Hamon critique les "gémissements des plus fortunés" sur les impôts

 |   |  274  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire et à la Consommation, la taxe polémique à 75% sur les hauts revenus trouvera "d'une manière ou d'une autre" sa place dans la prochaine loi de finance.

Benoît Hamon ne mâche pas ses mots. Le ministre délégué à l?Economie sociale et à la Consommation a critiqué jeudi sur RTL les jérémiades des plus hauts revenus au sujet du niveau d'imposition en France en cette période de crise. Entendre "certaines grandes fortunes gémir sur le niveau d'imposition dont elles souffriraient est quelque chose de particulièrement indécent", a estimé Benoît Hamon, en opposant cette attitude au "silence des Français qui voient leur pouvoir d'achat, en lien avec la crise, parfois être remis en cause".

"Une traduction en loi de finances en 2013"

C'est pourquoi la taxe à 75% prévue sur les revenus annuels supérieurs à un million d'euros, mesure emblématique de la campagne présidentielle de François Hollande mais censurée la semaine dernière par le Conseil constitutionnel, "va être remise à l'ouvrage", a assuré le ministre. Cette "mesure de justice fiscale, d'une manière ou d'une autre, trouvera une traduction en loi de finances en 2013", a-t-il indiqué.

Le ministre a toutefois admis qu'une telle mesure ne pourra faire l'objet d'un collectif budgétaire "aujourd'hui", "parce que ça supposerait de remettre en route une machine (...) extrêmement lourde".

"Autour de 500 millions d'euros"

En ce qui concerne la polémique sur le coût des mesures du budget 2013 censurées par les Sages -500 millions selon Bercy, plus du double selon le quotidien Les Echos-, Benoît Hamon a précisé à son tour que le montant se situait "autour de 500 millions d'euros". "Je vous conseille de faire confiance à Bercy qui sait, en général, compter les sous assez efficacement", a-t-il précisé.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2013 à 23:04 :
Merci le strosko facho tu mérites ton salaire.
a écrit le 04/01/2013 à 6:15 :
Entendre "certaines grandes fortunes gémir sur le niveau d'imposition dont elles souffriraient est quelque chose de particulièrement indécent", a estimé Benoît Hamon, en opposant cette attitude au "silence des Français qui voient leur pouvoir d'achat, en lien avec la crise, parfois être remis en cause". / ---------------C'est vrais que les Français sont satisfaits de payer des taxes. On ne les entend pas.
Réponse de le 04/01/2013 à 14:00 :
Tu sais au moins à quoi servent les taxes en France ?
a écrit le 03/01/2013 à 22:56 :
Voilà un autre qui est contaminé par les outrances à la Montebourde ! Puisque celui-ci passe maintenant pour un prix nobel d'économie (selon les sondages), pourquoi se priver de raconter les pires fadaises, puisque, politiquement, cela rapporte auprès du peuple de gauche...
a écrit le 03/01/2013 à 20:54 :
Facile de dire ceci quand on vit au crochet de l'état avec des salaires que même un patron de PME n'a pas sachant que lui investit, créé de l'emploi et prends des risques ! Ces socialistes me donnent la nausée.
a écrit le 03/01/2013 à 20:17 :
Des esclavagistes, certainement, des pillards aussi et des assassins!
a écrit le 03/01/2013 à 20:13 :
Ls gémissements des plus riches... combien de millions il a touché?
a écrit le 03/01/2013 à 18:53 :
Incroyable ce discours idéologique ! et c'est un ministre qui parle (donc à priori pas un illuminé). Selon Hamon et ses camarades socialistes, il n'est pas normal et même indécent que des personnes gagnent beaucoup d'argent en France. Pour Christian Eckert, le rapporteur PS du Budget à l'Assemblée nationale, la taxe des 75 % : "c'est une amende plus qu'un impôt". Il poursuit : "Nous ne cherchons pas à percevoir un impôt pour alimenter le budget de l'État, mais à éviter que des salaires supérieurs à un million d'euros par personne ne soient versés". Rangez-vous sur le côté SVP, vous venez de dépasser un million d'euros, je vous dresse une contravention pour excès de revenus ! Et en plus, tenez vous bien, ça leur fait pas plaisir de se faire plumer ! Il leur en reste bien assez pour acheter du fois gras à noël, de quoi ils se plaignent ! Mauvais français ! ET là tombe l'argument massue : c'est normal qu'ils payent, tout ce qu'ils ont, ils le doivent à la France ! Depardieu, son succès, il le doit à France, c'est pas une question de talent. Il est donc normal que la France reprenne tout ! Les chefs d'entreprise, c'est pas grâce à leur travail , leur intelligence et leur créativité qu'ils réussissent uniquement, c'est uniquement grâce à leurs salariés, en les exploitant. Des esclavagistes ! Normal qu'on leur prenne tout ! et c'est "ça" qui nous gouverne...
Réponse de le 03/01/2013 à 20:19 :
Ils se sont payés des primes en millions d'euros les ministres en question. Où est la justice?
Réponse de le 05/01/2013 à 18:35 :
@ coco: arrêtez de dire des bêtises et de tout mélanger; je ne connais pas un patron de PME, petite, moyenne ou grande qui gagne 1 Million d'euros; ensuite pour gagner 1 million d'euros de salaire net il faut que l'entreprise en question en verse quasi le double, soit 2 Millions d'euros et que donc compte tenu de l'IS à payer pour cette société que le bénéfice avant impôts soit de 3 Million d'? avec 1 taux d'IS à 33%
les bénéficiaires de tels revenus d'activité sont des PDG, DG de sociétés cotées en Bourse et/ou dirigeants de leurs filiales, mais il y a aussi d'heureux retraités bénéficiant de retraite chapeau comme M.Bouton; ex-PDG de la SG ou M.Péberaeau ex PDG de BNPParibas qui continuent d'encaisser de confortables jetons de présence !
alors oui que ces 2000 personnes paient 1 amende sur la part des revenus excédant 1 Million d'?uros ne me gêne pas
quant @Luc : arrêtez de fumer la moquette avec vos primes en millions d'? pour les ministres
a écrit le 03/01/2013 à 18:39 :
Quand l'on vit de l'argent public, et que l'on stigmatise les createur de richesse du privé, on les rejoinds et on esseye d'en faire autant.
a écrit le 03/01/2013 à 18:30 :
si il y avait que les riches qui ralent pas de soucis , ce sont tous les francais qui ralent avec les hausses et creations d'impots à répetition , mr hamon vous prenez les francais pour des jambon , quand vous serez arrivés à l'os , celui ci va vous faire mal
a écrit le 03/01/2013 à 17:17 :
A quand le prochain remaniement ministériel ?
a écrit le 03/01/2013 à 16:57 :
Ils veulent voler l'argent aux riches pour moins faire peser leurs couts énormes aux autres (une manière de ce sentir a l'aise), en effet le gouvernement et tout la bande coute déjà beaucoup mais beaucoup plus chère que ce qu'ils pourrons jamais prendre a tout les hauts revenus, donc pour une bonne entente : serrez vous la ceinture grave pour commencer les beaux parleurs et surtout faite le grand ménage ... merci par avance et cessez vos commentaires sans scrupules et dénués de tout fondement Mr Hamon et consorts ...
a écrit le 03/01/2013 à 16:33 :
Les riches ne sont pas les putes de la société, ils ont droit d?être riche que sa plaise ou non,
La pauvreté est une faillite politique, que les politiques regardent déjà devant leurs portes ce qu'ils doivent aux peuples français.


a écrit le 03/01/2013 à 16:00 :
Un choc, c'est sûr, il va y en avoir un! Ça a déjà commencé. Soyons solidaires, à commencer par les retraités... Merci Benoit, continuez, vous avez tout compris, mieux que les allemands(LOL)!
a écrit le 03/01/2013 à 15:58 :
Dommage, Hamon est un garçon talentueux et intelligent. Mais il est prisonnier de son idéologie.
La vraie mesure du justice fiscale, c'est quand on taxera les politicards sur leurs vrais revenues!!!
En effet, ils bénéficie de nombreux avantages indus au regard des résultats.
En outre, ils sont trop nombreux (600 000)
Réponse de le 03/01/2013 à 22:52 :
Il n'a même pas été foutu d'avoir une maîtrise ! Il a préféré toucher les indemnités d'assistant parlementaire... Et il s'occupe d'économie (alors qu'il n'y connaît rien : bac + 3 en histoire....
Réponse de le 04/01/2013 à 20:20 :
Quand on voit comment les enarques dirigent le pays....pour moi il est surdiplomé!!.....
a écrit le 03/01/2013 à 15:55 :
les jérémiades des plus hauts revenus pour ne pas donner leur argent a un gouvernement et leurs partisans fonctionnaires prétentieux et surtout incompétents ??? Benoît Hamon voyons ne cachez pas les faits !!!!
a écrit le 03/01/2013 à 15:50 :
Il y a longtemps que tous ceux concernés auront (ont déjà) mis leur argent à l'abri ailleurs.
Et laisser partir ceux qui pourraient investir en France alors que le gouvernement n'a que ce mot là à la bouche, c'est vraiment nul! Avec quoi ils vont la faire la croissance? Les classes moyennes n'osent même plus changer leur voiture car ils ne savent pas encore combien ils vont payer d'impôts en 2013, et ils ne savent même pas s'ils auront encore du boulot demain.
a écrit le 03/01/2013 à 15:38 :
Qu'a fait ce type dans la vie à part de la politique.Qu'a t 'il créé .Qu'a t ' il payait comme impôts ?
Réponse de le 03/01/2013 à 16:27 :
Je ne sais pas, mais vous , vous n'avez certainement pas eu le grand prix de l'orthographe...
Réponse de le 03/01/2013 à 16:30 :
Cet homme a le mérite d'être arrivé très haut dans la société, et d'autant plus qu'il ne souhaite pas prôner les inégalités dégueulasses.
Et puis révisez vos conjugaisons, Tartuffe, ça pique les yeux...
Réponse de le 03/01/2013 à 18:24 :
Exactement il a généré quelle richesse pour la France?
En qualité d'élu professionnel, il a toujours vécu sur le dos des autres. Il est qui pour donner des leçons aux français qui ne vivent pas sur le dos des autres.
Réponse de le 03/01/2013 à 22:54 :
Vu le niveau du gouvernement, il n'est pas bien compliqué d'arriver très haut, en ce moment. En outre, à force de chasser ceux qui n'ont pas les pieds dans le même sabot, ça va devenir encore plus facile d'arriver très haut...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :