1857 euros : c'est le coût mensuel moyen d'une place en maison de retraite

 |   |  390  mots
Copyright Jean Michel CLAJOT/REPORTERS-REA
Une réforme sur la dépendance a été annoncée par François Hollande fin janvier. Une action sur le coût de la prise en charge des personnes dépendante et sur ses modalités semble nécessaire au regard des prévisions de l'INSEE et d'un étude KPMG publiée cette semaine.

1.857 euros: c'est le coût mensuel moyen d'une place en maison de retraite. En moyenne, la pension de retraite d'une femme s'élève aujourd'hui à 900 euros selon une étude KPMG. Or, celles-ci représentent la majorité des pensionnaires des maisons de retraites. Les chiffres parlent d'eux même : la prise en charge de la dépendance pose problème. Un problème auquel François Hollande a promis de s'attaquer en 2013.

Fin janvier à Lille, le Président de la République déclarait que la réforme de la dépendance "sera prête d'ici la fin de l'année". De son coté, la ministre chargée des Personnes âgées, Michèle Delaunay, a récemment indiqué vouloir "agir sur le coût de la maison de retraite", avec notamment un encadrement des loyers. Elle déclarait fin janvier: "Il faut agir sur les tarifs, les coûts et les aides de l'Etat".

26% plus cher en Ile-de-France

Concernant le prix des prises en charge, des disparités existent selon les territoires: quand un francilien doit débourser 2.242 euros chaque mois en moyenne pour être hébergé dans un établissement spécialisé, un Français qui vit hors de l'Ile-de-France doit en moyenne prévoir de verser 1.819 euros mensuels. Soit un surcoût de 26%.

Mais les modes de prise en charge nécessitent également des ajustements. Selon les estimations de l'Insee, en 2035 un Français sur trois aura plus de 60 ans, et en 2060 les personnes âgées de plus de 80 ans représenteront 10% de la population totale contre 4,5% actuellement. La France compterait 1,4 million de personnes âgées en perte d'autonomie en 2040. Ces données émanent d'un rapport de l'Observatoire annuel des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) qui porte sur 323 établissements publics et privés non lucratifs.

Quel financement ?

Quant au financement de la réforme de la dépendance, il reste flou. "Nous devrons trouver les recettes qui seront celles de la solidarité, mais nous ne pourrons pas aller plus vite que ce que nos finances nous permettent de faire", avait simplement déclaré à ce sujet François Hollande le 26 janvier dernier, lors de l'annonce d'une loi sur la dépendance.

POUR ALLER PLUS LOIN :

» Dépendance : ce que veulent les Français, ce qu'ils refusent

» Vers un encadrement des tarifs des maisons de retraite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2013 à 14:16 :
@ churchill, pourquoi vous êtes un exorciseur
a écrit le 10/02/2013 à 23:06 :
@ raymond : merci sachez que la suisse est un beau pays
Réponse de le 11/02/2013 à 7:27 :
Pathinder, sors de ce corps ...
a écrit le 10/02/2013 à 21:59 :
@ raymond, t'est un rigolo, je meurt de rire encore, bis!!!!!!!
a écrit le 09/02/2013 à 21:04 :
Je suis en total accord avec les commentaires des internautes bon ou mauvais, mais il y un oubli les gens handicap qui ont besoin d'une prise en charge sont la cinquième roue du carrosse on la change que lorsqu'on à perdu une roue.
Réponse de le 10/02/2013 à 16:14 :
AH !!! Simone, viens voir....Y'a un suisse qu'a poster...
a écrit le 09/02/2013 à 13:36 :
Non, je ne peux pas croire que nos amis soixanthuitards soient aussi cupides et jouisseurs ! Naaaooon, ça ne leur ressemble pas !
Réponse de le 09/02/2013 à 15:29 :
je comprends pas bien là: les cupides sont ceux qui ont travaillé toute leur vie et qui veulent profiter de leurs économies ou ceux qui n'ont jamais rien fait et qui veulent profiter de ce qu'on récolté les autres pendant qu'ils glandaient ???
Réponse de le 09/02/2013 à 22:10 :
Pourquoi je me sens systématiquement visé quand on parle de jouisseurs ? Je ne suis allé aux "Chandelles" qu'une à deux fois par mois tout au plus !
Réponse de le 11/04/2015 à 14:23 :
Ah !! le marketing .... et les moutons !!!!
a écrit le 09/02/2013 à 12:32 :
Pour ne pas être obligés de vendre la maison de papa et maman ou mémé et pépé pour financer la maison de retraite, il y aurait des malins qui réussissent à les mettre dans des cliniques psychiatriques, ce qui ne coûte rien. Certainement une histoire qu'on raconte, qui ferait une chose pareille???
Réponse de le 09/02/2013 à 15:26 :
@pauvres vieux: la fraude n'est pas l'apanage d'une génération ou d'une autre :-) elle est malheureusement vieille comme le monde :-)
a écrit le 09/02/2013 à 11:06 :
peut-être faut-l revoir les normes excessives et assurer le nécessaire et l'indispensable mais pas les dépenses inutiles qui augmentent les côuts.Faire moins luxueux et plus abordable pour tous.
a écrit le 09/02/2013 à 11:02 :
Combien d'ANCIENS,se culpabilisent d'être en VIE,et combien de chers enfants...........?,la maison de retraite est un stade ULTIME,éprouvant,il ne faut pas y ajouter le chagrin,l'épreuve de la DEPORTATION dans un inconnu éloigné pour une place DISPONIBLE et MOINS CHERE ,la sollicitude de l'ETAT et de la Socièté peut ailleurs des dépenses qui surprennent/Collectivités locales,bâtissez à proximité, des FOYERS LOGEMENTS LOCATIFS solution intermèdiaire avec des services adéquats proches,beaucoup d'anciens n'ont besoin que d'une assistance partielle/C'est un type particulier de logement social,qui existe dans des Communes,qui peuvent communiquer une expèrience déjà ancienne et qui ne coûte que l'effort d'une initiative locale./.
a écrit le 09/02/2013 à 9:38 :
Une société qui abandonne ses "vieux", est une société en déliquescence.
Réponse de le 09/02/2013 à 11:55 :
On peut à nouveau remercier les boomers soixanthuitards, cette génération de jouisseurs qui a spolié ses anciens, endetté les générations suivantes et mis le pays par terre depuis qu'elle est au pouvoir : merci les boomers !
a écrit le 09/02/2013 à 9:35 :
Plutôt compter entre 2100 et 2400 pour les maisons de retraites basiques de collectivité départementale ou régionale.
a écrit le 09/02/2013 à 8:31 :
Si les "vieux" avaient suffisamment de retraite pour se payer la maison de retraite de leur choix ce débat serait inutile. Le gouvernement veut baisser les retraites et les jeunes disent bravo et bien voila le résultat il seront obligés de payer la maison de retraite de leurs parents agés.... retour de baton ?
a écrit le 09/02/2013 à 6:48 :
A 1857 euros, c'est probablement en demi-pension.
a écrit le 09/02/2013 à 1:57 :
Et la part de bénéfice net est de combien.?. car tout est sujet a bénéfice, même la vie humaine... Magnifique société que celle dans laquelle nous croupissons
a écrit le 08/02/2013 à 21:42 :
Pauvres commentaires...........perplexes devant tant d'âneries. 1) il est possible de trouver en province une maison EHPAD pour 1800 e GIR 1/2 - Je viens de recevoir la première facture pour ma mère. Sa retraite ne suffit pas. Mais comme elle a été sage, comme beaucoup de personne de son âge, malgré une retraite à 1000 euros
elle a épargné. Cette épargne va permettre de compléter la différence entre sa retraite et son coût de maison.
Elle avait prévu, c'est toute la différence avec les verbeux de tout bord. Ne parlons pas de nos politiques surtout
les soient disant de gauche. Pour eux c'est une riche. .......pauvre France..........
a écrit le 08/02/2013 à 21:11 :
nos voisins qui ont trois enfants (desquels ils se sont plus que mal occupés), ont plein de fric, et vont se mettre à vendre leurs 6 maisons les une après les autres pour payer des aide-soignants dans leur maison de retraite (seuls.. sans visites). Et oui, j espère que l'état francais ne leur paiera pas leur maison de retraite.
a écrit le 08/02/2013 à 20:31 :
et le cout mensuel de valerie treweiler svp ?
a écrit le 08/02/2013 à 19:41 :
Les mutuelles souvent incluent une cotisation pour rente dépendance versée au-delà de 65 ans en fonction du Gir, mais voilà , personne ne souhaite finir en maison de retraite / mais certaines maladies de surcroit la maladie d'Alzheimer, les démences séniles, la maladie de Parkinson, etc..., font que beaucoup de personnes âgées se retrouvent en asile psychiatrique faute de moyens . Les maisons de retraite sont devenues trop onéreuses , leur prix devrait être réglementé .
a écrit le 08/02/2013 à 19:21 :
Les jeunes s'exilent en Belgique pour y suivre leurs études (pas de concours) ; les vieux n'ont qu'à les suivre , les maisons de retraite y sont moins chères .
a écrit le 08/02/2013 à 18:40 :
Je ne connais pas de maison de retraite à 1857 e par mois et je ne vis pas à Paris. Est ce que vous pouvez donner des exemples de maisons pour personnes âgées à ce tarif?
Réponse de le 08/02/2013 à 19:04 :
Les petites s?urs des pauvres font un excellent boulot en ce domaine pour un prix moindre.
a écrit le 08/02/2013 à 16:03 :
C'est le coût d'un jeune au smic qui s'occupe d'un vieux. C'est aussi la norme dans les sociétés primitives où deux enfants de la famille nombreuse ne se marient pas et se consacrent à entretenir leurs vieux jusqu'à la mort.
a écrit le 08/02/2013 à 14:14 :
plus cher qu a l hotel
a écrit le 08/02/2013 à 13:50 :
Il suffit d'augmenter les cotisations salariales pour pouvoir aider nos aînés et augmenter le montant des pensions.
Réponse de le 08/02/2013 à 15:56 :
Les vieux votent à droite, ils refuseront d'être assisté de la société, donc votre solution n'est pas applicable car ils le prendraient mal. Le mieux est de les convertir en soleil vert : ça coute moins cher, et ça permettrait de résoudre le problème de mal nutrition des classes les moins favorisées. On fait d'une pierre, deux coups : on résoud le problème de finacement des retraites ET de la dépendance.

De rien :)
a écrit le 08/02/2013 à 13:49 :
les maisons de retraite seront offertes ' a ceux qui n'en n'ont pas les moyens' en votant un impot sur ' ceux qui en ont les moyens' ( qui se verront donc payer la maison des autres sans plus avoir d'argent pour payer la leur, et sans qu'on les aide vu qu'avant impots ils en avaient les moyens))... y a meme plus de surprise dans ce pays!
Réponse de le 08/02/2013 à 14:43 :
Absolument ! Je connais un paquet de boomers en retraite qui sont en train de tout claquer en voyages, bagnoles, week-end etc. avec la ferme intention que ce soit leurs enfants et petits enfants ou la collectivité qui leur payent leurs maisons de retraite !
Réponse de le 08/02/2013 à 15:21 :
Si avec tout ca, on trouve encore des gens pour aller travailler pour les autres.
Réponse de le 08/02/2013 à 15:26 :
@churchill,

Comment avez-vous deviné......?
Vous avez raison, notre"président" et ses "amis" sont tellement prévisibles qu'il n'y a plus de surprise : à TOUT problème, UNE réponse : taxer les "riches" c.a.d. les classes moyennes (au dessus du couple de profs avec 2 enfants----c'est la référence bien connue de notre très cher...."président"....!!!).
Réponse de le 08/02/2013 à 16:46 :
oh j'ai rien devine! j'observe, la nuance est de taille! et si vous observez ce qui se passe au RU, vous aurez meme le couplet suivant qui viendra s'appliquer en france, apres la premiere reforme....et effectivement les boomers qui ont compris claquent tt, ca evitera les malentendus ;-)) ( tt en clouant un peu plus les jeunes, soit dit en passant...)
Réponse de le 08/02/2013 à 23:40 :
@boomers; 1) je doute que tu connaisses beaucoup de boomers qui te fassent des révélations, parce que tout simplement c'est pas ta génération et que compte tenu de tes commentaires, t'as pas la mentalité à fréquenter les maisons de retraite. 2) si la cigale a chanté tout l'été, et bien qu'elle se débrouille tout l'hiver, mais là encore j'ai des doutes, parce que la génération des boomers, c'est pas "on achète le dernier iPod pour flamber". Mais les exceptions sont toujours là pour confirmer la règle, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 09/02/2013 à 11:57 :
Ah mon Patoche, tu te rappelle : aux "Chandelles", on n'avait pas besoin d'ipod pour danser et faire "tourner" les femmes ! Le bon temps ...
a écrit le 08/02/2013 à 13:42 :
L'Etat est une addition de carrières et d'ambitions,dans la dorure des ministères,il ne sera rien fait, EN ATTENDANT il est possible d'opter pour le financement par les collectivités locales de FOYERS LOGEMENTS LOCATIFS / avec les services adèquats à proximité /La maison de retraite ne convient pas à tous,l'autonomie entière pose des problèmes à beaucoup qui n'ont besoin que d'une assistance partielle /Cette solution intermèdiaire convient,d'abord par son confort moral, à des retraités qui pourraient la payer .Cette solution,qui soulagerait d'autant l'accessibilité difficile en Maison de retraite,existe depuis longtemps,créée par des Collectivités de pointe,à la satisfaction de beaucoup/Elles informeraient volontiers de leur expèrience/Autofinancement,mais initiative LOCALE nécessaire /
a écrit le 08/02/2013 à 13:32 :
Pour 185,7 Euros pas mois on peut se payer mieux...mais en Thaïlande ( ça représente déja 2 mois de salaires)
a écrit le 08/02/2013 à 12:52 :
S'assurer, facile à dire !!! Le principe de l'assurance, c'est de répartir le risque sur une base de cotisants plus importante que la population qui en bénéficie. Dans le cas qui nous occupe, ça ne sera clairement pas possible. D'autre part, la pression fiscale est si forte qu'il n'est pas possible pour un salarié moyen de mettre suffisamment de côté pendant sa carrière pour faire face une fois en retraite. Alors, qu'est-ce qu'on fait ? A part agir sur le montant réclamé, je ne vois pas comment on peut s'en sortir.
Réponse de le 08/02/2013 à 13:48 :
Faire le maximum pour vivre le plus longtemps en bonne santé chez soi. Si vous passez vos soirées devant la télé une bière à la main, vous devriez peut être revoir vos priorités ;-) Agir sur le montant réclamé ça veut dire diminuer le nombre ou le salaire des employés.
a écrit le 08/02/2013 à 12:41 :
Pouvez-vous nous rappeler le montant médian des retraites ?
Réponse de le 08/02/2013 à 14:33 :
On est loin du compte !
a écrit le 08/02/2013 à 12:17 :
Comme l'on souscrit une complémentaire santé il faut aussi souscrire une assurance dépendance.
Réponse de le 08/02/2013 à 15:58 :
Bonne idée, comme ça en plus de se cotiser à perte en matière de santé, on cotisera aussi à perte en matière de dépendance :D
a écrit le 08/02/2013 à 12:05 :
Il est grand temps d'encadrer les loyers des maisons de retraite, et s'assurer durant sa vie active afin le moment venu de pouvoir faire face et de ne pas dépendre des aides de l'état.
Réponse de le 08/02/2013 à 14:35 :
pour s'assurer durant sa vie active, faut en avoir les moyens! parce qque une fois tout payé, et encore si on y arrive, reste pas lourd pour une assurance.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :