Medef : Frédéric Saint-Geours se lance dans la course

 |   |  233  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>DR</small>)
Le président de la Fédération de la métallurgie (UIMM) a, selon le site des Echos, officiellement déclaré sa candidature à ses pairs ce jeudi 4 avril pour succéder à la patronne des patrons Laurence Parisot.

Frédéric Saint-Geours devient donc le 7e prétendant à la succession de Laurence Parisot à la présidence du Medef, après celle de Patrick Bernasconi la veille. Selon le site des Echos, le patron de la Fédération de la métallurgie (l'UIMM) a officiellement déclaré sa candidature à ses pairs ce jeudi 4 avril. C'était le dernier candidat potentiel pour prendre les rênes du Medef.

L'autre représentant naturel de l'industrie

La candidature de ce dirigeant d'entreprise de 62 ans -qui a récemment quitté son poste de directeur des marques de PSA pour devenir conseiller du groupe - était toutefois attendue. Avec Pierre Gattaz, Frédéric Saint-Geours devient l'autre représentant "naturel" de l'industrie.

Cette annonce intervient au lendemain de celle du président de la fédération nationale des travaux publics. Patrick Bernasconi a annoncé mercredi dans un entretien au Figaro daté du jeudi 4 avril son intention de briguer la succession de Laurence Parisot à la tête du Medef. Ce qui n'était pas vraiment une surprise non plus. Déjà, dix jours auparavant, dans un entretien au journal Le Monde, il avait clairement laissé entendre que sa décision était prise. Il était alors devenu le sixième candidat officiel, en attendant que Frédéric Saint-Geours sorte éventuellement du bois. C'est désormais chose faite.

Lire aussi: Medef: qui pour succéder à Laurence Parisot?
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2013 à 13:45 :
Cette élection va se jouer a mon avis entre FRDERIC SAINT-GOURS et GEOFFROY DE BEZIEUX. car c'est ce que pense car de toute façon il faudra mettre au MEDEF un grand personnage qui aura du boulot et qui pourra taper sur la table des négocations de façon a faire qu il puisse remettre les syndicats dans leurs places car ils ont a mon gout pris beaucoup trop de distances a l égard de mme PARISOT qui avait fait tout pour que cela marche;.
a écrit le 05/04/2013 à 12:27 :
On ne peut pas dire qu'il a un magnifique track record... Entendu ce matin sur RTL, et bien peu brillant .... Le sempiternel refrain de 'on ne nous aime pas'....Je vote Bernasconi...
a écrit le 05/04/2013 à 11:41 :
faudrait qu'il apprenne à aboyer comme sa prédecatrice
a écrit le 05/04/2013 à 9:33 :
Un enarque patrons des patrons !!!!!!! LOL, on en sort pas!!!!
a écrit le 04/04/2013 à 21:54 :
ils n ont pas honte de mettre le premier de la classe qui a très bien géré PSA? Ils vont perdre leur force de frappe et seront pris pour des charlots.
a écrit le 04/04/2013 à 18:00 :
So ses resultats chez PSA permettent de dire que c'est le meilleur ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :