Près de deux tiers des Français craignent la précarité

 |   |  315  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
D'après un sondage publié ce lundi, plus d'un Français sur cinq estime être dans une situation précaire. Et la crainte d'être confronté à une telle condition touche désormais l'ensemble de la population.

Les fins de mois sont vraiment difficiles. C'est en tout cas ce qui ressort du baromètre CA Com/BFM Business/Ipsos/CGI Consulting publié ce lundi, d'après lequel plus d'un Français sur cinq se dit dans une situation financière "précaire". Ce qui oblige à rogner sur tous les postes de consommation, dont l'alimentation, la santé et le logement.

14% des Français puisent dans leurs réserves pour boucler les fins de mois


D'après cette enquête, 14% des sondés indiquent ainsi être obligés de puiser dans leurs économies pour boucler leur budget en fin de mois. Et parmi ceux qui disposent encore de revenus suffisants, 45% des personnes interrogées estiment avoir tout juste de quoi terminer le mois. Seul un Français sur trois parviendrait à mettre de l'argent de côté.

La crainte de la précarité n'épargne pas les classes supérieures

Le pessimisme semble donc rester de mise. En effet, 55% des personnes interrogées s'attendent à voir leur pouvoir d'achat diminuer davantage en 2013, quand seul un Français sur trois pense que sa situation va rester la même. Pis, près de six Français sur dix (59%) se disent inquiets de basculer un jour dans la précarité. Une crainte qui touche désormais l'ensemble de la population, y compris les cadres supérieurs (43%).

Les Français s'attendent à devoir rogner d'avantage dans leurs budgets de consommation courante

Dans ce contexte, la plupart des consommateurs envisagent de réaliser de nouvelles coupes dans leurs dépenses dans les prochains mois, notamment dans le domaine des loisirs (55%), des nouvelles technologies (52%) et de l'habillement (40%). Mais pas seulement. Parmi les catégories les plus fragilisées, 20% envisagent même de resserrer encore leur budget alimentation, sur lequel ils ont pourtant déjà fait de nombreuses coupes, tandis que 19% comptent rogner sur les dépenses d'énergie et 12% sur la santé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2013 à 0:49 :
Le gouvernement est entrain d?abolir le Code Civil?
a écrit le 26/02/2013 à 20:02 :
il y a l'avant Karité, la peau est séche, mais l'après Karité, la peau glissante? faut pas avoir peur du mariage au rabais pour tous, y'a pas de lien : sinon on a la peau lisse !
a écrit le 26/02/2013 à 16:47 :
On voit comment on démolit les gens, bienvenue en enfer ! Toujours plus de chômage, de pauvres et de dettes? Contre la précarité, il faut mobiliser.
a écrit le 26/02/2013 à 8:08 :
Si la France était la France c'est à dire un véritable état qui n'a pas besoin de la commission européenne pour marquer l'origine de la viande sur l'étiquette peut-être que la population serait moins anxieuse. Mais la même question revient en boucle "il faut demander l'autorisation à Bruxelles on ne peut pas faire se que l'on veut". La France n'a plus que son nom et pour combien de temps encore?
Réponse de le 26/02/2013 à 18:28 :
ah?et pour aller au MALI on a demandé l'autorisation a van ROMPUY?
a écrit le 25/02/2013 à 23:38 :
Allons poser une pierre tombale sur laquelle est écrite France tu n?as pas le droit de vivre car le bureaucrate l?a décrété.
a écrit le 25/02/2013 à 23:23 :
Et pourtant elle tourne. La bureaucratie a condamné Galilée parce qu?il avait raison. Ralliez.
a écrit le 25/02/2013 à 21:42 :

Les américains ont certes un réel problème. On fait des millions à Hollywood et le chômage ne cesse d?augmenter. Ce que nous avons chez nous, c?est l?euthanasie de la population. A l?échelle de l?Europe, enfin surtout le sud. Depuis quand le but de la société c?est d?exterminer l?humanité ?
a écrit le 25/02/2013 à 20:57 :
Pour politiques on a des morues, des traficants d?armes ou des repris de justice ! Ils n?ont jamais résolu ni le chômage, ni la pauvreté mais ils ont bousillé l?économie et on voit la société qui plonge ! C?est cher payé le travail de cochon ! Voyez comme à Paris ils laissent creuver les gens sur les banc. Et ça c?est humaniste ?
a écrit le 25/02/2013 à 20:22 :
La précarité, en effet, on nous fait sombrer dans l?enfer ! Voyez les élections en Italie, un nouveau mouvement se constitue contre la racaille pipolitique dont l?aboulie nous consterne ! On voudrait liquider l?Europe qu?on ne ferait pas mieux ! Et en effet, c?est la jeunesse qui est victime, c?est un système inhumain qui n?a rien de progressiste. Le droit au travail n?est pas appliqué et le pouvoir d?achat on n?en parle même pas ! On a des familles qui se pendent ! Nous avons une véritable guerre de génération ! Imaginez un peu : entre 25 et 50% des moins de 30 ans qui sont sans existence ! Il faut se révolter ! C?est que nous avons des politiques mafioso ! Rendez-vous compte qu?à l?anpe on vous propose de distribuer des publicités dans les boites aux lettres alors que vous avez fait des études supérieures. On parle emploi, mais on est morts de rire ! a Paris on finance des études sur les libellules? comme s?il existait des libellules à Paris !
a écrit le 25/02/2013 à 20:04 :
Nous on l'a vit et on sait que le socialisme est une catastrophe.
Réponse de le 26/02/2013 à 8:35 :
Tout à fait d'accord avec vous mais il y a une justice ceux qui ont voté pour cette bande d'incapables le payent aussi et au prix fort.
a écrit le 25/02/2013 à 19:41 :
Les polypensionnés sont surs eux de se retrouver dans la précarité. c'est pas une crainte, En l'état actuel des calculs imposés par chaque régime de retraite, c'est une certitude.
Réponse de le 26/02/2013 à 8:50 :
Bien que ne connaissant pas les problèmes spécifiques des polypensionnés nous avons suffisamment parlé des problèmes rencontrés par les retraités du privé en général pour savoir que la situation est préoccupante . La question est ... acceptons nous de voir nos pensions amputées alors que dans le même temps Edf augmente de 3 pour cent environ les retraites de ses ressortissants .... Si la réponse est non il faut se mobiliser . Descendre dans la rue . Qu'en pensez vous ?
a écrit le 25/02/2013 à 18:43 :
L?insee et l?anpe, c?est la LOUBIANKA, on y fait disparaitre les gens? On apprend qu?il existerait non pas 3 millions de chômeurs, mais 6. Sans oublier la double administration et la faiblesse du nombre d?actifs, à peine 50% contre 75% outre atlantique?
Réponse de le 25/02/2013 à 21:43 :
On devrait taxer l'exagération. Rien qu'avec "loubianka" on rembourserait la dette. Avec la dernière phrase de Paul, ci dessous, on rachète la Chine !
a écrit le 25/02/2013 à 18:29 :
Et si nous parlions institutions. Dans l?histoire il n?y a jamais eu autant de prélèvements. Donc c?est totalitaire et on en voit le résultat sur la croissance. Au lieu de faire le Mittelstand allemand, on fait des papiers. L?adage a raison. On plastronne sur le fait d?être au conseil de sécurité, seulement c?est grâce aux alliés? C?est un pays archaïque, du sud. Pourquoi aller dans une zone de monnaie forte quand on dévalue en 87 ? C?est incohérent. La constitution stipule la continuité de l?Etat, or elle n?est pas assurée. Il existe des droits fondamentaux, comme la sécurité. Or on apprend que dans centaines de milliers de peines ne sont pas effectives. Ce qui signifie qu?il existe dans le dos de la population une volonté d?extermination, d?incitation au crime et à la violence. Vu les projets du gouvernement, on a clairement atteinte aux libertés républicaines, comme celle de l?entreprise puisqu?on dit sale patron. Seulement le trou du budget c?est la moitié des salaires et pensions du public. Etat qu?on appelle mille-feuille qu?on doit appeler de main d??uvre puisque c?est un bloc d?improductivité. Les politiques publiques ont toujours consisté en limiter la productivité, donc les salaires. C?est le règne de la bêtise humaine : je fais fortune à persécuter les citoyens. Abolir le bonheur, c?est un crime ! La constitution est celle d?une quasi dictature, puisqu?il n?existe aucun contrôle de l?administration. Ceci nous conduit à la déviance actuelle du rapport coût efficacité. Alors bienvenue en barbarie ! nous avons un détournement de démocratie au profit d?une clique qui se fout de l?emploi, du niveau de vie, de l?avenir. C?est du travail de petit nazi de l?Etat !
Réponse de le 25/02/2013 à 19:56 :
Pas mal résumé.....
Réponse de le 25/02/2013 à 23:52 :
Du travail de néron!
a écrit le 25/02/2013 à 18:07 :
Nous sommes à la merci de ceux qui ont le pouvoir . Pouvoir dont ils usent et abusent . Il n'y a pas un jour pratiquement ou ils ne créent un nouvel impôt , une nouvelle taxe . Comment voulez vous dans ces conditions ne pas craindre la précarité . Quand ce matraquage va t-'il s'arrêter ? De surcroît ils nous annoncent qu'il va falloir trouver 6 milliards de recettes supplémentaires en 2014 . Quand descendrons nous dans la rue comme d'autres l'ont fait dans d'autres pays ?
Réponse de le 25/02/2013 à 19:20 :
+++++ 1000
Réponse de le 25/02/2013 à 19:57 :
Bien dit !!
Réponse de le 26/02/2013 à 0:54 :
Il manque 6 milliards pour 2014 aujourd'hui mais en décembre combien manquera-t-il?
a écrit le 25/02/2013 à 17:36 :
Vite, un "printemps français" pour faire cesser la gabegie qui profite aux membres de l'état et à leurs amis pendant que le peuple est entraîné vers la misère !
a écrit le 25/02/2013 à 16:58 :
Avec la politique socialiste ce n'est pas étonnant. Le tiers restant est sans doute composé de fonctionnaires et assimilés.
Réponse de le 25/02/2013 à 18:44 :
la précarité aux USA est sans commune mesure avec ce qui se passe en France !
a écrit le 25/02/2013 à 16:56 :
il faut réevaluer d'urgence nos petites retraites!La dernière augmentation était en mai 2012 avant les élections.Le gouvernement serait bien inspirer d'agir de meme avant les régionales....
Réponse de le 25/02/2013 à 18:54 :
Retraité ratp ? avez-vous entendu parler de ce que l?Etat planque sous le tapis, les engagements hors bilan. Avec la crise, la dette due au trafic immobilier américain, une bulle que l?Etat a poussé trop haut, une sorte d?immobiliomania comme l?histoire des tulipes hollandaises du 16ème siècle, a augmenté de 500 milliards. Nos obligations sont vendues aux américains, des retraités, pour deux tiers. Le niveau de dette oblige le gouvernement a réduire ses dépenses de 60 milliards. Or vous êtes dans les REGIMES SPECIAUX non financés, soit 142 milliards. Demandez donc à votre président qu?on qualifie de radin comment il compte payer votre retraite? Connaissez-vous les comptes ou plutôt mécomptes publics ? Dansez donc!
a écrit le 25/02/2013 à 16:54 :

Voila qui est désopilant. On est dans un Titanic et bien sagement les moutons vont à l?abattoir. On nous zigouille les entreprises pour que quelques fonctionnaires puisse ne rien faire dans l?administration si ce n?est des papiers ! Quel est cette chose qui décrète le totalitarisme. C?est BIG BROTHER le bourreau de l?homme !
a écrit le 25/02/2013 à 16:41 :
ce terme ne remplit pas le même "volume" selon l'endroit où l'on se trouve !!!! ensuite " 45% des personnes interrogées estiment avoir tout juste de quoi terminer le mois " , en ayant fait ou pour faire quoi ?
a écrit le 25/02/2013 à 16:38 :
Le socialisme, c'est toujours l'histoire d'une spoliation méthodique exercée aux dépens du peuple. Les unes après les autres, les catégories sociales et professionnelles se font arracher progressivement leur bien. Puisque les besoins sont sans limite, la spoliation l'est aussi. Elle ne cesse qu'avec le dépouillement complet des victimes. Malheureusement pour l'oligarchie au pouvoir, les dites victimes viennent ensuite grossir la masse des assistés, ce qui oblige à de nouvelles spoliations exercées contre des catégories de moins en moins aisées. Quand il n'y a plus de gens à dépouiller, le socialisme redistributeur cesse et se fait violent afin d'étouffer le mécontentement général.
Claude Reichman
Réponse de le 25/02/2013 à 18:36 :
Merci pour cette citation, qui s'avère de plus en plus juste...
Réponse de le 25/02/2013 à 19:22 :
oui merci
c'est tout à fait ca..
dire qu'il y en a qui ont votes pour ca!
Réponse de le 25/02/2013 à 23:58 :
"Merci pour cette citation, qui s'avère de plus en plus juste"
Ah bon?
J'ai vu un millionnaire l'autre jour à la télé, à visage découvert! Il n'avait même pas l'air d'avoir peur de risquer la déportation en se montrant ainsi, pire: il était visiblement détendu et souriant. Décidément le socialisme n'est plus ce qu'il était . Si le petit père des peuples ou le grand timonier voyaient ça, ils en seraient malades!
a écrit le 25/02/2013 à 16:31 :
Tous les jours de mauvaises nouvelles, un gouvernement qui ne sait pas où il va incapable de faire face à la situation qui ne fait qu'empirer, encore des hausses d'impots annoncées hier, nous allons tous petit à petit vers la précarité.
a écrit le 25/02/2013 à 16:07 :
Ils n'ont encore rien vu tous ces gueux qui nous ont trop longtemps humiliés.
a écrit le 25/02/2013 à 16:03 :
vacances scolaire la FRANCE est a l'arrêt ...les stations d hivers aux complets. voir les 44 sur les routes le carburant n est pas cher restos complets ..avions complets ..trains complets ..la vie est vraiment belle pour une catégorie... la crise c'est pour les autres
Réponse de le 25/02/2013 à 18:11 :
Qui a des vacances en Février? qui a droit à des réductions sur les forfaits? des aides diverses,l'assurance de retrouver son emploi au retour?
Réponse de le 25/02/2013 à 18:19 :
Je suppose qu'il doit s'agir du Français sur 3 qui continue à économiser . Qui sont ces personnes ? L'enquête ne le dit pas .
a écrit le 25/02/2013 à 16:01 :
Que les français arrêtent de pleurer et qu'ils descendent dans la rue, comme leurs ancètres à l'époque, pour reprendre le pouvoir et la démocratie confisqués par les banksters de l'UE. Demain il sera trop tard.
Réponse de le 25/02/2013 à 18:27 :
D'accord mais qui va organiser ce type de manifestation ? sous quel (s) slogan (s) .
Réponse de le 25/02/2013 à 19:09 :
@ Stop la pleurnicherie, en 68 les français sont descendus dans la rue, et leurs revendications étaient fondées mais depuis + de 50 ans les syndicats qui sont multiple ne servent à rien plutôt à grangrénez l'actuel société alors si c'est pour manisfester les actuels problèmes de cette société pour savoir si un syndicat peut tirer le drap vers lui et cela non pas pour la masse salariale française, si on ne comprends pas que les syndicats sont la seconde force la plus importante par rapport au peuple français, il y aura du temps pour que le peuple français ou vraiment décide sans les syndicats de descendre dans la rue pour crier haut et fort leur mécontentement pour les problèmes qu'ils ont, dans tout les cas de figure sans les syndicats.
Réponse de le 26/02/2013 à 8:29 :
Toujours d'accord nous n'avons rien à attendre des syndicats . Nous savons qu'ils sont issus du public et défendent leurs intérêts exclusivement . Le privé ( donc la grande majorité des Français ) ne peut compter que sur lui- même . La question est ... comment s'organiser ? ... Et sous quel (s) slogan(s) ?
a écrit le 25/02/2013 à 15:56 :
Ne vous inquétez pas nous les fonctionnaires et assimilés et nos ainés retraités nous consommons pour maintenir la croissance.De plus avec nos élus de droite comme de gauche qui sont tous fonctionnaires dans leur tête cette situation on le reconnait un peu désagréable pour le petit peuple ne peut être que provisoire.Tiens par exemple on envisage déja de nouvelles hausses d'impôts ce qui soutiendra la part des dépenses publiques dans le PIB.Bon courage il faut travailler.Mais essayez aussi de vous adapter.
Réponse de le 25/02/2013 à 17:46 :
Effectivement les fonctionnaires actifs et retraités soutiennent la croissance mais c'est artificiel. Ils sont payés avec les recettes fiscales prélevées sur les entreprises privées et les salariés qui produisent la richesse. Mais comme la source s'épuise, l'état doit emprunter pour maintenir sous perfusion leur niveau de vie et celui du roi et de sa cour.C'est l'héritage que l'on laisse aux futures générations. A sa naissance un enfant à une dette de + de 27 000euros.
Réponse de le 25/02/2013 à 17:56 :
Ben oui, ben oui, mon pote..!
a écrit le 25/02/2013 à 15:35 :
OBAMA, SOS - SOS !!!!!
a écrit le 25/02/2013 à 15:30 :
La vie sans credit illimite. La vraie.
a écrit le 25/02/2013 à 15:20 :
Rassurez-vous, la précarité ne gagne pas nos élus !
Réponse de le 25/02/2013 à 16:37 :
N'ayez crainte. Jean-Louis Debré, avant de quitter l'assemblée nationale, a augmenté les futures retraites des députés. Personne parmi eux n'y a trouvé à redire, pas même les députés de gauche. Ils sont bien tous pareils.
a écrit le 25/02/2013 à 15:17 :
Mobilisation générale, sonnez le tocsin, la société est en péril, l?humanité est attaquée par l?administration obèse ! Voyez les données de l?OCDE : l?efficience des services est nulle !
a écrit le 25/02/2013 à 15:10 :
La paupérisation de la classe moyenne est impressionnante. Je vois de plus en plus de salariés moyens dans le rouge quasiment chaque mois alors qu'il y a 10 ans ils vivaient bien.
Réponse de le 25/02/2013 à 16:21 :
C'était avant l'explosion de la bulle immo, Laurent. Vous avez juste loupé qu'une bulle est faite pour gonfler artificiellement un vrai actif (ou un virtuel dans le cas de l'informatique). Là, maintenant, ce sont les bourses et les fonds de pension qui sont artificiellement gonflés.
Réponse de le 25/02/2013 à 16:40 :
Il faudra bien se rappeler l'insolence et l'arrogance inadmissible de Laurent Wauquiez Ministre de l'Emploi dont le PASSIF est la création des travailleurs pauvres et l'étalement de la Misère ... Si un jour la France prends feu, il en sera l'un des principaux responsables et il devra rendre compte des dég^ts qu'il a causé auprès de la Nation qu'il a piétiné pour faire plaisir à ses proches voyous de la finance, lui fils pourri de l'ex patron de la Banque Indosuez !!!
Réponse de le 25/02/2013 à 18:38 :
...RESPONSABLE, certes mais PAS COUPABLE!! vous connaissez?.....
a écrit le 25/02/2013 à 15:10 :
On n'imagine pas comment il pourrait en être autrement. L'on ne cesse d'être matraqué de critiques et attaques de l'état de la France, du manque de sacrifice des Français pour s'aligner à plus défavorisés, sans l'ombre d'une autre perspective ni même de la limite de l'alignement. Or, le niveau de vie s'érode, se multiplient les dysfonctionnements imputables nulle part à cause de fragmentations cloisonnées toujours conformes à quelque norme ou règle interne - la Santé, du diagnostic à la thérapie, étant un des nombreux exemples- et dans ce contexte, la paupérisation se développe avec le peuplement des trottoirs et les scènes de brigandage ou d'agression. L'on nous prêche la Mondialisation, le paradigme du Marché-Juge Suprême, la soumission à l'horrible foirail européen de maquignons adverses, comme viatique de notre asservissement. Traduit politiquement, ces deux tiers pourraient être l'addition des abstentionnistes + les voix du F.N +celles du Front de Gauche. Bel ouvrage de l'UMPS !
Réponse de le 25/02/2013 à 16:24 :
Arrêtez avec votre politique, Yoki. Ils ont été capturé par ceux qui ont le vrai pouvoir, c'est à dire celui de l'argent.
a écrit le 25/02/2013 à 15:10 :
L?Etat écrase la société et la fait périr. La liberté a été abolie. Bonjour misère ! Aucune société dans le monde n?est opprimée de la sorte. La comptabilité publique est trafiquée? voyez les multiples irrégularités qu?on nous dénonce !
a écrit le 25/02/2013 à 15:05 :
Nous sommes dans un régime étrange dans lequel les jeunes n?ont pas accès à la vie active, une première dans l?histoire de l?humanité. C?est un processus de destruction massive qui a été mis en place. Ainsi on assiste à la désertification industrielle et la paupérisation de masse. On a mis en place un régime féodal qui spolie la jeunesse et méprise la démocratie, l?assemblée n?est pas représentative. On assiste de la même manière en Espagne à des soulèvements de la population contre la bureaucratie. C?est un système contraire au principe d?humanisme et de progrès. En France on pousse les gens à l?auto-destruction. C?est un régime fondé sur la mort des citoyens par persécution? Le bonheur a été aboli. Ce que nous avons là, c?est Staline et Hitler à la fois ! Seulement la méthode d?élimination des citoyens est plus perverse ! La population est soumise au pillage. Bienvenue en Corée du Nord ! On affame la société et pendant ce temps on fait bombance dans les palais et on fait fortune ! Ralliez le général Alcazar et la résistance !
Réponse de le 25/02/2013 à 15:53 :
@Neron: votre position victimaire me navre !!! Le monde est grand !! les jeunes, eh ben, ils faut qu'ils partent la ou il y a du boulot ... a l'etranger !!! On a bcp a apprendre de l'Irlande.
Réponse de le 25/02/2013 à 16:49 :
Vous oubliez de dire mon chère Neron qu'ils tiennent aussi la jeunesse avec la drogue, pendant ce temps ils ont la paix sociale.
Réponse de le 25/02/2013 à 17:01 :
EXCELLENT !! RIEN à AJOUTER, Merci !!!
a écrit le 25/02/2013 à 14:53 :
C'est hélas le bon sens, l'évidence que nos élus/gouvernants, auguste et éternelle oligarchie des incapables, renie...
Avec le "nivellement par le bas" comme politique nationale, et désormais muni d'un "parachute social" réduit au "symbolique", le dogme socialiste reconverti "à la sauce austérité libérale" de l'UE et de Merkel, vont faire des millions de nouvelles victimes économiques et sociales parmi nous, chers concitoyens...
La France se profile désormais comme un vaste champ de ruines et l'une des toutes premières "grandes puissances du Tiers Monde", à la botte des grands argentiers du monde, et quémandant l'aumône de ces mêmes.
Le résultat de choix politiques populaires, dits "de progrès", et "démocratiques", au doux "pays des droits de l'homme"...
Après tout, le malheur des uns ne fait-il pas le bonheur des autres ?
Et n'est-ce pas finalement là l'essentiel ?
a écrit le 25/02/2013 à 14:51 :
C' est vrai, les retraités puissent chaque mois dans leur livret A pour finir les fins de mois .
a écrit le 25/02/2013 à 14:37 :
Il y a de quoi, non ?le pouvoir d'achat qui diminue comme peau de chagrin, pas de boulot, des taxes contamment, chomage au plus haut point, des politiques qui font un déni de réalités, des étrangers qui viennent de plus en plus nombreux ...Lamentable! on va finir comme la Grèce !!!!!!
Réponse de le 25/02/2013 à 16:38 :
oui, on est en train d'accueillir le monde entier.
a écrit le 25/02/2013 à 14:16 :
Quelle chance historique pour les Français de sombrer dans la pauvreté pas précarité ce n'est quand même pas la misère `! Ils feront preuve de solidarité avec les Noirs et les Asiatiques, c'est de la justice sociale de l'égalité à la française, bien fait !
Réponse de le 25/02/2013 à 15:35 :
' le changement c'est maintenant' lol
a écrit le 25/02/2013 à 14:10 :
Merci les socialos.
Réponse de le 25/02/2013 à 16:33 :
ça aurait été pareil avec sarko, il ne faut pas oublier qu'il a augmenté le déficit
Réponse de le 25/02/2013 à 16:53 :
...et 30 ans de droiteux mafieux qui nous ont roulé dans la farine.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :