Les dix bonnes surprises de 2012 pour l'économie française

 |   |  620  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Isabelle Lefort)
C'est entendu, le millésime 2012 ne fut pas vraiment flamboyant pour l'économie française. La récession a été évitée de peu, le chômage ne cesse de grimper et les défaillances d'entreprises se maintiennent à un niveau élevé. Néanmoins, quelques bonnes nouvelles ont pu être observées, parfois des mêmes bonnes surprises. En voici dix.

Mais non, tout n'est pas si noir pour l'économie française! Certes, le choc de confiance espéré par l'exécutif a encore un peu de mal à se manifester. Néanmoins, quelques bonnes surprises ont émaillé l'exercice 2012. La Tribune en a recensé une dizaine :

- La France a échappé à la récession en 2012. De peu, il est vrai. Le PIB a été stable au premier trimestre avant de se replier de 0,1% et d'augmenter de 0,2% aux trimestres suivants. Même si l'activité recule au quatrième trimestre, la France n'affichera pas deux trimestres consécutifs dans le rouge.

- Malgré la perte de son triple A, la France emprunte à des taux d'intérêts historiquement bas. «Comme le précise l'agence de notation Moody's dans son dernier rapport, la France, parce qu'elle est multiple, dispose de nombreux atouts. Son économie reste encore suffisamment dynamique pour ne pas sombrer comme certaines de ses voisines. L'intérêt, la confiance des investisseurs sont réels», explique Philippe Waechter, économiste chez Natixis Asset Management.

- Les exportations se sont bien tenues. Fait rare, les exportations made in France auraient augmenté de 2,6% selon l'Insee, à un rythme supérieur au commerce mondial. Selon l'Organisation mondiale du commerce (OMC), afficherait une hausse de 2,5% cette année. Toutefois, il est bon de rappeler que les exportations avaient bondi de 5,5% en 2011.

- Les entreprises ne souffriraient -pas trop- du resserrement du crédit bancaire. Selon la Banque de France, entre octobre 2011 et octobre 2012, les enveloppes mobilisées et mobilisables restent stables. Fin octobre, les encours de crédits mobilisés par les PME (hors entrepreneurs individuels et hors activités immobilières), affichaient une progression de 2,5% en rythme annuel.

- L'inflation reste contenue. Selon l'Insee, l'indice des prix à la consommation progresserait de 1,8% cette année, après une hausse de 2,1% en 2011. Au regard de l'atonie de la demande et des surcapacités de production, le contraire aurait toutefois été étonnant. Cette inflation modérée n'empêchera pas la baisse de 0,2% du pouvoir d'achat du revenu disponible brut anticipé par l'Insee.

- L'excédent brut d'exploitation des entreprises individuelles a augmenté de 3,1% quand celui des sociétés non financières progressait de 0,9%. Les entreprises ont su trouver des ressources pour faire progresser leurs marges opérationnelles.

- Le taux d'autofinancement remonte légèrement, passant de 66,9% à 67,2%, mais il reste encore faible. Les entreprises peinent encore à financer leurs investissements par leur épargne. Ceci étant dit, le niveau de la demande ne les incite pas à investir... Le taux d'autofinancement s'élevait à 113,9% en 1992.

- L'entrepreneuriat reste dynamique. Stimulées par l'auto-entrepreneuriat, les créations d'entreprises continuent de progresser. En novembre, l'Insee recensait 505.776 créations, dont 270.538 auto-entreprises. Un chiffre en hausse de 1,2% sur un an. Il faut toutefois préciser que 60% des créations d'entreprises sont le fait de chômeurs qui, dans bien des cas, ne pouvant trouver un emploi, préfèrent s'en créer un.

- Les Français ont un peu retrouvé le moral. En novembre, l'indicateur synthétique se situait quatre points au-dessus de celui observé en décembre 2011. Malgré la hausse du chômage. Selon une étude de l'institut Gallup "sur l'état émotionnel du monde" publiée fin décembre, 52% des Français se déclarent plutôt "heureux". Ils sont 47% en Allemagne. La France parmi les 30 pays où les gens se disent les plus heureux.

- Et si ce bonheur se traduisait par une démographie dynamique? En 2012, la France comptait 65.350.000 habitants, soit 350.000 de plus qu'en 2011 selon les résultats provisoires de l'Insee. A 1,98 enfant par femme selon Eurostat, le taux de fécondité des femmes françaises reste l'un des plus élevé de l'Europe des 27, seulement dépassé par le taux irlandais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2012 à 12:31 :
mensonges,mensonges,mensonges...
a écrit le 29/12/2012 à 9:25 :
On n'est pas obligé de se couvrir la tête de cendres. Faudrait juste que cela débouche sur des nouveaux emplois stables !
a écrit le 28/12/2012 à 14:35 :
l immigration ...c est un oubli volontaire
la dette française etc

article d'un stagiaire
a écrit le 28/12/2012 à 9:54 :
L'auteur aurait pu éviter le couplet sur la natalité. Il n'y a pas de quoi se réjouir de ce que nous fabriquions à tour de bras de futurs chômeurs et assistés.
Réponse de le 29/12/2012 à 1:16 :
Ce sont ces assistés qui paieront ta retraite...
Réponse de le 29/12/2012 à 15:34 :
La chute du Japon est due à son vieillissement, la puissance de la France de 1789 - 1815 fut sa natalité
a écrit le 28/12/2012 à 8:25 :
Un bilan truqué,on est dans la m.....jusqu'au cou!
a écrit le 27/12/2012 à 19:26 :
Les bonnes surprises? 10,8% c'est le taux de chômage. Les défaillances d'entreprises continuent de croitre. le déficit commercial est de 70 milliards. La démographie dynamique liée a une immigration massive qui plombe les comptes sociaux.. La France emprunte à taux négatifs, cela prouve la gravité de la crise, et le dysfonctionnement qui laisse présager d'énormes bulles financières. La BCE inonde le marché de liquidité, en échange de l'engagement des banques sur le marché de la dette. En forçant les investisseurs à financer les états, la dette publique, c'est au détriment de l'économie et de la croissance. La crise est devant nous.
a écrit le 27/12/2012 à 17:27 :
qu'elle est l'augmentation de l'entrepreunariat hors auto-entreprises? (qui pour moi est un meilleur indicateur du dynamisme français)
Réponse de le 27/12/2012 à 18:44 :
-100000, le pays est en récession et perd chaque jour la bagatelle de 1200 emplois.
a écrit le 27/12/2012 à 16:54 :
la france est le plus beau pays. Malgré des politiques destinées à la saigner sans vergogne il s'en sort toujours pas trop mal, mais cette fois avec fh ça va etre dure
a écrit le 27/12/2012 à 15:50 :
Sarko à l'Elysée commanditait parait-il ses sondages, le PS financerait-il aussi des articles à LT pour ré-enchanter le rêve qui n'en finit pas de devenir un cauchemar ?
A la lecture de cet article, j'ai comme l'impression que tout va bien en France, Euh.... n'est-ce pas Fabien ? ... On se rassure comme on peut ! Euh heu....
Réponse de le 27/12/2012 à 16:49 :
Peut-être n'avez vous pas lu le chapeau de l'article ? Ne suis je pas assez clair ? Euh, c'est le prénom ou le nom ?

"C'est entendu, le millésime 2012 ne fut pas vraiment flamboyant pour l'économie française. La récession a été évitée de peu, le chômage ne cesse de grimper et les défaillances d'entreprises se maintiennent à un niveau élevé. Néanmoins, quelques bonnes nouvelles ont pu être observées, parfois des mêmes bonnes surprises. En voici dix".
Réponse de le 27/12/2012 à 17:53 :
"Euh, c'est le prénom ou le nom ?"
Euh..., les deux mon capitaine pédalo ! Mais sinon, c'est quoi le blème ? Vous n'aimez pas la contradiction qui vous met le nez dans le .... ! Euh heu...c'est aussi ma date de naissance ! Compte tenu de votre "clairvoyance économique", je déplore cet acte manqué que vous êtes pour ce gouvernement qui peine à ré-enchanter le rêve des français ! Je ne vous conteste pas le droit de ne pas avoir "le devoir" d'informer objectivement vos lecteurs qui ne sont pas tous de gauche ! Oui, je sais...la novlangue, je sais de qui je la tiens ! Bonjour chez vous ! Un peu de courage, publiez-moi !


a écrit le 27/12/2012 à 15:25 :
J'ai bien fait de voter Hollande le 6 mai dernier. La situation aurait très probablement empirer sous Sarko.
Réponse de le 27/12/2012 à 15:53 :
QElle est bien bonne celle là
Réponse de le 27/12/2012 à 16:40 :
sarko a fait des degats consernant la repression au niveau des villes "reserviste sur les marches,commites de denonciation etc)
Réponse de le 27/12/2012 à 17:23 :
C'est rigolo de voir le niveau d'embrigadement de certains électeurs socialistes. Tout ce qui est négatif (hausse chômage, dette...) est le résultat de la politique de Sarkozy, puisque n'étant à l'Elysée que de puis 7 mois Hollande ne peut en être la cause. Par contre, tout ce qui est positif, c'est grâce à Hollande qui a déjà fait beaucoup en 7 mois (MDR)... Quelle objectivité !
Réponse de le 27/12/2012 à 18:46 :
@ Comme quoi
ça fait du bien de rire de temps à autre par les temps qui courent.
Réponse de le 27/12/2012 à 22:07 :
Voui c'est cela hermes . Et on verra dans deux ans les véritables résultats , s'ils sont bons sans nul doute la droite dira que c'est grâce à la "croissance" , alors que la croissance en 2007 après 5 ans de droite n'a pas donné grand chose.
Réponse de le 28/12/2012 à 10:39 :
vous pensez vraiment que le bilan 2012 est positif ? Cela fait plus de 6 mois qu'on a changé de tête.... et cette tête affiche des points... négatifs et peu encourageants. Je ne vous fait pas la liste, vous en connaissez le contenu !
Quoi qu'il en soit, chacun pour soi, fuyons si nous en avons la possibilité... ou alors attendons passivement que tout se casse la binette dans peu de temps
Réponse de le 28/12/2012 à 11:13 :
Bizarre cette tendance à accuser l?exécutif des maux qui nous accablent. n'est-ce pas nous, peuple français, qui l'élisons ?
Je remercie en tout cas l'auteur de vouloir nous redonner le moral, seul acteur probant capable de nous sortir de là. Un pieu mensonge en quelque sorte...
a écrit le 27/12/2012 à 15:14 :
comme quoi il y a des degrés dans l'horreur
a écrit le 27/12/2012 à 14:39 :
Il y a une erreur dans l'article. La fécondité est une mauvaise nouvelle. Plus de chômeur et moins de richesse.
Réponse de le 27/12/2012 à 15:21 :
On est MdR avec une analyse économique de ce style......!!!!!
a écrit le 27/12/2012 à 13:59 :
Nan, la Grande Bretagne ne dépasse pas la France en richesse .....la Grande Bretagne RISQUE de dépasser la France en richesse ....... y a une nuance me semble t-il ...

Et encore, il y a très peu de chance que cela arrive .......
Réponse de le 27/12/2012 à 14:31 :
rdv en 2013 pour voir cette "chance" arriver à coup sûr ... (PIB GB en expansion, PIB france en récession...)
Réponse de le 27/12/2012 à 16:24 :
+1 John Galt... Sans oublier que la Livre se negocie de mieux en mieux et que l'euro stagne... Donc en dollars, cela va arriver a coup sur!
a écrit le 27/12/2012 à 13:48 :
Comme cette analyse, je pense que tout n'est pas si mauvais qu'on le croit, reste qu'il y a d'énormes progrès à faire pour la formation des adultes (il faut parfois 6 à 9 mois pour passer un simple caces) l'afpa extraordinaire école de formation crée après la guerre est en déshérence.
Toute entreprise doit pouvoir trouver du personnel formé et motivé dans son canton.
il ne faut pas sauver les entreprises en train de mourir par obsolescence mais booster celles qui marchent et si besoin est leur trouver les crédits d'investissements à risques ou monter des leasing .
Notre systême comptable est à refaire il date des 30 glorieuses et génial pour couler les entreprises.
Ca le gouvernement peut faire ainsi que de mettre son nez dans la nébuleuse de la logistique.
a écrit le 27/12/2012 à 13:42 :
bravo, je ne pensais pas que la Tribune en était réduite à se coucher devant la propagande socialiste. Au même moment on nous annonce que la Grande Bretagne dépasse la France en richesse. Bah, si cela vous permet de garder encore vos jobs
Réponse de le 27/12/2012 à 14:17 :
Rien ne vous oblige à lire La Tribune, gratuitement par ailleurs. C'est tellement facile de se planquer derrière un pseudo et de commenter derrière son ordinateur. Avant, vous lisiez votre journal que vous aviez acheté et vous gardiez vos commentaires plein d'aigreur. C'était le bon temps.Maintenant, vous épargnez vos sous et vous avez la parole. On appelle ça le progrès !
Réponse de le 27/12/2012 à 15:29 :
Dès qu'une bonne nouvelle arrive en économie, les esprits grincheux sont mécontents et tirent sur la presse qui "se couche devant la propagande socialiste".... quel style de ringard..!
Réponse de le 27/12/2012 à 16:02 :
quelle bonne nouvelle???? chômage explose, croissance quasi nulle, PME-PMI en majorité au bord du précipice et là on vous amuse avec des petites balivernes style "l'inflation reste contenue ou Les Français ont un peu retrouvé le moral", vous parlez de résultats fabuleux; en 7 mois l'équipe a réussi à passer le cap des 3.1 millios de chômeurs, à être quasiment en récession, à rendre exsangue l'ouvrier, mais tout va très bien madame La Marquise.
a écrit le 27/12/2012 à 13:28 :
super, faites des gosses, et ensuite proposé lui des aides sociales de la naissance jusqu'au RSA à 25a!
Réponse de le 27/12/2012 à 13:55 :
défaitiste! va demander aux allemands qui vont perdre 5 a 7 millions de personnes aux alentours de 2025.
et après ils vont réalisés que sans consommation intérieure c est uniquement l export qui les tiendra
Réponse de le 27/12/2012 à 15:01 :
Il est vrai qu'il vaut mieux beaucoup d?assistanat à l'esprit d'entreprise. D 'ailleurs, le gouvernement ne s'y trompe guère : il ne cesse de distribuer à ses clients chéris l'argent qu'il n'a pas tout en chassant les riches qu'il déteste par des taux d'imposition confiscatoires et autres menaces du style la confiscation de biens privés. Dans votre mentalité, quoi.
Réponse de le 27/12/2012 à 17:30 :
@adonf Vous vous trompez lourdement sur les allemands. Ils ne perdront pas de population, mais vont simplement avoir recours à l'immigration massive de personnes qualifiées correspondant aux besoins de leur économie. Pendant ce temps, les français tenteront de former des jeunes avec cet énorme administration, ingérable de par sa taille, qui s'appelle l'Education Nationale. Une minorité de jeunes adultes avec un bon niveau ira là où se trouve le travail et les autres resteront sur place et vivoteront de petits boulots et d'assistanat. A l'image d'une grande partie des français vous prenez nos voisins européens pour des billes, mais pour l'instant, le dindon de la farce c'est bien la France avec ses grands principes et ses grandes idées totalement théoriques.
Réponse de le 27/12/2012 à 20:57 :
Beaucoup (la plupart ?) d'entreprises en France sont frileuses pour embaucher des femmes, des personnes de plus de 45 ans, des jeunes sans expérience, des personnes issues de l'immigration , etc.
a écrit le 27/12/2012 à 12:44 :
Je ne suis pas sûr que l'inflation basse soit une bonne nouvelle. Si l'on mettait la même énergie en Europe à lutter contre le chômage que celle que nous dépensons à lutter contre l'inflation... Mais bon nous acceptons une inflation basse et un chômage élevé alors que ce devrait être le contraire. L'Allemagne redoute l'inflation car elle mettrait à mal son modèle basé sur la masse de petits salaires, un chômage suffisant et une inflation faible pour calmer les velléités salariales (avec leur démographie, l'Allemagne pourrait n'avoir que peu de chômeurs).
a écrit le 27/12/2012 à 12:36 :
Et si ce bonheur se traduisait par une démographie dynamique? Sujet sensible qu'il vaut mieux ne pas trop gratter mais sûr qu'il fera bien marrer les futurs historiens avec les évènements qui se préparent.
Réponse de le 27/12/2012 à 12:50 :
des enfants qui seront des chomeurs! les meilleurs (fortement diplomés) partant travailler aux USA (dans la silicon Valley) au Canada (qui manque de jeunes pour payer les retraites des canadiens), ou en Allemagne!
a écrit le 27/12/2012 à 12:08 :
des photos hollande ,moscovici,sapin avec le sourire bizare dans une telle situation
a écrit le 27/12/2012 à 11:59 :
ets du cac40 notre prime 2012 15894 euros vive la fete
a écrit le 27/12/2012 à 11:34 :
Il faudrait que La Tribune songe à envoyer cet article au Figaro...
Réponse de le 27/12/2012 à 11:48 :
Ne vous inquiétez pas oui oui, vous aurez très vite votre lot de consternations dans un prochain article. Je l'enverrai à l'Huma !
Réponse de le 27/12/2012 à 12:10 :
ben pourquoi? vous arrivez à comprendre les articles du Fig.? en progrès continuez. LOL
Réponse de le 27/12/2012 à 12:11 :
Je l'attends avec impatience !!
Réponse de le 27/12/2012 à 15:44 :
pour votre instruction économique, cahque 3 e trimestre de l'année la dette publique baisse, et cette année 2012 moins que d'habitude, la raison est que le charlot d'Hollande dépense sans compter pour sa clientèle d'assistés: http://www.boursorama.com/actualites/le-fmi-multiplie-les-signes-pour-reduire-plus-doucement-le-deficit-francais-50166431cca8e61b5d66d269a55e2697

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :