Cahuzac : les Français n'ont plus confiance dans les politiques

 |   |  233  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
86% des Français estiment que l'affaire Cahuzac est "grave" et 6 Français sur 10 pensent que l'exécutif a mal géré cette affaire, selon un sondage Harris Interactive/LCP publié mercredi.

Selon les analystes, l'affaire Cahuzac est un coup sévère porté à la crédibilité des hommes poilitiques. Analyse confirmée par un sondage Harrios Interactive et LCP réalisé en ligne du 2 au 3 avril. A la question "selon-vous s'agit-il d'une affaire très grave, plutôt grave, plutôt pas grave ou pas grave du tout ?", 53% des personnes sondées ont répondu "très grave" et 33% "plutôt grave". Ils sont 9% à juger que l'affaire est "plutôt pas grave" et 2% "pas grave du tout". 3% ne se prononcent pas.

Les Français pensent que l'exécutif a "mal géré"

A la seconde question "considérez-vous que l'exécutif, c'est-à-dire le président de la République, François Hollande, et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont très bien, assez bien, assez mal ou très mal géré l'affaire Cahuzac ?", 32% répondent "très mal" et 27% "assez mal". 27% jugent que l'affaire a été gérée "assez bien" et 10% "très bien". 4% ne se prononcent pas.

Le lien de confiance brisé

Enfin, 75% des personnes interrogées pensent que "l'affaire Jérôme Cahuzac n'est pas qu'une affaire personnelle et a un impact négatif dans la confiance qu'(ils ont) envers les responsables politiques", 22% estiment que c'est une "affaire personnelle et (qui) n'a pas d'impact dans la confiance qu'(ils ont) envers les responsables politiques". 3% ne se prononcent pas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2013 à 10:27 :
F.Hollande est l'homme de toutes les situations, imperméable à tout, il sait ou qu'il va malgré les obstacles et les pièges qu'on lui tend.
Réponse de le 06/04/2013 à 15:55 :
C'est un vrai chef même l' europe le reconnait et lui fait confiance dans ses objectifs de redressement et de croissance pour notre pays et sa vision de l'europe.
a écrit le 06/04/2013 à 10:17 :
Le tout dernier sondagge BVA. Réconforte F. Hollande 42% des personnes intérrogées sont sastifaites de la manière dont le chef de l'état gère le scandale Cahuzac et la crise.
Voyez bien que la majorité des français lui font confiance à sa politique de redressement de notre éconnomie: la croissance, le plein emploi, le pouvoir d'achat saugardé, la justice pour tous, l'avenir pour les jeunes. c'est vraiment un bon chef les fraçais lui sont reconnaissant.
Réponse de le 06/04/2013 à 11:06 :
Vous avez raison il a su construire autour de lui une bonne équipe de professionel trés qualifiée et responsable. Il lui faut encore quelque temps pour que le peuple apprécie toutes ses valeurs intégres. Les jeunes lui font déjà confiance, malgré les quelques petits aléas du moment.
Réponse de le 07/04/2013 à 10:34 :
La droiture a écrit le 06/04/2013 à 10:27 :

F.Hollande est l'homme de toutes les situations, imperméable à tout, il sait ou qu'il va malgré les obstacles et les piÚges qu'on lui tend.

Reconnaissance. a répondu le 06/04/2013 à 15:55:

C'est un vrai chef même l' europe le reconnait et lui fait confiance dans ses objectifs de redressement et de croissance pour notre pays et sa vision de l'europe.

Ré

















Qui sont ces jeunes les assistés du parti de la bande. !!?
Réfléchissez radio hollandre ment



a écrit le 05/04/2013 à 16:43 :
Je pense qu'il faudrait remettre beaucoup d'ordres dans tous cela.
Peut-être que ces gens du gouvernement devrait vivre de la meme facon que nous.
CAD payer leur maison, leurs repas, l'ecole de leurs enfants, leurs deplacements, nous rendre des comptes sur leur activité journaliere afin de comprendre à quel niveau ils sont productifs.
Toutes ces personnes de la droite ou de la gauche sont copains d'écoles, ils choisissent un côté pour pouvoir se divertir mais nous ça ne nous amuse plus.
Quand on gagne le smic ou moins et que l'on fait parti des gens qui doivent tout payer sans broncher et qu'à coté de ça ils nous parle d'austérité, d'augmentations des aides, il ferait mieux de se payer 1500? par mois, il verrais ce que c'est de vivre ou plutot de survivre.
Et pendant ce temps ce naze de CAHUZAC se fou de nous en planquant des tunes ailleurs que la France.
Ne peut-on pas punir un gouvernement qui ne sert a rien.
a écrit le 05/04/2013 à 13:06 :
Je crois savoir que Cahuzac, Moscovici et DSK se connaissent bien et ont travaillé ensemble. Si tel est le cas; voyez ce qu'est ce gouvernement, avec en plus Fabius et consort. A Droite c'est "quif-quif bourricos" avce les Juppé, Copé, Fillon, Gaino, Balladur etc... JCM
a écrit le 05/04/2013 à 10:04 :
Si je me rapelle bien, en France c'est le peuple qui est souverain.

J'attends toujours comme mes compatriotes les excuses publiques de Mr Cahuzac envers les Francais pour avoir: (Liste ci-dessous non-exhaustive).
1/ Menti
2/ Fraudé
3/ Triché

Le simple fait que ce Monsieur n'est même pas daigné présenter ses excuses au peuple de France nous montre en quel estime nous tiennent ceux qui s'auto-proclament des "élites".
a écrit le 05/04/2013 à 9:39 :
beacoup de verite dans ce que j ai lue mais malheureusemem tdans un monde capitaliste tout le monde veut sa part du gateau est les premier a ce servir sont ceux qui sont elues ont la vue ces dernieres annes ils se sont tous augmentes leurs salaires et leurs retraite alorALORS MAITENENT ONT FAIT QUOI?????????
a écrit le 05/04/2013 à 5:05 :

POLITIQUE (72).

A vingt ans, néolibéraux ou soixante-huitards attardés, nous étions tous de jeunes cons.
Aujourd'hui, nous ne sommes plus jeunes. Érard de La Reid (Carnets d'Érard)

Les citoyens devraient comprendre, et les politiciens se rappeler, que la politique n'est pas un métier, ni un plan de carrière, mais l'honneur fait à quelques uns d'exercer une fonction représentative de tous. Romain Guilleaumes (L'Amanite humanoïde)

Accabler les élus, c'est accorder une étrange impunité aux électeurs. Romain Guilleaumes

En politique, la communauté des haines fait presque toujours le fond des amitiés. Alexis de Tocqueville

Parler de politique est le plus sûr moyen de se mettre au moins 50% des gens à dos. Érard de La Reid (Carnets d'Érard)

Un enfant est un grand politique dont on se rend maître comme des politiques... par ses passions. Honoré de Balzac

Tout l'art de la politique est de se servir des conjonctures. Louis XIV Le Grand

Ne songer qu'à soi et au présent, source d'erreur dans la politique. Jean de La Bruyère

On ne fait pas de politique avec de la morale, mais on n'en fait pas davantage sans. André Malraux

Les faiblesses des hommes sont le moyen de les mener, de les soumettre, de les abuser. Bref, de les gouverner. Romain Guilleaumes

La politique est l'art de se servir des gens. Henry de Montherlant

La haute politique n'est que le bon sens appliqué aux grandes choses. Napoléon Bonaparte

En politique, il faut toujours laisser un os à ronger aux frondeurs. Joseph Joubert

La politique est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. Paul Valéry

L'intérêt du bien commun - la politique - est chose trop sérieuse pour laisser des peuples formés d'égoïstes soucieux du présent et du plaisir immédiat s'en charger. Pire encore lorsque ces gens délèguent leur pouvoir à des arrivistes, ambitieux et amoraux. Qu'il est donc difficile, quand on y réfléchit, de défendre avec conviction la noble idée de démocratie... Romain Guilleaumes

Il faut s'attendre à tout en politique, où tout est permis, sauf de se laisser surprendre. Charles Maurras

Dans tous les partis, plus un homme a d'esprit, moins il est de son parti. Henri Beyle, dit Stendhal

Le mépris des hommes est fréquent chez les politiques, mais confidentiel. André Malraux

Si l'Etat est fort, il nous écrase. S'il est faible nous périssons. Paul Valéry

Epargner ceux qui se soumettent, et dompter les superbes. Virgile

L'agonie a ses ruades. En langue politique, cela s'appelle réaction. Victor Hugo

Diviser pour régner. Philippe de Macédoine

La clémence des princes n'est souvent qu'une politique pour gagner l'affection des peuples. La Rochefoucauld

L'individu qui pense contre la société qui dort, voilà l'histoire éternelle, et le printemps aura toujours le même hiver à vaincre. Emile Chartier, dit Alain

Toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme. Albert Camus

Un intellectuel, pour moi, c'est cela : quelqu'un qui est fidèle à un ensemble politique et social, mais qui ne cesse de le contester. Jean-Paul Sartre

Il ne faut pas se servir des gens de bas lieu : ils sont trop austères et trop difficiles. Richelieu

Un estomac creux n'est pas un bon conseiller politique. Albert Einstein

Malheureusement dans le monde, comme dans le monde politique, les victimes sont si lâches qu'on ne peut pas en vouloir bien longtemps aux bourreaux. Marcel Proust

En démocratie, où le suffrage universel l'emporte toujours, on n'a que les élus que l'on mérite. Romain Guilleaumes

Où il n'y a point de maître, tout le monde est maître ; où tout le monde est maître, tout le monde est esclave. Bossuet

Ce sont les morts qui gouvernent les vivants. Auguste Comte

J'ai peur que nous devions rendre le monde honnête avant de pouvoir dire honnêtement à nos enfants que l'honnêteté est la meilleure politique. George Bernard Shaw

Selon la loi du pendule - jamais démentie -, la recherche de l'équilibre réclame que tout excès soit naturellement compensé par son contraire. L'excès de tolérance induit, de facto, un prochain excès d'intolérance. La liberté débridée génère l'ostracisme et le fascisme. Romain Guilleaumes

La popularité n'est pas un programme politique. Jean-Pierre Raffarin

La fin de la politique est la fin suprême. Aristote

En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai. Talleyrand

En politique, il ne faut jamais rien croire tant que ça n'a pas été officiellement démenti. Otto von Bismarck

Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l'apparence de la solidité à ce qui n'est que du vent. George Orwell

La politique vue avec la perspective d'un intellectuel diffère beaucoup de la pratique. Dans un cas, c'est un exercice de la pensée critique, dans l'autre une lutte pour le pouvoir. Mario Vargas Llosa

La politique n'est passionnante que dans l'opposition. Georges Conchon

En politique, rien n'est plus admirable que d'avoir la mémoire courte. John Galbraith
a écrit le 05/04/2013 à 0:12 :
La confiance c'est un mot qui ne se galvaude pas. Dans une période où tout va mal, l'entassement des maladresses dans le choix des priorités et les scandales à répétitions ne sont plus de mise. S'il n'y avait que l?affaire CAHUZAC dont la France se serait bien passé, mais que tout par ailleurs marchait bien..... Mais c'est loin d'être le cas.
Les français n'ont plus confiance. C'est en effet la goutte qui fait déborder le vase.
Revue de détails :
Le mariage pour tous : il y avait sans doute des sujets beaucoup plus graves et certainement plus urgents à aborder, en période crise que cette longue digression, qui aurait pu se solder simplement, dans un premier temps, par une amélioration du PACS.
En matière constitutionnelle, il faut prendre garde à ne pas remettre en cause, ce qui a fait le ciment de notre nation. Ce qui a permis à la France d?être ce qu?elle est. Mais c?est vrai que depuis quelques temps, il est devenu très à la mode de faire « le buzz » pour prouver qu?on est différent et essayer de laisser une trace dans l?histoire.
Madame la ministre, nous a déjà remis les mineurs multirécidivistes dans la rue. Maintenant ils nous braquent en toute impunité avec des armes de poings. Elle trouve que nos prisons sont trop dures, alors que les victimes ne sont même pas prises en charge. Qu?elle aille donc faire un tour dans les mouroirs que l?on appelle des maisons de retraites et elle verra ce qu?est l?inconfort et le mal vivre de la plupart des pensionnaires. Pourtant eux payent souvent très chers des prestations pour le moins discutables. On est donc plus à une surprise ou à une contradiction près.
A quand la vente de cocaïne en ligne en direct d?un ministère ou l?adoption par les assemblées de la polygamie ?
Occupons-nous déjà de qui ne marche pas, avant d?embrayer sur des choses mal ficelées qui ne marcheront au final peut-être pas mieux. A commencer par l?égalité. On est tout le temps en train d?en parler, on use et on abuse de ce mot dans tous les débats, on en a plein la bouche, mais sait-on vraiment ce que c?est en France que l?égalité ?
Sommes-nous égaux devant les impôts ? NON. A revenus égaux sommes-nous taxés de la même façon ? NON. Reportez-vous à l?article 13 de la convention des droits de l?homme et tirez vos propres conclusions.
Sommes-nous égaux devant le traitement de nos retraites ? NON. Et ce n'est pas les décisions prisent récemment qui vont arranger les choses.
Les femmes sont-elles à parité égale en termes de salaire dans les entreprises ? NON.
Ceux qui nous imposent des règles de conduites, se les imposent-ils à eux-mêmes ? NON.
Sommes-nous égaux devant la justice ? NON
Traite-t-on mieux les victimes d?un délit ou d?une agression, que les coupables ? NON.
On pourrait continuer cette liste et la multiplier sur plusieurs pages tellement les exemples sont nombreux.
Notre Constitution est censée nous protéger, protéger chaque citoyen, mais la multiplication des textes, le labyrinthe entretenu des jurisprudences, accumulé depuis des décennies, en a dilué les fondements.
Mais, c?est bien connu, seuls ceux qui nous gouvernent ont la science infuse, savent ce que c?est que la justice et surtout l?égalité, qui figure en toute lettre sur le fronton de nos édifices publics. Ils savent ce qui est bon pour nous. Nous, nous ne sommes que des ânes, tout justes bons à payer leurs somptueuses dépenses et à rembourser sans mots dire, les dettes qu?ils accumulent depuis des lustres sur notre dos, sans se soucier des dégâts collatéraux qu?elles génèrent. Pourquoi ? Parce le moment venu, lorsque les choses deviendront ingérables et que leur position deviendra intenable, ils iront se mettre bien à l?abri, comme ils l?ont toujours fait, pour nous permettre de gouter au bonheur de la ruine et du désespoir.
De quoi sont-ils coupables ? Mais de rien. A part d?avoir fait de la France un bourbier, de nos économies un trou sans fond et de nos retraites un abysse et de la France un pays au bord de la ruine. Responsables certes, mais jamais au grand jamais coupables de quoi que ce soit. C?est ça la justice, celle qui se plaint d?avoir trop de travail, parce qu?elle passe son temps à rejuger les mêmes personnes sans jamais les condamner. Autant les laisser dans la rue, assassiner, spolier, dealer ou voler plus de gens encore. De toute façon la loi est claire, vous ne pouvez pas poursuivre un juge, même s?il relâche un multirécidiviste et que celui-ci tue un membre de votre famille. Il est pourtant coupable de complicité par destination, mais selon la loi, il reste intouchable. Mais rassurez-vous, vous êtes dans un état de droit, puisqu?on vous le dit. Et ça ne peut pas être grave, puisque nos élus ne sont jamais touchés par ceux qu?ils relâchent par procuration et par l?abandon de toute logique dans l?application de lois qu?ils ont pourtant votées. Ils ont les moyens de se protéger, eux. Ils considèrent donc comme inoffensifs tous les criminels en liberté et ne font donc rien pour que ça change. Décidément Mesdames et Messieurs les élus, nous n?avons ni les mêmes valeurs, ni la même définition de ce qu?est l?égalité et de ce qui constitue l?essence même d?un état de droit. Nous sommes aujourd?hui dans ce qui reste de la France que nous chérissons, mais pour combien de temps encore ? Quand allons-nous arrêtez ce massacre ? Quand allons-nous enfin mettre fin à ce cumul d?incompétence et d'irresponsabilité ?
a écrit le 04/04/2013 à 22:54 :
On a de l?évasion fiscale au niveau du gouvernement. On parle d?une crise de régime? à peine 85%, on peut aussi parler crise de société. On apprend que 51% des moins de 35 ans veulent quitter le pays? voila l?enfer qu?on nous fait ! Ralliez le maquis!
a écrit le 04/04/2013 à 19:19 :
J'ai oublié Mr Woerth ( épouse embauchée par la première contribuable de France et au courant du "système" Bettencourt: L'Oréal parce que je le woerth bien )
a écrit le 04/04/2013 à 18:38 :
Un Etat a toujours besoin de gens compétents et spécialement pour tenir les cordons de la bourse.Les cas sulfureux ou médiatiques de ces dernières années sont tous passés par Bercy. Est-ce un simple hasard ? Mme Lagarde (aff. Tapie ?), Mr Gaymard (grand appartement pour pas cher), Mr Sarkozy (aff. Bettencourt ?) Mr Strauss- Kahn (fausse facture, Nafissatou, Carlton ?) Mr Cahuzac (compte en Suisse + mensonge), Mr Juppé (fusible de qui on sait pour les emplois fictifs de mairie de Paris) Mr Bérégovoy (bafoué dans son honneur pour un emprunt de 152000 Euros à RP Pelat) Mr Fabius (aff. sang contaminé) et j'en oublie. Tous ont été à Bercy au budget ou aux finances et ont fait preuve, sauf peut-etre H Gaymard, d'une indiscutable compétence.
a écrit le 04/04/2013 à 15:20 :
quand on sait que les financiers ont "détourné l'argent" créant la plus grosse crise depuis 50 ans et la promiscuité des financiers et des politiques - pas besoin de s'étonner que de l'argent et fortunes soient encore dissimulés ailleurs .....
droite, gauche c'est tout pareil quand il s'agit de capitaux ! les banques françaises ont toutes pleines de succursales dans les paradis fiscaux et si on leur demandait des listenings....( secrets)
Réponse de le 04/04/2013 à 19:36 :
FAUX! quand on ne sait pas: on invente!
a écrit le 04/04/2013 à 13:14 :
Cherche désespérément Etat au service de l'intérêt général !
a écrit le 04/04/2013 à 11:47 :
Dans un an tout sera oublié : qui parle encore de l'affaire Juppé par exemple. Et on pourrait citer des exemples d'élus de gauche également.
a écrit le 04/04/2013 à 11:01 :

cette fois le mal est fait § LES FRANCAIS N OUBLIRONS PAS politique tout pourri
a écrit le 04/04/2013 à 9:43 :
VIDOCQ était à sa place comme chef de la police après avoir été brigand. ON NE GOUVERNE PAS AVEC DES ENFANTS DE CHOEUR et ceux qui s'offusquent n'ont pas leurs places. CAHUZAC PRESIDENT!!!
Réponse de le 04/04/2013 à 22:38 :
@ pro cahusac vôtre commentaire me fait penser à l'image du président Berlusconi
a écrit le 04/04/2013 à 6:59 :
Bah ! Une petite claque sur les mains et vous verrez, demain sera comme hier...
Réponse de le 04/04/2013 à 8:13 :
Hélas...+1
a écrit le 03/04/2013 à 20:17 :
Si coluche était encore là, j' aurais vôté pour lui, la France serait moins triste, et nous aurions toujours une petite blague de colucche à raconter aux copains du boulot !! Les blagues de nos élus actuels ne nous font plus rire !!
a écrit le 03/04/2013 à 20:00 :
La question peut-être pertinente serait : "Pourquoi fait-on carrière en politique..?" Est-ce franchement normal..? (voir les écrits de Machiavel qui décrit cela en détail)
a écrit le 03/04/2013 à 19:58 :
a quand le contrôle de l'IRFM des parlementaires?
a écrit le 03/04/2013 à 19:54 :
Cette affaire n'est pas plus grave que d'autres. Il y aurait par exemple dû y avoir une levée de boucliers quand Juppé, condamné pour abus de biens sociaux (le fric du contribuable), a été nommé ministre et/ou maire de Bordeaux. Mais en France, on critique le prince, tout en étant prêt à le laisser percuter le pont arrière de mèmère ou de soi-même dans l'espoir d'un avantage quelconque :-)
a écrit le 03/04/2013 à 19:53 :
L?affaire Cahuzac représente une sorte d?aboutissement, de ce que peut représenter le laisser-aller, et le laissez faire, à droite comme à gauche, depuis des décennies, dans notre pays. De tous temps nous avons connu des scandales, très souvent étouffés. Lorsqu?il y avait des mises en cause, voire des mises en examens, les accusés en ressortaient le plus souvent responsables, mais curieusement jamais coupables.
Pour les PS, on cumule néanmoins beaucoup des derniers temps. Annoncés comme un parti ou la plus grande probité règne, le PS se retrouve tout à coup sur le devant de la scène avec de nombreuses affaires. La promesse du président Hollande de ne pas s'entourer de personnes ayant eu des démêlés avec la justice, est en effet quelque peu bousculée. Le président du PS nouvellement nommé n?échappe pas à la règle. Soupçonné d'avoir bénéficié d'un emploi fictif de 1986 à 1987, alors qu'il dirigeait SOS Racisme, il a été condamné dix ans plus tard, en décembre 1998, à dix-huit mois de prison avec sursis et 30.000 francs d'amende. Il était accusé d'avoir perçu illégalement au cours de cette période 202.560 francs de salaires, de l'Association régionale pour la formation et l'éducation des migrants (Arfem), basée à Lille. Il a sous la présidence Mitterrand, bénéficié également d?une amnistie, par décret, sur les PV qu?il avait cumulés en tant que président de S.O.S. Racisme, avec publication au Journal Officiel. Essayer donc de faire sauter vos PV de la même façon, je ne crois pas que vous y arriverez. Inutile de faire l?historique des autres affaires ayant écornées le PS depuis lors, mais les affaires plus récentes, DSK, Guérini, Cahuzac, nous y ramènent de fait. Les propos en forme de justification du premier ministre, sur les moyens que l'on ne doit pas employer, afin de s'assurer de la probité d'une personne, ont de quoi surprendre. Lorsqu'un citoyen normal doit obtenir par exemple, une certification "secret défense", pour l'exercice de son métier, une enquête est réalisée par les services du renseignement intérieur, le passant au cible lui et sa famille, pendant plusieurs mois. Et en tant que citoyen normal, nous ne pouvons refuser de nous y soumettre. Il est donc parfaitement possible de s?assurer de la probité de quelqu?un, en prenant les précautions qui s?imposent On peut donc s'étonner que pour accéder à de telles fonctions, la même rigueur ne soit pas appliquée sur les ministres et toutes celles et ceux appelés aux plus hautes fonctions. L'exemplarité ne s'applique curieusement jamais à ceux qui nous y soumettent. Est-ce vraiment un hasard, ou plus simplement la violation permanente du droit à l?égalité, pourtant prévu par notre constitution, à laquelle nous avons donc légalement droit ?
a écrit le 03/04/2013 à 19:50 :
La première des mesures que F.H. aurait dû passer, avant toute chose, c'est le non cumul des mandats et l'impossibilité de faire plus de deux mandats de quoi que ce soit !! Simple. L'option en plus, faire peter le bipartisme.
a écrit le 03/04/2013 à 19:49 :
Franchement, à part les groupies lèches culs qui font le pied de grues devant les QG les jours d'élections, qui a déjà eu confiance en des politiques ?
Réponse de le 04/04/2013 à 8:12 :
Bien d'accord avec vous +1000
a écrit le 03/04/2013 à 19:32 :
Lorsqu'on écoute l'interview de Gonelle sur Itele, il ne fait aucun doute que tout ce petit monde savait et espérait probablement que "ça passe".
Réponse de le 03/04/2013 à 19:41 :
+ 100
Réponse de le 03/04/2013 à 23:13 :
Très sincèrement GEGE 83 je n'aurais pas osé écrire "compétent" ainsi...
a écrit le 03/04/2013 à 19:30 :
Regrettable car Cahuzac était un ministre très compétant. Maintenant les 600 milliards de dette que Sarkosy nous a laissé sur le dos sont tout aussi néfastes sinon plus!
Réponse de le 03/04/2013 à 19:41 :
La retraite à 60 ans et les 35 heures ce n'était pas Sarjozy. La Gauche a défilé notamment pour empêcher toute réforme des retraites et un retour aux 40 heures. la CGT s'est chargée du reste en pilonnant l'industrie nationale.
Réponse de le 03/04/2013 à 19:57 :
Je me rappelle d'une époque pas si lointaine : 2008 ou l'opposition socialiste expliquait que Sarkosy n'en faisait pas assez pour son plan de soutient à l'automobile. Que eux ils auraient mis en place un plan bien plus ambitieux. Vous avez déjà oublié?
Réponse de le 03/04/2013 à 19:58 :
@gilles1: arrête de faire une fixation sur la retraite à 60 ans parce qu'il faut aussi avoir 42 ans de cotisation et 30 + 42 vont t'amener à 72 ans si t'as pas d'interruption de parcours d'ici là :-)
Réponse de le 03/04/2013 à 20:32 :
Mme Hidalgo, 1ère adjointe au maire de Paris a pris en 2011 sa retraite de Directeur du Travail (Inspection du Travail) à 52 ans. A sa pension s'ajoutent évidemment ses indemnités d'élue...
Réponse de le 04/04/2013 à 15:24 :
La Gauche ne veut pas dire le PS d'une part, vous mélangez tout. Ensuite, quand vous aurez une preuve que les 35h et la retraite sont aussi nuisibles apportez-la nous. Surtout, je vois pas en quoi des manifs empechent les réformes, la preuve avec le mariage pour tous (ce qui pour le coup plait beaucoup moins a ceux qui vantaient la rigidité de Sarkozy face aux manifs).
a écrit le 03/04/2013 à 19:24 :
Non seulement ils n'ont pas géré l'affaire, mais le message télévisé, bâclé de Hollande, entre porte, et enregistré, prouve que nous avons un Président insouciant, incompétent et discrédité, qui ne réalise pas la portée de cette affaire.
a écrit le 03/04/2013 à 18:56 :
"6 Français sur 10 " heureusement que ce sont des socialos ! Imaginez le délire avec Sarko !
Réponse de le 03/04/2013 à 19:08 :
Bof, je suis pas socialo pour un sou, mais on peut au moins reconnaître qu'ils n'ont pas chercher à enterrer l'affaire par toutes les manoeuvres possibles.
Réponse de le 03/04/2013 à 19:18 :
Celle-ci pour l'enterrer je vois qu'une seule solution ce serait de faire un tapis de bombes sur la Suisse mais comme ils ont tous un ou même 2 comptes là-bas, c'est trop risqué.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :