Retraites complémentaires : la désindexation est acquise... restent les cotisations

 |   |  318  mots
Copyright Reuters
Les discussions sur la réforme des régimes complémentaires de retraite n'ont pas abouti le 7 mars au soir au siège du Medef. Si la désindexation des pensions semble bien acquise, les négociations bloquent sur les cotisations. Une nouvelle réunion est prévue le 13 mars.

Blocage sur les retraites complémentaires. Jeudi soir les partenaires sociaux, chargés de se mettre d?accord sur une refonte du système pour renflouer les caisses de retraites complémentaires des cadres du privé (Agirc) et des autres salariés du privé (Arrco), se sont séparés sans trouver de compromis.

En cause: la fixation des taux de cotisation. Les syndicats des salariés souhaitent une hausse du taux contractuel qui permet de faire fluctuer le montant de la pension perçue en fonction de la cotisation. En revanche, le patronat préfère une hausse du taux d?appel, qui, lui, n?ouvre pas de nouveaux droits. Il souhaite en outre un recul ?significatif de l'âge moyen de départ à la retraite".

FO regrette un ?recul pour les retraités?

Pour  FO, Philippe Pihet est sorti de la réunion en affirmant que les dernières propositions du patronat ne conviennent ?absolument pas", à son organisation, comme il l?a confié à l?AFP. Il a rejeté la "responsabilité" du blocage sur le patronat, accusé d?exiger des conditions "inacceptables". Le représentant de FO regrettait un ?recul pour les retraités?.
De son côté, Eric Aubin (CGT) a indiqué que les syndicats étaient ouvertes à une hausse des deux taux combinés mais, selon lui, le patronat ?a refusé?.

Une désindexation actée ?

Les négociations reprendront le 13 mars. Elles devront être conclues au 1er avril, date à laquelle, faute d?accord, les pensions seront automatiquement relevées à hauteur de l?inflation. Or, seule décision quasi acquise de la journée du jeudi 7 mars:  la désindexation de la revalorisation des pensions par rapport à l'inflation. Et ce dès cette année.

Les besoins des régimes complémentaires de retraites sont évalués à 6 à 10 milliards d?euros d?ici 2017.

>> C'est décidé, les retraites complémentaires évolueront moins vite que l'inflation!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2013 à 14:30 :
si j'avais placé dans une banque tous les prélèvements de salaire versés aux caisses de retraite ,je serai surement plus riche aujourd'hui ! Le gouvernement commet un holdup sur nos retraites du Privé mais pas sur celles des fonctionnaires : c'est ça l'égalité des citoyens vue par la gauche caviar .Vivement 2017 qu'on vire cette bande ,on n'aura plus d'égalité avec la Droite ou le FN .
Réponse de le 02/07/2013 à 18:36 :
Vous parlez riche moi je n'y suis pas mais je suis heureux ma priorité c'est la santé et ce qu'il faut pour vivre un point c'est tout
a écrit le 14/03/2013 à 9:42 :
Le "patronat" ? Non un certain milieu patronal, le MEDEF dont on nous rebat les oreilles ne représente pas grand chose, comme les syndicats des salariés. Et c'est le réel problème, le manque de représentativité de ces organismes.
a écrit le 14/03/2013 à 8:39 :
On désindexe les complémentaires mais on n'ose pas toucher aux retraites des régimes spéciaux qui sont eux déficitaires depuis des années
Merci la gauche
a écrit le 13/03/2013 à 8:22 :
Bien sindicat et patronat pour la de sindexation des retraites tou a augmenté et en diminue les pension les caisses son vides c est la fautes des retraites j'ai travailler 43 ans j ai coménser a 14 ans pour 1000 euros part moi et la gauches caviars s'en piffe ils y a en France des femme immigres avec trois en fants deux dans la poussette un de quartes ans elle roulles en Audi elle ne travailleras jamais ? Les retraites incomplÚtes la aussi le PS ils et fichue et les riches plus riches courage pour les retraites ils y a les resteau du cœur les politiques ?
Réponse de le 24/03/2013 à 14:50 :
vous n'avez pas compris que les syndicats CGT,CFDT,FO,SUD sont en réalité des syndicats de fonctionnaires ; Ils sacrifient toujours les travailleurs du PRIVE au dépend de la fonction publique et des régimes spéciaux . Certains fonctionnaires partent encore en retraite à 52 ans et les horaires de travail sont à 28h quand c'est pas moins . Les retraites du privé ont été abaissées par Baladur en 1993 au nom de la solidarité avec les fonctionnaires mais seules nos retraites ont été abaissées (calcul sur 25 ans ),pas celles des fonctionnaires qui bénéficie toujours d'un échelon supplémentaire l'année précèdent leur départ et de l'équivalent de leur dernier salaire . La Gauche parle bien de l'égalité des ans citoyens mais en parole pas en acte .J'ai 67 ans et à 20 ans je travaillais de 45 à 54h par semaine . Les travailleurs du Privé ont voté pour Hollande ça leur apprendra à croire au Père- Noel .
a écrit le 11/03/2013 à 9:07 :
5.6 % d'augmentation sur 2 ans pour les salariés des collectivités et ma retraite que j'ai financée en payant mes cotisations, VA DIMINUER DE 5% !!!!
Réponse de le 26/08/2015 à 11:38 :
impossible à trouver sur android store! existe seulement sur iphone?
a écrit le 09/03/2013 à 22:45 :
Y en a marre, que des bons a rien, vous avez remarqué on ne touche pas au public car ils votent pour Eux. 43 ans au boulot, avec des heures pas possible pour sortir de nos galères, et arrive a la retraite se faire traiter de profiteurs, baisser notre retraite alors que tous les jours on nous bassine à la télé, voire les gouvernants minables , que les maisons de retraite coûtent chères, comment allons nous régler le chauffage qui monte sans arrêt, les loyers qui ne cessent d augmenter, les mutuelles qui augmentent sur lesquelles nous payons un surplus pour la Cmu ( à des gens qui arrivent en France chaque jour , qui n ont pas cotise un centime ) alors que nous sommes de moins en moins remboursés, la bouffe n en parlons pas, les syndiçats ne défendent pas des salaries, ou retraites ils défendent des électeurs potentiels, ça me donne envié de gerber ce pays, les gens n en peuvent plus.
a écrit le 09/03/2013 à 19:56 :
Les réformes antérieures ce sont toujours faites sur le dos des salariés du privé (privé prise en compte pour son calcul des 25 meilleures années, 6 derniers mois pour le public). Depuis 1993, réforme Balladur, l'Indexation de revalorisation des pensions du privé se fait non plus sur l?augmentation des salaires mais sur l?inflation des prix et l'on veut maintenant carrément déindexer nos retraites !

A ce jour les Syndicats du Public font tout pour être les seuls à mener la barque de la réforme des retraites 2013. On ne peut attendre des Syndicats du Public qu'ils nous défendent, alors qu'ils n'ont que leurs intérêts en tête.

Rien que ces dernières semaines, quand le Gouvernement a décidé de geler les retraites complémentaires, qu'ont fait les Syndicats Gestionnaires de nos Caisses ?... Rien, ils ont signé l'accord et condamné des millions de retraités à voir leur retraite baisser par rapport au coût de la vie.

"La situation financière des caisses de retraite exige des efforts? Mais ils ne doivent pas reposer sur les seuls retraités du privé, alors que les régimes spéciaux du public seraient maintenus !
Le slogan « le privé paiera » est décidément en vogue ! Le Medef propose de ne plus indexer sur l?inflation les pensions servies par les caisses de retraite complémentaire du privé (Agirc et Arrco). Une telle mesure, prolongée sur 5 ans, aurait évidemment des conséquences sur le niveau de vie des retraités concernés. (1)

Bercy regarde ces suggestions avec beaucoup d?intérêt et le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, a laissé entendre que la mesure pourrait aussi s?appliquer au régime de base des salariés du privé (Cnav).

Certes, la situation périlleuse des caisses (pas seulement complémentaires?), conséquence de leur gestion calamiteuse, commande de faire des économies. Mais les retraités du privé, une fois de plus dans le collimateur, ont déjà vu leurs pensions subir une érosion sensible au cours des 15 dernières années (2). Il ne faudrait pas qu?ils soient encore une fois les seuls à faire des sacrifices, comme cela s?est trop souvent vu par le passé.
Ils ne comprendraient sûrement pas que l?Etat leur demande de se serrer une fois de plus la ceinture, tout en continuant de garantir totalement le niveau des pensions (75 % de la moyenne des 6 derniers mois de traitement) de ses propres agents, fonctionnaires et bénéficiaires des régimes spéciaux.
C?est ce qui différencie ce qu?on appelle, dans le jargon des retraites, un régime « à prestations définies » (comme celui du secteur public) d?un régime à « cotisations définies » (celui du secteur privé). Dans le premier cas, c?est le niveau des pensions qui est garanti ; dans le deuxième, c?est seulement celui des cotisations qui est fixé. Cherchez l?injustice?

La vigilance s?impose donc. Les efforts ne peuvent pas être demandés toujours aux mêmes, au risque de créer deux catégories de citoyens : les payés du publics et les payants du privés, au mépris du principe d?équité entre les retraités, qui est pourtant inscrit dans la loi, au c?ur même du code de la Sécurité sociale (art. L 161-17 A)".

Réponse de le 10/03/2013 à 7:43 :
Pour inverser le cours des choses il faut descendre dans la rue. Les retraités du privé constituent une force du fait de leur nombre . les salariés du privé doivent aussi se prendre en charge car ces réformes qui se succèdent vont toujours dans le même sens plus de cotisations moins de droits .Les actifs et retraités du privé sont confrontés aux mêmes difficultés donc même combat .POURQUOI les retraités du privé seraient les seuls à subir l'incurie de nos gouvernants et des syndicats ? Sommes nous responsables de la crise économique ? de l'évolution démographique ?...Des mouvements pourraient être organisés dans les grandes villes ? Mais le combat s'il s'organise sera difficile mais forcément positif pour le privé . Qu'en pensez vous ?
a écrit le 08/03/2013 à 23:44 :
Ça va nous soulager alors.
a écrit le 08/03/2013 à 18:59 :
Ancien 68tard dans mon entreprise a l' époque nous avons rien eut a cause des syndicats.Aujourd'hui ce sont les memes qui vont maitre les retraités au pilori en acceptant la baisse de notre retaite chèrement acquis.Début de travail a 14 ans 45 voire 50 heures par semaine 43 ans de cotisations Merci la gauche.
Réponse de le 10/03/2013 à 7:54 :
Nous savons que nous ne pouvons compter que sur nous .Pourquoi acceptons nous ces décisions ? A nous de nous prendre en charge . Grâce à internet on pourrait se mettre d'accord sur des regroupements dans les principales villes . Qu'en pensez vous ?
Réponse de le 19/04/2013 à 9:38 :
je suis tout à fait d'accord qu'attendons-nous unissons nous
a écrit le 08/03/2013 à 18:26 :
Ce n'est pas grave .... car avec ce gouvernement il n'y aura bientôt plus rien dans les caisses !
Réponse de le 02/07/2013 à 18:39 :
C'est evident elle etait presque vide avant la droite c'etait servi au passage
a écrit le 08/03/2013 à 18:23 :
le gouvernement n'est aucunement responsable de cette affaire dans les négo mais plutôt le medef et puis 1% d'augmentation des retraites est toujours mieux que les 0 % d'augmentation salariale que nous avons nous dans le privé depuis 5 ans !!!!
Réponse de le 09/03/2013 à 19:57 :
Les réformes antérieures ce sont toujours faites sur le dos des salariés du privé (privé prise en compte pour son calcul des 25 meilleures années, 6 derniers mois pour le public). Depuis 1993, réforme Balladur, l'Indexation de revalorisation des pensions du privé se fait non plus sur l?augmentation des salaires mais sur l?inflation des prix et l'on veut maintenant carrément déindexer nos retraites !

A ce jour les Syndicats du Public font tout pour être les seuls à mener la barque de la réforme des retraites 2013. On ne peut attendre des Syndicats du Public qu'ils nous défendent, alors qu'ils n'ont que leurs intérêts en tête.

Rien que ces dernières semaines, quand le Gouvernement a décidé de geler les retraites complémentaires, qu'ont fait les Syndicats Gestionnaires de nos Caisses ?... Rien, ils ont signé l'accord et condamné des millions de retraités à voir leur retraite baisser par rapport au coût de la vie.

"La situation financière des caisses de retraite exige des efforts? Mais ils ne doivent pas reposer sur les seuls retraités du privé, alors que les régimes spéciaux du public seraient maintenus !
Le slogan « le privé paiera » est décidément en vogue ! Le Medef propose de ne plus indexer sur l?inflation les pensions servies par les caisses de retraite complémentaire du privé (Agirc et Arrco). Une telle mesure, prolongée sur 5 ans, aurait évidemment des conséquences sur le niveau de vie des retraités concernés. (1)

Bercy regarde ces suggestions avec beaucoup d?intérêt et le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, a laissé entendre que la mesure pourrait aussi s?appliquer au régime de base des salariés du privé (Cnav).

Certes, la situation périlleuse des caisses (pas seulement complémentaires?), conséquence de leur gestion calamiteuse, commande de faire des économies. Mais les retraités du privé, une fois de plus dans le collimateur, ont déjà vu leurs pensions subir une érosion sensible au cours des 15 dernières années (2). Il ne faudrait pas qu?ils soient encore une fois les seuls à faire des sacrifices, comme cela s?est trop souvent vu par le passé.
Ils ne comprendraient sûrement pas que l?Etat leur demande de se serrer une fois de plus la ceinture, tout en continuant de garantir totalement le niveau des pensions (75 % de la moyenne des 6 derniers mois de traitement) de ses propres agents, fonctionnaires et bénéficiaires des régimes spéciaux.
C?est ce qui différencie ce qu?on appelle, dans le jargon des retraites, un régime « à prestations définies » (comme celui du secteur public) d?un régime à « cotisations définies » (celui du secteur privé). Dans le premier cas, c?est le niveau des pensions qui est garanti ; dans le deuxième, c?est seulement celui des cotisations qui est fixé. Cherchez l?injustice?

La vigilance s?impose donc. Les efforts ne peuvent pas être demandés toujours aux mêmes, au risque de créer deux catégories de citoyens : les payés du publics et les payants du privés, au mépris du principe d?équité entre les retraités, qui est pourtant inscrit dans la loi, au c?ur même du code de la Sécurité sociale (art. L 161-17 A)".

a écrit le 08/03/2013 à 18:20 :
John Galt. Seriez-vous jaloux d'un voisin ou d'un tonton qui serait retraité ?
Réponse de le 10/03/2013 à 8:05 :
Pensez vous réellement que cela se situe à ce niveau ? Tout simplement les retraités comparent les différents régimes et ils savent tous que des disparités criantes existent . Là , avec cette désindexation partielle on ne touchera que le privé . POURQUOI ? y a t- il une explication acceptable ?
a écrit le 08/03/2013 à 18:04 :
@john galt. En découvrant le penseur que vous êtes je ne suis plus étonné que tant de gens soient favorables aux mariages homos.
a écrit le 08/03/2013 à 15:38 :
y'en a marre de ce gouvernement tout mou!il n'a qu'a imposer une hausse des cotisations,si les partenaires sociaux essayent de gagner du temps.je rappelle qu'avec tous les chomeurs(vrais et faux)les cotisations retraite ne rentrent plus et que notre système de retraites se meurt!
Réponse de le 08/03/2013 à 16:59 :
Qui dit hausse des cotisations dit soit baisse de pouvoir d'achat des salariés soit hausse des charges de l'employeur (et on repart sur le problème de la compétitivité des entreprises)...
Pourquoi faire porter toujours plus de charges aux salariés actuels (et augmenter la dette pour chacun dans le futur) ?
Réponse de le 08/03/2013 à 17:52 :
Absolument contre uen hausse des cotisations. elles sont déjà très lourdes en regard de ce que nous pouvons espérer en retirer le moment veu (à 70 ans au rythme où vont les choses).
Réponse de le 09/03/2013 à 9:04 :
@ retraité ratp, vous en loupez pas une pourtant je vous l'ai dis et redis vôtre retraite va vous êtres versé chaque mois, jusqu'à la fin de vôtre vie, mais en ce qui concerne l'ouvrier français je commence à en douter sérieusement car ils sauront les premiers qui vont payés pour les actifs, alors pour est de ce qui est de vôtre retraite avant de voir que l'état baisse vos revenus mensuel en baisse il y à encore une sacrée marge.
a écrit le 08/03/2013 à 14:59 :
Les retraites étaient établies en fonction des cotisations. Si il faut constamment partager, partager, ben ce n'est pas la peine de se casser le c.. (la tête) à bosser pour faire avancer son salaire.
Réponse de le 08/03/2013 à 16:06 :
@ les pique sous : ERREUR, la retraite est une assurance, pas une rente, ce qui signifie qu'elle doit s'ajuster en fonction des rentrées dans le système. Hors, vous, les boomers jouisseurs, ne voulez surtout pas que l'on touche à vos pensions mais acceptez bien volontiers que les jeunes actifs se fassent saigner et vous paient des loyers abracadabrantesques. Les pique-sous, c'est vous.
Réponse de le 08/03/2013 à 16:26 :
ras la casquette de vous entendre pleurer et vous en prendre aux boomers!!!!! vos parents ont dû ou en font peut être partie!!! vous ne voulez plus travailler les "jeunes"mon dentiste me disait pas plus tard qu'hier, qu'il lui était impossible de trouver un remplaçant car ils veulent (vous les jeunes) avoir leurs vacances (skis obligent) avant de signer tout contrat!!!et ne croyez pas que tous les "boomers" ont une retraite mirobolante et vacances à l'étranger même en ayant cotisé 42 ans et pas les 35 heures, ni la cinquième semaine de congés payés!!! de plus, voilà des années que l'on parle de ce problème, alors qu'ils soient de gauche ou de droite les politiques n'ont jamais voulu prendre le problème à bras le corps!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 08/03/2013 à 16:38 :
@ conchita : la 5ème semaine de congés payés date de 1982, donc si des individus nés entre 1946 et 1959 ne l'ont pas connu, c'est qu'ils n'ont pas dû travailler bien longtemps...
J'ajoute que votre cas particulier ne fait pas un cas général.
Réponse de le 08/03/2013 à 16:52 :
@ john galt: +1, pour une fois, je comprend ce que vous écrivez ! Soit la retraite est par capitalisation et l'actif choisit son profil de placement (peu risqué avec faible rendement ou risqué avec possibilité de rendement plus élevé et possibilité de pertes), soit la retraite et par répartition et l'on tombe dans le système de l'assurance qui s'équilibre en fonction des rentrées (idem primes/risques des assurances dommages). Le système suédois est un exemple a suivre en étant équilibré et en panachant répartition et capitalisation. Il n'y a rien de scandaleux à ce que des pensions baissent quand le système est déficitaire (nombre de bénéficiaires en hausse et/ou recettes en baisse).
Réponse de le 08/03/2013 à 17:09 :
@ DerRichter : +1, c'est effarant de constater la mauvaise foi des certains commentaires sur la durée hebdomadaire du travail et le durée des congés payés. Heureusement qu'il y a les stats de l'INSEE pour remettre les boomers 68tards en place !
Réponse de le 08/03/2013 à 17:16 :
faites pas attention, le JG , c'est une plaie, il doit être payé pour sortir des fadaises, les 3/4 du temps sur le forum..et puis, alors il a une véritable aversion pour les personnes âgées, en l'occurence , les retraités..S'il a ses parents, je LES PLAINS, avec un élément de fils pareil! pas un kdo le mec !
Réponse de le 08/03/2013 à 17:20 :
ahah! l'INSEE, vous leur faites confiance?? 2eme chose, vous savez ce qu'ils vous disent les 68ards,? la décence ici, m'interdit tout commentaire un peu "hot", mais je vous souhaite d'en BAVER, autant que ce que nous en avons bavé, nous! ni plu, ni moins, mon pote !
Réponse de le 08/03/2013 à 17:44 :
Mais Conchita, les jeunes ont bien compris que votre système pourri ne leur profitera pas alors ils profitent maintenant, ne vous en déplaisent. C'est le monde tel que vous nous le laissez. On redistribue une très garnde partie de notre salaire pour vous subventionner alors que les conditions de travail sont plus précaires et moins rémunératrices qu'avant.
Réponse de le 08/03/2013 à 17:55 :
@John Galt. Vous avez l'air de vous y connaître, peut être êtes-vous prof (ou simplet) d'économie dans un lycée professionnel. La retraite n'a pas à être qualifiée par des définitions de petits bouquins. J'ai cotisé beaucoup, on me disait ça vous fera une retraite de ... (permettez-moi de ne pas vous dire combien) et il me manque aux jours d'aujourd'hui 460 euros par mois. Ben savez-vous Monsieur, je vous souhaite la même chose. En ce qui concerne les pique-sous permettez moi de vous dire que le jour de la distribution vous avez du aller au rab.
Réponse de le 08/03/2013 à 18:13 :
Je confirme, derrière JG (alias il cavaliere, héhé, papy ponzy et mamy madoff et d'autres pseudo) se cache un obsessionnel de choc qui passe littéralement sa vie du à écrire du matin au soir des déluges de message sur les forum de la Tribune (et peut-être sur d'autres). Il hait tout particulièrement : les propriétaires de leur appartement ou de leur maison, les vieux (qu'il appelle les "papy boomers") qu'il accuse de tous les maux, il pense que les 68ards et les trente glorieuses l'ont dépouillé. Il adore parler de l'étranger (Allemagne, Japon, Espagne, Suède, Irlande, Norvège, US). Il se répond fréquemment à lui-même, parfois avec mention d'un "depuis mon iphone". Sous les articles traitant de l'immobilier, au moins trois messages sur quatre sont les rédigés par lui. Il adore faire des calculs et hypothèses pour "démontrer" la "vérité". On reconnaît ses expressions favorites : la fête est finie, game over, papy boomer, boomer, les jeunes, bulle, bulle immobilière, winner, looser, ponzy, winner du ponzy immobilier, crédit au taquet. Il prédit toujours des apocalypses, notamment fiscales, et adore les références culturelles pauvres, de type "Titanic". Il s'invente souvent une histoire : qu'il est un retraité de 57 ans avec une retraite de 5000 euro, qu'il est un jeune qui va partir en Allemagne. Vu le style d'écriture, les références, cet incroyable troll n'est probablement pas jeune.
Réponse de le 08/03/2013 à 18:39 :
tout à fait d'accord avec vous !!!née en 1946, nous allions à vélo même si nous avions le horaires 2/8 et n'avions pas de crèches, ni d'aides qu'ont les jeunes parents actuels, tant mieux pour eux car contrairement , à certains commentaires je suis pour la solidarité!!!et ma retraite même si elle n'atteint pas une somme élevée, je suis d'accord pour un prélèvement au prorata de celle-ci!!!!!
a écrit le 08/03/2013 à 14:38 :
dehors cette gauche de fonctionnaires.... INJUSTE A.... VOMIR...
a écrit le 08/03/2013 à 14:36 :
Enormes frais de gestion ARRCO - AGIRC en % : il faudrait peut-être commencer par là, malgré l'informatisation, ils ne baissent pas avec un personnel pléthorique, des immeubles dans les beaux quartiers, etc. On ne leur confierait pas nos économies alors qu'on n'a pas le choix pour nos retraites et qu'ils font ce qu'il veulent avec nos cotisations.
a écrit le 08/03/2013 à 14:14 :
Non pas la désindexation, la baisse des retraites est programmée.
Merci les syndicalistes? mais n'est ce pas vous qui avez transféré vers les caisses d'entreprise comme la Poste des fonds appartenant aux caisses du privé ? Restituez nous ces sommes.
a écrit le 08/03/2013 à 13:56 :
Oui, c'est vrai, Simplet, seulement si le gouvernement avait eu le courage de positionner l'age de départ en retraite à 65 ans tout de suite car il y a le feu, au lieu de continuer à maintenir et élargir à 60 ans, les regimes complémentaires se seraient alignés et donc renfloués ainsi que le régime général (c'est vrai pour les gouvernements de droite,qui ne l'ont pas fait pendant des annéees ,et de gauche).Il faudrait également avoir le courage d'empecher les licenciements des seniors, pour qu'ils puissent travailler jusqu'a 65 ans.
Il en va de meme pour l'alignement des régimes spéciaux et fonctionnaires sur le régime général, pourquoi tant de différence (calcul sur les 6 derniers mois contre 25 dernieres annees), et faire cotiser tout ce monde au meme régime avec les meme règles.
De plus, le gouvernement attend que les régimes complémentaires donc les syndicats désindexent les retraites pour faire pareil avec le régime général. Courage passez devant!
Que de temps perdu.
Réponse de le 08/03/2013 à 15:00 :
Mr "ça suffit", il y aurait tellement à faire, revoir, aplanir, faucher carrément au raz des paquerettes et TOUT refaire, que ce pauvre gouvernement, pris d'une angoisses si grande, pris d'un courage sans nom et d'une combativité sans égale, préfère vite fait , bien fait, des petites réformettes empreintes de grande injustice, d'idées de nouvelles taxes, sans chercher plus loin, oui, il préfère les emplâtres aus grandes et justes réformes, c'est comme ça, et rien ne changera en ce bas monde.....Misère !!
a écrit le 08/03/2013 à 13:25 :
Bonne décision mais il faut aller plus loin. Enfin un gouvernement ayant un peu de courage et qui s'attaque au vrai problème de ce pays : les retraités baby-boomer aisés. Il ne faut pas toucher au minimum vieillesse ni aux petites retraites voire même les revaloriser.
Par contre, tous les retraités touchant une retraite de nabab (et j'en connais un paquet dans mon entourage proche) doivent participer à l'effort pour rembourser la dette avec laquelle ils se sont bien engraissées pendant les "trentes spolieuses"
Réponse de le 08/03/2013 à 14:01 :
Dommage que les retraites des fonctionnaires ne soient pas diminuées de 15%, que leurs retraites ne soient pas alignées sur celles du privé c' est a dire les 25 meilleures années, qu' ils bénéficient toujours de 75% de leur dernier salaire à leur retraite, et que les élus, ministres, députés, sénateurs soient si nombreux et si planqués avec leurs retraites spéciales !!!!!!!!
Réponse de le 08/03/2013 à 15:43 :
Et allez revoilà l'autre mulet avec son histoire de retraites de nabab et qui en connaît un paquet dans son entourage etc...Il a oublié de nous coller son histoire de camping cars et de cures de thalasso, il faiblit le mulet il faiblit.
Réponse de le 08/03/2013 à 15:53 :
@ ppa3775am : les retraites des fonctionnaires sont établies sur les 6 derniers mois de traitement brut, pas 6 mois de salaire net, halte à la propagande !
Réponse de le 08/03/2013 à 17:35 :
ah!ah!hi!hi ce J Galt, il est poilant !! à force de le lire, j'en ai mal aux cotes , qu'est ce qu'il distribue aux 68 ards! punaise, gratos en plus !
Réponse de le 09/03/2013 à 9:13 :
@ john galt, voilà le week-end reposez vous et plonger vous dans vos pseudo-livres d'économie et de philosophie, car qu'est-ce que vos commentaires sont barbant, chez john galt on rase gratis, vous acceptez les rendez-vous quand on veut se faire couper les cheveux ou se les faire rasez, je pense que pour vous la 2 e option serait plus adapté, sur ce bon week-end qui que vous soyez.
a écrit le 08/03/2013 à 13:18 :
Des commentaires mensongers qui comparent les 25 ans de prise en compte par le régime de base et les 6 derniers mois des fonctionnaires. Idem pour la comparaison 50% du privé vs 75% du secteur public. Dans les 2 cas, les "commentateurs" oublient d'intégrer les retraites complémentaires, qui n'existent pas dans le public et qui représentent souvent plus du double de la retraite de base sécu (plafonnée à 50% du plafond sécu).Cette malhonnêteté intellectuelle est bien représentative d'une certaine génération (68) dont on commence à mesurer les dégâts (cf affaire de l'Ecole en bateau). Signé un cadre du secteur privé né en 54.
Réponse de le 08/03/2013 à 14:05 :
Le montant de la complémentaire est calculé en points accumulés sur toute la carrière. Il dépend donc du profil de la carrière, et est significatif que si le salaire brut est largement supérieur au plafond annuel de la sécu (36500 en 2012) . Au contraire de la fonction publique, il ne suffit pas de terminer sa carrière avec un très haut salaire pour obtenir une complémentaire intéressante, mais il faut aussi que les années précédentes aient été bonnes, sinon le total de point accumulé est faible. Un cadre qui a eu une carrière moyenne, et qui termine avec une super promotion, aura une retraite très moyenne.
Pour info, avec un salaire brut de 60000, en 2012 on accumule 700 points en AGIRC, soit 700*,43= 300 EUROS par an
a écrit le 08/03/2013 à 11:55 :
C'est marrant tous ces commentaires de beaufs qui râlent contre le gouvernement alors qu'il s'agit de négociations entre partenaires sociaux (Medef, syndicats) pour la gestion d'organismes paritaires ARRCO AGIRC. La décision de non indexation aurait été la même sous un gouvernement de droite. NB: je ne vote pas à gauche.
Réponse de le 08/03/2013 à 12:43 :
@Simplet. Ah oui je vois et vous vous sentez représenté par ces organismes syndicaux.
a écrit le 08/03/2013 à 11:45 :
augmentation du reste à charge pour une pension en maison de retraite pour 2013 : +2,3%, augmentation de 0,3% de l'impot sur la retraite, maintenant, la desindexation des pensions du regime complémentaire, demain augmentation de la CSG, suppression des 10% sur l'impot...Comment payer une maison de retraite à 1857 euros avec une pension de 1100 euros et tout cela en plus?
Cela commence à faire beaucoup pour un gouvernement de gauche, nous les voyons à l'oeuvre les grands socialistes, incapables et nocifs, et en plus ils veulent faire quelque chose pour la dépendance, avec quoi? une taxe de plus?...attendons nous à pire!
Réponse de le 08/03/2013 à 12:32 :
@ ça suffit ++++
Réponse de le 08/03/2013 à 15:57 :
@ çasuffit : les maisons de retraite sont en bulle. Simple, elles ont aligné leurs prétentions sur les vôtres lorsque vous revendez 500 000 euros vos maisons (épaves thermiques conviendrait mieux) achetées 500 000 francs en 1985 à de jeunes actifs sans espoir de lendemains meilleurs.
Pour les babyboomers, la fête est finie B-]
Réponse de le 08/03/2013 à 17:28 :
hé!hé c'est bien ce que je dis! JOHN GALT, une HAINE FEROCE envers les personnes agées! ses parents sont plus qu'à plaindre, s'il a la chance de les avoir encore(moins pour eux, en attendant !!), parce qu'un mec avec une personnalité pareille : à VOMIR!, on peut pas trouver autre chose, meme en essayant de rester charitable! voyez tous ces commentaires, ils sont TOUS identiques : la haine transparait dans presque tous ...
a écrit le 08/03/2013 à 11:37 :
Ouf, le régime "spécial" de retraite des députés (et sénateurs) n'est pas touché, 1500 ? pour un mandat de 5 ans, et 4500 ? pour 3 mandats, maximum mais tant pis, mais ils conservent ce régime. Maintenant, au moins, ils vont pouvoir voter sereinement la baisse des retraites du privé, quel soulagement pour eux !
Réponse de le 08/03/2013 à 12:37 :
MARRE, Marre, Marre!!! FRANCAIS! bougez vous , Réagissez de grâce !! on va être plumés jusqu'au trognon !! ça va être de plus en plus dur! qu'est ce que vous attendez ??? !!!!!
Réponse de le 08/03/2013 à 15:22 :
On est derrière vous, donnez nous les coordonnées de votre manif !
a écrit le 08/03/2013 à 11:27 :
ça sent vraiment vraiment mauvais !
a écrit le 08/03/2013 à 11:19 :
Il y a plus de personnes qui expriment leur colère sur le net ou dans les discutions de bar que dans des manifestations, c'est vrai qu'on est si bien au chaud à critiquer ceux qui prennent leur destin en main en manifestant leur mécontentement. J'en entends déjà qui disent "de toute façon de manifester ça ne changera rien"!
Alors, ne faites rien braves gens mais taisez-vous ça nous fera des vacance.
Réponse de le 08/03/2013 à 11:34 :
c'est bien ce que je disais dans un com tantôt ! très colèriques devant l'écran, mais personne à gueuler dans la rue! il y a des moments, ou le Français, même, est dramatiquement décevant.... !! (face aux non réactions, le gouvernement et ses sbires ont bien raison de profiter à souhait, non ? )
Réponse de le 08/03/2013 à 11:38 :
@gus. Les gens qui rouspètent ne sont pas des dégonflés. Les Anglais ont pris le contrôle de l'Inde avec 1000 hommes paraît-il. Simplement parce-ils avaient des chefs. Si nous avions un La Fayette pour nous diriger l'été serait chaud. Vous voulez faire un appel à la manif, ok ou quand comment ?
Réponse de le 08/03/2013 à 11:42 :
Personnellement, j'ai manifesté 7 fois en 2011 pour la réforme des retraites et je suivais le cortège d'un syndicat qui est en train de me trahir actuellement, alors manifester encore pour servir de marche-pied à ceux qui actuellement me trahissent, Non merci ! De plus beaucoup de gens touchés par ces décisions infâmes sont des gens âgés et trop faibles pour défiler sur une longue distance...
Réponse de le 08/03/2013 à 12:38 :
@bordeaux. Bravo vous êtes un bon bordeaux. Le problème c'est que nous ne sommes pas fédérés par les bons généraux.
Réponse de le 08/03/2013 à 12:41 :
vous avez bien raison, ainsi que Bordeaux, il nous manque un chef, c'est ça le problème ! parce que le cortège des syndicats, je l'ai suivi aussi, mais je ne considère plus leurs têtes comme crédibles, alors, on fait quoi..attendre 2014?!
Réponse de le 08/03/2013 à 13:14 :
Organisez des manifs avec déambulateurs ! Les retraités du secteur public et les anciens syndicalistes sont entrainés...
Réponse de le 08/03/2013 à 13:27 :
En réponse à se taire jamais :
Déjà quand il y appel à manifestation.
Le 5 mars manifestation interprofessionnelle à Orléans contre les coups bas du Medef de la CFDT et du gouvernement, environ 1000 personnes dans la rue contre la destruction des acquis sociaux, vous admettrez que ça ne fait pas beaucoup . Vous comprendrez que j'aie un peu les boules, non ?
a écrit le 08/03/2013 à 11:16 :
c'est si simple de taper sur les retraités du regime général ! Pour la caisse cadre cela avait déjà été minoré il y a deux ans . Avec le 0.3 % sur les impots + le coef qui reste stable + la
CSG qui va monter ; à force cela fait beaucoup . Par contre rien sur les retraites de la fonction public . . . Il faudra réagire par les bulletins de vote et ce dés 2014 .
Réponse de le 08/03/2013 à 11:32 :
Ca ne vous pose pas de problèmes de regarder dans l'assiette du voisin ? on m'a toujours dit, pour défendre tes droits, sois responsable et ne dénigre pas ton semblable.
a écrit le 08/03/2013 à 11:16 :
honte a eux, ils s'attaquent a ceux qui ont connu les quarante heures et plus !! c'est plus facile que de s'en prendre aux financiers qui ont mis et continuent a mettre le monde a genou
et nos députés et sénateurs se révoltent contre le cumul des mandats
Réponse de le 08/03/2013 à 12:04 :
plus JAMAIS je ne voterai ...pour la gauche CAVIARS .et tout ses ponctionnaires et sont arméede fonctionnaires a quand la revolte un mai 2013 est urgent sans les syndicats protecteurs des fonctionnaires
Réponse de le 08/03/2013 à 12:43 :
de même !! +++++++++
a écrit le 08/03/2013 à 11:15 :
A force de plonger la galetouse dans la soupe il n'y en aura plus. Alors bandes d'incapables faites ce pour quoi les gens vous on élu gagnez du pognon pour votre pays au lieu d'en claquer sa substance.
a écrit le 08/03/2013 à 11:13 :
Les régimes spéciaux (régimes très favorisés) de retraite ont siphonné les régimes généraux. Il faut impérativement les exclure des régimes généraux pour que chacun y retrouve son compte.
Réponse de le 08/03/2013 à 11:28 :
c'est exactement le fond du problème !!!
a écrit le 08/03/2013 à 11:11 :
Ce sont bien les syndicats qui signent . Ils ne sont pas obligés
Réponse de le 08/03/2013 à 12:05 :
oui a vomir
a écrit le 08/03/2013 à 11:05 :
On a casqué pour ces retraites et elles sont déjà énormément réduites en regard de ce qu'il nous fut promis.Tous ces BONS A RIEN qui nous dirigent depuis 35 ans ne font que nous ruiner volontairement au profit de la mondialisation, des organismes financiers et au nom d'une idéologie stupide qui nous montre les priorités qu'ils estiment nécessaires pour leur société de rêves et de délices. Eux sont structurés pour fiche le bordel, nous pas pour agir voila bien le problème, si non le gros aurait déjà perdu son bide.
Réponse de le 08/03/2013 à 11:30 :
oui, A VOMIR ! en effet +++ un !
Réponse de le 08/03/2013 à 16:00 :
L'assurance retraite est une assurance, pas une rente.
Si pas suffisamment de cotisants pour vos prétentions, donc pas assez de rentrées, alors il faut diminuer les sorties (vos pensions). Basique et aisé à comprendre, sauf pour les vieux boomers joueurs de belote.
Réponse de le 08/03/2013 à 17:36 :
@john galt Vous semblez bien informé, cela doit être la science fiction. Nonobstant si les sorties sont trop importantes il y a plusieurs solutions dont semble-il les vôtres : diminuer les versements, augmenter les taux de cotisations, allonger le nombre d'années de cotisation, traire, traire, traire jusqu?à ce que la vache si maigre devenue ne soit plus taxable et meure. Il y a peut être une autre solution qui semble passer au dessus de votre tête comme un ovni c'est d'augmenter la compétitivité du pays et des entreprises afin que nos caisses de retraites redeviennent riches comme elles l'étaient grâce aux mecs qui bossaient dur et j'en fus. Pas grâce à vous semble t'il.
a écrit le 08/03/2013 à 10:58 :
Haro sur les décisions concernant les retraites du privé. Car il y a beaucoup d'argent gaspillé dans le public mais on en parle pas.
1° On dégraisse le millefeuille des employés du public et on n'attribue pas de retraite après deux mandats pour les parlementaires ( 41 années comme tout le monde et calculées sur les 25 années)
2° On supprime les régimes spéciaux
3° On installe les mêmes règles d'attribution du privé dans le public.
4° On Supprime les augmentations automatiques à l'ancienneté dans le public.
5° J'invite le patronat du privé à se retirer des caisses classiques (ARRCO et AGIRC) et créer des caisses indépendantes gérées hors syndicats.
6° J'invite les citoyens qui travaillent dans le privé de se souvenir de cette duperie lors des prochaines élections.
Réponse de le 08/03/2013 à 11:29 :
j'ai apprécié votre commentaire, mais j'ai surtout relevé la dernière phrase " j'invite les citoyens qui travaillent dans le privé de se souvenir de cette duperie los des prochaines élections"! je peux vous assurer que pas plus loin que 2014, je m'en vais faire ce qu'il faut, si je puis dire, car je n'ai plus beaucoup confiance dans le vote, hélas! et je pense ne pas être le seul dans mes connaissances, on verra bien , mais pour ma part, je n'ai pas comme la moitié des Français : une mémoire de poisson rouge ! Merci
Réponse de le 08/03/2013 à 16:02 :
Et on a les c*uilles, lorsque l'on est commerçant anti-fonctionnaire, de se priver d'un marché de 5.2 millions de consommateurs en refusant de vendre ses productions aux agents publics.

Ah, on me souffle que nombre d'entre vous semblent soudainement privé d'attributs masculins...
a écrit le 08/03/2013 à 10:56 :
la désindexation est la trahison la plus grande que ce pseudo gouvernement de gauche aura faite car elle touche de modestes retraités dans sa majorité qui auront encore plus de mal à payer leur maison de retraite.
On utilise les syndicats pour commettre ce vil forfait, des traitres eux aussi repus par leurs grasses réunions. C'est abject !
a écrit le 08/03/2013 à 10:53 :
tout ça va finir comme un soufflé, comme à chaque fois, ils se reveilleront qd il sera trop tard
a écrit le 08/03/2013 à 10:42 :
Il faut taper dans les retraites spécifiques qui se servent dans les retraites du privé. Regarder la retraite de la SNCF et RATP par manque de cotisant vient se servir dans les retraites des salariés du privé alors que cette caste de nababs par à 50 ans en fin d'activité. Scandaleux !
a écrit le 08/03/2013 à 10:42 :
Et bien, il vaut mieux qu'il n'y ait pas d'accord !
a écrit le 08/03/2013 à 10:42 :
j'ai travaillé 51 ans,donc en cas de ponction,on doit tenir compte de la durée des cotisations et du temps de travail avant de ponctionner les retraites suivant leur montant.Moi,je ne suis pas d'accord pour que l'on ponctionne la mienne.
Réponse de le 08/03/2013 à 11:11 :
PAS D'ACCORD, on ponctionne plus rien on fait le boulot d'un gouvernement qui aime et veut élever son pays au lieu de le bousiller. IL y a de l'argent à récupérer par une gestion productive. Qu'ils ponctionnent leur gabegie et ferment leur moulins à conneries.
a écrit le 08/03/2013 à 10:42 :
ils veule la revolution
Réponse de le 08/03/2013 à 11:24 :
Et qui va la faire la révolution ? Vous ?
Réponse de le 08/03/2013 à 11:39 :
pas la révolution de l'orthographe en tout cas....
Réponse de le 08/03/2013 à 12:13 :
encore un prof rien a faire de l orthographe .......que le mot egalite soit respecte dans ce pays
a écrit le 08/03/2013 à 10:38 :
Il s'agit d'une perte extrêmement lourde dans le temps, comme la désindexation des retraites sur les salaires (petite cause .... grands effets).
En toute logique, on devrait également indexer le prix des maisons de retraites sur l'évolution du montant des retraites.
a écrit le 08/03/2013 à 10:34 :
les régimes spéciaux sauves ........grand succès pour les protèges .....injustice pour les exposes égal une gauche égoïste les promesses de notre president ??????
a écrit le 08/03/2013 à 10:22 :
Ils n'ont qu'à dégraisser le "millefeuille" pour trouver le fric...mais ce n'est même plus la peine de discuter, il faut de l'ACTION!!!, sinon rien ne changera..
Réponse de le 08/03/2013 à 11:06 :
Il est temps de faire un nouveau MAI 68 EN 2013,il prennent l'argent ou il ne nous promettaient pas de le prendre,pauvre gauche, il est temps de se révolter!!! pour les balancer
Réponse de le 08/03/2013 à 11:17 :
Oui au sprint le gros.
Réponse de le 08/03/2013 à 16:04 :
@ danibri : non, pas de nouveau mai 68, vous les boomers avaient déjà suffisamment joui pendant les 30 glorieuses en vous votant moult augmentations, privilèges, retraite à 60 ans, dette monstrueuse sans jamais penser à l'avenir des jeunes générations.
Ne parlons pas de votre rente immobilière qui prive l'économie productive de milliards d'investissements, ce serait juste indécent.
Réponse de le 08/03/2013 à 17:03 :
Ce serait intéressant d'avoir les statistiques sur les bénéficiaires des lois Méhaignerie, Quilès-Méhaignerie et « Super Quilès, Scellier, Scellier social ou Bouvard, Borloo, Malraux et j'en oublie! Combien de milliards cela a coûté au contribuable depuis 1986 (1986 c'est l'age d'un 86tard en capacité d'investissement hors résidence principale) et qui en a profité ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :