucher.
a écrit le 06/11/2012 à 18:59 :
le choc , il va etre douloureux , les hopitaux ne vont pas suivres
a écrit le 06/11/2012 à 18:51 :
Du vent , du vent , du vent !
Pompez pompez ! N'as -t-on pas encore compris que c'est le secteur privé et lui seul qui finance tout ???

Quand vas -t-on tailler dans les dépenses ? Rien de tout celà dans le rapport Gallois !

Un retriate du secteur privé ( loin très loin du niveau de retraites de nos élus de tous bord .
a écrit le 06/11/2012 à 18:43 :
Semblant de prendre le problème à bras le corps. Notre gouvernement de mollasson saupoudre des mesures dans le temps, alors que l'urgence impose d'agir sans attendre.
Et de plus les réformes structurelles sont passées sous silence.
Je crains fort que les agences de notation nous attendent au tournant d'ici peu et que nos taux négatifs (que l'on ne mérite pas) deviennent bien lourds dans la balance.
a écrit le 06/11/2012 à 18:23 :
Heureusement que les économistes pro "choc d'offre" approuvent ,ils font partie de la bande a Hollande ,de qui se moque t'on
a écrit le 06/11/2012 à 18:22 :
On ne vote pas un président pour une seule mesure mais pour ce qu'il peut faire tout au long de sa magistrature. Le président doit être capable de sortir des dogmes et d'écouter les opinions des acteurs divers.
Le soutien aux entreprises a été demandé par plusieurs acteurs de ce domaine, un gouvernement responsable ne peut qu'entendre les cris de c?ur et réagir en conséquence. Les mesures sont prises, on verra l'application puis dans 5 ans on fera le bilan.
a écrit le 06/11/2012 à 18:04 :
"Aucun responsable politique ne prendra jamais une décision qu'il sait indispensable au bien de tous si cette décision va à l'encontre de ses intérêts personnels, de sa carrière " Livre idéaliste "les corps indécents". Dès lors, les dés sont pipés. On comprend mieux l'acharnement de certains à se maintenir en place... ou même les emplois pantouflards alloués aux copains comme d'ailleurs les études ou rapports bidon grassement payés sur les deniers publics (Xavière pour le passé, Christine il y a pas si longtemps , et tous les autres même une certaine commission sur la moralisation de la vie publique et la composition de cette dite commission qui laisse rêveur ou pantois c'est selon).
a écrit le 06/11/2012 à 18:00 :
pardon..........mais c'est trop bon se vous le refaire tiens donc hausse de la tva,,,,,il y en a qui ont votés pour lui et qui doivent être vert, Sarko avait donc raison!!!!!! lui président de la république vous a manipulé, lui président de la république vous a pris pour des C..S!!, lui président de la république est un incompétent, lui président de la république a fait augmenté les impôts pour financer les retraites alors a'avec Sarko cette réforme été structurelle et qu'il ny avait pas de hausse d'impots!!!!! et vous français qui avaient voté pour lui vous vous etes fait entourloupé aller sarko 2017!!!!!!!! spéciale dédicace a tous ceux qui ont voté hollande!!!!!! vous l'avez pris bien PRO.....!!!!!!!!!!
Réponse de le 06/11/2012 à 18:16 :
ils doivent etre vert ou rose mais en tout cas ils sont rassuré d avoir un vrai gouvernement qui prend les problèmes en main, sarko n a rien fait que de la com, et sa tva il l a faite a la fin de son quinquennat juste pour couper l herbe sous le pied de la gauche.
Réponse de le 06/11/2012 à 18:27 :
kadoudou ouououiiiaaauuu ou comment etre de mauvaise fois,,, rien qu'a vous lire j'en rit!!!! comment essayer de ne pas perdre la fasse, aller bénéficiaire du rsa du chomage, retraités les salariés vont avoir une baisse des charges pour compenser la hausse de la TVA mais vous vous allez la prendre de pleine fasse,,, mais hollande a dit que seul les riches paierons plus !!!!!! et oui comme je disais plus haut y'en a qui ont vraiment été pris pour des c..s!!!!!! a ceux qui les defendent aller y rien qu'a vous lire ont est MDR!!!!! iiiaaaauuu
Réponse de le 06/11/2012 à 18:27 :
Je suis d'accord avec vous KADOUDOU, ça ne sert à rien d'attendre la veille des élections après 5 ans d'errance pour annoncer vaille qui vaille des mesures afin de dire par la suite c'est moi qui était le premier à l'annoncer. Les mesures économiques prises ne sont la propriété intellectuelle de personne sinon il,faut déposer un brevet de protection intellectuelle. L'essentiel actuellement c'est la France et rien d'autre que la France.
Réponse de le 06/11/2012 à 19:40 :
iiii trop bon de vous lireiiiiiiiii
lui président de la république a combattu sarko sur lo'augmentation de la tva et lui président de la république fait la meme chose sarko voulais la faire lui non...... cela s'appelle manipuler le 52/100 de francais qui ont voté pour lui iiii 2014 ca va se payer lol!!!!! mdr -)
a écrit le 06/11/2012 à 17:47 :
Bravo président ,deux ans de retard pour cette mesure ,c'est dur de manger son chapeau.
Pour les gazs de schiste ne faite rien. Dans 4 ans quand vous ferez vos bagages la droite pourra remonter le pays avec ce produit!
Réponse de le 06/11/2012 à 19:47 :
"la droite pourra remonter le pays avec ce produit!" sans blague!!!! Si le pays est descendu si bas n'est ce pas de la faute de cette même droite???? J'ai du mal a croire que la droite française puisse encore avoir des partisans après ces 10 années de décadence pour la France. Laisser faire ce gouvernement.....les conclusions, généralement se tirent a la fin!!!
Réponse de le 06/11/2012 à 20:54 :
Le grand responsable de la situation de la France actuellement, c'est la gauche et ses réformes catastrophiques menées depuis les années 81 et dont on arrive pas à se défaire... pour cause d'acquis sociaux ( Abaissement de l?âge de la retraite, 35 heures, CMU, ISF.etc.. )
a écrit le 06/11/2012 à 16:58 :
des économies faciles,le sénat,vous connaissez? la maison de retraite!,9 ans au chaud,et bien payés,qui ne sert a rien étant donné que la chambre des députés(bien payés aussi) a le dernier mot sur les projets de lois.et les conseils généraux avec sa ribanbele de fonctionaires,secrétaires
et sous secrétaires etc.y a du boulot!! et les péfectures avec leurs sous péfectures,arretez le lux!
Réponse de le 06/11/2012 à 17:49 :
Allez, dans le même sac : le Conseil Economique, Social et Environnemental. Boîte à retraité de la politique et des copains.
Réponse de le 06/11/2012 à 17:55 :
@JC59. Je m'inquiète de savoir si chacun de nos vaillants sénateurs a bien reçu la prime annuelle de 4500 euros (nette d'impôts) pour ses frais de chauffage à l'approche de l'hiver ? Il faudrait pas qu'ils prennent froid. Pouvez-vous me renseigner à ce sujet ?
Réponse de le 06/11/2012 à 20:21 :
Et la prime informatique des senateurs soit 2000 euros environ par an pour qu'ils puissent s'acheter un ordinateur ... Des vieux croulants avec des I-book, only in France !
a écrit le 06/11/2012 à 16:52 :
Je constate que les économistes "d'accord avec le gouvernement" sont ceux qui conseillaient Hollande durant sa campagne...Socialistes donc. La manipulation n'a plus de limites.
Réponse de le 06/11/2012 à 17:43 :
et donc quand les économistes sont de "gauches", ils sont suspects ?
Les autres ne sont pas moins marqués idéologiquement, je vous rassure.
Réponse de le 06/11/2012 à 18:26 :
oui, en france, des economistes de droite, ca court pas les rues ( je pense que leurs collegues doivent leur bloquer leur carriere professionnelle, s'ils ne sont pas bien pensants)... a part alphandery... par contre a l'ecole de paris, le ps est bien implante !!!
Réponse de le 06/11/2012 à 21:15 :
étonnant de lire que les économistes libéraux ne sont pas légions ...... alors qu'ils sont nombreux et très actifs en matière de lobbying, notamment pour se plaindre du manque de connaissances économiques des citoyens ....
Réponse de le 07/11/2012 à 16:24 :
ahah oui meilleur blague de l'année !
j'aimerais bien que vous me citiez la dispora bien établi des économistes des gauche...ou alors une possibilité étant que nous n'ayons pas la même définition de "gauche"
a écrit le 06/11/2012 à 16:44 :
Vite ! vite ! les réformes structurelles à "grand coup de pied" dans ces monopoles, notaires, pharmacies, taxis, etc, etc, etc, et réductions massives de sénateurs (record mondial par le nombre) fonctionnaires (record mondial par le nombre) et agences publiques inutiles etc, etc , etc...
La révolution contre la république bananière des camarades est en marche... ...ou simplement un rêve ?
Réponse de le 06/11/2012 à 16:58 :
notaires, pharmaciens, taxis : ce n'est pas une clientèle de la gauche, il me semble ?
Réponse de le 06/11/2012 à 17:08 :
oui et plus les niches fiscales, dépassements d'honoraires, appels d'offres exhorbitants des VINCI, BOUYGUES, AUTOROUTES, PUBLICIS...
a écrit le 06/11/2012 à 16:40 :
Encore du meccano interventionniste énarchien. Pas de vision de la compétitivité, toujours du du saupoudrage, de la mesurette coûteuse d'effet très limité et dilué dans le temps. Le pire, c'est qu'on fait tout pour retarder les mesures structurelles nécessaires et que cela va se finir par des licenciements massifs de fonctionnaires, des diminutions des pensions de retraite et la disparition d'"avantages sociaux" comme en Grèce. Et ils osent demander à l'Asie de nous aider parce que "la crise de l'euro est finie"...
a écrit le 06/11/2012 à 16:24 :
il restera d'une part les théories fumeuses sans impact: compétitivité hors cout, croissance verte, relance économique par la consommation des pauvres, pacte de competitivité, redistribution etc..des mots, toujours des mots, et d'autre part les faits qui eux sont réels et tetus: augmentation massive et pour tous des impots, taxes et charges sociales. Tout çà pour tenter de faire survivre un état dispendieux et de moins en moins efficace. Au lieu d'augmenter les recettes de l'état, ce qui est le seul but , cela fera plonger l'économie, le pouvoir d'achat et l'état avec.
Réponse de le 06/11/2012 à 17:42 :
savez vous qu'une compression brutale de la dépense publique a un caractère tout aussi récessif sinon plus que celui de la hausse des impôts, qui de plus sont majoritairement concentrée sur une population avec une faible propension à consommer du revenu marginal.
Je crois que des économies sont annoncées, et elles ne sont pas minime en ces temps récessifs, alors un peu de mesure et de pragmatisme s'il vous plait.
Les gens sont d'un excès en ce moment, on a connu 10 ans de gabegie fiscale et d?inaction stratégique, laissez donc un peu de temps à cette nouvelle équipe.
Réponse de le 06/11/2012 à 20:15 :
40 ans de gabegie fiscale et d'inaction stratégique....on a encore le temps de laisser du temps au temps
Réponse de le 06/11/2012 à 21:20 :
çà fait partie de la vulgate socialiste: savez vous(comme si c'était un fait etabli) que la compression de la depense publique est recessive. Et bien non! supprimer des milliers de dépenses qui ne servent à rien, sabrer dans l'inutile est salutaire et favoriser ce qui est utile et réussit oriente l'investissement et favorise l'emploi. On va maintenant au contraire subventionner l'état et les entreprises qui déclinent en ponctionnant celles qui réussissent: c'est l'inverse du darwinisme, au lieu de l'evolution c'est la regression organisée. Quant à laisser du temps au temps, c'est trop tard, le bateau sombre!
Réponse de le 06/11/2012 à 22:53 :
La dépense publique est un trop grand mot. Car l'effet récessif de la baisse des investissements publics est bien là, alors qu'augmente la solde des fonctionnaires qui sont bien trop nombreux (+80.000 par an de 1981 à 2007).
a écrit le 06/11/2012 à 16:22 :
Hollande dans les trépas de Sarkozy. Encore une malchance pour la France !
a écrit le 06/11/2012 à 16:21 :
Il faut réformer certaines professions : taxis, pharmaciens, notaires... Et surtout s'attaquer vraiment à la refonte des Collectivités locales en supprimant une fois pour toutes les départements (2 pour la Corse) et les communes. Et en conservant les comcoms et les régions (2 pour la Normandie) fusionnées. Même chose pour la carte judiciaire dont la refonte a été incomplète. Il y a encore une cour d'appel pour un seul département : la Moselle. Sans oublier les ministères (pas moins de 39 avec des doublons), installés dans des locaux de l?Ancien régime.
Réponse de le 06/11/2012 à 16:48 :
Rappelons également que le coût des 35 heures s'élève à environ 26 milliards par an (cf.rapport du Sénat)...
Réponse de le 06/11/2012 à 17:16 :
Cela c'est le cout pour l'état et/ou entreprises uniquement et pour nous, la perte se chiffre à combien en salairs d'embauche après réforme plus bas, non augmentation, perte d'emploi car perte de compétitivité?
Réponse de le 06/11/2012 à 17:56 :
le cout des 35 h est estimé à environ 5Mds par an,en contre partie de 350 000 emplois(23Mds dont on recupere une partie avec les cotisations et deduit les aides si ces personnes étaient au chomage
Réponse de le 06/11/2012 à 19:34 :
@blase: "en contre partie de 350 000 emploi" difficile a dire, si on se met a estimer tous les effets de la mesure (qui ne sont pas forcement de second ordre), les 35h ont indeniablement contribue a affaiblir la competitivite francaise, et donc in fine a detruire de certains emplois/neutraliser la creation d'autres...
Réponse de le 06/11/2012 à 20:21 :
il me semble que l'étude avait été demandée par fillon sur le cout des 35hoo(pour l'état,uniquement) pour le reste,c'est évident que les effets sont globalement néfastes,mais le cout pour l'état est estimé à 5Mds par an
a écrit le 06/11/2012 à 16:20 :
Il faut réformer certaines professions : taxis, pharmaciens, notaires... Et surtout s'attaquer vraiment à la refonte des Collectivités locales en supprimant une fois pour toutes les départements (2 pour la Corse) et les communes. Et en conservant les comcoms et les régions (2 pour la Normandie) fusionnées. Même chose pour la carte judiciaire dont la refonte a été incomplète. Il y a encore une cour d'appel pour un seul département : la Moselle. Tout ce que Sarkozy et Fillon n?ont pas fait, le premier préférant surtout le bling bling.
a écrit le 06/11/2012 à 16:18 :
Le choc des mots ! Pour le reste il faudra attendre 2014 et la faillite... non le défaut de paiement. Toujours des mots rien que des mots.
Réponse de le 07/11/2012 à 0:54 :
Actuellement nous sommes en guÚre économique, nous entrons dans la guerre sociale pour en finir en guerre mondiale. Voilà la finalité de la chose!!!
Bon courage à tous!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :