Réforme des retraites : Ayrault annonce la couleur

 |   |  1391  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
En réponse à Jean-François Copé (UMP), porteur d'une motion de censure contre le gouvernement, le Premier ministre a dressé le bilan de son action depuis son arrivée à Matignon. Déclarant "savoir où il allait et comment le faire", il énumère toutes les réformes sociales, fiscales et industrielles engagées". Il a rappelé que l'objectif du déficit zéro serait tenu pour 2017. Le locataire de Matignon s'est livré à peu d'annonces mais il a confirmé que la concertation sur la réforme des retraites débuterait cet été et que "chacun devra fournir des efforts"...

Et la majorité socialiste dut faire face à sa première motion de censure... Ce mercredi 20 mars, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault est monté au combat à l'Assemblée nationale pour défendre son action face au président de l'UMP, Jean-François Copé, dont le parti avait déposé une motion de censure contre la politique économique du gouvernement... Une initiative d'ailleurs contestée par François Fillon qui aurait préféré que cette arme (utilisable trois fois par session parlementaire), soit utilisée plus tard, en juin, à l'occasion de la présentation par la France à Bruxelles de son plan de redressement...

Quoi qu'il en soit, l'UMP votera cette motion de censure, même si elle n'a aucune chance d'aboutir, faute de majorité, à renverser le gouvernement. Mais il s'agissait là pour Jean-François Copé de se refaire une santé en fustigeant la politique « catastrophique » menée par le gouvernement Ayrault. Côté socialiste, le porte-parole des députés PS, Thierry Mandon, inquiet de la situation politique actuelle, attendait de la part de Jean-Marc Ayrault un "discours d'un chef, d'un patron de majorité qui sait où il va, qui sait comment il le fait et par quels moyens y parvenir".
Le Premier ministre a -t-il rassuré sur ce point ? On verra les commentaires. En tout état de cause, dans sa réponse à Jean-François Copé, Jean-Marc Ayrault s'est voulu incisif et entièrement tourné vers « le redressement de la Nation »... Sans pouvoir s'empêcher de faire une petite leçon de moral au leader de l'UMP:  « A force d'entrainer le pays dans une vision négative de lui-même, ne jouez pas les étonnés de voir prospérer les démagogues... Quand chaque jour on concède un petit bout de nos valeurs, quand chaque jour on offre en pâture un petit morceau de dénigrement national, quand chaque jour on sème la peur... il ne faut pas s'étonner de récolter les fruits amers du populisme. La peur ce n'est pas un programme, c'est une paralysie ! »


Le "Je sais ou je vais" du Premier ministre

Sur le fond, le Premier ministre a voulu rassurer ses troupes en déclarant: " Je sais où je vais, je sais comment le faire, je sais ce que la France doit être au terme de ce quinquennat ». Et d'énumérer ses objectifs, qui, au demeurant, ne pourraient pas être reniés par un seul Premier ministre, toute couleur politique confondue : « un Etat désendetté qui soit respecté ; une fiscalité stable, mais plus juste ; une économie affermie par la réindustrialisation et par l'écologie ; des entreprises dont la compétitivité repose autant sur la montée en gamme, que sur la qualité du dialogue social ; des nouvelles sécurités pour le travail qui cassent la logique du chômage de masse et la précarité, et relancent la mobilité sociale et salariale ; une protection sociale assainie et plus juste ; une société responsabilisée et plus soudée qui fait vivre ses principes de laïcité et d'égalité des droits ; une jeunesse qui a la certitude d'avoir sa place et qui réveille chez tous l'envie du progrès... ».

Des comptes publics à l'équilibre en 2017

Il assuré que les comptes publics seront ramenés à l'équilibre en 2017. Et, déjà, il affirme que l'effort est en bonne voie puisque « la réduction de notre déficit structurel est sans précédent, elle représente 2% de la richesse nationale en 2013 ». Réfutant l'idée d'une austérité de gauche, le Premier ministre a tenu à rappeler « les grands programmes d'investissements qui vont produire la croissance : c'est le programme de transition écologique. C'est le plan numérique qui équipera tous les territoires en haut débit. C'est le Nouveau grand Paris qui va remodeler la région-capitale et bénéficiera à l'ensemble du pays. C'est la relance du logement abordable avec l'encadrement des loyers, la cession gratuite des terrains, le programme de 150 000 logements sociaux chaque année, et l'isolation thermique, mais aussi les ordonnances à venir, qui serviront exclusivement à nettoyer l'accumulation de normes et de réglementations bureaucratiques. C'est la refondation de l'école, qui s'attaque aux racines du décrochage de notre système éducatif. »


La lutte contre le chômage

Bien entendu, se sachant attendu sur ce point alors que la courbe du chômage n'en fini pas de grimper, Jean-Marc Ayrault a aussi tenu à rappeler les actions mises en ?uvres pour tenter de tenir l'objectif d'un inversement de la tendance pour la fin 2013 : « le pacte de compétitivité, les contrats de générations, les emplois d'avenir, la Banque publique d'investissement, la réforme bancaire, l'accord sur la sécurisation de l'emploi, et la réforme à venir de l'orientation et de la formation professionnelle ».
Soucieux de ne rien oublier dans cette véritable revue de détails de son action, le Premier ministre a enchainé sur ses réformes fiscales dont le but « était de rétablir l'équilibre entre le capital et le travail »... Saluant au passage le travail accompli par Jérôme Cahuzac.


Une réforme des retraites engagée avant avant l'été

Et, après ce bilan forcément positif, Jean-Marc Ayrault a énoncé les prochaines réformes - relevant davantage du sociétal que de l'économique - qui vont être mises en ?uvre dans les mois qui viennent : « Avant l'été, je vous soumettrai le projet de loi abrogeant le cumul des mandats, et puis, enfin, une loi contre les conflits d'intérêts. Vous débattrez également des modifications constitutionnelles, qui enracineront la démocratie sociale et l'indépendance de la justice dans notre Loi fondamentale ».
Mais, bien entendu, le locataire de Matignon n'a pas oublié les questions sociales, levant  très légèrement le voile sur le contenu de quelques réformes à venir. Il a, ainsi, salué les partenaires sociaux avec leur accord sur l'emploi du 11 janvier.

Pour lui, cette méthode basée sur la concertation et la négociation doit également fonctionner pour la réforme des retraites à venir : « Là-encore, la négociation a permis d'avancer avec un premier accord entre les partenaires sociaux sur les retraites complémentaires. Nous le savons tous, les colmatages d'urgence ne suffisent plus à endiguer la révolution démographique de l'espérance de vie. Pour sauver les principes solidaires du régime par répartition, il nous faut en réduire les injustices, et consolider le financement. C'est la discussion que le gouvernement ouvrira avec les partenaires sociaux avant l'été. Chacun devra fournir des efforts, mais nous appliquerons le même esprit de justice que celui qui nous a conduits à rétablir la retraite à 60 ans pour ceux qui ont travaillé tôt. Il en ira de même pour la branche famille, où l'universalité devra se concilier avec la justice pour résorber son déficit ».


Allocations familiales: le principe d'universalité confirmé mais...

Peut-être faut-il lire entre les lignes dans le passage de ce discours du Premier ministre. S'agissant des retraites, il semble laisser entendre que l'âge légal du départ à la retraite ne sera plus le même pour tous, notamment à travers une meilleure prise en compte du degré de pénibilité du travail. A suivre... Concernant la branche famille et plus particulièrement les allocation familiales, il laisse entendre que si le principe d'universalité sera préservé, il faudra le concilier avec l'esprit de « justice ». Un pas vers la solution préconisée par les députés Bapt et Terrasse qui consisterait à réduire de moitié les allocations familiales et à supprimer les aides pour la garde à domicile pour les ménages les plus aisés?
Enfin, après un couplet sur l'Europe, Jean-Marc Ayrault s'est offert une minute de plaisir politique en dressant le bilan des années Sarkozy : « Nul n'a oublié les 600 milliards de dettes supplémentaires, les 24 nouvelles taxes, le million de chômeurs en plus, l'industrie sinistrée, le commerce extérieur en déficit. La part de la dépense publique est passée de 52 % à plus de 56 % dans la richesse nationale. Vous avez affaibli la France »
A défaut de convaincre l'opposition sur sa politique, il aura peut-être rassuré sa majorité - qui lui a réservé une standing ovation - sur sa capacité à diriger l'action gouvernementale.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/03/2013 à 13:19 :
De toute façon, la variable qui va trinquer est le nombre de trimestres. Actuellement pour les nés après 1955, ce sont 166 trimestres qu'il faut, décote de 5% par trimestre manquant si l'on souhaite partir avec moins. Le nombre de trimestres va augmenter (je parie sur 1 par année à partir de l'an prochain), ce qui fait que pour avoir une retraite à minima, dans le système actuel, ce n'est pas l'âge de 60 ou 62 ans qui servira. Et vu les débuts de vie active difficiles (pour les moins diplômés), tardifs (pour les diplômés) et les carrières à trous (à part les fonctionnaires, plus de carrière unique et linéaire), la moyenne d'âge risque de se retrouver vers 65-67 ans. S'il y a encore des retraites sur le modèle actuel...
Réponse de le 12/05/2013 à 16:52 :
Mais bien sur,par démagogie l'âge de la retraite sera maintenu avec force à 60ans mais petit bémol il faudra avoir cotisé 170 voire plus pour être à taux plein!
Cherchez l'arnaque politicienne!
a écrit le 22/03/2013 à 19:05 :
a il sait ou il va droit dans le mur avec ytoutes ces reformes aussi absurdes les unes que les autres il faut faire des econnomies alors on embauches des fonctionnaires dans l'education 60000 alors qu'il en a qui sont payes sans avoir de poste et tout ces ministres (sinistres) 34 il y en avait 17 avant le senat qui ne sert a rien etbien d'autres postes qui brassent du vent
Réponse de le 26/03/2013 à 7:13 :
Le nombre de fonctionnaires n'augmente pas, il baisse dans une proportion plus forte que dans le prive. L'education nationale n'est pas tout.
Il y a 34 ministres car sarko et sa clique de faineants, on laisse une grosse ardoise et du boulot. Il faut bien ca pour tenter de remonter la pente. 34 ministres moins cher. ensemble , ils coutent moins cher que les 17 danseuses precedentes.
a écrit le 22/03/2013 à 9:10 :
la tribune pourrait-elle s'offrir un correcteur orthographique ?

ex : "leçon de moral" "le chômage n'en fini pas de grimper"
a écrit le 22/03/2013 à 1:05 :
La France jette l'argent par les fenêtres et on nous annonce qu'on va devoir faire des efforts pour en jeter encore plus pour couvrir les déficits de notre soit-disant protection sociale. On pique de l'argent dans la caisse des entreprises pour donner de l'argent pour avoir des enfants qu'on n'est pas capable d'éduquer puisque 20% d'entre eux sortent de l'école sans diplôme, qui par la suite n"auront pas d'emploi et devront attendre 5 ans de plus que les autres pour toucher une retraite de misère.On dépense 200 Mds ?/an pour bénéficier d'une bonne santé et vivre plus longtemps ce qui fait que 25% de la population est à la retraite, ce qui coûte 250 Mds ?/an pour donner beaucoup d'argent aux riches qui ont pu avoir une belle carrière et une misère aux pauvres qui, n'ayant pas d'emploi ont dût galérer toute leur vie. La durée de vie et donc les dépenses vont continuer à augmenter mais c'est ce système abracadabrantesque qu'on nous propose de défendre au prix injustifiable de dépense exorbitantes. C'est un acharnement thérapeutique dont les remèdes sont pires que le mal!
a écrit le 21/03/2013 à 21:36 :
vous taxer les plus grosses retraites
a écrit le 21/03/2013 à 20:16 :
C?est aujourd?hui clair, le léviathan est entrain de couler la société !
a écrit le 21/03/2013 à 20:11 :

Pour les retraites, le gouvernement doit expliquer qu?il n?existe pas de fonds. Cela aurait permis que les entreprises françaises appartiennent à la société et pas à l?étranger. Parce qu?ils vendent le pays en détruisant l?épargne des français ! Il faut aussi parler du déficit qui condamne le salaire des fonctionnaires : 133 milliards au budget 2013 de salaires et pensions pour un déficit en Janvier de 12 milliards. On va donc sur les 80 et même plus puisque l?activité plonge. Ça fait pas lourd au final ! On coule comme une pierre !
a écrit le 21/03/2013 à 20:01 :
Il faut demander des comptes précis car nous sommes maladministrés. On vole les retraites et on vole des vies ! Les politiques doivent s?expliquer sur l?éclatement de l?Europe du Sud. C?est plutôt grave puisque cela conduit à l?élimination d?une génération et à l?effondrement de l?économie européenne. Nous avons toujours un souci de compétitivité. Il faut aussi expliquer le déclin économique et l?état de sous investissement de notre administration. On parle d?un retard chronique de 400 milliards. Il faut expliquer le coût de l?éducation et les résultats désastreux qu?elle fournit à la société en particulier en matière de violences. Il faut expliquer les vraies fausses retraites et le déficit qui condamne le niveau de vie. Enfin, il faut expliquer que l?on condamne la libre entreprise puisque nous avons une désertification ! Il faut expliquer que la France n?exporte pas alors que l?Allemagne le fait ! Il faut expliquer l?augmentation continue du chômage et l?exclusion à vie de nombre de nos concitoyens ! Il faut expliquer les déremboursements de médicaments alors qu?on parle de gaspillages, il n?y a pas d?Etat qui dépense plus ! Nous avons là une administration fasciste que nous devons remettre sous contrôle démocratique. C?est un système qui vire à la tyrannie rouge par la violence orchestrée par une clique terroriste et corrompue. Les citoyens sont en grand péril ! Sus au voleurs de vie !
a écrit le 21/03/2013 à 19:04 :
les députés Bapt et Terrasse aurait préalablement été plus crédible s'ils avaient proposés d'abroger les privilèges des députés et sénateurs sur les retraites et de réduire drastiquement le coût des élus en réduisant leur nombre, leurs privilèges et le nombre de strates administratives.
mais le bon peuple payera pendant que la caste des élus et des hauts fonctionnaires se gave.
Et monsieur Ayrault parle de réduction des déficits structurels ! on attend qu'il touche aux frais de structure, car pou l'instant il a surtout augmenté les impôts ce qui ne réduit pas le déficit structurel !
Réponse de le 22/03/2013 à 11:37 :
Mais la structure est faite d'électeurs socialistes trop payés et inefficaces... On supprimera les politiques et la "structure" socialiste sera préservée (sans avoir plus rien à faire)...
a écrit le 21/03/2013 à 18:19 :
on devrait commencer par baisser les salaires des politiques, et donner le surplus aux caisses de retraites baisser au moins de 50% avec tous les avantages qu'ils ont ils sont encore gagnants? au lieu de taper toujours sur les mêmes,pauvre pauvre FRANCE LE BATEAU COULE?
a écrit le 21/03/2013 à 17:35 :
gouvernement à l'image du courrier que m'a envoyé le ministère de l'industrie: subventions et éxonerations de charges et d"impots multiples, à une condition, ne pas gagner d'argent.
Avec cette politique on fait du Darwin à l'envers, on tue ce qui marche et on préserve tout ce qui est foireux. Une sorte de suicide collectif!
Réponse de le 22/03/2013 à 11:37 :
Mais non ! c'est de la "justice sociale" : on nivelle par le bas
a écrit le 21/03/2013 à 17:07 :
La retraite, il faut savoir calculer, c?est un flux de 700 000 personnes par an ! Les démons de l?enfer sont à l??uvre au gouvernement ! Vous savez pas la meilleure ? Ils ont décrété la légalisation du crime ! Il parait que 80 000 peines de prison ne sont pas effectuées et la violence explose dans les écoles qui fabrique des illettrés, bien entendu. Nous avons là des démons qui haïssent l?humanité. C?est ainsi qu?ils détruisent notre économie. Voyez le vrai faux plan de compétitivité sur les robots, en réalité nous avons un sous investissement chronique de 30 milliards par an depuis des décennies. De la même manière les retraites sont virtuelles et les salaires du public que restera-t-il avec un déficit qui va grandir ! Quel est ce système barbare qui réduit les allocations et fait augmenter le chômage et fait fermer entreprises et usines ? Nous avons des bourreaux rouges qui persécutent la population et qui s?en fourrent plein les poches ! Nous avons un très fort consensus presque 9 français sur 10 pour un renforcement des peines et de la sécurité et que fait le diable du gouvernement ? L?inverse ! Nous avons une grave déviance totalisante du gouvernement qui institue la terreur et ruine la société. On prend le pouvoir par le mensonge, on fait bombance dans les palais et on sème le chaos et la désolation. Un régime de progrès ça ? En quoi c?est humaniste ? C?est un système qui prône des valeurs de mort et que nous devons combattre ! C?est un régime qui méprise le travail et la liberté des citoyens. On porte attentat au suffrage universel et à l?avenir de notre société ! On fait des politiques qui n?ont pour objectif que de faire exploser le pays ! Nous avons là des Staline et des Hitler à la fois, partisans de l?idolâtrie de l?Etat contre l?humanité, contre la société ! Nous avons des institutions devenues folles et 7 français sur 10 pense qu?en effet elles dysfonctionnent ! Et de la même manière on élimine nos diplômés, voilà un système pervers ! On vole la vie des citoyens français ! A tous ceux qui respectent la vie, la liberté, le progrès, bannissez ces démons infernaux de la société des hommes car ils sont le mal ! A tous ceux qui respectent la vie et la liberté, bannissez ces démons parce qu?ils sont la lie de l?humanité ! A tous ceux qui respectent la vie et la liberté, bannissez ces sorcières car ils sont des oppresseurs du genre humain ! Formez vos bataillons !
Réponse de le 21/03/2013 à 18:35 :
Vois faite erreur le flux est de 600000 en 2012 Anne marquée par l arrive en retraite de la génération 1951 privé de retraite à 60 ans de plus le nombre de retraite va baisser en moyenne de 5% par an le bebeboum est en phase de décroissance la pointe est 49, pour 600.000 entrées c est à dire en réalité sans la réforme de 2010!c est 490 000 le taux de décÚs des retraite est de 380 000. C est juste une mise au point mais le nombre de retraite sera à équilibre en 2038. Prenez les chiffres de la caf et non ceux du gouvernement qui ne sont que des stat.
a écrit le 21/03/2013 à 15:54 :
oui enfin une loi sur le cumul des mandats, mais il a oublié de préciser qu'il entendait le limité aux ministres......................
Réponse de le 22/03/2013 à 11:38 :
Ils sont tellement nuls qu'ils ont essayé (vainement) de compenser en leur baissant leur salaire et en nommant deux fois plus !
a écrit le 21/03/2013 à 15:47 :
"600 milliards de dettes supplémentaires, les 24 nouvelles taxes, le million de chômeurs en plus, l'industrie sinistrée, le commerce extérieur en déficit. La part de la dépense publique est passée de 52 % à plus de 56 % dans la richesse nationale. Vous avez affaibli la France" : clair, net, précis, implacable. Laissons travailler ce gouvernement et faisons le point dans 5 ans!
Réponse de le 13/05/2013 à 18:43 :
PAS dans 5 ans MAIS dans 4 ans ! une année est déjà PERDUE !Les 4 à venir ...?...?...?
a écrit le 21/03/2013 à 15:11 :
Monsieur Ayrault si vous ne voulez pas une deuxième révolution des français réformé les retraites spécifiques et les trente cinq régimes
a écrit le 21/03/2013 à 14:33 :
Pourquoi on ne peu pas réformer notre pays? c'est très simple , nous sommes gouvernés par des gens qui sortent des mêmes écoles avec le même courant de pensé. Et comme le disait mon Père ils ont tous été élevés par la même mère.
Réponse de le 21/03/2013 à 14:49 :
je suis d accord avec vous nous sommes gouvernes par des fonctionnaires ....avec pour soucis nozaquis et les copains d abord
Réponse de le 21/03/2013 à 15:05 :
@M: et pour citer Daniel Ortega (président du Nicaragua, à propos des élections américaines): c'est le même singe, mais avec une queue différente :-)
a écrit le 21/03/2013 à 13:57 :
Tout est relatif: Sarkosy a affaibli la France, certes. Mais Hollande l'affaiblie encore plus.
Sans les (trop) petits efforts consentis sous l'air Sarkosy, la France serait sans doute encore plus mal en point aujourd'hui. La perte de vitesse de l'industrie francaise est d'autre part un processus long, conséquence d'un nombre important de mauvaises influences politiques sur l'industrie.
Le déficit public s'est accru à cause de la faiblesse de l'économie (moins de recettes) d'une part et de l'absence de réformes profondes permettant la réduction des côuts et de la charge de l'Etat sur l'économie d'autre part. La critique d'Ayrault montre ainsi le triste niveau de la politique francaise. Avec cette critique, il assène un nouveau coup à l'image de son gouvernement... Bravo!
a écrit le 21/03/2013 à 13:51 :
La reforme sur les retraite est deja devoille, c est une copie de la nego sur agir et arco à court terme, puis l augementation du nombre de trimestre comme la loi de 2003, et une augmentation des cotisation. Mais rien sur les régime spéciaux. Donc pour les génération 1956 et nes siivante c est des trimestres plus de de plus pour finir a un age legal a 63 ans en 2017 Puis un calcul sur toutes la carriÚre à partir de 1958, puis une baisse de 1% par an pendant minimum 3 ans.
a écrit le 21/03/2013 à 13:38 :
Je partage totalement les points évoqués ! pourquoi ne pas aller plus loin pour aligner et synchroniser tous les régimes sur un seul modèle ? il y a de telles disparités que la situation devient invivable. C'est la règle incoutournable d'équité qu'il faut instituer pour rendre à nouveau possible une vie en collectivité seine et durable
Réponse de le 21/03/2013 à 16:36 :
Vous avez mille fois raison. Il ne doit y avoir plus qu'un seul régime de retraite. Même nombre d'années de cotisation, même règle de calcul. Cela fera faire des économies et sera bien plus juste.
a écrit le 21/03/2013 à 13:35 :
Il faut être économiste pour ne pas comprendre les problèmes de robinets et de baignoires.

Les cotisations sont basées sur l'assiette de la masse salariale.
Cette masse est fonction de l'emploi.
La tendance historique est à la baisse du facteur travail.
La productivité ne cesse de croître,
Plus de machines, et demain de robots, vont entraîner une accélération de la décroissance des emplois.

Il faut changer les assiettes de calcul des cotisations et faire contribuer le capital, sinon rien ne deviendra stable: ni l'UNEDIC, ni la SS, ni les retraites.

La baignoire se vide, le robinet qui la rempli va voir son débit se réduire, se réduire, se réduire, et la bonde qui la vide va voir son débit s'accélérer par l?allongement de la durée de vie à la retraite, et l'accroissement du chômage.

Il faut rapidement changer de point de vue, ou c'est le crash assuré.

Temporairement, il faudrait aussi changer la répartition des temps de travail, de façon à mieux répartir les emplois disponibles sur la population des actifs.

Une approche de cette solution est bien expliquée par Pierre LARROUTUROU dans la proposition n°13 du COLLECTIF ROOSEVELT 2012.

Que sans à priori, le plus grand nombre s'empare de ces sujets avant la grande explosion ou implosion suivant le point à partir du quel on observe la nouvelle grande transformation du monde.

a écrit le 21/03/2013 à 13:09 :
et si pour financer les retraites on commençait par réduire les retraites de ceux qui sont à la retraite (pour certains tôt) et qui cumulent retraite et revenu d'activité. Cela prouve que pour certain : ex conducteurs SNCF, militaires fonctionnaires de + de 50 ayant eu 3 enfants on n'est pas usé par le travail . cela pourrait permettre par exemple de financer la retraite dans les métiers "pénibles" La solidarité doit d'abord commencer par une solidarité entre les retraités eux mêmes avant de demander aux autres . Et que penser de ceux qui ont été été en pré retraite parfois à 53 55 ans puis à la retraite à 60 ans avec leur retraite calculée sur 150 trimestres et les 10 meilleures années et qui se baladent en camping car. ils pourraient peut être être mis un peu à contribution
Réponse de le 21/03/2013 à 22:22 :
ya des retraites à plafonner
a écrit le 21/03/2013 à 12:19 :
Il sait ou il va ? Lol dieu lui meme sait pas ou va ce gouvernement ils sont dans un brouillard le plus total avec une boussole folle et un capitaine aveugle et ivre à la barre
Réponse de le 21/03/2013 à 21:13 :
Cool ! Ne paniquez pas : avec un pédalo, même si le capitaine est aveugle et ivre, nous n'irons pas très loin et très vite.
a écrit le 21/03/2013 à 12:13 :
la réforme des retraites que proposera le Gouvernement va irriter la majorité des français du secteur privé ; elle sera le facteur déclenchant de mouvements sociaux qui exacerberons le sentiment d'injustice entre secteurs protégés (fonctionnaires,élus,régimes spéciaux ) et secteur privé toujours plus ponctionné pour maintenir les privilèges des premiers cités .
il y aura des troubles graves .
a écrit le 21/03/2013 à 12:06 :
Et compte tenu de la baisse des retraites complémentaires dans le privé les écarts privé/public régimes spéciaux continuent de se creuser.
a écrit le 21/03/2013 à 11:59 :
demain on rase gratis, c'est le message du premier ministre .
je note aussi une curiosité socialiste qui parle de bilan positif de leur gouvernance alors qu'aucune action prévue n'a encore été engagée dans les faits .
encore un excès de parole .
a écrit le 21/03/2013 à 11:05 :
Il sait ou il va... (nous pas...)
Comme le disait Francis Blanche...: Vous pouvez le faire, ... vous pouvez le faire...? Il peut le faire....!. (sans savoir comment...) ;-))
Réponse de le 21/03/2013 à 12:56 :
a Francis Blanche Sauf que dans le sketch de Pierre Dac et Francis Blanche concernant de N° de SS d'un spectatueur c'est : vous pouvez le dire? vous pouvez le dire? réponse oui et il peut le dire!
a écrit le 21/03/2013 à 10:56 :
Je viens d'avoir ma retraite il y a un an, 43 ans de cotisation, 4 caisses de retraites différentes, il m'a fallu 8 mois pour que les caisses communiquent la totalité des papiers à la Secu pour déclencher le paiement !
Et quand on sait qu'il y a environ 1300 caisses différentes avec toutes les redondances imaginables, je me demande si il n'y a pas un peu de gabegie au détriment des pensionnés ?
a écrit le 21/03/2013 à 10:39 :
travailler tot un mensonge éhonté vous avez beau avoir commencer tot c est faut il faut avoir
62 ans avoir travailler 45 ans et surtout presque mort
on peut reformer, mais pas faire partir les gens prématurément en les usant au travaille
a écrit le 21/03/2013 à 10:31 :

Hollande ne nous avait pas menti :
Car Notre cher Président avait annoncé en 2012
une nette amélioration de la situation économique
à l'horizon 2013.
Or si on regarde dans le dictionnaire la définition du mot horizon , il est noté :
horizon est : une ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l'on avance !!!!.
Il semblerait que ça se confirme.
Réponse de le 21/03/2013 à 16:31 :
Bien vu !
a écrit le 21/03/2013 à 10:23 :
Un grand titre pompeux qui parle de la réforme des retraites, mais rien!, on ne voit rien venir, même en essayant de lire entre les lignes.
Ayrault annonce une piste pour l'âge du départ à la retraite, par exemple la pénibilité!, oui, mais comment sera définie la pénibilité?, je crains qu'une nouvelle fois, cette énième réforme soit un coup d'épée dans l'eau, qu'il passera encore beaucoup d'eau sous les ponts avant une réflexion et une mise en place intelligente d''un système de retraite équitable!.
Personnellement, je ne vois pas la gauche, ni ce qu'on appelle la "droite" capables de réaliser cette mission de réforme, cette caste UMPS est trop clientèliste.
Réponse de le 21/03/2013 à 10:42 :
tout a fait d accord et c est une vrais usine a gaz que même eux ni comprennent que dalle
a écrit le 21/03/2013 à 9:52 :
Pourquoi toujours faire une fixette sur l'age de depart a la retraite ?! Il faudrait deplacer le debat vers la duree de cotisation, qui est le reel indicateur permettant de reequilibrer le regime actifs/retraites. De plus, il est plus juste car il tient compte de facto de l'age d'entree dans la vie active, du nombre d'annee d'etudes, etc... Evidemment, il faut poser des limites et ne pas faire travailler les personnes au-dela d'un certain age.
a écrit le 21/03/2013 à 9:46 :
il m'a rappelé le préfet dans LE PETIT BAIGNEUR surtout quand le bateaux coule!
Réponse de le 21/03/2013 à 10:13 :
toto 30 encore un prof donneur de leçon.. qui ne comprend toujours pas que les injustice sont insupportables
a écrit le 21/03/2013 à 9:14 :
Encore cette fois on parle de réforme des retraites par répartition et de justice sociale mais pas de l'essentiel de la justice sociale en matière de retraite: l'alignement des régimes de retraite; L'alignement des régimes de retraites des fonctions publiques et des régimes spéciaux sur le régime général: alignement du mode de calcul du salaire de référence, alignement du mode de calcul des trimestres travaillés, alignement de l'âge de départ, alignement des cotisations salariales et patronales, etc. Est-il juste que l'Etat contribue à 74% au régime des fonctionnaires, que les roulants de la SNCF et la RATP partent à 50 ans, qu'un député ou un sénateur ait une retraite pleine en 15 ans, etc., etc.?
Réponse de le 21/03/2013 à 9:48 :
C'est fatiguant: toujours les mêmes poncifs de ceux qui ne connaissent pas leur sujet. ! Ca en devient usant.
Votre message est plein de contre vérité, mais c'est vrai que c'est tellement plus reposant, intellectuellement parlant, de trouver des boucs émissaires, ça permet d'éluder les problèmes de fond.
Réponse de le 21/03/2013 à 13:17 :
TrÚs d'accord avec libéral. Le principal manque en matiÚre de  financement des retraites provient du déséquilibre vertigineux existant entre les retraites versées aux ressortissants des régimes speciaux (fonctionnaires, politiques et entreprises para-publiques) et celles servies aux retraités du privé. Voyez-vous, Toto 30ans, il n'y a pas de poncif mais des faits. Pour s'en convaincre, l'excellent site de l'association "Sauvegarde Retraites" : www.sauvegarde-retraites.org
Réponse de le 21/03/2013 à 15:17 :
Allez, sortez les problèmes "de fond" pour justifier que nos impôts offrent 2 milliards par an aux cheminots (et je ne parle pas des avantages qu'ils conservent une fois en retaite).
Ensuite, vous justifierez la taxe spéciale sur l'électricité, à seule fin de financer celle des agents d'EDF en retraite (lesquels en payent pas leur électricité, les pôvres).
a écrit le 21/03/2013 à 9:12 :
pas la peine de nous expliquer, on a compris ce qui va se passer....reculer encore et toujours l'age de la retraite ce qui frappera encore plus les jeunes et les actifs qui ont des carrières hyper précaires comparées à ce que les 68ards ont eut..la moitié des plus de 555 ans sont au chomage !..faire encore plus cotiser les entreprises et les actifs pour des retraites qu'ils ne toucheront jamais ;...bref quand on compare en pourcentage du salaire, ce qu'un boomer a cotisé et ce qu'on dmande à un actif, c'est juste du vol intergenerationnel...actif qui devra en plus rembourser les dettes laissées par les boomers et leur payer de grasses retraites qui doivent etre revalorisées chaque année..et ce avec quel argent ??? de la dette publique supplémentaire....vive la gérontocratie et son racket des générations suivantes...jeune , entrepreneur, actif, quitte ce pays !
Réponse de le 21/03/2013 à 9:26 :
+1
Réponse de le 21/03/2013 à 13:39 :
C est vraiment du grand n importe quoi, les 68tards son déjà à la retraite, les chiffres sont bidonne vu su il manque 87 milliards sans les caisses et vous croyez encore que c est les retraite qui sont responsables. Le vrai
Probleme c et aide social 637 milliards par an et non 5 milliards pas an pour les retraites Vous payez donc pour ceux qui n apporte et n apporterons rien à la société, au lieu de regarder ce que ils veulent vous montrer regarder la réalité et vous changerez d avis.
Réponse de le 21/03/2013 à 16:44 :
Les retraités ont bon dos. A l'époque aussi, on pouvait sortir de l'école avec un diplôme qui ne débouchait sur aucun emploi correspondant aux études faites. Seulement, les soixantehuitards étaient moins difficiles et moins regardant quand à leur emploi, pourvu que le salaire soit correct.
a écrit le 21/03/2013 à 8:51 :
POUR MÉMOIRE LE CONFLIT ESPAGNOL A COMMENCER DE LA MÊME FAÇONS;
a écrit le 21/03/2013 à 8:47 :
pour les retraites: 60 ans pour les ouvriers, 62 ans pour les administratifs,65 ans pour les cadres. ça serai logique car il y a plus de pénibilité pour les ouvriers !!!
Réponse de le 21/03/2013 à 9:09 :
pour les cheminots sncf 6h travail effectif et 3h30 pour la ratp ca serait logique pour départ à 90 ans
Réponse de le 21/03/2013 à 9:10 :
Ne pas oublier que les cadres cotisent davantage pour avoir des droits supplémentaires. Le débat notamment sur la réduction des indemnités chomage des cadres je suis ok. Rien de plus pour les cadres mais je veux être remboursé du surplus de cotisations que j'ai payé alors. Quant à la pénibilité, je suis d'accord pour la pénibilité physique. Mais les cadres subissent un stress, font des heures sup non payées sans compter la vie familiale (beaucoup plus de divorce chez les cadres). Alors oui c'est un choix, j'ai choisi mon travail et je suis cadre. mais il faut arrêter de toujours croire que les autres sont mieux et vouloir tirer la couverture pour soi. C'est ce qui tue la société française
Réponse de le 21/03/2013 à 9:24 :
Bravo TOM
a écrit le 21/03/2013 à 8:39 :
"Tout le monde doit faire des efforts"... Effectivement, à commencer par cette classe politique bien grasse !
Réponse de le 21/03/2013 à 18:09 :
entièrement d'accord quand l'on pense qu'un haut fonctionnaire européen part a la retraite a 50ansavec entre 9000Eer14000 retraites payer par nous,alors,on peut la leur baisser leur retraite il y aurait des sous pour les autres? a quand la révolution???
a écrit le 21/03/2013 à 8:36 :
Ayrault a essayé de rassurer sa majorité de députés mais on a bien vu que ce n'était qu'une façade,le mal est fait et il est bien ancré et malgré son attitude,les réformes nécessaires (et peut-être douloureuses) sont programmées.
a écrit le 21/03/2013 à 8:32 :
est un chic type,mais lui son patron et son gouvermement ne sont pas a la hauteur des enjeux.
La priorité devrait etre de rétablir l appareil productif or la BPI et l usine a gaz du CICE ont des mesurettes bien loin des stratégies des pays qui ont réussi a se redresser
la france manque d ambition et d audace, je crains que sans electrochoc elle ne sorte progressivement de l histoire
a écrit le 21/03/2013 à 8:30 :
LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT !!!!
Réponse de le 21/03/2013 à 10:44 :
c est quand
Réponse de le 21/03/2013 à 18:24 :
et oui, il a bien piégé les Français avec sa campagne battit sur des mensonges et l'on va se le farcir encore pendant 4 ANS ?MERCI HOLLANDE????? de nous mettre dans ma mer.....(de)
a écrit le 21/03/2013 à 8:10 :
Discours sage et ferme face a la droite haineuse.L'affaire Cahuzac a déja fait pschittt,c'est dire le peu de crédit qu'on accorde a ces coups bas.N'est ce pas Martine Aubry qui disait a propos d'Ayrault:c'est un type bien!
Réponse de le 21/03/2013 à 9:15 :
Cahuzac n'est pas tombé par les attaques de la droite. Il est tombé sous les accusations de Mediapart. Je crois me souvenir que "votre" gauche n'a pas eu la même attitude avec l'affaire Woerth, lui même alors sous le feu des attaques du même Mediapart !!!! Dans tous les cas, je trouve déplorable qu'un bon éléments tombe malgré la présomption d?innocence. C'est bien dommage, il était de loin le meilleur élément de cette équipe gouvernementale/
Réponse de le 21/03/2013 à 9:34 :
A cote avec une enquete ouverte il ne pouvait pas ne pas demissionner, et si les faits sont vrais , meme si c'etait un bon element c'est intenable. Mediapart a recu des informations d'un elu de l'UMP a ma connaissance, Woerth est tombe a cause de l'affaire Bettencourt et n'ai pas le fait de la denonciation par un homme de l'opposition de l'epoque. On comprend mieux pourquoi l'UMP n'ose pas trop la rammener la dessus.
Réponse de le 21/03/2013 à 15:22 :
Martine Aubry, la future responsable mais pas coupable de la prolifération légale de l'amiante ?
a écrit le 21/03/2013 à 8:08 :
LES RETRAITES SPÉCIFIQUES AVEC 35 RÉGÎMES DOIVENT ÊTRE REFORMER. MONSIEUR AYRAULT, VOUS ET HOLLANDE VOUS DITES JUSTICE POUR TOUS LES FRANÇAIS ALORS REFORMES LES RETRAITES DES ENSEIGNANTS, SNCF, RATP; ARMEE, POLICE, ETC, ETC; Y COMPRIS SÉNATEURS, DÉPUTES AVEC ALIGNEMENT SUR CELLE DU PRIVE Y COMPRIS LE MODE CALCUL SUR LES 25 DERNIÈRES ANNÉES. JUSTICE ! JUSTICE !
a écrit le 21/03/2013 à 8:01 :
LES RETRAITES SPÉCIFIQUES AVEC 35 RÉGIMES DIFFÉRENTs DOIVENT ÊTRE REFORMER. MONSIEUR AYRAULT, VOUS ET HOLLANDE VOUS DITES JUSTICE POUR TOUS LES FRANÇAIS ALORS REFORMES LES RETRAITES DES ENSEIGNANTS, SNCF, RATP, ARMÉE, POLICE, ETC, ETC, Y COMPRIS DÉPUTES, SÉNATEURS ETC ETC AVEC ALIGNEMENT SUR CELLE DU PRIVE ET CALCUL SUR LES 25 DERNIÈRES ANNÉES !!!
Réponse de le 21/03/2013 à 8:14 :
Entièrement d'accord, un régime pour tout le monde, Egalité, point.

Réponse de le 21/03/2013 à 8:16 :
les fonctionnaires, agents des collectivités territoriales arrivent en fin de carrière vraiment pas fatigués (3 mois de congé, taux d'absentéisme record, faible productivité, prime rajoutée sur leur salaire pour les faire venir au travail...) On devrait d'office mettre leur départ en retraite à 67 ans cela ne serait que justice pour les contribuables
Réponse de le 21/03/2013 à 11:19 :
pour tous il y a ceux qui travaillent de jour comme de nuit police ratp, sncf , hopitaux etc.....
a écrit le 21/03/2013 à 7:52 :
sciences sans conscience n'est que ruine de l?âme,attendons la suite!!par contre mettez en ?uvre les conseils de l'OCDE une forte réduction des structures des collectivités environ 100Mds cela fait au bas mot 1 million de demandeurs d'emploi en plus mais avec les 45 a 60 heures nous produirons plus!!!!!
a écrit le 21/03/2013 à 7:49 :
Foutaise, discours fade, mais aucun engagement. Il ne dit savoir ou il va, et comment, mais ne le dit pas. Il y a 6 mois, nous allions à 3% de déficit en 2013 ce sera 3.7 voire plus. La courbe du chômage pour la fin de l'année n'évoluera pas. Qu'il se taise ce sera moins provocant.
Réponse de le 21/03/2013 à 8:59 :
Je trouve qu'aujourd'hui les citoyens sont de moins en moins patients par rapport aux politiques. Ce gouvernement est en place depuis moins d'1 an (10 mois tres exactement), est arrive a un des pires moments historiquement (endettement record, crise europeenne avec beaucoup de pays en recession, chomage en hausse..) et on demande tout de suite un renversement de la tendance, ce que certainement aucun autre gouvernement (meme europeen) n'a pu faire sur du court terme dans une telle situation. Moi je jugerai dans 1 an au minimum, 10 mois ou meme 1 an est bien trop court par rapport au temps politique. Entre le debat sur une loi, son vote, sa mise en place et ses premiers effets il peut se passer des mois et au moins 1 an dans certains cas.
a écrit le 21/03/2013 à 7:29 :
Ayrault ancien maire de Nantes nous préservera nous les boomers. Il sait que nous pouvons faire perdre toutes leurs mairies aux caciques socialistes. Il est terne mais suffisamment malin pour savoir que notre génération contrôle tout. Rien ne changera : les ponctions sur l'économie productive et les jeunes continueront et nous pourrons nous les retraités en pleine forme "jouir sans entraves" comme nous l'avons toujours fait ! Chers confrères : écrivez à vos députés maires pour leur rappeler qui les a fait ducs et barons ! Nous les "68" comme disent les jeunes, nous avons le pouvoir et nous ne le céderons pas !
Réponse de le 21/03/2013 à 8:05 :
nous avons travaillé dur pour obtenir nos retraites et ce sans les 35 heures!La jeunesse refuse la solidarité intergénérationelle,je ne vois pas pourquoi nous cèderions!J'invite Ayrault a ne surtout pas toucher a notre abattement de 10% pour frais professionnels,les élections régionales sont trop proches!
Réponse de le 21/03/2013 à 8:17 :
Vous vous trompez, ils viennet a peine d'autoriser la desindexation des retraites sur l'inflation !!! comme vous pouvez le constater c'est bel et bien une baisse du pouvoir d'achat des retraités !!!! a bon dieu Sir COLUCHE avait bougrement raison, avec la gauche, quand on s'apercoit du forfait c'est deja trop tard !!!
Réponse de le 21/03/2013 à 8:37 :
@ Papy,Mamy et retraité ratp: Oui, la gauche ne doit pas toucher à nos avantages de retraités: taux de CSG faible, abattement de 10% frais professionnel, abattement de 2400/1200 euros pour les petites retraies (<1950 euros/personne), pas de cotisations à l'assurance maladie, transports à 50% ou gratuits, activités 3ème âge de la mairie... Par contre, ils peuvent augmenter les tarifs EDF et les taxes pour nous financer !
Réponse de le 21/03/2013 à 8:51 :
@retraité ratp : les jeunes ne sont pas contre la solidarité. Toutefois, vous conviendrez que le nombre de vieux (pardon... seniors) est en constante augmentation et que ce système ne tient donc plus... En 1960, il y avait 4 actifs pour 1 retraité. Désormais, nous sommes 1,5 actifs pour 1 retraité... Pour la solidarité oui, pour l'arnaque, non... Nous aussi, nous devons manger, profiter, voyager, se constituer un patrimoine pour nos enfants et nos maisons de retraites... Ce n'est pas quand on aura des prothèses de hanches en plastique (le titane ne sera plus remboursé par la SS) et qu'on achètera de la colle à dentier (pour ne pas citer la marque célèbre...) qu'on pourra profiter de la vie, vue les minables retraites que les gouvernements successifs nous préparent depuis 1980...
Réponse de le 21/03/2013 à 9:20 :
Bravo thibaut
Réponse de le 21/03/2013 à 12:23 :
si ils bossaient a la RATP ca se saurait ....Il devait etre 50% en grêve 25 % en arret maladie et 25% en reunion syndicale a la CGT ou sud lol
a écrit le 21/03/2013 à 6:55 :
Concernant les retraites,le principe de répartition doit concerner l'ensemble de la production de richesses,c'est à dire,l'ensemble de la valeur ajoutée,d'ou l'idée d'une TVA sociale.Il faut aussi considérer que l'énergie améliore la productivité et doit être associée au financement des retraites
Réponse de le 21/03/2013 à 8:41 :
@ Gépé001: +1, je suis totalement en phase avec vous !
a écrit le 21/03/2013 à 6:23 :
Le peuple français ne risque pas de lui réserver un standing-ovation. Si le pays est dans un tel désastre à qui la faute sinon à tous les responsables mais pas coupables dont il fait partie ? Ces professionnels cyniques véritables prédateurs des deniers publics (avantages et privilèges). Qui est le plus minable, celui qui paie des millions d'impôts ou celui qui n'en paie pas (indemnités non-imposables) ?
a écrit le 21/03/2013 à 3:39 :
Savez-vous que : la France donne une retraite aux ETRANGERS n'ayant JAMAIS mis les pieds en France, ni côtisé en France, mais du moment qu'ils ont 60 ans et arrivent chez nous, ils y ont droit. Et je précise que celle-ci est supérieure à la retraite versée aux épouses des agriculteurs ! Voir le site d'ACH 34 perso, qui est le site d'une conseillère municipale d'opposition (donc de droite) de MOntpellier : vous en apprendrez !
Réponse de le 21/03/2013 à 8:39 :
@ Sissou du 34: elle a dépensé combien de millions d'euros la mairie de Montpellier avec son club de hand et le parieur Karabatic ?
Réponse de le 21/03/2013 à 9:17 :
Arretez avec les propos deformes du FN. Une retraite en France, vous la touchez quand vous avez cotise, point. Autrement il y a l'Allocation de solidarite aux personnes agees qui est accessible a tous les francais et les etrangers de + de 65 ans en situation reguliere et dont la residence principale est en France. Son montant est fixe aux alentours de 700 a 800 euros (Le dispositif consiste à compléter les revenus existants pour les faire arriver à ce montant qui correspond au minimum vieillesse.Les sommes versées au titre de cette allocation sont récupérées sur l?éventuel actif successoral dépassant 39 000 euros). En 2010 il y avait 15 millions de retraites et 600 000 beneficiaires de cette allocation, dont 80% etait d'anciens salaries. Donc arretons les mensonges
Réponse de le 21/03/2013 à 10:50 :
Ce n'est pas très honnête et surtout courageux de répondre à ma place, ceci pour "@sissou du 34 a répondu le 21/03/2013 à 09:17". Et je confirme qu'un étranger arrivant en France à partir de 60 ans, n'ayant jamais mis les pieds en France et ni cotisé à rien en France, a droit à une retraite de la France. Laquelle est supérieure à celle que touche les épouses d'agriculteurs ! Pour cela voir le site (PAS DU FN, comme vous le dites) mais "ach 34 perso" qui veut dire "ASSOCIATION des CONTRIBUABLES de l'HERAULT". Site de Martine PETITOUT, conseillère municipale de droite de Montpellier.
Réponse de le 21/03/2013 à 11:08 :
@sissou du 34 Je n'ai pas repondu a votre place je vous ai repondu point final. Je dis simplement que dans les faits ce que vous nous dites ne tient pas et est un mensonge.De plus vos propos sont les memes que ce que le FN nous a deja sorti plusieurs fois. Un etranger en situation reguliere a partir de 65 ans (sauf handicape) peut toucher la meme chose que les francais n'ayant pas ou pas assez cotise, c'est a dire l'Allocation de solidarite aux personnes agees. Ils ne touche donc pas une retraite, mais une allocation qui est la meme que celle a laquelle on droit les francais de souche (femme ou couple d'agriculteurs y compris). Se referer a ce site qui est bien plus objectif. http://vosdroits.service-public.fr/F16871.xhtml
Réponse de le 21/03/2013 à 11:12 :
@sissou du 34. Il est egalement mentionne sur le site de l'ASPA que:
" Pour bénéficier de l'Aspa, un étranger doit se trouver dans l'une des conditions suivantes :soit détenir depuis au moins 10 ans un titre de séjour autorisant à travailler, soit être réfugié, apatride, bénéficier de la protection subsidiaire ou avoir combattu pour la France,
soit être ressortissant d'un État membre de l'Espace économique européen ou suisse."
Réponse de le 21/03/2013 à 11:19 :
dans le cas du regrouppement familial,oui,c'est possible de toucher une retraite sans avoir cotisé en france.C'est dans la brochure des "droits" des nouveaux arrivants.purement scandaleux
Réponse de le 21/03/2013 à 11:31 :
@sissou du 34 : ça vous sert à quoi de diffuser de fausses informations ? vous roulez pour qui ?
Réponse de le 21/03/2013 à 11:34 :
@dede C'est l'ASPA, accessible egalement a tous les francais touchant moins que le minimum vieillesse (agriculteurs y compris). Rien a voir avec le regroupement familiale.
a écrit le 21/03/2013 à 0:52 :
On sait oú ils vont, vers l harmonisation avec l Allemagne fiscale et sociale
a écrit le 21/03/2013 à 0:44 :
Vous avez raison, voici venir le monde gris. Voila ce qu'est la dictature de la pantoufle et de la paresse.
Réponse de le 21/03/2013 à 11:21 :
sublime!
a écrit le 21/03/2013 à 0:33 :
Voila qui mérite une opération ventilation ! En bon socialiste, il fabrique la misère qui tombe là et il se paye des datchas.
Réponse de le 21/03/2013 à 0:47 :
Nous pas comprendre
a écrit le 21/03/2013 à 0:19 :
Nous avons là le gouvernement du privilège d?Etat, de l?injustice et de l?arbitraire ! Qui gouverne sans l?assentiment de la société, mobilisons !
a écrit le 21/03/2013 à 0:01 :
Les retraites, c?est comme la patrie, ad patres ! Il commence à faire froid, le socialisme c?est trop l?arnaque ! L?esprit de justice, on est morts de rire ! Le boomer n?est qu?une cigale paresseuse qui n?a jamais fait du bon travail si ce n?est asservir les jeunes générations ! Certes il a hérité d?une mauvaise situation, seulement on fait dans la papiétocratie, ça se vautre dans les palais sur la misère de la population ! 60% contre la corruption, faisons des assemblées de citoyens !
a écrit le 20/03/2013 à 23:55 :
Des négociations entre apparatchik et syndicats non représentatifs pour mieux vous essorer et préserver leurs acquis.
La France qui trime dure en a marre de tous ces profiteurs.
Un jour la cocotte minute qui monte en pression va exploser.
La parole de l'état ne vaut plus un clou. Chaque jour on se dénie et on montre le miroir aux alouettes.
a écrit le 20/03/2013 à 23:51 :
Langue de Bois de politicien. PIPEAU. Absolument non crédible.
Coupons dans le TRAIN de VIE EXCESSIF (comparé aux autres pays européens et aux USA, notre budget est largement excessif)
Que les politiques donnent enfin l'exemple en réduisant leur retraite, leurs indemnités etc... et arrêtent de ponctionner les jeunes pour la retraite de tout ceux qui sont partis avant 60 ans voire avant 55 ans, qui remplissent les carnets des Tours Operators, ...
TROP c'est TROP !
Conseil aux jeunes à potentiel : partez vers le nouveau monde et fuyez cette bande d'incapables qui d'année en année ne font que charger la mule jusqu'à ce qu'elle crève et donc eux avec !
a écrit le 20/03/2013 à 23:41 :
Et bien sur, RIEN sur la RETRAITE des MINISTRES:
- Quid de l'intégralité de leur salaire jusqu'à 6 mois après leur départ s'il ne retrouvent pas d'emploi par la suite.
- Quid de la belle allocation chômage de 22 000 euros par mois pour le Premier ministre, 14 000 euros pour un ministre et 13 000 euros pour un secrétaire d?Etat.
- Quid des avantages en nature à vie pour certains
Certains ministres conservent toutefois quelques avantages. Ainsi, même s'il peut dire adieu à son logement de fonction et à la gratuité du réseau SNCF en première classe, il est d'usage que le Premier ministre bénéficie à vie d?une voiture avec chauffeur, d?une secrétaire et d?un garde du corps. Une protection rapprochée chiffrée par la Cour des comptes à 71 879 euros par an.
D'autres ministres d'Etat comme le ministre de l?Intérieur, de la Justice, de la Défense, ou encore, des Affaires étrangères peuvent également bénéficier de tels privilèges
Réponse de le 21/03/2013 à 3:09 :
Le comble du cynisme c'est que ces gens-là font voter les impôts pour les autres en s'exonérant scrupuleusement eux-mêmes (indemnités non-imposables et autres privilèges). Pour les autres la rigueur, pour eux la splendeur. Quand on pense qu'il y a même 11 nouveaux députés représentant les expatriés, 11 députés qui ne servent à rien puisque chaque expatrié se trouve sous les lois du pays d'accueil.
Réponse de le 21/03/2013 à 3:58 :
Les indemnités des élus politiques ne sont pas soumises aux cotisations sociales pour la Sécurité Sociale (CSG/RDS), ni leurs retraites (dont chaque mandat électoral leur donne droit) qu'ils ont le droit de les cumuler et de plus le droit de les cumuler avec leur retraite professionnelle ! Sachant qu'après un seul mandat électoral de 6 ans ils ont droit à une retraite qui n'est pas inférieure à 3 500 ?. Qui dit mieux ? A Montpellier la Maire Hélène MANDROUX touche 6 500 ? mensuels + autant la même somme pour être vice-présidente de l'Agglomération, + le chauffeur, + le véhicule de fonction, etc, etc, etc. Et les socialistes locaux veulent la "mettre" au Sénat après l'échec prévisible aux prochaines municipales, et en guise de remerciement. Elle est pas belle la vie de nos élus politiques ? Après ils font les surpris quand les électeurs votent le FN
Réponse de le 21/03/2013 à 8:45 :
@ Montpellier: L'avantage de ces postes de président/VP de Communauté de Communes, d'agglomération et autres syndicats divers, est d'avoir des indemnités qui peuvent être cumulables avec celles d'élus (maire, députés, sénateurs...).
Réponse de le 21/03/2013 à 18:13 :
et oui,aussi ils tiennent a leur place.
a écrit le 20/03/2013 à 23:30 :
Non seulement on vole les retraites, mais en plus on vole de nombreuses vies ! Tant de jeunes qui n?ont pu accéder à la vie active parce que la machine infernale à paupériser qu?on appelle Etat fait l?autiste et écrase la croissance en étouffant les entreprises et la population ! Nous avons des noyeurs sanguinaires ! Au psoe on s?illustre, voyez le bel exemple qu?est Papandréou et ses 500 millions sur la destruction du pays !
a écrit le 20/03/2013 à 23:23 :
Les retraites sont virtuelles parce qu?un bureaucrate l?a décrété. Le socialisme, il suffit de se retourner vers le siècle précédent pour voir que c?est les mouches, les nuées, les sauterelles, les pires plaies que l?humanité ait connu. L?homme libre les combat depuis qu?il existe. L?Etat obèse, c?est l?ennemi de l?homme.
a écrit le 20/03/2013 à 23:22 :
" quand chaque jour on sème la peur" mais il me semble que c'est votre (piteux) gouvernement M. Zéro qui sème la peur en défaisant l'industrie, la famille et en faisant monter le chômage comme jamais !!! Certes, pour pouvoir profiter du luxe de Matignon ou de l'Élysée encore un peu plus on n'en est plus à un mensonge près?
Réponse de le 21/03/2013 à 1:09 :
C?est comme Badinguet, chacun son sobriquet. On peut imaginer Némo, 20 000 lieues sous les mers ou Néron.
a écrit le 20/03/2013 à 23:16 :
Un flux de 700 000 retraités par an, si on fait pas dans la techno, donc des robots, y aura jamais de quoi les payer. C?est du poisson pourri ! Le poisson pourrit par la tête ! Sinon nous pouvons les multiplier. C?est un poulailler ici ! Evitez les insultes, on ne fait pas de la politique de comptoir ici!
a écrit le 20/03/2013 à 23:12 :
Depuis que les politiciens ont fait de la politique un métier, on en voit malheureusement les dérives, des privilèges et des régimes indemnitaires auto attribués tellement avantageux, une gouvernance clientéliste sans objectifs réels et sérieux mis à part dire que c'est la faute des autres... lamentable
a écrit le 20/03/2013 à 23:10 :
Qui disait l?argent non ? Alors la retraite en veux-tu en voila, le pouvoir d?achat en veux-tu en voila, le salaire du public avec le déficit en veux-tu en voila ! L?entreprise à bas, c?est le paupérisme socialiste, la baudruche se dégonfle, 35 ans de déficit permanent !
a écrit le 20/03/2013 à 23:03 :
En matière de retraite, ce que vous appelez un acquis, on dit acquise, c?est une prébende ! Cela crée des paresseux rois !
a écrit le 20/03/2013 à 22:56 :
JE VIENS D'etre censuré peut etre ce que j'ai écrit dérange tous les fonctionnaires. Je suppose que c'est la VERITE Dommage car tout le monde a le droit de savoir...Je m'apperçoit que nous sommes sous un régimme totalitaire.
Réponse de le 21/03/2013 à 6:38 :
Ta vérité n'est pas forcément LA vérité. En tout cas, il y a beaucoup de fantasme et de mytho dans ce type de débat.
a écrit le 20/03/2013 à 22:52 :

Au voleur ! On vole les retraites ! Ce gouvernement doit cracher son démon rouge et revenir dans la saine gouvernance ! Que cesse le règne de la terreur et la violence impunie !
a écrit le 20/03/2013 à 22:30 :
les retraites de la fonction publique reposent sur la confiscation infligée au secteur privé . quant aux intermittents ce sont des chômeurs de luxe à qui on offre une retraite en prime . C'est le prix du clientèlisme .
Réponse de le 20/03/2013 à 22:55 :
Les retraites des fonctionnaires ne tiennent pas compte des primes, qui représentent une partie importante des salaires. De plus, les salaires des fonctionnaires sont très bas, c'est pourquoi le salaire baisse moins lors du passage à la retraite.
Réponse de le 21/03/2013 à 0:16 :
@???
mais non .....encore de vielles comptines:
le salaire moyen dans le public avec les primes est supérieur à celui du privé ( 2459 contre 2082 en 2010 ) et , en bas de l'échelle, la rémunération de base dans la fonction publique était de 1 181 euros net par mois au 1er juillet 2012 contre 1 118 euros pour un smicard du privé.
a écrit le 20/03/2013 à 22:06 :
Les retraites, c?est un trou de 50 milliards tous les 5 ans, c?est virtuel ! Il fallait des fonds ! Pour l?industrie c?était écrit depuis longtemps, la mécanique est simple : on sous investit, la productivité se réduit, l?usine fout le camp. Et en plus la force de la monnaie est inadaptée à la configuration de notre économie. On a fait un gruyère avec des pans qui se sont écroulés. Pourtant nos voisins y arrivent. C?est le gouvernement des ânes, qu?on leur mette un bonnet !
a écrit le 20/03/2013 à 22:01 :
La population est dégoûtée par les mensonges et la radinerie ! On vole le peuple et la démocratie on l?usurpe !
Réponse de le 20/03/2013 à 22:10 :
@Serge : et tu remarqueras aussi que les salaires et privilèges des députés et sénatweurs, qui sont pourtant conséqunets, n'ont pas bougé d'un pouce :-)
a écrit le 20/03/2013 à 21:57 :

Dans la réforme des retraites, l?inéquité privé publique est évidente ! Taux de remplacement du salaire de 75% contre 50% pour les salariés. Pas de compensation pour la sécurité d?emploi et souvent des carrières qui ne sont pas entières. Certains fonctionnaires ne travaillent pas : 30 000 enseignants, on se demande bien pourquoi. D?autres ont la retraite à 50 ans. On en trouve qui font 20h par semaine, voyez les aiguilleurs du ciel ! On croît rêver !
a écrit le 20/03/2013 à 21:54 :
"Il assuré que les comptes publics seront ramenés à l'équilibre en 2017"
Oh mais qu'il est drôle ce garçon! Quelle audace! et quel humour!
"Jean-Marc Ayrault a aussi tenu à rappeler les actions mises en ?uvres pour tenter de tenir l'objectif d'un inversement de la tendance pour la fin 2013 : « le pacte de compétitivité, les contrats de générations, les emplois d'avenir, la Banque publique d'investissement, la réforme bancaire, l'accord sur la sécurisation de l'emploi, et la réforme à venir de l'orientation et de la formation professionnelle ». "
Arrête Jean Marc, je pisse dans mon froc.
Tu veux nous faire mourir de rire ou quoi?
a écrit le 20/03/2013 à 21:52 :
Pourquoi utilisez vous plusieurs fois cette appellation totalement fausse et délirante de "locataire de Matignon" ??? Il ne paie aucun loyer !!! Alors arrétez svp d'utiliser cette périphrase mensongère et fausse, merci.
a écrit le 20/03/2013 à 21:52 :
La réforme des retraites, c?est un de nos nombreux problèmes ! Qu?on explique ce qu?on nous dit et qu?il s?appelle le sous investissement, 3% du budget. Il manque la bagatelle de 30 milliards par an, soit 400. Est-ce du bon travail ? De la même manière faire du public afin de contrer l?entreprise, est-ce une politique de développement ? Enfin faire 2,5% de dette pour 1 à 1,5% de croissance, est-ce d?utilité publique ? Les régimes spéciaux ne sont pas financés!
a écrit le 20/03/2013 à 21:46 :
"je sais où je vais, je sais ?ce que la France doit être au terme de ce quinquennat". Il est bien le seul et ne dit surtout pas ce que c'est. Pas de plan quinquenal. Pas d'image de la France prospère, rien à croquer. Reste l'image du capitaine pédalo dans la choucroute dont la France ne parvient pas à sortir. Fin du quinquenat.
a écrit le 20/03/2013 à 21:45 :
Réponse convenue à une motion inutile, pour un résultat aussi inintéressant qu'un match de catch. Ce serait des volontaires qui paieraient les comédiens ce spectacle n'aurait pas lieu, mais comme ce sont les contribuables...
a écrit le 20/03/2013 à 21:27 :
On commence par les intermittents du spectacle? Un vrai scandale pour la France qui se lève tôt.
a écrit le 20/03/2013 à 21:26 :
Monsieur Ayrault prétend savoir où il va et comment le faire : juste un gag, au regard de la conjoncture économique actuelle, Monsieur Ayrault continue à charger la mule, la charge est telle, que le meilleur cheval est condamné à jouer dans les bas-fonds des courses à réclamer !
Réponse de le 20/03/2013 à 21:53 :
Incompréhensible votre histoire de mules et de chevaux.
a écrit le 20/03/2013 à 21:22 :
Régimes spéciaux.mais aussi régime des intermittents du spectacle qui coûtent une fortune à nos employés du privé.
Réponse de le 20/03/2013 à 22:38 :
Pas touche! Pas touche à ces régimes ce qui est acquit est acquit.
Réponse de le 21/03/2013 à 6:02 :
arretez avec le populisme!
a écrit le 20/03/2013 à 21:22 :
L'accord syndicale, syndicat qui ne représente quasiment rien dans le privé.
Merci pour notre démocratie.
a écrit le 20/03/2013 à 21:22 :
C'est pourtant vrai. Les précédents ont affaibli la France...et les actuels achèvent de la ruiner. Du travail d'équipe, en réalité.
a écrit le 20/03/2013 à 21:15 :
Quand on a un bilan comme le bilan Sarko-Copé, malgré ce qu'a pu tenter Fillon pour arrêter les dérives et la folie, et l?abime des déficits et la montagne de la dette ou du chômage on la ferme. Quant on a fait du racisme l'axe stratégique de l'UMP, on la ferme et on arrête la politique. COPE et SARKO font honte à la France, des gens dangereux, et le pire c'est que les français n'ont pas compris leur instrumentation, la démagogie est passée à droite toute.
Réponse de le 21/03/2013 à 6:26 :
aurait du laisser les banques faire faillite. Vous vivriez dans la misère maintenant. Quant au supposé racisme de l'UMP, voilà qui est drôle. En attendant, vous qui êtes si gentil, j'espère que vous hébergez des sans papiers dans votre salon.
Réponse de le 21/03/2013 à 9:19 :
Quand je lis ce genre de remarque, je me dis que De Gaulle a eu du courage, je me dis que bien des républicains ont eu du courage au cours de l'Histoire de France des XIX et XX éme siècles, pour ne pas laisser la France aux mais des rétrogrades, des hypocrites manipulateurs de peuples et des affairistes (qui s'affranchissent du droit) qui sous des devants (ou devanture) démocratiques constituent la pire racaille aux relents fascisants et racistes qu'on puisse trouver sur Terre, Au classement de la puanteur,du mensonge, de la corruption et de la cupidité les financiers de Wall Stteet arrivent largement après.
a écrit le 20/03/2013 à 21:15 :
discours plutôt pas mal de Copé mais sur de vagues généralités car l'opposition (mais laquelle ? )n'a rien a proposer actuellement sur les questions économiques . sur les questions sociétales ,comme on dit , c'est trop réac .
Réponse de le 20/03/2013 à 21:54 :
Le discours de Copé était nul, avec beaucoup de platitudes. Il ne sait pas écrie.
a écrit le 20/03/2013 à 21:03 :
Donc si je lis bien : au bout d'un an, on retourne à la case départ et on se redonne de beaux objectifs ? Le gouvernement (et son président) sont à nouveau à la conquête d'une opinion qui n'y crois plus : ils n'ont pas toucher au réforme de fonds depuis un an. Hollande a même préféré aller au Salon de l'Agriculture plutôt que de représenter la Nation lors des obsèques du soldat français au Mali la semaine dernière. Et Ayrault parle de valeur ? Ces gouvernants me font honte.
a écrit le 20/03/2013 à 20:44 :
Vive le travail au noir
Réponse de le 20/03/2013 à 21:01 :
Frauder ne vous se pas de problème moral ? J'espère au moins que vous n'êtes pas de ceux qui critiquent les élus fraudeurs...
a écrit le 20/03/2013 à 20:39 :
De toute manière, on s' en, moque de se compte faire Ayrault. L'euro-dictature le remplacera s' il le faut.
a écrit le 20/03/2013 à 20:35 :
"Réduire les injustices" "chacun devra fournir des efforts" : diable, le PS va supprimer les régimes spéciaux ? Chiche !
Réponse de le 20/03/2013 à 20:44 :
du calme pour rédiger votre texte ! et soyez au moins impartial si vous pouvez!
a écrit le 20/03/2013 à 20:10 :
Son bilan c'est quoi? A part la hausse du chomage,desimpots, des prix.....Que faites vous??? Présenter un bilan plus que négatif, voila vos résultats!!!!! sortez la tete haute en émissionant comme votre camarade du budget.
Réponse de le 20/03/2013 à 20:26 :
du calme pour rédiger votre texte ! et soyez au moins impartial si vous pouvez!
a écrit le 20/03/2013 à 19:59 :
J'ai plus confiance en Médiat Part qu'en notre gouvernement pour régler le problème de la France en ce moment.
a écrit le 20/03/2013 à 19:44 :
"Cessons d'accuser les autres, de penser qu'ils sont la cause de nos difficultés." pourtant quelques minute plus tard il dénonce l'opposition qu'il continue de juger responsable de la hausse du chômage du 4eme trimestre 2012. Concernant la solidarité avec Chypre rappelons tout de même que le gouvernement a décidé avec d'autre pays de l'UE de supprimer la protection de la propriété privé, pour pouvoir taxer les dépôts de tout les epargnants. il continue de parler de stabilité fiscale alors que le gouvernement réfléchit déjà a de nouveaux impôts et cotisation.
Ainsi les mesures prises par le gouvernement pour relancer l'emploi ne sont toujours pas financé, le gouvernement n'a pas documenter les économie, 3 milliard de fiscalité écologique n'ont toujours pas été décidé. D'ailleurs certain réfléchisse a une nouvel modification des taux de TVA.
Enfin le gouvernement ne baisse pas la dépense public en valeur, il ralentit seulement leur hausse.
a écrit le 20/03/2013 à 19:39 :
ce sera gris sombre pour tous alors !
a écrit le 20/03/2013 à 19:37 :
depuis Raymond BARRE on nous raconte des bourdes ... droite / gauche ... bref point de salut !
a écrit le 20/03/2013 à 19:36 :
Vie libre ou mourir, quel est le but de l?existence ? Jadis sur le forum romain ou l?agora, les citoyens s?assemblaient et se parlaient. Ils jugeaient les magistrats. On relève que 70% des français sont d?avis que les institutions dysfonctionnent. On dénonce les excès du public, on détourne la démocratie par le mensonge, l?intérêt général par l?attaque à l?activité. La société est martyrisée : la santé se dégrade, le chômage galope à 6 millions dont on dissimule une partie, comme l?inflation à 3,5%. La liberté d?entreprise est en péril, le travail est méprisé et on distribue des avantages catégoriels, la précarité pour les uns, la sécurité pour les autres, espérons que liberté guidera le peuple contre les privilèges. C?est un Etat cher et inefficace, plus on compte de fonction publique, plus on compte de chômeurs et de pré-retraités sans retraite ! C?est la récompense à la paresse et la société du non-travail ! L?administration est un labyrinthe où l?on pôme les gens, écrasez l?infect léviathan du soviétisme totalisant ! Les usines ferment, l?avenir est obéré par le sous investissement, on fait du récessionisme, de la croissance à l?envers au lieu de faire de la productivité par l?innovation et de l?export. On fait de la bureaucratie au lieu de faire des entreprises ce qui baisse le pouvoir d?achat. Les allocations et les salaires se réduisent, la source se tarit. On combat l?épargne et les entreprises sont vendues à l?étranger comme les obligations. On crée une pénurie de logements et les jeunes n?accèdent plus au travail, on laisse nombre de diplômés sans emplois adéquat ou sans activité. La société du déficit permanent n?enrichir pas la France, c?est une société de mort ! Jadis un pharaon vie, santé, force, batisseur de la cité de Thot au nom d?Horemheb se rendait en barque et traversait un jardin verdoyant où l?on couler une source d?eau pure où il se purifiait où piaillaient en liberté de nombreux oiseaux dans un temple ancien. Il traversait une salle hypostyle immense aux murs colorés couverts d?hyéroglyphes et au plafond étoilé à la gloire du dieu Osiris, source de la vie et de la création, et accédait au sanctuaire qui renfermait l?or de la Nation qu?on enrichissait. Le dieu en or représentait la liberté. Le pharaon, intuition créatrice, levait les mains vers la lumière et priait la liberté, celle qui vivifie toute chose sur terre, fait croître les blés et unifie les hommes dans le respect du travail, de répandre ses bienfaits. Il disait inspire-moi oh liberté et son ka se nourissait de la lumière. Il priait pour une régénération de la société, un nouvel âge d?or. Le pharaon était inspiré et dans ce rituel sacré jurait devant les prêtres et la population de respecter la règle de vie, de préserver le progrès, la modernité, la croissance, la justice et la liberté, l?harmonie et la paix sociale. Il jurait de combattre le mal, les partisans de Seth et de l?idolâtrie de l?Etat contre la société et le laisser faire. Il bannissait Seth et ses démons chaotiques, anarchistes ou le gouvernement de l?imbécile ou de la corruption. Pendant des millénaires les générations ont prospéré, on a vu les ravages récemment de l?hydre du tout Etat. Inspiré, le pharaon a réduit la fonction publique, protégé les navires de commerce des pirates, rétabli une justice saine, soutenu le travail et écrasé le mal, aboli l?arbitraire de l?Etat. Sur cette place publique, une lanterne à la main et dans ces ténèbres qui nous étreignent il faut demander : y a-t-il un homme ici ? Il n?y a que des esclaves des excès de la bureaucratie sans contrôle. Debout les hommes. J?appelle Aristote, Périclès et Ricardo ! Nous devons nous préserver des déclins, des charlatans de l?économie et protéger le suffrage universel de la démagogie. N?oublions pas le maatkara, la puissance créatrice issue des libertés, force vitale, abondance et prospérité. Contre la calamité d?un Etat trop lourd qui perd sa légitimité et qui ensevelit la société, rappelez-vous les lions qui se sont battus aux Thermopyles ce n?est pas pour abdiquer le progrès ! Il faut veiller au bon fonctionnement de nos institutions et à une juste rétribution du travail. Que l?on juge le brigandage de syndicats non représentatifs, les gaspillages dont on parle, les prébendes et la paresse. Je te bannis Seth de la société des hommes ! La droiture et la vertu ne doivent pas être écrasées par la licence et le mensonge ! De ce désert, nous devons faire une Terre promise. Contemplez la lumière des libertés et l?on transforme la terre en or. Partisans des libertés, chers cons-citoyens, pendant encore combien de temps tolèrerez-vous ces abus ? Forces de vie, bannissez les partisans de Seth, les partisans du soviétisme, les sauterelles infernales qui détruisent la société du bonheur, de l?épanouissement, de l?art de vivre et qui nous conduisent vers la servitude ! Forces de vie bannissez les forces maudites du déclin, de la décadence économique et du chaos ! Forces de vie, écrasez l?infect léviathan pour que règne pendant des millénaires l?harmonie, la paix, la justice et la liberté !
Réponse de le 20/03/2013 à 19:51 :
Zzzzzzzzzzz
Réponse de le 20/03/2013 à 20:01 :
ALLÉLUIA, ALLÉLUIA
Réponse de le 20/03/2013 à 20:13 :
Dis Raymond, à quelle heure on mange ?
Réponse de le 20/03/2013 à 20:15 :
Vos articles des 2000 lignes sont vraiment d'aucun intérêt si ce n'est vous soulagé!
Réponse de le 20/03/2013 à 20:16 :
beau commentaire..déclin, nous sommes dans la régression exactement, les hommes pourtant ne bougent, ne se défendent, manquent d'énergie, de force, de vie...déçus, écrasés par ces forces reconnues qui leur enfoncent la tête sous l'eau de plus en plus.....un sursaut serait pourtant bénéfique, urgent, vital! espérons qu'ils se reprennent à temps,, et qu'une vie meilleure ne devienne pas une simple utopie.....elle est courte, très courte...pensons y ..!
Réponse de le 20/03/2013 à 20:21 :
AMEN! AMEN !!
Réponse de le 20/03/2013 à 20:29 :
Tu peux venir ma Josianne, c'est prêt !
Réponse de le 20/03/2013 à 21:56 :
Trop long, apprenez la concision.
a écrit le 20/03/2013 à 19:33 :
Le locataire de Matignon ... Ha? il paye un loyer ????
Réponse de le 20/03/2013 à 20:54 :
...Bé, alors, on n'e sait plus, Liliane,on va où,là? on ne sait plus....on' e sait plus..! c'est quoi ça?....
Réponse de le 20/03/2013 à 21:22 :
@no23 .vite ,des pilules pour soigner les boyaux de la tête !
a écrit le 20/03/2013 à 19:27 :
l' auto satisfaction n'est pas une solution et la ritournelle de l'héritage laissé , ça ne marche pas. il va bien falloir ouvrir les yeux: il y a des abîmes de dépenses sociales. trop de français ne paient pas l'impôt. trop de français reçoivent des subventions sociales mais il n'y a pas de croissance, pas d'emploi.
a écrit le 20/03/2013 à 19:22 :
la ligne politique et bonne il reste les actes a concretisses avec les partenaires sociaux
Réponse de le 20/03/2013 à 19:39 :
La ligne politique decrite n'est que pur baratin politique, une espece de sauce qui peut s'appliquer à n'importe quel gouvernement. A la limite il lui suffisait de dire:"le gouvernement met tout en oeuvre pour que la france et les français aillent mieux"
a écrit le 20/03/2013 à 19:20 :
Je sais....je sais....je sais......Moi président.....moi président......moi président...... Quand on compare les promesses de moi président avec la réalité = accumulation de mensonges plus gros les uns que les autres. Alors, un pingouin pouvant cacher un manchot on connait déjà le résultat des Je sais.......!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :