Hollande ne blâme pas Depardieu mais Claude Lelouch si !

 |  | 485 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
François Hollande a sermonné les membres du gouvernement qui ont vivement critiqué Gérard Depardieu pour son exil fiscal. Le président a ainsi estimé lundi que mieux valait "saluer ceux qui acceptent de payer leurs impôts en France", "plutôt que de blâmer". Mais pour le réalisateur Claude Lelouch, le départ de l'acteur constitue une "insulte à la misère".

Le chef de l'Etat donne le la. "Moi plutôt que de blâmer tel ou tel je veux saluer le mérite de ceux qui acceptent de payer leurs impôts en France, de produire en France, de faire travailler en France et de servir leur pays", a déclaré François Hollande, lundi lors d'un déplacement en Indre-et-Loire. Une remarque qui vise directement son Premier ministre, qui tentait de désamorcer la polémique avec Gérard Depardieu, ainsi que les membres du gouvernement et leurs vives critiques contre le comédien. Le président a cependant atténué son propos à l'égard de Jean-Marc Ayrault en précisant que ce dernier avait "eu raison". "Après, il y a les mots qui doivent être utilisés", a-t-il toutefois ajouté.

"Je n'ai pas traité Monsieur Depardieu de minable"

L'affaire a pris de telles proportions que Jean-Marc Ayrault a dû prendre le temps, en marge d'un déplacement à Clermont-Ferrand, de faire une mise au point sur ce fameux mot de "minable" qui a fait sortir de ses gonds Gérard Depardieu. "Je n'ai pas traité de minable Monsieur Depardieu", s'est défendu le chef du gouvernement. "J'ai dit que ça avait un côté minable effectivement" d'établir sa résidence en Belgique pour payer moins d'impôts, a-t-il nuancé. "J'ai dit aussi que Gérard Depardieu était un grand artiste, aimé par les Français à ce titre. Dans cette même intervention, j'ai parlé de solidarité citoyenne et de patriotisme, payer ses impôts lorsque des efforts doivent être faits, c'est l'affaire de tous les Français", a ajouté le Premier ministre.

"Une insulte à la misère"


Mais toutes les célébrités suscitent-elles le même emballement lorsqu'elles décident de quitter la France ? Pas si sûr. C'est en tout cas ce que pense Louis Nicollin, qui soutient le comédien. "Est-ce que vous avez interrogé quelqu'un lorsque Alain Delon est parti, quand Guy Forget est parti, quand toutes ces stars sont parties?", s'est ainsi indigné le président du Montpellier Hérault Football Club, et ami de l'acteur.

Quant à Claude Lelouch, le réalisateur ne fait pas dans la demi-mesure. S'il dénonce un "lynchage honteux", selon lui, le départ de Depardieu "peut être considéré comme une insulte à la misère". Gérard Depardieu a "pris un risque énorme avec son capital principal qui est son public", a-t-il ajouté.

Côté public justement, l'acteur pourra très bientôt vérifier sa côte de popularité. En effet, -ironie du sort- le 26 décembre prochain sortira "L'homme qui rit" (tiré du roman de Victor Hugo). Un film sur l'incompatibilité de deux mondes: celui des riches et celui des pauvres.
 

Lire aussi : La lettre de Depardieu à Ayrault scandalise le gouvernement

>> Pourquoi Depardieu a pu payer 85% d'impôt en 2012

>> C'est la lutte fi...scale !!!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2012 à 5:23 :
et faire financer ses films par l'argent public, sans jamais risque un euro à titre personnel, ce n'est pas une insulte à la misère, surtout vu le succes rencontré depuis quelques décennies
a écrit le 19/12/2012 à 0:49 :
Pourquoi prendre comme unité de mesure le fait d'être fauché pour établir la norme dans le cadre d'échanges humains? Je prête pratiquement mon atelier à des jeunes pour qu'ils répètent leurs scènes en vue d'un examen d'entrée au conservatoire. Sous prétexte qu'ils sont fauchés doivent-ils trouver cela normal? Je leur ai demandé de faire des efforts d'être à l'heure par exemple en fonction des commodités prévues (programmation du chauffage etc...). L'effort est normal. Pourtant certains ne le comprennent pas.
La question n'est pas la solidarité, mais l'obligation de solidarité sans principe cohérent, c'est cela la question. Justement être humain c'est ne pas se dérober du principe mathématique de l'effort. En dessous d'un seuil on arrive dans le zéro. Personne ne peut vivre pour personne, il y a ce seuil où on est responsable de soi, et le fait de vouloir effacer cette ligne de démarcation pour en faire une conduite politique, c'est de la démagogie. C'est ce côté moralisateur (solidarité, patriotisme, des mots...)pour masquer une certaine incompétence à gérer la conjoncture économique dans le contexte de la mondialisation que je déplore chez les socialistes. L'amour de la France consisterait à faire aimer la France aux français. C'est plutôt le désamour et le sentiment d'injustice chez les français qu'on constate! Les socialistes me font détester certains mots!
a écrit le 19/12/2012 à 0:10 :
Buvons en l'honneur de l'âme française retouvée, de la liberté et au siècle qui s'ouvre pour un monde meilleur! Un toast pour que les douleurs du passé n'empirent pas. Simple citoyen je propose, ici et devant tous de trinquer aux Thermopyles!
a écrit le 18/12/2012 à 20:27 :
Le gouvernement est risible de demander aux français, riche ou pauvre, d?effectuer des efforts pour la solidarité nationale, il est le premier à gaspiller l?argent du peuple français. Nous avons le PIB parmi les plus imposés du monde. Réalisé des économies Messieurs du gouvernement avant de le reprocher à celui qui cherche à en faire.
a écrit le 18/12/2012 à 18:28 :
je vous adore M Depardieu,vous etes un tres grand acteur,mais je vous assure que pour moi, mes enfants,et tous ses gens qui sont au chomage autour de moi,payer vos impots serait un immence plaisir,il y a des choses bien plus grave dans une vie que l'argent,et vous qui avez la chance d'etre riche vous le mérité certainement,mais n'oublier jamais que sans les ouvriers les patrons auraient un peu de mal pour leur fortune,la classe ouvriére vous montre a chaque sortie de vos films combien il vous apprécie,parter en Belgique vous en avez le droit ,mais avec panache comme vous savez si bien le faire dans vos films,mon admiration pour vous reste la meme :Fanchon
a écrit le 18/12/2012 à 14:58 :
décidément, le solidarisme (concept franc-maçon repris par les socialistes) a complétement envahi nos schémas de pensée au point de devenir une norme, alors qu'il est contraire aux fondamentaux de notre République : les droits de l'homme.
Réponse de le 31/12/2012 à 5:26 :
10, 15, 20 couches de solidarité empilées les une sur les autres ça s'appelle comment?
Réponse de le 23/01/2013 à 15:14 :
un tel système qui combine aristocratie politico-administrative et solidarisme pourrait s'appeler : "l'aristo-collectivisme"
a écrit le 18/12/2012 à 14:47 :
Dans cette affaire DEPARDIEU je donne raison et une vigoureuse poignée de main a NICOLLIN et une claque a LELOUCHE car il oublie que le fisc fait tout pour que tous émigrent.
a écrit le 18/12/2012 à 13:23 :
LETTRE OUVERTE A MONSIEUR DEPARDIEU :

J?admire en vous l?acteur et, que vous soyez ici ailleurs ou la bas, je continuerai d?aimer votre cinéma. Mais, à force de vous imprégner avec tant de réalisme dans vos rôles si diversifiés, ne perdriez vous pas le sens commun, n?auriez vous pas un peu la tête en friche ou les vers à la tête comme on dit chez moi. ?
Vous avez, dîtes vous, été ponctionné de 85 % de vos revenus 2012. Vous en reste-t-il assez pour vivre ? Peut-être pour maintenir votre train de vie, devrez vous entamer un peu, provisoirement, votre patrimoine qui est là pour cela après tout.
Pour vous aider à supporter ce sacrifice, pensez à celui qui a perdu 100% de son salaire, au chômage, dés?uvré, miné par l?inutilité et qui, comme vous mais pour plus longtemps, n?aura plus qu?une aumône équivalente à 15 % de ses anciens revenus et devra faire appel aussi à ses économies.
Consolez vous en pensant que cette aumône de survie, il vous la doit et vous en remercie.

Vous devriez utiliser votre popularité, votre truculence quotidienne, votre dire-vrai, votre capital de sympathie, non pas pour défendre égoïstement votre cas, mais pour attaquer les injustices, les déséquilibres dans l?effort demandé, dépossédant les nantis de faible poids électoral mais gavant encore plus les profiteurs et les assistés au poids décisif en démocratie.
Mais là, faites vous le poids ?

Réponse de le 18/12/2012 à 14:01 :
Si seulement nos impôts allaient vraiment à ceux qui en ont besoin, on pourrait être d'accord avec votre lettre ouverte. Malheureusement, le fait est que nos impôts ne servent qu'à payer les intérêts de la dette, à payer les exemptions d'impôts des hommes politiques, à assurer un revenus à tout un tas de parasites et d'assistés... Dans ces conditions, on peut comprendre que certaines personnes qui se voient amputées de 85% de leurs revenus finissent par dire "Stop" et cherchent refuge dans un pays où le pouvoir gère mieux l'argent public.
Réponse de le 18/12/2012 à 14:34 :
Tout a fait d'accord. Ce n'est pas l'impôt qui est pénible, mais de voir que cela ne sert qu'à combler les trous d'un état géré n'importe comment. Un etat qui se paie 600.000 élus avec toutes leurs indemnités exonérées. Un état qui depuis 30 ans vit à crédit avec des dettes qui engagent chaque francais au delà du raisonnable. Un état dont les députés et les sénateurs vivent hors du temps dépensant sans compter pour eux mêmes. Un état avec 5 millions de fonctionnaires générant une bureaucratie Kafkaienne.
Il est temps que cet état se réveille et se serre un peu la ceinture sans taxer à tout va les méchants riches, les retraités, la classe moyenne qui bientôt n'existera plus. Tout le monde au RSA tel est le but caché de notre nouveau gouvernement. Alors là, l'on peut comprendre que ceux qui le peuvent s'en vont.
Le plus grave ce n'est pas le départ médiatique de quelques célébrités; le plus grave c'est le départ des jeunes entrepreneurs, des chercheurs, de diplomés qui constatent que le mot réussite est un gros mot pour nos écolos/socialistes qui vivent encore au XIX siécle..
Réponse de le 18/12/2012 à 15:51 :
Saint Ex fait dire au Petit Prince « Te voilà vide si tu te fais transfuge ». C?est ce que j?ose dire à M. Depardieu. Il défend son bout de gras au lieu de défendre le bien public. Il fuit alors que ce qu?il paye lui donne un droit de regard.
Avec son capital de popularité il aurait pu être la porte drapeau de la révolte contre toutes les injustices, les abus de solidarité? la révolte des exploités. La révolte de Gérard le Don Quichotte, quel beau et noble rôle cela aurait pu être?derrière l?étendard ayant pour devise « J?accepte de payer mais je veux payer UTILE »

Réponse de le 18/12/2012 à 16:04 :
@ WRONSKI : "défendre le bien public" est une notion inepte inventée par les socialistes de droite ou de gauche, comme la justice sociale, le bien commun, blablabla. On voit bien la finalité de tout ceci : transformer l'individu en moyen, et l'état (qui s'occupe du bien public) en fin. Principe de base de tout totalitarisme, et contraire à tout humanisme, aux droits de l'homme, à toute morale, bref, au libéralisme, fondamentaux de nos sociétés modernes.
Réponse de le 23/01/2013 à 15:09 :
bravo, le commentaire "d'absurdie" ! (qui est loin d'être absurde, bien au contraire) auquel je m'associe
a écrit le 18/12/2012 à 12:26 :
Evidemment il a fallu que Claude en remette une louche pendant que Ayrault remettait les pieds dans le plat pour essayer de calmer le bistrotier Gérard de Pardieu !
a écrit le 18/12/2012 à 12:05 :
Franchement on s'en fout que DEPARDIEU parte s'embêter à NECHIN . Pour ma part je suis en FRANCE et ça me va ; je ne suis pas riche mais je m'en sors et je paye mes impôts à due proportion. Je connais un peu ces paradis fiscaux limitrophes et ça me barbe tant c'est triste (à part quelques villes et encore). Je suis sûr que les exilés profitent à plein des 180 jours maxi qu'ils ont fiscalement pour rester en FRANCE ,pour rentrer ensuite tristement chez eux au-delà de la frontière passer le reste de l'année.
Réponse de le 18/12/2012 à 12:23 :
La Belgique n'est pas un paradis fiscal, c'est plutôt la France qui est un enfer fiscal.

Pour certains en tout cas ! Car le problème avait été très bien pointé par Raymond Barre : la moitié des français ne payent par d'impôts, c'est unique dans les pays développés. Il avait conclu ainsi : "la France a une fiscalité de pays du tiers monde."

Depuis 30 ans, nos hommes politiques, tous plus lâches les uns que les autres, n'ont rien fait pour corriger progressivement cette anomalie. Car quand on paye l'impôt, on est forcément plus exigeant dans la bonne dépense publique.

Du coup, certains peuvent en arriver à payer 85% d'impôts !!! et se dire que ce n'est vraiment pas raisonnable....
Réponse de le 18/12/2012 à 12:40 :
Indirectement tout le monde (même les mineurs) paye des impôts (tva). Disons que ceux qui en + payent des impôts directs subissent la double peine... Moi je serai plus partisante de l'impôt sur la consommation que sur le travail..mais ça c'est un autre débat...
a écrit le 18/12/2012 à 11:16 :
Louis Nicollin président du Montpellier Hérault Football Club soutient Depardieu. Qu'en je pense que la majorité des supporters de Montpellier Hérault Football sont des chômeurs ou smicards ne payant pas d?impôts ayant du mal à finir leur fin de mois mais payant plein tarif le ticket d'entrée qui n'ai pas donné. Monsieur Nicollin ferait mieux de tourner trois sa langue dans sa bouche avant de parler.
Réponse de le 18/12/2012 à 11:37 :
Nicollin est un patriote ....il paye des impôts .
a écrit le 18/12/2012 à 11:14 :
La peur n'a jamais engendré le bien. Si Mr Depardieu décide de partir pour vivre sa vie en Belgique et profiter d'un cadre de vie plus agréable, c'est son droit. En revanche, s'il décide de partir car il a peur de payer trop d'impôt l'année prochaine (car pour l'instant ce qu'il a payé ne concernait que les années précédentes gérées par son ami Mr NS) il est un peu tard.. car résidant en France en 2012, il règlera ses impôts de 2013 en France... et pour la suite qui peut savoir ce qui se passera en 2014 ???
Réponse de le 18/12/2012 à 11:32 :
Bien sur y'a l'feu d'partout et les Impots vont baisser!!!! On est dans une crise mondiale avec un Monde qui va etre bouleversé. La France n'en est qu'à la genèse de ce qui va se passer. On ne sera plus au pays des Bisounours et la Belgique non plus d'ailleurs
a écrit le 18/12/2012 à 10:23 :
Peut-étre que l'affaire Depardieu avec tous les commentaires qu'elle engendre va faire réfléchir le gouvernement et qu'il appliquera la devise il vaut mieux tenir que voir venir et qu'il vaudrait mieux baisse l'ISF et garder nos riches.
Réponse de le 18/12/2012 à 10:56 :
Je rappelle au passage que le président des riches n a pas supprimé l ISF et qu il a mis en place l alourdissement des PV ( 30 ans ) .L UMP n envisage pas de le supprimer . Il ne reste plus que mr VALLS mais je pense qu il a du changer d avis.
a écrit le 18/12/2012 à 10:17 :
Arrétons un peu avec Depardieu alors qu'il y a des quantités de français qui en ont marre de payer l'ISF et qui vont partir mais ceux là ne sont pas connus et tout est fait dans la discrétion.Le gouvernement ferait mieux de se pencher sur ce gros problème qui fait que la France aura de moins en moins de riches et donc de moins en moins de recettes fiscales.Trop c'est trop!
Réponse de le 18/12/2012 à 11:09 :
ben oui, le gouvernement les fait tous partir, bien joue les socialistes
Réponse de le 18/12/2012 à 11:19 :
moi, j'aimerai bien payer l'Isf, car je suis sûre que les "miettes" :0) restantes seront certainement plus importantes que ce qui me reste actuellement. Il est dommage qu'en France, il n'y est pas ce plaisir et l'honneur de dire : je gagne beaucoup d'argent, je paye l'Isf et j'en suis fier.
a écrit le 18/12/2012 à 9:12 :
Il n'est pas nécessaire d'apprécier l'acteur pour le comprendre et approuver sa décision Pourquoi y a-t-il de telles différences de traitements : les montants en jeu ? la franchise ? quelles qu'en soient les raisons , la haine manifestée par les membres du" gouvernement" ne tue pas !!!
a écrit le 18/12/2012 à 9:02 :
Je vous joins le comparatif des taux d'imposition par tranche en France et Belgique. Les salariés en Belgique paient plus qu'en France! Toujours des salariés commentateurs prêts à aller vivre en Belgique. Par contre pour les gros patrons ou des personnes comme Depardieu c'est interessant en raison de la différence de taxation des capitaux. L'enfer pour les salariés, le paradis pour les patrons. Toujours des candidats salariés pour aller s'installer en Belgique?
http://www.hipparque.com/2.aspx?sr=43
Réponse de le 18/12/2012 à 9:42 :
@linus : Mais vous avez raison et tout le monde le sait : 50% des français ne payent pas l IR , la france est un paradis fiscal ! Ce n est pas le problème mais l impôt sur le patrinoine qui est une spécificité française . La vraie question est de savoir si avec une telle fiscalité , unique en europe et dans le monde, les gens continueront à investir en france .
a écrit le 18/12/2012 à 8:34 :
Quid de l'harmonisation fiscale de la zone euro.i
Réponse de le 18/12/2012 à 9:19 :
Personne ne veut harmoniser et racketter autant leurs citoyens que la France.
a écrit le 18/12/2012 à 8:20 :
et bien moi je boycotterai les films de DEPARDIEU
Réponse de le 18/12/2012 à 8:36 :
Pour moi c'est déjà fait mais pas pour des raisons fiscales
Réponse de le 18/12/2012 à 10:18 :
Il en a rien à faire Depardieu.
Réponse de le 18/12/2012 à 10:59 :
Pareillement, je ne verserai plus un centime pour tout ce qui le concernera.
Réponse de le 18/12/2012 à 12:42 :
moi non plus je n'irai plu voir un film de depardieu je paye des impots et j'en suis fier jamais je ne quitterai mon pays j'aimerai d'ailleurs en payer autant que depardieu malheureusement j'en suis loin
a écrit le 18/12/2012 à 8:17 :
Hollande : merci aux contribuables actifs qui payent des impôts à la place des rentiers mes électeurs et ceux de Sarkozy. Continuez à trimer sans espoir de retraite. Surtout : merci de nous donner vos sous pour qu'on soigne nos chers électeurs papy boomers. Grâce aux charges sur les entreprises, on peut perdister à leur servir des bonnes pensions indexées et grâce à vos impôts, chers actifs, on continue à les gaver avec de la bonne défiscalisation immobilière.Tout ça pour qu'ils se la coulent douce sur le dos de leurs enfants en ne les faisant même pas travailler (voyages à gogo à l'étranger, achat de voitures allemandes ...)
Réponse de le 18/12/2012 à 8:46 :
Merci de ne pas utiliser le même pseudo.
a écrit le 18/12/2012 à 7:58 :
Rappelons sans cesse cette histoire:
5 hirondelles se prélassent, tranquilles, sur un fil téléphonique.
Arrive un chasseur qui vise et tire : 2 hirondelles, touchées, tombent à terre.
Question: combien d'hirondelles reste-t-il sur le fil?
Réponse: pour un socialo français : 5- 2 = 3, et pour un personne normale: zéro !!
Réponse de le 18/12/2012 à 8:15 :
Mais qu'est-ce une personne normale ?
Réponse de le 18/12/2012 à 8:49 :
Une personne normale, c'est quelqu'un qui est dans le réel, et nonpas dans l'abstraist, dans la doctrine théorique qui ne tient pas compte de l'être humain.
En l'occurence, un socialo fait une soustraction dont le résultat est exact, mais inapplicable dans la vie réelle, car les 3 oiseaux survivants n'attendront pas tranquillement de se faire tirer dessus mais s'envoleront au loin pour sauver leur vie.
a écrit le 18/12/2012 à 7:01 :
Les évadés fiscaux mériteraient au moins dix années d'emprisonnement. Ces gens devraient avoir honte de leur attitude immorale !
Réponse de le 18/12/2012 à 7:55 :
@y en a marre : évadés fiscaux ou? Je vous rappelle que nous sommes en europe
Réponse de le 18/12/2012 à 8:23 :
+1
Les mêmes qui nous parlent d'évasion fiscale lorsque quelqu'un prend la LIBERTÉ de se déplacer en Europe, vont manifester pour le droit de vote des étrangers ... Cherchons l'erreur !
Réponse de le 18/12/2012 à 10:20 :
Si le gouvernement était moins gourmand il y aurait moins d'évadés fiscaux et plus de recettes fiscales.
Réponse de le 18/12/2012 à 11:07 :
il est certes plus juste d'accorder le droit de vote à des "étrangers" vivant, travaillant et payant leurs impots en France et partageant notre quotidien, plutôt qu'à ceux qui fuient avec leur magot pour ne pas participer à l'effort collectif.
Réponse de le 18/12/2012 à 12:49 :
Peut-être que si nos hommes politiques socialistes commençaient par montrer l'exemple (on peut toujours rêver) et s'appliquaient à eux-mêmes les leçons de morale qu'ils édictent pour les autres, on n'en serait pas là. Quand je lis "j'ai parlé de solidarité citoyenne et de patriotisme, payer ses impôts lorsque des efforts doivent être faits, c'est l'affaire de tous les Français", a ajouté le Premier ministre.", je me dis que notre premier ministre ne manque pas d'air. En effet, je serais curieux de savoir quel est le montant de ses impôts rapporté à l'ensemble de ses revenus. Je suis prêt à parier que l'essentiel de ses revenus sont exonérés d'impôts, comme c'est le cas pour bon nombre de nos politiques, à commencer par le premier d'entre eux (notre président actuel). Par ailleurs, comment peut-il dire que payer des impôts est l'affaire de tous les Français, lorsque l'on sait que seule une minorité en paie et porte, par là même, tout le poids de la dépense publique (qui ne cesse d'augmenter, grâce au gouvernement actuel, notamment).

Réponse de le 18/12/2012 à 14:25 :
Et notre cher Président et sa cour n'étaient ils pas au même régime que ceux d'aujourd'hui????
a écrit le 18/12/2012 à 6:37 :
Hollande: merci aux contribuables pigeons de continuer à vous faire plumer pour payer mon corps électoral, mes gaspillages en tous genres, mes privilégiés favoris, mes associations bidons qui renflouent le PS et autres corruptions classico-traditionnelles qui sévissent depuis 50 ans en France.
a écrit le 18/12/2012 à 6:34 :
Dans ces vindictes ministérielle et parlementaire et tous les errements qui les ont précédées, le Président de la République n'a t'il pas senti le vent de la fin ?
a écrit le 18/12/2012 à 6:33 :
les français défendent Depardieu car il fait comme chacun de nous ce qu'il a à faire. Nul ne peut s'y opposer de quelle que façon que ce soit à moins d'être en dictature. Manipuler les français , au nom de la prétendue morale fiscale, en s'appropriant la vertu , n'est ni correct ni acceptable.Quand on défend la non imposition sur les revenus de 52 % des citoyens , la non imposition des salaires sociaux, la DESIMPOSITION grâce au quotient familial, quotient inconnu dans les autres pays, ON NE FAIT PAS LA MORALE. ,et on laisse les citoyens tranquilles.
a écrit le 18/12/2012 à 2:29 :
Question? Qui gagne 1 Millions par an. 83000 mensuels. En lisant les commentaires, on dirait que cela provient de personnes gagnant cela par mois. Pas même les députés gagnent cela en 1 mois, loin de là. Les personnes qui quittent la France pour la Belgique gagnent bien plus que 1 million! L'exil ne concerne meme pas les cadres sinon les tres gros patrons. Alors à moins d'être dans la meme situation que Depardieu pourquoi le défendez vous?
Réponse de le 18/12/2012 à 6:05 :
en un seul mot que les français ont oublié " la liberté "
Réponse de le 18/12/2012 à 8:59 :
@linus :Pouvez m expliquer le mot patriotisme qu on entend maintenant chaque jour dans la bouche des socialos ? Il y a quelque chose de minable dans ce discours ...la france n est pas en guerre ni même en crise , c est FH lui même qui l a dit : la crise est comme un cycle dans lequel on finit toujours par sortir . GD subit un injustice ( pourquoi lui?) et est devenu un symbole : il n est pas exilé fiscal mais évadé fiscal . Les européens observent la france les yeux écarquillés : jamais un pays au monde a mis une telle fiscalité punitive et confiscatoire sur le patrimoine , sur ce que les gens possèdent et non plus sur ce qu ils gagnent .
a écrit le 17/12/2012 à 23:17 :
Archi nul ce Depardieu, il ne se contrôle plus en avion ni en scooter et a toujours été mégalo.
Réponse de le 18/12/2012 à 0:06 :
Au dela de votre jalousie malsaine, quels sont vos arguments ? Et de quel droit vous jugez un citoyen lorsqu'il exerce sa liberté qui pourtant est garantie par la constitution à savoir la liberté de disposer de sa propre personne comme il l'entend, et de vivre la ou il souhaite ? Si vous n'etes pas d'accord il ne vous reste plus qu'à mettre des miradors partout et de mettre dans des camps ceux qui osent vouloir s'extraire de cet enfer fiscal et de cet état mafieux.
Réponse de le 18/12/2012 à 2:20 :
@Vaten. Je rêve d'être aussi nul que Depardieu et de pouvoir moi-aussi claquer la porte. Il y a une ambiance de plus en plus malsaine en France. Ceux qui ont les moyens de partir ont bien raison.
a écrit le 17/12/2012 à 23:15 :
"payer ses impôts lorsque des efforts doivent être faits, c'est l'affaire de tous les Français", a ajouté le Premier ministre. ... CHICHE ??? enfin, Mr Le Premier Ministre, vous allez faire en sorte qu'il n'y ai plus une majorité de français qui échappent (pardon : qui n'ont pas l'honneur de participer à la solidarité citoyenne et au patriotisme) Bref : tous les foyers vont payer un minimum à l'impôt sur le revenu !!! Enfin ils ne se sentiront plus exclus de "l'affaire de tous les Français" !!! Je craignais qu'il ne s'agisse que d'une erreur de langage lorsque'Aurélie Filippetti, votre Ministre de la Culture, avait dit que c'était un Honneur de payer des impôts !!! ... Alors, par pitié, Monsieur le Premier Ministre : Rendez leur Honneur à ces millions de Français qui sont exclus de l'impôt sur le Revenu !!!!!!
a écrit le 17/12/2012 à 23:15 :
"payer ses impôts lorsque des efforts doivent être faits, c'est l'affaire de tous les Français", a ajouté le Premier ministre. ... CHICHE ??? enfin, Mr Le Premier Ministre, vous allez faire en sorte qu'il n'y ai plus une majorité de français qui échappent (pardon : qui n'ont pas l'honneur de participer à la solidarité citoyenne et au patriotisme) Bref : tous les foyers vont payer un minimum à l'impôt sur le revenu !!! Enfin ils ne se sentiront plus exclus de "l'affaire de tous les Français" !!! Je craignais qu'il ne s'agisse que d'une erreur de langage lorsque'Aurélie Filippetti, votre Ministre de la Culture, avait dit que c'était un Honneur de payer des impôts !!! ... Alors, par pitié, Monsieur le Premier Ministre : Rendez leur Honneur à ces millions de Français qui sont exclus de l'impôt sur le Revenu !!!!!!
Réponse de le 18/12/2012 à 2:23 :
@Lyon69. Le problème c'est qu'il faut rendre leur honneur à 55 % des français. Rien que ça. Mais Aurélie Fillippetti a raison. Rendons leurs cet honneur au plus vite. Ils n'attendent que ça.
Réponse de le 18/12/2012 à 9:48 :
MMe Filippetti donneuse de leçons qui a eu ses études gracieusement payées par le contribuable ( normalienne) ferait mieux de s abstenir dans ce débat .
Réponse de le 18/12/2012 à 14:12 :
Parleriez vous de la ministre de la culture la ?
Je serais vous, je ferais un petit tour sur la wiki de frederic de saint sernin juste pour remettre les idées en place ...
Réponse de le 21/11/2014 à 1:30 :
A noter, que le coût de production de ce traitement est évalué à moins de 200 euros par patient, pour 12 semaines.
Je vous laisse calculer la marge réalisée sur le dos de l'assurance maladie
a écrit le 17/12/2012 à 23:04 :
Depardieu a raison de partir de cet enfer fiscal racketteur qu'est devenu la France avec ses millions de fonctionnaires trop, ses assistés professionnels, sa politique anti entrepreneur et anti riche en général, tout en appauvrissant ceux qui ne peuvent pas partir, c'est à dire la majorité des français. Top d'impot tue l'impot, et l'économie au passage jetant des millions de français dans la misère. Ce n'est pas Depardieu qui est responsable de l'égalitarisme bolchévique français.
a écrit le 17/12/2012 à 23:01 :
Alors ca y est on est bel et bien officiellement dans un pays devenu complétement collectiviste, et on sait deja ou ca va mener.
Ces chers politiciens donneurs de leçon, alors qu'une grosse partie de leurs émoluments sont exonérés d'impot et qu'ils n'ont aucun compte à rendre avec cet argent volés au contribuables, considèrent que les citoyens leur appartiennent.
Plutot que de remettre en cause leurs politiques marxiste, et leurs impots confiscatoires pour alimenter un état providence digne de l'ex urss, ils nous la jouent sur la morale pour insulter l'exode fiscal massif.
La constitution prévoyait que les citoyens devaient à l'abri des responsables politiques et leurs privilèges éhontés. Et bien ils s'en fichent ils considérent que les citoyens doivent subir leur racket sans fin, au nom de la solidarité (bah voyons), et du patriotisme, comme les communistes.
Non les individius n'appartiennent pas à ces gens, et ils restent libres de partir ailleurs, c'est la premiere des libertés, et voici que ces gauchistes veulent imposer les citoyens à l'étranger meme si aucun d'entre eux ne "bénéficient" des services sociaux français, et qu'ils paient déja leurs impots à l'étranger et qu'ils assument seuls leur sécu dans leurs pays ou ils sont domiciliés. Comme la Corée du Nord ou Cuba ils pensent déjà à trouver des moyens répressifs pour obliger les citoyens à subit leur gabegie financières hallucinantes.
Mais la liberté vaincra tout ou tard et les politicards devront rendre gorge devant les tribunaux du peuple un jour ou l'autre, et expliquer pourquoi ils ont ruinés la France et pourquoi ils ont choisis sciemment de le transformer en enfer fiscal, faisant fuir de faite tout les faiseurs de richesses de ce pays.
Réponse de le 18/12/2012 à 2:27 :
@Libre. Mais je vous affirme ici que la France est bel et bien un paradis fiscal...pour l'armada de titulaires d'indemnités non-imposables et pour tous les assistés qui ne paient pas l'impôt. Que du bonheur pour ces gens là !
a écrit le 17/12/2012 à 23:00 :
A ces Messieurs Dames les ministres qui crachent leurs haine contre Mr Depardieu, veuillez nous indiquer combien d'imôts vous payez et le montant de vos revenus. Cette question est posée également à tous les députés, sénateurs, conseillers régionaux,..
Réponse de le 18/12/2012 à 0:23 :
C'est vrai, et moi le premier !!
Réponse de le 18/12/2012 à 0:24 :
vous pouvez rajouter les syndicats mafieux ultra violent et contre la liberté de travailler, les millions de fonctionnaires en trop, etc..
a écrit le 17/12/2012 à 22:49 :
Nous sommes des millions de français qui aimeraient pouvoir faire la même chose : balancer notre passeport à la face du Premier Ministre. Nous n'en avons hélas pas les moyens financiers. Encore Bravo à Depardieu, notre héros.
Réponse de le 18/12/2012 à 10:54 :
et le droit de vote? je finis par me demander par qui FH a été élu? suis curieuse de savoir ce qui va se passer aux municipales?
a écrit le 17/12/2012 à 22:49 :
On parle beaucoup de l "affaire" Depardieu en ce moment. J'ai même entendu parler, dans un débat, d'homme blessé. Oui, c'est vrai, il mérite autant de respect qu'un autre; autant que l'aurait mérité celui ou celle qui a nettoyé la pisse qu'il avait répandue sur la moquette d'un avion. Quand on pisse sur certaines valeurs, il ne faut pas s'étonner de recevoir des gouttes.
a écrit le 17/12/2012 à 22:40 :
Mais tous les français frontaliers font la même chose, à un niveau plus faible soit, mais quand on achète son tabac de l'autre coté de la frontière, on verse bien les taxes à un pays étrangers, non ? On ne soutient pas les finances publics, on détruit des emplois et on fait disparaître de nombreux petits commerces de proximité...alors....fiers de vous ??
Réponse de le 17/12/2012 à 23:11 :
Les français qui font çà ne roulent pas sur l'or et n'ont pas reçu autant du public français que des gens comme Depardieu qui se comporte comme un égoïste opportuniste et profiteur.
Réponse de le 17/12/2012 à 23:12 :
Et vous lorsque vous achetez des vétements chinois que l'on trouve à foison dans les supermarchés, ou tous leurs gadgets, les jouets de noel, etc, vous faites quoi ? Le probléme n'est donc pas la il est dans l'ultra fiscalisme francais qui fait fuir tous les créateurs de richesses. Il faut un vrai systéme libérale, seul capable d'encourager les créations d'entreprise, et donc d'emplois, et sans le poid écrasant de l'état qui se mélent de tout, détruit l'économie et qui est seul responsable de cette situation.
Réponse de le 17/12/2012 à 23:46 :
Il faut aussi que les ouvriers français acceptent d'être payés comme des Chinois, pour que notre industrie soit compétitive. Soyez patriotes, contentez-vous d'un bol de riz.
Réponse de le 18/12/2012 à 0:15 :
Non cher Gilbert, les employés sont les premières victimes des destruction des entreprises, et des richesses, mais la majorité des français sont profondément anti libéraux et veulent toujours plus d'assistanat et d'étatisme, avec la complicité de la majorité des médias. Seule l'encouragement à créer des entreprises, et donc des emplois, pas de richesse, et avec toujours plus de racket fiscal, des syndicats mafieux qui vivent aussi sur le dos des contribuables et de la nation, et le smillions de fonctionnaires en trop, c'est cette politique qui transforme les employés français en esclave à la chinoise. Réfléchissez donc un peu à cela, ou bien créer votre entreprise et au nom du patriotisme bolchévique francais, et montrez nous que vous vous acceptez de prendre tous les risques sur votre patrimoine personnel pour nous montrez que j'ai tors, et on en reparle. 57,6 % de la richesse française sont aspirés par l'état providence, De Gaulle disait qu'au dela de 40 % on serait devenus collectiviste, nous avons dépassé ce seuil depuis fort longtemps.
Réponse de le 18/12/2012 à 0:18 :
Gilbert pour que les entreprises soient compétitives arrêtons de les matraquer fiscalement, libérons le travail en abolissant le vieux code du travail inadapté et rédhibitoire qui empêchent les embauches, et virons 3 millions de fonctionnaires en trop, et vous verrez que les choses vont s'améliorer, comme par dans une vraie économie libre de ces politicars mafieux qui eux ne paient pas d?impôt sur une grosse partie de leur revenus.
Réponse de le 18/12/2012 à 0:22 :
à Hean, Depardieu n'a pas reçu l'argent du contribuable, c'est un mensonge, c'est l'industrie du cinéma, c'est à dire des boites de production de film bidons que personne ne va voir, et qui sont des copains des différents politiciens en place de droite comme de gauche. Depardieu lui n'est qu'un acteur qui a réussi simplement parce que ses films plaisent au public, nuance, ne vous laissez pas intoxiquer par les mensonges des collectivistes présentement au pouvoir. Les politiciens eux vivent totalement d el'argent volé aux contribuables, et ils ne paient aucun impot sur une bonne partie des émuloments qui rackettent aux contribuables.
a écrit le 17/12/2012 à 21:59 :
LelOuch lui il partira jamais, il fait des films qui coûte 1 bras et que personne ne va voir. Lui il est bien en France... Mdr
Réponse de le 17/12/2012 à 23:13 :
C'est faux il a pas mal d'argent.
Réponse de le 18/12/2012 à 0:19 :
Alors qu'il donne à ses chers politiciens, ben oui quand on veut donner des leçons sur le comportement des autres citoyens libres on montre l'exemple.
a écrit le 17/12/2012 à 21:58 :
il est toujours vivant flamby 1er ???
a écrit le 17/12/2012 à 21:58 :
Ohhh non flamby? 5700€ d'impôt?
Sans jamais travailler de sa vie?
Mdr
LE CHANGEMENT C MAINTENANT hahahaha
a écrit le 17/12/2012 à 21:44 :
Un petit rappel à tous les aboyeurs collectivo-redistributifs : je les engage à se rappeler de l'impot acquitté par notre Président en 2012. 5127 euros pour 78 516 euros de revenu imposable ce qui fait de lui un formidable optimisateur fiscal. La justice sociale, elle ne passera pas par lui !
Réponse de le 18/12/2012 à 18:29 :
Soit 6.5% de ses revenus!
a écrit le 17/12/2012 à 21:18 :
Et en + on a un PM qui ne comprend pas la signification des mots qu'il prononce
Réponse de le 17/12/2012 à 21:39 :
Un mot sorti de sa phrase et des autres phrases pondérées et sensées qu'il a prononcées.
Réponse de le 17/12/2012 à 21:53 :
@diko: il parle allemand...ou plutôt il a l'impression qu'il parle allemand, parce qu'il embrouille son vocabulaire dans la langue de Goethe pour dire l'inverse, et cela fait marrer tout le monde :-) bon, c'est plus facile de faire de la politique, t'as juste besoin de copains, pas de compétences :-)
Réponse de le 17/12/2012 à 22:59 :
marco29 Ayrault a dit quelque chose de sensé ? comme on a pas l'habitude on a juste pris l'essentiel !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :