Sécu : et si on prenait en compte les revenus des malades ?

 |   |  391  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Insee, dans une étude de sa revue Economie et Statistique, préconise de prendre en compte le niveau de revenu des malades dans le système de remboursement de la Sécurité sociale.

Et si on prenait en compte les revenus des malades dans le système de remboursement de la Sécurité sociale ? C?est en tout cas ce que propose l?Insee dans sa revue Economie et Statistique publiée jeudi.

L'étude part du constat que "malgré sa générosité, le système français ne réussit pas véritablement à garantir à l'ensemble de la population une couverture suffisante à un prix acceptable".

Menée par les économistes Pierre-Yves Geoffard et Grégoire de Lagasnerie, la réforme proposée consiste à instaurer un système de franchises et de plafonds, en proportion des revenus des assurés sociaux pris individuellement (et non par ménage). Elle se concentre sur les soins de ville (53% de la consommation de soins et bien médicaux, 96 milliards d'euros en 2011), sans aborder les soins hospitaliers.

Une franchise annuelle

Elle propose d'instaurer une franchise annuelle, la même pour tous les assurés ou en proportion de leur revenu. Ce sont ces franchises qui devraient financer le remboursement intégral au-dessus d'un plafond. Ce type de franchises existe dans certains pays comme la Suède, la Suisse ou les Pays-Bas. Le principe de ce système revient à réduire un peu la couverture de l'ensemble des assurés pour améliorer celle des personnes qui nécessitent davantage de soins.

Cette réforme est, selon les auteurs, à budget constant pour l'assurance maladie et permet "une réelle amélioration de la prise en charge des patients ayant des dépenses importantes".

L'augmentation continue du ticket modérateur depuis 1950 pénalise de plus en plus les personnes à revenus modestes, non couvertes par une mutuelle, comme par exemple certains retraités ayant de petites pensions. A partir de 2005 se sont ajoutés différents forfaits et franchises (50 centimes par boîte de médicament, 2 euros par transport sanitaire par exemple) qui doivent être payés directement par les assurés. Ce qui a encore alourdi le reste à charge des personnes socialement fragiles et entraîné des renoncements aux soins, constatent les auteurs.

D'autres articles de la revue traitent de différents aspects de la maîtrise des dépenses de santé qui vont continuer à l'avenir d'augmenter plus vite que le PIB. En 1970 elles représentaient 5% du PIB, mais 9% en 2011 pour un taux de couverture des soins quasi identique (76,5% et 76,8%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2013 à 9:17 :
Pourquoi le lien vers le site de la CPAM avec les risques encourus si l'on fait l'apologie du non-paiement des cotisations obligatoires au régime général est-il censuré ?

Pourquoi les fausses informations stipulant que l'on peut quitter la Sécurité Sociale Obligatoire sans risques sont-elles diffusées, elles ??? Y aurait-il un parti-pris de la modération ?
a écrit le 17/05/2013 à 7:30 :
Depuis la transposition de deux directives européennes par le gouvernement Jospin, la Sécurité Sociale a perdu son monopole de la protection sociale en France. Tout le monde a le droit de refuser d'être affilié à la Sécu et d'y cotiser, au profit d'un système d'assurances privées. Alors que les irresponsables continuent d'allumer la mèche, ils verront bien où cela les mènera...
Réponse de le 17/05/2013 à 9:09 :
Excellent commentaire, on y va tout droit. Qu'attendent nos médias pour parler de cette éventualité au lieu de colporter et encourager les idées les plus stupides, voire supporter par idéologie une situation à bout de souffle qui ne répond plus à la société d'aujourd'hui. Continuez à encourager le peuple Français à tout recevoir sans effort et ce pays va tout droit vers une implosion intellectuelle, culturelle, politique et ou la violence sera présente comme au moyen âge (j'ai envie donc je prends par n'importe quel moyen).
Réponse de le 17/05/2013 à 9:11 :
FAUX FAUX FAUX ET ENCORE FAUX !!!

Changer de pseudo toutes les 5 minutes ne rend pas votre propos plus vrai.

Et inciter un individu à quitter le régime obligatoire d'assurance maladie est passible de peine de prison et amende très lourdes !
Réponse de le 17/05/2013 à 10:01 :
Il y a plusieurs années le cdca ( syndicats de travailleurs independants) incitait ses adhérents à ne pas payer leurs cotisations sociales obligatoires auprés des caisses et à s'affiler auprés d'assureurs de leur choix ...............mauvaises pioche ... tous ont été contraints avec pénalités de retard de s'acquitter de leurs arriérés avec les difficultés que cela a entrainé .Conclusion il n'est pas possible de s'assurer où bon vous semble ........et c'est heureux !!! .
Réponse de le 17/05/2013 à 16:14 :
vous avez faux tous les deux !! Il n'est pas possible d'échapper à un système obligatoire remboursant au premier euro les dépenses maladie, par contre et suite à une jurisprudence continue de la Cour Européenne de Justice, tout européen et donc Français a le choix de ce régime obligatoire. Faites un peu de droit, renseigner vous, lisez les arrêtés de la cour et les directive européennes, tout y est !!
a écrit le 17/05/2013 à 5:24 :
Il est sûr que de la même manière qu'une famille aisée "devrait" en période de temps difficiles, pouvoir se passer des allocs... il devrait y avoir chez ces gens une notion d'entraide qui leur fasse comprendre que l'on peut "abandonner" un peu de ses remboursements sécu...
Alors, bien sûr, on va employer les grands mots "Égalité" "mutualité" ...
De la façon dont les institutions et les avantages sociaux de certains ont dérivé, il faut quand même se rendre compte que le terme "Égalité" n'existe plus dans notre pays (sauf dans la devise gravée sur nos édifices publics ! Regardez simplement vers les régimes spéciaux et la retraite "privé vs. public"...
Il est vrai que les abus, les arnaques et autres crapuleries de nos compatriotes (et autres "invités"), n'arrangent pas cet équilibre fragile...
Pour en avoir parlé avec quelqu'un "de l'intérieur", le moyen de rendre la sécu viable serait de se débarrasser de 60% de son personnel. C'est, comme on dit, "politiquement incorrect".
a écrit le 16/05/2013 à 22:06 :
Pourquoi ne pas autoriser une assurance limitée à faible taux de prélèvement et n'assurer que le gros pépin dont personne ne tient à tirer profit ?
Ce qui pèse lourd, c'est toutes ces consultations pour de petits bobos que nos grand-mères savaient soigner sans appeler le médecin + les arrêts de travails pour pas grand chose + les jours de congés pris pour maladie sans être malade etc... Les abus de toute sorte doivent être combattus MAIS les principes d'EGALITE et de LIBERTE doivent être promus. LIBERTE de ne pas couvrir le petit bobo, LIBERTE de se soigner par des médecines douces qui ne sont de toute façon pas défrayées, arrêter de taper sur ceux qui tirent la charette car plus personnes ne sera là pour tirer si on poursuit à décourager ceux qui réussissent.
Trop c'est trop.
a écrit le 16/05/2013 à 21:59 :
De + on gagne + on cotise et - on est remboursé. Le socialisme débile !
Courage fuyons cette France qui déraille complètement, démobilise et n'offre aucune perspective à nos jeunes talentueux !
Le nivellement par le bas: il ne restera plus que des pauvres et une banqueroute
Réponse de le 16/05/2013 à 23:55 :
Non au plus tu gagnes au plus t'as des thunes pour te payer une bonne complémentaire, les dépassements d'honoraires, les frais d'hospitalisations ...
a écrit le 16/05/2013 à 21:46 :
ce qui n arrivent pas à payer, on leur autorise des soins gratuits seulement pour l urgence. Ceux qui ont du fric doivent prendre une grande partie des frais sur leur pomme?
Intéressant.
a écrit le 16/05/2013 à 20:58 :
Nous avons déjà dépassé les limites supportable du socialisme.
a écrit le 16/05/2013 à 20:27 :
Pour réduire le déficit de la sécu, il faut surtout mettre fin aux pratiques douteuses de certains praticiens, qui arrondissent grassement leurs fins de mois en escroquant la sécu et donc nous citoyens et contribuables!
Réponse de le 16/05/2013 à 22:56 :
vous pensez au Dr Cahuzac ???
Réponse de le 17/05/2013 à 9:32 :
il n'y a pas que le bon docteur Cahuzac....
il y a aussi de bons fonctionnaires qui pratiquent idem
et... aussi de bons avocats fiscaux et et... cherchez bien, vous allez vite trouver
a écrit le 16/05/2013 à 20:17 :
Encore une raison pour ne pas travailler, ceux qui en profite le plus ce sont ceux qui ne travaillent pas et qui reçoivent tellement d'aides que leurs revenus est parfois supérieur au smic, mais il y a des vrais pauvres avec des salaires de misére et qui ne seront jamais aidés
Réponse de le 16/05/2013 à 20:28 :
Demandez donc la CMU, et ensuite allez voir les médecins, dentistes etc... vous verrez la qualité des soins sera au rdv...
Réponse de le 17/05/2013 à 0:24 :
Si on a un salaire de misère et bien on a droit à des aides (APL, allocations familiales, RSA activité..).
Il est strictement impossible qu'un couple au Smic touche plus qu'un couple au RSA socle : http://www.atd-quartmonde.fr/local/cache-vignettes/L600xH319/Capture-3-10-bf408.png

Quand à la CMU, comme le dit Fred, allez tester et vous verrez si c'est si génial que ça. Les rdv qu'on obtenait en 2 semaines qui se transforment subitement en 2 mois, le médecin qui devient expéditif et désagréable. Quand c'est pas carrément "Non monsieur ici on ne reçoit pas les RSA".
a écrit le 16/05/2013 à 18:01 :
On n'est peut être pas obligé de conserver la sécurité sociale si elle ne fait plus son boulot!
a écrit le 16/05/2013 à 17:36 :
Et sur quoi était calculé les cotisations salariales et patronales ? Plus on gagnait plus on cotisait pour l'assurance maladie .
a écrit le 16/05/2013 à 17:20 :
Aux modérateurs: toutes mes excuses pour le message précédent, étant dans une discussion un peu farouche avec quelqu'un j'ai cru que toute la discussion avait disparu et ça m'a mis en colère.
Par contre vous avez quand même évité certains de mes posts contenant simplement un lien...
a écrit le 16/05/2013 à 17:17 :
Message au modérateur(s): je m'étonne (enfin pas tant que ça) de la censure concernant les posts sur la liberté de choix de protection sociale. Rien de nouveau, rien que des faits tangibles, des lois en place, que les gens ignorent grâce à de telles censures, ce qui les maintient dans l'esclavage. Ce faisant vous assurez peut-être votre survie à court terme (vous vivez de subventions après tout), mais à long terme vous discréditez votre presse et vous tirez une balle dans le pied. Tant pis pour vous je vais de ce pas raconter cette censure sur facebook. Cordialement.
a écrit le 16/05/2013 à 17:07 :
il faut arreter de produire de la richesse puisque en france l'état vous la confisque .avec un smig il ne faut pas travailler vous perdez tous les avantages nous ne savons plus qui sont les pauvres
Réponse de le 17/05/2013 à 9:47 :
à mathéo

EXACT

prenez le bus pour aller faire du bénévolat dans "les quartiers", vous verrez des jeunes personnes en bonne santé avec des sacs Zara ou H&M en plein après_midi tandis que d'autres diplômés bossent aux mêmes horaires en CDD
a écrit le 16/05/2013 à 17:00 :
Vive la France m^me les économistes!!!! qui en général ne voyent rien venir son au diapason de notre chère France LA TAXE car la franchise n'est plus ni moins qu'une taxe déguisée. Ce qui est extraordaire rien sur les méthodes d'acaht des hopitaux rien sur la fixation des prix des médicaments par l'incompétent ministère de la santé rien sur le pourquoi le générique en France est entre 2 ET " fois plus cher que chez nos voisins. POURQUOI NON PARCE QUE NOS ECONOMISTES A DEUX BALLES SONT DANS CETTE MEDIOCRITE FRANCAISE DU TOUT TAXE et dire qu'il ose présenter un rapport aussi petit mais peut-être espérent-ils un poste dans un partri politique ils sont bien partis. France tu es en recession mais tout la France de pouvoir t'enfonce un peu plus chaque jour.
a écrit le 16/05/2013 à 16:58 :
On peut considérer que le revenu des malades est déjà pris en compte. Celui qui a un meilleur salaire cotise plus pour un remboursement identique.
L'insee propose donc la "double-peine".
Concernant les franchises, cela signifie que jusqu'à un certain montant, on n'est pas du tout remboursé. Conséquence on diffère les soins et on arrête la prévention.
Par contre, une fois la franchise atteinte (parce que finalement on est bien malade), on peut se gorger de médicaments remboursés et multiplier les examens, transports ...

Réponse de le 16/05/2013 à 17:09 :
tres bonne analyse mais impossible à faire comprendre a un enark qui n'est qu'un ordi mal formé . fermons cette école
Réponse de le 16/05/2013 à 17:27 :
malo à l'inséé c'est plus des polytechniciens passés par l'ensae que des énarques qui eux sont loin d'etre des matheux !!!!!!!!!!!
Réponse de le 16/05/2013 à 17:44 :
@ pnv: l'ENSAE est une super école qui offre les meilleurs salaires de sortie devant l'X et HEC. Je regrette toujours que mes 2 enfants qui y étaient admis n'y soient pas allés.
a écrit le 16/05/2013 à 16:51 :
ça va pas la tête ?
a écrit le 16/05/2013 à 16:39 :
P....., je l'adore cette "étude". Il faut l'oser et le pouvoir. Un vrai et pure foutage de gueule : une "idée" débile ("ben, euh, y a qu'à faire raquer plus") fondée sur des faits erronés et non vérifiés (le système Suisse ne fonctionne évidemment pas comme cela). Ca leur a pris quoi en tout à ces deux économistes pour pondre une telle infamie ? 10 minutes de bistrot ? Et au final, c'est même publié ! Quand on pense que l'INSEE est en charge des statistiques de la nation, on comprend pourquoi toutes les prévisions sont systématiquement erronées.
a écrit le 16/05/2013 à 16:27 :
Ce qui est incroyable dans ces études bidons,c'est que nos experts,pour étayer leurs études,
piochent des exemples qui servent à complaire à leurs mantras socialistes:la Gauche solidaire.D'un point de vue macroéconomique,la Suisse,la Suède et les Pays-Bas ont un taux de prélèvements obligatoires inférieur d'au moins 5% du PIB de celui de la France.
A l'aune de cet écart de prélèvement,la masse d'argent récupéré permettra de résoudre un grand nombre de problèmes.Alors monsieur le Président,du courage!
a écrit le 16/05/2013 à 16:16 :
C'est cool de "bosser" à l'INSEE. On peut bien délirer, y publie derrière. Vous m'embauchez ? J'apporte le shit.
a écrit le 16/05/2013 à 16:12 :
Suprimons 10 pour cent des fonctionnaires et elus, ou bien mettons les tous au smic et ca ira beaucoup mieux. Les gens du prive bosseront, et il n y aura aucun impact sur le service. Les fonctionnaires et elus pouront toujours aller dans le prive pour gagner plus si c est si mieux que ca
Réponse de le 16/05/2013 à 16:43 :
On peut aussi retourner votre idée débile : "Les salariés du privé peuvent toujours aller dans le public pour en faire moins si c'est si mieux que ça".
Réponse de le 16/05/2013 à 16:57 :
On peut supprimer 10 % des élus, Nous avons la commune, la com de com, le conseil Général, la Région et l'Etat, sans compter d'autres services. En ce qui concerne la sécu j'aivchoqué un représentant CGT de l'URSSAF. Je lui ai dit si l'entreprise de mon épouse avait cotisé hors sécu, elle aurait une retraite bien meilleure. Il serait bon pour la sécu de
voir le nombre de médicaments délivrés, car lorsque je vois des personnes plus jeunes que moi avoir un vrai cabas de drogues (j'ai 71 ans) je ne prends que Bipreterax 10 mg
Car il y a forcément des interactions. DE vérifier ceux qui ont les médicamensts gratuits
s'ils les prennent réellement ????? J'ai calculé même en ayant une assurance privée
comme en SUISSE, je serais gagnant......car à force de plumer et de faire n'importe quoi
cela risque fort d'arriver. J'ai été écoeuré de voir arriver qq que je connais (car il a une
voiture) d'arriver chez le cardiologue en VSL ? moi je suis venu avec ma voiture ?
Réponse de le 16/05/2013 à 20:51 :
Savez vous que couramment les personnes à la CMU/AME refusent les génériques. Ils s'en foutent ils ne payent pas. Un princeps est plus facile à revendre au pays !
Réponse de le 16/05/2013 à 23:55 :
vous avez tout à fait raison! par contre, tentons de les refuser nous mêmes, ce ne sera pas le même chanson......en France, on marche sur la tête ! Rien ne va, mais rien du tout !
Réponse de le 17/05/2013 à 9:42 :
à Robin des Bois: j'ai connu une veuve de trésorier- payeur- général, qui prenait régulièrement un VSL pour un oui pour un non. Son fils qui n'a jamais rien fichu a le RSA !!!
et vit dans un très bel appartement. C'est pas beau ça??? les gens très friqués ne se comportent guère mieux parfois et critiquent souvent leurs congénères de la base!
a écrit le 16/05/2013 à 16:10 :
c(est le monde a l'envers celui qui gagne le plus cotise plus,comme c'est un pourcentage sur le salaire ,mais que cette meme personne soit moins rembourse ;on est completement dans la demagogie , hollande voudrez t-il une revolution qui ne pourrez pas mieux si prendre ,!!!!!!
a écrit le 16/05/2013 à 16:03 :
A quand le prix du pain indexé sur les revenus ( hors cmu bien entendu )
a écrit le 16/05/2013 à 15:53 :
il faut laisser le choix aux salariés de cotiser ou non à la sécu
Réponse de le 16/05/2013 à 16:55 :
Laisser de la liberté aux gens ? Vous n'y pensez pas ...
Réponse de le 16/05/2013 à 20:24 :
...et aussi les laisser crever s'ils leur arrive un pépin, après tout liberté rime avec responsabilité.
Réponse de le 16/05/2013 à 21:41 :
De toutes façons avec ces méthodes socialistes, ils crèveront de toutes façons puisque l'étape d'après, ça sera de leur expliquer que bien qu'en ayant cotisé (plus que les autres), ils sont trop riches pour qu'on les soigne.
a écrit le 16/05/2013 à 15:51 :
Je souligne que la proposition de franchise annuelle de l'INSEE concerne uniquement les remboursements de la sécurité sociale ! En général, la part non couverte par la sécurité sociale est couverte par une complémentaire et le solde éventuel reste à la charge du patient. Les disparités entre les patients, bénéficiant de la CMU ou non, soumis à la franchise ou non, ayant une complémentaire.ou non, seront accentuées. Concrètement la situation des personnes dans la précarité ne sera pas améliorée, les plus aisés continueront à être bien soigné grâce à leur complémentaire et l'effort pèsera sur les classes moyennes.
Réponse de le 16/05/2013 à 23:33 :
Midas + 1000 pour votre commentaire qui résume la société de maintenant.
Réponse de le 16/05/2013 à 23:58 :
Santé à 2 vitesses, comme beaucoup de choses dans ce pays qui se délite à vitesse grand "V " ! quelle tristesse, et quel dommage !!!
Réponse de le 17/05/2013 à 9:52 :
@mulder @Rainbow oui et le récent accord compéttivité emploi risque aussi d'accentuer les dispartés face à la santé. Plus de flexibilité pour l'emploi signifie plus de précarité en matière de complémentaire santé. Entre deux emplois vous pouvez vous retrouvez avec une complémentaire au rabais à vos frais. Par ailleurs, l'accord prévoit une désignation de complémentaire par branche en accord avec les syndicats, c-a-d un monopole par branche, avec tous les risques de dérives sur les prix et les prestations, aux profits de complémentaires trustées par les syndicats.
a écrit le 16/05/2013 à 15:29 :
Il n'est pas souhaitable d'individualiser les remboursments de santé, pas plus de les soumettre à un plafond financier. Il s'agit en effet non pas d'une solidarité mais d'un système national qui traite chacun de manière théoriquement égale. Toutefois plusieurs acteurs ne traitent pas le système de manière égale. On distiguera les clients et les fournisseurs. Ces derniers ont chargé la mûle par un coût inacceptable des médicaments, des consultations (à prix fixe +) des équipements médicaux et frais divers mais aussi par des métiers "inutiles" comme les pédiatres ou les psuchologues ou les psychiâtres hors de certains cas extrêmes pour ces derniers. On trouve aussi un sabotage par les compagnies d'assurance qui y ont interêt : il faut une ordonnance pour partir en voyage, tourner un film, faire du sport, exercer une profession. S'ajoutent les produits financiers qui détournent des salaires et donc de la participation santé comme les Perco entreprise et autres mécanismes tout comme ces gros salaires qui ne cotisent plus. A cette loi de l'offre délirante du milieu médical et des facilités imposées au système correspond un abus des clients dont certains l'utilisent comme un confort et même de plus en plus souvent comme un loisir. Réglons, ces dérives qui nous coûtent si cher.
Réponse de le 16/05/2013 à 15:44 :
Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec vous.
Réponse de le 16/05/2013 à 16:12 :
Distinguez tout ce que vous voulez, redistribuez tant que vous pouvez... Quand il n'y aura plus rien à pomper vous n'aurez que vos yeux pour pleurer.
Réponse de le 16/05/2013 à 17:44 :
pour pleurer peut être mais après avoir cotisé toute une vie
l'analyse de corso je la trouve très juste
Réponse de le 16/05/2013 à 18:01 :
C'est bien de cotiser toute une vie, mais l'avez-vous fait au juste prix permettant de recouvrir la retraite à laquelle vous prétendez "avoir droit" ? Allez sur le site de la CNAVPL par exemple, constatez que ceux qui partent à la retraite aujourd'hui ne vont pas subir les 20% d'augmentation de cotisations que paye la génération actuelle pour éviter la faillite de la caisse (prévue de toute façon pour 2017, donc il faudra réaugmenter). Donc cette génération a cotisé sur une base de 1 retraité pour 5 actifs, et se retrouve avec une prestation équivalente au retraité qu'elle a financé, alors que la génération suivante doit compenser car pour elle c'est 2 retraités pour 5 actifs ? elle est où la solidarité ? en quoi la génération suivante doit-elle payer l'incurie, l'imprévoyance de la précédente ? C'est bien beau de dire "moi j'ai cotisé j'ai droit", mais encore fallait-il cotiser à la mesure du besoin. réel, là ce sont les générations suivantes qui trinquent, et correctement.
Réponse de le 16/05/2013 à 21:49 :
+1
a écrit le 16/05/2013 à 15:27 :
il va arriver un moment dans ce pays ou les gens vont dire à quoi çà sert d aller bosser tous les matins si on nous pique par tous les moyens le peu que nous gagnons!!!pour l assurance maladie si on voulait en 3 ans elle serait à l équilibre !!!mais il faudrait arrêter les cadeaux gratuits !!!
Réponse de le 17/05/2013 à 0:17 :
TROU CHRONIQUE de la S.S = 11 milliards d'eur 1)Taxes sur le tabac destiné à la sécu = N'EST PAS remboursé = 7,8milliards 2) Taxes alcool destinées à la S.S, N'EST PAS remboursé =3,5 milliards 3) 1 partie des assurances automobiles destinée à la S.S, N'EST PAS remboursée = 1,6 milliards 4) Taxe sur les industries polluantes destinées à la sécu, N'EST PAS remboursée = 1;2 milliards 5) la part de TVA destinée à la sécu, N'EST PAS remboursée = 2 milliards 6)retard de paiement à la sécu pour les contrats aidés = 2,1 milliards 7) retard de paiement par les entreprises = 1;9 milliards TOTAL = 20 milliards ! CONCLUSION , si les res^ponsables de la sécu et nos gouvernants faisaient leur boulot, si chaque institution remboursait ce qu'elle devait chaque année, les 11 milliards du TROU seraient bouchés avec un excédent de 9 milliards, et pourtant, nous on nous saigne de plus/plus !!(on peut consulter ces chiffres sur le site de la S. S )
a écrit le 16/05/2013 à 15:23 :
Au lieu de tirer tout le monde vers le haut, de donner de l'emploi et de la croissance, on taxe, on rackette ceux qui bossent, on paupérise la classe moyenne et on finit par tomber tous dans le gouffre comme on le voit avec la politique désastreuse de Hollande...
Les malades sont malades quelque soit leurs revenus. La Sécu rembourse bien, il suffit d'aller chez des conventionnés, il en existe encore plein. Moi même je n'ai jamais de dépassement, alors oui parfois il faut prendre la voiture ou le métro...
Réponse de le 16/05/2013 à 18:12 :
ben vous avez beaucoup de chance,
je pratique généraliste conventionné sans dépassement -spécialiste convention sans dépassement quand c'est possible- le problème c'est quant ils sont tous d'accords pour pratiquer des dépassements sous je ne c'est quel prétextes. dans mon secteur tous les ORL prennent le même tarif 53 ? la consulte idem ophtalmo à la limite c'est une forme de raket
a écrit le 16/05/2013 à 15:13 :
De mieux en mieux... A quand le prix de la baguette indexée sur le revenu ? On appellera ça, la baguette pour tous... Ou la baguette sociale au choix :o
Réponse de le 16/05/2013 à 15:26 :
Il n'y a bien que ça qui ne l'est pas encore ! La cantine, l'étude, maintenant toute l'énergie, les taxes locales, les revenus moyens ou hauts paient déjà beaucoup plus partout alors que le système est déjà hyper redistributif.
D'accord pour un remboursement différent selon les revenus mais alors on met les mêmes cotisations sur le salaire pour tous !!! On ne peut pas prendre à tous les étages, prendre des cotisations folles sur les salaires et ensuite ne plus rien donner de l'autre côté.
Réponse de le 16/05/2013 à 15:26 :
Pour notre président ce serait l'apogée du "Redressement dans la justice"!
a écrit le 16/05/2013 à 15:09 :
Frédéric Bastiat (1801-1850),"Quand le pillage devient un moyen d'existence pour un groupe d'hommes qui vit au sein des élites de la société, ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage, et un code moral qui le glorifie. "
Réponse de le 16/05/2013 à 16:52 :
Et bien voilà, ce n'était pas très compliqué, vous avez finalement fini par avouer que vous n'étiez qu'un énième multi de "john galt/libre" ! (et d'autres nouveaux pseudos sur cette page, le contenu des posts étant toujours le même). Pas trop dur le boulot de promotion des assurances privées quand on ne gagne que le SMIC ?
Réponse de le 16/05/2013 à 17:53 :
Monsieur anonyme, vous confondez Ayn Rand et Frédéric Bastiat... J'aime bien le John Galt qui s'acharne à proclamer la bonne parole libérale sur plusieurs forums, mais en l'occurrence vous vous trompez ce n'est pas moi, je n'aurais absolument pas l'énergie d'aller au front comme il le fait (une fois de temps en temps, c'est déjà trop dur). Par contre vous avez raison sur un point, je me duplique parfois en Francisco d'Anconia, principalement pour lui susciter mon admiration dans cette lutte perdue d'avance, sauf à faire la grève bien entendu... Enfin je ne gagne pas le SMIC, je fais partie des riches de Normal 1er. Enfin je ne fait pas la promotion des assurances privées, mais la promotion du libre choix, nuance. A ce titre je respecte totalement quelqu'un qui souhaite payer très cher quelques chose de très mauvais, tant que ça n'impacte que lui...
a écrit le 16/05/2013 à 15:07 :
pourquoi les medicaments sont bien plus chers en France que dans beaucoup d'autres pays européens ? pour engraisser nos labos et nos pharmaciens ! supprimons le monopole des pharmacies , et autorisons la vente par les grandes surfaces , ça va faire baisser les prix ! enfin , arrêtons de founir GRATOS DES MEDICAMENTS AUX SANS PAPIERS ! pas de cotisations secu , pas de remboursements ! ça va vite faire des économies !
Réponse de le 16/05/2013 à 15:47 :
Ne pas soigner les sans papiers n'est pas légal et constitue une torture morale et physique sanctionné très sévèrement par la loi.

Par contre les sans papiers n'ont pas vocation à rester en France advitam eternam. Donc on les soigne et on les reconduit à leur ambassade/consulta qui se doit de les réexpédier dans leur pays d'origine.
Réponse de le 16/05/2013 à 16:04 :
tout a fait d'accord avec vous ,tombe malade aux etats unies ,les soins ne sont pas gratuit comme en france ,qui n'a pas cotise n'a pas le droit a la gratuite des soins ,il va en avoir des economies et des gens qui vont repartir chez eux !!!!!
Réponse de le 16/05/2013 à 16:16 :
Concernant les Etats-Unis, vous êtes dans le faux. Les pouvoirs publics garantissent les soins aux personnes âgées (Medicare) ou démunies (Medicaid). D'autre part, et contrairement à une idée répandue, même les non-assurés ont accès à des soins de santé gratuits offerts par les hôpitaux publics, centres de santé communautaires, hôpitaux universitaires.
Réponse de le 16/05/2013 à 18:07 :
Encore et encore le refrain USA... ça devient lassant...Cessez de répéter des lieux communs, allez voir le monde ! déjà les USA ne sont pas forcément l'enfer sur terre, et si leur système de santé est cher il reste une - certe grosse - exception dans le paysage mondial de la couverture privée. Pour vous en convaincre encore une fois faite un devis en ligne chez Allianz pour une couverture mondiale avec et sans les USA (c'est une option)...
Réponse de le 17/05/2013 à 0:23 :
de toute façon , la France doit honorer "son prestige", n'est ce pas, et soigner tous les individus qui viendront réclamer des soins gratos, c'est normal ! quant à nous, lorsque nous irons dans d'autres pays, nous verront bien de quelle manière nous serons traités......si nous aurons l'équivalent, ce dont je doute..
a écrit le 16/05/2013 à 15:05 :
moi j'ai trouver la solution,demain je change de nationalite (afrique),alors là je vais avoir toutes les aides qui exite en france,sans avoir cotiser (retraite allocs fami pour15 enfants appart gratuit bref toute la smala.pourquoi ont ne regarde pas comment cela se passe dans d'autres pays,il n'y a pas autant d'aides il parait que la france est le seul pays au monde ou il y a trop de social alors venez tous en france poubelle d'europe a bon entendeur
Réponse de le 16/05/2013 à 15:35 :
Le seul problème, @titouan, c'est qu'il ne s'agit pas d'aides ! Nous payons pour les retraites, la santé, le solidaire... Il n'est question que d'organisation de la problèmatique.
Réponse de le 17/05/2013 à 0:25 :
et puis, si ils ont résidé en France environ 10 ans,sans avoir cotisé et travaillé, ils auront droit à 700 et quelque chose eur/mois de retraite, plus que certains de nos concitoyens! SEN-SA-TION-NEL !!!
a écrit le 16/05/2013 à 15:00 :
Finalement le moins pire des solutions c'est l'assurance privee.
Réponse de le 16/05/2013 à 15:28 :
Et c'est d'ailleurs dans le seul but de converger vers ce genre de systèmes pivés à plusieurs vitesses qu'on propose des mesures (volontairement impopulaires) comme celles-ci...
Ainsi on pourra dire "puisque vous refusez ces mesures solidaires pleines de bon sens, there is no alternative !"
Et le tour sera joué : adieu la sécu !
a écrit le 16/05/2013 à 14:55 :
les prestations sociales réservées aux petits revenus (sécu+alloc).
a écrit le 16/05/2013 à 14:29 :
...toutes ces grosses société pétrolières et autres qui on un taux d'imposition inférieur au mien, salarié lambda du privé... on en a parlé, on a été choqué, par contre, une action a t'elle été menée...???
a écrit le 16/05/2013 à 14:23 :
C'est la chasse à ceux qui travaillent ! pourquoi travailler en France ? pour entretenir tous ceux qui profitent du système ....... on paye, on paye, on paye ....Merci M.Normal ...
a écrit le 16/05/2013 à 14:10 :
Et pourquoi pas prendre en compte les bénéfices des laboratoires ou le coût du "service redistribution" comme la sécu? Après tout, c'est tout aussi défendable économiquement et bien davantage éthiquement.
a écrit le 16/05/2013 à 13:55 :
Alors j'arrête de payer!
a écrit le 16/05/2013 à 13:55 :
Encore une analyse à la petite semaine de proclamés économistes qui ne prennent pas en compte l'ensemble des données, paramètres et conséquences.
Une analyse de laboratoire sous Excel sans plus.
La solidarité est DEJA de payer en fonction de ses moyen et non en fonction de sa consommation.
Quelle frange de la population consomme le plus de soin de ville en France.....???????
a écrit le 16/05/2013 à 13:43 :
Et voila!toujours pareil,quand on demande aux plus riches de faire des efforts c'est comme si on les égorgeait!Il faut que toute la frange de population la plus aisée(notamment celle du privé) reprenne conscience de ce qu'est le partage.Le partage ,ce n'est pas cotiser pour toucher au moins ce que l'on a dépensé:c'est aussi aider les plus fragiles !Il est vrai que pour les ultra libéraux d'un certain secteur privé,la solidarité est devenue un mot incompréhensible!
Réponse de le 16/05/2013 à 13:53 :
on reconnait le FONCTIONNAIRE et son idéologie ..
Réponse de le 16/05/2013 à 14:11 :
Curieux que ce soit un salarié ou un trvailleur indépendant les cotisations varient déjà en fonction du revenu !!!!
De plus en ce qui concerne la solidarité nationale elle s'applique également , une partie des taxes sur les complémentaires santé ( en augmentation constante ) sert à financer la CMU !!! Et manifestement "élu ps" ne sait pas que l'aide sociale est le plus gros budget des collectivités locales ( jusqu'à 40 % ) financée par les impots dont une part important est payé par "les riches" ( 50% des français ne paie pas d'impots sur le revenu )
Réponse de le 16/05/2013 à 14:13 :
@elu ps vous n'etes vraiment socialiste qu'avec l'argent des autres quand abolirez vous vos priviléges .ex indemnités non justifiées non imposables ,taux zero pour votre maison, retraite bien au dessus du francais moyen etc etc
a écrit le 16/05/2013 à 12:46 :
S'ils font ca, soit je pars de France ou j?arrête de travailler. Me lever pour payer des impots pour des gens qui ne veulent pas travailler, ca suffit!
Réponse de le 16/05/2013 à 13:33 :
Eh bien moi je me mets à boire !!!
Réponse de le 16/05/2013 à 14:48 :
Tant mieux les taxes sur l'alcool ont récemment été augmentées !
a écrit le 16/05/2013 à 12:41 :
http://www.medecinslibres.fr/
a écrit le 16/05/2013 à 12:41 :
http://www.libreassurancemaladie.com/index.php?f=la_belle_histoire
a écrit le 16/05/2013 à 12:40 :
Reportage France 5 le 29 mai 2006: http://www.dailymotion.com/video/x5858_quitter-la-securite-sociale_news#.URPjRaUsDjE http://quitter_la_secu.blogspot.co.uk/2006/05/la-fin-du-monopole-de-la-scurit.html
a écrit le 16/05/2013 à 12:31 :
" Ce type de franchises existe dans certains pays comme la Suède, la Suisse ou les Pays-Bas. "
C'est plutôt chiant qu'à chaque fois qu'on nous propose une idée, on regarde si ca existe déjà ailleurs. On est encore maître de notre pays. Que les Suédois, les Suisses, les Nééerlandais ou les Boliviens le fassent déjà, on s'en bat les reins, non ?
Réponse de le 16/05/2013 à 12:43 :
Non, en Fraônce c'est pas pareil, na ! Pourquoi ? PARSKE !
a écrit le 16/05/2013 à 12:09 :
drôle de système d'asurrance dans lequel ceux qui payent le plus sont les moins remboursés, encore uneidée socialiste de prendre l'argent aux autres
a écrit le 16/05/2013 à 11:53 :
N'étant pas opposé à une aide aux plus défavorisés, pourra t on quand même un jour faire des statistiques sur ces personnes en ajoutant à leurs revenus toutes les aides et "avantages" divers pour comparer aux personnes à la limite de ces aides .cela serait intéressant de comparer .Peut être une idée fausse ????
Réponse de le 16/05/2013 à 13:49 :
tres bonne idee comme les salaires des fonctionnaires ou grandes entreprises avantages CE interressement etc....apres les medias arreteraient de nous casser les c...avec les pauvres de PSA La poste etc ....qui touchent 80 000 euros de primes de licenciement (pas prise en compte dans les salaires donc...les pauvres...qui se suicident mais 10 fois moins que chez les agriculteurs)
a écrit le 16/05/2013 à 11:45 :
je ne vois aucune raison pour que je paye pour ceux qui n'ont rien fichu. ras le bol de l'assistance . ce sont tjs les mm qui paient à ceux qui ne bougent pas leur c.l... STOP
ou alors je cotiserais ailleurs .. et ils n'auront rien non plus chiche?
au boulot
et si on controlait les centenaires algériens , les cures, les VSL, les soins , les medeçins; les hopitaux et cliniques, ?
Réponse de le 16/05/2013 à 12:26 :
Gagner moins d'argent ne veut pas dire ne pas travailler. Un Smicard aura toujours plus de difficultés à financer sa santé qu'un cadre.
Réponse de le 16/05/2013 à 12:45 :
@toby: c'est vrai. Un smicard gagne moins, et pourtant un smicard paye déjà trop cher son assurance maladie (on parle bien du salaire minimum !)...
a écrit le 16/05/2013 à 11:44 :
Et si l'on payait les politiciens en fonction de leurs résultats... hein les copains ?
a écrit le 16/05/2013 à 11:44 :
Ce ne serait vraiment valable que si EQUITABLE jusq'au bout ! C('est à dire, de prendre en compte les modes de vie, les dépenses réelles de santé, car ceux qui ont des revenus et se disent bien sur le terrain (ne coûtent rien à la Sécu comme moi), ne faisant point sec-cule..., bougeant beaucoup à la campagne de préférence (ou comme paysagiste climatologue tel qu'exposé sur mon blog http://greenjillaroo.wordpress.com de grand explorateur des climats mondiaux extrêmes)..., n'ont pas à payer pour les dérives et inconséquences incessantes de ceux des viles villes ne bougeant plus !
Quant à vouloir faire sensé et équitables (pourquoi pas un peu en diète de légumes de son potager et de ses fruits, plus AI-QUIITE-TABLE ?), autant que ce soit pour de vrai et pour tout...
!*!*!*!
A chacun(e) son sens cellulaire (ou cellules-errent) de ses responsabilités planétaires saines et durables de toujours !*!*!*!
a écrit le 16/05/2013 à 11:41 :
quoi? il y a des moments où l'on s'énerve vraiment. ils nous sortent des âneries toutes les 10 mn. ça va mal se terminer tout ça. les français en ont plus que marre. on les prend pour des imbéciles.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:51 :
ont la mémoire courte : ils ont vote à nouveau a gauche pr avoir ce gouvernement , quelle erreur !
Réponse de le 16/05/2013 à 16:57 :
Gauche ou droite, c'est socialisme assumé contre socialisme refoulé... bonnet blanc et blanc bonnet.
Réponse de le 16/05/2013 à 17:34 :
@ yoyo6963: +1000 camarade !!!
a écrit le 16/05/2013 à 11:39 :
Quand on voit cela, je me dis que mon mari et moi avons bien raison d'avoir fait le choix de quitter la France. Marre d'etre les pigeons qui bossent !
Réponse de le 16/05/2013 à 12:28 :
Vous avez quitté la France mais vous prenez le temps de la critiquer, quel intérêt ? Des regrets ?
Réponse de le 16/05/2013 à 12:46 :
Je suis revenu en France, je le regrette...
Réponse de le 16/05/2013 à 13:15 :
On peut aller à l'étranger mais rester attentif à la situation de son pays. Partir ne signifie pas qu'on ne l'aime plus, simplement qu'on en a marre de payer constamment pour d'autres. Certains ont de réels handicaps pour s'insérer professionnellement, et ce dès leur naissance, mais trop sont dans cette situation parce qu'ils n'ont pas fait ou envie de faire les efforts nécessaires à leur élévation dans la société (études par ex. Et je sais de quoi je parle en ayant financé toutes mes études en prenant des boulots le soir, les we, pendant les congés...).

Perso je prépare aussi mon départ, et très sérieusement depuis quelques mois. Les démarches prendront du temps, mais j'atteindrai mon but et ce, sans haïr pour autant la France.
a écrit le 16/05/2013 à 11:37 :
Pauvre, moyen ou riche, quand on passe toutes les semaines chez le medecin pour in mal de tête, ventre, rhume, nez qui coule,etc... A un certain moment il devait y avoir une limite. Tu veux continuer à soigner tes petits bobos et bien paie le toi même ton medecin et ta boite de doliprane. J'en vois assez des "hypocondriaques" autour de moi. A un certain seuil, tu paye, et la prochaine peut être tu attendras vraiment d'être malade...
a écrit le 16/05/2013 à 11:34 :
nous devons cotiser 250 euros de mutuelle a mon avis ils vont s assoiront dessus et je pense ne pas être le seul
a écrit le 16/05/2013 à 11:32 :
Est ce que c'est le travail de l'INSEE de faire ce genre d'études politiques ? ces personnes sont-elles payées par nos impôts pour orienter des choix politiques ? Il ne semble pas que ce type d'étude entre dans ses missions. Mais il y a peut-être du personnel en surnombre qui fait des études sur ses intérêts personnels. Sinon, qui a demandé cette étude ? et pourquoi n'est elle pas faite par Bercy ?
Réponse de le 16/05/2013 à 12:17 :
+ 1000 !!!!
Réponse de le 16/05/2013 à 14:05 :
On prépare les esprits.....
a écrit le 16/05/2013 à 11:28 :
il y a quelques abus de dépenses que certaines caisses ne sanctionnent pas : ex: les VSL , j'ai de la famille dans le centre de la France qui utilise le VSL comme un taxi , ils vont à Limoges 60kms le lundi faire des courses et le mardi ils prennent un VSL pour se rendre au CHU pour une visite de contrôle et cela depuis des années ,
je suis sous préviscan après la pose d'une valve aortique , je fais une prise de sang (INR) toutes les 5 semaines au labo , dans mon entourage je connais plusieurs personnes sous préviscan mais sans opération qui se font faire une prise de sang à domicile toutes les semaines .....opéré du c?ur je dois prendre des antibiotiques avant d'aller chez le dentiste et des que j'ai une angine etc , si je n'ai plus de médicament il me faut voir mon médecin , 40 euros , pour avoir une ordonnance , j'ai un traitement à vie , ne peut on pas m'autoriser à avoir un minimum de certains médicaments sans ordonnance ??????
quand j'ai un traitement de 4 semaines 28 jours ma pharmacienne me donne 4 boites de médicaments (28 comprimés 12 euros ) alors que la boite de 30 vaut 10 euros , mais c'est plus que la prescription ???????? la prescription n'ai jamais adaptée au conditionnement
Réponse de le 16/05/2013 à 11:46 :
mais idem pr traitement et soins dentaires car surtout pas d'infections ce qui revient cher
Réponse de le 16/05/2013 à 13:34 :
Pour le Goupil. Contentez vous de passer un coup de fil, une fois sur deux à votre toubib pour lui demander de renouveler votre ordonnance. Normalement il devrait le faire et ça économisera 40 euros une fois sur deux à la Sécu, il vous suffira de retirer l'ordonnance auprès de sa secrétaire sans rendez-vous ni attente..
Réponse de le 16/05/2013 à 13:52 :
Seule , un assuré en affection longue durée peut bénéficier d'un transport en VSL remboursé en totalité par l'assurance maladie, à condition que celui-ci soit justifié par rapport à cette maladie.Quand au traitement des maladies chroniques, votre prescripteur peut vous faire une ordonnance renouvelable plusieurs fois .
a écrit le 16/05/2013 à 11:27 :
Je propose qu'au supermarché on paye en fonction de ses revenus. Idem au restaurant, à l'hôtel, à la station-service etc...
a écrit le 16/05/2013 à 11:26 :
L'exemple Suisse est (évidemment) faux ! Est-ce ainsi que l'INSEE travaille en général pour ses statistiques ? Y a-t-il des sanctions en interne en cas d'erreur ?
a écrit le 16/05/2013 à 11:23 :
Au final : un impôt de plus. Ca c'est intelligent. Quand commenceront les économies ? Ne pourrait-on pas virer ces deux économistes de génie et réduire le budget de l'INSEE ?
Réponse de le 16/05/2013 à 11:48 :
1
a écrit le 16/05/2013 à 11:12 :
Et si on prenait en compte les revenus des dylers, là il y a un sacré paquet à prendre pour renflouer les caisses de l' état !!!! Ce serait mieux que de prendre à des gens atteinds d' un cancer, ou d' une maladie invalidante !!!! Encore une idée des socialistes, après ils diront qu' ils sont prochent du peuple, et qu' ils connaissent les problèmes graves des citoyens !!!!! Honte pour la France, ce matin Mr Hollande fait 20% dans les sondages, pas étonnant, ils nous sortent 1 connerie toute les minutes !!!!
Réponse de le 16/05/2013 à 11:31 :
Cher Momo, l'Insee n'est pas le ps !
a écrit le 16/05/2013 à 11:10 :
Les revenus plus élevés paient plus de cotisations ; il est inadmissible qu'ils doivent en plus supporter une diminution des remboursements.
Une assurance garantit des prestations en cas de sinistre. Il est normal que tout sinistre soit indemnisé sans discrimination.
Pourquoi ne paierait-on pas l'assurance auto pour ceux qui ont des revenus plus faibles ? Ceux qui travaillent en ont assez de tout payer pour ceux qui vivent de la solidarité.
Réponse de le 16/05/2013 à 13:36 :
Vous dites"Ceux qui travaillent en ont assez de tout payer pour ceux qui vivent de la solidarité" Il serait enviable que vous ne déformiez pas ce mot Solidarité de sa pleine signification, car actuellement, ces pesonnes ne vivent pas de la solidarité, mais sur le dos des contribuables avec la bénédiction de ces capitalistes rouges qui sont aux commandes d'un état en voie de tiers mondialisation! (même mélanchon ne ferait pas pire programme!!)La vrai solidarité, en autre le coup de main des voisins pour un incendie ou autre inondation actuelle!!
Réponse de le 16/05/2013 à 14:24 :
Et si vous êtes en "difficulté " avec votre voisin, vous pouvez être tenté de le laissez brûler sa maison ou se noyer dans les flots.
Avec les împôts , les pompiers interviennent sans discrimination, Avec les cotisations, en théorie, chacun aura un droit d?accès aux mêmes soins et transporté dans les mêmes conditions dans les centres de soins appropriés.
Quand vous cotisez obligatoirement jusque 3 086 euros(au delà vous ne cotisez plus), vous aidez toutes les personnes en difficulté face à la maladie quelque soit leur condition sociale.tout cela grâce à la politique solidaire.
Réponse de le 16/05/2013 à 15:40 :
@mayideg: "Quand vous cotisez obligatoirement jusque 3 086 euros(au delà vous ne cotisez plus)": FAUX, regardez votre feuille de paye avant de dire de telles bêtises, le plafonnement a sauté il y a déjà fort longtemps... Cotisation maladie sur l'intégralité du brut (0.75% + 12.8%), à laquelle s'ajoutent la CSG (déductible ou pas) et la RDS sur (BRUTx98.25% + mutuelle + prévoyance), pour un total de 8% (5.1 + 0.5 + 2.4). Le total des cotisations d'assurance santé de sécurité sociale, en considérant qu'il n'y a ni mutuelle ni prévoyance d'entreprise, représente donc 21.41% du salaire brut ! Et le smicard non sponsorisé (société de + de 20 salariés) paye donc déjà 1425.67x21.41% = 305? d'assurance santé chaque mois.
a écrit le 16/05/2013 à 11:06 :
Avant quand on était "riche" on payait beaucoup plus pour avoir la même chose (ou presque)
Maintenant on devrait payer beaucoup plus pour avoir beaucoup moins?
Ca a commencé par les allocations familiales, maintenant c'est la branche maladie.
A quand la diminution de la retraite Sécu pour les riches? A quand l'école publique payante pour les riches?
Réponse de le 16/05/2013 à 11:21 :
Mais c'est en marche ne vous inquiétez pas, la finalité voulue du socialisme, c'est la pauvreté pour tous, qui une fois atteinte permet le réveil des consciences. « Le problème avec le socialisme est qu?on finit toujours par tomber à court de l?argent des autres » (M. Thatcher)
Réponse de le 16/05/2013 à 17:39 :
@ Coriolan: Sarkozy avait mis en place la gratuité des écoles pour les riches avec la suppression des frais de scolarité pour les lycées français à l'étranger...
Réponse de le 17/05/2013 à 0:29 :
EXACT ! scandaleux + UN
a écrit le 16/05/2013 à 11:01 :
Tu bosse comme un malade pour bien gagner ta vie, tu paye 60% d'impots parce que l'etat est en faillite, et quand tu es malade l'etat t'aiderai moins que les autres ? Excusez moi, dans ce cas autant changer de pays.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:38 :
je pense a l?Espagne en bas il sont 600 000 un peu plus retraites européens avec environ15 a19 pour cent moins cher et la nationalité pour un achat de 150 000 euro a voir .....
a écrit le 16/05/2013 à 10:49 :
Cela revient finalement a charger les tranches d'imposition sur le revenu... On l'avait déjà planqué sur les charges sociales, et on commence a en parler sur la retraite, la voila maintenant en prime sur la santé... C'est de la grande foutaise tout ca... Ne reste plus qu'a réinventer une surtaxe en sortie des caisses de supermarchés en fonction des revenus, et on aura tout bouclé...
a écrit le 16/05/2013 à 10:48 :
cela recommence campagne de presse avec l'aide des journalistes qui nous expliquent les bienfaits puis attendre les réactions a l'idée PS puis selon la violence du rejet ou acceptation application....La classe moyenne ne peut plus payer messieurs les journalistes après l'augmentation des impots directes + 18 % en deux ans ,locaux 22 % en deux ans a PARIS,blocage des retraites,taxes enlèvement des ordures plus 50 %,balayages + 50 % uoi sur le loyer .Ensuite ont est étonné que la consommation baisse.pendant ce temps gratuit pour les étrangers...des retraites leur sont versés sans jamais avoir cotisé..stop aux taxes et impots.
a écrit le 16/05/2013 à 10:40 :
Bonjour,

Je constate d'après les commentaires que beaucoup n'ont pas compris du tout l'article.
Il est prévu de mettre une franchise ANNUELLE sur l'ensemble des prestations médicales via une grille de revenus. Autrement dit une franchise serait définit probablement autour de 150-200?/annuel pour les personnes les plus aisées et à 0? pour les personnes les plus modestes.

Au delà de la franchise tous les frais seraient remboursés à 100% pour tout le monde, une fois celle-ci consommée.

Cela permettrait de concentrer les soins et les moyens sur les personnes avec des pathologies grave ou durables.

Bien entendu une personne qui a un cancer, le palu, des problèmes de thyroïde ou autre serait totalement exempté de franchise.

Par contre si cous avez une gastro, un rhume ou un torticoli vous aurez droit à la franchise modulo vos revenus.

Je ne vois rien de choquant dans ce système. L'immense majorité de la classe moyenne entre 1200? net et 2500? net ne devrait pas sentir la franchise, par contre au delà ce sera le cas. Cela ne me choque pas outre mesure.

Cela permettrait une redistribution de fait vers les plus faibles et de continuer à prendre à 100% tous les malades graves mais également d'éliminer tous le mille-feuille de forfait et franchise de médoc et de remboursement mis en place depuis 20 ans.

Ensuite toutes les autres considérations n'ont pas vocation à être présentées ici, du style prendre l'argent de ceux qui en trop etc. ... . C'est quoi "trop d'argent" ? Si il est gagné légalement je ne vois pas le problème. Plus on en gagne, plus on en paye en impôts et plus il en reste dans la poche. Ceux qui n'ont pas compris cela devrait revoir leur finances personnelles.
Réponse de le 16/05/2013 à 10:55 :
sauf que plus on gagne et moins on est malade, cela revient à payer une assurance pour ne pas être assuré .... et cela ne vous choque pas ... La SECU, c'est une assurance, pas un outil de redistribution, comme els alloc familiales d'ailleurs... ne confondont pas tout ...
Réponse de le 16/05/2013 à 11:05 :
Oui, c'est juste un impôt de plus qui se rajouterait à la montagne de taxe variées et se cacherait dans la forêt des prélèvements qui ruinent le pays. Quelle bonne idée !
Réponse de le 16/05/2013 à 11:25 :
Dans le privé on peut avoir des franchises optionnelles, mais en contrepartie on a une réduction.... Par exemple chez Allianz pour l'hospitalisation on peut choisir de 450 à 10000 euros de franchise optionnelle pour une réduction de 5% à 60% du prix, et pour la médecine courante on peut décider d'avoir 100 à 200 euros de franchise pour une réduction de 10% et 20% respectivement...
Réponse de le 16/05/2013 à 11:29 :
Tout a fait d'accord avec francisco, je gagne 2300 nets. J'ai posé 0 jours maladie depuis 7 ans, j'ai été malade pourtant mais la carence de 3 jours m'a dissuadé de m'arrêter pour un rume. Ok j'ai la chance d'être en bonne santé. Mais vous comprendrez que si un jour j'ai besoin de soin, j'espère qu'on ne va pas m'enlever 150? alors que je paie depuis des années une assurance que je ne me sers pas. Surtout que plus on gagne, plus on paie et on ne coute pas forcément plus cher donc la redistribution se fait déjà.
Vous prônez un système où on passerait 2 fois à la caisse. Pour moi on tape toujours sur les mêmes, ça suffit!
Réponse de le 16/05/2013 à 11:38 :
Le principe de la Sécurité Sociale c'est la solidarité "cotiser selon ses moyens recevoir selon ses besoins" Ainsi les personnes aisées cotisent DEJA davantage que celles moins favorisées , pour recevoir les mêmes prestations Instaurer une franchise revient en fait à diminuer les prestations de façon ciblée .Cotiser selon ses moyens et recevoir ... selon ses moyens c'est tout simplement la fin de la solidarité et le début de la privatisation de l'assurance maladie .Autant en effet pour l'assuré aisé renoncer alors à la Sécurité Sociale et opter pour une assurance maladie volontaire individuelle.Au détriment des plus fragiles ...
Réponse de le 16/05/2013 à 11:56 :
@Ortilla : Si vous avez été dissuader par les trois jours de carences c'est que vous ne faites pas partie des personnes de la classe moyenne aisée donc au dessus de 3000 euros net par mois. Donc vous n'avez pas grand chose à craindre.
Par contre vous avez fait une très bonne remarque vous avez la CHANCE de ne pas être malade. Etant donné que les statistique montrent qu'une personne sur deux contracte un cancer en France après 40 ans vous avez tout intérêt à ne pas compter que sur la chance.
Car dans la plupart des pays occidentaux une maladie grave et longue signifie une perte d'emploi. Je rajouterais que vous ne cotisez pas comme une assurance mais plutot comme un système de répartition. Les entrées d'argent du mois de mai 2013 servent à financer les malade de Mai 2013. Il n'y a pas un compte qui comptabilise toutes vos cotisations depuis 20 ans contrairement à une assurance privé qui vous ferait des bonus et des malus. Une fois que vous avez compris cela vous voyez tout de suite les choses différemment.

@Ortillo : C'est totalement faux dans mon entourage beaucoup de personnes gagnent très bien leur vie et vous seriez étonnés par le nombre de malade grave après 40 ans qui est due aux conditions de vie environnementale et au mode de vie occidental. N'oubliez pas que les statistiques de la santé montrent qu?après 40 ans pratiquement 1 français sur deux a un cancer quelque soit son appartenance sociale. Par contre l'inverse est vrai plus on est pauvre et plus on est malade et c'est précisément pour lutter contre le phénomène d'abandon de soin qu'il est envisagé de mettre en place une franchise pour les plus aisés. En général ceux qui râlent ne font pas partie des plus aisés. Donc ils râlent pour rien ... .
Réponse de le 16/05/2013 à 11:58 :
2300 net par mois, cela doit faire dans les 660 euros par mois de cotisation sécu (salarial, "patronal", CSG, RDS, vérifier votre feuille de paye)... A comparer avec une assurance privée, pour 40 euros de plus on peut y couvrir une famille de 2 adultes et 2 enfants et plus...
Réponse de le 16/05/2013 à 12:00 :
La "solidarité" est un terme bien galvaudé en ce qui concerne la sécu... http://www.libreassurancemaladie.com/index.php?f=et_la_solidarite
Réponse de le 16/05/2013 à 12:02 :
@Palamede : En France vous ne pouvez pas opter pour une assurance individuelle, c'est un principe de jsutice sociale. D'un autre coté si vous tombez malade donc que vous perdez votre emploi et que vous ne pouvez plus payez votre police d'assurance vous n'êtes plus pris en charge, donc vous êtes bon pour la morgue. C'est ce qui se passe aux USA et je suis bien placé pour vous le dire.
De plus vous omettez une chose très simple à savoir que la sécurité sociale en période de plein emploi, comme la retraite d'ailleurs, n'est pas déficitaire. C'est un déficit conjoncturel car avec plus de 3 millions de chômeurs il n'y a tout simplement pas assez de cotisants.
Si demain nous retombions à 1 millions de chômeurs le problème serait en grande partie résolu. Mais cela bien entendu la plupart des gens l'ignorent ... .
Réponse de le 16/05/2013 à 12:23 :
@ Marousan : sauf que les statistiques démentent toutes vos affirmations : ceux qui coutent le plus cher à la sécu sont ceux qui touchent la CMU, en moyenne 2 à 3 fois plus cher que les autres assurés. Ceux qui tombent le plus malades et font le plus d'arrêt maladie et d'absentéisme sont ceux qui ont le moins de jours de carence : les fonctionnaires et assimilés. Et ceux qui gagnent plus de 3000 par mois font partie des moins absent, comme le souligne justement Ortilla. Ce phénomène s'appelle la médecine de confort, la maladie est aussi une résultante de comportements à risque .... Sinon, les assurances ne mettraient pas de franchise ... Si franchise existe, c'est que aléa moral possible ...
Réponse de le 16/05/2013 à 12:26 :
@Marousan: FAUX, en France on peut souscrire une assurance individuelle en lieu et place de la sécurité sociale. La sécu ment éhontément à ce sujet sur sont portail, on comprend bien pourquoi. Encore une fois vous parlez des USA, qui sont une EXCEPTION au plan mondial concernant le coût de la santé, soit dit en passant avec un système largement contrôlé par les pouvoirs publics, et dont le coût exorbitant ne vient pas forcément de ce que l'on croit. C'est FACILE de dire yakapluavoirdechomage, encore faut-il pour cela que les entreprises, individuelles, petites, moyennes ou grosses, puissent faire des profits, et possiblement embaucher. De la possibilité de faire des profits vient l'emploi, et non l'inverse. "Mais cela bien entendu la plupart des gens l'ignorent ..."
Réponse de le 16/05/2013 à 15:42 :
@Francisco : Les personnes qui touchent la CMU sont en général au RSA on ne peut les comparer à la masse des salariés. Ma question est simple vous souhaitez qu'on les laisse sur le bord de la route ? Concernant l'absentéisme il a été renforcé ces vingt dernières années par un manque patent de contrôle par les institutions. La médecine du travail fait très peu de visite et elles sont à la charge de l'employeur en plus. Systématisons le système de contrôle et ce sera de nouveau tenable. Je suis d'accord avec vous la fraude est intenable par contre pour les gens au CMU c'est un principe de solidarité selon moi car chacun de nous peut perdre son job ou se retrouver au RSA par ces temps de crise. Donc méfiance, il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain mais d'accord avec vous sur la fraude à l'arrêt maladie.

@Yoyo6963 : Ah bon ? Vous me l'apprenez je pensais qu'il était impossible de souscrire à un système de sécurité santé sans passer par la CPAM. Mais cela veux dire que le service est très cher car il doit reposer sur une toute petite base de cotisants. Et si vous perdez votre job et que vous ne pouvez plus payer votre assurance santé vous faites comment ? Et si votre assurance santé fait faillite ? Vous mourrez faute de pouvoir vous soigner ? Soyez plus attentif à ce genre de situation, car aucun de nous n'est à l'abri et je m'en suis bien aperçu ces dernières années. Ne rendons pas le monde plus difficile qu'il ne l'est déjà. La solidarité reste toujours la meilleure solution pour la santé dans le principe de justice sociale néanmoins je suis d'accord sur le fait que le système est perfectible.
Réponse de le 16/05/2013 à 16:16 :
STOP AUX MENSONGES : " Le code de la sécurité sociale instaure désormais des sanctions lourdes [13]contre toute personne qui incite les assurés sociaux à refuser de se conformer aux prescriptions de la législation de Sécurité sociale, et notamment de s?affilier à un organisme de Sécurité sociale ou de payer les cotisations et contributions dues : * une peine de 6 mois de prison et/ou une amende d?un montant porté de 7500 à 15.000 ? * une peine d?inéligibilité de 6 ans aux chambres consulaires * et une impossibilité de siéger en qualité d?administrateur ou de membre d?un conseil d?administration des organismes de Sécurité sociale.

- Le code de la Sécurité sociale fixe des sanctions très lourdes [14] contre toute personne qui, par voie de fait, menaces ou man?uvres concertées, a organisé ou tenté d?organiser le refus des travailleurs indépendants de se conformer aux prescriptions de la Sécurité sociale."


QUE FAIT LA MODERATION ?
Réponse de le 16/05/2013 à 16:37 :
@Marousan: "Mais cela veux dire que le service est très cher car il doit reposer sur une toute petite base de cotisants". Vous avez un parti pris, allez voir chez Amariz, Allianz, DKV, April ou autres, mais je vous préviens vous allez être déçu (de la sécu)... Quant à la faillite d'un assureur santé privé, déjà elle est moins probable que la faillite de notre sécu, ensuite c'est comme quand on perd son job (un drame en France grâce à notre flexibilité légendaire), oui pour ce genre de situation il faut une solidarité, et elle existe c'est la CMU, qui est payée par l'impôt. Vous savez en dehors de la Fraônce existe un monde, un vaste monde, où des gens vivent et sont soignés comme chez nous, même quand leur système de santé est basé sur le privé (et souvent mieux dans ce cas). Allez voir à Singapour, ça vaut le détour. Dans d'autres pays aussi, on trouve des sécurités sociales publique bénéficiaires ! Si si ! ça existe (Allemagne). Et même que certains systèmes publics, certes défaillants sur certains points (ça reste du public) remboursent en moyenne 90% (Angleterre) si si ! et tout en coûtant 4 fois (oui, 4 fois) moins cher à la collectivité (oh !) c'est pour ça d'ailleurs que chez nos voisins britons une toute petite fraction (5%) de la population prend une "complémentaire" privée (on ne peut pas vraiment parler de complémentaire là-bas en fait). Oui, il existe un monde au dehors de nos frontières virtuelles, un monde avec des vrais gens qui vivent, pas un monde de barbares...
Réponse de le 16/05/2013 à 16:42 :
STOP AUX MENSONGES DE LA SECURITE SOCIALE FRANCAISE SUR SON SITE:
Aux termes de l'arrêt no C-50/99 du 25 mai 2000 (Podesta) de la Cour de justice de l'Union européenne, les régimes français de sécurité sociale ne sont pas des régimes dits « légaux », c'est-à-dire incluant l'ensemble de la population dans le même régime, mais des régimes dits « professionnels », c'est-à-dire regroupant les assurés selon leur profession.

A ce titre, les régimes français de sécurité sociale sont soumis aux dispositions des directives européennes 92/49/CEE et 92/96/CEE, entièrement transposées dans le droit national par les lois n° 94-5 du 4 janvier 1994, n° 94-678 du 8 aout 1994 et par I' ordonnance n° 2001-350 du 19 avril 2001 ratifiée par la loi n° 2001-624 du 17 juillet 2001, et se trouvent en concurrence avec les sociétés d'assurance, les mutuelles et les institutions de prévoyance françaises et européennes.
Réponse de le 16/05/2013 à 16:55 :
Ne vous déplaise, il est obligatoire en France d'être assuré à un régime de "sécurité sociale" pour la santé et la retraite, mais depuis 1996, par transposition des directives européennes dictées en 1993, les organismes français de sécurité sociale sont en concurrence de fait avec n'importe quel assureur privé au sein de l'union européenne. L'europe laisse la possibilité d'avoir un monopole pour les régimes dits "légaux" AU SENS EUROPEEN DU TERME, à savoir qu'un tel régime légal doit s'appliquer à tous sans distinction. Hors nos régimes d'assurance santé et retraite sont des régimes "professionnels", et le seul régime français "légal" au sens européen est la caisse d'allocations familiales.
Toutes les infos sur http://www.claudereichman.com/mlps.htm
a écrit le 16/05/2013 à 10:39 :
cela ne montre qu'une chose, que l'INSEE est : soit complétement gangrenée par les communistes, soit complètement aux ordres du gouvernement socialiste. La seconde option semble être la meilleure si l'on prend en compte ses mesures de croissance du PIB ...
Réponse de le 16/05/2013 à 10:57 :
John mon ami tu es bien optimiste, Ne te rappeles-tu pas que l'Institut National des Sciences du Professeur Robert Stadler n'est là que pour soutenir l'intérêt général ?
Réponse de le 16/05/2013 à 11:20 :
Quelle est la différence entre les communistes et les socialistes ?
Réponse de le 16/05/2013 à 11:28 :
John,on a vu ou nous mene le libéralisme débridé,la faillite totale.Plus de socialime et de redistribution,c'est maintenant indispensable pour renouer les liens de la société!
Réponse de le 16/05/2013 à 11:30 :
Et c'est reparti, john galt dans sa chasse aux sorcieres... le disque doit etre rayé.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:41 :
La soupe, c'est bon, les excréments, non. Un bol de soupe avec une cuillère de merde, c'est un bol de merde. Partant de là, le communisme c'est un bol rempli de merde à ras-bord, et le socialisme c'est un bol de merde dans lequel il reste une cuillère de soupe.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:53 :
Le libéralisme n'a rien de débridé. Le libéralisme c'est d'abord la liberté, qui commence par la reconnaissance de la PROPRIETE, un esclave n'est pas libre justement parce qu'il ne possède rien. Donc le libéralisme suppose sur le respect du droit et donc requiert une JUSTICE forte. Pour que cette justice puisse être appliquée il faut qu'une FORCE PUBLIQUE puisse le faire respecter. Et enfin la liberté impose un corollaire, la RESPONSABILITE.
A contrario le socialisme est SAUVAGE, il nie le droit de propriété, spolie le travail des gens, et les déresponsabilise en spoliant toujours plus les productifs au profit de ceux qui ne le sont pas, ce faisant il réduit la population à l'état d'ESCLAVAGE.
Les français productifs sont aujourd'hui des esclaves, le rapport de force étant clairement du côté de l'état et du service public en général (officiellement 57% du PIB, dans la réalité beaucoup plus).
Réponse de le 16/05/2013 à 11:53 :
@ Francisco d'Anconia : pas mal l'allégorie du communisme et du socialisme !!!

Techniquement, le communiste est un socialisme sans état, cad une anarchie libertaire (ie ne respectant pas la propriété privée). Dans la vraie vie, c'est du socialisme primaire, cad voulant faire disparaitre tout bonnement les riches, alors que les socialistes veulent simplement vivre sur leur dos. Et laisse Dagny tranquille, elle est à moi !!!
Réponse de le 16/05/2013 à 11:54 :
Quelle image mon cher !
Réponse de le 16/05/2013 à 11:56 :
@vladimir : Quoi ???? c'est les USA qui ont fait faillite et l'URSS qui vit le paradis sur Terre ? quoi ? la GB de 1977 n'a pas fait faillite et c'est Tchacher qui la mis dans les 36 dessous ? Quoi ? la suède n'a pas fait faillite en 1992 et ce n'est pas en faisant reculer le poids de l'état de 20 points de PIB (20 points !!!) qu'elle s'est redressée et qu'elle a redressé ses liens sociaux en arrétant de faire fuir les plus méritants ? décidément, nous n'avons pas lu les mêms livres d'histoire, qui a raison, qui a tort ?
Réponse de le 16/05/2013 à 12:00 :
@@john galt : tous les candidats à la présidentielles avaient un programme socialiste (nationaliste, conservateur, progressiste, internationaliste de l'extrème droite à l'extrème gauche) et vous n'avez même pas remarqué cette évidence ? dites, vous ne trouvez pas que le fait de dire que la terre est ronde, cela fait aussi disque rayé ?
Réponse de le 16/05/2013 à 12:04 :
Celui qui a raison est celui qui écrit les livres d'histoire et les enseigne à l'école... Je me souvient bien de mes cours d'histoire vantant le "New Deal", analysant les plans quinquennaux, etc...
Réponse de le 16/05/2013 à 12:55 :
Et c'est reparti pour de la propagande sans aucun fond et avec des clichés proprement stupides (sans parler des allégories de certains). Vous critiquez le communisme et l'URSS mais au fond vous avez la meme rhétorique, les memes convictions aveugles et le meme totalitarisme. (d'avance, pour john galt, je ne dis pas que le libéralisme est totalitaire, je dis que vous l'etes)
Réponse de le 16/05/2013 à 14:05 :
@ John galt vous avez une drôle façon de voir les choses, et la différence entre l'UMP et le Front national d'après vous cela serais quoi vous allez surement me dire que j'exagère mais arriver à faire des commentaires telle que vous venez de faire ça tiens de l'hérésie vous devez êtes prêt à partir en croisade contre les socialiste et les communiste.
Réponse de le 16/05/2013 à 16:01 :
@mulder: c'est intéressant que vous parliez "d'hérésie", tant le socialisme s'apparente à une religion voire à une secte. Que toute la classe politique soit de nature socialiste n'est qu'un constat (amer s'il en est), Il suffit d'ailleurs de constater le parfait accord contre "le méchant ultra-néo-turbo-libéralisme anglo-saxon qui fait mal" de toute la classe politique à l'unisson, depuis Mélenchon jusqu'à Le Pen en passant par absolument tous les intermédaires, sans aucune exception... Tous les partis sans exception prônent plus de pouvoir pour l'état (eux). Alors après appelez les national socialisme, communisme, socialisme indécis (centre), socialisme assumé (gauche), socialisme refoulé (droite), cela reste du socialisme: plus d'état, encore plus d'état, toujours plus d'état.
a écrit le 16/05/2013 à 10:38 :
Supprimons simplement les allocations de toutes sortes dont bénéficient tous les étrangers venant sur le territoire pour prendre ce que l'état appelle des droits il suffit de lire " LE BIEN VIVRE EN FRANCE ".Les retraites pour les gens n'ayant jamais cotisés et là les Français seront prêts a faire des efforts
a écrit le 16/05/2013 à 10:37 :
Et si NOS MINISTRES et PARLEMENTAIRES (députés + sénateurs) COTISAIENT sur leurs salaires, et leurs diverses et MULTIPLES indemnités : à la Sécurité Sociale (CSG/RDS) et à l'IR ? Pour leurs RETRAITES quant ils côtisent 1 euro, ils reçoivent 6 euros, alors que pour nous c'est 1 euro côtisé = 1 euro reçu de la Sécu.
Que nos parlementaires commencent à s'appliquer à eux-mêmes les LOIS qu'ils votent pour nous !
a écrit le 16/05/2013 à 10:36 :
Faux, la Suisse n'a pas le même type de franchise.
Il existe des franchises, oui, MAIS les primes d'assurances COMPLEMENTAIRES varient en fonction des risques assurés et des franchises choisis librement par l'assuré. Les primes d'assurances complémentaires ne sont pas fonction du salaire.
La couverture de base est elle fonction du salaire, mais ne couvre que le minimum et n'est pas soumise à franchise.

Merci de vous remseigner avant de comparer des choux et des carottes
Réponse de le 16/05/2013 à 16:24 :
Ouh la comme vous y allez ! Demander à ces deux économistes de l'INSEE de bosser, mais c'est de la pure violence. Si vous insistez, il vont en prendre pour un an de congés maladie (payé par la sécu) pour traumatisme.
a écrit le 16/05/2013 à 10:36 :
Faux, la Suisse n'a pas le même type de franchise.
Il existe des franchises, oui, MAIS les primes d'assurances COMPLEMENTAIRES varient en fonction des risques assurés et des franchises choisis librement par l'assuré. Les primes d'assurances complémentaires ne sont pas fonction du salaire.
La couverture de base est elle fonction du salaire, mais ne couvre que le minimum et n'est pas soumise à franchise.

Merci de vous remseigner avant de comparer des choux et des carottes
a écrit le 16/05/2013 à 10:36 :
Formidable, déjà qu'un smicard célibataire d'une boîte de plus de 20 salariés paye plus à la sécu que s'il était dans le privé, et que les cotisations déplafonnées font payer un max à ceux qui ont un revenu élevé, il faudrait en plus que ceux là soit moins remboursés !
Pauvre pays...
(exemples en chiffres: 307?/mois pour le smicard, chez Amariz par exemple le prix ne dépend que de l'âge à la souscription, ~170?/mois si on souscrit jeune, 235? par mois souscription 30-35 ans, 285? par mois souscription passés 35 ans, etc.)
Cela dit il reste un espoir, comme rare avantage de l'Europe le monopole de la sécu a sauté en France depuis 1996 (seules les cotisations CAF sont réellement obligatoires).
Dès lors il est possible de sortir du système et de s'assurer soit-même, au juste prix, et même de se faire une retraite par capitalisation en lieu et place de notre croulant système...
Reportage France 5 le 29 mai 2006:
http://www.dailymotion.com/video/x5858_quitter-la-securite-sociale_news#.URPjRaUsDjE
http://quitter_la_secu.blogspot.co.uk/2006/05/la-fin-du-monopole-de-la-scurit.html
Plus de détails:
http://www.libreassurancemaladie.com/index.php?f=la_belle_histoire
http://www.claudereichman.com/mlps.htm (une mine d'articles)
http://www.medecinslibres.fr/ (on y trouve des noms d'assureurs aussi)
http://www.facebook.com/CommentQuitterLaSecuriteSociale
http://www.istravail.com/article49.html (institut supérieur du travail)
http://www.salairecomplet.com/ (attention ne reflète pas exactement les gains, la CSG étant séparée des cotisations sécu)
http://jequittelasecu.blogspot.fr/
Pour les professions libérales la sortie est facile, mais il faut se préparer aux représailles (injustifiées) des caisses et organismes.
Pour les salariés moins de problème avec les organismes car derrière l'employeur, mais l'employeur peut aussi être une barrière à passer bien que normalement il n'ait pas à s'opposer à l'application du droit...
a écrit le 16/05/2013 à 10:35 :
ceux qui travaillent et cotisent pour remplir les caisses afin de n'avoir aucun droit pour que les gens en cmu puissent rigoler en ' 100% tt gratuit', n'auront qu'a, une fois les cotisations payees pour le confort des autres se payer 100% de leurs soins ' vu qu'ils en ont les moyens'....... arretez de travailler, et venez creer vos boites a l'etranger, ca evitera de discuter trop longtemps !
Réponse de le 16/05/2013 à 10:53 :
Bien dit : en d' autres termes , ceux qui ne cotisent pas ( CMU ) ,seraient remboursés à 100% , alors que ceux qui cotisent devraient non seulement payer leurs cotisations , mais aussi leurs soins médicaux ! Ce serait bien dans le sens du changement socialiste !
a écrit le 16/05/2013 à 10:32 :
il faut arrêter les prélèvements obligatoire qui financent la sécu et prendre une assurance privé RAS LE BOL de payé pour les autres ,VIVE LE FREE LANCE
Réponse de le 16/05/2013 à 11:21 :
le freelance n'a jamais exoneré des prelevements obligatoires, ils sont meme plus consequents que pour les salariés.
Réponse de le 16/05/2013 à 12:33 :
Il est obligatoire de s'assurer à un régime de sécurité sociale (assurance santé et retraite), mais il n'est plus obligatoire de souscrire à la "sécurité sociale française" (terme simplifiant le bordel généralisé des 587 régimes de retraites et multiples assurances maladies par régimes professionnels en place). La "sécurité sociale française" est et a toujours été de droit privé, et avait un monopole en France jusqu'en 1996, année durant laquelle ont été transposées dans le droit français les directives européennes les mettant en concurrence.
a écrit le 16/05/2013 à 10:29 :
On ne choisis pas d'être Malade !
je fais parti des pauvres qui ne serait pas toucher par cette mesure (mais déjà sacrément abimé par la crise...), mais je trouve que cette mesure est INDIGNE !
Cotisation = remboursement ....La même chose pour tous c'est le principe de la sécu depuis 1945.
Ce n'est pas le rôle de l INSEE de faire ce genre d étude ou de proposition. Les auteurs vont au de la de leur autorisation; Qui sont ils ?????
Réponse de le 16/05/2013 à 10:48 :
+1
Réponse de le 16/05/2013 à 13:11 :
Il faut se rappeler que les cotisations de sécurité sociale sont calculées en fonction des salaires plafonnés à 3 086 euros par mois.Au delà, il n'y a pas de cotisation.
a écrit le 16/05/2013 à 10:28 :
Et si comme le suggère Appamée et, comme l'impose Bruxelles; la système de santé était privatisé comme dans les autres pays européens?
Réponse de le 16/05/2013 à 10:47 :
C'est déjà le cas, assurances santé, retraite, chômage, en gros tout sauf la CAF sont en concurrence en France.
Le seul problème en fait est de faire respecter la loi en vigueur, car le système en place freine des 4 fers pour protéger sa rente de situation:
- mesures de coercitions sur les indépendants qui font la démarche (qui fonctionnent quand ceux-ci n'ont pas pris de précautions pour se rendre insaisissables, auquel cas ils se font purement et simplement atomiser économiquement).
- propagande intimidation (cf site de la sécu), propagande basée sur du mensonge par omission, citant des textes de droit européens parlant de "régimes légaux", sans préciser ce qu'est un "régime légal" au sens européen du terme...
Réponse de le 16/05/2013 à 11:40 :
Mais oui, faisons donc comme les US, c'est tellement mieux !!! Juste un petit bémol : l'assurance privée coute plus chère que la mutualisation à la française ... mais bon avec des naifs dans votre genre on n'arrivera même à vous faire payer l'air que vous respirez voua allez voir ... encore un petit effort et on y arrivera !! Si, si vous acceptez bien de soumettre l'acceptation de vos examens ou d'une chimiothérapie à la validation d'un acteur privé, alors pourquoi pas payer pour respirer, non ???
Réponse de le 16/05/2013 à 12:18 :
Vous ne vous êtes semble-t'il pas penché réellement sur la question du coût, ou simplement croyez ce que les médias racontent... Il faut savoir que la santé aux USA est largement contrôlée par le système public, et que de plus les prix délirant que l'on peut constater là bas sont hérités d'une période bénie ou les salaires étaient bloqués, sauf pour l'assurance santé, ce qui a mené à une inflation sans précédent dans le domaine... un bel exemple d'intervention étatique distordant un marché quoi. Du reste, si vous faites un devis chez Allianz par exemple, vous constaterez que les USA sont une anomalie dans le paysage mondial, on peut ainsi faire un devis "monde entier sauf USA", qui divise pratiquement le prix de l'assurance par 2... Je trouve que prendre un seul exemple, et probablement le plus mauvais, comme une généralité, n'est pas honnête, pourquoi ne parlez-vous pas de Singapour par exemple ?
Réponse de le 16/05/2013 à 17:35 :
Parce que la culture singapourienne n'est pas la même que la notre ... et le système global du pays est différent s solidarités de ce que nous avons ici.- solidarité intra-familiale, implication de l'entreprise, etc ... Notre système n'est pas mauvais, simplement il doit être modernisé : examens inutiles, médicaments obsolètes, prescriptions erronées, traitements inopérants, surmédicalisation de certaines "pathologies", regroupement ineptes de services, administration "gestionnaire" oublieuse des éléments médicaux, etc, etc ... sont les point où vous trouverez des réformes à faire, beaucoup plus surement que dans une privatisation de l'assurance maladie ... sauf que ça ne rapporte pas à ceux qui font le plus de bruit, et embête pas mal de personnes qui ne veulent rien changer.
Réponse de le 16/05/2013 à 18:17 :
"Parce que la culture singapourienne n'est pas la même que la notre": De quoi on parle ici ? de culture ou de rapport qualité prix des soins dispensés ? La constatation c'est que les singapouriens ont un système de santé privé qui représente 3 à 4% du PIB contre 12% chez nous, avec une qualité de soin et de remboursement sans rapport avec ce que l'on a chez nous. La constatation c'est que ça marche beaucoup mieux et coûte beaucoup moins cher... La "culture" dont vous parlez c'est probablement la déresponsabilisation des Français qui ont sacrifié leur liberté pour une protection illusoire, qu'ils sont en train de perdre. D'ailleurs comme disait l'autre "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux." (Benjamin Franklin)
a écrit le 16/05/2013 à 10:19 :
Il faut quitter la Sécurité Sociale et prendre une assurance privée !
C'est possible grâce à Bruxelles qui a imposé cela à la France
Car ce système va s'effondrer .

Appamée
Réponse de le 16/05/2013 à 10:39 :
Ce n'est pas la solution car les assurances privées coûteront plus chères (voir Véolia pour l'eau). De plus l'état devra subventionner des assurances pour soigner les indigents donc plus d'impôts; il faut réformer les remboursements inutiles (cures thermales, ambulances, médicaments) et augmenter de 1 euro à 5 euros la participation des assurés chez le généraliste excepté pour les CMU; faire passer le dossier médical sur informatique accessible à tous les médecins pour éviter les doublons. Bref, si tout le monde participait comme ils font pour leurs portables, bagnoles ou télé, le déficit de la sécu serait vite comblé !
Réponse de le 16/05/2013 à 10:52 :
Et se faire virer dès que vous coûtez trop cher, on n'assure plus les vieux, les malades lourds, si vous avez un accident dans la rue l'ambulancier vous demandera votre carte de crédit pour vous emmener à l?hôpital, le médecin agréé par la Cie d'assurance ne prescrira que des remèdes à faibles coûts.
Un bon assuré doit dégager un rapport prime d'ass/coût positif, sinon dehors.
Vos enfants, votre épouse ne seront assurés que si vous payez pour eux,
1 assuré = 1 cotisation
VOUS PAIEREZ LA TVA
Les compagnies d'assurances rêvent de détruire la Sécu et caisses de retraite, un chiffre d'affaire gigantesque (supp. au budget de l'état) qui leur échappe.
Comme disait un "grand" du Medef : nous allons nous employer à démonter méthodiquement ce qui a été créé par le Conseil National de la Résistance.
Ils vont y arriver avec l'aide d'une armée de naïfs.
Crevez, mais surtout ne faites pas de bruit
Réponse de le 16/05/2013 à 13:04 :
@GERY: sans vouloir vous vexer, c'est déjà fait, le système de santé est concurrentiel, ou en tout cas censé l'être. Vous méconnaissez visiblement le monde de l'assurance santé privée, car il est interdit à une telle assurance de radier quelqu'un, ou même de lui modifier son tarif pour cause de santé.
Réponse de le 16/05/2013 à 16:04 :
Oui, c'est vrai, pour le moment.....
Réponse de le 16/05/2013 à 17:11 :
"Oui, c'est vrai, pour le moment.....": Le gros défaut de l'état quand il sert d'assureur ou doit gérer de l'argent du contribuable, c'est que la tentation est forte, très forte, trop forte, de l'utiliser à des fins électoralistes, en spoliant une minorité pour arroser une majorité et assurer ainsi sa pérennité.... PAR CONTRE, l'état est censé représenter le peuple, et peut établir des règles. Comment pouvez-vous avoir à ce point confiance en l'état pour tout gérer, à la fois les règles et votre argent, voyant à quel point c'est désastreux, et n'avoir aucune confiance en la capacité d'un état qui se bornerait à dicter les règles ???? Privatiser, libérer, tout cela ne veut pas dire faire n'importe quoi ! L'état doit être responsable des lois, la justice doit être indépendante et forte, la police doit être forte, sans quoi le libéralisme ne veut rien dire du tout.
a écrit le 16/05/2013 à 10:15 :
Il faudrait commencer par arrêter de donner de l'argent à ceux qui en ont trop :
Il n'y a que les riches qui peuvent s'enrichir davantage, ils n'en ont jamais assez. les salaires moyens paient de plus en plus d'impôts mais les riches n'en paient pas car ils investissent : investissemnt = déduction d'impôts = encore plus riche.
Je suis seule et travaille = salaire moyen = je paie de + en + d'impôts et je paie tout toute seule "loyer, edf etc...) je ne peux pas investir car pas assez riche et pas assez jeune = je ne serai jamais riche mais de + en + pauvre tout en travaillant... cherchez l'erreur.
Il faut arrêter de donner de l'argent que l'on a pas...La France est en déficit mais elle arrive à donner de l'argent aux pays étrangers et de l'argent aux étrangers en France qui ne travaillent pas +++???
Réponse de le 16/05/2013 à 10:32 :
Vous avez totalement raison . Le vrai pigeon en France ? Un celibataire sans enfants avec un salaire median et sans heritage .
Aucune niche pour lui , aucune aide sociale . Juste le droit de payer toujours plus de cotisations et d impots . Est ce bien constitutionnel cette inégalité ?
Réponse de le 16/05/2013 à 10:36 :
creez une boite et devenez riche
a écrit le 16/05/2013 à 10:14 :
Typiquement des idées qui ne sont même plus socialistes mais communistes avec le succès qu'on leur connait. Plus votre salaire est élevé et plus vous cotisez. Oui ! Et bien maintenant en prime de cotiser plus vous serez moins remboursé. C'est pas beau ! Ceci permettra de rembourser à 100% ceux qui ne cotisent pas. C'est normal ils sont venus en France pour cela. Ils voulaient leur indépendance mais garder les largesses de l'Etat français. Ils ne sont même pas resté dans leur pays indépendant. Hollande s'il l'approuve n'est pas une bille, ce serait presqu'un lui faire compliment. Plus nul, tu meurs.
a écrit le 16/05/2013 à 10:13 :
oui oui travaillez et payez vos impôts, moi j'attends patiemment les aides parce que je suis pauvre moi, donnez, donnnnez, donnez, donnnnez moi, dieu vous le rendra.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:28 :
Bien dit !!! et c'est la classe moyenne ( ceux qui gagnent entre 1700E et 2800E mensuels ) celle qui a travaillé beaucoup que l'on ponctionne de partout , que l'on 'appauvrit, alors pourquoi travailler ? pourquoi chercher du travail ? pourquoi tenter de créer son emploi si on nous prend le surplus pour restituer , par justice sociale, jusqu'à devenir pauvre nous -mêmes ? Quelle bêtise !!!
Voilà la France des pauvres que l'on voit se profiler.
Une France de pauvres face à une France de riches , ces riches, que la ponction pour sauver la sécurité Sociale n'affecterait pas.


a écrit le 16/05/2013 à 10:13 :
C est la seule voie pour équilibrer durablement les comptes ,regardons un peu plus les bonnes recettes de la suède et de la suisse dans tous les domaines.
Réponse de le 16/05/2013 à 10:55 :
L'exemple cité par ces deux "économistes" sur la Suisse est évidemment faux. Je doute également de la référence suédoise - il faudrait vérifier. Mais il est clair que leur proposition "plus tu cotises moins tu es couvert" est du "je m'en foutisme" de bistrot.
a écrit le 16/05/2013 à 10:13 :
rappelons quand meme que les malades qui ont la couverture universelle dépense plus que les autres en frais médicaux il faut quand meme une limite
a écrit le 16/05/2013 à 10:11 :
N'importe quoi !!
Le CONTRAIRE de ce qui est juste. Le CONTRAIRE de ce qui est efficace.
Plus vous cotisez, moins vous êtes remboursés. Wouhou.
C'est plutôt l'inverse qu'il faudrait faire. Calculer pour chaque personne le solde entre ses cotisations et ses remboursements et mettre en place des taux individuels sur cette base. Le gars qui a cotisé toute sa vie sans avoir un jour d'arrêt maladie est remboursé plein pot, et au contraire, celui qui fait une consommation de médicaments en tous genre voit sont taux de remboursement diminuer. Une responsabilisation individuelle qui ferait économiser des milliards. Un système sans responsabilité individuelle devient inexorablement un puis sans fond.
Réponse de le 16/05/2013 à 10:25 :
Faire payer les malades pour leurs soins ? Alors a quoi sert la Sécu ?

Comme si on était malade volontairement !
Vous dites non seulement des stupidités, mais surtout des choses déguelasse.....
Réponse de le 16/05/2013 à 10:30 :
Effectivement : c'est une mentalité déguelasse.
Réponse de le 16/05/2013 à 10:34 :
@ libertad46 : car faire payer les gens en bonne santé pour les maladies des autres c'est juste ?????
Réponse de le 16/05/2013 à 10:46 :
Qu?est ce qui est dégueulasse au juste ? La demande de responsabilisation individuelle des gens ? Quel argument à part se placer sous l'angle de la moralisation.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:33 :
Parce que vous pensez sincèrement qu'une personne ayant une maladie chronique s'est rendue VOLONTAIREMENT malade pour être à la charge de votre travail ????? Je vous souhaite de ne jamais avoir un enfant handicapé par une telle maladie, un handicap de naissance ou que vous même ne tombiez jamais malade avec ce type de joyeusetés, ou bien n'ayez jamais ne serait-ce qu'un cancer ... Franchement par esprit soit-disant "libéral" certains vont vraiment dans l'abject ...
Réponse de le 16/05/2013 à 12:03 :
@ DSD : parle-t-on ici des maladies chroniques qui ne concernent qu'une extrème minorité ? parle-t-on ici des handicapés de naissance qui ne cotiserons pas et ne travaillerons pas ??? ne mélangez pas tout, le cas extrème et l'émotion ne servent pas de raisonnement, c'est du pur populisme.... c'est abject ...
Réponse de le 16/05/2013 à 12:04 :
J'ai une ALD merci pour votre sollicitude. Libertad dit bien qu'il est malade et pauvre mais de quelle maladie parle-t-il ? Le fait qu'il ne s'étale pas dessus me laisse croire qu'il en est peut-être un peu responsable non ?
Réponse de le 16/05/2013 à 17:24 :
J'adore ! Vous parlez vous-même de la responsabilité des personnes quant à leur maladies, mais JE suis la populiste parce que je pointe le biais de votre raisonnement !! J'adore les "ultra-libéraux": les personnes qui pointent leurs erreurs sont toujours des cons ou des populistes ! Quant aux handicapés de naissance, certains travaillent figurez-vous. Même des personnes atteintes de maladies chroniques ... et même des cancéreux. C'est fou non. Les maladies chroniques ne concernent pas qu'une extrême minorité, malheureusement. Certe ce n'est pas la majorité des malades, fort heureusement, mais pas du tout un "extrême" minorité, et ce sera de moins en moins le cas avec le vieillissement de la population ... Alzheimer, Parkinson, cancer de la prostate ... vont de paire avec une population vieillissante, telle que nous avons de plus en plus en France. Quant à celles qui ne sont pas encore déclarées mais nous attendent au coin du bois avec toutes les pollutions balancées dans l'environnement depuis 50 ans, je vous conseillerais de ne pas les compter comme négligeables.
a écrit le 16/05/2013 à 10:07 :
Et puis quoi encore, après l'attaque sur les allocs, maintenant la secu. Toujorus aux mêmes de payer et de finanacer la solidarité. Et si on supprimait tous ses dispositifs couteux ?
a écrit le 16/05/2013 à 10:06 :
Ah que plus que tu cotises, moins que tu es couvert. Ce sont deux comiques ? Ils font un sketch ?
a écrit le 16/05/2013 à 10:04 :
Je gagne correctement ma vie et je suis prêt à payer pour mes soins MAIS il faut que tout le monde paye un minimum.
Je m'explique, quelqu'un qui touche des aides a donc des revenus, hé bien cette personne devrait payer l'impot sur le revenu, même si c'est 10?.
Réponse de le 16/05/2013 à 10:21 :
Cette personne paie déjà l impôt ( TVA, TIPP, Taxe foncières, etc....) soit 90% des taxes et impôt!
L Impôt sur le revenu c'est peanuts, il ne sert qu'a payer les intérêt de la dette, c'est à dire l emprunt que fait l Etat au lieu de taxer les riches !
Réponse de le 16/05/2013 à 10:38 :
L impot n est payé que par un français sur 2 . Et parmis ceux qui le payent , combien beneficient de niches .
Au final 15 a 20% de français payent 100% de leur impot pour les autres! C est une injustice profonde .
Il faut un impot citoyen qui touche 100% de francais disposant d un revenu ( hors minima sociaux ) et plus AUCUNE niche fiscale . Avec cette manne on baisse les charges patronnales et salariales et on relance la machine en retablissant la justice .
Réponse de le 16/05/2013 à 10:40 :
L?impôt sur le revenu n'est absolument pas peanuts. Ensuite que je sache tout le monde paye la TVA, TIPP ...
Marre de matraquer ceux qui payent l?impôt sur le revenu, comme si c'était un signe de richesse.
a écrit le 16/05/2013 à 10:03 :
Et quant vous aurez ramené tout le monde au niveau d'un bénéficiaire actuel de toutes les aides sociales et défiscalisées dont ils bénéficient, qui paiera l'INSEE, les élus ?
Arrêtons de dire n'importe quoi et surtout de distribuer et de dépenser l'argent public à tort et à travers. Le peu d'argent qu'on a, on ne le vole pas, on travaille souvent très durement pour l'avoir, à contrario de certains qui vivent en permanence sur le dos de la société. Nous sommes déjà l'un des pays les plus taxé du monde. Alors maintenant ça suffit.
a écrit le 16/05/2013 à 10:01 :
En fait ce serait tellement plus simple si tout le monde gagnait pareil,cela éviterait de payer tous ceux chargés de pondre ce genre d'étude.
a écrit le 16/05/2013 à 10:01 :
Il faut indexer les salaires des employés privilégiés de L?INSEE RARIEN sur la dette de la France. Et cela le plus vite possible. Ou alors non, une meilleure idée ON FERME.
a écrit le 16/05/2013 à 10:01 :
Je suis pour un malus si vous depensez plus que ce que vous cotisez
Réponse de le 16/05/2013 à 10:21 :
Comme lors d'un cancer?
Réponse de le 16/05/2013 à 12:37 :
Je suis pour ne plus rembourser les visites chez le medecin, mais garder un support en cas de cancer et gros pépin. Ca oblige a un peut de prevention sur la bobologies. par contre pour le cancer, c'est une autre histoire. Ma femme en a eu un, j'ai fait le calcul complet du traitement ( Chirurgie + Chimio + Radio + Homonotherapie ) on est a plus de 45KEuros sur 1 an. et nous habitons a 9 Kms du centre de traitement, donc nous n'avons eu que 1500? de VSL.
a écrit le 16/05/2013 à 9:58 :
Je trouve incryable de lire des stupidité pareilles (meme si il s'agit que d'une propo), plus on a de revenus plus on paye pour la sécu si en plus on doit appliquer une franchise ça devient n'importe quoi (un peu a l'image de la France cela dit). de plus la sécu est une des rare avancé sociale a concerver. si l'etat veut de l'argent il n'a qu'a couper dans les revenus sociaux donner a des gens ne voulant pas s'en sortir car touchant l'equivalent d'un salaire sans rien faire (et ne croyez pas qu'ils sont minoritaires)
a écrit le 16/05/2013 à 9:57 :
Après TAUBIRA, nous voilà face à Marisol TOURAINE (une, je suppose à la double nationalité à savoir CHILI/FRANCE) qui n'a pas connaissance du respect de nos valeurs et de nos racines que sont : la SECURITE SOCIALE et les ALLOCATIONS FAMILIALES ?
Que font-ils de l'AME (l'Aide Médicale d'Etat) ouverte à tous les étrangers qui viennent en France faire du TOURISME MEDICAL ! Et la CMU, sans limite : quand vont-ils contrôler leurs comptes bancaires pour certains ?
Nous sommes de plus en plus prêt, POUR VOIR la France à SON RETOUR à NOS VRAIS VALEURS ! Le FN arrive et il y a de quoi, et vite !
Réponse de le 16/05/2013 à 10:14 :
entièrement d'accord.
Réponse de le 16/05/2013 à 10:23 :
bien dit ! je connais parfaitement les avantages des "sans papiers" c'est à dire des clandestins ( appelons un chat , un chat )m'étant occupé d'une personne qui avait la CMU du jour au lendemain en arrivant sur le territoire , et sans avoir ( bien sur ) versé un seul centime de sa vie , c'est normal ça ???
a écrit le 16/05/2013 à 9:57 :
oui oui oui oui a mort les riches.....qu ils payent s ils sont malades qu ils payent qu ils payent, : la France : le pays qui hait les riches : l usine a fabriquer des Pauvres.
a écrit le 16/05/2013 à 9:57 :
Encore une astuce socialiste pour exonérer la sécu de sa gestion interne calamiteuse. Personnel pléthorique, absenteïsme, compléxité hallucinante des procédures, usines à gaz en tout genre (multiplicité des taux, des réductions, des majorations, des déclarations, etc...), absence de contrôle des arrêts maladie, Et qui va payer encore plus : toujours les mêmes
Réponse de le 16/05/2013 à 10:20 :
Depuis quand l'INSEE est socialiste ?

Réponse de le 16/05/2013 à 12:05 :
@ tiens donc : depuis quand l'INSEE n'est pas une organisation para publique ? depuis quand son directeur n'est pas nommé par le gouvernement ?
a écrit le 16/05/2013 à 9:55 :
que voilà une bonne idée! mais ne nous arrêtons pas là...
il faudrait aussi que les commerces fixent leurs prix de vente en fonction du revenu de chaque client, ainsi chez mon boulanger ou mon boucher il me suffira de présenter mon avis d'imposition pour savoir le prix d'achat de l'article...
a écrit le 16/05/2013 à 9:49 :
ben voila plus t as de revenus plus tu cotises, plus tu payes si tu es malade, cherchez l erreur.....par contre tu travailles pas tu cotises pas tu paies pas, c est beau la solidarite
a écrit le 16/05/2013 à 9:49 :
On a commencé a la démanteler en permettant aux assurances de combler les trou de la couverture sociale pour ensuite les aggrandirs et ainsi augmenter les profits de celles-ci au détriment de l'assuré.

Et maintenant, on cherche encore une excuse pour transferer un volume supplementaire de "marché" au privé.

La privatisation et la multiplication des sociétés de mutuelle finissent par couter plus cher aux citoyens par rapport à un organisme centralisé : plusieurs batiments, plusieurs "PDG", plusieurs secrétariat, plein de pub inutile ...

Dans le cout des mutuels, combien de milliard part à la gestion et combien s'évaporent ? Combien manque-t-il dans les caisses après ca ?

Derriere ca, il faut aussi totalement moderniser l'assurance maladie dont la gestion est archaïque (j'ai entendu dire par un ami qui à bosser la-bas qu'il s'amusait a resaissir des informations qui sont déja sur les ordinateurs alors que ca pourrait se faire en 1 clic avec un petit programme, imaginer le temps perdu).
a écrit le 16/05/2013 à 9:48 :
Le mode de calcul des cotisations "sécu des" salariés, basé sur un taux (%) intègre de fait cette notion de différence de revenu...La proposition de INSEE est complétement inepte !
Réponse de le 16/05/2013 à 10:00 :
oui !
Réponse de le 16/05/2013 à 10:33 :
Vu dans une banque devant moi, une dame attendait ses allocations familiales, soir 5000 euros. Tapis rouge de l'employée envers cette dame au compte bien fourni.
a écrit le 16/05/2013 à 9:43 :
Le contrat d'assurance fonctionne bien depuis l'antiquité. Il repose sur un équilibre global entre cotisations et débours, qui s'établit sur de grands nombres. Revenons à ce bon sens, distinguons les problèmes, et laissons à l'Etat la charge de la charité pour ceux qui ne cotisent pas. Mais les politiques ont toujours préféré pratiquer l'amalgame qui brouille les cartes et leur donne du grain à moudre.
a écrit le 16/05/2013 à 9:43 :
Supprimons l'INSEE qui ne publie que des statistiques faussées et des rapports farfelus. A quand les prises en charge en fonction de sa taille, de sa pointure, de la couleur des cheveux ? Ras le bol de tout tirer vers ceux qui sont appelés démunis, et qui trop souvent ont au final plus de fric que de nombreux salariés modestes. Quand toute la société française ne vivra que de l'assistanat, on fera quoi ? Et à quand le prix de la baguette en fonction de sa feuille d'impôt, baguette qu'on finira par donner aux 54% de gens qui n'en paient pas ?
Réponse de le 16/05/2013 à 10:01 :
+1000
Réponse de le 16/05/2013 à 10:43 :
+1000
a écrit le 16/05/2013 à 9:42 :
Ba oui on a cas faire payer aux riches le remboursement de la sécu, après la crise pourquoi on n'y a pas pensé plutôt. la fracture sociale ne fait que de s'accentuer !!! Ce sont les classes moyennes qui vont payer ce système. Déjà que le pouvoir d'achat se dégrade on a cas l'accentuer aux profits de l'assistanats continuons mai 48 n'est plus très loin...
a écrit le 16/05/2013 à 9:41 :
C'est une assurance, qui devrait être en concurrence avec des assurances privées, il faut surtout éviter d'en faire un système d'état où une partie de la population servirait de vaches à lait aux profiteurs de tous poils pour son financement.
a écrit le 16/05/2013 à 9:41 :
Oui ! et il faut supprimer les allocs aux riches, et il faut faire payer les ecoles public a ceux qui ont les moyens, et il faut des traif à échelon pour les transports en commun, et même la taxe sur le pétrole devrait être indexée sur le revenu !
a écrit le 16/05/2013 à 9:40 :
Réduisons la marge des pharmaciens et des labo.
pourquoi le régime social d'alsace moselle n'est t'il pas déficitaire alors qu'il couvre à quasi 100% les dépenses de santé?!!
Envisager abonder vers une telle réforme suite à la seule "réflexion" de deux économistes de l'INSEE ! quelle idiotie
a écrit le 16/05/2013 à 9:39 :
Ce serait une erreur car comment justifier que certains paient plus et soient moins bien remboursés ? On marche sur la tête !
a écrit le 16/05/2013 à 9:39 :
Et moi je vais payer les impots en fonction des mes aides perçues par l'Etat. Je pourrais ensuite payer mes soins medicaux sans problème, je serai super gagnante. Celibataire sans enfants.
a écrit le 16/05/2013 à 9:38 :
Injuste.Ceux qui cotisent le plus seront le moins remboursés.Une raison de plus pour fuir le pays et aller travailler ailleurs pour les élites et les cadres.
a écrit le 16/05/2013 à 9:38 :
Continuons la politique de l'excuse et de l'assistanat pro-actif

La difficulté viendra de trouver des actifs, travailleurs, sans complaintes, qui prennent des risques....pour se lever le matin et aller gagner de quoi payer le bien être des autres.

Pas d'accord.
a écrit le 16/05/2013 à 9:37 :
Nouveau concept : plus tu cotises et plus tu payes ;)
a écrit le 16/05/2013 à 9:34 :
La on touche vraiment le fond...
a écrit le 16/05/2013 à 9:34 :
Je suis allé voir mon assurance pour assurer une renault clio. Mon assureur m'a annoncé le prix : 3000 ? par an, 10 fois plus cher que mon voisin. La différence est justifiée par le fait que mon voisin est plus pauvre que moi. De même, en cas d'accident, je ne serais pas remboursé, contrairement à mon voisin, intégralement prisen charge, car je suis trop riche. Bon, mais alors, pourquoi prendre une assurance ? pourquoi cotiser à la sécu ?
Réponse de le 16/05/2013 à 12:12 :
On se doutait bien que votre babillage coutumier était "du n'importe quoi"; ce post le confirme à l'envi...
Réponse de le 16/05/2013 à 12:30 :
@ pm : pouvez vous développer vos arguments (si ya) ? c'est un peu court jeune homme....
a écrit le 16/05/2013 à 9:33 :
Bonjour,
Quel est le but de telles suggestions qui seraient nécessairement retoquées par le Conseil Constitutionnel.
Une attaque indirecte contre les " riches "??

Cordialement,

giantpanda
a écrit le 16/05/2013 à 9:31 :
Le système français de la sécu n'a jamais était exportable et ni même rentable ...même du point de vue seulement statistique ,mais personne ne veut prendre le risque politique de dénoncer et réformer en profondeur ... ce boulet anti économique ..., sauf pour les réseaux médicaux et para médicaux spécialisé et les labo pharmaceutiques...
a écrit le 16/05/2013 à 9:28 :
Il s'agirait alors pour les gens normaux de trouver des assurances privées et de quitter le systeme de la sécu car il parait que ce n'est pas obligatoire ! Si tout est fait pour que les gens honetes payent pour ceux qui abusent du systeme, non merci
Réponse de le 16/05/2013 à 9:49 :
" les gens normaux " . Je suis diabétique depuis l'âge de 14 ans (diabète de type 1) j'en ai 49 maintenant ,je suis sous pompe a insuline, j'ai toujours travaillé depuis l'âge de 18ans et je travaille toujours. J'ai des soins et du matériel qui coute cher. Je vais essayé d'aller jusqu'à la retraite et d'ici la au vu de ce qui se passe avec notre gouvernement ,je ne suis pas sur d'avoir une bonne retraite et que mes soins soient toujours a 100% .Alors on fais quoi de moi . D'après vous on devrais me laissé crever. J'espère que vous resterez en bonne santé longtemps
Réponse de le 16/05/2013 à 11:02 :
@ patsou. Je compatis. J'ai des proches qui ont aussi ce probleme. cependant, je ne suis pas OK pour le remboursement a 100%. Un neveu a déclarer ce diabete a 6 ans. il n'a pas eu de chance et je pense qu'effectivement, il devrait etre pris a 100% en charge. Par contre notre amie qui vient d'en déclarer un à 38 ans à eu pendant toute sa vie une hygiene de vie deprorable ( jamais bu d'eau , que des sodas, des barres chocolatées, and co... ) malgré les recommandations répétitives des médecins, je ne suis pas d'accord.

Mon fils a eu un accident de toboggan aquatique il y a 4 ans. Ses deux incisives ont morflé. Cela nécessiterait 2 implants, mais comme il s'agit d'un accident pas de prise en charge de la mutuelle. Nous devons aller en justice contre le camping sans etre sur de gangner. Et en parallele, une mère d'éléve explique à mon épouse qu'il faut arreter d'expliquer à ses enfants qu'il faut qu'il se brosse les dents 3 fois par jour.. Ca sert a rien. Elle ne s'est jamais brossé les dents, et la CMU lui a remplacer toutes ses dents par des implants, et maintenant, plus bein de parler de brossage.
Bizarre, avant que mon fils aie son accident, mon epouse defendait la CMU pour les pauvres gens. depuis elle a radicalement changé d'avis.

Aujourd'hui si on a un accident et que l'on a bu / s'est drogué, nos victimes sont indemnisé, mais pas le conducteur... Alors pourquoi indemniser des gens qui ne respectent pas les régles....

A force de vouloir etre trop gentil avec tout le monde ( la CMU pour les etrangers, qui devient la CMU touristique.. ie les roumains qui viennent en france se faire soigner pour la tuberculose), le systeme va s'effondrer.. et faut savoir que les riches ( >4K? par mois vont baisser les bras en quittant le pays, ou n arretant un certain nombre d'activité.... ) ce qui va accelerer la chute du systeme !!!!!
Réponse de le 16/05/2013 à 11:58 :
La CMU prend en charge les implants qui ne sont pas remboursés...? Elle a de la chance la dame de votre exemple d'avoir trouvé un dentiste qui veuille bien faire de l'implantologie à une bénéficiaire de la CMU... A 1200? l'implant en moyenne, il est cool le dentiste. Probablement le seul dentiste guévariste du pays...
Votre fils s'est cassé deux dents en jouant sur un Toboggan. C'est embêtant, mais pourquoi attaquer le camping ? A t-il commis une faute ? Belle mentalité quand on se gargarise de donner l'exemple.
Réponse de le 16/05/2013 à 12:49 :
Je ne sais pas comment cela a été fait, ma en tant que directrice d'école, et la dame ayant une grande progéniture, elle a cotoyée mon épouse pendant de nombreuses années en remerciant al CMU tous les jours ( PS elle n'a hélas pas de mutuelle, elle s'en plaignait assez souvent ).

Pour mon fils, un monticule de ciment au fond du bassin de reception ( resultat d'une reparation a la va vite ). ses dents ont heurté le fond suite a une mauvaise reception. Il a voulut éviter au dernier moment un ado qui s'est mis volontairement dans la zone de reception. La réparation propre de la zone de reception a été opéré le lendemain de l'accident.
a écrit le 16/05/2013 à 9:20 :
Oui, oui oui pis appliquer et enseigner les pensées de Khrouchtchev dans les écoles. Pis si nous supprimions l'insee ça ferait une belle connerie en moins.
Réponse de le 16/05/2013 à 9:38 :
Les bolchévo-lélinistes qui nous gouvernent inventent chaque matin de nouvelles conneries. C'est beaucoup plus facile que de réformer en profondeur les structures de l'état. Lorsque l'on entend Hollande dire que la crise est derrière nous, l'on voit bien que le summum du crétinisme économique est largement dépassé.
Réponse de le 16/05/2013 à 9:52 :
ça changerai parce que actuellement à l'école, on enseigne que des théories libérales ou ultra-libérales
Réponse de le 16/05/2013 à 10:37 :
@ Calt : ah bon, depuis quand enseigne -t-on le libéralisme en France ? des exemmples svp ? c'est quoi al différence entre théories libérales et ultra libérales ? j'ai du mal à voir ...
Réponse de le 16/05/2013 à 11:30 :
une franchise basée sur les revenus ? oui, mais dans le bon sens : plus on gagne par une activité soumise à cotisation, plus on a le droit d'etre remboursé. donc : une grosse franchise pour les personnes qui cotisent peu, et peu de franchise pour les gens qui cotisent d'avantage. Ah et aussi pour faire des économies : supprimer l'insee. franchement, à qui sert réellement cette administration ?
Réponse de le 16/05/2013 à 17:33 :
Ouarf !!! Trop drôle ! Tenez regardez cette vidéo (http://www.youtube.com/watch?v=Aqy0-mVvBSY), un lycéen qui répondrait à la question "Peut-on tout attendre de l'état" par "Non, il faut se débrouiller tout seul" serait vu comme un "provocateur" par le correcteur... Allez soyons sérieux, vous êtes allés à l'école, citez-moi donc un auteur "libéral ou ultra-libéral"... Roosevelt ? Karl Marx ?
a écrit le 16/05/2013 à 9:18 :
Ce serait une injustice flagrante vu que les salariés les mieux payés cotisent plus que les autres. Pire, ce serait tuer la légitimité du système qui était accepté par tous parce que universel.
Réponse de le 16/05/2013 à 9:41 :
Pourquoi ne pas suprimer la secu ?
Réponse de le 16/05/2013 à 10:09 :
Puisqu'il y a de plus en plus de profiteurs et de moins en moins de personnes à être des pigeons, heu personnes solidaires pardon, OUI il faudrait songer à supprimer la SECU...
Réponse de le 16/05/2013 à 11:25 :
ben oui supprimons la secu mais ca va regler les probleme des pauvres?? il est ou le boulot?? ils font quoi vos potes les patrons??et les actionnaires sont pret a aider les gens?? ben non tout ce qui les interessent c'est le fric facile quand tout va bien ils se goinffrent mais des que ca se gate ils retirent leur pognon et se barrent avec la caisse...
Réponse de le 16/05/2013 à 12:15 :
@ rebellionfr : quelle est la différence avec vous ? Eux ils ne n'intéressent qu'à leur pognon, et vous c'est pareil, vous ne vous intéressez qu'à leur pognon, sauf que vous, vous ne l'avez pas gagné, vous voulez juste le leur voler... Que c'est beau d'être solidaire avec l'argent des autres, que c'est facile... que c'est noble ... que c'est généreux ...
Réponse de le 16/05/2013 à 17:41 :
@rebellionfr: "ils font quoi vos potes les patrons??"... Pour ceux que je connais personnellement, Le plus couramment ils font faillite ou ferment leur boite (mon cas), souvent réduisent la voilure en se séparant de leurs salariés qui deviennent indépendant (que ce soit dans l'informatique ou le bâtiment), parfois pour partir du pays et recommencer à zéro ailleurs, et enfin une bonne partie renoncent tout simplement à créer leur entreprise en attendant des jours meilleurs, ou vont le faire ailleurs... Et voilà le résultat !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :