FO et la CGT appellent à manifester contre l'accord sur l'emploi

 |   |  466  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
FO et la CGT appellent dans un communiqué commun à des manifestations et des arrêts de travail le 5 mars. Les deux centrales s'opposent à l'adoption du projet de loi (qui sera présenté le 6 mars en Conseil des ministres) reprenant l'accord sur le marché de l'emploi du 11 janvier qu'elles ont refusé de signer, à la différence de la CFDT. Le gouvernement va devoir gérer une montée des mécontentements.

Le gouvernement n'en a pas fini avec l'accord réfomant le marché du travail conclu le 11 janvier. Signé, côté syndical, par les "réformistes" CFDT, CFTC et CFE-CGC, il a, en revanche, été immédiatement refusé par FO et la CGT qui considèrent que le texte fait la part belle à la flexibilité. Dans ce contexte, le ministère du Travail, qui souhaitait une signature de FO, faisait contre mauvaise fortune bon coeur en espérant que la centrale de Jean-Claude Mailly n'en ferait pas trop contre le texte.

FO et CGT appellent à manifester contre le texte sur l'emploi le 5 mars

C'est raté. Après avoir préparé le coup depuis plusieurs semaines, FO et la CGT viennent de signer ce 8 février un communiqué commun appelant "les salariés à se mobiliser et à exprimer leur désaccord en direction du gouvernement, des députés et des sénateurs". Le communiqué appelle aussi "à des rassemblements, des manifestations et arrêts de travail (...)" le 5 mars prochain. Soit la veille du jour où le texte de l'accord du 11 janvier, repris dans un projet de loi, sera examiné en Conseil des ministres.

Le pouvoir d'amendement des parlementaires

La guerre des nerfs a donc commencé. FO et la CGT multiplient les rencontres avec les parlementaires pour qu'ils fassent jouer à fond leur droit d'amendement pour modifier le texte de l'accord. A l'inverse, le ministre du Travail Michel Sapin -appuyé par le Premier ministre et les présidents des groupes parlementaires PS-  tente de contenir le pouvoir d'amendement des députés et sénateurs PS et de leurs alliés. L'objectif étant de "ne pas toucher à l'équilibre de l'accord"... C'est déjà mal parti, avant même que le texte soit arrivé au Parlement, puisque Laurence Parisot (Medef) considère que le gouvernement est en passe d'effectuer une mauvaise transcription de l'accord dans le projet de loi sur un certain nombre de points. Notamment les "droits rechargeables" à l'assurance chômage. Une autre polémique devrait aussi bientôt voir le jour: L'accord du 11 janvier est-il majoritaire ou simplement minoritaire, puisque non signé par deux des trois principaux syndicats? En fait, la réponse varie selon que l'on s'attache aux règles sur la représentativité actuellement en vigueur ou bien si on anticipe celles qui s'appliqueront à compter du mois de juin.

Risque d'un coup de chaud social

Enfin, d'un point de vue plus politique, le gouvernement va devoir surveiller de très près cette journée du 5 mars. Entre la réforme des retraites qui se profile, les économies sur les dépenses sociales, le mécontentement des fonctionnaires et les polémiques autour du rôle à jouer par l'Etat sur les sites industriels en difficulté, cela fait beaucoup de sujets sensibles... Gare à ce qu'ils ne s'amalguent pas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2013 à 22:07 :
@ jacques attila : quelle est le nom du syndicat qui sont les derniers courageux en France, ils osent s'opposer au nouvel ordre libéral, je pense que vous rêvez j'ai vu les ravages que font les syndicats au nouvel ordre libéral, comme vous le dites si bien vous parlez comme un livre ouvert qui n'a pas de titre, c'est désolant de faire ce constat dans la période de crise ou on est.
a écrit le 11/02/2013 à 15:43 :
les syndicats sont les derniers courageux en france:ils osent s'opposer au nouvel ordre libéral.
a écrit le 10/02/2013 à 20:08 :
Comme disait Coluche on est une bande de potes on se fend la gueule
a écrit le 10/02/2013 à 18:50 :
J'aurais du les dissoudre.
a écrit le 10/02/2013 à 16:27 :
Les français, qui se disent intelligents, ont les syndicats qu'ils méritent !
Réponse de le 10/02/2013 à 18:51 :
ils manifestent contre l'entreprise et contre l'emploi ....................
Réponse de le 04/03/2013 à 21:08 :
la flexibilité ce n'est pas l'entreprise et l'emploi.. Lisez d'abord cet accord avant de dire n'importe quoi. Plus facile de virer les salariés, simplification des procédures de licenciement économique sans plan de reclassement, reduction des droits recours devant les prud'hommes, ... je n'y vois pas d'emploi mais une degradation du tissu social.
Et je ne parle pas de cette mutuelle a minima qui sera en fait une assurance privée qui vous fera défaut lorsque le risque augmentera ou ne sera pas maitrisé de leurs mains. Lisez cet accord et on en reparlera.
Réponse de le 14/04/2015 à 17:47 :
et l'argent pour construire ces ronds-points inutiles permet de belles rétro commissions !
a écrit le 10/02/2013 à 10:54 :
Lees syndicats peudo populaires vont encore chercher à encadrer , à canaliser le mécontentement populaire. Il faut que l'ordre règne pour que les plus privilégiés gardent leurs acquis , la CGT et FO sont à l'évidence hostiles aux masses populaires. Ils ont toujours cherché à les manipuler pour mieux les soumettre. Interrogez-vous sur les rémunérations des membres des familles des cadres syndicaux et vous comprendrez tout .... C'est pas le même monde.
a écrit le 09/02/2013 à 23:45 :
Et voilà ce qu'est le dialogue et la concertation dans le monde du travail. Cela se termine dans la rue. Le gouvernement avait besoin de faire son expérience. Il doit maintenant prendre ses responsabilités comme l'a annoncé FH et restructurer enfin.
Hélas FH n'a que de faibles talents de négociateur, comme il l'a déjà montré avec Aubry, Merkel, Obama, Peugeot, Mittal, Dioncounda Traoré, etc.
a écrit le 09/02/2013 à 19:01 :
Syndicalisme irresponsable ? Pléonasme ! Les parasites sont de retour dans la rue : ils ne veulent pas lâcher le dos de leur hôte (la France), jusqu'à le tuer. Juste avant la fin, ils se dévoreront entre eux.
a écrit le 09/02/2013 à 16:52 :
FO et CGT et autre SUD + la technocratie à la française ou la technocratie tout court+un bon nombre de "grands" et moins grands patrons réacs et/ou incompétents ca donne l'état de la France actuel, j'ajouterai bien évidemment la ribambelle de femmes et hommes politiques plus nuls, incompétents, couards, magouilleurs (au plan du financement des partis s'entend) démagogues et irresponsables l'uns que les autres. Mais les français du toujours plus, toujours plus d'avantages, de rentes et de petits arrangements (activités et revenus non déclarés, etc...), d'immobilier, et toujours moins de productivité, d'implication et de responsabilité sont aussi dans le coup. En France on a cru qu'on pouvait s'enrichir en travaillant moins et en vivant de ses rentes et autres niches fiscales ou petites (ou grosses) magouilles). Eh bien nous Messieurs Dames ça ça coule une nation même une grande nation comme la France, la preuve.
Réponse de le 09/02/2013 à 21:22 :
lire "Eh bien NON (au lieu de nous) Messieurs Dames...."
a écrit le 09/02/2013 à 16:31 :

« Les syndicalistes ont tellement l?habitude de ne rien faire, que lorsqu?ils font grève, ils appellent ça une journée d?action »
Jean d?Ormesson
a écrit le 09/02/2013 à 14:33 :
Espérons que les chauffeurs de ces deux leaders syndicaux ne seront pas en grève , ce serait dommage pour eux d'être obligés de venir à pied pour cette manif !!!
a écrit le 09/02/2013 à 14:07 :
Grève générale reconductible
a écrit le 09/02/2013 à 12:19 :
je ne pense aps qu'il faille blamer les 2 leaders de ces syndiacts puique leur parcours professionnerl est à l'image de leur irresponsabilité puique ni l'un ni l'autre ont occupé un poste de travail ils ont immédiatement baigné dans le syndicalisme irresponsable. Le plus grave des femmes et des hommes qui travillent pensent que ces 2 pourvouyeurs du chômage de masse sont de leur côté alors que nos deux artistes du syndicalismes "militent" pour le chômage.
Un peu d'info sur leur parcours permet de remettre ses extraterrestres de la mondialisation dans leur valeur de destructeurs d'emplois. Le Medef n'est pas tout blanc voir la magouille souhaité pour le changement de statut de Mme Parisot mais elle aussi son parcours est éloquent tout d'abord la falmille dans le meuble puis dans les sondages puis Mme Parisot des études dans l'école de la France qui perd ,mais TELLEMENT politique S.po
La France est malade de ses politiques , des ses représentants syndicaux et patronaux qui depuis plus de 40 sont les pourvoyeurs du déclin de notre Pays.
a écrit le 09/02/2013 à 11:54 :
Super, ca va faire de belles images de batailles rangees a la TV. Ca va devenir franchement drole de voir "Hollande 1er" envoyé ses bataillons de CRS sur la CGT, FO qui representent la creme de la creme de ses electeurs.
I sit back, relax and watch the show ! This is just the beginning of the end. 4 more years left, gonna be a great show in the streets of France !
Réponse de le 09/02/2013 à 13:04 :
braves crs,mes impots vont enfin servir a quelquechose
Réponse de le 09/02/2013 à 15:44 :
@Nawak: faux, la "crème des électeurs" du PS, c'est la CFDT et son ex-leader (Chérèque) a été récemment récompensé par un poste à 7500 euros nets par mois. La CGT était traditionnellement un allié du PS, mais FO, qui est un syndicat créé par l'AFLCIO et l'appui du gouvernement américain, a été créée pour faire barrage aux "gauchistes".
Réponse de le 09/02/2013 à 16:33 :
En tous les cas, les syndicalistes vont tater du tonfa dans pas longtemps et cela me rejouit de voir Hollande 1er matraquer ses soutiens de la 1ere heure. Et vivement 2014 pour les elections municipales qui annoncent une raclee historique
a écrit le 09/02/2013 à 11:12 :
Ces deux syndicats surtout présent dans la fonction publique d' état, et qui ne comprennent rien au monde économique, coulent les entreprises les plus fragiles et les employés qui croient en eux seront au chômage dans 6 mois. Après les ports, la distribution de la presse, l' industrie métallurgique et automobile, à qui le tour de disparaître ????
Réponse de le 09/02/2013 à 12:46 :

ils sont payes par l argent pubic
Réponse de le 09/02/2013 à 13:25 :
Arrêtez de lire et regarder la presse qui ne dit que ce qu elle l arrange. Il ne faut pas oubliez qui sont les actionnaires de ses groupes (bouigues, LagardÚre donc des patrons du MEDEF) il ne vont pas vous dire la vérité. Cette accord est nul, c est une régression des acquis. Les patrons vont pouvoir vous licencier facilement et sans que vous puissiez vous défendre. Ils auront l immunité judiciaire c est vraiment grave.
Réponse de le 09/02/2013 à 13:51 :
@Luigi : il est vrai qu'une fois ta boite coulé, Pole-emploi ne te licenciera pas !!!
Réponse de le 09/02/2013 à 23:29 :
Quand don comprendrez vous que les soit disant acquis sociaux n existent pas . Rien n est jamais acquis,sauf dans une societe figee.
Réponse de le 10/02/2013 à 11:29 :
@ lyon69 Pole-emploi "'ne te licenciera pas", mais t'effaceras comme c'est arrivé des listes! c'est pas mieux, pas de licenciement, mais à la rue, sans quedalle
Réponse de le 10/02/2013 à 22:32 :
Ce jour la , je travaillerai encore plus pour remonter , au lieux de pleurer dans la jupe de maman Aubry comme les vahiné qui n ont pas de couille !
a écrit le 09/02/2013 à 10:40 :
@ churchill, à la lecture de certain de vos commentaires, je ne pense pas que cela vous concerne, il faut bien qu'il prennent l'air ces graves gens en scandant leur réaction à tout leur misère, en plus ils paralyse ce pays et empêche les gens de travailler pour aller sur leur lieu de travail bon il est vrai qu'il pense qu'en manifestant dans des grandes villes et autre, que leur problème ne sera pas résolu, si il veulent manifester libre à eux.
a écrit le 09/02/2013 à 10:10 :
Les 2 syndicats les plus rétrogrades du monde en rajoutent encore afin que l'industrie française coule pour de bon. Ils sont sur la bonne voie.
Réponse de le 09/02/2013 à 10:58 :
Pas besoin de syndicats pour couler l'industrie quand on voit la teneur des commentaires locaux. L'ineptie des propos n'a d'égale que la courte vue de leurs auteurs. Des propos d'une petitesse pitoyable.
Réponse de le 09/02/2013 à 11:12 :
les casseurs sont de retour a quand les grandes manifs ......................................
Réponse de le 10/02/2013 à 11:31 :
les casseurs sont de retour, d'après vous, p-être, mais avec la fameuse "flexibilité", on virera quelqu'un "comme ça"! et d..merde toi, donc!
Réponse de le 11/04/2015 à 10:47 :
Euh si on regarde en parité du pouvoir d'achat (qui est bien plus crédible puisqu'on "lisse" l'effet des pays dont la monnaie est plus forte"), l'Inde est déjà la troisième puissance économique de la planète. Je crois en l'avenir de l'Inde. Ce pays est en transition démographique et aujourd'hui la croissance de sa population est soutenble par rapport à la croissance de son économie. De plus, contrairement à la Chine, l'Inde s'est spécialisé sur les biens IT à bien plus forte valeur ajoutée. Reste deux problèmes pour ce pays. D'une part, même s'il est officiellement aboli, le système des castes est encore bien présent dans l'esprit de beaucoup d'Indiens et la bureaucratie est très présente dans ce pays. Mais en crois aux réformes de Narendra Modi.
a écrit le 09/02/2013 à 10:10 :
FO et la CGT et notamment LE DUIGOU feraient mieux de faire leur examen de conscience en matière de retraite des polypensionnés .
La défense obstinée des plus privilégiés des salariés en matière de retraite ne doit pas se faire au détriment des autres d'autant plus lorsque les prétendus acquis sociaux sont financés par tous les consommateurs d'électricité . .
Réponse de le 09/02/2013 à 11:29 :
"La défense obstinée des plus privilégiés des salariés en matière de retraite ne doit pas se faire au détriment des autres"il faut bien qu'elle se fasse au détriment de quelqu'un.....
Réponse de le 09/02/2013 à 14:24 :
les acquis de la noblesse étaient aussi maintenus au détriment du tiers état jusqu'au jour où.............................................. il est surprenant que des syndicats que l'on classe habituellement à gauche se trompent à ce point de combat .
Réponse de le 09/02/2013 à 19:33 :
les syndicats ne se trompent pas de combat vu qu'ils defendent bec et ongles ceux qui les ont mis en place, ainsi que leurs chateaux, le 1% ce et les 30 milliards de la formation... ils savent pq ils se battent
a écrit le 09/02/2013 à 9:55 :
sait on quelles sous prefectures ils ont prevu de saccager? ( on pourrait revendre leurs chateaux pour payer les degats)
a écrit le 09/02/2013 à 8:34 :
rappelons que les salariés ont été obligé de manifesté devant FO pour avoir le droit de travailler le dimanche chez casto §;constatons que tous les ports dominés par la CGT onT perdu une grande partie de leurs clients ce ne sont plus des syndicats mais des partis politiques qu
a écrit le 09/02/2013 à 0:27 :
Vous pouvez substituer FO et CGT par l'extrême gauche car tout le monde a compris de quel bord sont ces syndicats à la vision obtuse.
a écrit le 08/02/2013 à 23:13 :
Les salariés doivent s?organiser contre les actes de torture que l?on recense en France et qui donnent lieu à des suicides en chaîne? on vit en barbarie!
a écrit le 08/02/2013 à 23:01 :
On note économies sur les dépenses sociales, combien de pauvres déjà ? A peine 9 millions? Deux fois plus de chômeurs que l?Allemagne (sur les chiffres officiels qui sont faux) et deux fois plus de fonction publique. On peut dire que la France est bien administrée? comme image on aurait Pyong yang : le politique roi et la misère pour les autres. La France en récession et en dépression? Alors partisans du Nord ou bien du Sud ?
a écrit le 08/02/2013 à 22:55 :
Je croyais bêtement qu'ils étaient tous arrivés à un accord de dernière minute. Le MEDEF menace les députés de tout amendement, les syndicats se déchirent et appellent à la grêve et les petits patrons (gentiment excusés lors des négociations entre grandes personnes...) vont trinquer avec des charges supplémentaires. Tout le monde il est beau, le printemps arrive et notre gouvernement croit renverser la courbe du chomage...
a écrit le 08/02/2013 à 20:54 :
La les saucisses sont cuites, l'euro est au plus bas, les affaires et les achats vont couter très très très chères bientôt, tout ça pour profiter aux potes de Hollande qui ont investies sur d'autres monnaies comme le FN ... hahahahaha ... les veaux la misère est pour demain et non pour hier ...
a écrit le 08/02/2013 à 20:45 :
ou des faignants ?
a écrit le 08/02/2013 à 20:35 :
Accord , et en plus signé par une minorité ... Mais on connais le remerciement de l ancien patron de la cfgt le MONSIEUR PAUVRE DU GOUVERNEMENT , avec un salaire mirobolant et cumulant d'ailleurs trois jolis salaire , en remerciement ...sûrement !!! Peut ètre pour service rendu qui sait ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :