Pour François Hollande, il est vital de répondre au dangereux amalgame des mécontentements

 |   |  1132  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
François Hollande s'attendait à un début de mandat difficile. Mais en misant tout sur le redressement économique, il n'a pas perçu la détérioration du climat politique, exacerbée par l'affaire Cahuzac. Conséquence, il doit faire face à la pire situation pour un président en exercice : le mélange explosif des mécontentements de divers publics : désespérés de la crise, opposants au mariage pour tous... Son action pour moraliser la vie politique est une première riposte mais il en faudra d'autres : la clarification de la politique économique choisie, un important effort de pédagogie... et la fin de la cacophonie dans les rangs de la majorité.

François Hollande ne cesse de le répéter : il a le cuir dur. Il savait que devenir président n'était pas une sinécure, il s'était préparé. Certes, celui qui occupe l'Elysée depuis quasiment un an connaissait la conjoncture économique du pays passablement dégradée. Il savait aussi qu'il faudrait patienter pour amorcer le redressement.

Durant sa campagne, il avait expliqué que les deux premières années du quinquennat seraient les plus difficiles, marquées par des mesures impopulaires mais nécessaires au rétablissement des comptes publics. Entièrement accaparé par les questions économiques, François Hollande n'a donc pas bien évalué la détérioration du climat ambiant, symbolisée par « l'affaire Cahuzac ». Lui qui rêvait d'un pays apaisé et d'une République exemplaire, c'est raté.

L'amalgame des mécontentements est en passe de se produire

Pire, il se trouve confronté à ce que redoute le plus un président de la République en exercice : le mélange des mécontentements qui risque de créer un amalgame très dangereux. Or, tous les ingrédients sont là. La crise économique et sociale, bien sûr, avec son cortège de chômeurs. A cela vient s'ajouter la défiance à l'endroit du pouvoir politique. Certes, depuis l'instauration de la IIIe République, il y a toujours eu une frange de Français pour considérer les élus et les gouvernants comme « tous pourris »... Mais quand l'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, avoue ses mensonges après des semaines de déni, cela apporte de l'eau au moulin.

Troisième ingrédient qui commence à préoccuper la majorité socialiste : la radicalisation et la longévité du mouvement des opposants au mariage pour tous, de plus en plus clairement noyauté par des mouvements ultraconservateurs. Les ministres sont invectivés, bloqués dans leurs déplacements et les prochaines manifestations peuvent dégénérer...

Une majorité remuante

Autant d'éléments qui rendent la situation anxiogène. Et cerise sur le gâteau pour François Hollande, il doit aussi gérer une fronde politique. Sa (trop) large majorité à l'Assemblée est remuante. Or, comme disait Michel Rocard, il est plus facile de gérer une majorité resserrée car moins encline à la rébellion. Dans la ligne des trois ministres Arnaud Montebourg, Cécile Duflot et Benoit Hamon, une trentaine de députés n'ont pas hésité à demander un infléchissement de la politique économique vers moins « d'austérité » Et pour ne rien arranger, François Hollande et le gouvernement doivent ferrailler sur leur gauche avec le leader du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui ne désarme pas et qui ne trouve « rien de bon » dans l'action de ses anciens camarades du Parti socialiste...

« Aller au bout de l'exemplarité »

Alors que faire ? Déjà, tenter à toute vitesse de briser ce processus d'amalgame qui est en passe de se former entre les tenants de revendications politico-sociétales (les antis mariage pour tous), les désespérés de la crise (que peuvent penser les salariés d'Arcelor Mittal de Florange dont les hauts-fourneaux ont été éteints le 15 avril ?) et les adeptes du « tous pourris ». Sur ce dernier point, François Hollande a apporté une première réponse en jetant en pâture au grand public le patrimoine de ses ministres. Puis, après le vote d'un projet de loi examiné le 24 avril, viendra le tour des parlementaires et des grands élus des collectivités locales.

Pas sûr que cela change grand-chose mais comme le dit la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem : « Si on veut purger ce drame, il faut aller au bout de l'exemplarité. Nous n'avons pas le choix ». Il faut aussi en finir d'urgence avec le projet de loi sur le mariage pour tous, promesses électorale du Président. Dans quelques mois, cette réforme sera rentrée dans les m?urs. On l'a vu dans la très catholique Espagne. Surtout, le président de la République doit considérablement resserrer les rangs dans sa majorité et son gouvernement. Certes, il ne peut pas procéder à un remaniement en pleine crise, ce serait faire le jeu de l'opposition. Mais l'on sait que l'Elysée réfléchit à un schéma de gouvernement plus restreint dont ne seraient d'ailleurs plus membres quelques poids lourds de l'actuelle équipe qui ont déçu.

Affirmer définitivement les choix économiques

Mais, avant cela, François Hollande doit trancher dans ses choix économiques... Comme François Mitterrand l'avait fait (difficilement) en 1983 en privilégiant l'option de la rigueur, défendue par Jacques Delors, au dépens du choix de « l'autre politique », - avec la sortie du système monétaire européen (SME) -, prônée par Jean-Pierre Chevènement. En 2013, c'est la même chose. Soit le président lâche officiellement sur ses objectifs de réduction de déficit, soit il garde ce cap. Dans cette dernière hypothèse, il doit véritablement imposer le silence aux membres de son gouvernement qui milite pour « moins d'austérité ».

Faire ?uvre de pédagogie et d'autorité

Il faut aussi que François Hollande fasse davantage ?uvre de pédagogie pour expliquer sa politique économique aux Français... Lui qui voit en Pierre Mendes France une référence ! Jusqu'ici, il n'y est pas parvenu dans ses interventions télévisées. Or, c'est peut-être ce qui marque le plus les Français. Ils ne comprennent pas « où l'on va » et ont l'impression que la majorité socialiste mène finalement une politique dans la droite ligne de la majorité précédente.

Il n'y a pas eu de « rupture » dans le mode de communication. Qui connaît le pacte de compétitivité et le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) ? Qui pour expliquer « le choc » fiscal de plus trente milliards d'euros décidé en 2013 et ses « clés » de répartition entre les entreprises et les ménages ? Qui pour faire comprendre la difficulté du dialogue avec Angela Merkel ? Qui pour dire qu'après 52 mois de hausse continue du chômage il n'est pas possible d'inverser immédiatement la courbe avec une croissance atone et une population active qui augmente encore « naturellement » de 120.000 personnes par an ?
Un présidence « normale » n'exclut pas une affirmation d'autorité. En fait, jusqu'ici, François Hollande semblait ne pas avoir encore choisi entre un rôle de président arbitre qui laisse son Premier ministre gouverner et celui de chef d'équipe à la pointe de l'action. Sa forte réaction pour moraliser enfin la vie politique semble indiquer qu'il penche désormais pour le second rôle. Il y aura au moins eu un aspect positif à l'affaire Cahuzac.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2013 à 17:59 :
Je pense qu'à la lumière de sa première année nous pouvons nous faire une idée sur les capacité d'Hollande à gérer le pays. Malheureusement pour nous, nous voyons poindre une médiocrité dans la gestion des crises, il ne dit jamais la vérité, il protége ses ministres qui cafouillent, son implication dans le mariage pour tous est une catastrophe pour une majorité de français, ses décisions dans le domaine économique sont étonnantes tellement elles sont peu crédibles. Nous le savions dès sa montée en puissance, certains socialistes nous l'avaient décrit comme médiocre.. Nous avons un président qui aujourd'hui représente 1/4 des fr'ançais, vous vous rendez-compte? Avec un tel pourcentage il devrait séabstenir de toucher à tout ce qui déstabiluise le pays, et bien non il a fallu qu'il séme la zizanie entre français avec le mariages des gays et lesbiennes. Je crois que nous n'avons pas encore vu le pire.
a écrit le 28/04/2013 à 16:15 :
Notre FH est tout simplement un homme sans discernement.Il évacue,question de démagogie le mariage pour tous (en 12mois quand même),mais est sans solutions pour tous les problèmes qui affectent les français ! Il est vrai que cela est moins conflictuel de se montrer aux comices agricoles de Tulle que de prendre les véritables problèmes à bras le corps!
Il faut qu'il se bouge s'il veut finir son quinquennat,le temps consommé est déjà trop long
pour le changement annoncé.
a écrit le 28/04/2013 à 15:30 :
Le chômage explose, la croissance est atone, la pression fiscale record, la magistrature et le médias sur-politisés, l'insécurité évidente (quartier en dehors de la République), l'immigration envahissante et les perspectives catastrophiques!
Effectivement les Français le juge sur SES résultats.
La preuve les jeunes diplômés se tirent... Signe de confiance!
a écrit le 21/04/2013 à 23:53 :
mais en fait, la plupart des gens voudraient que les riches deviennent moins riches,et que tout le monde soit pauvre finalement. Ah! les gens ont vraiment un problème avec l'argent en France. C'est quand même une fierté de percevoir un bon revenu, ça veut dire que l'on est méritant. Il faudrait espérer que tout le monde gagne plus, au lieu de vouloir tout planifier. Moi ça m'est égal qu'un ministre ait tel ou tel capital, c'est leur droit comme tout le monde d'en posséder. Par contre il n'est pas normal qu'il serrent la vis aux autres,et qu'ils s'engraissent avec nos sous, surtout ceux de nos heures supplémentaires. Et oui, si le gouvernement continue à toucher aux petits plus qui nous font respirer à la fin du mois, il va bien falloir se faire entendre d'une façon où d'une autre. Allons nous continuer à baisser nos pantalons. Assez de taper sur les patrons!! ils sont déjà pris en tenailles entre les lourdeurs administratives et les requêtes de leurs salariés, c'est plutôt sur les dirigeant du pays qu'il faut taper.
a écrit le 20/04/2013 à 10:19 :
lles francais sont tres divise par les inegalites entre les avantages des fontionnaires est ceux du prive si la gauche ne reforme pas cela c est qu ils non rien conpris?
a écrit le 19/04/2013 à 16:48 :
Bonjour, non seulement il est rentre dans l'histoire de notre pays par la petite porte, mais il risque de ne pas laisser une ligne dans les livre d'histoire.... Car sont action à loins d'être glorieuse, il a monter les français l'un contre l'autre pour le mariage gay.... Il est loins d'être un démocrate dans sa conception de la politique, (je l'avez dit alors je le fait), incapable de régler les problème fondamenteaux de notre pays ( inégalité sur la retraite, le temps d'activite professionnel entre français), il n'as même pas été capable de relancer le processus démocratique dans l'Europe..... Pauvre de nous , ce président ne devrais pas laisser plus de trace que Mr Chirac ou Mr Mitterrand, champion de l'immobilisme.... Cela reste la preuvent du dysfonctionnement de la democractie dans notre pays...
a écrit le 18/04/2013 à 21:58 :
Ce n'est pas joué les Cassandre que de lui prévoir que du bonheur au Pépère. Il ne voit rien, il n'entend rien, il ne sait rien et il ne comprend rien si ce n'est que ce n'est pas de sa faute mais celle de son prédécesseur si tout va mal.
a écrit le 18/04/2013 à 17:00 :
et si vous arrêtiez un instant de vous sentir "visé" sans cesse. Le "problème des homos" n'est pas le problème de la France du moment ! Vous n'êtes pas les seuls "stigmatisés" de la politique à l'Hollandaise vous savez ? Quand à traiter tous ceux qui ont la nausée de la politique menée, en les appelant "dégénérés" ainsi que vous l'insinuez, ne témoigne pas d'une grande ouverture d'esprit ... ni surtout d'un esprit très républicain ! Arrêtez la parano et prenez de la distance. Les homos, on vous aime, c'est juste que le moment n'est peut-être pas trop aux célébrations ..., et il y a le feu au lac !
a écrit le 18/04/2013 à 15:37 :
Nous sommes gouverné par une bande d'incapable qui ne vont faire que accroitre la crise dans notre pays. La france est le futur pays du sud.............
a écrit le 18/04/2013 à 14:52 :
le jour d'après c'est quand ?
a écrit le 18/04/2013 à 14:49 :
Lorsqu'on se permet de mépriser à ce point l'impact du sentiment d'avoir été trompés, par celui là même que l'on avait défendu, et volontairement trompés, dit l'article en filigrane, impossible de ne pas recevoir le boomerang du mépris envoyé..
L'incompétence est incontestable - ç'en est triste ! Mais, une telle duperie collective vaut d'être conscientisée, bien entendu.
a écrit le 18/04/2013 à 14:18 :
Hollande et son gouvernement a privilégié la fonction publique et les territoriaux (suppression de jour de carence, aucune réforme des retraites spécifiques, etc) et pour le secteur marchand qui représente la majorité des français des efforts, des larmes,des miettes... et pour beaucoup chômage, précarité, pauvreté. Mais la France du privé gronde, la colère monte prête en découdre dans la rue pour déboulonner cette république bananière de députés et de sénateurs de gauche comme de droite et contre cette caste de nababs d'agents publiques et territoriaux... Hollande a dit justice pour tous les français mais c'est le peuple de France du bas qui va faire justice !!!
Réponse de le 18/04/2013 à 14:35 :
ne pas oublier ce qui vive à la remorque de l'état : notaires, pharmaciens, médecins,entreprises publiques, monopoles... sur le compte des français d'en bas
a écrit le 18/04/2013 à 12:55 :
Hollande n'a pas compris,peut-être faudra t-il lui expliquer avec un peu plus d'énergie notre refus!
Réponse de le 28/04/2013 à 16:34 :
Nous lui expliquerons en langage très clair au printemps 2014 ! Malgré cela je doute qu'il
veuille comprendre : un limité reste à tout jamais un limité!
a écrit le 18/04/2013 à 12:21 :
"Expliquer sa politique économique". dans quel monde vivez-vous; M. Chanut? Tout le monde sait qu'en matière économique ni Hollande ni Moscovici ne comprennent rien à rien. Je n'ose même pas formuler l'hypothèse qu'ils y comprennent quoi que ce soit sinon, cela voudrait dire qu'ils font sciemment l'opposé exact de ce qu'il faudrait faire. Ce serait alors du sabotage, passible de la Cour de Justice.
a écrit le 18/04/2013 à 11:52 :
Il aurait fallu qu'il comprenne la crise , depuis un an on ne voit aucun signe qui permet que l'on est sur la bonne voie, dans ce cas là , la tentation est de dire: attendez! la politique conduite ,finira par porter ses fruits. La question est : est-ce que l'on peut attendre 4 ans, quel sera le résultat. Il y a un moment donné où tout homme doit réfléchir .
a écrit le 18/04/2013 à 11:51 :
Il aurait fallu qu'il comprenne la crise , depuis un an on ne voit aucun signe qui permet que l'on est sur la bonne voie, dans ce cas là , la tentation est de dire: attendez! la politique conduite ,finira par porter ses fruits. La question est : est-ce que l'on peut attendre 4 ans, quel sera le résultat. Il y a un moment donné où tout homme doit réfléchir .
a écrit le 18/04/2013 à 11:43 :
Ce n'est pas la pédagogie ni la communication qui rendront bonnes des mesures mauvaises. FH a pris un grand nombre de mesures économiques, fiscales, et autres qui ne peuvent que contribuer à dégrader la situation. Quant à son gouvernement c'est la cacophonie des incompétents. Enfin les anti mariage soi-disant pour tous ne sont pas des "ultraconservateurs " comme l'écrit l'auteur, mais des gens qui pensent qu'on détruit la famille et donc la société en voulant "légaliser" ce qui est contre nature.
Réponse de le 18/04/2013 à 12:10 :
L'auteur n'a pas écrit que les antis mariage pour tous étaient des ultraconservateurs.. Mais que le mouvement était de plus en plus noyauté par des ultraconservateurs, comme le signalent les rapports de police. Comme en d'autres temps on a pu écrire que telle ou telle manif était noyautée par des mouvements d'ultra gauche.
Pour le reste, vous êtes entièrement libre de vos choix philosophiques et moraux, bien entendu. Mais, juste une chose, le mariage entre gens du même sexe ne peut pas être "contre nature", car le mariage n'a rien a voir avec la nature, à la différence de l'accouplement. Au contraire, le mariage tient plutôt de la culture (je vous renvoie à Jean-Jacques Rousseau)
Merci de lire le Site La Tribune.
respectueusement
Réponse de le 18/04/2013 à 14:45 :
"Comme en d'autres temps on a pu écrire que telle ou telle manif était noyautée par des mouvements d'ultra gauche."... Comme la plupart des associations de défense des sans papiers... noyautées depuis plusieurs dizaines d'années par le parti socialiste. On a bien remarqué qu'en dépit d'une politique totalement identique (et parfois même pire) sur le terrain, on n'entendait plus personne. Pourtant, en ce qui concerne les Roms et les sans-papiers, strictement rien n'a changé !
Réponse de le 18/04/2013 à 14:48 :
à @l'Auteur, Vous prenez Jean-Jacques Rousseau comme bonne parole, alors sachez que des philosophes remettent en cause beaucoup d'écrits de Rousseau.
Réponse de le 20/04/2013 à 12:06 :
à l'auteur, ne pas oublier que jean jacques rousseau a mis ses enfants(5) à l'assistance publique! est ce la référence ?le mariage protège la famille,et les enfants sont les fruits d' accouplements entre hommes et femmes la sexualité(acceptée et respectée) d'un petit nombre de personnes ne pourra pas changer cette loi de la nature. le mariage pour tous avec procréation assistée ou adoption fera des enfants qui n'ont pas demandé à venir au monde dans ces conditions et vont devoir vivre avec ce fardeau 2 pères ou 2 mères comme parents: des inadaptés .
un contrat civil est acceptable mais pas cette parodie !
a écrit le 18/04/2013 à 11:38 :
a gauche a droite cela donne le tournis et la nausée
hollande était bien sur un pédalo a la dérive mélanchon na pas dit de bêtise cela c est bien confirmé
et la , des sondages sortis dont ne c est d ou pour dire sarko serai en tête et bien au prochaine élection ca va être triste la droite est moribonde et la gauche est morte
avec des politiques menteurs et fortunés comme c est pas possible pourquoi ce dévoueraient ils pour nous

a écrit le 17/04/2013 à 17:57 :
Dans un climat économique et social moins sévère, ce président aurait des chances de pouvoir remonter une pente qu'il a d'ailleurs descendue tout seul. Dans la crise actuelle c'est moins certain dans la mesure où l'homme n'a ni la stature, ni la compétence d'un chef d'Etat. De pas bête chef de parti, plus arrangeur que décideur, il a bien du mal à s'imposer devant des poids lourds tant à droit qu'à gauche, et encore plus à l'international où ses sorties le couvrent de ridicule et nous avec. (La dernière au Maroc étant parfaitement représentative de son amateurisme). Vexé que Merckel n'ait pas accédé à sa demande de voir l'Allemagne mette ses réserves à la dispositions des dépenses de l'Etat Français, fâché que Cameron invite les entreprises qu'il fait partir par son matraquage fiscal à venir s'installer de l'autre côté de la manche, raidi devant l'insistance de la moitié de la population à trouver sans intérêt son mariage pour gay et lesbiennes transformé en mariage pour tous, enfin scotché de peur devant les révélations d'un Cahuzac en charge entre autres de combattre l'évasion fiscale, et qui en était un membre depuis 20 ans, nous avons devant nous étalés les frasques, mensonges et incapacités d'une gauche qui se voulait moralisatrice et qui finit en repoussoir,. En 11 mois, salut le cancre, presque un artiste.
Réponse de le 17/04/2013 à 18:32 :
Hollande a menti sur tout pendant la campagne il a renié tous ses engagement sur le plan économique le gouvernement ce sont des nuls les francais vont etre tous dans la rue dans deux mois .................... voir avant , il faut ouvrir les yeux .................
a écrit le 17/04/2013 à 17:55 :
tiens ,il aurait tout misé sur le redressement économique?alors pourquoi taxe t il les actifs au profit des inactifs?
a écrit le 17/04/2013 à 17:49 :
Nous avons besoin d'un leader charismatique qui transcendera les divisions pour mener le pays vers des réformes structurelles et sociétales (valeurs, traditions...) qui permettront le rebond de la nation, et pas d'une bande de branquignoles inconstants, arrogants et clivants. Charles, réveilles-toi, ils sont devenus fous!!
a écrit le 17/04/2013 à 17:11 :
tiens voilà que la manifpourtous serait noyauté ? et d'où cela vient il ?
c'est tout à fait gratuit de prétendre ce genre de choses, les français remarquent l'obstination du président qui s?accommode trop facilement de l'idée qu'en votant pour lui on lui donnerait l'ensemble des pouvoirs. mais beaucoup dont je suis ont voté contre l'autre candidat.
Les français sont ulcérés car il serait simple de faire un référendum.
Le doute est dans mon esprit : Hollande a t-il une dette à payer aux lobbies LGBT ?
a écrit le 17/04/2013 à 17:10 :
Avec le socialisme le piège à con est toujours là, on ne parle d?austérité que pour les travailleurs et retraités du privé. Toujours rien sur cette fonction publique qui explose et qui renâcle malgré toutes les attentions démagogiques en sa faveur du président et de ses copains d?idéologie. Alors on lance les discours foireux contre l?austérité alors que l?austérité efficace , la seule serait le dégraissage du mamouth mais rien à faire, alors on continue sur ce pédalo du naufrage.
a écrit le 17/04/2013 à 17:00 :
Alors que faire, demandez-vous ? C'est tout simple. Qu'il s'en aille.
Réponse de le 17/04/2013 à 17:24 :
il ne finira pas l'année , les sbires du parlement(droite et gauche), sénat et du gouvernement ... idem !
a écrit le 17/04/2013 à 16:52 :
Hollande veut envoyé la France dans la faillite pour trouver une excuse afin de faire les réformes structurelles dans le publique (réforme retraites spécifiques, fermeture administrations, augmentation des heures de travail des fonctionnaires et licenciement pour cause de surendettement, privatisation sncf ratp edf gdf...) Génial non !
a écrit le 17/04/2013 à 15:48 :
Cela fera bientôt un an que vous êtes aux commandes,nous connaissons tous vos promesses,nous constatons vos résultats déplorables.Vous n'avez et n'aurez plus notre confiance.
Réponse de le 17/04/2013 à 16:17 :
Mr le Président est un fonctionnaire socialiste(pléonasme) et il sera probablement réélu car la société Française profite peu ou prou du système.Et c'est encore plus vrai quand les temps sont difficiles:il vaut mieux avoir peu de chose dans la lacheté que plus avec courage.
a écrit le 17/04/2013 à 15:32 :
EN FRANCE NOUS AVONS TOUJOURS EU UNE GAUCHE CAVIAR PUORQUOI VOULEZ VOUS QUE CA CHANGE ILS VIVENT TRES BIEN NOS ELUS NON?
a écrit le 17/04/2013 à 15:23 :
POUR MA PART JE SUIS EN RETRAITE ET J AI 1124EUROS PAR MOIS POUR VIVRE
DEPUIS 1 AN MON POUVOIR D ACHAT DIMINUE TOUS LES MOIS
QUAND JE VOIS QUE NOUS SOMMES DIRIGE PAR DES GENS QUI NE SAVENT PAS CE QUE C EST QUE DE CALCULER POUR BOUCLER LE MOIS
ILS SE PERMETTENT DE DIRE QUE LES FRANCAIS SAVENT QU IL FAUT ENCORE FAIRE DES EFFORTS MAIS MESSIEURS COMMENCAIENT PAR REDUIRE VOTRE PETIT TRAINTRAIN COTIDIEN VU LES HAUTS REVENUS QUE VOUS AVEZ TOUS
COMMENT POUVEZ VOUS COMPRENDRE LE PAUVRE PETIT PEUPLE QUI TIRE LA LANGUE
Réponse de le 17/04/2013 à 15:32 :
@SOSO il faut aussi arrêtez de voter pour des dirigeantw qui nous font croire que l'on ne peut rien faire d'autre que rembourser la dette et que l'austérité est la ceule issue !
a écrit le 17/04/2013 à 14:59 :
Quelle pedagogie ? ce gouvernement n'a pris que des mesures anti economiques, alors comment peut il expliquer pourquoi la descente aux enfers s'arretera ? les entreprises sont toujours accablees de charges et les salaries travaillent toujours aussi peu, les services publics sont toujours aussi plethoriques et les assistes toujours plus nombreux ! pendant ce temps, le tableau de chasse de la CGT s'enrichit de Petroplus apres Florange et en attendant la SNCM.
Réponse de le 17/04/2013 à 15:18 :
En gros les salariés sont trop payés et travaillent trop peu: venez donc leur dire en face !
a écrit le 17/04/2013 à 14:50 :
La grogne gagne toutes les couches de la population. Les jeunes sont écoeurés. "Quand des millions de personnes se rendront compte que l'on ne peut plus vivre comme par le passé, la révolution sera logique et inévitable" suivant le livre d'une jeunesse désabusée "les corps indécents". La rue pourrait bien avoir le dernier mot d'ici un an ou deux. On sait comment ça commence on ne sait pas comment ça fini. Grave.
a écrit le 17/04/2013 à 14:27 :
FAITES LES REFORMES STRUCTURELLES " NON DIEU " AVANT QUE LA FRANCE SE PRENNENT LE MUR !!! à savoir fermer administrations publique sans utilités ou en doublons et elles sont nombreuses... licencier les agents publiques et territoriaux inutiles ou sans tâches de travail... privatisé l'éducation nationale, les prisons, sncf ratp, edf gdf... l'état doit revenir à des fonctions régaliennes... Réformer le mille feuille administratif... diminuer le nombre de députés, sénateurs, présidents régions, départements... Diminution des rémunérations de tous ce qui vivent au crochet de l'état... Abolition des privilèges de la fonction publique et des 35 retraites spécifiques... Si on veut sauver les retraites, la protection sociale. La France est très inégalitaire entre le publique et le privé qui paye un lourd tribu et qui va finir par se révolter contre cette république bananière et cette caste de nababs. N'oubliez pas la France du secteur marchand est majoritaire est prête à descendre dans la rue pour se révolter contre ses nantis qui ne participent pas à l'effort national... !!!
Réponse de le 17/04/2013 à 14:40 :
Montez votre Tea Party avec John Galt vous êtes déjà deux en France à vouloir plus de libéralisme économique, c'est un bon début !
Réponse de le 17/04/2013 à 15:05 :
Vaut mieux un libéralisme modéré... et humaniste que d'entretenir une caste de 5,3 millions de fonctionnaires y compris ce qui vivent aux crochets de l'état aux 30 heures de travail par semaine, champion de l'absentéisme, des magouilles en heures supplémentaires, aux 8 semaines supplémentaires (voir C.H.U. et Police, territoriaux...) etc d'un secteur publique à la dépense faramineuse etc. Les salariés et entreprises privés se retrouvent à payer des charges, taxes astronomiques et se retrouvent avec des miettes. C'est très simple le secteur marchand ne veut plus engraisser la république bananière !!!
Réponse de le 17/04/2013 à 15:12 :
La France doit suivre l'exemple du Canada et de la Suède : Éradiquons au maximum le secteur publique !
Réponse de le 17/04/2013 à 15:16 :
La vrai "caste" c'est les 1% qui détiennent plus 50% des richesses nationale, et si c'est si bien et enviable d'être fonctionnaire pourquoi vous ne changez pas de boulot et passer un concours de la fonction publique ? Hein ?
Le secteur marchand est bien content quand la république lui fait faire ses plus gros contrats (l'état est la premier investisseur en France) à travers les plus gros chantiers du BTP, les PP, les aides en tout genre etc...
a écrit le 17/04/2013 à 14:15 :
De gauche comme de droite tous des bonimenteurs. La bombe sociale prête à exploser contre cette république bananière de ceux qui vivent aux crochets de l'état y compris fonctionnaires, services et entreprises publiques qui ne participent pas à l'effort national !!! Le privé ne veux plus payer pour entretenir cette caste de nababs !!!
Réponse de le 17/04/2013 à 14:36 :
@bonimenteurs, mais sans le publique il n'y aura plus d'activité privé, les salaires versés aux fonctionnaires retournent dans la consommation et c'est pas les futurs salaires du privé à 1 euro (déjà en allemagne et bientôt dans un énième et inutile plan de compétitivité) qui feront trouner la machine. L'état fait de très nombreux chantiers via les PPP avec le privé qui sont surtout bénéfique pour le privé car les contribuables assurent les risques en cas d'échec.. bref vouloir opposé publique et privé alors que c'est les banques et actionnaires qu'il faut opposer aux travailleurs et précaires c'est se foutre de la gueule du monde ! Les nabas c'est les 1% qui détiennent toutes les richesses sans rien foutre de la journée, c'est ceux qui planque leur frique dans les paradis fiscaux, c'est ceux qui réclame des délocalisent pour faire moins chère ailleurs alors que ça fonctionne ici...
Réponse de le 17/04/2013 à 15:09 :
Le Canada et la Suède ont démontré que l'on pouvait se passer du secteur publique !!!
Réponse de le 17/04/2013 à 15:22 :
Non ça ne fonctionne pas ici, ne vous en déplaise... Du moins pas à un prix abordable. Et pourquoi ? Parce qu'il faut entretenir toute une caste de fonctionnaire qui fourre son nez partout, qui réglemente tout et mal et qui se sucre à chaque échelon.
Je ne pense pas que les fonctionnaires soient plus vertueux que les autres.Partout où l'Etat passe, il y a du gaspillage.
Réponse de le 17/04/2013 à 15:24 :
Au Canada 21 % de tous les emplois au pays sont des emplois de fonctionnaire, mais à part ça effectivement il n'y en a plus. Leur secteur éducatif et de santé est privé se qui diminue grandement leur nombre mais pour quel résultat ? Des écoles ou des soins à 10 000 euros l'année faudrait venir expliquer aux familles ouvrières qu'ils pourront pas amener leur gosses à l'université ou les faire soigner, une bien belle leçon en effet..
Réponse de le 17/04/2013 à 15:36 :
@@bob44 mais où donc ça fonctionne, je ne dis pas qu'il ne faut pas réformer en profondeur nos lourdeurs administratives et surement supprimer des postes inutiles ici ou là (mais un prof, un infirmier, un policier c'est UTILE) mais ça ne règle ne rien le problème du manque d'activité économiquen, en rien !
Réponse de le 17/04/2013 à 16:02 :
@Bob44"Sans public pas de privé" c'est le contraire et ça montre à quel point vous êtes endoctriné (Vous devez certainement être permanent au PS ), le public ne produit rien et sans activité privée pas de rentrées fiscales pour faire fonctionner le (nécéssaire) service public. Ce que vous décrivez c'est l'URSS sous Staline et Brejnev, si vous pensez que c'est bien vous pouvez aller vivre en Corée du Nord ou à Cuba ce sont les seuls à fonctionner selon vos préceptes (et encore Cuba s'est libéralisée)
Réponse de le 17/04/2013 à 16:32 :
@Tzu, "le public ne produit rien et sans activité privée pas de rentrées fiscales pour faire fonctionner" le publique produit évidemment, du savoir, de la santé, de la sécurité, il fait appel au privé pour faire des chantiers bref tout n'est pas quantifiable en argent mais ce sont bien des conditions nécessaires à la réussité économique, un travailleur malade, non qualifié ne produit rien !! Point de salue entre la Corée du Nord et le libéralisme à tout craint : comme d'habitude la nuance habite votre post' !!
Réponse de le 18/04/2013 à 11:15 :
L'absence de nuance c'est de poser comme un fait que le privé se nourrit du public alors que c'est exactement le contraire. Ca démontre votre dogmatisme fondateur. Si il s'agit de dire ensuite que le service public est en revanche nécéssaire à l'organisation et au bon fonctionnement de la société je suis tout à fait d'accord. Sauf que vous ainsi que le gouvernement posez le probème à l'envers donc les "solutions" qui en résultent sont nécéssairement inadaptées et ne font qu'appuyer sur l'accélérateur qui nous dirige dans le mur.
Réponse de le 18/04/2013 à 11:46 :
le public ne produit rien, je confirme. Certes, il produit de l'éducation, de la santé, de la sécurité, mais en enlevant du capital aux secteur privé qui l'utilise bien pour mal l'utiliser. En ce sens, tout capital mal utilisé alorsqu'il pourrait être bien utilisé est destructeur de richesses et non créateur. Le secteur prublic est plus efficace que le secteur privé ? mais alors pourquoi l'URSS et toute éconiomie planifiée ou étatique a toujours fait faillite ?
Réponse de le 18/04/2013 à 14:16 :
@Sun tzu " le privé se nourrit du public " et vice et versa ! " les "solutions" qui en résultent sont nécéssairement inadaptées" mais vous croyez sincèrement qu'en réduisant les dépenses vous allez relancer l'économie ?
@john galt, A l'URSS et cuba, et blabla bla vous en avez pas marre de prendre des exemples aussi gros à chaque fois qu'on défend un service publique efficace et de qualité (je ne dis pas que c'est le cas actuellement).. le plus dogmatique c'est bien vous !
Réponse de le 18/04/2013 à 14:50 :
@ bob44 : Ah bon ? Reconnaitre la réalité , les faits, c'est être dogmatique ? curieux ...Un service public efficace et de qualité ne peut être assuré que par une entreprise privée missionnée par l'état après appel d'offre. Pourquoi un service public assuré par l'état ou une entreprise publique ne peut être de qualité ? tout bonnement parce que la rémunération des agents n'est pas liée à la qualité de service (qui ne peut être validée que par le choix du consommateur dans un univers de concurrence) et que les entreprises publiques ne font pas de bénéfices, or, le bénéfice est le seul marqueur de l'efficacité économique de la prodcutino de biens et de services. Nous ne sommes pas dans une économie statique. Telle sont les lois économiques, contre lesquelles ont ne peut lutter. Pourquoi donc les étatistes et les socialistes ne remettent pas en cause les lois de la physique et de la biologie, et remettent en cause les lois économiques ??? A pardon, oui, mêmes les lois physiques et biologiques ils les remettent en cause (mariage pour tous, théorie du genre, etc ...) avant de traiter quelqu'un de dogmatique, connaissez vousau moins la signification de ce mot (comme d'idéologie d'ailleurs, ou de libéralisme). Le totalitarisme commence tjrs par détruire le sens des mots et des valeurs pour perdre le citoyen. "Un etre humain informé est un citoyen, un etre humain mal informé devient un sujet" (alfred Sauvy)
Réponse de le 18/04/2013 à 14:52 :
"" le privé se nourrit du public " et vice et versa !"... euhh, non. Désolé, l'équation ne marche que dans un sens, même si certaines politiques publiques peuvent effectivement favoriser les entreprises. Mais globalement, c'est le public qui se nourrit du privé et pas l'inverse ! Pour être terre à terre, sachez que beaucoup de pays qui nous entourent dépensent moins pour un service public équivalent ou de meilleure qualité. L'Allemagne consacre 45% de son PIB à la dépense publique et le pays n'est pas moins bien loti. La Suède 52% de son PIB et les services publics sont plus nombreux et meilleurs. La France c'est 57% de son PIB et il y a vraiment à redire, notamment en matière d'éducation. Il faut arrêter les contre vérités. Le Service public français est omniprésent, obèse et mal organisé dans son ensemble avec un nombre de doublons hallucinants.
Réponse de le 18/04/2013 à 15:18 :
@john galt, "Un service public efficace et de qualité ne peut être assuré que par une entreprise privée missionnée par l'état après appel d'offre" faux et c'est déjà prouvé mainte fois je ne vais pas vous ressortir les exemples ça devient lassant ! Effectivement le marché c'est la loi de la nature et l'état est contre-nature, mais je préfère vivre dans un monde civilisé qu'une jungle où on écrase les plus faibles et où les plus fort triomphent (ils sont d'ailleurs de moins en moins nombreux mais de plus en plus fort).
"Le Service public français est omniprésent, obèse et mal organisé dans son ensemble avec un nombre de doublons hallucinants.
" je n'ais jamais dit le contraire mais croire que ça résoudra la crise dans laquelle nous sommes est encore une fois ILLUSOIRE vous vous trompez de problème donc de solution.
@iliad "Mais globalement, c'est le public qui se nourrit du privé et pas l'inverse !" car vous raisonnez en terme de richesse produite directe (en argent en somme) mais sans les gains du publiques sont indirect et bénéfie au privé (voir post plus haut)

a écrit le 17/04/2013 à 14:13 :
Pédagogie il va en falloir beaucoup en effet pour faire passer une politiques de droite au service du capital quand on se prétend de "gauche" (ANI, Gallois, Pigeons, Traité budgétaire etc...). La misère elle est déjà là mais on continue à suivre une politiques de l'offre alors que ça ne marche nulle part !
Réponse de le 18/04/2013 à 14:52 :
@ bob44: "une politique de drotie au service du capital" ????????????? vous vivez dans un monde irréel : pourquoi donc tous les riches et les capitalistes quittent la france si la politique leur est si favorable ??? vous ouvrez les yeux de votre nuage sociaiste parfois ?
Réponse de le 18/04/2013 à 15:12 :
@john galt, "pourquoi donc tous les riches et les capitalistes quittent la france si la politique leur est si favorable ?" mais ils ne la quittent pas ! On a jamais eu autant de millionnaires dans ce pays ! L'accord de compétitivité donne 20 milliard des poches du contribuable au CAC40 vous appelez ça une politique au service du travail ?
Pour les pigeons il s'agissait d'aligner la fiscalité du travail sur plus-values de cession, pour le traité budgétaire il s'agit surtout de ne pas faire payer les créanciers (les riches pour la plus part) pour la dette qu'on leur à déjà remboursé 15 fois en interêt..; Ce n'est pas une politique au service du travail mais bien du capital ne vous en déplaise !
a écrit le 17/04/2013 à 13:58 :
Lorsqu'un politique parle de pédagogie il faut comprendre qu'il s'agit en réalité de démagogie ou comment prendre les français pour des abrutis.
a écrit le 17/04/2013 à 13:39 :
Nous on veut une transparence totale des depenses publiques
Nettoyage des ecuries d augias qu est devenu l etat francais à toux niveaux, finies les associations bidons, les fausses missions, les marches truques, la corruption des elus...meme en province, ...le probleme tout est tellement pourri que...comment faire...mais il faut faire vite ..on coule
Réponse de le 17/04/2013 à 16:43 :
Il y a même eu une commission sur l'éthique, présidée par un ancien Premier Ministre grassement payé qui avait embauché son épouse dans la dite-commission, elle aussi grassement payée... C'est cela la République exemplaire, le népotisme d'abord !
a écrit le 17/04/2013 à 13:39 :
La superposition de CHOIX SECTAIRES (copains à TOUS les postes intéressants, mêmes très secondaires), et le passage en force de LOIS CLIVANTES, était déjà détonante. Ajoutez à ça le laminage FISCAL en règle de la classe moyenne alors qu'elle l'a porté au pouvoir... Evidemment la situation est politiquement dangereuse, mais il l'a VOULU !
a écrit le 17/04/2013 à 13:38 :
Il mise tout sur le redressement de l'économie ??? L'Elysée vous payé combien pour écrire une telle sornette ???
a écrit le 17/04/2013 à 13:36 :
Si Sarkozy avait été réélu, il aurait certainement appliqué les mêmes mesures et d'une manière beaucoup plus dure et violente que ce fait la gauche aujourd'hui traités européens obligent. Il aurait épargné les plus riches comme d'habitude, il aurait continué le matraquage fiscal qu'il avait déjà mis en place en 2011 avec déjà 30 milliards de hausse de la fiscalité. Il suffit de voir le pseudo programme économique divulgué par l'UMP la semaine dernière: Baisse des impôts, 40 milliards d'Euro de plus pour les entreprises, 130 milliards d'Euro de baisse de la dépense publique. Avec un tel programme on est parti pour 10 ans de recession et un chomage qui explose. Et pourtant on verrait tous ceux de droite qui critiquent le gouvernement aujourd'hui applaudir des deux mains. Quand ils auront réalisé que la crise que l'on traverse aujourd'hui est la résultatnte de 10 ans de politique laxiste et clientéliste de la droite, ils auront fait un grand pas. Ou est le devoir d'inventaire de la droite sur sa politique passée? Cette crise economique, sociale, morale nous la devons à ces dix ans de droite au gouvernement.
Quand à ceux qui manifeste contre le mariage pour tous, ce sont les mêmes qui refusaient la pilulle pour les femmes dans les années soixante, l'avortement dans les années 70, le PACS dans les années 90, les nostalgiques conservateurs d'une France qui heureusement n'exixte plus. Comme pour ces changements, dans 6 mois le mariage pour tous n'interressera plus personnes et sera accepté ....et ce sera trés bien.
Réponse de le 17/04/2013 à 13:45 :
Vous êtes complètement à l'ouest, et ce, sur TOUS les points que vous abordez....
Réponse de le 17/04/2013 à 13:56 :
Heureusement qu'il y a eu Sarkosy, vous pouvez vider votre bile. Vous n'êtes qu'un simple d'esprit. ouvrez donc les yeux et regardez la réalité. Vous devez surement faire parti de ces bobos nantis.
Réponse de le 17/04/2013 à 14:00 :
à Pat 22 , c'est parce qu'il y a des gens avec des idées comme celles là, celles que vous listez, que la France est maintenant dans cette ....
Réponse de le 17/04/2013 à 14:00 :
Vous pouvez préciser lesquels, ou vous vous voilez la face?
Réponse de le 17/04/2013 à 14:12 :
Vous devez être un prof au vu de votre discours de démago
Réponse de le 17/04/2013 à 14:19 :
C'est vous qui devriez ouvrir les yeux, il faut que je vous rafraichisse la mémoire? Avec Sarkozy, la France a vécu à crédit. A peine élu, il s'est précipité à Bruxelle pour dire que les 3% de déficit il s'en moquait et qu'il allait faire de la relance par la dette. C'est la fameuse loi TEPA. Cadeaux fiscaux en tous genres financés par de la dette.On a vue le résultat, 600 milliard de dette suplémentaire, vous les avez oubliés? Et un Fillon qui déclare qu'il est à la tête d'un état en faillite. En effet quand ils sont partis, la prédiction s'était réalisées. Et maintenant tous ces braves gens se transforment en donneur de leçon. Belle chose que l'amnésie chez les politiques.
Mais Sarkozy c'est aussi 41 mois consécutifs d'augmentation du chômage soit 1 million de chômeurs en plus.C'est la crise morale avec un Sarkozy qui flirtait avec les thèses les plus nauséabondes de l'exrême droite, ce qui explique aujourd'hui la complaisance de l'UMP vis à vis de certains opposants au mariage pour tous.
En vérité, vous êtes dans le deni le plus complet. La droite a laissé une France exangue, fracturée, et cela c'est impardonnable.
Généralement, quand on lit le style de votre réponse, c'est que l'on a tapé juste. Quand on a pas d'argument, on traite les autres de bobo. Tellement simpliste ou alors développéz vos arguments, si toute fois vous en avez?
Réponse de le 17/04/2013 à 14:22 :
Pat 22 doit avoir la carte du P.S. Il fait partie des 30% qui soutiennent encore ce gouvernement d'incapables, envers et contre tous. Il faut de tout dans une démocratie.
Au fait, le PS va abandonner la rose comme emblème, au profil du muguet, parce que c'est la seule tige qui supporte autant de cloches !
Réponse de le 17/04/2013 à 14:44 :
en matière de politique, il en va souvent de même qu'en matière de religion : le dogme n'est pas loin, pour ne pas dire qu'il est omniprésent. En ce qui concerne l'économie, il est utile de s'appuyer sur des faits.
En cinq années de sarkozisme, l'endettement de la France est passé de 1.200 milliards d'euros à 1.800 milliards d'euros. Le nombre de millionnaires est passé de 500.000 à 1.000.000, principalement du fait de la bulle spéculative immobilière, et le nombre de pauvres a augmenté. Quel bilan !
Hollande a choisi une politique non laxiste de diminution de l'endettement, et croise le fer avec Angela Merkel pour une économie européenne moins austère.
Sarkozy est un vrai tribun, doté d'un rare charisme, mais il faut aussi considérer son bilan. Il a finalement beaucoup de points communs avec Berlusconi.
Ce n'est pas le cas de Hollande, qui a un déficit réel de charisme, mais qui mène une politique intelligente et courageuse. Il lui manque la communication pour expliquer et tenter de rassurer la population française, dans une conjoncture de déclin annoncé de l'occident, qui devra nous amener à modifier en profondeur beaucoup de points de notre société, à commencer par la lutte contre les conservatismes, qu'ils soient de droite comme de gauche.
Réponse de le 17/04/2013 à 15:24 :
Je ne vois pas comment on peut considérer que Hollande a du courage... Franchement, augmenter les impôts c'est du courage ? C'est de la lacheté.
Réponse de le 18/04/2013 à 12:30 :
Crachez tant que vous voulez sur Sarkozy mais il nous evité de prendre le tsunami de la crise financiére bien plus violement qu on aurait du Il a agit vite et bien J ose pas imaginer cette période avec un mou comme hollande et sa bande de danseuses de cabaret au commande Il est incapable de prendre une décision dure et de penser vite Je n ose qu a peine imaginer les informations et les pressions qu il a eu pour qu on intervienne au Mali il a vraiment du avoir trés trés peur pour qu il decide de bouger

Hollande n a pas seulement aucun charisme il n a aucune volonté aucun plan n est visionaire en rien c est un démago pour des démagos il n a rien a faire au commande d un pays en temps de crise Je doute meme si c est assez improbable qu il termine son mandat Et de grace ne parlez pas de politique courageuse et intelligente en parlant de Hollande
a écrit le 17/04/2013 à 13:31 :
Au point où nous en sommes dans cette terre brûlée, il faut lancer une opération sauver la France parce qu?on a affaire à un attentat au salut public. 30% de la population est déçue et 40% en révolte ouverte. Descendons dans la rue ! On attaque le peuple et on sème le chaos ! Mobilisons pour faire respecter la démocratie contre le mensonge, l?évasion fiscale entretenue par le gouvernement, et mettre son bonnet d?âne aux dirigeants qui font n?importe quoi et qui détruisent les classes moyennes ! Comme en Italie il faut griller ces institutions foireuses ! Le détournement de démocratie n?est pas tolérable ! C?est un pouvoir assassin ! C'est Néron et Brejnev! au maquis!
Réponse de le 17/04/2013 à 16:49 :
Avec toi Luke
Réponse de le 18/04/2013 à 12:32 :
c est assez extremiste mais c est pas loin d etre vrai....
a écrit le 17/04/2013 à 13:22 :
la pédagogie , on s' en balance , on a déjà donne avec 50 ans de fantasmes de l' éducation nationale .Avec un prof à Matignon la croissance n' est pas en vue ... ce qui compte ce sont les sujets sociaux et le mariage gay avec petit bouquet rose !
a écrit le 17/04/2013 à 13:08 :
Depuis son arrivé, tout va mal et cela se dégrade. Aucune mesure est prise. Le programme d'Hollande c'est attendre la croissance et augmenter les impots. Il n'a aucun courage politique sans parler ses mensonges continuels. Maintenant, il lui reste qu'une chose à faire: démissionner Mr Hollande vous rendriez un grand service à la France.
Réponse de le 17/04/2013 à 13:25 :
Oui, tout se dégrade à la vitesse V et mention spéciale aux transports en commun qui n'ont jamais été autant en grève, panne, retard... C'est impressionnant, d'habitude ça s'améliore un peu mieux avec l'arrivée des beaux jours mais pas cette année.
a écrit le 17/04/2013 à 13:02 :
La dissolution, c'est pour bientôt.
a écrit le 17/04/2013 à 12:58 :
En resume la situation est simple::

- les solialocommunistes detruisent l'economie
- la fanc-maconnerie detruit la civilisation occidentale .

Au bout de 30ans le resultat apparait dans toute sa splendeur: misere materielle et misere morale.
a écrit le 17/04/2013 à 12:53 :
Sous couvert de douces critiques du président, cet article sent la complaisance à plein nez ! Comment un journal soi disant "économique" tel que la Tribune peut-il assimiler la politique qui consiste à augmenter les prélèvements sans aucune réforme de structure à de l'austérité ? Nous sommes dans l'un des pays les plus taxés au monde ! La politique de Hollande, c'est celle du non-choix. Celle de la fuite en avant, la même qui a été menée par Mitterrand, Chirac et sans doute Sarkozy (vu de notre niveau de déficit et le peu de réformes de fond). Ce pays et son économie sont en train de crouler sous le poids des administrations et nos libertés s'amenuisent de jour en jour. Bientôt, des personnes issues du privé ne pourront même plus devenir députés, comme s'ils n'étaient pas aussi dignes que les fonctionnaire pour représenter les français. Tout cela a une petite odeur d'URSS et n'est pas digne d'une démocratie.
Réponse de le 18/04/2013 à 8:55 :
Comme nous sommes gouvernés par la "médiacratie" alliée au P.S. on est pas près de ne plus entendre les discours les plus démagogues pour nous expliquer que "notre bon roi" est "honnête" et "habile"... caprices têtus qui conduisent la France à de grandes difficultés à tous les niveaux ( économiques, politiques, moraux et intellectuels) - L?association intime P.S-Médias continue, sans "états d'âme", bouclant toute alternative par la diabolisation de tout "autre" et la dé-responsabilité systématique ... Très inquiétant !
Vraiment éc?urant.
a écrit le 17/04/2013 à 12:45 :
On nous avez promis 0,8% de croissance maintenant on glisse vers -0.8 % de décroissance pour 2013 à cause du MATRACAGE FISCAL, la récession s'installe pour tout le quinQuennat
Réponse de le 17/04/2013 à 14:41 :
Nan à cause des 30 milliards qu'on retiré de l'économie purement et simplement !
a écrit le 17/04/2013 à 12:44 :
il a le cuir dur ?? lui???? c est une blague?? La cocotte minute est en train d atteindre le point de rupture Ca va peter et comme en France quand ca pete c est du violent ca va faire tres trés mal ....Ne croyez pas que ca me rejouissent contrairement aux nostalgiques attendant un grand soir uthopique ca va etre terrible pour notre pays mais la les Français en on marre marre de leurs politiques, marre de l ambiance, marre de la pseudo justice marre de ne plus etre chez eux ...ca va être brutal ...hélas
Réponse de le 17/04/2013 à 13:23 :
+1
De manière générale, cet article est trop condescendant à l'égard du mal élu Hollande. Hollande a nié la crise pendant la campagne, les socialsites avaient eu 10 ans pour se préparer à redresser le pays, on allait voir ce qu'on allait voi (comme le fameux plan B...). Que de mensonges. Que de déception. Maintenant, il prend la mesure de la crise et ne fait qu'enfoncer la classe moyenne par toutes ses mesures: aucune ne soulage les citoyens contributeurs de ce pays. Et là on nous parle du CICE, de la difficullté de dialoguer avec Merkel, de qui se moque-t-on ?
a écrit le 17/04/2013 à 12:40 :
100 ans de socialisme 100 ans d echec, pourquoi voulez vous que ca change?
Réponse de le 17/04/2013 à 14:15 :
Mais il fait exactement la même politique économique que l'UMP en pire, même eux n'auraient pas oser allez au MEDEF dès les premiers mois et donner 20 milliards des poches du contribuable aux actionnaires (pour rien cela va s'en dire) !!! Alors arrêtez de les appeler socialistes ils ne le sont pas !
Réponse de le 17/04/2013 à 14:44 :
en France, nous n'avons que des socialistes collectivistes de toutes façons. Mais le grand mal est le libéralisme... Cherchez l'erreur
Réponse de le 17/04/2013 à 15:11 :
Le libéralisme économique à la Tatcher et Reagan appelé aussi néolibéralisme est en effet nocif, il faut un système mixte (un peu de libéralisme et un peu de socialisme) ça a très bien marché de la fin de la seconde guerre jusqu'aux années 80, la dérégulation financière, l'absence de protectionnisme européen et l'indépendance de la banque centrale sont autant de dogme néolibéraux qui explique en grande partie la crise actuelle et non les politiques socialistes, le socialisme c'est en finir avec le capitalisme on en a toujours été très loin !
a écrit le 17/04/2013 à 12:38 :
prefere faire des amalgames quand elle est dans l'opposition, et jeter de l'huile sur le feu... la c'est clair qu'elle n'est pas trop preparee a eteindre des incendies qu'elle prefere plutot allumer
a écrit le 17/04/2013 à 12:22 :
Si vous croyez que "dans quelques mois cette réforme sera rentré dans les moeurs", je pense que vous vous trompez. Le mouvement ne s'arretera pas à l'adoption de la loi, et quand on a humilié des millions de personnes, on les transforme en opposants résolus, la note n'en finira pas d'être payée. Par idéologie, le gouvernement socialiste a creusé sa propre tombe, ce qui n'est pas bien grave, mais j'espère que ce n'est pas la tombe de la France
Réponse de le 17/04/2013 à 12:39 :
la tombe de la france, c'est le volet economique !
Réponse de le 17/04/2013 à 12:46 :
c est un tout c est economique social politique et culturel
Réponse de le 17/04/2013 à 12:46 :
Je désapprouve cette loi, mais politiquement Hollande est obligé de faire voter cette loi. On avait dit que la seule chose qu'on retiendrait d'Hollande, c'est le mariage gay en 2017. C'est bien partis pour. Et François Hollande sera aussi peut être le président de la fin de l'euro.
Réponse de le 17/04/2013 à 15:34 :
il sera le president de la fin tout court
a écrit le 17/04/2013 à 12:22 :
En quoi la parution d'un patrimoine théorique , sans aucune sanction prévu (et le "parjure" comme aux Etats Unis, il ne pouvait pas y penser) va changer quoi que ce soit ? Hollande a enfumé les français pour se faire élire, et il continue. Seul hic, mais de taille: la catastrophe économique actuelle, les dépots de bilan à la pelle, le chomage qui explose (et les fonctionnaires qui continuent tranquillement avec leurs privilèges qui nous coutent des dizaines de milliards chaque année). Hollande détruit la France à vitesse grand V
Réponse de le 17/04/2013 à 13:00 :
Après le mariage gay, Hollande fait encore de la diversion avec cet effort de transparence qui, quoique positif, ne mène pas à grand chose... Non seulement il faudrait savoir d'où vient l'argent (Est ce que les ministres ont travaillé, hérité... ?) et il ne garantit en rien qu'il n'y ait pas de comptes cachés. Il ne répond donc absolument pas à la question posée par l'affaire Cahuzac. En attendant, rien n'avance sur le reste... Pépère sans courage pour réformer ce qui doit l'être attend que la conjoncture se retourne. Tout cela va malheureusement très mal finir pour lui et ses ministres. En espérant que cela ne tourne pas à la violence, mais plus les jours passe et plus c'est un remake de 1789 qui se dessine.
a écrit le 17/04/2013 à 12:14 :
"Les ministres sont invectivés, bloqués dans leurs déplacements et les prochaines manifestations peuvent dégénérer..."
Les rouges finiront par comprendre que la rue n'appartient pas qu' a la gauche...
et que meme des gens bien eleves peuvent finir par en avoir assez de se faire traiter de tous les noms d'oiseaux possibles.
Les rouges et les franc-macons finiront par en payer le prix et cela assez tot.


Réponse de le 17/04/2013 à 12:24 :
quand les "gens biens" sont au bout du rouleau, quand il sont rackettés par les impôts, quand ils s'usent la santé à essayer de sauver leur entreprise, effectivement, leurs actions peuvent être spectaculaires...Il n'y a pas que les privilégiés de fonctionnaires qui ont droit à la rue , ça ils vont le comprendre nos apparatchiks du pouvoir...
Réponse de le 17/04/2013 à 12:35 :
Il reste la grève de la consommation. tout ce qui est loisir et superflu, on coupe, on se sentira mieux. Essayer, vous verrez, on peux tout réduire quand on le veut !
( Factures de voitures / telephones / cigarettes / Alcool / Achat immobilier )... la liste est longue ).. Ca obligera l'etat impotent a ses couper un bras, et les prix baisseront !!!)
Allons consommateurs de la patrie, le jour de gloire est arrivé ( sur un air bien connu )
Réponse de le 17/04/2013 à 14:18 :
@Pat34, "rackettés par les impôts, quand ils s'usent la santé à essayer de sauver leur entreprise, effectivement, leurs actions peuvent être spectaculaires..." en effet les pigeons ça a bien marché, pauvre entrepreneur LOL
Réponse de le 18/04/2013 à 18:33 :
Salut les français! Ne vous en faites pas! Les choses vont rentrer dans l'ordre! Avez vous oublié que ce pays était déjà très malade quand Hollande est arrivé! Please un peu de pacience, jetter de l'huile dans le feu n'a jamais resolu un problème! Donnez du temps au temps! Je fais très confiance à votre président! Il vous satisfera par la suite, un an dans une économie pourue, quelque soit les efforts fournis on ne verra aucune trace
Courage et surtout du calme! Ne Changez pas les images de ce beau pays en racontant du n'importe quoi! J'ai de l'espoir pour la france et la confiance à Hollande

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :