En France, le taux de fécondité résiste à la crise

 |   |  329  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Les Françaises continuent toujours à faire autant des bébés, avec un indicateur de fécondité qui s'affiche à 2 enfants par femme. Cette stabilisation, après plusieurs années de hausse, reste une performancé comparée aux autres pays européens qui accusent un fort ralentissement de la fécondité depuis le début de la crise économique.

Le taux de fécondité se maintient en France, et ce, malgré la crise économique et ses effets sur le moral des ménages. D'après l'Institut national des études démographiques (INED), 792.000 enfants ont vu le jour en France en 2012, contre 793.000 en 2011. L'indicateur de fécondité est stable à 2 enfants par femme.

D'après Gilles Pison, auteur de l'étude Populations et Sociétés, "on aurait pu s'attendre à ce que l'incertitude suscitée par la crise économique et la montée du chômage fasse chuter la fécondité". La relative résistance de la France face à la crise économique, et les effets amortisseurs des politiques sociales et familiales ont permis de préserver cette tendance démographique forte. En effet, la France affiche l'un des plus forts taux de fécondité en Europe dont la moyenne n'a jamais dépassé les 1,6 enfant par femme depuis quinze ans.

"La France fait partie des rares pays où il n'y a pas eu de baisse marquée. On observe tout au plus un léger recul de la fécondité chez les femmes de moins de 30 ans en 2011 et 2012 (après plus de dix ans de stabilité), mais cette modeste baisse a été plus que compensée par la hausse ininterrompue de la fécondité après 30 ans", écrit le chercheur.

Un tassement de la fécondité

Le chercheur note toutefois que la crise a eu un effet stabilisateur sur l'indicateur de fécondité qui était pourtant en hausse depuis plusieurs années (il se situait autour de 1,8 enfant par femme à la fin des années 1990). Ce tassement a été amorcé en 2010 lorsque le taux de fécondité est passé de 2,02 enfants par femme à 2 en 2011. Dans certains pays, note l'étude de l'INED, la crise économique a eu des effets importants sur la fécondité. Ainsi aux Etats-Unis, le taux de fécondité est passé de 2,12 enfants par femme en 2007, au début de la crise, à 1,89 enfant par femme en 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2013 à 3:47 :
Faire des enfant pour les allocs...et ben ...
a écrit le 29/03/2013 à 22:44 :
Vous allez faire comment pour procurer à ces enfants; une éducation, de la nourriture, un logement, un travail, une bonne santé physique et morale ainsi (plus tard) une retraite décente. Rappelez-vous ceci: il vaut mieux avoir 60 millions de français heureux que d'en avoir 80 millions, dont la moitié vit misérablement. Ce principe devrait s'appliquer partout... JCM
a écrit le 29/03/2013 à 17:23 :
C'est un beau bébé qui est en photo sur l'article, cela donnerais envie d'en avoir, mais est-il vraiment français de pur souche, il aurait mieux fallut mettre la photo d'un bébé d'immigré, car eux ils ont un fort tôt de natalité car il ne faut pas oublier que les immigrés cela ne les gênent absolument pas d'avoir des enfants mais leur avenir est incertain, même cette enfant quelle sera son avenir car maintenant les français veulent des bébés pour leur préparer un bon avenir et surtout pas en faire plusieurs car l'avenir des bébés français si il est tiré d'une famille nombreuse à 95 % d'avoir un avenir incertain.
Réponse de le 03/05/2013 à 13:14 :
Bien d'accord avec toi .
a écrit le 29/03/2013 à 16:25 :
Merci a l immigration,( je rigole), mais c'est nous les Français de souche qui payons les charges sociales. Merci aux gouvernements ;oui je dis bien AUX.
a écrit le 29/03/2013 à 13:45 :
C'est une mauvaise nouvelle, nous avons gagné 15 millions d'habitants depuis 1970 ! En quoi est-ce mieux d'être plus ? La Terre croule sous le nombre des hommes à qui elle n'aura bientôt plus rien à donner. Il est au contraire urgent de nous engager dans la voie de la modestie démographique et de faire partout dans le monde, baisser la fécondité. Voyez ce que dit sur ce point l'association française Démographie Responsable
a écrit le 29/03/2013 à 8:41 :
Bonjour, les remarque sur les allocation allemande sont vrais, alors pourquoi tant d'enfant dans notre pays?,,, il faut voir qu'ici en Allemagne faire un enfant seul n'est pas bien vu, ensuite l'immigration est moindre en Allemagne, et elle est surtout originaire de l'Europe de l'est (des slaves) . Donc pourquoi cette vitalité dans notre pays?,,, cela ne serait pas grave si il y avait du travail, si le niveau scolaire été correcte.... Si l'intégration fonctionner dans notre pays.... Mais bon il n'y a toujours pas de repère ethnique en France... Cela pourriez faire peur au bon peuple..... Voilà ils serait important un jour de regarder les vérités en face...
a écrit le 28/03/2013 à 17:21 :
les allocations familliale sont deux fois plus elever en allemagne qu'en france et pourtant la
natalitée ne decolle pas.
en effet a partir du 1/er enfant en allemagne ont verse 184? par mois,et rien en france..!
en france ont touche 160? par mois a partir de 2 enfants et le double en allemagne..ect...

simplement en allemagne les femme devenu maman sont encourager a rester pres de leur
enfant et lui donner une bonne education et un equilibre sociale sain.
preferant la qualité en terme" citoyen "a la quantité.
en france ont encourage les femme a privilegier leur carriere,en abandonnant leur nouveau née le plus tot possible. (plus valorisant socialement semble t-il) quitte a en faire des
nevrotiques associable et instables.
sans se poser la question (quelle societé pour demain)..
ont ne peut tous avoir.!! (qualité et quantité)..


a écrit le 28/03/2013 à 16:38 :
Ben, Tiens, tu parles... !
a écrit le 28/03/2013 à 16:06 :
La France a institutionnalisée une politique nataliste par des mesures sociales et familiales
qui "stupéfient" nos voisins.En Martinique on l'appelle "salaire braguette".La maternité de Mayotte est la troisième de France en terme de naissance pour 100000hab.Le congé maternité est davantage rémunéré que si la mère est en activité.Les allocations familiales
sont en déficits récurrents.Ne parlons pas des avantages autres;pourquoi se gener,puisque
l'Etat va prendre en charge l'éducation de nos enfants!
a écrit le 28/03/2013 à 15:12 :
Baissez les allocations de 50% et on verra si notre taux de natalité est toujours aussi élevé !! Marre de payer pour toute la misere du monde et tout les profiteurs du systeme... La revolution est en marche !!
Réponse de le 28/03/2013 à 16:28 :
+ UN
Réponse de le 29/03/2013 à 11:56 :
@ Pays d'assistés....je suppose que vous êtes né avec une cuillère d'argent dans la bouche
Réponse de le 29/03/2013 à 19:08 :
@ Pays d'assistés vous parlez de révolution qui est en marche, mais laquelle est-ce que c'est la nouvelle révolution higtech ou la révolution des prix, ou la révolution sur la nouvelle voiture du concessionnaire x, si vous parlez de la révolution celle qui renversera l'actuel gouvernement, je n'en aie vu qu'une c'était bon on va dire révolution si ça peut vous faire plaisir la révolution des étudiants de mai 68, car si vous parlez de la révolution de maintenant tant qu'il y auras internet qui est un outil formidable qui permet de dialoguer, de discuter sur un problème x, les tablettes numérique, les IPAD, les téléphones portable, les nouvelles fringue, les nouvelles voitures, la télé, les caméscopes, les écrans plats, les lecteurs de dvd, les lecteurs de blu-ray, le matraquage médiatique, là si on supprime tout ça je serais à côté pour faire vôtre révolution et je serais le premier à jeter la première pierre, si mes souvenirs sont bon mais j'en doute quand on fait une révolution c'est quand on protège ces idées, ou ses droits, ah oui ça me reviens quand on arrive à avoir la révolution dans un pays, c'est qu'on à ôtée le 4e pouvoir, ce qui est le pouvoir médiatique
a écrit le 28/03/2013 à 14:23 :
Faut être des plus inconscients !!!
a écrit le 28/03/2013 à 13:28 :
@cdf
exeption française,alors que la plupart des pays européen en periode (economique) de vache
maigre léve le pied sur les naissance.en france ont fait le contraire..!! ?
le pays connait des probleme de competivitée conomique !,ont instaure les 35h..
la retraite etait a 60ans ont crée la pré-retraite a 55ans..!
les français serait-ils plus intelligent que les autres... heu...j'ais des doutes.
meme certains animaux en cas de disette les femelle ne sont plus" fecondable" regulation
naturelle.
les crocodiles en periode chaude font des males et des femelles en periodes froide.
certain pretende qu'il faut s'en rejouir..---qu'ils vont payer les retraites---c'est une vision a "courte vue".
d'autres se rejouisse d'etre bientot enfin aussi nombreux que les allemands pour enfin prendre leurs revanche...(bellisisme)..
personne ne s'interesse vraiment a ce" phenomene".----les femmes française(comme les hommes) sont les plus pessimiste de toute l'europe sur leur avenir .
les français sont les premiers consommateur d"enxiolitique et d'antidepresseur du monde.
ce n'est donc pas qu'ils crois plus a des lendemain qui-chante.
cela serait donc une question d'argent allocation familliale prestations de toutes sorte ,parent isolé..!aide aux logement ect...
devenir maman est devenu une profession" rentable"... ."l'assistanat "serait la motivation premiere..
les meres qui ne pays pas leurs loyer ne seront jamais mise dehors #chantage a l'enfant#..
a écrit le 28/03/2013 à 11:56 :
ça c'est le plan B des français.Après Facebook et Twitter on est passé (volens nolens) à
naviguer sur le site " Pole Emploi " La les résultats sont maigres alors on est passé au lit pour
s'assurer (grace aux allocs) un futur meilleur.Un nouveau monde d' assistés,chomeurs,etc.
nous attend dans les prochaines 20 ans.
Faire des gosses à nos jours c'est l'équivalent d'une assurance vie.Il faudra en profiter!!!!!!
a écrit le 28/03/2013 à 11:51 :
Stop, je sais bien que plus nous sommes nombreux plus les banques se goinfrent, mais STOP, STOP.
a écrit le 28/03/2013 à 11:46 :
L'explication la plus reconnue est, qu'en France, une femme peut concilier vie professionnelle c'est-à-dire autonomie financière, avec maternité. Ce qui n'est le cas nulle part ailleurs en Europe excepté dans les pays scandinaves (qui ont d'ailleurs aussi un taux de fécondité relativement élevé). C'est l'image de la femme-mère et travailleuse qui est meilleure en France qu'en Allemagne (traitée de mère corbeau), en Italie ou en Espagne embourbées dans la tradition religieuse... Mais cela ne date pas d'hier. Rappelons-nous qu'avant les grandes saignées Napoléoniennes, la France était le pays le plus peuplé d'Europe. Et déjà les femmes (enfin les bourgeoises ou aristocrates) avaient le "droit" sans être vilipendées d'envoyer leurs enfants chez une nourrice à la campagne.
Réponse de le 28/03/2013 à 16:46 :
oui et puis il y avait le droit de cuissage mais pas la pilule de 3° ou 4° generation...
a écrit le 28/03/2013 à 11:42 :
Oui bravo tout le monde au lit!!!!!! Fabriquons de nouveaux cotisant
a écrit le 28/03/2013 à 11:36 :
Plus je vieillis, plus je déteste la jeunesse. Pourtant je vis à ses crochets et je devrais la remercier.
a écrit le 28/03/2013 à 11:21 :
En 40 ans je crois que le nombre de la population a triplé alors combien serons nous dans 40 ans??? Il faut devenir intelligent et penser que notre Terre ne pourra plus nous nourrir..
Réponse de le 28/03/2013 à 13:11 :
ce ne sera pas à cause du taux de natalité français insuffisant pour un simple renouvellement des populations. L'acroissement de la population française est une conséquence du vieillissement de la population et de l'immigration.
Réponse de le 28/03/2013 à 13:28 :
"Quand on sait que le cap du milliard d'individus a été franchi en 1804, le cap des 5 milliards en 1987, celui des 6 milliards en 1999 et que l'on attend 9 à 12 milliards d'hommes en 2050, la conclusion s'impose d'elle-même : par ses besoins alimentaires, eau potable, énergie, matières premières, espace vital, la surpopulation entraîne la ruine de la planète et mettra en péril jusqu'à l'existence de ses habitants" suivant le livre "les corps indécents". C'est l'évidence même. De quoi se faire du souci pour l'avenir de nos enfants.
Réponse de le 28/03/2013 à 14:22 :
De plus en plus d'individus dans un monde avec des limites ! mauvaise équation! l'homme se mènera lui même à sa perte..et c'est tant mieux!!!!!!
Réponse de le 28/03/2013 à 14:50 :
pas d accord avec vous NICOLE !!nous réussirons à nourrir la population en 2050!!!la ruine de la planète????ce serait plutôt la ruine des idées et des esprits chagrins qui veulent foutre la trouille aux braves gens !!mais çà marche plus ,l homme devient de plus en plus instruit et ne se laisse pas rouler dans la choucroute!!par des mauvais genies
Réponse de le 28/03/2013 à 16:31 :
ben oui, c'est c'là , pfffffffff !
Réponse de le 28/03/2013 à 16:48 :
@ en avant : vous venez de quelle planète ?
a écrit le 28/03/2013 à 11:10 :
il n y a pas de quoi etre fier: ca fera plus de chomeurs dans 20 ans
Au lieu de faire dans la qualite (peu d enfants mais on investi dans leur education) ont fait dans la quantite (plein d inculte)
On marche sur les trace du niger (7 enfant par femme) ou de la somalie ...
a écrit le 28/03/2013 à 10:54 :
Il est plus judicieux de parler de contre-performance plutôt que de performance. La Terre et la France sont surpeuplées au regard de notre niveau de consommation actuel, merci de ne pas l'oublier.
a écrit le 28/03/2013 à 10:52 :
Une petite augmentation des tarifs de l'immobilier pour fêter ça?
Réponse de le 28/03/2013 à 15:06 :
j'aime bien fabriquer des bébé moi, alors c le sort que on peut pas éviter cher messieurs, notre espèce va extermina un jour voulez vous ou pas.
Réponse de le 28/03/2013 à 16:50 :
@ l'auto-destruction : vous vous avez trop regarder Terminator petite cachotière

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :