Projet de loi sur l'emploi : la semaine s'annonce agitée

 |   |  339  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La CGT et FO ont toutes deux appelé à manifester, mardi 5 mars, contre le projet de loi sur l'emploi présenté par le gouvernement le lendemain en Conseil des ministres.

Ce début du mois de mars risque d'être "chaud". Pour protester contre le projet de loi visant à réformer le marché du travail, FO et CGT ont lancé ensemble un appel à la grève et aux manifestations mardi 5 mars, à la veille de sa présentation en Conseil des ministres. Quelque 200 rassemblements sont prévus dans l'Hexagone et dans la capitale et un cortège doit partir à 14 heures place du Châtelet  pour finir son parcours devant l'Assemblée nationale. Sont appelés à se joindre au mouvement les salariés des transports ainsi que de diverses industries et les fonctionnaires. Cet événement "contribuera à accroître la pression. Nous allons continuer sur notre ligne : non à l'accord et à sa transposition", espère Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière dans un article paru dans l'hebdomadaire de son syndicat.

"Ce texte est mauvais"

La CGT juge ce texte trop favorable au patronnat. L'organisation syndicale lui reproche, en outre, de provoquer de trop grandes modifications du code du Travail. "Ce texte est mauvais" affirme ainsi Thierry Lepaon qui doit succéder à Bernard Thibault à la tête de la CGT dans les colonnes de Libération ce lundi. "Pour la première fois dans notre pays, on érige en principe que le contrat puisse déroger à la loi", ajoute-t-il.Les critiques portent également sur le fait que les recours aux prud'hommes seraient réduits et les indemnités encadrées si le texte est voté tel quel.

De son côté, Michel Sapin, le ministre du Travail, défendait son texte dans Libération, en affirmant qu'il était là pour "vaincre une 'peur de l'embauche'".

Trois syndicats favorables à l'accord

A l'inverse des deux centrales, CFDT, CFTC et CFE-CGC avaient signé le 11 janvier l'accord sur l'emploi négocié avec le gouvernement. Ce compromis sur "la sécurisation de l'emploi" est présenté avec l'objectif suivant: donner plus de sécurité aux salariés et plus de souplesse aux entreprises.

>> L'accord sur la "flexisécurité" en 10 points

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2013 à 15:12 :
Voila un projet ou les employés et ouvriers sont cocus par le PS
a écrit le 04/03/2013 à 15:55 :
Il me semblait que seul les syndicats représentatifs faisant plus de 10% des voix aux élections professionnelles et 8% au niveau national pouvaient signer de manière légitime un accord national avec le Medef. Je ne vois que la CFDT représentative et légitime dans cet accord, la CFTC n'existe pratiquement plus dans le privé et la CFE CGC représente essentiellement les cadres. L'opposition de la CGT et de FO à cet accord augure mal pour sa future application ne serait ce que sur le plan juridique....que la grève soit suivi où pas demain!! Ce gouvernement après avoir sacralisé cet accord risque peut être de faire machine arrière sur le sujet comme pour la taxation des 'riches' à 75%...
a écrit le 04/03/2013 à 15:25 :
Bon demain il va avoir grève, qui feras grève dans l'article qu'il y auras dans l'ordre les salariés du transport, ainsi que diverse entreprise du privé et les fonctionnaires, pour le transport c'est sur les transports urbains RATP et autres, les transporteurs qui travaillent dans le privé pour eux c'est un manque à gagner important, car qui dis grève dis pas d'approvisionnement pour les magasins les grandes surfaces, et autre il y à tellement de gens qui compte sur les transporteurs privé pour assurer leur livraison à moins qu'il y est un service réduit ce qui m'étonnerais fort, certaines entreprise du privé, quelle salarié du privé va risquer de perdre une journée de travail voir son job pour manisfester demain, bien sur et comme d'habitude il y auras une forte majorité de fonctionnaire qui vont scander des augmentations de salaires et des améliorations de travail, enfin de compte cette grève national sera celle des transports urbains et de la fonction publique qui vont battre le pavé, un comble ils ont la sécurité de l'emploi même si au début de leur carrière il touche que le smic que ce salaire va augmenter avec le temps, en plus demain il feras beau ils pourront joindre l'utile à l'agréable, on va payer très chère ces gens qui vont faire grève par rapport à l'ouvrier lambda j'aimerais qu'il pleuve, et que même il pleuve des grenouilles comme un des fléaux des sept plaies d'Egypte.
a écrit le 04/03/2013 à 13:49 :
grève sur grève c'est comme cela que la France coule?
a écrit le 04/03/2013 à 13:06 :
Comme je l avai prévu une journée d action va avoir lieu demain cela va etre coton pour aller travailler aussi je dis que ce gouvernement devrait laisser sa place a des gens experimentés qui sont en majorité de droite alors messieurs faites en sorte que plus il y aura de personnes dans les rues mieux cela vaudra pour que ce gouvernement prenne la tangante le plutot possible
Réponse de le 04/03/2013 à 13:32 :
Ce n'est pas que la gauche soit complètement incompétente : elle sait brosser les fonctionnaires dans le sens du poil, par exemple. Par contre, pour s'occuper d'économie et de questions objectives, elle s'imagine qu'il faut s'asseoir tous en rond, entre fonctionnaires, pour en discuter et que c'est de là que la lumière jaillira...
a écrit le 04/03/2013 à 12:34 :
Tant mieux si ça ne faite qu'"une semaine" d'agitation pour les politiques...car pour les intéressés...ça fait 7 ans qu'on en bave avec le chômage!
a écrit le 04/03/2013 à 11:06 :
"Vaincre la peur de l'embauche"...et ce n'est pas peu dire. Devant l'accroissement du pouvoir de nuisance des salariés, décuplé tous les jours un peu plus par les syndicats et les prud'hommes, bon nombre de chefs d'entreprises (dont je fais partie) ont décidé de stopper toute embauche et de ce concentrer sur un noyau restreint de collaborateurs fiables, motivés et sincères. C'est un moindre mal, d'autres chefs d'entreprises jettent carrément l'éponge ou se tirent à l'étranger quand leur activité peut revêtir un caractère international. Je rappelle que le code du travail, c'est à peu près 3000 pages dont 2970 sont à la faveur du salarié. Comme si cela ne suffisait pas, les conventions collectives qui prennent le relai sont encore pires.
Réponse de le 04/03/2013 à 11:51 :
je suis aussi un petit entrepreneur, et je suis d'accord avec cette analyse,
J'avais une filiale en Allemagne, les petites entreprises bénéficient d'un code du travail allégé pour les 2 premiers salariés... en France le code du travail est le même pour Total et pour un particulier qui embauche une femme de ménage...
a écrit le 04/03/2013 à 9:59 :
et ils vont tout casser vu que les amnisties votees par leurs copains du senat donne l'absolution
Réponse de le 04/03/2013 à 13:34 :
Non, pas les copains : les "camarades" du sENAT.
a écrit le 04/03/2013 à 9:39 :
Comme toujours se sont les syndicats les moins enclins à la signature qui conteste ce projet de loi, le code du travail sera modifier une nouvelle fois (déjà en 2008 on avait essayer de le simplifier, mais il est toujour aussi volumineux!).
Pour un simple salarié comme moi c'est difficile de se retrouver!
Réponse de le 04/03/2013 à 10:20 :
"Les moins enclins" je ne pense pas puisque ce sont des syndicats majoritaires. Mais le MEDEF et le gvrnt se "félicitent" d'avoir un syndicat lèche-cul pour signer tout et n'importe quoi. Vous n'auriez pas des congés payés si le syndicat CGT ne s'était pas battu dès 1894. Il faut m'expliquer pourquoi des délégués, voire des fédés et des salariés syndiqués CFDT foutent le camp par milliers de ce syndicat "caca"
Réponse de le 04/03/2013 à 15:21 :
@PASIONARIA les congés payés date de 1936 grace au front populaire, de plus avec 5% de syndiqués pouvez-vous m'expliquer ou sont ses milliers de salariés syndiqués CFDT qui foutent le camp!
a écrit le 04/03/2013 à 9:20 :
Ce que la droite n'a pas osé faire la gauche le fait. Ceux qui on vot? Hollande le paient cash. Avant de mettre son bulletin dans l'urne il faut réfléchir à deux fois.
Réponse de le 04/03/2013 à 12:13 :
Ceux qui ont voté Hollande et qui font des heures sup l'ont déjà payé cher et sans délai. La "cocufication" socialiste n'a pas trainée !
Réponse de le 04/03/2013 à 12:46 :
Si vous faites des heures sup...alors vous n'êtes pas du tout concerné par les problèmes d'emploi! cessez de vous plaindre tt le temps!!
Vous gagnez du fric, vs payez l'impôt en conséquence et pro rata de vos revenus. Voilà, vous n'avez pas de problème..vous avez juste envie de gueuler pour gueuler..et ça ...ça pèse sur les nerfs de tout le monde à force.
Si vous voulez plus...allez le chercher vous même avec vos dents et surtout...votre intelligence et vos efforts.
Le reste, je re dis, c'est bla bla juste pour vous occuper
Réponse de le 04/03/2013 à 15:33 :
Vous écrivez : " Vous gagnez du fric " C'est l'injure suprème dans la bouche des gens de gauche, PS, PC, partisans de Mélanchons. Ils préfèrent les assistés de toutes sortes qui ne " gagnent pas de fric " mais qui le reçoivent de l'état sans rien foutre !
a écrit le 04/03/2013 à 8:56 :
Grâce au système du droit au chomage rechargeable, je vais pouvoir faire alternativement travailler deux personnes sur un même poste! Y a t'il d'autres avantages de la sorte?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :