La gauche du Parti socialiste propose son projet économique anti-austérité

 |   |  348  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
L'aile gauche du Parti au pouvoir présenter ce lundi 22 avril au Sénat son « programme de relance écologique et sociale », qui s'oppose au projet économique du gouvernement.

Le projet, d'une trentaine de pages, a pour objectif de «sortir l'économie d'une spirale récessive » et de "s'affranchir d'une certaine orthodoxie libérale et budgétariste". Le plan prévoit de rassembler 43 milliards d'euros sur deux ans afin de créer ou préserver 500.000 emplois, et d'augmenter le PIB de 3,3 points. Il se base sur trois axes primordiaux, à savoir :

  • la relance de la consommation, qui passerait notamment par une amélioration ?temporaire de l?indemnisation du chômage et du chômage partiel dans les entreprises? et une revalorisation des aides sous condition de ressources? pour les jeunes.
  • la ?réindustrialisation du pays?, qui serait fondée sur ?l?innovation et la qualité?, avec ?la construction d?infrastructures de transport (lignes à grande vitesse, canaux, fret ferroviaire, tramways), ?la montée en puissance des filières industrielles nécessaires à la transition énergétique, ou encore de la voiture électrique? et le soutien du secteur BTP via ?une prime à l?achat de logements neufs? pour les plus modestes.
  • une réforme fiscale fondatrice "garante d?une croissance à long terme?.

Le document est signé par la sénatrice Marie-Noël Lienemann, premier signataire de la motion de l'aile gauche au congrès de Toulouse ; le vice-président du conseil régional d'Ile-de-France Emmanuel Maurel, le député Jérôme Guedj, ainsi que les économistes David Cayla et David Vasseur, ancien conseiller d'Arnaud Montebourg.. Tous sont membres du courant « Maintenant la gauche », et appellent à un "nouveau pacte majoritaire rouge-rose-vert ».
 

« La France est allée trop loin dans l'austérité »
Ils ne sont pas les premiers à demander un changement de cap de la part du gouvernement. Mardi 9 avril, Arnaud Montebourg appelait à revoir la politique de rigueur en Europe. Le lendemain, Benoit Hamon, dans une interview au Parisien, estimait que « la France était allée trop loin dans l'austérité », et réclamait une politique avec moins de rigueur. Ces critiques leur avaient valu d'être recadrés par François Hollande, qui estime « qu'aucun ministre ne peut remettre en cause la politique qui est conduite, qui n'est pas l'austérité. »

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2013 à 8:31 :
on peut arreter l'austérité en supprimant les gaspillages trop d'élus trop de fonctionnaires mais l'aile gauche ne le propose pas il S'agit de ses clients /::::
a écrit le 24/04/2013 à 0:50 :
pour PIERRE ________JOSPIN fut un des meilleur dirigeant de la France années2000 a 2002 1,5 % de déficits budgétaires sa fait rêver et pourtant en y a eu une cagnotte,et que 56% de dette + la SECU bénéficiaire + de l'argent qu'il placée pour les retraite( en 2020) 130 millards que SARKO a bouffé.
j?espère que HOLLANDE copieras JOSPIN pour une bonne gestion de la France (et copieras pas SARKO).
Réponse de le 24/04/2013 à 9:46 :
tout a fait.... chirac a ete reelu alors que jospin avait fait son bon bilan ....
a écrit le 22/04/2013 à 20:41 :

LES SOCIALISTES NE F.ONT PAS L A P0LTIQUE DE GAUCHE ..
Réponse de le 29/04/2013 à 9:41 :
Heureusement.... Mais de toute façon, ils ne font rien et se contentent de se dorer la pilule aux frais de la princesse...
a écrit le 22/04/2013 à 18:12 :
C'est un phénomène psychologiquetrès connu et banal,si on place quelqu'un tout au bord d'un précipice, la peur extrême inverse le comportement logique et l'individu se jette dans le précipice, ce phénomène touche jusqu'à 20% des gens. En politique , ce phénomène est accentué par le fait que ces personnes sans self control ont attendu longtemps avant d'avoir une opportunité d'arriver au pouvoir, si ils arrivent au pouvoir dans une situation de crise, ils se sentent obligés de prendre une décision fatale, mieux vaut encore le capitaine de pédalo qui reste paralysé au bord du gouffre!
Réponse de le 23/04/2013 à 13:49 :
Au bord du gouffre, les dirigeants ne se jettent pas dans le précipice. Il y a 1000 ans, lors d'un rite sacrificiel islandais, ils jetaient des renégats du haut d'une falaise. Aujourd'hui les nouveaux renégats sont désignés: les capitaines d'industrie, les riches, les retraités, les rentiers, les familles aisées, ...
a écrit le 22/04/2013 à 16:28 :
endetter encore plus les jeunes et les générations suivantes , non merci...on croule déjà sous les dettes des boomers et des 68ards, on veut pas de vos cadeaux financés à coup de dette publique dont les recettes viennent d'une très naive estimation de croissance...bye bye, les jeunes talents et les entrepreneurs vont continuer à quitter ce pays qui n'aime pas l entreprise.
a écrit le 22/04/2013 à 15:40 :
je vient de trouver sur le net source INSEE
2000 sous JOPIN 1,5 %de déficits budgétaire - 29 milliards de trou par an.
2010 sous SARKOZY 7,5 de déficits budgétaire - 150 milliards de trou par an.
Ne chercher pas pourquoi en 12 ans la dette et passer de 57% a 90% du PIB (pendant 10 année de droite n'ont rien arranger et pourtant a les entendre ont le dirait pas, et il ne s'en vente pas ils vous ont mentis et vous ne le saviez pas) rechercher tous ça sur internet et vous verrez par vous même source INSEE. ( je suis plutôt centriste mais la j e vous le dit ils ont dépassé les bornes)
Réponse de le 22/04/2013 à 16:24 :
Les chiffres de l'INSEE sont magiques car ils ont même prétendu que l'introduction de l'Euro n'a pas touché au pouvoir d'achat de la ménagère tandis qu'elle observait une conversion des prix du Franc à l'Euro à l'arrondi supérieur et plus encore. Et puis c'est facile de critiquer le gouvernement SARKOZY pris dans un tempête économique défavorable mais n'oubliez pas aussi de faire le bilan de M. HOLLANDE en 2017.
Réponse de le 22/04/2013 à 18:41 :
Arrêtez de toujours critiquer Mr Sarkozy, je dis MONSIEUR parce que moi je suis polie, pas comme vous , que ce soit de gauche ou de droite, la moindre des choses est de dire MR !!! Maintenant je vois que vous avez la mémoire courte, Mr mittérand nous a dépensé combien avec l' Arche de la défence, la pyramide du louvre, le tunnel sous la manche dont ont se serait bien passé !! Et les voyages à l' étranger avec toute sa clique de ministres, rappelez vous, les gens l' appelaient la Madonne des aéroports !!! Mr Jospin qui a pris la relève sous la présidence de Mr Chirac, combien nous a t' il coûté ?? Moi aussi je vais voir sur des sites sérieux, et je n' ose même pas vous dire combien il nous a coûté !! La preuve qu' il nous coûtait très cher car c' est le seul socialiste qui c' est fait battre aux élections par le FN, vous devriez vous en rappeler, il est maintenant dans le livre des records !! Alors pour les leçons.....regardez plutôt ce que nos socialistes du moment sont en train de faire de notre pauvre France !! Pourtant, quand on se permet de dire 11 fois MOI PRESIDENT j' ai anticipé la crise, il aurait mieux fait de ne rien dire !!! D' ici quelques mois, vous pourrez faire le bilan de notre Président, avec toute les aides sociales qui ne cessent d' augmenter, l' augmentations des fonctionnaires, 60 000 qu' il faudra payer pendant 40 ans ou plus, car même s' ils n' auront rien à faire, sauf les grèves en permanence, il faudra quand même les payer !!! Garantie de l' emploi oblige !!! Maintenant pour ce qui est de votre analyse sur les milliards dépensés par Mr Sarkozy, si vos calculs sont aussi précis que le nombre de fautes que vous avez fait dans votre commentaire, je doute fort que vos calculs soient réalistes !!! Et je suis d' accord avec Michel à 100%
Réponse de le 22/04/2013 à 19:23 :
Les chiffres de " le reflet" sont pourtant exacts. N Sarkozy c'est fait élire sur la baisse de impôts, qu'il a faite, mais sans baisser les dépenses, d'où l'accroissement important de la dette. Ce faisant, J Chirac avait fait a eu près pareil. Je trouve ces pratiques malhonnêtes intellectuellement. Quant a L Jospin, il a mené une politique plus raisonnable en terme budgétaire et croyait que ces bons résultats le feraient réélire sans campagne. Il a accepté une multitudes de candidats a gauche, sans exiger d'en diminuer le nombre, d'ou une dispersion des voix de gauche au premier tour qui lui a été fatale, nonobstant le bon score du FN. Or J Chirac en vieux loup de mer l'avait dit peut après, une campagne ne se gagne pas sur les résultat mais sur des promesses...
Réponse de le 22/04/2013 à 19:38 :
http://portofino.over-blog.com/10-categorie-10502462.html
Réponse de le 22/04/2013 à 23:31 :
Un truc qui ne peut plus être fait depuis l'arrivée de l'euro: faire fonctionner la planche à billets pour rembourser les dettes... en faisant par là même exploser l'inflation. C'est bizarre, c'est exactement ce que faisait Miterrand durant les années 80...
Depuis qu'on a l'euro, nous sommes confrontés à la réalité: on ne peut pas dépenser davantage que ce que l'on gagne. Et comme en même temps tout est allé se faire produire ailleurs parce que c'est moins cher, ben...
Le problème actuel de déficit de la France est lié à notre place dans l'économie mondiale et à son évolution. On peut toujours accuser untel ou untel d'avoir sa part de responsabilité, mais 1- ça ne nous avance à rien, et 2- il faudrait surtout chercher des solutions plutôt que de chercher à réécrire l'histoire!
a écrit le 22/04/2013 à 15:32 :
Allons-y et vite pour que tous comprennent les conséquences désastreuses de ce type de politique. Après tout ce sont les prochaines générations qui payeront l'ardoise. Oui oui, Président de la République, leur expliquera ...
a écrit le 22/04/2013 à 14:52 :
Encore de la démagogie socialisante... ils ont pas fini de nous prendre pour des buses?
Réponse de le 29/04/2013 à 9:45 :
Pourquoi diable, arrêteraient-ils ? ça marche bien pour eux de nous prendre pour des buses : ils sont au pouvoir, non !
a écrit le 22/04/2013 à 14:52 :
Parler d'austérité lorsque l'on dépense tous les ans 80 milliards de plus que ce que l'on gagne, c'est vraiment prendre les gens pour des débiles mentaux!
La solution des dingues de l?extrême gauche, on la connait, elle a été appliquée avec le succès que l'on sait pendant 70 ans dans les pays de l'est.
Succès économiques (trabant, zenith...) et écologiques (pollutions de la plupart des lacs en URSS...
Et je ne parle pas des droits de l'homme...
Réponse de le 29/04/2013 à 9:46 :
Des économies sur le FONCTIONNEMENT de l'Etat (pas sur les missions de l'Etat) et la rationalisation des collectivités locales.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :