Un entrepreneur du BTP assassiné ce mardi en Corse

Victor Ribiero est la 18ème victime d'homicide par balles depuis début 2012 en Corse.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

L'Ile de Beauté est à nouveau endeuillée ce mardi. Pour la troisième fois depuis mi-octobre, un homme vient d'être assassiné par balles en plein jour. Le rythme de ce type d'exécutions en Corse semble s'accélérer de façon inquiétante. Cette fois, il s'agit d'un entrepreneur de travaux publics originaire du Portugal âgé de 45 ans. Ce mardi 20 novembre vers 13h30, il se trouvait en Haute-Corse, dans une station-service du village de Cervione, lorsqu'il a reçu deux balles dans la tête.

"Le Premier ministre, le 22 octobre, a proposé un plan d'action et nous allons le mettre en oeuvre pour nous attaquer à des dérives mafieuses, à une mafia qui a pris une partie de la Corse, notamment les secteurs économiques", a déclaré Manuel Valls lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale de ce mardi après-midi.

"Pôle anti-mafia"

Victor Ribiero est la 18ème victime d'homicide par balles depuis le début 2012 en Corse, récemment qualifiée de région "la plus criminogène d'Europe", par le président de l'Assemblée de Corse, Dominique Bucchini, lui-même victime d'une tentative d'assassinat en 1996. Le 14 novembre, c'était Jacques Nacer, président de la chambre de commerce et d'industrie de Corse-du-Sud, qui avait été assassiné. Ses obsèques se sont déroulées il y a deux jours à peine. Les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Manuel Valls et Christiane Taubira, avaient alors fait une visite éclair dans l'île pour décréter un "sursaut de l'Etat" et annoncer la probable création d'un "pôle anti-mafia".

Plus tôt, le 16 octobre, l'avocat Antoine Sollacaro, 63 ans, ancien bâtonnier d'Ajaccio avait été assassiné au volant de sa voiture dans une station-service dans cette ville. A u lendemain de cet événement, le gouvernement avait déjà annoncé le renforcement du dispositif de sécurité en Corse.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.