Le chiffre du jour : 17% des jeunes actifs sont au chômage

 |   |  249  mots
Copyright Reuters
Selon le ministère du Travail, le taux de chômage des 15-29 ans s'établit à 17,2% à la fin 2011. Depuis 2008, le taux de chômage des jeunes est supérieur de près de 8 points à celui de l'ensemble des actifs. Soit l'écart le plus élevé depuis 1975.

Selon une toute récente étude de la Dares (ministère du Travail), 54,8% des jeunes âgés de 15 à 29 ans étaient sur le marché du travail en 2011 en France. Le taux de chômage à la fin 2011, qui mesure la proportion de chômeurs parmi les jeunes actifs, est de 17, 2 %, en hausse de 0,8 point sur un an. Il s'agit là du niveau le plus élevé depuis 1975. Depuis 2008, le taux de chômage des 15-29 ans est supérieur de près de 8 points à celui de l'ensemble des actifs. Ce qui s'explique par la conjoncture.

Ne pas confondre taux de chômage et part des jeunes au chômage

En phase d'insertion sur le marché du travail ou ayant une éxperience professionnelle courte, les jeunes actifs sont plus sensibles aux fluctuations conjoncturelles que les actifs plus expérimentés. Ainsi, le taux de chômage des jeunes progresse plus rapidement que le taux de chômage de l'ensemble des actifs quand ce dernier augmente et baisse plus rapidement quand le taux de chômage général baisse. Cependant, depuis 1975 et avant 2008, l'écart entre taux de chômage général et taux de chômage des jeunes, n'avait jamais dépassé les 7 points. En revanche, la part des jeunes au chômage ( si l'on prend en compte l'ensemble de la classe d'âge considérée, soit les 15/29 ans) atteint 9,3%. Un taux nettement plus faible, puisqu'il se rapporte à une population plus large, dont une bonne partie poursuit encore des études.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2012 à 8:33 :
Dû à l?énorme excédent commercial de l' Allemagne (16 Milliards par mois, je répète : PAR MOIS, en moyenne et ceci depuis 17 ans) l' Euro est surévalué pour la plus part des autres pays de l'Union monétaire. Cela favorise les importations et pénalise les exportations, de la le déficit de la balance commerciale de la plus part des pays de la Zone Euro dont la France, le chômage en général mais surtout des jeunes et les déficits budgétaires qui en découlent par manque à gagner.
Pire encore, les bénéfices réalisé par les entreprises allemandes dans les pays déficitaires de la Zone Euro sont en grande partie réinvestis en dehors de celle-ci, souvent dans les pays de l'ancien bloc soviétique, ce qui en fait n' est autre qu'une fuite de capitaux légale. Conséquence, le centre politique et économique se déplace vers l' est, plaçant ainsi l' Allemagne au centre de celle-ci.
Le chômage surtout des jeunes qui en découle oblige beaucoup de jeunes hautement qualifiées à chercher fortune sur d' autres continents, ce qui est non seulement une tragédie humaines mais équivaut à un drainage de cerveaux qui à long terme s?avérera tragique économiquement pour toute l' UE.
Il faut revoir les traités pour pouvoir arriver à une plus grande convergence des économies de la zone Euro et à une répartition horizontale du travail entre les pays membres si nous voulons réussir l' Europe.
a écrit le 03/12/2012 à 23:08 :
Je propose de boire à l'humanisme et aux libertés ce soir à 23:30. Buvons à un monde meilleur plutôt qu'à un monde pire. Si vous avez loupé le toast on le reportera.
a écrit le 03/12/2012 à 20:12 :
@ hubert : j'aimerais si vous me l'accordez de vous dire quand je cite on fait dans le Brejenv et Andropovv, pourquoi plutôt dire on fait dans le Don Camillo et Peppone, camarade
a écrit le 03/12/2012 à 14:42 :
C'est un attentat au droit au travail. On voit que le système spolie les jeunes dans l'emploi. Au lieu de payer des fêtes comme la fête des francilien 500 000 euros de la mairie de paris, on pourrait financer 10 créations d'entreprises.
a écrit le 03/12/2012 à 14:37 :
La république du paresseux roi qui en veut? Le bureaucrate riche et irresponsable, on fait dans le Brejnev et dans l'Andropov!
Réponse de le 03/12/2012 à 14:57 :
@hubert: que viennent faire ici Brjenev et Andropov ???
a écrit le 03/12/2012 à 12:32 :
Le taux de chômage devrait doubler d'ici 3 à 4 ans. Il ne fait plus bon vivre en France.
Réponse de le 03/12/2012 à 14:34 :
c'est une assomption. Quels éléments de preuve?
Réponse de le 03/12/2012 à 16:06 :
Qui veut encore entreprendre en France avec une imposition-punition comme c'est le cas ? Dans ces conditions le chômage ne peut que progresser.Le pire c'est le nombre croissant de suicides en France. Plus de 10.000 en 2009 et toujours plus, hélas. Les restos du coeur volent de records en records d'une année sur l'autre. Vous en doutez ? Il n'y a pratiquement plus d'industrie. Même les ventes de voitures françaises s'effondrent. Aujourd'hui Mital et demain ?
a écrit le 03/12/2012 à 12:06 :
la france recolte ce qu'elle a seme, ca ne fait pleurer personne
a écrit le 03/12/2012 à 11:42 :
Nous avons affaire à des naufrageurs. L'administration planque la moitié du chômage... nous avons affaire à des trafficants d'êtres humains, de vils bourreaux...
a écrit le 03/12/2012 à 11:06 :
Bienvenue à gogolland!
Réponse de le 03/12/2012 à 14:56 :
@pff: c'est sûr que le chômage a commencé hier matin :-)
a écrit le 03/12/2012 à 11:05 :
On joue à l'élimtion sociale avec le petit père du peuple et à la dévastation économique: toujours plus de faillites, de chômeurs, de pauvres et de fonctionnaires... l'idéologie mortifère est à l'oeuvre: direction la Corée du Nord!
a écrit le 03/12/2012 à 10:33 :
et le francais qui croyait que le chomage avait disparu avec l'election de normal 1er !!!
Réponse de le 03/12/2012 à 12:12 :
:))

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :