Zone euro : le chômage bondit encore à un niveau record

 |   |  249  mots
Copyright Reuters
En octobre, le taux de chômage a atteint 11,7% dans la zone euro. Un nouveau record qui porte à 18,70 millions le nombre de chômeurs dans la zone euro.

Toujours plus haut. Le taux de chômage de la zone euro s'est établi à 11,7% de la population active en octobre. Soit 0,1 point de plus que le taux record de 11,6% qui avait été établi pour le mois précédent, d'après les statistiques publiées vendredi par l'office européen de statistiques Eurostat.
C'est donc un (triste) niveau record, qui se traduit par 18,70 millions de personnes au chômage en octobre, dans les 17 pays de l'Union monétaire. En l'espace d'un mois, quelque 173.000 personnes sont venues grossir les rangs de chômeurs au sein de la zone euro.

1 actif sur 4 en Grèce et en Espagne

La situation est particulièrement critique pour les pays fragiles comme l'Espagne et la Grèce. Signe de la violence de la crise, la situation s'est fortement aggravée en un an dans ces deux pays. Le taux de chômage est ainsi passé de 18,4% à 25,4% entre août 2011 et août 2012 en Grèce et de 22,7% à 26,2% en Espagne.
  En revanche, le quatuor des pays qui résistent le mieux reste le même. En effet, en octobre, les taux de chômage les plus bas ont été enregistrés en Autriche (4,3%), au Luxembourg (5,1%), en Allemagne (5,4%) et aux Pays-Bas (5,5%).

10,7% dans l'Union européenne

Dans l'ensemble de l'Union européenne, le taux de chômage s'est établi à 10,7% en octobre contre 10,6% en septembre. L'équivalent de 25,91 millions de chômeurs. A titre de comparaison, le taux de chômage était à cette période de 7,9% aux Etats-Unis.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2012 à 5:22 :
Le niveau de l'Euro actuel ne correspond pas à la force économique de l'Union Monétaire dans son ensemble mais seulement à celui de l'économie allemande.
L'Euro est donc encore surévalué.
Cette surévaluation encourage les investissements des grandes entreprises européennes en dehors de la Zone Euro, ce qui n'est en fait correspond à une fuite de capitaux et est aussi une des causes du chômage élevé dans certains pays de l'Union Monétaire (chômage des jeunes à plus de 50%)
Les bénéfices que les grandes entreprises internationales, surtout allemandes, réalisent grâce à l'excédent commercial permanent, sont en grande partie réinvesti en dehors de la Zone Euro.
Cela profite à long terme à ces entreprise mais pénalise l'emploi dans les pays déficitaires.
Il serait nécessaire d'ajouter une clause aux traités pour que les déséquilibres des balances commerciales soient évités. Le dumping social et le dumping des salaires compétitif ne peuvent être la solution, rien n?empêcherai l'Allemagne, qui a besoin de son excédent commercial pour garantir le plein emploi et qui donc exporte ainsi son chômage, à son tour d'en faire autant, ce qui nous ramènerait à moyen terme au début de l'industrialisation et à l'exploitation de l'homme par l'homme.
Réponse de le 31/12/2014 à 23:43 :
Rien de ce que prête Hollande à la loi Macron n'y figure et contrairement aux attentes il est probable qu' elle creera plus de chômeurs que d'emplois
Hollande est une honte pour HEC, à moins que je n'aie une trop haute opinion de cette école. Hollande reste un manipulateur qui brasse du vide et gère le pays de manière à nourrir les rentes du PS comme un boutiquier au ras des paquerettes au détriment de tout le reste.
Réponse de le 01/01/2015 à 11:45 :
Vive le socialisme qui détruit tout, les valeurs de la société, les emplois dans les entreprises, ... et qui incante on ne sait quel dieu pour créer de la richesse pour ensuite mieux la spolier!!!! Quels efforts notre pays est-il en train de faire pour plus de justice entre le secteur public et le secteur privé ? ? ? ? ? Réponse simple: Rien. Il n'y a qu'un Français énarque pour inventer un nouveau dispositif pour diminuer les charges des entreprises!!!!! C'est Kafkaïen. Vive le socialisme qui détruit la France.
a écrit le 25/12/2012 à 10:23 :
Continuons à acheter du "Made in Germany" comme ça grace à l'excedent énorme et chronique de la balance commerciale allemande l'Euro continue de monter, ce qui ne va pas faire baisser le chômage chez nous, bien au contraire!
Alors il y a comme un problème, comme aurait dit Fernand Renault! Ces choses là sont dures, il faut pour les comprendre avoir fait des études, comme aurait dit Victor Hugo!
Poil au dos.
Et que l'on ne vienne pas m'accuser d'être jaloux des Allemands, je suis Allemand!
a écrit le 03/12/2012 à 22:49 :
Oui trinquons ensemble, nous citoyens à un monde meilleur plutôtqu'à un monde pire, celui qu'on nous fait... pourquoi pas tous humanistes du monde, 05:00 car les étatistes ça prend du temps.
a écrit le 03/12/2012 à 21:08 :
C'est la bête: le totalitarisme d'Etat qui est entrain de zigouiller les petits hommes. Il faut rassembler les phalanges grècques de la liberté! La liberté guidant le peuple...
a écrit le 01/12/2012 à 17:58 :
On entend dire que le gouvernement compte prélever 20 milliards d'impôts en 2013...
a écrit le 30/11/2012 à 17:05 :
Avec la monnaie unique, l euro, par exemple, on a voulu « commencer de construire la maison par le toit ».

Double folie ! Car aucune monnaie unique ne peut survivre si elle est plaquée sur des économies aux fondamentaux, par exemple la productivité, si différents. Toutes les unions monétaires dans l histoire ont provoqué une concentration de l?emploi dans les zones les plus productives et le déclin des plus fragiles. Dix ans après son lancement, la zone euro ne déroge pas à la règle.

Les travailleurs grecs vont-ils déménager en Allemagne pour suivre les emplois qui s?y concentrent ? Non bien sûr.

Les Allemands vont-ils transférer une part importante de leur PIB en aide directe à la Grèce, comme ils l?ont fait pour leurs frères de l Est lors de la réunification ? Pas davantage?

Aucune union monétaire ne peut perdurer sans un fédéralisme de transfert financier massif. En conséquence, la Grèce sortira très bientôt de la zone euro, puis le Portugal, puis l Espagne, l Irlande, et enfin l Italie et la France.

Aucun chef d Etat ne veut reconnaître devant l?histoire l échec d une chimère, l euro, qu ils assimilent à tort par une méthode Coué suicidaire à l?Europe. Alors, chacun veut rejeter la faute sur l?autre.
http://www.debout-la-republique.fr/article/nicolas-dupont-aignan-berlin
Réponse de le 02/12/2012 à 17:42 :
L'euro est sûrement une erreur à cause de la disparité des économies. Les économistes parlent de zone monétaire idéale, ce genre de choses...
a écrit le 30/11/2012 à 14:57 :
Que sont les chomeurs? ....


Que sont les politiciens? Que sont les tradeuds, les banquiers? Que sont les riches?
Réponse de le 30/11/2012 à 15:15 :
allez ouvrir un dictionnaire et n'encombrez pas le forum de questions creuses svp
Réponse de le 01/12/2012 à 8:13 :
Qui est john galt?
a écrit le 30/11/2012 à 14:54 :
Que signifie ce record? A mon avis c'est juste un score signifiant le hors jeu. Les chomeurs ont des mains mais les champions ne les veulent pas, des pieds ... A ce train l'equipe va se reduire, dans le cercle il y aura que des HP. Et dire que Like the moon and the stars and the sun Well we all shine on... mais on prefere les creativite des uns pas les autres. Sur ce friche, il naitra un autre systeme;) je suis sûr, comme Rome disparait... pour le moyen age et notre epoque moderne; le capitalisme et socialisme et communisme... disparaitront car c'est des systemes defectueux. Les generations futures trouveront mieux:)
Réponse de le 30/11/2012 à 15:03 :
le capitalisme découle du droit de propriété, qui découle lui-même de la Liberté, qui découle elle-même de la nature de l'être humain. en affirmant que le capitalisme disparaitra, vous voulez dire que l'être humain disparaitra, car ce qui fait partie de la nature de l'homme ne peut être défectueux et lui nuire. La preuve ? tous les états socialistes qui éradiquent le capitalisme ou le droit de propriété s'effondrent sur eux-mêmes après avoir massacré leur population.
a écrit le 30/11/2012 à 14:38 :
Bientôt les restos du coeur pour plus de la moitié des français. Quel avenir pour nos enfant ? la misère et le désespoir. Le nombre de suicides va exploser. C'est l'Europe du malheur.
Réponse de le 02/12/2012 à 17:56 :
Chaque jour qui passe est pire que la veille, c'est ça le but d'une société?
a écrit le 30/11/2012 à 14:30 :
Un exemple tout bête vers 1980 je travaillais dans la marée, traditionnellement les marins Vendéens avaient l'habitude de respecter un minimun la ressource, les tonnages bon an mal tournaient à 200 tonnes aux sables d'olonne, les gars m'ont dit avec l'europe dans 2 ans il ne restera plus rien, les espagnols on ravagé leurs côtes, ils ravageront les nôtres. 4 ans après je suis passé jeter un coup d'oeil de 200 tonnes c'était passé à 15 tonnes. Ces gens sont des irresponsables, en ne protégeant pas leurs ressources ils ont provoqué des millers de chômeurs chez-eux, chez-nous bien plus et augmenté le coût de la vie. Je n'ai pas repris la marée bien-sur. Toute l'économie espagnole est comme ça.
Réponse de le 30/11/2012 à 15:05 :
vous faites référence ici à la tragédie des communs, concept économique qui traduit le fait que tout se détruit quand les droits de propriété ne sont pas clairement définis.
a écrit le 30/11/2012 à 14:27 :
Chomage normal,on est sous gestion socialo.
a écrit le 30/11/2012 à 14:25 :
il y a des nations comme le liechtenstein où le chomage ne dépasse pas 1.7%, n' est ce pas christobald huzar, c' est un internaute , il est tout normal
a écrit le 30/11/2012 à 14:10 :
4,3% de chomage seulement en autriche ou la securite de l'emploi=0? un exemple à mediter par ceux qui sont en train de discuter des reformes du code du travail
Réponse de le 30/11/2012 à 14:25 :
Qu'attendez vous pour aller vivre en Autriche ? Les solutions qui marchent dans un pays ne marchent pas forcément dans un autre, ça serait trop facile.
Réponse de le 30/11/2012 à 14:37 :
@ autriche (autruche ?) : et pourquoi donc ? regardez le socialisme, cela ne marche pas partout, donc l'inverse (le libéralisme) est surement efficace partout.
Réponse de le 30/11/2012 à 14:48 :
pourquoi vivre en autriche: je fais partie des privilegiés qui dispose d'un travail en france
a écrit le 30/11/2012 à 13:26 :
Un jour il faudra que les historiens et les économistes de bonne foi évaluent ce fiasco qu'est l'Europe et l'euro voulu par une minuscule minorité pour leur seul profit. Les peuples européens sont en train de mourir petit à petit dans l'indifférence (ou l'aveuglement) des technocrates de Bruxelles et des chefs de gouvernement de ces pays. Il n'est pas normal que ce soit si compliqué de reconnaître qu'on nous a vendu du vent. L'Europe devait régler tous les problèmes: chômage, inflation, niveau de vie etc. Que de sornettes! Revenons en arrière tant qu'il en est encore temps!
Réponse de le 30/11/2012 à 13:34 :
Sans Europe, on aurait déjà eut une troisième guerre mondiale avec l'Allemagne.
Réponse de le 30/11/2012 à 13:51 :
Sans Europe, vous seriez tranquille, comme les Norvegiens, Suisses, Suedois, Icelandais (qui ont pu mettre leurs banquiers irresponsables en prison)..
Toujours brandir systematiquement la menace de la peur sur le peuple pour faire accepter une situation de fait, cette methode est usee, faut en trouver une autre qui sera tout aussi caduque
PS : Ema : les guerres se sont toujours revelees tres bonnes pour les economies de reconstruction ... On peut pousser le cynisme et la mauvaise foi jusque la
Réponse de le 30/11/2012 à 13:54 :
oui mais avec les contraintes imposées à l'allemagne apres la derniere guerre (pas de vrai armée), cette fois on aurait gagné facilement.lol
Réponse de le 30/11/2012 à 13:54 :
@ ema : ne croyez pas ces bonimenteurs qui vous disent que sans leur politique et sans eux, il y aurait la guerre. Ce qui amène la paix, c'est la démocratie. L'Allemagne est une démocratie, la France aussi, il ne peut y avoir de guerre entre eux, comme il n'y en a jamais eu entre 2 démocraties. Méfiez vous des gens qui utilisent la peur pour justifier leur existence.
Réponse de le 30/11/2012 à 13:59 :
Avec l'Allemagne je ne sais pas, mais une troisième guerre probablement.
Réponse de le 30/11/2012 à 14:03 :
revenir en arriere jusqu'ou? la france ne c'est pas faite en un jour et en fait l'europe qui n'a meme pas encore un vrai systeme politique et un vrai gouvernement pour faire face à armes égales avec nos grand partenaires internationaux, a surtout besoin d'aller de l'avant plus vite.
Réponse de le 30/11/2012 à 14:07 :
Qu'en savez vous?
Réponse de le 02/12/2012 à 17:50 :
C'est n'importe quoi: une guerre et puis quoi encore! On a déjà assez de violence dans la société, des familles qui se suppriment, c'est devenu un régime barbare. Regardez le 20ème comme les politiciens ont semé le chaos et la désolation... méfions-nous des idéologies et des manipulateurs. Notre système est bien en échec...
a écrit le 30/11/2012 à 13:14 :
AH bon ils se rendent compte que tout va bien ;sauf qu ils sont les responsables de ce désastre chercher l erreur........cela prouve leurs incompétences et le bon peuple qui en redemande a croire que l on est mazo avec les mensonges médiatopolitico on est pas sorti de la .............................

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :